L'invasion des peluches tueuses

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: L'invasion des peluches tueuses

Message par nécroX le Sam 24 Avr - 15:44

La plupart des boutons écrasés par Matthias ne déclenchèrent apparemment rien. Soit les dispositifs qu'ils auraient dû actionner n'avaient pas été rechargés en sucreries ; soit, selon les règles de l'ingénierie lutine, ces boutons ne servaient à rien et étaient juste là pour entuliper le monde.
Cependant, un gros bouton vert pomme écrasé par le talon du gentleman mit en branle un improbable mécanisme interne qui conduisit la figure de proue du dirigeable (une tête de Joker géante, récemment affublée d'une toque en astrakan avec une étoile rouge) à souffler par la bouche une énoooorme bulle de bubble-gum de couleur verte.
Un autre bouton fit jaillir, d'une trappe dans le pont, un gros gant de boxe à ressort qui frappa Matthias Alvensen entre les épaules et le précipita, les quatre fers en l'air, droit dans l'ouverture menant à l'entrepont.
La montagne défilait à toute vitesse, à portée de main à tribord (Frosti maintenait d'ailleurs la tête d'un protecteur nain écrasée contre) et le pic rocheux en face n'était plus qu'à quelques dizaines de mètres ...


Capitaine Blake (double lame perdue dans le caramel ; affronte un nain au combat à mains nues, tente de trouver sa trachée à travers la barbe tressée et les différents revêtements métalliques) : J'ai une idée ! Il faut crever cette bulle ! Vite !
FF : Impossible ! Il s'agit de bubble-gum spécial, de qualité lutinesque ! Il est aussi solide que ma FFMachina elle-même !
Boris (armant un pistolet, sans être dérangé par sa tête en sang, conséquence d'un coup de morgenstern) : Vous laisser fairrre moi ! Rrrien n'exister que balle calibrrre 27.5 ne pas perrrforrrer pouvoirrr !
AJ (a entortillé un nain dans des câbles de manoeuvre, tente de se tenir à distance de son arme malgré le caramel) : Alors tout ce baratin sur les risques d'explosion, c'était des salades ? Nom d'un poulpe purulent, je vais pouvoir utiliser -
Boris : Niet ! Tu rrraison avoirrr ! Je oublié ce léger détail, sans doute distrrrait parrr égrrratignurrre de tête ! Nous tous morrrts si je fairrre ça !
L9 : Aucune arme à distance sans dégagement thermique dans l'inventaire !
Ariek : /On se demande pourquoi le Russe a embarqué un arsenal d'armes à feu si on ne peut pas s'en servir .../
Capitaine Blake : Vite ! Crevez la bulle !
Keira (saisit un cordage dans sa main droite, attachée à FarFade toujours collé au marteau d'un garde nain) : ... Accroche-toi.
Ariek : / Att ... Tu vas pas faire CA ? Nous mettre en danger pour sauver ces-/
Keira : On n'a pas le choix. Eh, le grand ! Lance-nous par-dessus bord vers l'avant !
Protecteur nain : Quoi ??? Impie antialcoolique !!!
Zath : Goliath ne reçoit d'ordres que de moi, il n'a pas d'intel ... QUOI ?
Keira : Lancez-nous vers l'avant ! Je sais ce que je fais !
Ariek : /Tu parles !!!/
Zath : Mais ...
Protecteur nain : Personne ne lancera un nain !
Capitaine Blake : ZATHKAS ! On n'a plus le temps !
Zath : ... C'est votre choix.

Bien qu'un protecteur nain soit assis sur son torse et tente de le scalper, il réussit à se concentrer suffisamment pour ordonner à Goliath de saisir la jeune fille et d'effectuer un magnifique lancer droit vers l'avant du dirigeable, par-dessus bord, vers la paroi rocheuse maintenant toute proche (mais cette scène n'a duré que quelques secondes ...) Alors que Boris, d'un haussement d'épaules résigné, commençait une oraison funèbre slave, et que Luke criait "Moi aussi, je veux faire l'avion", le vol plané de Keira fut stoppé par le câble qu'elle n'avait pas lâché. Celui-ci se prit dans une des mèches de cheveux latérales de la tête de Joker et, dans l'élan, fit décrire un tour complet autour à Keira, accrochée à Farfade, accroché au protecteur nain ... La force centrifuge eut raison du caramel et celui-ci s'envola vers d'autres cieux à mi-course. En redescendant, Keira n'eut qu'à tendre le bras gauche, qui tenait toujours son épée, pour toucher la surface de la bulle géante ...

*SHHHPLAAAOOOUUUFFFSSSHHHH*

La bulle explosa, ajoutant du chewing-gum au caramel des infortunés passagers du dirigeable. Le déplacement d'air consécutif fit se cabrer l'aéronef, qui repartit en arrière en tournant sur lui-même latéralement, s'éloignant de la paroi rocheuse.

LG : AAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ...
L9 : Le vent va nous ramener vers l'élément de relief géographique ! Intérêt limité à long terme de l'action précédente !
Corsaire Albator : Ca nous a fait reculer ! On a la place de manoeuvrer pour changer la trajectoire, maintenant ! Il faut que quelqu'un aille reprendre la barre !
Zath : Je suis ... coincé ... sous un tueur ...
Nain : Ca toooouuurne ... beeeuhh ...
Zath : !!! ... Qui vient de me vomir sa chope de quatre-heures dessus !

Boris était occupé à tenter de hacher un des nains restants ... L9 avait du caramel plein les articulations ... Frosti était maintenant en danger d'être passé par-dessus bord par son adversaire (qui avait la moitié de la figure râpée, ensanglantée, enneigée et gelée) ... Jawbreaker avait lui aussi fort à faire avec son adversaire, qui semblait en pleine rage anti-peau verte ... Aucun signe de Keira et FarFade depuis l'éclatement de la bulle ... Pas davantage de Matthais, seuls des chocs dus à l'effondrement de la cargaison montaient de l'entrepont ...

Tout espoir était-il perdu ?


Luke : Oooh ! La roue de la fortune est libre !
LRDG : affraid
Luke : Puisque personne ne joue avec moi je vais aller jouer avec !
Frosti : Noooon ! Pas lui !!!
Albator : On dirait que Matthias a usé toute notre chance ...
Luke : Allez zoooouuu !!!
Boris : Mais ... c'êtrrre impossible !
L9 : Correction de trajectoire correcte ... Evitement de l'obstacle amorcé.

Devant cet acte intelligent de Luke, jusqu'alors si inutile dans le combat, tous, sous le choc, aventuriers et même les quatre protecteurs nains restants, restèrent un instant bouche bée. Sauf Goliath, qui, dépourvu d'intelligence et s'en tenant à son dernier ordre ("Après avoir lancé la petite peste suicidaire, recommence à exterminer ces nains, surtout s'ils essaient de me tuer"), profita de l'instant pour placer quatre méthodiques et magistraux coups de talon géant en acier.

Boris : Nous êtrrre sauvés !
Zath : Mais alors, ce lézard peut être intelligent ? Quand NécroX saura ça ...
AJ : Oui ... Non ... Reprenez-lui la barre avant qu'il ne se plante ! Les miracles n'arrivent pas deux fois !
Luke : Eh ben ? On s'éloigne encore des montagnes ! Je voulais approcher, moi ! Et mon bonhomme de neige ? Ouuiiin ...
Frosti : J'comprends mieux ...

Profitant de sa crise de larmes, L9 l'écarta et prit les commandes.

Albator : Nous avons tous été blessés pendant ce combat. Nous devrions nous soigner.
L9 : Anomalie détectée. Comparaison d'images ... Ce bouton n'était pas poussé tout à l'heure.
Luke : Snif ... C'est moi qui l'ai poussé ... Je voulais retrouver le bouton à bubulles magiques ...
AJ : Espérons que ce bouton ne fait rien de précis ...
Voix caverneuse de MA, venant de l'entrepont : C'est le bouton de la trappe ... La moitié de notre chargement durement acquis est tombée dans les neiges éternelles et est irrécupérable ...
AJ : Mais quel handicapé ce lézard !!! Vous avez sauvé le reste ?
MA : La trappe a été obstruée par de grosses caisses d'armes, il nous reste une quantité appréciable de carburant ...
Albator : Bonne nouvelle !
MA : Si vous voulez ... Je suis néanmoins coincé sous cette quantité appréciable ...

Une fois la trappe refermée, le chargement réamarré, Matthias remonté sur le pont et les potions et trousses de premiers soins sorties ...

Boris : Je inventairrre avoirrr fait ! Nous avoirrr moins nourrriturrre et carrrburrrant que prrrévu, et petit incident avoirrr prrresque vidé maigrrre stock de potions de nous ! Devoirrr fairrre prrrochaine escale plus tôt que prrrévu, et rrretarrrd prrrendrrre surrr convoi ennemi !
AJ : C'est bien notre veine ... Alvensen, ça déclenche toujours de telles catastrophes quand vous utilisez vos pouvoirs comme ça ?
MA : Une altération majeure présente toujours des risques de conséquences fâcheuses pour moi. La dernière fois je me suis trouvé coloré en vert fluo ... Auparavant il y avait eu une menace sur ma vie ... Encore que là la responsabilité de notre ami slave ne soit pas absente ...
Boris : Niet ! Je prrrotester ! Equilibrrre chance/malchance du cosmos seul rrresponsable êtrrre ! Je simple pion dans grrrand échiquier !
MA : Bien sûr ...
Commandeur : Inutile d'accabler Alvensen, Jawbreaker. Pour la majorité de nos problèmes présents, notre manque de préparation est plus à blâmer que la malchance.
L9 : Compte tenu des récents changements, paramétrage notre prochaine étape ?
Boris : Je vous dirrre ça quand je plus sous effet thérapeutique vodka êtrre et pouvoirrr analyser carrrte. Je aussi devoirrr prrrendrrre en considérrration inforrrmations rrrecueillies à Mougueducques ! Je vous expliquer plus tarrrd !
Commandeur : Autant nous reposer.
L9 : Et pour les pertes civiles ?
AJ : On n'y peut rien. C'étaient des criminels de toute façon. Vu leur acte de courage, je veux bien réduire leurs chefs d'accusation à titre posthume.
Frosti : T'es trop bon ...

Cinq mètres sous le dirigeable, au bout d'un câble ...

Keira : Qu'est-ce qu'ils attendent pour nous remonter et me féliciter ? J'ai horriblement mal au bras, je me suis au moins déboîté l'épaule ...
Ariek : /Compte pas sur moi pour te plaindre ! C'est ton idée idiote qui ... La vache, c'est vrai que ça fait super mal ! Laisse-moi en dehors de tes perceptions physiques ! Assume tes idées de tulipe toute seule !/
FF : Baisse un peu le bras ! Je peux presque toucher les nuages !

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion des peluches tueuses

Message par Galdwyn Darkyl le Jeu 6 Mai - 13:57

Remonter Farfade et Keira fut plus complexe que l'on aurait pu croire, principalement à cause de l'infernal Lutin qui se démenait pour qu'au contraire, plus de mou soit donné à la corde afin qu'il puisse "aller se promener sur les nuages". les réactions furent nombreuses et variées:

Luke: Moi aussi! Moi aussi!

Zathkas, envoyant Goliath retenir le lézard avant qu'il ne saute pas dessus bord: NON, on a besoin de lui pour invoquer NécroX! Si ça se trouve, il a piégé le parchemin pour essayer une nouvelle fois de se débarrasser de son "fils"...

Terrible Pirate Roberts: Pertinent. Frosti! retenez Luke afin que Goliath vienne nous aider à remonter nos compagnons!

Frosti: Z'êtes sûrs que vous préférez pas qu'on l'attache et qu'on le laisse pendouiller durant le reste de la traversée?

Ariek: Si vous tenez à votre réserve de munitions, remontez nous avant que je ne balance un blast dedans! Evil or Very Mad

Borrris: Situation prrrésente avoirrr beaucoup d'avantages, pourrrtant: nous disposer désorrrmais de systême de surrrveillance d'altitude, pourrr rrrremplacer celui piétiné...

Mathias Alvensen: Rolling Eyes Je vous assure que je n'ai rien à voir là dedans! Mais je vous avoue qu'au vu des derniers évènements, je ne suis pas vraiment enthousiaste quand à l'idée de remonter cette calamité ambulante ce lutin à bord...

L9: Situation offre des Possibilités Expérimentales uniques: voir si la capacité de déplacement miraculeux du Lutin nommé Farfade s'étend également aux supports non solides...

Arguyle: ON COUPE LA CORDE, QU'ON EN FINISSE!!

Bref, pendant que tout le monde discutait ferme sur la décision à prendre, Goliath remonta le duo menotté (ça faisait partie de son mode "intelligence artificielle": rassembler tous les équipiers blessés ou incapables de se défendre afin de récupérer leurs possessions), et la fine équipe put continuer son périple. Au grand déplaisir de chacun, Borrris annonça que vu les vivres et le "carburant" récupéré, une autres escale allait être nécessaire avant de franchir les Cols menant vers la Russie. Il parla en termes sybillins d'une sorte de communauté plus ou moins contrebandière vivant un peu en contrebas desdits cols, où ils pourraient achever de remplir leurs stocks.

Mais ils ignoraient que leur passage à Mougueducques les Aiguilles n'avait pas échappé à certains yeux attentifs qui n'eurent rien de plus pressé que de rapporter cette information à un certain M. Aître...

_________________
Looking for something I've never seen...
avatar
Galdwyn Darkyl
Intelligence Pénétrante

Masculin Nombre de messages : 669
Age : 29
Localisation : si tu as de la chance, entre tes mains
Archétype : Artefact Intelligent
Job/Hobbies : la Connaissance, la Magie, les pierres à aiguiser de qualité
Date d'inscription : 16/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion des peluches tueuses

Message par nécroX le Mar 1 Juin - 11:26

Quelques heures de vol plus tard, tout était paisible, le vol se passait bien. Le dirigeable survolait la plaine du Nord à altitude moyenne, ciel dégagé, temps clair, légère brise arrière. La barre était tenue par L9, qui mesurait les courants aériens et actualisait en conséquence la trajectoire au degré près . La machinerie lutino-slave ne suivait pas, bien sûr, mais l’intention y était. Le maniement des cordages avait été confié à Zathkas, c’est-à-dire à Goliath. Frosti avait tamisé la purée de protecteurs nains pour y trouver les restes de leur possessions matérielles, et il était en train de faire le tri entre pièces d’or ensanglantées, bagues ensanglantées et simples calculs biliaires ensanglantés. Matthias et Keira découvraient d’un œil curieux ce monde encore nouveau qui s’étalait sous eux. Ariek rechignait parce qu’aucun de ces ingrats ramollis de la pulpe crânienne n’avait pensé à les féliciter d’avoir sauvé la FFMachina. FarFade, étonnamment tranquille, écrivait des gros mots sur l’écharpe du bras temporairement déboîté de Keira. Le Grand Moghol avait pris une pose méditative, assis en tailleur sur le pont. Arguyle, contre tout interdit, et ne supportant plus la frustration, avait risqué un sort mineur (Zone d’Ultrajavel, pour éliminer les taches de nain sur le pont, qui nuisaient à la discipline déjà en péril du bâtiment). A sa grande satisfaction, il s’avérait possible de lancer des sorts de faible puissance … à condition de se tenir prêt à éteindre son cache-œil quand il prenait feu. Luke, quant à lui, s’amusait comme un fou en jouant à la marionnette avec une demi-mâchoire de nain que Frosti lui avait donnée après avoir extrait les dents en or.

Boris : Carrrnet de borrrd du kapitaine. Coefficient espace-temps 1917NKVD275. Sang-frrroid (et alcoolisé) de moi avoirrr perrrmis nous échapper sans anicrrroche à dangerrreuse situation. Tout se dérrrouler comme prrrévu. Je m’apprrrêter à rrrévéler à équipage rrroute de navigation à suivrrre pourrr prrrochains jourrrs. Hésitation étrrreindrrre coeurrr de moi, car je crrraindrrre mutinerrrie s’ils apprrrennent trrrop de choses …
MA : Dans ce cas, il serait de bon ton de ne pas parler si fort de votre voix de basse.
Boris : Je pouvoirrr fairrre splendide contrrre-alto ! Jadis fierrrté des choeurrrs de Arrrmée Rrrouge !
Zath : Ne vous lancez pas dans une démonstration, et expliquez-nous plutôt tout.
Keira : Où prévoyez-vous de nous entraîner maintenant ?
Ariek : /Et est-ce que ça aura enfin un peu plus de rapport avec la mission, et un peu moins avec la gnôle ?/
Prince des Semi-Hommes (ouvrant les yeux) : Qu’avez-vous pu découvrir à Mougueducques ?
Boris : Je parrrler, je parrrler ! Vous pas bousculer prrrima donna ! Vous vous souvenirrr de parrrchemin trrrouvé parrr Eldirrr dans Coliseum ? Avec plan du dispositif K ?
LRDG : Oui.
AJ : Inutile de nous récapituler tout, Russkoff, on est pressés, un lien hypertexte suffira.
Luke : C’est qui Hypertruc ?
FF : T’es bête ou quoi ? C’est un superhéros !
Boris : Je avoirrr prrris rrrenseignements dans barrrs surrr cette compagnie aérrrienne, dirrrigée parrr mystérrrieux M. B. Boy …
AJ : Anagramme de ce fameux Bomby, oui. Et alors ? Accouche !
Boris : affraid Comment toi savoirrr pourrr anagrrramme ? Tu des leurrrs êtrrre ! Sac à dos de toi reprrris le dessus avoirrr ! A la planche ! Par-dessus borrrd !
FF : Pique pas mes répliques ! Allez, la planche par-dessus bord !

Docilement, Luke arracha une planche du pont et la jeta dans le vide. Pendant ce temps, pour dissiper tout soupçon, Arguyle reprenait une dose de l’antidote à base de fluide cervical de flagelleur mental. Bien que l’interdiction de l’usage de magie jouât en sa faveur (les vibrations magiques ont des interactions excentriques et déstabilisantes avec ce type de potion), il voyait sa réserve diminuer peu à peu. Mais il n’en souffla mot. Pas plus que des effets secondaires marrants qui lui faisaient voir le monde en nuances de mauve par son œil unique.

MA : Restons calmes ! Mon cher Boris, je pense que tout le monde avait compris pour l’anagramme.
FF : Ah bon ?
Luke : C’est qui Nanagram ?
Frosti : Le sidekick d’Hypertruc ! Raaah ! Tu vas la fermer oui ?
Boris : Ahem ! Brrref, je découverrrt que compagnie aérrrienne trrrès rrrécente. Elle s’occuper d’échanges avec contrrrées du Norrrd, et serrrvirrr de couverrrturrre aux opérrrations de Bomby. Officiellement, aucun échange entrrre Rrrussie et rrreste monde n’exister, mais Bomby doit avoirrr mis en place pont aérrrien clandestin pourrr orrrganiser opérrration sac à dos de lui. Grrrande quantité de montgolfièrrres à lui avoirrr été rrrepérrrées derrrnièrrrement allant verrrs D-City puis rrrevenant …
L9 : Enclenchement du mode Autopilot pour les membres supérieurs … RAM libérée à 75% pour participation à l’échange verbal. Remarque : peu d’éléments nouveaux dans les données fournies.
Boris : J’y venirrr ! Siège officiel compagnie êtrrre à Pryczlovowitz, capitale de Trrranslovalachodavie.
Zath : La terre des vampires …
AJ : La terre des crapules, oui ! Une zone de non-droit comme on n’en fait plus ! Un splendide défouloir !
Grand Moghol : C’est sur la route du nord-ouest, et c’est le dernier lieu de peuplement important dans les grandes montagnes du nord …
MA : … au cœur desquelles se trouvent, nous avez-vous dit, les montagnes du Rideau de Fer et la Russie.
Grand Moghol : Un point de ravitaillement avant la grande traversée des cols …
Boris : Prrrécisément ! Commerçants rrrencontrrrés dans taverrrnes de Mougueducques sensibles à bièrrre locale et autrrres sympathiques stimuli. *Tapote son holster* Avoirrr soufflé moi que compagnie aérrrienne acheminer grrrandes quantités nourrrrrriturrre, vêtements chauds et feuilles eucalyptus séchées verrrs leurrr comptoirrr de Pryczlovowitz. Bomby prrréparrré stocks avoirrr pourrr son arrrmée en rrroute, avant derrrnièrrre étape ! Nous savoirrr où eux fairrre escale, et trrransborrrdement prrrobablement plusieurrrs jourrrs durrrer. Derrrnièrrre chance êtrrre de les rrrattrrraper et de stopper arrrmée avant montagnes et Rrrussie !
Keira : Alors c’est ça le plan ? On met les gaz et on essaie d’atteindre Pryz … Pryk … cette ville avant qu’ils n’en partent, et là on … euh …
Ariek : On improvise ? Genre, par exemple, on exécute au pied levé une opération foireuse avec un dirigeable pour clowns, et on surgit théâtralement à un contre dix mille, et ce coup-ci j’y laisse plus qu’une épaule déboîtée ?
FF : Si seulement on n’était pas menottés …
Ariek : Tu l’as dit …
FF : Si j’étais seul, je pourrais surgir et les terrifier grâce à mon aura intimidante, mais avec toi à côté j’ai l’air de quoi ?
Ariek : Evil or Very Mad
FF : On pourrait essayer de te mettre une couche et un bonnet …

*PAFFF*

MA : Nous mettrons un plan sur pied quand nous aurons un meilleur aperçu de la situation. Mais pour le moment, si j’ai bien saisi, le plan est effectivement de filer à toute allure vers cette intéressante cité au nom imprononçable, afin de couvrir notre retard sur le convoi ennemi.
Boris : Niet ! Ca êtrrre situation idéale. Mais monde pas idéal êtrrre, et petits oiseaux pas siffler airrrs de balalaïka dans arrrbrrres en fleurrrs au prrrintemps. J’avoirrr espéré que nous pouvoirrr fairrre ça, mais perrrte d’une parrrtie du charrrgement volé obliger nous à fairrre escale supplémentairrre non prrrévue, comme je l’avoirrr déjà dit à vous. C’êtrrre camp de contrrrebande que je mentionné plus tôt, situé un peu avant prrremiers contrrreforrrts montagnes au norrrd. Compléter stocks nourrrrrriturrre, potions soins, carrrburrrant, plus équipement polairrre pourrr vous.
L9 : Ajout à To-do-list : réparation des haubans. Réduits en charpie par Frosti à la mention de la terminologie printanière.
Keira : Et … euh, ce coup-ci, ne serait-ce pas plus simple d’acheter ce dont nous avons besoin ? En payant, tout naturellement ?
Ariek : /Attends, fillette, je sais qu’ils sont tous camélias comme des balais, mais ne commence pas à t’y mettre aussi, non plus !/
Keira : Quoi ?
Ariek : / *voix de fillette* On pourrait payer *snif* ? J’aime pô la violence, bouhouhou … Tu nous ridiculises, là !/
Keira : Au moins, si on payait ce qu’on prend, on ne devrait pas se battre, s’en prendre plein la figure, et perdre la moitié du chargement !
Boris : Suggestion pas si bête êtrrre !
LRDG : Hein ??
Boris : Nous étudierrrons question. Il êtrrre peut-êtrrre effectivement plus simple de voler d’aborrrd orrr, pourrr payer ensuite honnêtemment ce dont nous avoirrr besoin !
Keira : Hein ? Mais …
Frosti : Ou alors, on pourrait voler l’or, le garder, et prendre sans payer ce dont on a besoin.
Boris : Encorrre mieux !!! Continuons brrrainstorrrming !

Ainsi, la FFMachina continuait son vol au-dessus des plaines. Le Grand Moghol calcula qu’il leur faudrait environ vingt-quatre heures pour atteindre le comptoir de contrebande, et de là un peu moins de trois jours ouest/nord/ouest pour gagner Pryczlovowitz.

Mais, à l’insu de nos héros, et comme toujours, des choses terribles se préparaient …
Car dans une pièce enténébrée, quelque part dans la lointaine Russie, l’infâme Bomby, le Maître, recevait un rapport ... rapport qui lui faisait allumer son palantir.


Bomby : Maître à convoi. Nouvelles instructions : l’agent Spoutnik a repéré vos poursuivants. Ils se déplacent plus vite que vous. Lorsque vous atteindrez Pryczlovowitz, laissez quelques VIK leur préparer un comité d’accueil. Terminé.

Et, un peu moins loin, mais pour un peu moins tard dans le futur, des choses pas beaucoup moins terribles …
Au fond d’une taverne de marins, dans l’île volante magique de Tortugényall, repaire des flibustiers des airs … Un robuste gaillard couvert de cicatrices s’approche d’une table plongée dans l’ombre.


Gaillard : Capitaine ? Un pigeon voyageur d’un de nos indics … Le bâtiment du lutin a été repéré. Il a pillé Mougueducques-les-Aiguilles.
??? : Je l’avais prévenu … Tout le monde sait où commence mon territoire. Fais armer l’aéronef ! On le prend en chasse !
Gaillard : A vos ordres, capitaine Richtofeune !


Dernière édition par nécroX le Mar 29 Juin - 1:38, édité 1 fois

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion des peluches tueuses

Message par Galdwyn Darkyl le Mar 8 Juin - 16:07

La Passe des Moins que Rien Malandrins -depuis renommée "Passe des Thugs For Less" par un chef de bande qui voulait soigner son plan marketing- est un des lieux les plus officieusement connus de toute la chaîne des montagnes du Nord. Au milieu de ce massif rempli de gorges, de boyaux et de goulots d'étranglement (oui, les meurtriers ont tendance à laisser traîner leurs déchets un peu partout), cet endroit est renommé pour sa relative tranquillité, plus propice aux affaires.

On y trouve les meilleurs comptoirs de contrebande de la région, les têtes les plus brûlées qui soient, et les charmants garçons avec les plus grosses primes du coin, le tout dans une saine ambiance de franche camaraderie. La durée de survie moyenne d'un nouveau venu est d'approximativement une demi heure, et le laps de temps entre deux bagarres ne dépasse que rarement les 5 minutes.

Oui, vraiment, un haut lieu de civilisation et de raffinement dans un endroit sauvage, que le voyageur fourbu appelle de ses souhaits pathétiques.

Ahem
.

LG, contemplant depuis le bastingage le quai où se sont déjà déroulé 6 vols à l'arrachée, 4 assassinats, 2 rixes et 1 tentative d'invocation d'un dieu des ténèbres: Suspect

Borrris, essuyant une larme virile: Da! atmosphèrrre ici toujourrrs émouvoirrr moi!

Ariek: Alors je vous préviens. Je me pose à fond de cale avec le poids mort, et on en BOUGE PLUS avant le départ.

MA: Oh? vous ne désirez pas descendre visiter cette charmante... Bourgade? Je pensais que les gens du cru auraient votre sympathie...

Ariek: Pas avec les deux bras "occupés", merci bien.

Seigneur des Ténèbres: Les évènements de notre dernière escale ne doivent pas se reproduire. Nous allons restreindre sévèrement ceux qui iront nous approvisionner: Borrris, bien sûr, moi-même et... L9, dont les compétences de détection nous seront utiles. Les autres, gardez le bateau, réparez les dégâts et éloignez les curieux.

Zathkas: Aucun mage ne vient?

Enfant de Lumière: Non. Maître Alvensen a besoin de récupérer de la dernière escale, et on aura besoin de Goliath ici pour effectuer les réparations.

Frosti: Et Jawbreaker?

AJ: RAAAAAAH, LÂCHEZ MOI! C'EST WULFRIC LE MASSACREUR, SA TÊTE EST MISE A PRIX DANS QUASIMENT TOUTE LA TERRE DE FANGH! ET LA, BERIMGOL LE FOURBE! ET LA BANDE DES AYACKS! C'EST L'OCCASION DE TOUS LES METTRRRE AU PAS! EMPRRRISONNER, INTERRROGER, COLLER AUX OUBLIETTES, RAAAAAAAAAH!!! :pt1cab:

Bonze du Clair Obscur: ... SURTOUT PAS Jawbreaker.

Quelques heures plus tard, retrouvons nos fiers aéronautes prêts à redécoller, ayant récupéré plus ou moins légalement ce dont ils avaient besoin pour le reste de leur voyage. A bord du vaisseau, le reste du groupe avait réussit à réparer les avaries pendant que Keira, faisant preuve d'une innocence touchante, commettait l'erreur de demander à Farfade comment piloter l'engin, assurant par là une tranquillité royale aux autres, durant les 5h que prit le lutin pour "lui expliquer les bases".

Master & Commander: Décollage!

MA, regardant Goliath amarrer la dernière caisse: Avec ça, sommes nous enfin en mesure de nous lancer à la poursuite de nos cibles?

Ariek: Ouais, parce que là, les quêtes annexes, on a un tous un peu ras la casquette! Quand est-ce qu'on arrive au donjon? Et quand allons nous enfin nous faire le Boss?

L9: Looking for Group, need Healer & Gladiateur pour finir Instance mdr LOL.

LRDG: scratch

Zath: c'était quoi ça?

MA: un bug du pack de langues étrangères, je suppose...


Frosti: Bon, alors, Borrris, on attend ta réponse!

Borrris, allant d'un bastingage à l'autre, scrutant l'horizon: Vous tairrre vous! Je mauvais prrressentiment avoirrr... comme si grrrand danger menaçer nous!

AJ: De quel danger tu parles? On est à haute altitude, le plein est fait, on est dans la bonne direction, et les dangers qu'on se trimballe dans l'équipe ne sont pas nouveau!

Borrris: Là! Rrregarrrdez surrr nuage! Ombrrrre y avoirrr!

Keira: euh... Oui... C'est normal, c'est la nôtre!

FF: c'est marrant qu'elle grossisse, alors! on prend du poids?

LG: Hein?

Zathkas:là haut!

L9: Filtres optiques ON. Structure aérienne inconnue positionnée de façon à se cacher dans la lumière solaire, en descente rapide sur nous d'où l'expansion de la surface ombrée.

Borrris: On attaquer nous! Parrré a l'aborrrdage!

à bord de l'aéronef inconnu répondant au doux nom de "L'aigle noir", un homme à la posture altière se tient à la proue, sa coupe impeccable frémissant à peine malgré la vitesse, sa cape en revanche claquant violemment dans le vent, tandis qu'en arrière plan résonne la Chevauchée des Valkyries

Matelot: Capitaine Richtofeune! on est à 5 nuagiques de la cible! Devons nous redresser?

Capitaine Richtofeune: Négatif! poursuivez la manœuvre "Stuka" jusqu'à la dernière seconde, et largez les explosifs au ras des moustaches de ce lutin avorton!

Matelot: Mais Capitaine, nous risquons d'être nous aussi pris dans l'explosion! N'est-ce pas quelque peu...

Capitaine Richtofeune: Matelot, vous rappelez vous à qui vous parlez? Eh bien, qui suis-je?

Matelot: Le Capitaine Richtofeune?

Capitaine Richtofeune: Certes. Et comment me surnomme-t-on?

Matelot: Le Baron Rose?

Capitaine Richtofeune: NON! Cette fichue chemise était MAUVE pour commencer, et je ne vois pas pourquoi tout le monde ne se souvient que d'elle!

Matelot: Le Kolibri Kouillu?

Capitaine Richtofeune: Voilàààà. Et le Kolibri Kouillu vainc toujours! Continuez la Plongée! Et je croyais avoir dit que je voulais entendre des sirènes pendant les manœuvres "Stuka"!

Ainsi, c'est au son de matelots hurlant à la mort que l'Aigle Noir poursuivit sa plongée mortelle droit sur la FFMachina, de redoutables barils explosifs prêts à être passés par dessus bord...

_________________
Looking for something I've never seen...
avatar
Galdwyn Darkyl
Intelligence Pénétrante

Masculin Nombre de messages : 669
Age : 29
Localisation : si tu as de la chance, entre tes mains
Archétype : Artefact Intelligent
Job/Hobbies : la Connaissance, la Magie, les pierres à aiguiser de qualité
Date d'inscription : 16/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion des peluches tueuses

Message par nécroX le Mar 29 Juin - 15:29

L9 : Zoom optique ON … Manœuvre ennemie analysée. Largage de projectiles à tendance probablement explosive dans 8 … 7 … Danger maximal, peu de chances de survie … 3 … 2 …1 … Go.
LRDG : affraid
Luke : ON VA TOUS MOURIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIR !!!!!!!!!!!!
FF : Quoi ? Pourquoi ? Qu’est ce qui se passe ???
Luke : Je sais pas, mais ça a l’air fun.
FF : On le refait ?
Luke : Oki !
Luke & FF : ON VA TOUS MOURIIIIIIIIII …

Les autres membres du groupe étaient un peu plus conscients du tour tragique de la situation et des conséquences fâcheuses quand ces bombes heurteraient l’aéronef le plus inflammable que la terre de Fangh ait jamais vu. Perdu pour perdu, Arguyle tint ce raisonnement : « si les bombes nous heurtent, on explose à coup sûr ; mais si je tente un sort de protection, il y a une faible chance que ça n’enflamme pas le ballon. » Alors, précipitamment, et en évitant au maximum les décharges accidentelles de mana statique, Arguyle invoqua une sphère de force autour du dirigeable. Son jet de concentration mérite l’admiration des connaisseurs, vu la situation (à un poil de seconde de l’incinération, perdu dans les airs, avec deux idiots qui braillent à s’en casser la voix derrière).
Cependant, une fois encore le directeur de la Tour d’Isolation avait négligé sa condition. On ne le dira jamais assez, la magie et les sérums de haute pureté ne font pas bon ménage. Outre la nausée subséquente qui l’obligea à se pencher précipitamment par-dessus le bastingage, un autre effet collatéral fut la modification des effets du sort de protection. Au lieu de bloquer les éléments entrants, la sphère de force chassa l’air présent à l’intérieur. Quatre conséquences notables :
-les bombes, traversant la protection magique, allèrent s’écraser sur le pont, où elles firent de gros trous mais n’explosèrent pas faute d’oxygène ;
-les passagers eurent dans leur grande majorité de soudaines difficultés à respirer ;
-le dirigeable, cessant d’être soutenu par la poussée d’Archimède, se mit à chuter vers le sol ;
-le chorus de hurlements de Luke et FarFade était à présent totalement inaudible.

Quelles étaient les chances pour que ça arrive ? se demandèrent nos amis, avant de se tourner vers Matthias Alvensen d’un air accusateur. Celui-ci saisit leur pensée apparemment, puisqu’il écarta les mains dans une protestation d’innocence.


Matelot : Mais qu’est-ce qu’ils font ?
Richtofeune : Ils ont réussi à déjouer la manœuvre Stuka, et maintenant ils tentent un coup osé pour nous échapper ! Je vais leur apprendre que personne ne navigue en prenant plus de risques que moi … Propulsion 1, angle de plongée 90° ! Larguez la nacelle centrale ! Lance-grappins en batterie !

L’Aigle Noir, aéronef de Ron Richtofeune, avait la forme de trois coques de navire accolées, chacune surmontée d’un ballon dirigeable profilé. Sur l’ordre du capitaine, la coque du milieu (la plus grande) se détacha des haubans qui la maintenaient et se mit à chuter, aidée en cela par son hélice qui la poussait vers le bas. La plupart de l’équipage commençait, comme à chaque abordage, à trouver le Kolibri décidément un peu trop Kouillu. A basse altitude, la nacelle rattrapa la FFMachina.

Richtofeune : Lance-grappins, feu ! Stabilisation magique, vite !

Aussitôt, un des pirates à l’allure un peu plus cabalistique que les autres activa un grand cercle magique de Stase dessiné sur le pont, et la nacelle stoppa brutalement dans sa course. Dans le même temps, trois balistes situées à l’entrepont envoyaient de gros grappins barbelés harponner la FFMachina. Ils s’employèrent à la tracter vers eux tandis que le reste de l’Aigle Noir manoeuvrait pour aller rejoindre la coque avant que le sort de Stase s’épuise.

Richtofeune : Voyons voir comment cet impudent lutin va s’en sortir … Parés à l’abordage ! Je suis le maître des airs !
Matelot : C’est toujours mieux que « je suis le roi du monde », mais ce serait encore mieux si vous descendiez de la proue et que vous nous filiez un coup de main, capitaine …
Richtofeune : Silence ! J’aimerais bien voir ce qu’ils vont trouver pour se défendre !
Vigie : Capitaine ! Russe par tribord arrière !
Richtofeune : Quoi ???

En effet, pendant la chute de la FFMachina, Boris, adapté à l’apnée par sa constitution russe, avait couru à sa réserve d’armes dans la cale et en avait remonté un lance-roquettes. Tentant de tirer sur l’Aigle Noir, mais la mise à feu étant impossible en milieu sans oxygène, il avait été fort dépité jusqu’à ce que Zathkas (qui commençait à devenir un peu bleu sous sa peau noire) lui jette un sort de Vol. Ceci lui permit de quitter le dirigeable et de franchir la sphère miroitante, retrouvant l’atmosphère et prenant à revers l’ennemi, lance-roquettes à l’épaule.

Boris : Bons baisers de Rrrussie !!!

Comme il ne maîtrisait pas très bien le concept de vol et gesticulait dans tous les sens, il loupa lamentablement sa cible. La roquette passa à trois bons mètres au-dessus de la tête d’un des matelots, qui sourit narquoisement pendant deux secondes. Ensuite, un lance-roquettes déchargé utilisé comme javelot lui broya le thorax. C’est à cet instant que Boris dégaina son calibre 27.5.

Richtofeune : Archers à tribord ! Descendez-moi ce fou volant !
Matelot : Aaah ! On a une femme à bord !
Matelot 2 : Ca porte malheur !
L9 : Affirmation scientifiquement contestable mais empiriquement vérifiée.
Matelots 1&2 : requiem

L9, qui avait sauté du dirigeable et activé son jetpack une fois dans l’atmosphère, avait en effet pris pied sur le pont principal et activé ses Twin Photon Blades. Face à elles, une vingtaine de féroces pirates.
Pendant ce temps, à bord de la FFMachina, Arguyle, Keira, FarFade, Zathkas et Luke suffoquaient ferme. Frosti et le Commando Suicide étaient en train de grimper peu à peu le long des câbles des grappins, profitant de la diversion de Boris et L9. Quant à Matthias, il s’était tranquillement noué un cordage autour de la taille et il avait sauté par-dessus bord. A présent, il pendouillait paisiblement sous la FFMachina, hors de la sphère de force, inspirant à pleins poumons et écoutant avec une vague curiosité les bruits de combat.


MA : J’eus aimé sauver avec moi la jeune demoiselle de l’asphyxie … Hélas pour elle, cela m’aurait obligé à emmener aussi le lutin. Fort triste, vraiment … J’espère que les choses tourneront pour le mieux. Je préfère attendre un état de choses adéquat avant d’intervenir. Le timing est important quand on joue avec la chance …

Boris, qui tiraillait au hasard tout en essayant de se rapprocher de l’Aigle Noir par des gesticulations grotesques …

Boris : Je nager brrrasse coulée de esturrrgeon !

… n’avait pas repéré le reste de l’aéronef qui lui arrivait par en-dessus, ni le filet qui lui était jeté dessus. A présent, il se débattait …

Boris : … comme esturrrgeon !

Mais oui … et il fut traîné à bord d’un pont secondaire. L9, sur le pont principal, cédait peu à peu du terrain aux pirates, combattants teigneux et expérimentés.

L9 : Analyse complète. Avantage numérique trop important. Victoire difficile. Survie optimale dans scénario suivant : fuite. Condition : avaries au vaisseau ennemi, empêchant la poursuite. Impossible de charger un Burst dans ces conditions …

A cet instant l’épée bâtarde d’un des pirates la transperça. Elle s’écroula en grinçant … puis il y eut un pouf de fumée et plus rien.

L9 (réapparue en vol stationnaire à côté du vaisseau) : Item lost : Scape Doll. Distance maintenant suffisante. Chargement du Blue Burst.

Pendant ce temps, Frosti et le Ranger Vert s’étaient introduits dans l’entrepont et combattaient les membres d’équipage en charge des lance-grappins. L’alarme fut bientôt donnée, semant la confusion dans l’équipage.

L9 : Chargement du Blue Burst : 65 % … Cible : Elément moteur à la poupe. 70 % …

Soudain il y eut un claquement sec. L9 contempla son avant-bras droit noirci et enfoncé par une grosse bille de métal, puis releva les capteurs optiques pour repérer la longue arquebuse naine dans la main de Richtofeune. Celui-ci, une main sur la crosse et l’autre sur le bastingage, cheveux au vent, semblait prendre la pose.

L9 : Instabilité du chargeur occasionnée. Surchauffe. Alerte. Dégagement d’énergie dans 2 … 1 …

*KA-BLAMM*

L’énergie accumulée pour le Burst s’échappa dans une explosion qui calcina son avant-bras et l’envoya voler au loin, dans un état de santé inconnu.

MA : J'aurais dû emporter quelque chose à lire ...

Richtofeune : On se ressaisit, les gars ! Réamarrez-nous au reste du vaisseau avant que la Stase se dissipe ! Monsieur Guibbz ! Liquidez-moi ces rats dans l’entrepont !
Guibbz : Oui capitaine ! Avec moi les gars ! Pour le Baron Rose !

Au mot « rose », un rugissement rauque et des morceaux de nature indéfinie jaillirent de l’écoutille, suivie de « Ca y est, il recommence ». L’enthousiasme de Guibzz et ses hommes fut un peu refroidi, mais ils s’engagèrent bravement dans le combat.

Richtofeune : Assez avec ce surnom !! Il faut en finir ! Ponts 2 et 3, armes en batterie ! Tant pis pour le pillage, pulvérisez-moi cette coquille de noix !

Sur les deux autres coques de l’Aigle Noir, des balistes et des bombardes naines tirèrent en plein sur le pont de la FFMachina, causant des dégâts impressionnants. Les quasi-évanouis (Arguyle) et les déjà dans les vapes (les autres) ne durent leur survie qu’à Goliath, qui interposa sa grande carcasse pour protéger son maître.

Matelot : Capitaine, le réamarrage est terminé ! On coupe le champ de stase !
Richtofeune : Rechargez toutes les pièces ! Finissez-moi le boulot !

MA : Mon petit doigt me dit que c’est le moment d’un gros coup de chance …

Au moment où les trois coques de l’Aigle Noir étaient réunies, et où le signal d’une deuxième salve encore plus destructrice était donné, à ce moment Arguyle rata enfin son jet de Constitution et succomba à son tour à l’asphyxie. Suite à sa perte de conscience, le bouclier se dissipa. La FFMachina, retrouvant l’atmosphère, se remit à flotter et prit brusquement de l’altitude. Ce faisant, elle tira brutalement sur les câbles des grappins, infligeant une violente secousse à l’ensemble des trois coques de l’Aigle Noir. Et ce, au moment où les canons étaient mis à feu. Certains tirs se perdirent dans le ciel, d’autres frappèrent les ponts voisins, faisant du dégât et tuant les gars qui avaient capturé Boris, et deux-trois boulets, quelle coïncidence, allèrent frapper les moteurs.

MA (se hissant à nouveau à bord) : Il est temps de filer avant qu’ils ne se reprennent ! Une avance salutaire est des plus recommandables … Dépêchez-vous de regagner le bord, et en avant toute !

Là-dessus, il se rappela que la FFMachina était toujours solidement harponnée à l’Aigle Noir. Heureusement, dans la cale, Frosti et le Prince des Voleurs, entourés de pirates plus ou moins amochés, eux-mêmes bien cabossés …

PdV : Frosti ! Il est temps de filer ! Coupe les câbles et attrapes-en un !
Frosti (sautant à pieds joints sur Monsieur Guibzz) : Hinhinhin … Oukilé le rose ? TUER ROSE !
PdV : Frosti ! Vite avant qu’ils ne nous submergent !
Frosti : Tailler trancher broyer !
PdV : Frosti ! BIERE !
Frosti : Hein ? Où ça ? Bon, on coupe ces câbles et on file !
PdV : … Pourquoi n’y ai-je pas pensé plus tôt ?

Les deux compères tranchèrent les câbles, libérant la FFMachina qui s’éloigna. Frosti et le Commissaire Priseur saisirent un filin tranché et sautèrent par les sabords, se laissant entraîner par le dirigeable, piloté par Matthias.
Boris, sorti de son filet, était toujours à bord de l’Aigle Noir, au bord du pont. Tout en tenant en respect les pirates par des tirs de pistolet, il contemplait le vide.


Boris : Je fierrr dirrrigeable rrrejoindrrre devoirrr … Mais je crrraindrrre sorrrtilège volant de camarrrade Zathkas épuisé êtrrre … Je un peu loin êtrrre pourrr auto-lancer. Et si je rrrattrrrapais et rrrelançais moi à mi-chemin ? Mmh …
L9 : Solution d’évacuation d’urgence. Mode Rescue on.

La gynoïde, fumant de partout et volant un peu de travers, saisit Boris aux aisselles et vola vers le pont de la FFMachina. Pour éviter de tout faire exploser avec son jetpack, elle préféra aller s’accrocher aux câbles des grappins qui pendaient.

Boris : Merrrci, Stalina ! Je apprrrécier affection de toi !
L9 : Mesure uniquement nécessaire au bon accomplissement de la quête. Seule la valeur des informations sur la Russie m’intéresse.
Boris : Et timide, en plus ! Toi comprrrendrrre affection à la Rrrusse ! Je adorrre toi !

Ron Richtofeune n’avait pas bougé de la proue.

Matelot : Capitaine, nous déplorons cinq morts et treize blessés graves, dont sept causés par notre propre artillerie. Monsieur Guibzz souffre de nombreuses plaies et d’un choc traumatique. Nous ne pouvons pas les poursuivre avec un navire dans cet état.
Richtofeune : Sellez les wyvernes, je n’ai pas dit mon dernier mot.
Matelot : Les écoutilles de flanc sont piégées par des tonnes de sorts à retardement. Les mages disent que le temps de les dissiper, ils seront hors de portée.
Richtofeune : Cornes de bouc, garçons ! Nous avons sous-estimé ce lutin. Son équipage n’était pas de si haut niveau la dernière fois …
Matelot : Mais il était bien plus pénible à combattre.
Richtofeune : C’est vrai, à vous dégoûter de la piraterie … Au moins aujourd’hui ce fut un combat dans les règles. Commencez les réparations. Nous retournons à Tortugényall. Peu nombreux sont ceux qui peuvent se vanter de m’avoir échappé, mais encore plus rares ceux qui peuvent le dire deux fois. La prochaine fois, FarFade et ses hommes sauront qu’un Kolibri averti en vaut deux …

A bord de la FFMachina, cap nord-nord-ouest, les évanouis s’étant réveillés, les blessés prenant soin de leurs plaies …

FF : Où suis-je ? Je me sens bizarre … Qu’est-ce que c’est au loin ? Un gros oiseau ? Hé mais ! Ce drapeau ! Le colibri au sourire Colgate sur fond d’os croisés ! C’est le pavillon de Richtofeune ! Tous à vos postes ! Ca va chauffer ! On est grillés comme des chamallows ! Tiens, je ne me souvenais pas qu’il y avait autant de trous dans ce pont …
*PAF*
Boris : Nous nous trrraîner ! Pas possible plus vite aller ?
MA : Avec les avaries que nous avons subies, inutile d’y songer. Nous sommes déjà chanceux de voler encore. C’eut été bien pire si le dirigeable n’avait pas été dépourvu d’oxygène.
AJ : Ouais … Merci moi … Je combats le mal par le mal …
Keira : Mais vous nous avez quand même aidés ! Je vous ai vu enchaîner les sorts sur les écoutilles de leur vaisseau ! C’est grâce à vous qu’ils ne nous poursuivent pas !
Ariek : /Ouais, youpi le gentil homme vert … Nous par contre on a fait quoi, à part jouer les belles au bois dormant ?/
Keira : Je crois qu’empêcher FarFade de saborder le dirigeable compte un peu quand même …
FF : J’avais juré qu’ils n’auraient jamais mon bâtiment vivant !
Luke : Waouh j’ai trop bien dormi ! J’ai fait une super sieste, c’est Daddy qui serait content !
Zath : C’était vraiment nécessaire de le ranimer celui-là ?
Frosti : On l’a pas ranimé, il s’est réveillé tout seul. Et le premier d’entre vous d’ailleurs.
Keira : Et nous, qui nous a ranimés ?
Garde civil : Personne. Nous étions occupés à manœuvrer pour nous échapper.
Zath : Mais quelqu’un nous a bien …
Luke : J’ai fait du secourisme ! Respiration artificielle, ma Mommy m’a montré !
Zath, Keira, FF &AJ : :dimoiksepavrai:
Boris : Mauvaises nouvelles kamarrrades ! Avarrries rrralentirrr nous dangerrreusement !
Frosti : Et dire qu’on venait de se faire rafistoler …
MA : Nous ne pouvons retourner à la Passe, ce serait nous rejeter dans les griffes de Richtofeune.
Boris : Nous continuer vers Trrranslovalachodavie, mais avoirrr rrretarrrd. Heureusement Stalina piloter jourrr et nuit d’une main de ferrr, et dirrrigeable plus rrrapide que montgolfièrrres de nos ennemis ! Peut-êtrrre encorrre arrrrrriver à temps pouvoirrr !

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion des peluches tueuses

Message par Galdwyn Darkyl le Mar 29 Juin - 18:51

Pryczlovowitz!

Quoi, Boss? Suspect

Tout commença à Pryczlovowitz.

Ah bon d'accord. Mais encore?

Cette ville commerciale est située au milieu d'un énorme pont de pierre...

Un pont de pierre? scratch

Oui, qui fait le lien entre deux grands pics rocheux...

Des pics rocheux? Shocked

Oui! Des pics rocheux trônant au coeur des Montagnes du Rideau de Fer...

Beuh? Les Montagnes du Rideau de Fer? affraid

Mais oui, Primevère! Le Montagnes du Rideau de Fer, et plus précisément dans la partie Translovalachodave de ce massif montagneux très connu pour son climat rigoureux et ses altitudes inégalééééééééééées... Bon, on va peut-être s'arrêter là, Kevin, sinon on va avoir des problèmes de copyright avec les avocats de Reflets d'Acide. Bref, on en est qu'on en est à Pryczlovowitz. C'est au siège de la compagnie "B&B à Bord"...

Vachement original, ce nom de compagnie aérienne...Rolling Eyes

MAIS TU VAS LA FERMER, OUAIS? :raleur:

pale

C'est au siège de la Compagnie "B&B à Bord" que notre groupe se trouvait fort dépité en lisant le mot placardé sur la porte d'entrée...


Ariek: "Absent jusqu'à demain pour cause de Bal"?

Zathkas: J'avoue que ce n'est pas vraiment dans ce genre d'endroit que je m'attendais à trouver des elfes...

Frosti: ELFES? TAPEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEESBAF

Bossu de Notre-Dame: Sans rire, Borrris: votre contact ici est un elfe?

Borrris: Bien sûrrr que Niet! Lui êtrrre aussi virrril que nous!

Ariek: // merci bien! //

Borrris: Lui simplement au Bal du palais allé êtrrre, comme tout les habitants. ça trrraditionnel êtrrre! Nous y aller devoirrr.

LRDG: Quoi?

Mathias Alvensen: Sans vouloir faire preuve de mauvaise volonté, j'y vois mal notre intérêt, mis à part le tourisme.

Borrris: Nous pouvoir y rrrécupérrrer inforrrmations surrr ennemis de nous! et Je pouvoirrr fairrre prrreuve de magnifiques talents de danseurrrs que ancêtrrres de moi avoirrr légué moi! Famille 27,5 fois championne de danse de Rrrusssie êtrrre!

Arguyle Jawbreaker, lampant une de ses dernières fioles: J'suppose qu'on a pas le choix... Mais c'est quel genre de bal, au juste?

Borrris: ça bal costumé êtrrre!

LRDG: :dimoiksepavrai:

_________________
Looking for something I've never seen...
avatar
Galdwyn Darkyl
Intelligence Pénétrante

Masculin Nombre de messages : 669
Age : 29
Localisation : si tu as de la chance, entre tes mains
Archétype : Artefact Intelligent
Job/Hobbies : la Connaissance, la Magie, les pierres à aiguiser de qualité
Date d'inscription : 16/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion des peluches tueuses

Message par nécroX le Mar 29 Juin - 21:23

La bande empruntait les rues étroites et pavées de Pryczlovowitz, où la lueur de la lune pénétrait à peine. Des yeux de différentes couleurs luisaient dans la pénombre à leur passage, restant hors de la lueur de leurs torches (allumées par Keira, soulagée de pouvoir enfin user de ses pouvoirs). Ils se dirigeaient vers l’antique palais des Voïvodes, au bord de l’à-pic, où le bal devait avoir lieu. Par moments, une calèche les doublait, où ils apercevaient des gens en cape, portant des loups ou autres masques.

Keira : Je n’aime pas cette ville. Ce n’est pas du tout ce à quoi je m’attendais. La brochure parlait d’un pont entre deux pics, mais là on dirait plutôt un éperon rocheux.
Zath : Oui, mais il y a une montagne de chaque côté de cet éperon non ?
MA : Et ils disent que c’est une ville commerçante ! Cela n’y ressemble guère. Bâtisses croulantes et façades noircies …
L9 : Inscription en petits caractères : « Commerce de spécialités : sculptures de gargouilles, pompes funèbres, agneaux sacrificiels ».
Frosti : Et c’est ça, les Monts du Rideau de Fer ? Je les voyais plus grands …
Boris : Techniquement, nous juste dans Montagnes du Norrrd. Monts du Rrrideau de Ferrr êtrrre à deux-trrrois heurrres de vol plus au nord. Nous sur leurrrs genoux nous trrrouver, pourrr ainsi parrrler. Mais nom de ces fièrrres montagnes slaves légendairrre êtrrre ! Fairrre plus classe !
Keira : Mais pourquoi tout ce baratin ?
Zath : Pour attirer les touristes. Le pays est FRIAND de touristes …
AJ : Friand au sens où … je le pense ?
Zath : La Translovalachodavie est un petit pays où le vampirisme est endémique, à des taux inégalés dans le monde. Le coin a une bonne petite réputation dans certains milieux. NécroX serait jaloux de nous en ce moment.
Keira : Donc on va au bal des vampires ?
Zath : Pas que, mais en partie oui.
AJ : Bonne chance pour danser avec l’avorton à la traîne … On va pas se faire remarquer, tiens …
FF : Mais non regarde ! Graw ! Je suis le comte Farfacula !!! Et voilà, je suis parfait. J’ai une trousse à maquillage de clown, je me mettrai du blanc sur la figure. Et puis toi, la fille, tu n’as qu’à être ma rejetée !
*SHBONK*
Ariek : Comment tu m’as appelée ?
Van Helsing : On dit rejeton, FarFade …
FF : :kaput: Fais gaffe, fi tu me peftes les dents ils me reconnaîffront …
Luke : Et pourquoi on va au bal ?
Frosti : Et pourquoi on l’a pas laissé hors de la ville avec le dirigeable ?
Luke : Et c’est quoi un bal ?
Boris : C’êtrrre grrrande fête en costume ! Danser, rrrirrre, boirrre !
MA : Cela me paraît un bon résumé.
Boris : Puis casser verrrrres, combattrrre pingouins et sauter parrr-dessus leurrrs cadavrrres en flammes !
MA : Je crains que nous n’abordions là des détails plus spécifiques à votre culture …
Zath : Quand je pense que c’est chez ces gens que nos compagnons sont emmenés …
Boris : Je rrrécapituler. D’aprrrès obserrrvations, il possible êtrrre que nous ayons rrrattrrrapé à temps convoi. Amis de nous peut-êtrrre quelque parrrt dans cette cité.
Keira : Toute une ville, plus une flottille de montgolfières ?
Zath : Les environs sont pleins de forêts sombres où on peut cacher bien des choses, et la montagne sous nos pieds est un gruyère de catacombes. NécroX en saliverait, je vous dis.
Luke : On parle de Daddy ? Daddy est au bal ?
Boris : Pourrr en avoirrr coeurrr net et connaîtrrre localisation de eux, nous devoirrr trrrouver et fairrre parrrler hommes de Bomby, trrravaillant pourrr compagnie aérienne de lui.
Frosti : Plutôt que d’aller faire des courbettes, on pourrait les attendre devant chez eux, et quand ils rentrent …
Van Helsing : Nos chances sont meilleures au milieu d’une foule masquée.
Boris : Et temps êtrrre compté, nous pas savoirrr quand convoi rrreparrrtirrr. Bien, nous costumes et invitations avoirrr devoirrr !
Zath : Et on trouve ça où ?
AJ : Comme d’habitude, j’imagine, on démolit des gens et on leur prend les leurs …
MA : Si cela peut mettre du baume à votre sens de la justice, Monsieur le Directeur, les chances sont fortes que nous dévalisions ce faisant un sanguinaire vampire ou un adepte de la magie noire, si ce que nous venons d’entendre sur ce charmant pays est exact.
AJ : Moui. De toute façon, ces derniers jours m’ont mis d’une telle humeur que je serai ravi de coller mon poing sur n’importe quoi.
L9 : Proposition : séparation pour obtention des costumes et invitation, puis rendez-vous non loin de l’entrée du palais.
Van Helsing : Entendu. Dans une demi-heure, ça devrait suffire.
Luke : Donc … il va y avoir une danse avec des pingouins parce que c’est l’anniversaire de Daddy, mais il faut qu’on lui trouve un déguisement de vampire avant le lâcher de ballons ?
Keira : Et que quelqu’un prenne le lézard avec lui !!!
FF : Allons ! En avant, rejet de thon !
*SHPAFF*

Vingt-cinq minutes plus tard, à un belvédère surplombant l’à-pic, un jeune couple se regardait les yeux dans les yeux, leurs masques ôtés posés près d’eux … Les mains jointes, ils s’abîmaient dans la contemplation mutuelle en se chuchotant de tendres paroles …

? : Tu sais, Bella, je t’aime … Même si par moments je n’ai qu’une envie, te vider de ton sang, je t’aime de tout mon cœur mort …
?? : Oh Edward … Comme j’aimerais que tu puisses lire dans mes pensées …
? : Oh Bella …
?? : Edward …
??? : YAAAAAAAARGGGHHHH ! EMIEETTEEEEEER !!!!

*TCHAC* *ZING* *SPLOCH*


Zath : Attention Frosti ! Le gars est un vampire ! Lumière du jour !
? : AAAAAAAAAAAH ….
Zath : La vache, c’est la première fois que je vois un vampire aussi minable. Tué en un seul round !
Frosti : Evidemment, c’est la fille que je décapite et le garçon que j’entaille, et il faut que ce soit lui le vampire … J’ai pas de veine, Zathkas.
Zath : Attends voir … Peut-être que si. Si ma mémoire est bonne, ces deux-là étaient sur la liste internationale du REVENS !
Frosti : Un vampire ?
Zath : Tu les as entendus, un peu ? Bon, c’est pas tout ça, j’ai bien cru qu’on n’en trouverait jamais à temps, ça fait presque une demi-heure. Je prends les vêtements du gars, toi ceux de la fille.
Frosti : QUOI ?
Zath : Chacun son kill, mon vieux ! On n’a plus le temps d’en trouver d’autres.
Frosti : Mais il y a du sang sur tout le haut de sa robe !
Zath : T’occupe pas, ici c’est comme si tu te donnais un genre !

Peu après, devant le palais …

Green Lantern : Zathkas, Frosti. En couple d’aristocrates de la deuxième période baunarrienne, si je ne m’abuse … Très recherché.
Zath : Euh … si tu le dis. Et vous, Flash Gordon ? En quoi êtes-vous ?
Incredible Hulk : Tout simplement en garde du palais. Je me suis dit que ce serait peut-être utile.
Frosti : Et ça t’évite de danser … Et le lézard, t’en as fait quoi ?
Wolverine : Je lui ai trouvé une cape et un loup. Pour le reste, c’est un déguisement à part entière, et il n’y a aucun espoir de le faire ressembler à quoi que ce soit d’autre. Zathkas, vous arriverez à faire entrer Goliath ?
Zath : Aucune chance, il y a sûrement un bon paquet de vampires parmi les invités et les gardes, ils verraient à travers mes sorts d’illusion. Il devra nous attendre dehors. Ah, voilà les autres !

Arrivèrent successivement Matthias Alvensen, dans une robe brune avec une écharpe grise, un chapeau pointu bleu à large bord, une fausse barbe d’un gris crasseux, un bâton et une pipe ; L9, pas du tout naturelle dans une tenue de danseuse des sept voiles …

Zath : Il vaudrait mieux laisser le plus de voiles en place, sinon les convives se demanderont pourquoi vous êtes en armure en dessous …

… puis un chapelet de jurons sonores et intranscriptibles précédant Arguyle Jawbreaker et son costume de minotaure en peluche bleu ciel, dont il avait coincé la fermeture éclair ; derrière, Boris, portant avec une dignité comique la chasuble, la tiare et tous les attributs d’un archiprêtre de Wayt-Watchair, dieu de la famille, de la vie saine et équilibrée et de la sobriété ; et enfin, FarFade, le visage blanc comme craie, portant une cape à col montant et prenant des poses de croquemitaine, menotté à Keira, moyennement à l’aise dans un ensemble cape-cuir noir-sangles-bottes montantes comme on n’en voit que dans certains établissements spécialisés … ou chez les vampires.

MA : Je ne nierai pas que le résultat soit … seyant, mais je ne peux croire que vous vous soyez finalement conformée au plan de FarFade.
Ariek : Pas tout à fait. Je lui ai manuellement expliqué mon point de vue, et nous sommes maintenant Arieklina von Keirastein, comtesse vampire, et son rejeton/familier/truc à corvées, Igor.
FF : Igor Farfacula !!!

Le groupe, d'un seul geste, ajusta ses masques, et se dirigea l’air de rien vers la grand-porte du palais, par laquelle sortaient les airs de violon de la fête.

Mais au même moment, en plein cœur du bal costumé, un homme au costume de guerrier maudit en carton-pâte se penchait pour atteindre l’oreille d’un très petit et poilu druide de Bakhoule.


? : Le Maîtrrre vient de nous contacter. Rrrapporrrt agent Spoutnik : cibles êtrrre arrrrrrivées. Tous les nôtrrres sont-ils en place ?
?? : Mais oui, Gildas. Vous vous fairrre trrrop de souci. Une pipe vous ferrrait le plus grrrand bien, mais j’ignorrre pourrrquoi, les koalas avoirrr confisqué tout mon stock d’herrrbe qui fait rrrigoler …
? : Le Maîtrrre forrrmel avoirrr été. Ils ne doivent pas atteindrrre Rrrussie. C’est pourrr ça que nous avoirrr été laissés en arrrrrrièrrre. Leurrr voyage s’achever ici !

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion des peluches tueuses

Message par Matthias Alvensen le Sam 3 Juil - 18:34

Notre fine équipe fit donc une entrée discrète dans l'immense salle de réception du Palais Voïvodes...

Aboyeur officiel : UN GROUPE DE 9 INCONNUS VIENNENT DE FAIRE LEUR ENTREE. 9 INCONNUS VIENNENT DE FAIRE LEUR ENTREE. LE JEU A DE NOUVEAUX JOUEURS !
FF&Luke : Ouais troooooop cooooool.
Cavalier sans tête, prenant vivement l'aboyeur par le col : Taisez-vous donc !
Aboyeur : Eh bien ? Vous êtes masqués et donc peu reconnaissables. Il n'y a aucun préjudice à ce que vous soyez annoncés, si ?
MA : Laissez tomber, il ne fait que son travail... Mais juste, quel est le jeu dont vous avez si bien crié l'existence ?
Aboyeur : Ah vous n'êtes pas au courant ? Chaque année, la soirée a un enjeu particulier. Cette année, le bal étant costumé, il a été décidé que celui qui perdrait son anonymat au cours de la soirée laisse sa vie au plaisir de son vainqueur. Libre à ce dernier d'en faire ce qu'il souhaite. Amusant non ?
Keira : Très…
/Ariek/ : J’adore cet endroit ! Enfin des personnes qui ont du savoir vivre ! Allez passe le contrôle chérie, je mène la danse !
/Keira/ : EEEEHHHH ! Doucement !
Ariek : Donc, toute personne qui se fait reconnaitre doit se livrer au petit malin qui l’a démasqué, si j’ose dire, et s’il refuse de se laisser faire ?
Aboyeur : Oh et bien l’ensemble des invités se jettent sur lui et en font un exemple. Son corps est ainsi suspendu au plafond. Levez donc les yeux !

Cela fait, nos héros virent une demi-douzaine de corps se balançant doucement dans le vide….

Zath : Charmant !
Boris : Parrrrrr barrrrbe de Saint Smirrrrnov !
AJ : Qu’y a-t-il ?
Boris : Nous êtrrrrrre trrrrahis. Corrrrrps de contact de moi y êtrrrre. Moi seul pouvait rrrrreconnaitrrrrre petit cousin au sixième degrrrré de moi !
Aboyeur : Ah dommage, vous êtes arrivés un poil trop tard pour le gagner celui là.
Luke : Elle est où ma mummy ?
FF : T’inquiète je vais la retrouver ! Aussi vrai que je m’appelle F…mffffffffffff
Ariek : Mais tulipe ! Il est pas possible celui là ! Un baillon vite !
Général 4 étoiles : Mettez en un aussi à celui qui cherche sa mummy… Sinon il ne tiendra pas une seconde… Ar… Zut c’est vrai… Peau verte, gardez un œil sur lui !
AJ : De quoi tu m’insultes ?! Et pourquoi je devrai me coltiner cet entulipeur ?
Général 4 étoiles : Peut être parce que vous avez l’habitude de « garder » des cas difficiles, hum ?
AJ : … Au moins baillonner, il laissera mes oreilles en paix…
MA : Juste une chose, qu’en est-il des groupes de personnes qui viennent ensemble au bal et qui de ce fait savent pertinemment l’identité des membres de leur groupe ?
Aboyeur : Effectivement, cela peut poser problème… Mais je souhaite pour vous que vous avez toute confiance en vos amis Very Happy.
Ariek : Et si nous utilisons un faux nom ?
Aboyeur : La ficelle est trop grosse et le jeu n’aurait aucun intérêt si nous l’acceptions. De ce fait, vous perdez dès lors que vous répondez à tout patronyme même si ce n’est pas véritablement le votre. Les périphrases et les noms communs sont par contre acceptés. Nous ne sommes pas des bêtes tout de même. Very Happy
Ariek : Bien sur…

Finalement entrés pleinement dans la salle de réception, nos amis commencèrent à se mêler parmi les convives…

MA : Ah les malins…
Frosti : Quoi encore ?
MA : Ils ont partiellement bloqués les capacités magiques de repérage et d’identification dans la zone du bal. Si bien que je suis dans l’incapacité d’identifier spécifiquement les auras. Je croiserai mon frère que je ne pourrai même pas le reconnaitre magiquement… Par contre, je puis vous dire du fait de leurs caractéristiques que nous sommes entourés de vampires, une majorité écrasante, des démons, des magiciens surement de la même branche que notre cher NecroX….
Boris : Moi sentirrrrr odeurrrr carrrractérrrristique…
MA : Ainsi qu’enfin des koalifiés en petit nombre
Luke&FF : MMMMMMmmmmeeufffffmmmmmmm !
Bruce Willis : Ils sont donc là ! Ils sont parmi nous !

Pendant ce temps, en un autre endroit de la salle de réception…

Gildas : Ca y est ! Ils viennent d’apprrrrrendre les rrrrrègles du jeu. Ils sont entrrrrrés dans la salle. Dans quelques minutes, l’affairrrre sera pliée, il nous suffit de les rrrrreconnaitrrrrre pourrrrr les mettrrre horrrrs d’état de nuirrrre. Le Maitrrrre serrrra content.
ArchN, recouvert entièrement de fleurs… : Ah vous les avez vus ?
Gildas : … Bien surrrr, ils sont prrrrès du buffet. Rrrregarrrrdez donc !
ArchN : Ah ? Eh bien peut êtrrrre… Excusez-moi, mais je n’arrrrive pas à les distinguer…
Gildas : Par le grrrrand eucalyptus, vous êtes un incapable ! De colère, Gildas empoigna un mini-palantir portable. K1 à tous : Arrrrrrivez-vous à rrreconnaitrrre nos cibles prrrésentement au niveau du buffet.
Lada, déguisée en danseuse du ventre : Euuuh, négatif…
Ratapoil, habillé simplement d’un grand pardessus marron en velours : Damned non ! Pourrrtant j’aimerrrai bien rrretrouver cette superrrbe andrrroïde !
Taka , déguisé en fauconnier: Négatif
Elvis, en bourreau : Beuh non et pourrrtant j’suis physionomiste…
Damazor, en une sorte de pâle imitation des Bee Gees: Ils sont surrrement pas là ! je n’ai pas vu mon Nécrrrounet !
Garzok, en zorro : Hum, je ne vois pas.
Baldrin, en costume de torero : Ah parrrce qu’ils sont arrrrrrivés ?
Gildas : Je sens que cette soirrrée va êtrrre parrrticulièrrrement longue…


Dernière édition par Matthias Alvensen le Mar 10 Aoû - 16:19, édité 1 fois

_________________
A moins de savoir exactement où vous êtes, vous ne pouvez savoir qui vous êtes.
avatar
Matthias Alvensen
Le Troisième Homme

Masculin Nombre de messages : 501
Age : 29
Localisation : Aujourd'hui ici, mais demain ?
Archétype : Un chercheur en occasion et en rebondissement.
Job/Hobbies : Découvrir de nouveaux mondes, de nouvelles personnes...
Date d'inscription : 05/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letremblaysurmauldre.meteoamikuze.com/Statistiques.ht

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion des peluches tueuses

Message par nécroX le Dim 25 Juil - 11:20

L9 : Problème détecté. Données sur l’aspect extérieur des agents ennemis : aucune. Désavantage conséquent.
Boris : Œil ne voirrr que surrrface des choses !
L9 : Je ne vois pas en quoi un examen par rayons X améliore la situation.
Boris : Niet ! Toi fairrre appel à Forrrce, avoirrr confiance en âme des carrrtes !
Keira : Quand vous dites Force, vous parlez d’un mystérieux pouvoir qui nous entourerait et relierait ?
Boris : Je parrrler de pouvoirrr pas mystérrrieux qui rrrésoudrrre prrroblèmes ! *Craquement de phalanges*
MA : Doucement Boris, je vous rappelle que nous avons dû laisser nos armes les plus visibles à l’entrée. Et puis, restez dans votre personnage, nous ne voulons pas être remarqués …
Boris : Euh … Da, bien sûrrr ! *Prenant un air digne et ecclésiastique à l’intention des divers invités qui fixaient le groupe* Euh, je bénirrr vous mes frrrèrrres ! Ite missa habeas corrrpus bibendum !

Nombre des invités grimacèrent sous leur masque et s’éloignèrent, l’air ostensiblement inquiet à la vue des divers symboles sacrés jonchant les robes de prêtre du Russe.

Zath : On dirait qu’il y a plus d’un vampire autour de nous …
Keira : On n’a toujours aucune idée de comment reconnaître les gens qu’on est venus chercher ! Et si on est reconnus les premiers, on devra faire tout ce qu’ils veulent !
FF : Ah ouais ? Toi, tu t’appelles Keira ! Et toi Boris ! Et toi Frosti ! Et toi …
Frosti : A quoi tu joues ?
FF : Je vous ai reconnus, vous devez faire tout ce que je dis !
Frosti : Dans tes rêves, larve de –
Capitaine des gardes : Vous avez refusé de vous plier aux règles du jeu ?

Le groupe remarqua la douzaine de gardes d’élite en cotte de mailles, pointant lances ou arbalètes sur eux.

MA : Euh … Loin de nous cette pensée, monsieur, c’est juste que …
Solid Snake (en costume de garde) : Je les surveille, monsieur. Pas d’infraction à signaler.
FF : Dansez la carioca !
Frosti : Mais –
Zath : Dansez ! Vite !

Les trois malheureux s’exécutèrent, sous l’œil vigilant des gardes.

Keira : Mais faites quelque chose !
Boris : Demandez-lui de fairrre danser à nous plutôt kazatchok !
AJ : Toi, tu t’appelles FarFade !
FF : Bah je sais et alors ?
AJ : Alors je t’ai reconnu … Tu dois faire tout ce que je te dis ! Et je te dis de faire arrêter ce cirque, vite !
Keira : Ouf … Merci.
FF : Pô juste …
AJ : Et je te dis aussi de cogner violemment ta tête sur le poing de ta partenaire de menottes.
Luke : Wah, trop fun … Comment vous faites tous pour vous souvenir des noms des gens ??
MA : Il faudrait peut-être neutraliser celui-là aussi.
G.I. : Bonne idée. Toi tu t’appelles –
Luke : Waouh, y a un buffet ! J’vais chercher du jus de fruiiiiiiits …
G.I. : Damned, il est rapide …
L9 : Analyse scanner de la salle de bal terminée. Présence de plusieurs organismes de type koala. Triangulation impossible.
MA : Nous ferions mieux de nous disperser, nous avons plus de chance de les trouver et moins d’être reconnus.

Aussitôt dit, aussitôt fait. Les membres du groupe se mêlèrent aux invités. Entre les capes et les déguisements, il était impossible de dire au premier coup d’œil qui portait ou non un sakoala. Chacun s’adapta diversement à la situation : Matthias invita à valser nombre de cavalières, profitant de la situation pour vérifier l’absence de sac à dos. Boris avait déposé une grande bouteille de VAN (gardée en réserve pour un cas comme celui-ci) au coin du bar, et surveillait discrètement si quelqu’un tentait de s’approcher de son appât – tout en faisant un sort au reste des boissons présentes. Arguyle ayant ordonné à FarFade de suivre les ordres de Keira (et de se cogner la tête à chaque fois en criant « Méchant Dobby »), cette dernière l’utilisait pour se glisser sous les déguisements des invités. Une fois le lutin découvert, elle s’excusait de l’impolitesse de « cet imbécile d’Igor, que je ferai fouetter dès la fin de la fête » et le traînait plus loin. Les autres utilisaient des méthodes plus classiques comme tâter discrètement le dos des invités – du moins, une fois qu’on eut expliqué à Frosti qu’on ne tâtait pas discrètement le dos des invités avec un couteau.

Pendant ce temps, le groupe adverse s’était lui aussi dispersé …


Dama : Une minute … Je connaîtrrre cette odeurrr ! Parrr ici … Je ne me trrrompais pas !
Luke : Mommy !
Dama (en même temps ): Lukounet !

Minute « Royal Canin », avec les deux lézards courant au ralenti dans les bras l’un de l’autre.

Dama : Lukounet tu m’as manquéééé …
Luke : En plus je t’ai reconnue donc je dois faire ce que tu dis !
Dama : Non c’est l’inverrrse. Tu m’as rrreconnue donc je dois … Non attends c’est moi qui t’ai rrreconnue, donc je dois … Oh peu imporrrte, tu es un petit garçon tellement obéissant ! Le Maîtrrre serrra trrrès content. Si seulement ton pèrrre était ici …
Luke : Kikoolol no problem Mamounette ! Tu sais que je peux faire venir Daddy ?
Dama : Excellent ! Fais-le venirrr, il nous rrrejoindrrra aussi !
Luke : Viens, c’est par là ! Comment on sort ?
Dama : Attends, je passe prendre mon manteau au vestiaire !

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion des peluches tueuses

Message par L'Archange Nain le Mer 11 Aoû - 18:53

Gildas Alvensen (pour lui-même, en assistant à ces émouvantes retrouvailles) : Mais qu'est-ce que j'ai fait au Maîtrre pour mérriter fairre équipe avec brrras cassés parreils !?

Une fois de plus Gildas était contrarié. Il avait bien repéré à peu près toutes ses cibles mais n'en connaissait que la moitié par leurs noms. Elvis aurait dû être d'un grand secours en l'occurrence mais il souffrait d'une mauvaise visibilité : il portait sa cagoule de travers pour mettre son œil en face d'un des trou. De plus la haute stature de l'aubergiste le rendait repérable, il ne devait pas trop s'exposer, si un ennemi le reconnaissait en premier il pourrait lui ordonner de...
de...

GA : Hé, mais ce tout simple êtrre ! Si un seul ennemi est prrris, il nous dénoncerrra toute la bande !

Un sourire mauvais gagna le visage du cadet des Alvensen. La cible n°1 était toute trouvée, il ne l'avait guère quittée des yeux depuis son entrée. Espérait-il vraiment tromper son propre frère avec cette fausse barbe ridicule ? Il y avait deux ou trois bricoles qui allaient enfin se payer... la liste complète des brimades infligées par son aîné revenait à sa mémoire, renforçant sa détermination de seconde en seconde. Oh oui, ça allait se payer, et avec des pénalités de retard encore. Et en plus de se faire bien voir en capturant tous les ennemis du Maître à lui seul, il tenait une occasion en or de faire lever définitivement ce maudit kekkaï de contention.
à présent Gildas jubilait par anticipation. La nuit allait être distrayante.
Mais attention, pas de précipitation, ne pas tout gâcher en se faisant remarquer. Il savait bien que son frère n'était pas un amateur, de près il ne mettrait que quelques instants à le reconnaître. Pour calmer son excitation Gildas songea aussi à ce qui arriverait s'il était pris le premier... si Matthias lui ordonnait de dénoncer ses camarrades... impossible d'obéir à un tel ordre, ce serait trahir le Maître. Un coup d'œil aux cadavres plus ou moins mutilés accrochés au plafond suffit à doucher son enthousiasme.
Le plan était bon mais il importait de jouer finement, et le meilleur moyen d'atteindre la cible au milieu de la piste de danse sans éveiller de soupçon, c'était de danser soi-même. Grimace. Dans la famille c'était Matthias l'élégant, le brillant mondain. Il remâcha quelques mauvais souvenirs supplémentaires en observant son aîné tournoyer avec aisance. Aborder une inconnue ou appeler Lada en renfort ? Elle se trouvait à ce moment à l'autre bout de la salle, manque de chance. Bon, quand faut y aller, faut y aller... à la fin d'une valse Gildas avisa une jolie invitée en costume folklorique des atolls de Tropikaña qui semblait désireuse de changer de cavalier. Il alla s'incliner devant elle.


GA : Bonsoirr, m'accorrrderez-vous cette danse ?

Sous sa couronne de fleurs et son masque, le sourire un peu moqueur de la belle dévoila une canine plus longue que la moyenne. De son index replié elle tapota l'épaulière en carton de son vis-à-vis :

Vamp : Amusant. Vous êtes certain que vous arriverez à danser dans cet accoutrement ? Mais après tout pourquoi pas, je n'ai rien contre un peu d'exercice de temps à autre.

Ainsi commencèrent-ils à valser. Gildas ne s'en tirait pas trop mal avec son armure, par contre pour se rapprocher de son objectif il devait lutter pied à pied contre la poigne de fer de sa cavalière. Assez fatigant mais l'un dans l'autre le plan se déroulait sans accroc.

Jusqu'à ce que des éclats de voix se fassent entendre à proximité, du côté du bar...


Au bar, une minute plus tôt :

La vigilance de Boris s'émoussait au fil de ses consommations (je m'arrrêter à 27,5 hectolitrres, prrromis). Il vit passer une mini femme à barbe qui lui rappelait quelqu'un. Ami ou ennemi ? Zaprrizti, ça faisait au moins cinq minutes qu'il n'avait pas vérifié son piège à VAN ! Non, la situation était sous contrôle, l'appât était encore intact et la petite silhouette lui adressait un léger signe de tête. Pas plus de 27,5% de risque ce que soit un ennemi, tout allait bien, il avait encore le temps de se consacrer à l'analyse approfondie de ce cocktail dont un des ingrédients lui échappait.

Le flou dans le regard du russe n'avait pas échappé à Frosti qui lui aussi en connaissait un rayon en alcoolémie. Cochonnerie de mission ! Et dire que c'était cette éponge qui était censée les mener à la victoire. Pas mal trouvé pourtant, l'idée du piège à VAN. Il allait continuer à rôder dans les parages, plus de chances de tomber sur un ennemi aux alentours de cette bouteille qu'ailleurs.
Frosti était un vaillant berzerker Nain, un vétéran, un dur à cuire, mais rien n'aurait pu le préparer à la vision d'horreur qui l'attendait. Au détour d'un imposant invité au déguisement évoquant un de ces lutteurs obèses de l'Empire de Jade, il tomba en arrêt devant un individu
de taille normale portant une espèce de vêtement très ample (un poncho du commerce équitable peut-être ?), appuyé sur un bâton tortueux, profonde capuche, sandales vaguement monastiques, le tout recouvert de FLEURS NATURELLES de la tête aux pieds. Cousues sur toute la surface de son costume. Œillets entre les orteils, pâquerettes piquées partout dans la barbe, tournesols au sommet de son bâton. Et il empestait le muguet, en plus.
Face à cette intolérable agression olfacto-visuelle, Frosti n'eut pas le temps de réfléchir. La petite voix de la raison lui hurlait qu'il ne devait pas attirer l'attention, qu'il allait se retrouver instantanément avec cinquante vampires sur le dos. Elle ajouta que le bonhomme avait des protubérances suspectes sous sa cape, qu'il lui faisait penser à quelqu'un : allez, un petit effort, il ne regarde pas de ton côté, retrouve simplement son nom et il est à ta merci !
Peine perdue, son humeur était passée à l'index Fureur Noire en moins de temps qu'il n'en faut à un Nain pour ramasser une pièce d'or par terre. Cogner, Piétiner, Mordre, Eparpiller Façon Puzzle, plus rien d'autre n'importait.


Frosti : KOUDBOUL KHÂZAD ! KHÂZAD TAÏ MENÜ !
ArchN : Tiens, un Nain ! Tagaz...
* SBAF *
ArchN : Mais...
* SBAF *
L'oeil enflé, l'Archange Nain tenta un anaconda hug qui lui gagna une seconde de répit.
ArchN : Le moment êtrrre bien choisi pourr fairre évènement sporrtif ?
* SBAF *

_________________
.
Où on va ? Il sera toujours temps de s'en soucier quand on y sera !
avatar
L'Archange Nain
Gourou des Tire-binette
Gourou des Tire-binette

Masculin Nombre de messages : 3834
Age : 36
Localisation : Quelque part entre Bretagne et Vendée
Archétype : Jardinier niveau épique
Job/Hobbies : Faire de Darkam City un temple du développement durable
Date d'inscription : 19/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.openesub.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion des peluches tueuses

Message par nécroX le Sam 28 Aoû - 13:10

En réaction à la rixe, un cordon de gardes du palais s’était déployé, éloignant du buffet la foule des invités (à la grande indignation d’un prêtre de Wayt-Watchair, qui criait au « piétinement de fondamentaux drrroits de kamarrrade homme »).
Frosti avait dû laisser sa bonne vieille hache runique au vestiaire en entrant ; mais il avait passé une bonne partie de son temps à piquer des couverts au buffet et à les dissimuler avec des ricanements mauvais dans les amples jupons de dentelle de sa robe. Couteaux, fourchettes, tire-bouchons et une pelle à tarte jaillirent soudain dans un déluge d’argenterie enragée. L’Archange Nain subit les effets d’une Barrière de lames (niveau de lanceur de sorts = ½ niveau effectif de Frosti + 2 en modificateur de circonstance pour la rage berserk).


ArchN : Ouille ouille ouille ! Voilà qui n’est guère plaisant, surtout en pleines festivités. Mes fleurs en sont toutes abîmées, les pitchounes !

Le jardinier céleste se dépêcha d’humidifier les parties végétales de son costume avec son petit arrosoir. Le mélange bio de sa composition eut un effet immédiat : de nombreuses nouvelles fleurs s’ouvrirent (dont des tournesols si grands et éclatants que quelques vampires reculèrent, comme frappés par le soleil). De plus, des lianes et des vrilles s’étendirent et ligotèrent Frosti, qui se débattit comme un beau diable, faisant abondamment couler la sève.
Aucun des deux protagonistes ne prêtait vraiment attention au capitaine des gardes, ni à la salve d’arbalètes qu’il allait ordonner.


Zath : Vite, une diversion … Rayon ardent !

Le trait de feu fila vers la bouteille de VAN qui explosa dans un nuage de fumée brune, dérobant les deux nains aux yeux des gardes.


Pendant ce temps, hors du palais …


Dama : Et tu dirrre que la fiole magique est dans le grrrand rrrobot ? Et où est-il ce rrrobot ?
Luke : Il a le pouvoir d’être invisible ! J’te jure M’man !
Dama : Tu ne serrrais pas en trrrain de me rrraconter des sorrrnettes, mon fils ?
Luke : Maieuh môman !
Dama : Luke, si tu as encorrre grrrignoté en cachette les champignons séchés dans la sacoche d’ingrrrédients de ton pèrrre …
Luke : Promis juré M’man ! D’ailleurs j’aurais même pas pu, puisque Daddy il est pas là !
Dama : Je sais *snif* Tu sais, Luke, c’est quand même durrr la … la séparrration, pourrr le coeurrr d’une *snif* d’une femme … BOUHOUHOOOOOUUUUU Ojiiiiiiiiisssssaaaaaaaaannnn ….

Ahem … Pendant ce temps, sur la piste de danse, la musique couvrant le tumulte près du buffet, la fête continuait de battre son plein. De valse en mazurka, ne sentant plus ses pieds, et évitant de toutes ses forces de regarder le sourire gourmand de sa cavalière, Gildas se rapprochait peu à peu de son frère. Celui-ci avait cessé de danser et paraissait scruter la salle, lui tournant le dos. Enfin Gildas arriva près de lui et lui posa une main sur l’épaule.

GA (voix frémissante de triomphe) : Coucou frrrérrrot … Te voilà démasqué et à ma botte, on dirrrait !!!

Matthias se retourna lentement et Gildas vit avec horreur, entre la fausse barbe et le drôle de chapeau, derrière le masque, une orbite vide et verte lui faire un clin d’œil, pendant qu’un poing de la taille d’un jambon se refermait sur son poignet. Dans son dos, un minotaure en peluche bleue lui susurra :

MA : Mauvaise réponse, Gildas … Te voilà toi-même identifié. Pensais-tu vraiment que je ne te repérerais pas ? Allons, ta façon de « danser » est inimitable. Je savais que tu ne résisterais pas à l’idée de me piéger. J’ai fait appel à l’instinct policier de Maître Jawbreaker, qui a mis au point cette ruse simple mais efficace.
AJ : Tout pour sortir de ce costume ridicule ! Et maintenant, mon gars, on va aller gentiment faire un tour sur le balcon, et tu vas nous balancer tous tes petits copains, hein ?
MA : Tout à fait. Je te déconseille l’insubordination, Gildas. Comme tu le sais, selon les règles, un mot de moi et les gardes-

A cet instant une aiguille se planta dans le cou de Matthias qui tressaillit. Profitant de la diversion, Gildas échappa à Arguyle et se perdit dans la foule chamarrée.

AJ (balançant le bras d’armure en carton-pâte qui lui était resté dans la main) : Par les tripes encrassées de ma grand-mère. Tout est à recommencer. On ferait mieux de se mettre à couvert !
MA : …
AJ : Quoi ? Fais voir … On dirait que cette aiguille t’a paralysé les cordes vocales. Un bon moyen de t’empêcher de donner des ordres à ton frérot. Ca sent le ninja, ça. S’il n’y avait pas des gardes de sécurité partout, il n’aurait pas hésité à tuer. On bouge, je te dis !

En effet, au plafond, dissimulé parmi les cadavres des disqualifiés du jeu …

Taka : C’avoirrr été juste. Heurrreusement que tu les as rrrepérrrés, Ichi. Continue à surrrvoler la salle en mode furrrtif.
Ichi : Piiiioooou … *hic*
Taka : Mais si, tu es assez sobrrre pourrr éviter les piliers ! Utilise la technique du poing ivrrre ! Si moi j’arrrrrrive à viser corrrrrrectement malgrrré costume quatrrre fois trrrop grrrand pourrr mon petit corrrps enfantin, alorrrs toi aussi tu peux accomplirrr la volonté du Maîtrrre ! Va maintenant !

Entretemps, à l’écart des danseurs, Ratapoil réfléchissait. C’est-à-dire qu’il ne laissait que la moitié de ses pensées errer du côté de la silhouette peu vêtue de la princesse Lada. Celle-ci avait été entraînée au milieu de la piste et ne savait que faire dans une danse ne requérant pas de patins antigrav. Le reste du cerveau de Ratapoil se partageait entre son cher Bonecrusher, laissé au vestiaire, et la mission du Maître. Plus précisément les images de leurs cibles, recueillies par l’agent Spoutnik et transmises par le Maître. La petite brune n’était pas une tête connue – mais bien sûr, ce n’était pas la tête qui intéressait Ratapoil. Il caressait (hé hé) l’idée d’utiliser à son avantage sur cette donzelle les règles de ce bal, conciliant ainsi la mission et ses propres pulsions commandements divins. Et voilà qu’il venait de la localiser. La fille, dans une tenue positivement à baver par terre, promenait le petit lutin casse-pieds en laisse. Si elle aimait ce genre de petits jeux … Ratapoil chercha dans sa mémoire. Sa longue expérience des femmes lui avait enseigné plus d’une technique pour obtenir leur nom, leur adresse et leur numéro de palantir. Malheureusement, elle ne paraissait pas porter de sac à main dans lequel il aurait pu fouiller. Qu’importe, un vétéran comme lui saurait obtenir ce qu’il voulait par la ruse …

Rata : Salut belle enfant ! Je vous offrrre à boirrre ? Vous habitez chez vos parrrents ? Ca vous dirrrait qu’on s’isole ? Sinon, c’est quoi ton petit nom ?

Amis lecteurs, ne pensez pas que Ratapoil soit stupide. Enfin si, ne vous privez pas de le penser ; mais n’oubliez pas qu’il est fort occupé à remercier Razorback d’avoir donné aux nains une petite taille et une vue en contre-plongée.

Keira : Euh … Non … C’est-à-dire … Je préférerais …
FF : Eh mais je te connais toi ! T’es machin ! Enfin truc !
Keira : Quoi ? Que dis-tu, Fa- euh, esclave ? Tu connais ce nain ? C’est un Darkamien ?
Rata : Qu’imporrrte ma nationalité, poupée, sache juste que j’ai vu du pays ! Et je peux t'en fairrre voirrr aussi ...
FF : Ouais, il vient de D-City !
Rata : Absolument pas !
FF : Si, c’est le nain bizarre qui court après les filles ! Il leur fait des blagues encore moins drôles que les miennes !
Keira : Il y a sûrement un koala sous cet imperméable …
Rata : Ce qu’il y a sous mon imperrrméable t’intérrresse, hein ?

Pendant ce temps, dehors …

Luke : Aïeuh ! Me suis fait bobo !
Dama : Luke ! Vas-tu arrrrrrêter de te cogner dans des murrrs trrransparrrents qui rrrendent un son métallique ! Il faut trrrouver ce garrrde animé !

Et encore dans un autre coin de la vaste salle de bal, un garde du palais entraînait un torero derrière un pilier …

GI Joe : Allons, Baldrin, venez à l’écart, on va parler !
Baldrin : C’est de la trrriche ! Moi aussi je vous avais rrreconnu, Amirrral !
GI Joe : Peut-être, mais difficile de trouver un nom propre auquel je répondrais, hein ?
Baldrin : Laissez-moi vous dirrre quelque chose. Peu imporrrte les rrrègles, je ne suivrrrai pas vos orrrdrrres. La volonté du Maîtrrre est bien plus imporrrtante.
Gi Joe : Regrettable. Alors je ferais mieux de vous neutraliser avant que vous n’attiriez l’attention des gardes sur nous. Qu’est-ce que cet oiseau fait ic-

Le Commodore n’eut que le temps de plonger pour éviter la volée d’aiguilles. Au plafond, Takamatsu Toshitsugu jubilait.

Taka : Le ninjutsu est la vrrraie voie du chasseur. De là-haut, je peux les rrrepérrrer et couvrrrirrr mes camarrrades. Ce jeu êtrrre si drrrôle ! Je m’amuse comme un enfant ! Même si je suis sans doute beaucoup plus vieux que j’en ai l’airrr.
??? : Et nous donc.

Se retournant, Takamatsu vit trois officiers de la garde, pâles, les yeux rouges et les dents longues. Ils marchaient au plafond, comme lui, et avaient en main de longs cimeterres.

Officier : Attaquer un membre de la garde est puni de mort.

Réfugié dans la foule des danseurs, près d’Elvis, Gildas se rendit compte que la situation lui échappait.

GA : Pssst ! Elvis ! Elvis, tu m’écoutes ? Arrrrrrête de danser la macarrrena !
El : Rrroooh … Pourrr une fois que ma femme n’êtrrre pas là …
GA : On a perrrdu l’effet de surrrprrrise, et attirrré l’attention des garrrdes. On passe au plan B ! Va enclencher la diverrrsion. Prenant son petit palantir. Ici K1, nous passer au plan de rrrechange ! Oubliez la discrrrétion ! Prrrofitez de la diverrrsion et utilisez la forrrce pourrr supprrrimer les cibles !

Elvis se dirigea vers une porte de service qu’il franchit subrepticement en dépit de sa large carrure. Il déboucha dans des cuisines, où le personnel avait été neutralisé par une trentaine d’habitants de D-City koalifiés. Parmi ceux-ci quelques VIK comme l’avant-centre de l’équipe des Terreurs Hommes-Bêtes, un grand bipède velu de 5 m à tête de bélier.

El : Ca va êtrrre l’heurrre de charrrger, les gars ! Rrrappelez-vous : faites le maximum de dégâts et prrrotégez les VIK. Autant que possible laissez-les s’occuper des cibles. Une petite tourrrnée générrrale de forrrtifiant avant l’assaut ?
??? : Ah ! Je savoirrr que flairrr de moi me conduirrre à sourrrce d’apprrrovisionnement buffet en spirrritueux !
El : Borrris ???
Boris (complètement ivre) : Parrr enferrr, moi rrreconnu ! Temps morrrt, je juste venirrr rrrefairrre le plein … Buffet inaccessible êtrrre … Vrrrai scandale … Oooh, vous tous drrrôles de sacs à dos avoirrr … Vous attendre une petite minute, subconscient de moi tenter de hurrrler un averrrtissement …

Par la porte entrebaîllée, un autre protagoniste surveillait la scène.

L9 : Source du signal en visuel. Les protections anti-divination brouillaient mes scanners, mais elles ne sont pas actives hors de la salle de bal. Renforts ennemis imminents.

Et dehors …

Luke : Je sais Mommy ! On n’a qu’à faire comme dans le dessin animé que je regarde sur le palantir de Daddy ! Le chevalier Calinoubonbon doit arrêter le vilain sorcier orque Docteur Verrue, qui veut détruire la Terre de Fangh et interdire les toboggans et les bacs à sable. Et le méchant Docteur s’est rendu invisible et va attaquer Calinoubonbon par derrière – d’ailleurs là j’ai eu un peu peur mais j’ai continué à regarder parce que je voulais connaître la fin. Alors Calinoubonbon demande aux enfants de l’aider en chantant la chanson magique, et alors j’ai chanté très fort. A ce moment grâce au pouvoir de la chanson le chevalier a eu une idée, mais là j’ai pas trop tout compris parce que la chanson avait fait descendre Daddy et qu’il avait fait un de ses tours de magie– tu sais, celui avec la grosse spirale noire sur le sol, et les gens qui marchent dedans deviennent tout gris et s’écroulent ?
Dama : Celui qui chatouille les pieds ?
Luke : Voilà ! Donc du coup je n’ai pas écouté, en plus Daddy criait alors … mais j’ai vu que Calinoubonbon prenait le tube de Chantilly magique et en il mettait partout dans la pièce. Du coup il y en avait sur le méchant Docteur Verrue ! Alors le chevalier Calinoubonbon a pu le vaincre et j’ai été content parce que moi j’aime bien les bacs à sable. Après il y a eu la pub pour les poneys...
Dama : Luke tu es génial ! J’ai toujourrrs rrrépété à Ojisan que ces dessins animés étaient éducatifs et parrrticipaient à éveil de jeune esprrrit de toi ! Rrreprrrenons cette astuce.

Et, fourrageant dans son sac à main, elle en sortit un gros poudrier jaune poussin qu’elle jeta au sol. Quand le nuage de poudre eut été dispersé par la brise nocturne, il ne resta que trois silhouettes jaunes : deux de lézard, et une de garde animé sous sort de Camouflage.

Luke : Yalou yalou ! T’as réussi Mommy ! En plus on n’avait même pas de Chantilly ! Trop fort !


Dernière édition par nécroX le Jeu 20 Jan - 18:21, édité 1 fois

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion des peluches tueuses

Message par L'Archange Nain le Dim 29 Aoû - 17:21

Les émanations de la vodka d'assaut tardaient à se dissiper autour du bar. Au milieu du nuage on entendait l'écho d'un débroussaillage acharné ponctué de jurons de guerre nains. Les gardes resserrèrent leur cercle dans l'espoir d'apercevoir leur cible, et sous la pression des convives frémissant d'excitation qui guettaient la moindre occasion de faire justice eux-mêmes. Tous les convives sauf deux. Zathkas, pour commencer, qui cherchait désespérément une idée pour sortir son camarade du pétrin tout en se demandant si ça en valait vraiment la peine.
Soudain un sort de zone d'air pur venu d'on ne sait où laissa apparaître un cercle de hallebardes encadrant deux Nains aux déguisement en lambeaux. Frosti, toujours jurant, luttait à coups de fourchette à huitre pour dégager son pied coincé par une racine.


Frosti : ZRAKZERGÛL !!
ArchN : Ah, mais en fait c'est ce bon vieux Frrosti ! Il me semblait bien je cette voix connaîtrre. On a bien rrigolé mais calme-toi maintenant. Tu connaîtrre la rrègle ? Tu devoirr fairre ce que je dis, sinon le monsieur va se fâcher.
Capitaine des gardes : Mais je SUIS fâché ! :batte: Bon alors, qu'est-ce que c'est que cet esclandre ? On essaye d'arracher leur masque aux autres invités ?
ArchN : Heu, rrrien de grrave monsieur l'officier, mon ami vouloirr me fairrre surrprrise mais je l'ai nommé le prremier. Il va m'obéirrr maintenant, et le maîtrre serrra content. Pas vrrai Frrosti ?
Frosti : Grrrrr !
Capt : Il n'a pas l'air franchement amical votre congénère, là. Dites-donc, vous ne seriez pas en train de vouloir tricher aussi ? Vous ne vous appelleriez pas Zrakzergûl par hasard ?
ArchN : Mais pas du tout, c'est juste du Khudzul, ça signifie... heu... je pas oser vous trraduirrre ce mot, pas trrès convenable.
Capt : Voyez-vous ça. Et ces plumes que j'aperçois par les trous votre costume... vous êtes une sorte d'ange, non ?
ArchN : Mais je...
Capt : On n'aime pas beaucoup les gens de votre espèce à Pryczlovowitz. Murmures d'approbation dans la foule
ArchN : C'est à dirrre que...
Capt : Allez les gars, on élimine ces deux tricheurs et on n'en parle plus.

* snap *

Les évènements se précipitèrent, les sens pourtant aigus de Zathkas eurent de la peine à tout enregistrer :
- Frosti finit de déchiqueter la racine qui le clouait au sol et se jeta sur l'emplumé
- Les gardes avancèrent pour le clouer à leur tour
- L'archange Nain s'envola
- Frosti s'envola également, fermement accroché par les dents au pied de sa cible
- Le capitaine des gardes s'effondra, assommé par la chute d'une citrouille de taille G
- Voyant leurs proies hors de portée, les gardes se saisirent à nouveau de leurs arbalètes
- Un déluge de citrouilles s'abattit sur eux et sur les convives dans un rayon de 9m50
- Juste avant de recevoir l'averse, Zathkas entendit une petite voix murmurer à son oreille. Elle provenait d'un palantir de poignet. Attaché à une main verte sortant d'un costume noir. Une main prête à s'abattre l'épaule du Drow. Et la voix disait :
Ici K1, nous passer au plan de rrrechange ! Oubliez la discrrrétion ! Prrrofitez de la diverrrsion et utilisez la forrrce pourrr supprrrimer les cibles !

Garzok : Diantre et flûte !
Zath : Peau de pierre !

Le poing massif de l'orque civilisé s'écrasa dans un craquement de phalanges sur la protection magique improvisée. Le mage vit tout de même quelques étoiles. Puis il prit une citrouille sur la tête tandis que son adversaire recevait un projectile plus lourd qui le mit au tapis : Frosti, une sandale ensanglantée entre les dents.
Quant à l'archange Nain, brusquement délesté de son passager il monta comme une flèche et se heurta à un lieutenant vampire qui marchait au plafond. Un sourire enfantin éclaira le visage de Takamatsu.


Taka : Tu bien tomber. Fini la discrrétion, à trrrois contrre trrois on peut les avoirrr. à toi Ichi, Banzaï !


Dernière édition par Le Marin Shadok le Mer 1 Sep - 17:41, édité 1 fois

_________________
.
Où on va ? Il sera toujours temps de s'en soucier quand on y sera !
avatar
L'Archange Nain
Gourou des Tire-binette
Gourou des Tire-binette

Masculin Nombre de messages : 3834
Age : 36
Localisation : Quelque part entre Bretagne et Vendée
Archétype : Jardinier niveau épique
Job/Hobbies : Faire de Darkam City un temple du développement durable
Date d'inscription : 19/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.openesub.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion des peluches tueuses

Message par Raven le Mer 1 Sep - 12:15

Les bruits de combat incessants s'échappaient de la salle de bal, que l'on pouvait maintenant confondre avec une taverne commune. Malheureusement pour le type qui dormait dans la chambre d'auberge, à quelques dizaines de mètres du bâtiment dans lequel régnait une agitation peu courante, les cris l'avaient réveillé. Il avait le sommeil léger. Il descendit dans la rue, puis traversa la place. La porte d'entrée s'ouvrit brusquement d'un coup de pied.

??? : PETUNIA, C'EST PAS BIENTOT FINI CE SOUK ???

Le garde qui atterrit à sa gauche se remit de sa chute, et lui cria :

Garde : VOUS N'ETES PAS EN TENUE !

*Sbaff*

??? : Chut, j'ai mal au crâne

C'est là que d'autre gardes furent projetés de la mêlée, dont un qui tomba sur la tête du type, l'assommant sur le coup. Au moins, Raven dormait, maintenant.
avatar
Raven
Premières bières

Masculin Nombre de messages : 17
Age : 22
Archétype : Aventurier sombre et opportuniste
Job/Hobbies : TES IV ; RPG ; Warhammer et parfois le lycée...
Date d'inscription : 30/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion des peluches tueuses

Message par Galdwyn Darkyl le Mer 1 Sep - 14:32

Alors que la bagarre commence à se généraliser, que ce soit sur le sol ou au plafond, que les invités fuient, sortent des armes ou appellent la garde, que des familles sont réunies dans les larmes (Dama: OJISSAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN Sad ), que les musiciens hésitent entre enchaîner sur un rigodon et prendre leurs jambes à leur cou, etc... Le moment est bien choisi, donc, pour forcer deux personnages à faire un petit jet de sauvegarde de derrière les fagots... Arguyle, Ratapoil, vous me faites un jet de volonté!

Arguyle Jawbreaker: De quoi? Et pourquoi ça?

Parce que ton Koala recommence à faire des siennes, et que tu as négligé de prendre ton remède, mon vieux. Et toi, Ratapoil, tu as le droit à un jet de volonté pour repousser l'influence du tien.

AJ: Mais tu vas nous expliquer ce qui se passe? La koalaification est trop forte, même pour ses deux personnalités! Et pourquoi, tout d'un coup, il a droit à refaire un jet et pas les autres?

Parce que de nouvelles données environnementales rendent les instructions du Maître contraire à ses principes moraux, une fois de plus. Donc il a le droit de tenter de se rebeller.

AJ: Quelles nouvelles données?

Le corsage d'Ariek vient de craquer.

Keira: Embarassed

Ratapoil: What a Face pig

Jets de volontés... Pour Arguyle: échec!

AJ: Arrrrrrh... V-vite... Le... rrremède... "mourrrir, c'est... Pourrrirrr un peu..." ça ne s'ouvrrre pas! Mon accent est trrrrop forrrt, je... TU VAS T'OUVRRRIRRR SALETE DE...

BLAST!! Les multiples pièges posés par Arguyle lui-même pour éviter toute ouverture en force de son coffret, au cas où il succomberait à l'influence de son koala et essayerait de détruire son seul antidote, se déclenchent et le mettent KO. Bien! Au tour de Ratapoil. Jet de volonté... Pas loin, mais échec quand même.

Ratapoil: OBEIRRR MAÎTRRRE! PAS TOUCHE A LA FILLE! PAS RRREGARRRDER SUPERRRBE DECOLLETE DE ELLE, NI MENSURRRATIONS DE RRREVE, NI TENUE AFFRRRIOLANTE... What a Face RRRAAAAAAAH! DIEU DE MOI! POURRRRQUOI TOI ABANDONNER MOI?

Miracle tenté! MIRACLE OBTENU! et myosotis.

Une sorte de halo scintillant se fit autour du nain, et comme frappé par la foudre son Koala fut éjecté et alla s'éclater contre un mur non loin. Seulement visible aux yeux de Ratapoil, une forme massive nimbée de lumière descendit sur lui, ses deux visages porcins se superposant.

Razorback: Tu M'as appelé, Mon fils, et J'ai répondu. Ta détresse M'a touché. Je te libère de l'envoûtement qui t'empêche de t'acquitter de Mes commandements sacrés, mais il te faudra mériter cette grâce...

Rata: Oui! Tout ce que vous désirerez, Maître!

Razorback: Ces derniers temps, tu t'es insuffisamment acquitté de tes devoirs de prêtre... Tu respectes Mes préceptes, mais en tant que simple fidèle. Tu n'en es pas un! Tu es Mon premier prêtre, et tu dois prêcher! Que cette nouvelle liberté que Je t'accorde soit pour toi l'occasion de répandre Ma parole, avec vigueur et passion, comme il se doit!

Rata: Je ne vous décevrais pas, Maître! Vous pouvez compter sur moi! J'enseignerais vos préceptes, même les plus... Occultes! pig

Razorback, disparaissant petit à petit: Very Happy C'est bien, Mon fils. Je suis content de toi.

Ratapoil, arrachant son costume et avisant le corps inanimé d'un civil -il n'avait pas de costume- avec une grosse bosse sur le crâne: Oh! Mais quelle grosse... protubérance vous avez là, mon pauvre! Permettez que d'une main preste, je vous soulage...

Au même moment, Gildas Alvensen fut pris d'un horrible pressentiment et un long frisson lui glaça l'échine...


Dernière édition par Galdwyn Darkyl le Mar 10 Mai - 13:07, édité 1 fois

_________________
Looking for something I've never seen...
avatar
Galdwyn Darkyl
Intelligence Pénétrante

Masculin Nombre de messages : 669
Age : 29
Localisation : si tu as de la chance, entre tes mains
Archétype : Artefact Intelligent
Job/Hobbies : la Connaissance, la Magie, les pierres à aiguiser de qualité
Date d'inscription : 16/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion des peluches tueuses

Message par nécroX le Jeu 2 Sep - 11:12

Attendez une seconde … Le déguisement de Ratapoil ne consistait qu’en un simple imperméable, non ? Donc s’il « arrache son costume » … Oh mes Dieux …

Bon, admettons. Alors qu’un nain dans le plus simple appareil (bénie soit sa forte pilosité, mais quand même !) se ruait sur Raven inconscient pour le soigner par de savantes … manipulations, le chaos s’était emparé de toute la salle de bal. En effet, des cuisines avaient jailli les koalifiés en armes, en une charge sauvage menée par l’homme-bête. Ils avaient pris à partie les gardes, et rendaient leurs armes aux VIK déguisés. Les invités fuyaient en désordre, la plupart à pied, mais de ci de là l’un d’entre eux se changeait en brume ou en chauve-souris. Dans les cuisines, Boris était en train de se faire balayer par les compétences de barman d’Elvis.


El (agite un shaker de la main gauche) : *bruit de glaçons* Une superrr-vodka orrrange avec plus de vodka et moins d’orrrange, une !
Boris (tournant des yeux étincelants vers l’origine du bruit) : Da, viens voirrr Papa, grrrand verre de-

*SMASH*

Bien entendu, Elvis avait profité de la diversion pour écraser d’une seule main un énorme tonneau d’eau sur le crâne du Russe.

Boris : AAAAAH ! Je foooooondrrreeeeuh …

*ZAP* *ZAP*

El (interrompu par des lasers dans le postérieur alors qu’il plantait de petits parasols dans la tête de Boris) : Aaaah ! C’êtrrre toi, L9 !

C’était bien L9 qui avait fini de dégager sa carrosserie froissée de derrière la porte des cuisines, où elle avait été écrasée par la sortie en force des renforts. Elvis abandonna Boris en piteux état et roula avec une agilité surprenante derrière les tables de cuisine, jusqu’à un chariot roulant couvert de bouteilles.

El : Je vous attendrrre ! Je peux vous prrréparrrer quelques spécialités !
Boris : Ooooh … Jamais plaisant de dégrrriser êtrrre …
L9 : Viens avec moi si tu veux vivre.
Boris : Mais bouteilles millésimées êtrrre parrr là …

L9 saisit Boris et l’entraîna hors des cuisines. Une fraction de seconde plus tard, Elvis utilisait ses compétences de barman de niveau épique pour changer la pièce en un armageddon multi-saveurs.

Pendant ce temps, au plafond de la salle de bal, les koalifiés étaient en difficulté. Ichi était aux prises avec des chauve-souris et Takamatsu avait beau truffer de shurikens les gardes, leur réduction des dégâts rendait ses efforts futiles.


Taka : Aah … Aah … Ils sont encorrre arrrrrrivés à passer ma CA, même les modificateurrrs de taille sont sans effet, à quoi ça serrrt d’êtrrre un mignon petit garrrçon ? Arrrchange ! Tu es une crrréature céleste, tu ne peux pas utiliser ton énerrrgie bénéfique pour les rrrepousser ?
ArchN : Hem … Voyons … Allez-vous-en s’il vous plaît ? Ne le prrrenez pas perrrsonnellement …
Taka : Tu vas devoirrr faire mieux que ça ! … HIYA ! Tiens, mange mon katana, toi !
ArchN : Euh … Parrr les pouvoirrrs qui me sont conférrrés … Dites, vous savez que vous ne me facilitez pas la tâche en tentant de m’embrrrocher comme ça ? Allons, voyons voirr … Faites la soupe, pas la guerrrrrre !

Il y eut un petit *pop* … et rien. Les soldats vampiriens eurent un vilain rictus … puis repérèrent les colliers de tête d’ail autour de leur cou. Ils se mirent à hurler et à se débattre. Takamatsu eut le temps d’en décapiter un et amputer un autre avant qu’ils se dégagent de leur collier.

ArchN : Tiens currrieux, ça n’avait jamais fait ça avant … D’habitude ça fait apparrraîtrrre un sympathique collier de prrrimeurrrs, pleins de vitamines …
Taka : C’est trrrès bien comme ça ! Je te laisse finirrr, il faut que je m’occupe des cibles !
ArchN : Mais je … je ne sais pas parrr où commencer …

En dessous …

Zath : Oooooh … Ma tête … Combien j’ai de doigts ?
Frosti : Rrrrh ! Glarg ! Ptui ! J’ai des bouts de sandale et de talon plein la bouche, c’est immonde ! Je me rincerais bien la dalle, mais il a fallu que tu crames le bar !
Zath : Pour sauver ta vilaine peau, je te rappelle …
Frosti : Ouais eh ben –hélà, qu’est-ce qui bouge, là ?

De sous les robes de Frosti émergea Garzok, retirant son chapeau et son masque de Zorro. Sa tête était ensanglantée, surtout à l’endroit où le postérieur de Frosti lui avait incrusté son monocle dans l’arcade sourcilière, et là où un couteau à fromage dépassait de son crâne.

Frosti : Il devait m’en rester un quelque part dans les frous-frous …
Garzok (attrapant au vol sa rapière lancée par un koalifié) : En garrrde, Messieurs. Je dois vous éliminer, je le crrrains, pourrr le Maîtrrre. Aussi perrrmettez-moi de caser cette ATTAQUE EN FINESSE !

La pointe de la rapière ripa sur la Peau de pierre de Zathkas.

Zath : Allons, Garzok, tu ferais mieux de te rendre. Tu n’as aucune chance et autant éviter de tuer accidentellement ton koala.
Garzok : Je vois. Je n’ai pas choisi la bonne apprrroche. Perrrmettez … ATTAQUE EN PUISSAAANCE !!!

Un énorme coup de pommeau dans l’estomac fit éclater la protection de Zathkas et l’envoya s’écraser dans les ruines du buffet. Les yeux de Garzok étaient rouges.

Frosti : Oups … Wah, il s’énerve vachement vite, aujourd’hui …
Zath : Il n’aime pas … être interrompu … en plein bal … Pas souvent … occasion … danser mazurka … civière
Gar : RAAAAAAAAH !!!!

Des groupes de gardes arrivaient sans cesse en renfort, et étaient pris à partie par les koalifiés. Au beau milieu de la piste de danse, alors que les invités couraient en cercles en cherchant la sortie, Keira tentait désespérément de remettre de l’ordre dans sa tenue.

FF : Hinhin ! Keira l’est toute nue-euh ! Keira l’est toute nue-euh !
Keira : Tais-toi ! Stupide sangle … Je savais que ce costume était une erreur !
FF : Tu veux que je te mette du poil à gratter comme au nain relou ?
Keira : Tu as mis du poil à gratter dans son imper ?
FF : Ouais ! Pendant qu’il avait des hallucinations ! La méga-dose, à action retardée !
Ariek : /Ce lutin vient peut-être de provoquer une mort par dégâts excessifs … C’est du kill steal !/
MA (surgissant de la foule) : Enfin je vous trouve ! Je suis allé reprendre nos armes au vestiaire … Le jeu n’a plus de sens, on ferait mieux de se regrouper pour se défendre contre les koalif … Ahem … Pardonnez mon audace, je crois que votre bustier a un petit souci …
FF : Tiens salut Matthias ! Tu veux du poil à gratter aussi ?

*ka-tchink*

Lada : Ne bougez plus. Tout est trrrop compliqué sur cette planète. Je vais vous grrriller la cerrrvelle au nom du Maîtrrre et on n’en parrrlerrra –

Entretemps, un groupe de soldats s’était déployé pour les cerner.
Officier supérieur : Ca suffit ! DOMINATION ! Jetez vos armes et faites tout ce que je vous dis. Vous êtes mes esclaves !
Lada : Je-suis-votrrre-esclave.
MA : Je-suis-votre-esclave.
Keira : Je-suis-votre-esclave.
FF : Voulez-vous-du-poil-à-gratter ?
Ariek : /C’est pas vrai … Contrôle mental maintenant ? Allez pousse-toi, lavette, je vais gérer la situation./
Officier supérieur : Maintenant, mettez-vous à plat ventre, les mains sur la t- AAAAAH ! JE BRÛLE ! JE BRÛÛÛLEEEEE !!!

Coercition mentale dissipée.

MA : Bien joué ... “Keira”. Mais que fait-on du reste du peloton de gardes qui nous menacent de leurs armes ?

*KRAAAASHHH*

Ariek : On laisse l’homme-bête de 400 kg les tacler. Bon, qui je crame maintenant ?
Lada : Perrrsonne ! Tu meurrrs !

*clic* *pfuuuuuh*

FF : Hinhinhin ! Le chewing-gum dans le canon ! Classique !
MA (désarmant Lada) : Mais toujours utile …
Ariek : Si ça continue je vais finir par m’amuser en compagnie de ce nabot …
FF : Ah au fait tu n’avais pas dit non pour le poil à gratter, donc j’ai pensé que c’était oui.

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion des peluches tueuses

Message par Galdwyn Darkyl le Jeu 2 Sep - 12:26

Ratapoil, achevant de ranimer le civil -Raven, pour ceux qui n'auraient pas encore compris-: Voilà! Par quelques palpations aux endroits sensibles, il est tiré d'affaire... Et le voilà qui reprend conscience, mais quelle verdeur! oh non, mon mignon, restez allongé: j'ai peur que le choc opératoire ne vous empêche de vous redresser tout de suite...

Raven, un peu vaseux, mais notant le désordre dans sa tenue, conséquence des "soins": ... Bouge pas de là. Je termine ma gueule de bois et je te tue. Evil or Very Mad

N'ayant pas entendu la réponse de sa victime de son patient, le nain dénudé jeta un œil autour de lui, notant l'incroyable boxon et la bataille pas du tout rangée opposant la garde, les quelques invités ayant envie d'en découdre, les koala'n'Co et l'équipe de sauvetage. L'œil exercé de la facette prêtre de Razorback (le grand cochon libidineux) repéra en quelques secondes les membres féminins de l'assistance (à savoir: Ariek, L9, et un certain nombre de vampiresses habillées comme on l'imagine).

Rata: Mais quelle vision divine! Ces gens m'ont l'air d'avoir d'excellentes dispositions pour le culte de Razorback: il y a de la nourriture, de la boisson, de la bagarre et des jolies filles. Autant commencer tout de suite ma Mission sacrée!

le nain se faufila dans la mêlée (non sans tripoter deux ou trois derrières vampiriques au passage) et s'approcha de l'estrade abandonnée par les musiciens. Il sauta sur le podium, exhibant de ce fait son énorme b...arbe à l'assemblée et s'écria d'une voix forte:

Rata: Mes chers frères et sœurs! Quel plaisir de vous voir réunis en cette nuit pour célébrer le cul-te de Razorback! Tous ensembles, ouvrons nos c...oeurs et prions le Grand Cochon! Au nom du Pervers, de la Fille et de l'Esprit Salace, Amène toi par là ma Jolie... pig

Les candélabres s'éteignirent et la salle fut plongée dans une lumière rose tamisée, tandis qu'une douce musique lounge se faisait entendre en arrière plan. Ce qui n'empêcha pas les fidèles les personnes présentes de continuer à se mettre sur la figure.

Rata, visiblement pas démonté par l'indifférence générale: Razorback est grand! au Sein voluptueux chaleureux de son église, nous sommes tous appelés à la reproduction... des rites sacrés! Que sa lumière nous guide vers le septième ciel, dans l'amour de notre prochaine! Prions ensemble mes frères et sœurs, et chantons l'hymen l'hymne que nous avons reçu du Sauteur... Mes biens chers frères! Mes biens chères soeurs! Reprenez avec moi tous en cœuuuuuuuuuur... PAS DE BOOGIE-WOOGIE AVANT DE FAIRE VOS PRIERES LE SOIR! NE FAITES PAS DE BOOGIE-WOOGIE...

Pendant ce temps, tout au fond de la salle...

homme-bête Koalaïfié, avisant le corps inanimé d'Arguyle: maîtrrrre content êtrrre...

Il chargea le peau-verte évanoui sur son épaule et sortit précipitamment de la salle, profitant de la confusion.

_________________
Looking for something I've never seen...
avatar
Galdwyn Darkyl
Intelligence Pénétrante

Masculin Nombre de messages : 669
Age : 29
Localisation : si tu as de la chance, entre tes mains
Archétype : Artefact Intelligent
Job/Hobbies : la Connaissance, la Magie, les pierres à aiguiser de qualité
Date d'inscription : 16/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion des peluches tueuses

Message par Matthias Alvensen le Jeu 2 Sep - 21:27

Si le discours de Ratapoil n'avait peut être pas tout l'effet recherché par son auteur, il eut tout de même pour conséquence une augmentation de la confusion générale. En effet, si les belligérants n'avaient pas réagi d'un poil et continuaient à se mettre savamment sur le crâne, certains des invités qui avaient d'abord eu pour idée de fuir la rixe essayèrent de la transformer en une grande orgie. Malheureusement ces tentatives, à peine intéressé, de pacification se heurtèrent aux poings des personnes entreprises par les apprentis disciples. Montrant ainsi qu'une foi subite et grandissante n'est pas toujours suffisante pour arriver à ses fins...

Face au manque de cohérence de cette bagarre de bandes, nous allons nous concentrer exclusivement sur un point précis de la salle...


FF : Et c'est pas mal ce qu'il dit le monsieur nain tout nu ! Alors par le père vert, la fifille, et l'esprit salade, je ...
Ariek : Bas les pattes toi !!!!
FF : :kaput: Euh, pas facile à appliquer cette nouvelle relignon.
Ariek, tentant de remonter son corsage mis à mal : A cause de cette satané sangle lâcheuse, je suis obligé de tenir le haut de ma robe pour ne pas trop me dévoiler. Je suis presque tentée de faire fi de la vue que je donne et de me battre le haut à l'air !
/Keira/ : Non mais tu n'es pas folle :raleur: ! Laisse moi le contrôle, je vais trouver une solution !

Et c'est une Keira rougissante qui arracha la nappe de la table pour s'en faire un semblant de toge...

MA, ayant pendant ce temps ligoté et bâillonné Lada avec une autre nappe... : Ahem, maintenant que vous êtes présentables...
Ariek : Pas de commentaires, merci !
MA : Nous devrions rejoindre nos camarades et nous sortir de ce guêpier. Avec une koalifiée comme prisonnière sur le dirigeable, nous pourrions avoir des informations sur les plans des koalas. Pour multiplier nos chances, nous devrions aussi récupérer Ratapoil. Il semble s'être libérer de l'emprise des koalas, il pourrait peut être nous renseigner.
Keira : Euuuuh, est ce bien nécessaire ? Rolling Eyes
MA, empoignant Lada et dégainant son fleuret : Nous ne pouvons nous passer d'une source d'information et d'un tank telle que lui. Nous allons commencer par nous tailler un chemin dans sa direction et ...

Malheureusement, Matthias eut le souffle coupé par Gildas qui s'était jeté sur lui depuis les balcons du premier étage surplombant la salle.

GA : Lada ! Courrrez ! Je vous couvrrre !

Suivant l'injonction, Lada prit ses jambes à son cou mais fut rapidement stoppé par un croche-patte lancé par Ariek...

Ariek, se jetant sur Lada afin de la plaquer au sol : Oh non ma fille, tu ne vas surement pas nous fausser compagnie !
FF : Attends, je vais la paralyser ! Poil à gratter power !
Ariek : Non ne...

Et Farfade lança une énorme grenade de poil à gratter sur Lada...

Ariek : Raaaaah c'est insupportable ! Déjà que j'ai eu un mal de fou pour me débarrasser de sa poil à gratter à retardement tout à l'heure ! Et en plus l'autre bouge encore plus du coup !

En effet, Lada était prise de frénétiques sursauts du fait de son impossibilité d'assouvir son envie bien compréhensible de se gratter... Empêchant de ce fait Keira/Ariek de la mettre hors d'état de nuire et de pouvoir ainsi aller Matthias qui s'étant relevé faisait maintenant face à Gildas qui avait roulé quelques mètres plus loin après sa chute.

MA : Alors Gildas, on se décide à la jouer directe ?
GA : Question idiote Matthias, tu as la rrrréponse devant toi.
MA : je te trouve bien téméraire Gildas, aurais-tu oublié le sort de contention qui est sur ta tête ?
GA : Disons que je teste une idée...
MA : Oh tu m'en vois ravis...

Sur ces mots, des mains de Matthias surgirent une suite de rubans magiques bleutés qui filèrent en direction de Gildas et commencèrent à l'envelopper Gildas. Mais quelques secondes plus tard, alors que les rubans commençaient à l'enserrer étroitement les rubans se brisèrent et disparurent.

MA : Oh oh... pale
GA : Je crois bien me rrrappelez que ce sorrrt de contention était calqué surrr mes données physiques et psychiques, non ? Or malheurrreusement pour toi, frrrérrrot, mon koala a parrrticulièrrrement altérrré ces données rire
MA : Logique. Pour une fois, tu me prends au dépourvu...
GA : Dommage que je ne dispose pas de ma hache pour savourrrrrer d'autant plus ce moment... Mais une lourrrrde hache à deux mains de fabrication naine me servirrrrra parrrrrfaitement dans ce si attendu combat à arrrrmes égales héhé

Sans perdre un instant, Gildas se rua sur son frère et balaya l'air de sa lourde hache. Mais plus preste, Matthias esquiva en se reculant vivement en arrière. Gildas continua à avancer, sur de sa force, en tentant de trancher son frère de sa hache. Matthias continuait quant à lui de reculer jusqu'à ce que Gildas couple ses volées de hache avec un lancer de pics de glace droit vers la poitrine de Matthias. Surpris, ce dernier n'eut que le temps de créer un kekkaï en bouclier afin de bloquer les pointes. Mais déjà, profitant de son avantage, Gildas tenta de porter un coup de hache sur le coté gauche du gentleman cambrioleur. Mais une nouvelle fois, Matthias réussit à bloquer le coup avec son Kekkaï mais perdit l'équilibre et tomba en arrière. Avec un sourire féroce, Gildas s'apprêtait à réarmer sa hache afin de porter le coup fatal, lorsqu'il sentit son avant-bras se bloquer. Jetant un œil, il jura quand il vit que le Kekkaï de son frère avait changer de forme pour enrober le bras de Gildas et de ce fait l'immobiliser.

Voyant l'efficacité de cette technique, Matthias se concentrait déjà pour créer un kekkaï plus grand afin d'immobiliser l'ensemble du torse de son adversaire. Mais ce dernier devinant ses intentions souffla dans sa main non immobilisée et fit jaillir plusieurs rubans de magie qui filèrent vers Matthias, l'entourèrent, et firent jaillir une douzaine de stalagmites de glace afin de l'empaler. Pour recours, Alvensen se jeta en avant, fleuret tendu, en direction de son frère afin de le plaquer au sol. Celui-ci esquiva la lame et donna un coup au niveau des pieds de son ainé ayant pour conséquence que ce dernier ne put se rétablir et s'effondra au sol.

Voulant en finir vite, Gildas souffla à nouveau dans sa main gauche et créa un sort de verglas sur la zone où gisait son frère, l'empêchant de se relever. En effet, dans un effort rapide, Matthias ne put guère plus que se retourner afin d'avoir son frère en vue. Profitant que son bras ne soit plus immobilisé, Vif, Gildas arma sa hache, visa et lança sa hache en direction de la tête de son frère (dans l'optique assumée de lui fendre le crâne.)
Dans un geste que l'on pourrait croire désespéré, Matthias porta son fleuret à la rencontre du fer de la hache et contre toute attente, ce fut ce fer qui vola en éclat lorsqu'il entra en contact avec le fleuret.


GA : Une hache de guerrrrre naine de prrrrremièrrrrre qualité ! affraid

MA : Un petit coup de pouce du destin sur la manière dont avait été forgée ta hache a suffit... Oh mais, le verglas fond vite ici Very Happy.

Pouvant enfin se relever et profitant de la déconfiture de son frère, Matthias forma un kekkaï et l'utilisa pour immobiliser l'ensemble du torse et des bras de son frère. Puis d'un croche-patte, il envoya Gildas au sol.

MA : Il y a une différence entre nous deux. Je ne pourrai jamais me résoudre à te tuer Gildas.

Matthias se tourna ensuite vers Ariek qui avait enfin réussi à assommer Lada...

Nous allons la porter entre nous deux. L'idée est d'aller rejoindre le plus vite possible les autres membres du groupe et de sortir de ce guêpier. Nous avons plus rien à attendre de ce lieu...

Ariek, désignant Gildas qui se débattait au sol : Et lui ?
MA : Je ne sais combien de temps je pourrai le garder immobiliser, surement peu. Ce serait un risque inutile de l'emmener prisonnier avec nous... Allons rejoindre les autres.


Dernière édition par Matthias Alvensen le Lun 13 Sep - 7:24, édité 1 fois

_________________
A moins de savoir exactement où vous êtes, vous ne pouvez savoir qui vous êtes.
avatar
Matthias Alvensen
Le Troisième Homme

Masculin Nombre de messages : 501
Age : 29
Localisation : Aujourd'hui ici, mais demain ?
Archétype : Un chercheur en occasion et en rebondissement.
Job/Hobbies : Découvrir de nouveaux mondes, de nouvelles personnes...
Date d'inscription : 05/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letremblaysurmauldre.meteoamikuze.com/Statistiques.ht

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion des peluches tueuses

Message par nécroX le Ven 3 Sep - 0:22

Pendant ce temps, dehors … Damazor avait décroché le sac à dos sans fond porté par Goliath et contenant l’équipement du REVENS, et le fouillait.

Dama : J’ai trrrouvé des tas de bouteilles, Lukounet ! Laquelle est la bonne ?
Luke : Aucune Mamounette ! Voilà la vraie, elle était dans son torse ! Attrape !
Dama : Je l’ai … oups aaah non zwip je l’-aaah ! Je l’ai laissé tomber dans le sac à dos sans fond, avec les autres ! Comment savoir laquelle est la bonne ?
Luke : On n’a qu’à les casser une par une ! Allez c’est parti Mommy !

Et tandis que les deux lézards entamaient la destruction systématique de toutes les potions de soins du groupe, ils ne remarquèrent pas que Goliath se redressait et se dirigeait vers les portes du palais, d’où jaillissaient encore les derniers invités en panique.

En effet, à l’intérieur …


Frosti (bien amoché) : Allez concentre-toi Frosti mon vieux ! Tu ne peux pas laisser sa rage berserk battre la tienne ! Souviens-toi que le vieux Garzok est une tafiole ! Il porte même du … du PARFUM RAAAAAAAAH TAPER PILONNER ! KHAZAD UPAIRKÛT!!!
Garzok (tout aussi amoché) : RAAAAAAAAAH TRANCHER ! ASH NAZG PETETAGÛL !
Zath : Goliath … Viens ici …

Deux coups de pioche ajustés de main de maître firent exploser les restes de la protection de pierre de Zathkas et envoyèrent le drow au pays des PV négatifs avec une belle plaie à la tête.

Baldrin : Désolé, kamarrrade, mais ce genrrre de prrrotection êtrrre bien inutile face au pouvoirrr de Grrranodiorith !

Goliath fit son entrée en piétinant les gardes sans avoir conscience de leur existence, puis vint se tenir devant son maître.

Bal : J’ai bien peurrr que l’orrrdrrre suivant ne vienne pas … Bon, je crrrois que je vais devoirrr fairrre appel à toute la puissance de mon dieu …

Le prêtre murmura une incantation et s’approcha pour toucher Garzok. Celui-ci fut entouré de lumière et la plupart de ses plaies béantes se refermèrent tandis que sa rage semblait du même coup se dissiper. Il rajusta son monocle et épousseta sa cape de Zorro.

Gar : Je dis, mon cherrr Baldrrrin, cette aide vient à un moment opporrrtun.
Frosti : Hah … hah … Arrête … Arrête de PARLER COMME UN EEEEELFFEEE !
Gar : Parrrade, pas de côté, et je me fends en quarrrte !
Frosti : Aaaaarrhh …
Bal : Tagazok, frrrèrrre nain, mais la volonté du Maîtrrre est absolue. Tu es pierrrrrre et tu rrretourrrnerrras à la pierrrrrre. Achevez-le, Garrrzok, ensuite on irrra trrraquer les autrrres.
Garzok : A l’instant.

La lame de l’orque fila droit vers le cœur de Frosti qui titubait en crachant du sang, mais fut déviée par la hallebarde d’un garde. Un garde avec des tatouages sur le visage.

Bal : Il semblerrrait qu’il n’y ait même pas besoin de les cherrrcher, nos anciens compagnons viennent à nous. Crrroyez-vous vrrraiment avoirrr une chance contrrre nous deux, Squadrrron Leaderrr ?
Vice-amiral : A MOI LA GARDE ! JE TIENS LES PERTURBATEURS !

A ce cri plusieurs gardes proches accoururent pour porter assistance à leur « camarade ». Baldrin et Garzok prirent une posture défensive.

Bal : Bien pensé, mais envoyer des vampirrriens contrrre un prrrêtrrre … (Brandissant son symbole sacré) Rrrenvoi des morrrts-vivants !

Deux gardes gémirent et tombèrent en poussière, mais les autres resserrèrent le cercle.

Vice-amiral : On ne peut pas tomber que sur les morts-vivants … Le facteur de puissance des vampires les favorise pour monter en grade, mais les gardes de base sont en majorité humains.

Un peu plus loin …

Boris : Tu avoirrr vu ? Kamarrrade nain forrrmidable idée avoirrr ! Je utiliser pouvoirrr de symbole sacrrré de moi ! (Brandissant le pendentif de Wayt-Watchair) Rrrenvoi des morrrts-vivants !

Vampiresse restée pour se battre : C’est un prêtre ! Neutralisons-le avant qu’il use de ses pouvoirs !

Aussitôt plusieurs invités et gardes se jetèrent sur Boris.

Boris : Hé ! Je pas avoirrr demandé Attrrraction de morrrts-vivants ! C’êtrrre méprrrise !
L9 (tenant les assaillants à distance avec ses Twin Photon Blades) : Situation critique. Une idée stupide de votre compagnon de combat freine l’exécution du programme. Attendre 30 secondes qu’il reprenne ses esprits ? Annuler ? Fin de tâche ?
Boris : Rrrestons calmes, Stalina ! Même dans pirrres situations, je pas perrrdrrre mojo de moi ! Je avoirrr heurrreusement camouflé ce hachoirrr de poche dans ma mitrrre de prrrêtrrre !

Entretemps, sur scène, Ratapoil était aux prises avec le poil à gratter à retardement de FarFade, et sa pilosité en rendait l’élimination très difficile. Il se grattait jusqu’au sang à peu près partout (les commandements sacrés de Razorback lui interdisant de nuire à l’intégrité de certaines parties de son corps. Comme sa barbe. Entre autres.)

Rata : Aaaah, c’est atroce ! Je dois m’en sortir ! Que ferait Razorback à ma place ? Mais c’est bien sûr ! ALLONS, LES FILLES ! VOUS ME VOULEZ ? GRATTEZ-MOI !!!

A ce cri empli de toute la puissance magique charmeuse de son dieu, toutes les personnes féminines de la salle furent soumises à un jet de Volonté pour ne pas répondre à l’appel. (Gildas Alvensen, lui, fut soumis à un jet de Vigueur pour ne pas vomir.) Quelques femmes parmi les koalifiés présents, une ou deux vampiresses, se ruèrent sur lui pendant qu’il dandinait son derrière musclé et velu sur l’estrade. Keira réussit de justesse son jet de sauvegarde, mais fut distraite quelques instants. Lada, qui l’avait mieux réussi grâce à un fort bonus de circonstance (l’expérience !) en profita pour tenter de filer, mais se prit les pieds dans la menotte en réglisse. FarFade en profita pour s’asseoir sur elle et lui fourrer des fraises Tagada dans le nez.

A l’extérieur …


Dama : C’est currrieux, Luke, je rrressens une confuse envie de rrretourrrner à l’intérrrieurrr grrratter sensuellement le dos de quelqu’un …
Luke : Aaaaah ! Lalalala j’entends rien ! Lalalala ! Allez, on a des bouteilles à casser !

A l’intérieur …

Rata : Aaah … Oui c’est ça les filles, en rythme ! Et que ça saute, héhé ! Commencez par le dos, puis laissez-vous guider vers … l’illumination ! Euh … Salut, toi ! Je ne pensais pas que la sainte parole t’atteindrait en plein cœur, en pleine poitrine ! Vu que tu n’as pas vraiment la poitrine requise. Mais si tu veux nous faire jouir … de ta compagnie …
Raven : Tu parles, oui. J’étais enfin arrivé à dormir et tu m’as réveillé ! Ca va être ta fête !

Ailleurs dans la même pièce …

L9 : Ennemis à terre ou en fuite. Répit temporaire.
Boris : Je fini de les décapiter avoirrr, au cas où ! Nous trrranquilles êtrrre !
Elvis : Je vous rrretrrrouve ! Impossible de vous perrrdrrre avec cette odeurrr de vodka !
Boris : Pas mal, da ? Je m’en mettrrre tous les matins, ça conserrrver peau de moi frrraîche !

A cet instant, un groupe de koalifiés vint les prendre en tenailles.

L9 : Estimation des chances de victoire de Boris contre Elvis : inférieures à 0%. Possibilité existante qu’il se joigne à l’ennemi.
Boris : Juste pourrr un verrrrrre ou deux !
L9 : J’affronte Elvis. Prière de neutraliser le reste des ennemis.
Boris : Da ! Compte surrr moi !
L9 : Screeching Chainsaw !

L9 chargea Elvis, décrivant des moulinets avec sa tronçonneuse qui laissait de larges entailles dans le cuir du cyclope. Mais celui-ci parvenait à éviter les blessures fatales. Alors que L9, plus rapide, allait lui porter un coup vertical, Elvis interposa son shaker. Celui-ci fut proprement tranché en deux, et le liquide contenu gicla et dégoulina le long de la tronçonneuse et des bras de la gynoïde. Des étincelles et une épaisse fumée noire jaillirent, et les deux bras pendirent, inertes.

L9 : Alerte. Circuits moteurs détruits dans membres antérieurs. Cause supposée : substance liquide inconnue. Niveau de danger : important.
El : Un bon barman a toujours la bonne recette, fillette. Et devine quoi ? (Sortant une grosse bouteille des replis de son costume) J’en ai préparé tout un stock en cuisine, c’est la maison qui régale !
L9 : Enclencher mode Thunderhawk !
Déployant ses ailerons et ses fusées, L9 prit son envol, échappant à Elvis. Celui-ci fonça alors sur Boris, qui occupait les koalifiés en leur jetant Confusion par la simple force de son haleine alcoolisée.

L9 : MaG chargé. Chiffre choisi: 3, Golla.

Un cerf vert d’énergie pure apparut au-dessus de L9 et envoya une décharge d’énergie vers Elvis avant de disparaître. Le cyclope fut stoppé dans son élan et englouti dans l’éblouissante décharge.

L9 : Adversaire neutralisé, probabilité : 43,5 %. BIP ! Alerte, impact immin-

Les senseurs de L9 eurent juste le temps de repérer la bouteille qui fonçait vers elle avant qu’elle ne la percute en pleine tête, éclatant et répandant le cocktail dévastateur. L9 émit une série de bips incohérents, plusieurs petites explosions se firent au niveau de ses articulations, une fumée noire jaillit de tous ses circuits de ventilation et ses rétrofusées cessèrent de fonctionner. La gynoïde tomba vers Boris qui la rattrapa dans ses bras.

Boris : Stalina … Stalina ! Tu rrrépondrrre ! Stalina ! Niet … C’êtrrre impossible ! STALINA ! NIEEEEEET !

Alors qu’il levait le corps de L9 vers le ciel en hurlant, l’effet dramatique fut gâché par le coup de pied d’Elvis (cuit à point) qui l’envoya voler à travers la salle.

Boris (se redressant) : Tu payer ça, kamarrrade … Je jurrrer surrr tête lapin-garrrou de toundrrra ! Tu payer 27,5 fois crrrime de toi !

Encore plus loin, et en moins dramatique …

Taka : Ichi ! Ichi, contrrrôle un peu mieux ton ivrrresse ! Je te donner de la VAN, pas du vulgairrre saké ! Tu savoirrr combien de temps je perrrdu avoirrr à te sauver de ces chauve-sourrris géantes ? Mais maintenant je peux rrreprrrendrrre ma tâche d’exterrrmination … en rrriant d’un rrrirrre purrr et clairrr de petit garrrçon ! Hahahahaha !

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion des peluches tueuses

Message par Raven le Ven 3 Sep - 14:51

La scène, comique et sanglante - qui commence déjà à durer longtemps - possédait un arrière-plan des plus immoraux : tandis qu'un Ratapoil quelque peu... dévêtu se faisait poursuivre par une demi-douzaine de filles hystériques à l'idée de pouvoir lui gratter le dos, elles-mêmes devancées par un Raven, agitant son épée dans les airs et tranchant les corps féminins qui passaient trop près...

Ratapoil : On court les filles bougez-moi tout ça !

Raven : Fais gaffe, tu t'essouffle !

Progressivement, les bélligérants s'épuisèrent, et la moitié des occupants de l'ex-salle de balle, actuel champ de bataille, soit tombèrent au sol et s'endormirent sur le coup, soit rampèrent jusqu'au bar, où, après avoir bu quelques gorgées de VAN, succombèrent à leur tour au sommeil...

Ratapoil : Aller les filles, toutes dehors !

Filles : OUUAIIIIS !

*Tchak* *Shlak* *Pof*

Raven : encore une en moins, petit homme nu

Ratapoil : Damned ! -prononcer "Damnède" Note de la Voix Off

Ratapoil et Raven, l'un trop excité, l'autre trop énervé - devinez qui - ne cessèrent leur manège suspect qu'une fois dehors, lorsque Raven trébucha sur un garde, s'assommant ainsi sur le sol. Ratapoil reçu la crosse de l'Epée-Corbeau en pleine tête, le forçant ainsi à tomber dans les bras de Morphée - ou plutôt dans les bras des quelques Vampiresse en tenue légère ayant survécues à la rage de l'homme corbeau...

Borrris : Je aller avoirrr besoin repos ... *bheuarrr*

Et oui, les Russes roulent les "r" même en recrachant leur repas... Bref, dans la plus grande molesse, chacun des trois camps belligérantes "ramassèrent" leurs guerriers pour se reposer. Ainsi, les koalifiés subirent un sort de Téléportation Massive Sur Organismes Vivants Consentants vers leur QG se retirant ainsi d'une situation qui devenait fortement délicate pour eux ;l es Vampires devinrent brumes et chauves-souris, regagnant leurs manoirs perchés dans les montagnes ; débarrassés de toutes oppositions les compagnons de Borrris encore debout portèrent ceux au sol en direction de leur vaisseau. Farfade voulait tenter de faire pousser des champignons sur Ratapoil et Raven, mais Ariek assomma le lutin, et la bonté de Matthias Alvensen permit aux deux inconscients de se faire embarquer à bord de l'ex-FarfadeMachina.

Borrris, portant L9 dans ces bras : Kalinka êtrrre toute cassée ...

Matthias Alvensen : Ne vous en faîtes pas Borrris, ils le payeront !

Ariek, tenant un Farfade enfin muet par les pieds : Oooh non ! Les deux crétins !

Luke et Damazor étaient étendus sur le sol, des dizaines de bouteilles cassés à leur pieds. Soit ils avaient explosé un éther à effet endormant, soit avaient joués à compter les bouteilles cassés - y'a pas que les moutons qui endorment... -

Ariek : RAAAAAAAAAAAAAAHH ! CES ABRUTIS ONT CASSE TOUTES NOS POTIONS DE SOINS !

Alors qu'Ariek allait se jeter sur les deux Lézards débiles, Matthias forma un kekkaï, qui, bien que de puissance ridicule, la fit retomber à terre, épuisée.

Matthias Alvensen : Zathkas, veuillez activer le Garde Animé ; tout le monde, je vous conseille de commencer par récupérer vos points de fatigue...

Cosaque : Hum Zathkas n'est plus vraiment en état de faire cette manœuvre...

Matthias Alvensen, jetant un œil au pauvre Zathkas reposant inanimé sur une des épaules du cosaque : Bon laissez moi quelques instants pour télétransporter le garde dans les cales du dirigeable...




Dernière édition par Raven le Dim 13 Fév - 20:28, édité 1 fois
avatar
Raven
Premières bières

Masculin Nombre de messages : 17
Age : 22
Archétype : Aventurier sombre et opportuniste
Job/Hobbies : TES IV ; RPG ; Warhammer et parfois le lycée...
Date d'inscription : 30/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion des peluches tueuses

Message par L'Archange Nain le Dim 12 Sep - 8:14

Grand Mamamouchi : Dites, vous n'avez pas l'impression que nous sommes nettement plus nombreux qu'à notre arrivée ?
Ariek : évidemment, les autres ont réussi à nous refiler un lézard supplémentaire.
MA : Sans compter Ratapoil et cet inconnu qui le poursuivait, il faudra être vigilant à son réveil.
Ariek : Au réveil du nain aussi. :batte:
Lada : Je ne vous le fais pas dirrrre !
ArchN : Tiens, mademoiselle Lada, vous êtes là aussi ? Quelle bonne surprise !
LRDG : HEIN !? Mais qu'est-ce qu'il fait ici celui-là !?
ArchN : Heu... il ne fallait pas ? En fait je n'avais plus vraiment le cœur à m'amuser à la bagarre tout à l'heure, après que mon koala soit mort. Le pauvre. Alors quand j'ai reconnu monsieur Matthias après qu'il ait perdu son masque de vache, je l'ai suivi.
MA : Votre koala est mort et vous êtes indemne ? Mais comment est-ce possible ?

Revenons quelques minutes en arrière, alors que la phase aérienne de la bataille faisait rage. à la fin elle opposait le dernier lieutenant vampire en état de combattre (les pieds au plafond) à l'Archange Nain en vol stationnaire. Le second, à force de parer les coups de sabre du premier à l'aide de son faux bâton de druide, venait de remarquer que le tournesol accroché au sommet blessait les yeux de son adversaire. Il recula pour utiliser à nouveau son arrosoir sans fond d'Algauflache et faire fleurir son ustensile de plus belle.
Vamp : Aaargh ! ça suffit, Domination ! Je suis ton maître et tu es mon esclave.
ArchN : Je-suis-votrrre-esclave.
Vamp : Maintenant jette ton arme et (désignant le plafond) à plat ventre, les mains sur la tête.
ArchN : Oui Maîtrre.
L'emplumé obtempéra et retomba immédiatement vers le sol à un instant où Matthias qui passait par là opérait quelques coups de pouces du destin pour éviter des carreaux d'arbalète. De constitution robuste, l'archange reprit connaissance quelques secondes après sa chute qui avait été amortie par un garde humain (assommé pour le compte). Quand il se releva il sentit quelque chose tirer sur son sakoala : la boule de poils s'était embrochée de part en part en tombant sur la hallebarde levée du soldat.


Terminator : Bon eh bien on n'a pas tout perdu, on ne sait pas encore l'itinéraire de l'ennemi mais nos nouveaux passagers vont peut-être pouvoir nous renseigner au-delà de nos espérances.


Dans la salle de bal dévastée, les serviteurs essayaient de mettre un peu d'ordre dans les citrouilles, les cadavres, les tessons de verre et les pièces de costumes égarées. Le maître d'hôtel et l'aboyeur examinaient pensivement une citrouille qui s'était fendue en tombant sur une lanterne. La lueur vacillante continuait de filtrer de l'intérieur du légume.
- Finalement nous n'avons pas tout perdu, vous ne trouvez pas que ceci ferait une belle déco pour le bal de l'année prochaine ?
- Oui, sans doute, en creusant plusieurs trous pour avoir plus de lumière ce serait parfait. ça plaira aux sorciers.


Quant aux VIK rescapés, ils se préparaient à faire leur rapport.
Bal : Il ne vont pas êtrrre contents.
GA : Ce êtrre rrien de le dirrre. Mais on n'a pas tout perrrdu, à l'avenirr nous plus avoirrr Damazorr dans les pattes.

_________________
.
Où on va ? Il sera toujours temps de s'en soucier quand on y sera !
avatar
L'Archange Nain
Gourou des Tire-binette
Gourou des Tire-binette

Masculin Nombre de messages : 3834
Age : 36
Localisation : Quelque part entre Bretagne et Vendée
Archétype : Jardinier niveau épique
Job/Hobbies : Faire de Darkam City un temple du développement durable
Date d'inscription : 19/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.openesub.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion des peluches tueuses

Message par nécroX le Lun 13 Sep - 9:03

GA : Takamatsu ! Pourrrquoi avoirrr activé le Parrrchemin de Téléporrrtation ? La mission n’était pas finie !!! Nous sommes loin d’avoirrr éliminé la menace que rrreprrrésentent ces pourrrsuivants, et en plus nous avons perrrdu plusieurrrs hommes !
Bal (soignant Garzok sérieusement blessé) : Dont quatrrre VIK.
Taka : Les rrrenforrrts de la garrrde nous aurrraient submerrrgés. Sans compter cette mystérrrieuse lassitude qui s’emparrrait de nous …
Bal : Un enchantement ennemi ?
GA : Ca ou la VAN dont tout le monde ici fait une furrrieuse consommation !
El : Crrritique pas la VAN !
Petite silhouette en capeKoala : Silence ! Le Maître vous parle !

Sur un écran magique géant apparut l’image d’un dossier de fauteuil dont le visage est bien connu de nos lecteurs …

Maître : J’AI EXAMINE LES COMPTES-RENDUS DE LA MISSION; POUR LES VILLAGEOIS TUES LORS DE LA DIVERSION, CE N'ETAIT QUE DE LA PIETAILLE. MAIS POUR LES DEUX DEKOALIFICATIONS, JE VEUX LE SECRET ABSOLU. JE VAIS ESSAYER DE COMPRENDRE COMMENT CE PHENOMENE A PRIORI IMPOSSIBLE A PU SE PRODUIRE.
GA : Maîtrrre, nous êtrrre prrrofondément navrrrés de l’échec de la mission.
Taka : Déshonneurrr êtrrre immense, et nous ne mérrritons pas votrrre parrrdon. Je suis prrrêt à me suicider rrrituellement au beau milieu de mon enfance – même si je suis peut-êtrrre plus vi-
Maître : SILENCE ! EN EFFET VOUS AVEZ ECHOUE. MAIS VOUS AVEZ NEANMOINS SIGNIFICATIVMENENT AFFAIBLI LEUR GROUPE. ET CE QUI EST PLUS ENCORE, VOUS LES AVEZ RETARDES JUSTE CE QU'IL FALLAIT. MAINTENANT PLUS RIEN NE PEUT ARRETER LE PLAN !

Koala : Bien, il semble que le Maître vous pardonne votre échec. Kurdebog le médecin orque et les prêtres koalifiés vont s’occuper de vos blessés. Notamment de Maître Jawbreaker, de retour parmi nous …
Koala2 : Et au passage, débarrassez-nous de ce tr-AAAAH !
Rdo : POURQUOI KOPIN NAIN PAS REV’NU ? POU’QUOI ? BOUHOUHOOOUUU …
Koala2 : *gasp*
Koala1 : Le Maître a dit vrai ! Regardez, notre objectif est atteint ! Loué soit le Maître !

Les VIK se ruèrent à une baie vitrée et purent contempler, en contrebas, les steppes glacées de la Russie défilant sous la flotte de montgolfières …

Pendant ce temps, un autre debriefing se tenait à bord de la FFMachina, tandis que Boris faisait chauffer le carburant dans l’alambic qu’il avait greffé au moteur lutin.


Ariek : Je n’arrive pas à croire qu’on est de retour sur ce truc où je ne peux pas utiliser mes pouvoirs …
Keira : /Occupons-nous plutôt d’aller remettre nos vrais vêtements, au lieu de cette nappe ! Tu l’utiliseras comme rideau pour masquer le lutin pendant qu’on se change !/
Toréador : J’ai examiné Zathkas et Frosti. Leurs blessures sont critiques, et nous n’avons rien pour les soigner. Zathkas n’a survécu aux attaques de Baldrin qu’en utilisant la faculté spéciale de son garde animé pour lui transférer une partie des dégâts.
MA : Mmh. Si nous les emmenons, ils ne nous serviront à rien alités ou comateux …
Toréador : De plus, je me dois de mentionner le kunai empoisonné que le petit ninja a logé entre mes omoplates pendant que j’affrontais Garzok.

Et il tomba face contre terre, raide comme une planche, sans changer d’expression.

Ariek : … Yep ! Coma, un de plus. On dirait bien que la poursuite s’arrête ici pour la faction REVENS.
??? : Que vous croyez !

Et, au son des cors, le groupe ébahi vit s’avancer une chaise à porteurs, sur les épaules de gardes de Pryczlovowitz. Un petit groupe de cinq gardes entourait la chaise, sur laquelle était vautré NécroX, nécromancien de renom, mage noir de haut niveau et reconnu instable par de nombreux mentalistes.

Ariek : Le fou de la ville ! Enfin, un des fous ! De la ville !
FF : Et il a amené mon trône !
MA : Mais alors, les lézards ont bel et bien activé la fiole enchantée ?
ArchN : Et où avez-vous trouvé tous ces nouveaux amis ? J’ai vu cet uniforme récemment, je crois …
NX : Voici tout ce qui s’est passé. C’était un peu avant que le nain (au passage, même mes goules portent plus de vêtements que ça) sorte dehors …

Fondu enchaîné sur un flash-back. Le cadre : la place devant le palais. Luke vient de fracasser au sol une curieuse bouteille à long col, bleu foncé avec des ciselures d’argent. Des rubans de magie se déroulent et forment un complexe motif circulaire au milieu duquel se matérialise NécroX. Il a un pot de peinture vide sur la tête et une tringle à rideaux à la main.

NX : -éparez-vous à contempler les plus sombres fonds de placards des Neuf Enfers, ramassis de- Eh ? Où sont-ils passés ? Je les ai déjà vaporisés sans même m’en rendre compte ou qu-OH NON PITIE PAS EUX.
Luke : Daddyyyyyyy !!!
Dama : Ojisan de mon coeurrr !!!
NX : Arrière ! Parle à ma Main Spectrale ! Bon, vous m’avez téléporté ? Quelle est l’urgence ?
Luke : J’avais faim, alors j’ai cassé la bouteille à Daddy …
NX : QUOI ? Mais t’es débile ? Suffisait de l’ouvrir !!! Tu sais combien ça coûte ?
Luke (fier) : Bah mais Daddy on s’en fiche t’es riche ! T’as même offert des faux ongles en trithil teinté à Mamounette !
NX : J’ai offert QUOI ? Mais … Mais par Nyarlatothep ! Comment fait-elle pour sans cesse piquer -
Dama : C’est pourrr continuer à te séduirrre Ojisaaaan !!!!
NX : Raaah ! … Eh, une minute, c’est quoi l’émeute, ici ? Des gardes courent dans tous les sens !
Dama : Nous sommes venus anéantirrr tous les non-koalifiés comme toi Ojisan ! Je t’aime !
Luke : Oui il y a ce jeu rigolo à l’intérieur mais je crois que ça tourne mal et il y avait une histoire de vampires déguisés en pingouins … ou l’inverse …
NX : Vampires ? Eeeeh … Mais oui, c’est Pryczlovowitz ! Et le groupe d’aventuriers est allé se fourrer la tête la première dans la gueule du catafalque ! C’est ça ?
Dama : Da Ojisan ! C’est une embuscade que nous avoirrr tendue !
NX : Je vois … Bon, j’en ai assez de vous. Prenez vos cliques et vos claques et filez à la FFMachina, je vous rejoindrai.
Dama : Mais tu ne voudrrrais pas plutôt rrrejoindrrre le camp du Maîtrrre Ojisan ?
NX : SILENCE ! J’ai dit filez ! Et non pas de bisous non aaaaaaah …

Fin du flashback …

NX : ... Et c’est ainsi que j’ai triomphé de la trentaine de koalifiés qui m’attendaient. J’ai envahi leurs esprits pour avoir un aperçu de la situation …

Eh oui, c’est NécroX qui raconte, donc il peut y avoir certaines divergences avec les faits quand les lézards mauves sont impliqués.

NX : Des gardes s’avançaient vers moi. Heureusement, il y avait des vampires parmi eux et j’ai toujours quelques sorts de Contrôle de Mort-Vivant sur moi. Je leur ai fait Dominer les autres et j’ai décidé de voler à votre secours.
Ariek : Et pourquoi voler seulement maintenant ?
NX : Qu’est-ce que vous croyez ? On ne trouve pas une chaise à porteurs en cinq minutes !
FF : Ca c’est sûr ! Surtout quand on ne peut pas la fabriquer en lutins !
Luke : Ooooh … J’ai bien dormi … Daddy ! Tu es revenu, ça a marché !
Ariek : Il se réveille, lui …
Luke : Tu vois Daddy tu nous as vite manqués donc on a recommencé à casser des bouteilles ici pour que tu reviennes ! Et puis ensuite on a plus eu de bouteilles alors on a compté les morceaux et après je me rappelle plus …
MA : NécroX, votre renfort sera le bienvenu. La présence de cette embuscade et le fait qu’ils aient fui par téléportation tendent à prouver que le gros des koalifiés n’est plus ici. Je propose que nous partions pour la Russie dès que nous aurons fait soigner nos blessés.
NX : Vous n’aurez pas le temps. La garde entière se mobilise et va vous tomber dessus. En fait, ce serait déjà le cas si mes esclaves mentaux temporaires ne retardaient pas le processus. Vous devez décoller maintenant, et laisser vos blessés ici. Je suis déjà venu dans cette ville, je nous trouverai une planque.
MA : Vous ne venez pas ???
NX : Je ne suis toujours pas motivé par cette mission suicide sur le « dirigeinflammable » de la mort ! Et je dois continuer les recherches. A D-City, nous avons une piste pour la dékoalification, il faut que je l’explore, et j’ai capturé pas mal de cobayes parmi les darkamiens koalifiés de ce soir.
MA : Je vois. Essayez de vous cacher à l’agence de la compagnie B&B à Bord, le repaire abandonné des koalas.
NX : Bonne idée. Bon, passez-moi Frosti, Zathkas, le tatoué … Ne vous embarrassez pas de Goliath, sans Zathkas il ne vous sert à rien et il est programmé pour suivre le corps de son maître … La réceptionniste artificielle a mordu la poussière aussi ? Ajoutez-la au lot …
MA : Nous gardons les koalifiés pour les interroger.
NX : Inutile. Kradok a fait des tests. Les koalifiés préféreront détruire l’esprit de leur porteur que révéler quoi que ce soit. D’ailleurs pourquoi reste-t-il des koalifiés ici ?
MA : Damazor devait être hors de portée du sort. Quant à Lada, je l’ai maintenue sur place grâce à un effet de type Ancre dimensionnelle, mais ce faisant Gildas m’a échappé. Quant aux ex-koalifiés …
NX : Aux quoi ? Comment ? Que s’est-il passé ?
Ariek : Le nain louche a eu un genre d’intervention divine.
NX : Pas très reproductible comme thérapie …
MA : Quant à l’Archange Nain, son koala a été tué par accident alors qu’il était visiblement sous le contrôle mental d’un vampire.
ArchN : Vraiment ? Je ne me souviens pas … Ces dernières semaines sont très floues dans ma tête, à part les périodes où je fumais la pipe …
MA : Damnation ! Si les dékoalifiés ne conservent aucun souvenir, nous ne pourrons pas non plus en tirer d’informations sur les plans de l’ennemi !
NX : Mais cette histoire est passionnante, et confirme ma théorie. Assez parlé, ils arrivent ! Gardez les deux nains, ils sont idiots mais chaque bras vous sera utile.
ArchN : Merci, vous aussi !
NX : Et laissez-moi la fille. Des koalifiés ne feraient que vous retarder ou vous saboter.
MA : Dans ce cas vous devriez prendre aussi Damazor, n'est-ce pas ?
NX : Ca va pas non ?
MA : Vous avez bien dit que vous aviez besoin de « cobayes » koalifiés ?
NX : Mmmh … Intéressant … Ajoutez-la au lot, sans la réveiller surtout !
Ariek : Et …
NX : NON vous gardez Luke, merci.
Ariek : Ooooh, allez quoi ! Lui aussi il est blessé !
Keira : /Ah bon ?/
Ariek : Ca peut se faire, en tout cas.
NX : Et ce zig en armure violette, vous le sortez d’où ? Il n’a pas de sac à dos.
Luke : Sac à dos ! Sac à dos !
FF : Chipeur, arrête de chiper !
Ariek : Misère …
MA : Comme vous l’avez dit, chaque bras nous sera utile. En l’occurrence, ses bras nous serviront à contenir Ratapoil. Il semblait assez doué pour l’ouvrage, et particulièrement motivé.
Boris (remontant sur le pont) : Vodka porrrtée à ébullition ! Superrr moteurrr Vostok VII sous prrression !
MA : Alors en route pour votre pays, mon cher Boris ! Nous n'avons plus le choix !
Boris : Je crrraindrrre grrrands dangers … Mais honneurrr slave me dicter de venger kamarrrades mafia rrrusse ! Et Stalina ! En rrroute, nous frrranchirrr Monts du Rrrideau de Ferrr !
FF : Quoi ? Cette aventure n'est pas encore finie ?

Et dans un jaillissement de fumée, la FFMachina prit son envol et fila majestueusement vers le nord, tandis que NécroX s'enfuyait à travers les ruelles, son escorte transportant les blessés.


Dernière édition par nécroX le Mer 28 Déc - 1:45, édité 2 fois

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion des peluches tueuses

Message par Matthias Alvensen le Lun 13 Sep - 21:27

Puisque la FFmachina a décollé pour la dernière étape de son voyage vers la Russie, il est temps de faire le point sur la composition de l'équipe anti-koala suite aux évènements qui ont eu lieu dans la capital du pays vampire. Si L9 et l'ensemble du contingent REVENS a été mis hors de combat et laissé en arrière, sont toujours fidèles au poste Boris, Keira/Ariek, Matthias Alvensen, ainsi que (malheureusement) Luke et Farfade (toujours bien accroché à Keira). Nous enregistrons de plus le retour de Ratapoil (toujours ouverts à toutes propositions) et de l'Archange Nain, on les applaudit bien fort ! Enfin, un inconnu violet répondant aux noms de Raven s'est joint spontanément à notre équipe de sauvetage, cette altruisme est digne de louanges et d'ailleurs...

Raven : Trêve de plaisanteries ! Quelqu'un peut me dire ce que je fiche ici ???
Keira : C'est une longue histoire...
Ariek : Une histoire de fou, oui...
Boris : Moi êtrrrre content de rrrrrrecevoirrrr toi à borrrrrd ! Toi êtrrrrrre bienvenue dans grrrrrande mission de sauvetage hérrrrrroïque !
Raven : Mission ? Sauvetage ? Je n'ai rien demandé du tout moi ! J'étais tranquille en train de dormir. Un boucan infernal m'a réveillé. J'ai voulu taillader les coupables. C'est tout !
MA : Nous vous avons retrouvé inconscient au coté de Ratapoil, monsieur. Monsieur ?
Raven : Raven, juste Raven. J'avais pris ce nain grotesque et libidineux comme première cible et il y a eu un incident... Mais cela ne me dit pas pourquoi je suis ici ! J'aimerai de plus descendre de ce vaisseau !
MA : Vous étiez inconscient comme je le disais et nous étions poursuivis par les gardes du château. Ils pouvaient tout à fait croire que vous étiez avec nous. S'ils vous capturaient, je ne donnais pas cher de votre peau. C'est pour cela que nous vous avons transportés sur le dirigeable.
Raven : Bon d'accord, admettons que vous m'avez sauvé la vie. Ce n'est pas pour cela que je suis attaché à vous ! Laissez-moi descendre !
MA : Nous ne pouvons pas.
Boris : Nous êtrrrrre prrrressés. Nous pas pouvoirrrr déposer vous. Nous devoirrrr profiter des vents favorrrables afin traverrrrser montagnes.
MA : Et nos poursuivants ont déjà assez d'avance sur nous... Nous ne pouvons pas nous permettre une autre halte.
Raven : Mais allez-vous m'expliquer ce qui se passe enfin ?
ArchN : je ne serai pas compte une explication moi aussi... Sinon, vous n'avez pas vu ma pipe ?
Rata : Moi tout me va tant qu'il y a des jolies filles dans le coin pig .
Ariek : EHHH ! Ne me mate pas comme ça toi !
MA : Nous sommes une équipe de sauvetage. Pour faire bref, une troupe de koalas déguisés en sac à dos ayant la faculté de contrôler les esprits a envahi notre ville et a kidnappé en usant de leurs pouvoirs 90% de la population afin de les réduire en esclavage en Russie. Leur chef est une ancienne connaissance de notre ami Boris ici présent. Notre but est de rattraper la troupe des koalas ainsi que ceux qu'ils ont koalifié afin de les libérer. Même s'il faut aller jusqu'en Russie pour cela. Nous avons besoin de toutes les bonnes volontés car comme vous le voyez, nous ne sommes guère nombreux.
De plus, je suis sure qu'il y aura une récompense pour ceux qui auront eu le courage de libérer les koalifiés. Le maire de notre ville est d'ailleurs parmi les kidnappés.
Raven : Une mission de sauvetage au bout de laquelle il y a une récompense, vous dites ? Une forte récompense ?
MA : A la hauteur de l'exploit ! Oui Very Happy
Raven : Mais cela change tout ! Very Happy Oh et puis, vous savez, que je sois en pays vampire ou en Russie, cela revient au même pour moi. Donc je peux bien vous donnez un coup de main. Comme de toutes façons, je ne peux pas descendre...
Ariek : A moins de descendre en Russie ou de sauter, oui ! Il est tête de pioche le violet !
Rata : Violet ? pig La sainte couleur ! Dans mes bras, mon frère ! cheers
FF : Eh mais, c'est vrai qu'il est tout violet ! Je te baptise Monsieur Violet. Sois fier, c'est le roi des lutins qui t'a donné ton nom.

Mais Raven était bien trop occupé à repousser les bras un peu trop fouineur de Ratapoil pour s'en soucier...

MA : Bon Ratapoil, vous ferez des câlins plus tard. Nous n'avons pas encore fini le debrief...

Sourd à cette voix de la raison, Ratapoil continuait à essayer de retirer son pantalon à Raven afin de vérifier si la marque de Razorback apparaissait sur la peau de ses cuisses...

Rata : Voire plus haut si nécessaire ! What a Face Laisse toi faire frère. Laisse l'esprit de Razorback te pénétrer...
Raven : Mais sauvez-moi de ce fou furieux ! Il faut l'enfermer enfin !
Keira : c'est écœurant.
/Ariek/ : Je ne te le fais pas dire.
ArchN : Oh comme c'est mignon. Tout le monde s'aime. Continuez, continuez ! C'est avec cela et l'herbe qui fait rigoler que les ennuis s'envolent. cheers
MA : Bon sang !

Sur ces mots, Matthias dressa un kekkaï juste entre Ratapoil et Raven, empêchant ainsi le prêtre nain de continuer son exploration...


Raven : Je vous préviens que si nous devons faire un petit bout de chemin ensemble. Je ne tolèrerai plus que ce nain me touche. La prochaine fois, je l'envoie ad patres.
Rata : Oh oui, fais moi mal !What a Face
Keira : Beurk...
/Ariek/ : Ah tu en découvres des choses auprès d'eux ma petite, non ?
MA : Bref... Maintenant que Raven a accepté de faire partie de notre équipe. Faisons le point. Nous sommes 8 afin de mener à bien notre mission. C'est peu, il va falloir la jouer finement. De plus, l'équipe de koalifiés qui devait nous arrêter ne formait que l'arrière-garde de l'armée que nous poursuivons et nous avons eu de grandes difficultés face à eux. Ils ont maintenant fui et tout laisse à penser qu'ils ont rejoint le gros de la troupe. Celle-ci peut être très bien arrivée en Russie. C'est donc là-bas que nous devrons en découdre avec les koalas. Boris, combien de temps nous reste-il avant d'atteindre la Russie ?
Boris : Nous bientôt atteindrrrrrre prrrremiers contrrrrrreforrrrts des montagnes du rrrideau de ferrr. La trrrrraverrrrrrsée des montagnes perrrrrrilleuses êtrrrre et durrrrrer dépendrrrrre de conditions atmosphérrrrrriques. Nous sans doute en avoirrr pourrr envirrron deux jourrrs, et plus grrrrrros prrrrrrrroblème êtrrrrrre rrrrrrravitaillement. Nous manquer de vivrrrrrres et d'alcool pour effectuer rrrrrestes voyage.
Keira : Vous n'allez pas me dire qu'il va falloir à nouveau faire une halte pour voler ou acheter du ravitaillement.
Raven : Je croyais que nous ne devions pas nous arrêter...
MA : Cette nouvelle est fâcheuse,nous n'avons plus de temps à perdre.

*Snap*

Suite à un claquement de doigts, une énorme caisse pleine de fruits et légumes, suivi d'une autre de venaisons diverses tombèrent sur le pont.

ArchN : Je crois avoir la solution à votre petit problème mes amis. Il me reste toujours d'importantes quantités de nourriture et de boissons au paradis des nains. D'aillleurs, voici la BAN...

En effet, 5 tonneaux de BAN firent leur apparition sur le pont.

ArchN : Voulez-vous autres choses ?
Boris : Da ! Vodka ! Cela fut fait. Et VAN pour carrrrrburrrrrant ! Derechef.
ArchN : Vous avez de la chance. J'avais aussi commencer à distiller cet alcool fort au paradis.
Boris : Toi êtrrrrre plus que frrrrèrrrrre, tovarrrritch !! cheers Nous plus avoirrrrr aucun soucis. Et pouvoirrrr vous rrrrreposer durrrrant 2 jourrrrrs. Cap êtrrrre fixé, carrr un seul chemin sûrrr exister. Et même là forrrtes chances mourrrirrr si pas main sûrrre et velue de moi aux commandes ! Vous avoirrrr minimum de pilotage à fairrrrre Very Happy !
MA : Très bien ! Essayons malgré tout de profiter de ces deux jours pour faire le plein d'énergie et de mana. Nous en aurons bien besoin...


_________________
A moins de savoir exactement où vous êtes, vous ne pouvez savoir qui vous êtes.
avatar
Matthias Alvensen
Le Troisième Homme

Masculin Nombre de messages : 501
Age : 29
Localisation : Aujourd'hui ici, mais demain ?
Archétype : Un chercheur en occasion et en rebondissement.
Job/Hobbies : Découvrir de nouveaux mondes, de nouvelles personnes...
Date d'inscription : 05/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letremblaysurmauldre.meteoamikuze.com/Statistiques.ht

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion des peluches tueuses

Message par Matthias Alvensen le Jeu 23 Sep - 20:07

Trois heures plus tard sur la BorisMachina, alors que Drehk commençait son tour le soleil se levait et qu'à l'horizon commençait à apparaitre la chaine montagneuse du rideau de fer, Matthias étaient en pleine conversation mentale surprise et regardé comme une bête curieuse par les autres membres du groupe anti-koala au point d'en oublier leurs querelles intestines...

MA : Que vous me connaissez très bien ? Et on peut savoir comment je vous prie ?
Eldir : C'est une trop longue histoire à raconter pour le moment, et je crois que tu préfèrerais découvrir le fin mot toi même héhé, nous avons plus urgent à faire. En effet Galdwyn a reçu durant la nuit un signal de détresse provenant de L9 prévenant qu'elle a subi d'importants dommages. Peux tu nous en dire plus ?
MA : Nous avons eu un accrochage avec un groupe de koalifiés d'élite. Nous avons fait deux prisonniers mais avons eu à déplorer des blessés dont L9. Nous les avons laissés en arrière dans la capital de la Translovalachodavie, ils doivent se cacher quelques part en ville. NécroX était là pour les aider.
Eldir : NécroX ? Que fait-il dans le nord ? Je l'ai vu hier soir à Darkam City Shocked.
MA : Luke et Damazor ont brisé la fiole d'appel que nous devions utiliser en cas d'urgence, ce qui a eu pour effet de le téléporter.
Eldir : Au moins cela explique sa soudaine disparition du temple que m'a rapporté Galdwyn...
MA : Le temple ?
Eldir : Laisse, tu auras le temps de te préoccuper de cela à ton retour... Ah juste ton manoir est réparé.
MA : Hôtel Particulier ! Bien, j'espère que tout est bien en place... et sans mauvaises surprises.
Eldir : Oh euh oui. Ne t'inquiète donc pas de ça... Enfin bref, nous devons donc pour rapatrier les blessés et pour cela connaitre leur positionnement exacte et pour cela j'ai besoin de toi Matthias.
MA : J'écoute.
Eldir : Juste, abaisse ton kekkaï mental et laisse le niveau d'entropie tranquille, tu vois bien que tu t'y es pris trop tard.
MA :...

Pendant ce temps, le reste de la troupe continuait à se poser des questions...


Raven : Mais qu'est ce qu'il a à rester immobile les yeux fermés lui ?
Ariek : Peut-être est-il en train de combattre l'agression dont il nous parlait...
FF : Aucunes autres de mes bombes de poil à gratter n'a explosé toute seule. C'est pas drôle ! Je vais être obligé de le faire moi-même !
Rata : Ah non pas de poil à gratter ! j'ai l'impression qu'une armée de morpions m'attaque à chaque fois !

_________________
A moins de savoir exactement où vous êtes, vous ne pouvez savoir qui vous êtes.
avatar
Matthias Alvensen
Le Troisième Homme

Masculin Nombre de messages : 501
Age : 29
Localisation : Aujourd'hui ici, mais demain ?
Archétype : Un chercheur en occasion et en rebondissement.
Job/Hobbies : Découvrir de nouveaux mondes, de nouvelles personnes...
Date d'inscription : 05/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letremblaysurmauldre.meteoamikuze.com/Statistiques.ht

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion des peluches tueuses

Message par Matthias Alvensen le Mar 28 Sep - 12:59

Sur la Borismachina, les membres de l'expédition antikoala commençaient à trouver le temps long à regarder Matthias en transe...

Keira : Je ne sais pas ce qui se passe mais en tout cas ça l'air prenant...
Raven : cela lui arrive souvent ?
Keira : Non d'habitude c'est l'un des plus calmes de l'équipe...
/Ariek/ : Même temps c'est pas difficile...
FF : Ecoutez, ce n'est pas compliqué. Je lui lance une bonne bombe de poil à gratter et on n'en parle plus. Je suis prêt à utiliser la meilleure qualité. Un geste royal.
LRDG sauf Luke et Matthias : ON T'A DIT NON ! :sbaf:
FF : :kaput:
Luke : Et si je lui faisais un câlin ? C'est peut-être de ça dont il a besoin le monsieur : un bon gros câlin !
Rata : C'est pas bête comme idée ça ! Et pis on s'en mettrait à plusieurs, et pis après... pig.

Sur ces derniers mots libidineux, la manipulation magique d'Eldir prit fin, Matthias Alvensen rouvrit des yeux hagards, tangua, esquissa un pas, puis s'effondra lamentablement sur le pont...


Ariek : On ne sait toujours pas ce qui s'est passé, mais en tout cas cela ne lui a pas fait du bien...
/Keira/ : Mais va donc voir comment il va au lieu de bavarder !

Mais déjà, Boris s'était précipité vers le gentleman cambrioleur et l'avait pris sans effort dans ses bras.

Boris : Parrrrrr verrrrtue absente de grrrrrrrande Katherrrrrine ! Que t'êtrrrrre arrrivé kamarrrrade ?
MA, à moitié conscient : Blessé localisé.... eux être sauvé... Perte d'intégrité... ai du tout faire pour me maintenir... maudit soit ce mage blanc...

Et sur ces derniers mots, il s'évanouit complètement.

ArchN : Ce n'était pas très clair, mais apparemment il y a eu quelques choses qui a été fait qui a permis de sauver nos amis rester en arrière. Que la paix soit sur eux :fleur: !
Boris : Je mettrrrre lui dans cabine capitaine. Lui avoirrrr besoin un peu de rrrrrepos. Nous ensuite commencer trrrraverrrrser montagnes !
Raven : J'espère que nous n'aurons pas quelqu'un à combattre quelqu'un dans ces lieux désolés... ?
Boris : Niet, mais nous devoirrrr affrrrrronter conditions climatiques trrrrrrrès difficiles et nous pas beaucoup dorrrrmirrrrr si grrrrrands soucis de manoeuvrrrrre. Il avoirrrrr derrrrrnier village contrrrrebandier à flanc montagne à l'entrrrrrée du prrrrrremier col. Nous passer devant mais eux pas poser prrrrroblèmes. Eux même êtrrrrre prrrremier et derrrrrnier point de repèrrrre surrrrr rrrrroute verrrrrrs Sainte RRRRRRussie. Nous devoirrrr nous débrrrouiller seuls aprrrrrès !
Ariek : Euh, otez moi d'un doute Boris. Vous connaissez exactement le chemin que nous devons prendre pour traverser ces montagnes, n'est ce pas ?
Boris : Me fier à mon infaillible instinct de moi pour mener vous verrrrs Sainte RRRRRRussie, l'instinct et l'appel de la patrrrrie !
Ariek : On est pas sorti de l'auberge...

Et au fur et mesure que les minutes s'écoulaient, les pics formant les montagnes du rideau de fer emplissaient de plus en plus l'horizon...



Dernière édition par Matthias Alvensen le Jeu 14 Oct - 15:26, édité 1 fois

_________________
A moins de savoir exactement où vous êtes, vous ne pouvez savoir qui vous êtes.
avatar
Matthias Alvensen
Le Troisième Homme

Masculin Nombre de messages : 501
Age : 29
Localisation : Aujourd'hui ici, mais demain ?
Archétype : Un chercheur en occasion et en rebondissement.
Job/Hobbies : Découvrir de nouveaux mondes, de nouvelles personnes...
Date d'inscription : 05/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letremblaysurmauldre.meteoamikuze.com/Statistiques.ht

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion des peluches tueuses

Message par nécroX le Jeu 14 Oct - 12:51

A Pryczlovowitz, la ville s'était éveillée (pour ceux des habitants qui dormaient), et les brumes de la nuit s'étaient dissipées ... pour laisser la place aux brumes de la journée (un peu plus diffuses). Tout était normal, à l'exception de la masse de gardes déblayant la chaussée de corps sanglants ... Ah non ça c'était normal aussi. Cependant leur nombre et leur concentration devant le palais n'avaient, eux, rien d'habituel. De plus les groupes de gardes qui patrouillaient la ville étaient, eux aussi, bien plus fréquents, au grand déplaisir de nombre de citoyens.

Sans parler d'un petit groupe de non-citoyens, qui avaient la particularité d'être les cibles de cette traque. Alors que la matinée s'achève, suivons le travelling du narrateur qui zoome vers une des ailes du palais, balaie les enchevêtrements de toitures, bâtiments et arc-boutants, descend vers une petite portion de toit, zigzague entre les cauchemardesques enjolivures sculptées, et atteint un demi-cercle de statues démoniaques adossées à un mur. La caméra se glisse entre un bouclier couvert de piques et une corne spiralée et ... se cogne sur un nez blême et pincé.
Oups, marche arrière ...
Derrière l'écran de cauchemardesques gargouilles, sous l'avancée d'un autre toit surplombant celui qu'ils occupaient,  se terraient NécroX, le Commandeur, L9, Zathkas, Goliath, Frosti et Damazor. Tous immobiles, la majorité pour cause d'agonie/mise hors service, Goliath parce qu'il ne recevait aucun ordre de son Maître, Damazor parce qu'elle était coincée dans le thorax de Goliath (scellé par un réseau d'entrailles invoquées) et NécroX parce qu'il dormait. Enfin on peut supposer qu'il dormait, même si un quelconque observateur l'eût simplement pris pour un cadavre plus avancé que les autres. D'ailleurs il était en train de sortir de sa torpeur, d'extirper de ses robes son grimoire, et de se plonger dedans en pestant contre les règles de préparation des sorts.
Une heure plus tard ...


NX : Enfin ! Mille métatarses que c'est barbant. Avec tous les gènes d'Extérieur que grand-mère a introduits dans la famille avec ses rituels slanoushiens, ça l'aurait tuée de ramener un peu de sang de dragon ? Que je puisse choisir mes sorts sur le tas ?
Dama : Mais Ojisan tu ne prrréparrres quasiment jamais tes sorrrts …
NX : Les règles sont faites pour être contournées par les être suffisamment uniques, puissants, expérimentés et au centre de l'univers -comme moi- pour avoir développé deux-trois trucs. Mais les sorts que je n'utilise pas aussi souvent que je respire (i.e., les sorts qui ne mutilent personne et ne profanent rien), ceux-là je dois les préparer. En l'occurrence, pourquoi aurais-je eu sous la main un sort aussi ridiculement altruiste que Simulacre de Vie ? Deb-hoû laad euddan ! Exsaçôth !
Amiral : Oooh … Où suis-je ?
NX : A Pryczlovowitz, sur le toit d'une aile du palais, caché par un écran de gargouilles zombifiées sur le tas par le plus grand nécromancien que vous connaissiez. Je vous ai ranimé parce que toute la garde nous cherche et que je vais avoir besoin d'un homme d'action pour m'aider à atteindre une planque valable.
Amiral : Vous ne ranimez pas les autres ?
NX : Et perdre plus d'un emplacement de sort à préparer Simulacre de Vie ? Ca va pas non ? Où je mettrais mes projectiles de malfeu, mes rayons d'ombre, mes …
Amiral : Hmmm, apparemment vous les avez au moins stabilisés … Le poison … Qu'avez-vous fait pour le poison ?
NX : Une combinaison de sorts qui a fait sortir tout votre sang de votre corps. J'ai eu un mal fou à trouver comment le remettre après l'avoir filtré. Vous avez eu chaud Razz
Amiral : Il faut trouver un abri où nous pourrons échapper aux poursuites suffisamment longtemps pour stabiliser nos compagnons et moi.
NX : La garde m'avait précédé aux bureaux de la compagnie B&B à Bord. Je crois que j'ai des souvenirs de la dernière fois où je me suis aventuré dans les catacombes, on devrait pouvoir trouver quelque chose.
Dama : Ojisan, tu as fini ton trrravail ? Je peux sorrrtirrr ?
NX : Non !
Amiral : Comment avez-vous réussi à l'emprisonner dans Goliath ?
NX : Ahem ! Ce ne fut pas facile, mais le pouvoir inhérent de ma magie …
Dama : Ojisan ! Si je dois rrrester là-dedans, invoque-moi au moins un autrrre magazine people ! J'ai prrresque fini celui-là !
NX : Evil or Very Mad
Amiral : Rolling Eyes Vous invoquez des magazines people ?
NX : SILENCE ! C'est une question de survie, vu qu'elle colonise mon manoir-crypte-laboratoire(TM) !Pour avoir la paix, j'ai dû modifier un sort de Mort cérébrale pour qu'il se manifeste physiquement …
Dama : Je sorrrs tu me manques !

Des coups retentirent à l'intérieur du torse de Goliath, les tripes qui le maintenaient fermées commencèrent à se déchirer …

NX : affraid Non c'est bon ! Tiens voilà une pile d'Elfe-Match ! Moi qui parlais de gâchis de sorts ...
Dama : Merci ! … Oooooooh Brahad et Ann-Jëlynna se disputent ??!!?!
Amiral : Vous gérez ça très bien.
NX : Vous préférez qu'elle sorte et que son koala lui ordonne de vous tuer ?
Amiral : Autant nous mettre en mouvement tout de suite, l'état des autres est critique. Et il ne servirait à rien d'attendre la nuit …
NX : D'accord. Mes gargouilles zombies feront diversion, ils ont des chauve-souris qui patrouillent.

Sur un signe du mage noir les gargouilles s'envolèrent et se dispersèrent. Les deux hommes se mirent à descendre des toits, suivis par Goliath portant Frosti et L9. L'Amiral portait Zathkas, pour que le garde animé (dont le dernier ordre avait été de rejoindre son maître) les suive.

Amiral : Ce garde animé est très repérable, et nos blessés …
NX : Ah oui, j'oubliais !

Une salve de syllabes d'outre-tombe et Goliath fut couvert d'entrailles fumantes et de morceaux de chair sanguinolents qui masquaient Frosti et L9.

NX : Et voilà, un golem de chair plus vrai que nature !
Amiral : Discret …
NX : Pas si rare que ça, ici. Et ça s'accorde au fait que vous portiez un corps ensanglanté. Si on nous pose des questions, je suis un nécromancien et vous êtes mon assistant Igor. Le kunai dans votre dos vous donne l'air bossu sous votre manteau, tant mieux.
Amiral : Vous ne l'avez pas retiré ???
NX : Pour quoi faire ? Razz


Revenons à la FFMachina ...

Boris : Nous êtrrre en vue village de contrrrebandiers dont je parrrler vous.
MA, revenu après un court séjour dans la cabine de Boris : De quoi font-ils contrebande au juste ? J'aurais cru que la Russie vivait en autarcie, puisque personne n'est au courant de son existence. Votre terre produirait-elle des marchandises rares ou de valeur, Boris ? Demandé-je en passant sans la moindre arrière-pensée …
ArchN : En tout cas il n'y doit rien pousser !
Boris : Glorrrieuse Mèrrre Rrrussie prrroduirrre nombrrreuses merrrveilles ! Vodka, steaks de yak, peaux de lapin-garrrou, vodka glacée …
Rata : Poupées russes ? pig
Boris : … Oeufs de Faberrrgé, fourrrrrrurrres, vodka pomme sans pomme, coffrrrets de jeux !
Keira : De jeux russes ?
Boris : Da ! Tous jeux de société, mais adaptés pourrr inclurrre rrroulette rrrusse ! Trrrès drrrôle êtrrre, nous fairrre même grrrands concourrrs. Ce qui êtrrre bien, c'êtrrre rrrythme rrrapide de changement du champion en titrrre.
Ariek : /Quel peuple de débiles, comment ne sont-ils pas encore éteints .../
Boris : Dans jeunesse de moi, je moi-même champion de Monopoly rrrusse avoirrr été ! Hélas je perrrdu titrrre peu aprrrès, en tirrrant carrrte chance « Allez dirrrectement à rrroulette rrrusse, ne passez pas parrr case Vider barrrrrrillet, ne touchez pas 20 000 rrroubles d'assurrrrance-vie ». Défaite assurrrée !
Raven : Vous vous êtes tiré dans la tête ? Comment êtes-vous encore vivant ?
Boris : ??? Je pas comprrrendrrre question.
Keira : Laissez tomber, il va falloir vous habituer monsieur …
Boris : Quoi qu'il en soit, Monopoly rrrusse êtrrre un peu ennuyeux quand on y penser. Toutes rrrues et maisons apparrrtenirrr à banque Kominterrrn, qui prrrendrrre arrrgent joueurrrs et rrredistrrribuer équitablement à chaque tourrr … Heurrreusement qu'il y a rrroulette rrrusse pourrr finirrr parrrties plus vite.
Luke : C'est quoi la boulette russe ?
FF : C'est quand tu prends un Russe et que tu le bombardes de boulettes de viande pimentée dans les yeux, tiens ! C'est un jeu traditionnel. Le mieux c'est de le prendre par surprise, quand il est en difficulté face à un autre joueur, genre un gars qui le menace d'une arme en pleine aventure.
Luke : Aaah … J'essaierai à un moment alors !
Ariek : Tu es stupide, lutin, ou tu le fais exprès pour causer un incident qui entraînera la mort du lézard ou du Russe ?
FF : Hin hin hin …
Ariek : Je dois admettre, pas mal du tout. C'est presque un plan diabolique … Twisted Evil
FF : C'est quoi un plan ?
Ariek : Laisse tomber …
FF : T'es juste jalouse parce que je manipule Luke pour que ce soit moi qui gagne la partie de Monopoly !
Ariek : Mais oui … Quand est-ce qu'on arrive ? Sad
MA : Pour en finir avec ce sujet, Boris, comment ces contrebandiers gagnent-ils leur vie ? Je ne vois pas qui en Terre de Fangh pourrait être intéressé par les articles que vous nous avez cités, à part une poignée de collectionneurs ethnologues frénétiques …
Rata : Sous-estime jamais le nombre de timbrés en Terre de Fangh, mon petit ! Plus sérieusement, ces poupées russes, j'ai entendu dire qu'elles s'emboîtaient … héhé
Boris : Tu rrraison avoirrr, kamarrrade Matthias. Rrrussie détenirrr secrrret jalousement garrrdé de … fabrrrication arrrmes à feu automatiques. Voilà ce qu'ils vendrrre.
ArchN : Eh mais c'est vrai ! Les canons orgues et les arquebuses naines font pâle figure à côté de vos joujous ! Seule ma machine à pop-corn pourrait rivaliser avec vos AK-47, et c'est un incident dont le Paradis des Nains a mis du temps à se remettre.
Ariek : C'est vrai que tes flingues sont les plus dévastateurs que j'aie jamais vus. Même si ça ne vaut pas une bonne boule de feu.
Raven : Ou une vache sur la tête.
Boris : Quoi toi savoirrr ? Tu jamais vu avoirrr glorrrieuse puissance de feu rrrusse ! Et il se trrrouve que lance-vaches avoirrr fait top 27,5 des meilleurrres arrrmes rrrusses, derrrrrrièrrre sainte grrrenade mais devant banane explosive ! … Prrrincipalement parrrce qu'il êtrrre trrrès durrr d'avoirrr bananes en Rrrussie. Et nos lance-vaches balancer yaks de toundrrra, qui êtrrre générrralement plus grrros que cible elle-même !
Rata : Oui bon, on a compris, vous avez des armes du tonnerre. Même si ça ne vaut pas le corps à corps pig
Ariek : Au combat ?
Rata : Oui, aussi Very Happy
MA : Pourquoi ces armes ne sont-elles pas plus répandues ? Vous pourriez conquérir le marché, vous faire une fortune ! Pourquoi la mafia russe trafique-t-elle de la vodka et pas des armes?
Raven : Leur vodka est une arme.
Boris : Da, ça aussi. Mais surrrtout, Rrrussie avoirrr rrréfléchi à rrresponsabilités de posséder arrrmes non magiques les plus puissantes du monde.
FF :Après ma Gatling à dragibus !
Boris : Avoirrr capacité militairrre écrrrasante ... Terrrrrrible farrrdeau ! Etrrre ausssi trrrès kool, mais là ne pas êtrrre question. Grrrand pouvoirrr …
Luke : Implique de grandes responsabilités !
Raven : Merci, on essayait d'éviter de la faire …
MA : Vous avez noblement renoncé à toutes ces perspectives de conquête et de Sad profit ?
Boris : Da ! De toute façon, aucun intérrrrêt à conquérrrirrr pays chauds. Et nous Rrrusses avoirrr sagement décidé que rrrépandrrre ces arrrmes dans monde causerrrait chaos et déséquilibrrres.
Keira : Politiques ?
Boris : Niet, déséquilibrrres dans rrrègles ! Si trrrop de gens usent d'arrrmes à feu, Haimji interrrviendrrra pourrr changer dés de dégât de nous et trrransforrrmer glorrrieux Tokarrrev en arrrmes de base !
Luke : C'est qui Haimji ?
ArchN : Un dieu mystérieux, haï et craint des aventuriers. Il protègle l'équilibre de jeu, d'après ceux qui croient en lui.
Boris : Ces contrrrebandiers n'avoirrr accès qu'à quantité infime d'arrrmes, qu'ils vendrrre ensuite à prix d'orrr comme arrrtefacts. Ma mafia juger ces actes contrrrairrres à code d'honneurrr. Ces arrrmes êtrrre facteurrrs de chaos !
Luke : Et alors ?
Boris : Et nous prrréférrrer êtrrre seuls à rrrépandrrre chaos !
Keira : Bonjour l'héroïsme …
FF : Donc ça t'énerverait si ces contrebandiers que nous survolons en ce moment obtenaient beaucoup d'armes ?
Boris : Da !
FF : Dommage ! *Sort un boîtier visiblement fabriqué à partir d'une boîte de Chocapic et appuie sur un gros bouton rouge* Hin hin hin ! J'ai déclenché l'ouverture de la trappe ! Ton stock d'armes leur sera livré, et ce que tu as dit arrivera ! Le dieu, là, Peter Parker …
ArchN : Non, Haimji …
FF : Machin, là, il va dégrader les armes russes ! Alors le monde verra que seul l'équipement lutin est encore rare et cheaté à mort !
LRDG : Suspect Mais ouiiii …
Luke : La vache quel plan compliqué et infaillible on dirait Daddy ! J'ai rien compris !
Boris : Quelle soute tu avoirrr ouverrrte ?
FF : Celle avec toutes les grosses bombes en forme de feux d'artifice et de suppositoire !
LRDG : :whistle:


sunny sunny KA-BA-BLAMMM-BIG-BA-DA-BOOOM sunny sunny

MA : Ainsi disparaît la seule communauté de contrebandiers … et toute chance de partenariat lucratif Sad
Boris : Assez badiné ! Nous entrrrer dans col ! A parrrtirrr d'ici c'êtrrre difficile !

Et tandis que chacun cherchait quelque chose où s'accrocher, le Russe à la barre lança l'aéronef dans une enfilade d'étroits passages entre des parois à pic, sur un parcours plein d'obstacles mortels, où la visibilité et l'ouïe étaient quasi-réduites à néant par le blizzard hurlant.

Rata : ON Y VOIT COMME DANS LE CAMELIA D'UN ORQUE !
Raven : POURQUOI, T'Y ES DEJA ALLE ?
Rata : Héhé … Si tu savais …
Keira : COMMENT VOUS SAVEZ QU'ON EST PAS PERDUS ?
Boris : NOUS ETRRRE PERRRDUS !
LRDG : QUOI ?
Boris : IL FALLOIRRR SE PERRRDRRRE POURRR TRRROUVER INTRRROUVABLE ! SINON N'IMPORRRTE QUI SAURRRAIT OU CA SE TRRROUVER ! HAHAHAHA !
Luke : Mais on cherche pas l'introuvable, on cherche la Russie …

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'invasion des peluches tueuses

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum