Hôtel Particulier Alvensen

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hôtel Particulier Alvensen

Message par Matthias Alvensen le Lun 2 Nov - 23:40

Petit et grand salon, salle à manger, salle de bal, cuisine digne de celle d’un grand restaurant, 4 bureaux particuliers, 8 chambres, salle sécurisée aux normes bancaires, 4 salles de bains, dépendances pour les domestiques dans les combles, caves reliées à un vaste système souterrain couvrant quasiment toute la surface de la ville, couplées au réseau des égouts ; l'hôtel particulier Alvensen dans son plus pur style Haüs-manada (sorcier humain raté aux tendances alcooliques qui sur ces dernières années a réussi à trouver une sortie de galère, voire une certaine réussite dans l'architecture après avoir appris le métier auprès de maitres elfes. La légende dit qu'il se serait perdu dans le quartier elfe après une cuite trop sévère, et que durant deux ans il n'en a pas retrouvé la sortie.) tant prisé à une époque par les elfes et leurs partisans. L'arrivée du REVENS causa malheureusement (ou heureusement c'est selon) des déménagements spontanées et un abandon de ces demeures.

c'est donc dans un de ces hôtels que les frères Alvensen installèrent leur nouvelle demeure familiale. (oui dire cela alors qu'ils ne sont installés que depuis une quinzaine de jours fait effectivement pompeux.) En cette soirée, après une absence de 5 jours pour cause de quête et accessoirement accrochage avec une civilisation extraterrestre, les maitres de maison retrouvaient la douce et réconfortante chaleur de leur foyer. :peace: (Marcel, je t'ai déjà dit de ne pas toucher à l'herbe-qui-fait rigoler durant le boulot !)


Dernière édition par Matthias Alvensen le Mer 4 Nov - 15:12, édité 1 fois

_________________
A moins de savoir exactement où vous êtes, vous ne pouvez savoir qui vous êtes.
avatar
Matthias Alvensen
Le Troisième Homme

Masculin Nombre de messages : 501
Age : 29
Localisation : Aujourd'hui ici, mais demain ?
Archétype : Un chercheur en occasion et en rebondissement.
Job/Hobbies : Découvrir de nouveaux mondes, de nouvelles personnes...
Date d'inscription : 05/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letremblaysurmauldre.meteoamikuze.com/Statistiques.ht

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hôtel Particulier Alvensen

Message par nécroX le Mer 4 Nov - 14:49

Toujours cette même nuit, quelques dizaines de minutes après le départ du koala de surveillance, un petit groupe de gens sortant de la Taverne d’une démarche inhabituellement verticale se dirigea vers l’hôtel des frères Alvensen. Ils tenaient diverses armes plus ou moins improvisées et parlaient entre eux d’une voix alcoolisée.
-Et v’z’êtes sûrrrs que c’est là qu’elle est allée ?
-Carrrrrrément ! Nous avoirrr copains poilus qui surrrveillent les rrrues …
-On y est, c’est là !
-La porrrte est ferrmée …
-Laisse-moi fairrre kamarrrade ! Un peu de place siouplaît …

*KRRRRRRAAAAKKK*

Ratapoil (sakoala tout neuf au dos, ivrognes de la taverne à ses côtés, masse au poing et éclats de porte aux pieds) : JE VIENS TE CHERRRCHER, JOLIE CRRREATURRRE ! AOOOUUUUHH !

Pendant ce temps, sur le toit du bâtiment, deux silhouettes plus discrètes tramaient de noirs desseins …

-Tu la crochettes, cette lucarne ?
-J’y suis pres-
*FFFSSSHHHHHH*

Sur le toit, à côté de deux discrètes flaques d’acide, deux silhouettes tramaient de plus noirs desseins …

Arguyle : Bon, le plan c’est de prrrofiter de la diverrrsion du nain pourrr les prrrendrrre en tenaille, ok ?
Dama : Pourrrquoi ?
AJ : Parrrce que je le dis ! Parrr les trrripes d’un demi-ogrrre, pourrrquoi fallait-il que ce soit toi que Kurrrdebog envoie avec moi ?
Dama : Les agents du Maîtrrre ont dit que c’était parrrce que je savais rrrien fairrre d’autrrre !

Avec un gros soupir inhabituel dans sa bouche de peau-verte, Arguyle fit se dissoudre une partie du toit et se glissa avec sa « coéquipière » dans le trou.


Dernière édition par nécroX le Mer 4 Nov - 16:39, édité 2 fois

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 28
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hôtel Particulier Alvensen

Message par Matthias Alvensen le Mer 4 Nov - 16:08

Une dizaine de minutes à peine avant que ces groupes ne se mettent à tramer leurs noirs dessins pour des objectifs plus ou moins différents (et sans même connaitre leur existence les uns des autres...). Les frères Alvensen effectuaient leur retour dans leur hôtel particulier...

GA : Ahhh, enfin du repos et de la tranquillité en perspective...

MA : Ne te réjouis pas trop vite petit frère. Rappelle toi ces auras agressives. Il est possible qu'ils tentent un coup de main contre nous. Il n'est guère plus beaucoup de monde dans cette ville qui ne soit pas assujettis à leur emprise...L'Archange Nain le cache mais il fait partie d'eux, Ratapoil a peut être une chance d'y échapper du fait de sa nature divine s'il fait preuve d'un certain niveau de discernement...

GA : Autant dire qu'il ne va pas faire long feu, on l'a laissé dans la taverne qui est apparemment un vrai repère de sac à dos koala...

MA : Nos comparses aventuriers restés en arrière ne seront pas en ville avant plusieurs jours et encore s'ils reviennent. Nous sommes donc, en absence d'informations sur les autres participants du tournoi de catch, seuls en cas d'attaque en règle, privés momentanément de nos artefacts, dans un manoir qui est loin d'être prêt à subir un siège...Et fatigués, surtout fatigués...

GA : Tu noircis le tableau Matthias. Nous venons juste d'arriver. Ils ne vont pas pouvoir organiser une attaque en si peu de temps. Allons nous coucher, nous pourrons mieux nous préparer demain matin.

MA : Attends, je crois que nous allons avoir de la visite. Smile

A ce moment là, on frappa fortement à la porte de l'hôtel particulier. Les deux frères se regardèrent, puis Gildas alla vers la porte, l'entrouvrit, et avec une exclamation l'ouvrit suffisamment pour faire entrer Lada furieuse, échevelée, dans une tenue déchirée, cachant mal certains attributs de sa personne.

MA : Mademoiselle Lada, nous ne vous attendions pas.^^

Lada : Je vous retiens vous ! Partir comme cela, à la va vite, sans me laisser le temps de vous suivre, me laissant seule avec ce porc ! Regardez donc, il n'a pas perdu son temps ! Un peu plus et il m'emportait dans une des chambres de cette taverne de ploucs ! Même les bas fonds de ma planète sont mieux tenus !

GA : Ce cochon est impossible... Si je le rencontre à nouveau, il n'y aura pas de quartier, maintenant elle est finie la divine solidarité présente dans un groupe lancé dans une quête. démoniaque

MA : Nous penserons à ta vengeance plus tard Gildas... Mademoiselle, je pense que vous allez devoir vous faire à l'état d'avancement technologique où en est ce monde, car j'ai bien peur que jamais vous ne reverrez le vôtre...

Lada : Je m'en rends compte, ce n'est pas ici que pourra être construit un astronef digne de ce nom... mais rassurez-moi cette taverne... elle ne fait pas partie des meilleurs tables de votre ville, elle est plutôt en fin de classement, n'est ce pas ?

MA : J'ai bien peur que l'on ne fasse pas beaucoup mieux mademoiselle, et encore elle est bien tenue par rapport à d'autres. Pour ma part, elle est tout à fait acceptable, maintenant je ne connais pas vos critères...

Lada : pale

MA : Mais je pense que le plus important pour le moment est d'aller dormir, puis demain d'aller vous procurer des vêtements...

GA : Bonne idée ! J'aime cette perspective de repos... bounce

MA : Je vous offre le gite, mademoiselle. Nous avons plusieurs chambres à disposition. Je vais vous montrer...

Alors que Lada effectuait un hochement de tête d'assentiment, Matthias se retourna d'un coup vers la porte, puis leva la tête vers le plafond. Son visage s'assombrit.

MA : Je crois que nous allons avoir plusieurs visiteurs... et cette fois-ci ils ne sont pas là pour une simple visite de courtoisie... Rolling Eyes

_________________
A moins de savoir exactement où vous êtes, vous ne pouvez savoir qui vous êtes.
avatar
Matthias Alvensen
Le Troisième Homme

Masculin Nombre de messages : 501
Age : 29
Localisation : Aujourd'hui ici, mais demain ?
Archétype : Un chercheur en occasion et en rebondissement.
Job/Hobbies : Découvrir de nouveaux mondes, de nouvelles personnes...
Date d'inscription : 05/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letremblaysurmauldre.meteoamikuze.com/Statistiques.ht

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hôtel Particulier Alvensen

Message par nécroX le Ven 6 Nov - 14:42

Pour gagner un peu de temps, les frères Alvensen et Lada Glop (bwahahaha, quel nom quand même) s’enfuirent dans les étages. Pénétrant quelques instants après avec fracas dans le vaste vestibule, Ratapoil et sa bande se trouvèrent face à un monumental escalier double.

Ivrogne1 : Waaah, ça c’est de la barrraque …
Ivr2 : Y a peut-êtrrre bien des trrrucs à piller, hein ?
Rata : En temps norrrmal, mon instinct nain serrrait d’accorrrd, mais là une cerrrtaine charrrmante petite passe avant tout !
Iv3 : Comment on va fairrre pourrr la rrretrrrouver dans ce palace ?
Rata : Fiez-vous à mon flairrr ! Une odeurrr de cuirrr et fibrrre synthétique, un brrrin de parrrfum fleurrri extrrraterrrrrrestrrre, un soupçon d’airrr rrrecyclé de vaisseau spatial … LA FIIIIIIIIIILLEEEEUUUH !

Et Ratapoil de s’engager dans l’escalier comme un cochon truffier, suivi par ses amis ivrognes. Plusieurs transportaient les sakoalas qu’Elvis leur avait donné un peu plus tôt en leur disant qu’ils « saurrraient quoi en fairrre ».

Pendant ce temps, dans la chambre de Gildas …


MA : Allons, vite, il faut barricader cette porte ! Il nous faut gagner du temps et trouver un moyen de nous échapper.
GA : Pour une fois, tu pourrais expliquer ce qui se passe avant qu’il soit trop tard ?
MA : Notre ami nain est à la porte, décidé à récupérer cette jeune personne. Et je ne suis pas tout à fait sûr, mais il est très possible qu’il ait aussi des projets pour nous.
GA : Tu veux dire … :dimoiksepavrai:
MA : Pas ce genre de projets, idiot. De plus, j’ai senti sur le toit deux présences franchement hostiles. Nous allons être pris entre deux feux. Voilà pourquoi j’ai suggéré que nous barricadions cette porte.
GA : Alors pourquoi je suis le seul à trimballer des meubles ???
MA : Parce que Lada est une dame, voyons. De plus, c’est ta chambre, tu connais mieux ton mobilier que moi.
GA : C’est pour ça que tu as dit de nous réfugier dans ma chambre ???
MA : Eh bien, j’ai passé un certain temps à trouver la position idéale pour mon lit à baldaquins, alors j’ai préféré ne pas avoir à déplacer les meubles de ma chambre. Bon, parle moins et travaille plus, Gildas, je les entends dans l’escalier.
GA : Je te déteste, tu le sais, hein ?
MA : Moui … A la réflexion, ma chambre étant, contrairement à la tienne, dotée d’une issue de secours vers les égouts, il aurait peut-être été plus judicieux de nous y rendre … Mais ce qui est fait est fait, et puis pour une fois que tu peux avoir une demoiselle chez toi …
GA : Un jour, je te tuerai, tu verr – Hé ! il y a un truc qui fait fondre le plafond !
MA : Alors nous avons bien fait de choisir ta chambre …

Sur cette réflexion, des coups violents commencèrent à retentir sur la porte, tandis que par le trou naissant du plafond, une main écailleuse et violette lançait divers objets appartenant à l’étage du dessus.

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 28
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hôtel Particulier Alvensen

Message par Matthias Alvensen le Dim 8 Nov - 1:00

GA : Quelle est la pièce au-dessus ?

MA : Le grenier, si la stratégie de nos ennemis est de faire pleuvoir sur nous des projectiles divers, ils ne risquent pas de manquer de munitions, mais objectivement parlement cela ne nous fera pas grand mal Smile .

AJ : lézarrrrd stupide, laisse moi donc la place ou au moins descend dans la pièce !

Damazor : Mais je leurrrr envoie des prrrrojectiles comme tu as dis....

AJ : Je parrrrlais de prrrrrojectile MAGIQUE, et j'avais dit qu'en trrrrrouant le plafond, JE pourrrrrrai leurrrr en envoyer !

Damazor : Aahhhh, mais tu es aussi intelligent qu'Ojissan toi !

AJ : Pathétique... Bon tu te décides à descendrrrrrre dans le trou ? Comme cela tu pourrrrrras serrrrrvirrrrr de cible vivante de prrrrrrremière ligne tandis que je te couvrrrrrirrrrrrrai en les assaillant de sorrrrrrt.

GA : C'est bien, il nous donne leur plan en avance. Shocked

MA : Arguyle Jawbreaker s'en moque, il s'est bien rendu compte que nous étions pris comme des rats dans ta chambre.

Lada : Eh ! Le nain pervers est derrière la porte avec ses acolytes alcoolisés pale

Effectivement, on pouvait entendre distinctement des bruits de masse attaquant le bois de la porte...


Ratapoil : Ma chérrrrrrrrie !!!! c'est ton rrrrrrrrratata adorrrrrrré qui est là !!!

Acolyte n°1 : Ouah c'est génial ton flairrrrrrrrrrr spécial ! Tu peux m'apprrrrrrrrendre ???

Ratapoil : Ah petit, pour arrrrrrrrrriver à ce niveau, il faut 50 années à ne penser qu'à ça Cool .

Acolyte n°2 : ça marrrrrrrrrrrche aussi pour l'alcool ? J'aimerrrrrrrrrrrai bien sentirrrrrrrr une bonne barrrrrrrrique de bièrrrrrre à 50 mètrrrrrrrrres.

Rata : Pour le moment, il n'est pas question d'alcool, il est question de FILLE !pig

Mais retournons dans la chambre assiégée...

Lada : Vous auriez une idée pour sortir de cette chambre et mettre de la distance avec ce nain, je n'ai pas tellement envie de le revoir...

MA, avisant Damazor qui tentait maladroitement de descendre dans la chambre tandis qu'Arguyle jurait contre le mauvais angle de tir dont il disposait, le lézard d'outre-plan faisant écran : J'ai une idée oui, mais d'abord il faut gagner du temps... La porte retiendra Ratapoil et ses compères suffisamment, par contre dès que Damazor aura fini de descendre nous serons sous le feu des sorts de Jawbreaker.... Gildas, peux-tu faire usage de sorts mineurs de glace pour retenir la lézarde ?

Gildas : Sans problème. une lumière blanche commença à irradier de sa main droite, l'air se condensa dans le périmètre immédiat pour enfin former des cristaux de glace qui s'agglomérèrent à grande vitesse. Puis d'une injonction Gildas propulsa un, puis deux, puis une demi-douzaine de petits pics de glace en direction de Damazor. La majeur partie prenait la direction de son postérieur.

AJ : Mais tu vas finirrrrrrr par descendrrrrrre ?! Comment veux-tu que je fasses avec toi devant ?

Damazor : J'ai le verrrrtige, et puis il y a quelqu'un qui m'envoie des trrrrrrucs frrrrroids sur ma queue ! Je remonte ! No

AJ : Pas d'histoirrrrrrrre ! tu descends ! Avec sa débilité crrrrrrrrasse, pas question de l'avoir derrrrrrrrrièrrrrre moi, je veux l'avoirrrrrr à l'œil...

GA, Continuant de martyriser Damazor de ses pics de glaces : cela ne va durer longtemps, que comptes tu faire frérot ?

MA, fouillant dans les poches de sa redingote, finit par en sortir une arme de poing dont il commença à étudier le fonctionnement.

Lada : Un pistolet à photon ! Vous en avez récupéré un ?

MA : Sur le cadavre d'un de nos assaillants avant de prendre la navette oui. Vu que nous sommes privés de sortie à moins de vouloir tomber sur Ratapoil, nous allons en créer une.

GA : Je sens que je vais avoir des frais sur la réfection de ma chambre après tout cela...

MA : Pourras-tu penser à une sortie sur les égouts petit frère ? Dans le cas où je doive à nouveau utiliser ta chambre Wink .

GA : J'y songerai... Mais dépêche toi ...

Lada : Oui, je crois que la porte a l'air de céder...

En effet, Ratapoil avait fini par faire céder le verrou à l'aide de sa masse. Avec l'aide de ses comparses, il s'était mis à pousser sur la porte et les meubles poussés contre elle afin de dégager une ouverture...

MA : Quelques secondes... Alors pour retirer la sécurité, il faut appuyer ici... Ah... cela me signifie que la batterie est vide : "veuillez connecter l'arme au point de rechargement le plus proche". Je ne pense pas en disposer ici...

Lada et GA : pale

MA : Mais... il existe une réserve de secours de trois tirs en cas d'urgence, cela sera suffisant...

Alors que Damazor fut finalement poussée par Jawbreaker en direction du plancher de la chambre de Gildas, entrainant un grand fracas dû à la chute de la lézarde et laissant toute liberté de tir à Arguyle qui commença à pointer sa tête et son bras dans l'ouverture. Dans le même temps, Matthias envoya deux tirs photoniques contre la cloison de la chambre de Gildas la séparant d'une autre chambre attenante et créa ainsi une ouverture suffisante pour les laisser passer. Sans perdre une seconde, les trois compagnons filèrent de la chambre via cette sortie de fortune sous les jurons du sorcier Peau-verte qui voyant s'échapper ses proies commença à descendre, plus prestement que Damazor, du grenier. Damazor quant à elle émettait des plaintes pour cause de postérieur douloureux à cause d'un combo pics de glace/ chute particulièrement éprouvant.

GA, courant à la suite de son frère dans la nouvelle chambre en direction de la porte située au fond par rapport au mur dont ils étaient sortis : Peux-tu me dire comment nous allons faire maintenant ? Si nous sortons, nous tomberons dans les bras de Ratapoil.

MA : Je ne vais pas effectuer de camouflage pour nous trois. Ce serait trop demandeur en énergie et dans la situation actuelle nous nous devons d'être économe. Par contre, je vais légèrement inspirer l'esprit de nos adversaires afin qu'ils soient exclusivement concentrés sur le fait de réussir à ouvrir la porte. Peut être réussirons-nous à passer sans qu'ils nous remarquent.

GA : Génial. Et pour Jawbreaker ?

MA : Il s'agit de notre demeure, nous le perdrons dans les couloirs... enfin j'espère... D'ailleurs, il vient de descendre dans ta chambre, je l'entend crier contre Damazor qui lui demande un calin pour la consoler. Ce lézard est ennemi et allié en même temps, c'est superbe.

Sur ces mots, Matthias ne dit plus mot et se concentra afin de tendre son esprit sur le groupe derrière la porte de la chambre de Gildas. Puis, il ouvra sans bruit la porte.

MA : Faites le moins de bruits possibles tout en étant le plus rapide possible. Dans ce cas seulement, ils ne nous remarquerons pas...

Alors, ils sortirent en file indienne en jetant des regards inquiets à Ratapoil et à ses compères, mais ceux-ci semblaient tout à leur tâche de défonçage de porte. Rassuré, le groupe commença à prendre de la vitesse et à se diriger vers le fond du couloir afin d'atteindre l'escalier de service le plus proche, lorsque une lueur bleu apparue au dessus de la tête de Matthias et finit par matérialiser un lutin bien connu de nos services qui effectua un atterrissage retentissant sur la tête de l'ainé des Alvensen. Il va sans dire que cet évènement causa la fin de la concentration de Matthias sur Ratapoil et compagnie, ainsi qu'un bruit on ne peut plus repérable.

Rata : Eh les enfants, cessez de pousser la fifille et ses copains nous tombent dans les brrrrrrrras. Sus !

MA, face contre terre, Farfade sur la tête : CE LUTIN !!!

FF : Coucou ! Suis où ? Suis sur qui ? santa

_________________
A moins de savoir exactement où vous êtes, vous ne pouvez savoir qui vous êtes.
avatar
Matthias Alvensen
Le Troisième Homme

Masculin Nombre de messages : 501
Age : 29
Localisation : Aujourd'hui ici, mais demain ?
Archétype : Un chercheur en occasion et en rebondissement.
Job/Hobbies : Découvrir de nouveaux mondes, de nouvelles personnes...
Date d'inscription : 05/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letremblaysurmauldre.meteoamikuze.com/Statistiques.ht

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hôtel Particulier Alvensen

Message par FarFade le Dim 8 Nov - 13:01

MA : Dégage !! On doit se barrer !!
FF : J'aimerais bien avoir quelques explications auparavant...

Ratapoil, toute langue dehors, et ses comparses, deux d'entre-eux sortirent les sacs à koalas, se ruèrent sur Matthias, Gildas et Lada (Ratapoil ayant apparement une direction plutôt dirigée vers cette dernière).

Hélas, FarFade avait adapté la position dite de....


FF : Position du chewing-gum sous la semelle !! J'veux des explications je comprends plus grand chose !!

Les bras et les jambes en étoile, FF se trouvait toujours sur le crâne de Mr Alvensen qui apparement ne pouvait plus bouger la tête... Heuresement, Gildas eut la bonne idée d'utiliser la technique spéciale anti-FarFade, un bon coup de pied dans le derrière.

Projetté en direction de Ratapoil;FF, toujours dans les airs, dégaina ses deux pistolets paint ball hasardeux et tira deux salves qui, du fait de la rotation bizarre du lutin, partirent dans toutes les directions. A part quelques tâches de ketchup et de mayonnaise sur les murs, deux boules explosèrent et éparpillère de la barbe à papa un peu partout et notamment formant une jolie toile dans les escaliers bloquant la sortie à Matthias et compagnie.

Le Roi des Lutins percuta deux alcooliques et tomba face contre terre.


MA, dégainant sa rapière : Je crois qu'il ne nous reste plus que la bataille !!
GA : Couvre moi je tente de geler la toile de barbe à papa !! Mais je pense que ca durera un certain temps, j'ai pas eu le temps de me reposer !
MA, déviant une chope de bière : Tu n'es pas le seul !!
Rata : Charrrgez !!
FF : Mister Freeze et ses amis sont pour moi !! Dégagez !!

Lancant sa dernière création, une boule puanto-fumigènes de couleur verte au milieu de la pièce, FF chargea Matthias en rangeant ses pistolets, sortant son hochet et enfilant son casque d'aviateur avec lunettes .

AJ, déboulant dans le vestibule : Mais quoi se passer ici ? Ou êtrrre Damazorrr ? Ca pue et ca me piquer les yeux !!

Levant les yeux à gauche, il vit la lézarde mauve prise dans de la barbe à papa à quelques mètres du sol.

Da : Je vouloirrr prrrendrrre par surrrprrrise !!

_________________
... quand les poulpes auront des dents.
avatar
FarFade
Asylum Imperator

Masculin Nombre de messages : 881
Age : 25
Localisation : Dans les méandres d'un cerveau torturé, et poulpeux.
Archétype : Poulpe.
Job/Hobbies : Tenter de conquérir le monde. Et manger des sardines.
Date d'inscription : 04/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hôtel Particulier Alvensen

Message par Eldir le Dim 8 Nov - 14:41

Devant l'entrée défoncé du manoir des Alvensen, un phénomène étrange dont personne, à part peu être un koala caché sur un toit voisin, ne fut témoins.
Sur le pas de la porte d'étrange symboles dorés se mirent à tournoyer dans les airs en formant un cercle, au fur et à mesure que leur danse effréné s'accélérait ils gagnaient en complexité comme si un calligraphe était à l'œuvre il s'agissait bien de magie! (musique dramatique)

C'est alors qu'une silhouette commença à se matérialiser dans le cercle. D'abord grise et transparent comme un terrifiant fantôme des mondes engloutis venu pour assouvir sa vengeance. Mais au bout de quelques dizaines de seconde la silhouette avait fini de gagner en couleur et en opacité, c'est donc Eldir qui se tenais au milieu du cercle avec son sourire innocent et réjouit.

Finalement les symboles magiques se dissipèrent, comme si ils étaient gommés, et le mage blanc poussa un soupir de satisfaction.

Eldir : Fiou. Il semblerait que je sois arrivé à une destination satisfaisante... Encore que?

Eldir agita légèrement la main devant lui et des runes magiques apparurent un bref instant avant de retourner dans le néant.

Eldir : Euh qu'est ce que c'est que ce souk? Pourquoi j'ai deux signaux au lieu d'un seul? Et c'est quoi c'est pic parasites? il y aurai d'autres reflets que j'ai déjà croisé ici? J'ai comme le sentiment que l'avenir sera mouvementé. Bon commençons dans l'ordre, voyons où il est... Euh où ils sont...

En disant cela Eldir c'était retourné et faisait à présent face à la porte d'entré pulvérisé du manoir des Alvensen et il entendit les bruits de combat venant de l'étage supérieur du bâtiment. Pestant intérieurement contre sa mauvaise étoile, le jeune homme entra dans le bâtiment à l'architecture assez originale.


Eldir : Y a quelqu'un?

Bien entendu il n'eut pas de réponse autre que le bruit d'un combat assez pittoresque à l'étage. Dépité le mage blanc commença donc à monter les escalier, son bâton à la main.

_________________
For pony!
avatar
Eldir
Force Blanche

Masculin Nombre de messages : 126
Age : 28
Localisation : A Darkam, si-si je vous jure...
Archétype : mage blanc
Job/Hobbies : Ca dépend du moment...
Date d'inscription : 06/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hôtel Particulier Alvensen

Message par Galdwyn Darkyl le Dim 8 Nov - 22:03

Ratapoil: Rrraaaaaaaaaaaaaah!! Devine qui Violà, ma douce!! Twisted Evil

Le nain balèse se propulsa dans le couloir tel un boulet de canon roux et malodorant, droit sur Lada qui devint aussi pâle que les restants de la robe qu'elle avait lors de l'atterrissage. Mais Gildas s'interposa et tenta de frapper l'assaillant avec une sorte de lame de glace, que Ratapoil contra de son poing massif.

Gildas Alvensen, luttant pour ne pas être repoussé: Hrrrrrgnnnn!

Étonnamment vif pour son gabarit, Ratapoil passa brusquement sous la garde de Gildas et lui colla un magistral direct dans l'estomac. Le malheureux cadet Alvensen fut envoyé à terre quelques mètres plus loin, le souffle coupé et probablement quelques côtes fêlées.

Lada: ce monstre sait aussi se battre sans sa massue? pale

Rata: Les disciples de Rrrazorrrback excellent naturrrellement dans le corrrps à corrrps, ma belle, sous toutes ses forrrmes... Wink

Mathias Alvensen, parant négligemment les coups de hochet de Farfade: Gildas, debout! je vais essayer de trouver quelque chose, mais pour ça j'ai besoin que tu le maintiennes à distance!

GA, se relevant tant bien que mal: Keuf! T'en... T'en as de bonnes, toi...

Lada: M. Alvensen! Le pistolet, vite!

MA, jetant le pistolet photonique en profitant du fait que Farfade venait d'enrayer son hochet: Attrapez!

La fille du Général Glop attrapa au vol l'arme et sortit une petite boîte ronde d'un étui fixé sur sa jarretière, occasionnant par là un saignement incontrôlable du nez de Ratapoil qui donna quelques secondes de répit à Gildas qui verglaca le sol sous lui, l'envoyant au sol. Lada colla la boîte sur la base de la poignée du pistolet, qui brilla intensément une fraction de seconde avant de reprendre son aspect normal. Sans perdre plus de temps, elle se tourna vers les deux sous-fifres (qui s'étaient prudemment tenus à l'écart de leur camarade écumant et agitant sa grosse massue dans tous les sens) et leur logea à chacun un projectile photonique entre les yeux. Elle courut ensuite aider Gildas à achever de se relever et tira dans le mur juste à côté de lui, ouvrant un petit passage.

GA, couvert de gravats: Mais qu'est-ce qui vous prend, espèce de malade?

Lada, s'apprêtant à passer par le trou: Il faut bien que quelqu'un vous sauve la mise! J'ai rechargé le Pistolet avec une Photon Drop mineure, mais il vaut mieux que ce soit moi qui l'utilise! Maintenant, fichons le camp d'ici! Je ferais n'importe quoi pour ne pas retomber entre ses pattes!

GA, à Mathias qui battait en retraite pendant que Farfade bombardait les environs de boules fumigènes, contribuant à déboussoler encore un peu Ratapoil: Elle est épatante, cette fille! Soit je la démolis, soit j'en tombe amoureux, c'est tout l'un ou tout l'autre!

MA: En d'autres circonstances je fêterais tout à loisir cette nouvelle étape dans ta construction intime, mon cher frère, mais là nous... Une minute... mais voilà la solution!

GA: scratch

Mathias tendit son doigt en direction de Damazor qui essayait de se décoller de la toile, tandis qu'Arguyle Jawbreaker ramassait les deux sakakoalas sur les cadavres. L'image de la lézarde mauve se brouilla, et au moment où Ratapoil émergeait du nuage fumigène, elle avait une toute autre apparence...

Damazor, métamorphosée en Lada très très très (mais alors très) court-vêtue, d'une voix sensuelle: Oh là là, je êtrrre totalement collée! Je plus pouvoirrr fairrre un geste! blonde

Rata: What a Face pig superman2

GA, Pendant que le couloir résonne des cris de "arrrîèrrre, vilain monsieur velu, je rrrester fidèle à Ojiiiiiiiiiiiiiisan!!": Ce nain me donne les frissons... mais tu as fait comment au juste?

MA: un simple sortilège d'illusion, avec une ou deux suggestions mineures... Le voisinage rapproché avec le lutin m'a beaucoup aidé, sa seule présence est un don du ciel pour les manieurs d'entropie... En revanche, nous ferions mieux de nous dépêcher, ça ne va pas durer éternellement!

Arguyle Jawbreaker, claquant des doigts et dissipant l'illusion: ASSEZ!! Arrrêtez tout de suite ce cirrrque!

Rata: Ben? Ou qu'elle est ma beauté? Sad

Eldir, arrivant en haut de l'escalier et tombant sur un nain plaquant au sol une lézarde mauve à coupe afro tandis qu'un demi orque en robe de mage essaye de les séparer et qu'un lutin marchant au plafond continue de donner des coups de hochet dans le vide: Excusez moi... Je vous dérange? Very Happy

_________________
Looking for something I've never seen...
avatar
Galdwyn Darkyl
Intelligence Pénétrante

Masculin Nombre de messages : 669
Age : 29
Localisation : si tu as de la chance, entre tes mains
Archétype : Artefact Intelligent
Job/Hobbies : la Connaissance, la Magie, les pierres à aiguiser de qualité
Date d'inscription : 16/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hôtel Particulier Alvensen

Message par nécroX le Dim 8 Nov - 23:25

AJ : OUI !!!

Et dans une vague d'acide il liquéfia la marche supérieure de l'escalier, occasionnant la douloureuse dégringolade en arrière d'Eldir jusqu'au palier en-dessous. Puis, dans une averse de jurons, il fonça à la poursuite des fugitifs en emportant les sakoalas en rab. Pendant ce temps, le sakoala de Ratapoil avait murmuré avec insistance dans l’oreille du nain, qui s’était brièvement raidi, les yeux révulsés, avant de prendre le même chemin qu’Arguyle, en répétant mécaniquement :

Rata : Le Maîtrrre d’aborrrd, les filles ensuite … Le Maîtrrre d’aborrrd, les filles …

Pendant ce temps, FarFade avait regardé autour de lui et était parvenu à une révélation :

FF : Eh, mais personne m’a répondu ! Je sais toujours pas où je suis, ni comment je suis arrivé ! Je vais leur apprendre le respect dû à leur roi ! Toi, là, l’étranger !
Eldir : Euh … oui ?
FF : YAAAAAAAH !

Dans un plongeon aussi gracieux qu’un sac poubelle dans un vide-ordures, le lutin lui sauta au visage. Le jeune homme, toujours à terre, trouva instantanément le réflexe salvateur : lever son bâton instinctivement pour que le pathétique lutin s’écrase la figure dessus. FarFade ne se laissa pas décourager et dégaina son fidèle yo-yo, qu’il fit tournoyer de façon aussi menaçante pour Eldir que pour lui. Légitimement inquiet pour la survie de ses lunettes, Eldir recula sur les fesses, en s’interrogeant sur cette improbable créature. Pendant ce duel au sommet, aucun des deux n’avait remarqué que les sacs à dos personnels des deux poivrots flingués s’étaient détachés des cadavres et progressaient rapidement vers eux en descendant les marches …

Pendant ce temps, dans un escalier réservé aux serviteurs, Lada et les frères Alvensen couraient frénétiquement. Plus haut dans le même escalier, Arguyle et Ratapoil s’efforçaient de les rattraper. Soudain, ils crurent voir passer à côté d’eux un éclair mauve …


Dama : JavaiscousucetterobepourOjisanetlespicsdeglacedumonsieurontabîmélescoutures, YAAAAAAAAAAAAAAAAHH !!!

Avant que quiconque ait eu le temps de comprendre ce qui se passait, la folle lézarde avait sauté par-dessus la rambarde, fait une chute de deux étages, et atterri sans aucun dommage sur son afro, barrant le passage aux poursuivis. Ceux-ci stoppèrent un instant, puis Lada s’avança, pistolet au poing. Un revers de candélabre l’envoya au tapis en 3/10èmes de seconde, et Damazor plongea sur Gildas, légitimement paniqué. Il attrapa le candélabre et s’efforça de le maintenir loin de sa tête …

MA : Apparemment les objets du grenier représentent tout de même un certain risque. Au temps pour moi …
GA : Aide-moi ! Elle est forte la foldingue …

Alors que Matthias allait essayer de passer sous la garde de Damazor avec son fleuret, il se trouva le bras emprisonné dans les redoutables poils d’aisselle de la lézarde. Celle-ci, apparemment au comble de la fureur, lui faucha les jambes avec sa queue. Ceci permit cependant à Gildas de lui arracher son candélabre et de la repousser violemment, la faisant trébucher sur le corps sonné de Lada. Il ne put pousser son avantage car il dut bondir de côté pour esquiver de justesse une grosse sphère d’acide malodorant : Arguyle et Ratapoil arrivaient.
Matthias, pour se libérer le bras, ne trouva rien de mieux que de suggérer mentalement à la lézarde de se concentrer exclusivement sur son frère, ennemi des honnêtes femmes et des robes en peaux de crapaud-buffle cousues à la main. Les poils se relâchèrent et il put se relever et ramasser Lada. Gildas, qui parait avec le candélabre les coups de griffes vernies de Damazor toujours à terre, et appréhendait l’arrivée du prochain missile d’acide, suivit le mouvement vers les étages inférieurs.
Mais au moment où ils tournaient à l’angle de l’escalier, et où Ratapoil et Arguyle posaient le pied sur le palier qu’ils quittaient, un collier de fausses perles lancées d’une main sûre et écailleuse vint s’enrouler autour des chevilles de Gildas …

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 28
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hôtel Particulier Alvensen

Message par Matthias Alvensen le Lun 9 Nov - 9:27

Gildas sentit soudain quelque chose s'enrouler autour de ses pieds alors qu'il effectuait le début de la descente d'un nouvel escalier. Conséquence, il sentit ses jambes se dérober sous lui l'entrainant dans une chute où il rencontra le dos de son frère qui déjà peu assuré du fait qu'il soutenait Lada qui commençait à reprendre conscience, fut propulsé en avant, la fille du général avec lui. Finalement, un observateur extérieur situé en bas de l'escalier aurait pu voir une très belle chute collective causée par un simple collier de perles (fausses en plus) qui se termina finalement dans une cuisine (rez de chaussée, terminus tout le monde descend).

MA, se relevant et écartant sans douceur son frère à moitié effondré sur lui : Gildas, quel maladroit tu fais !

GA : Je voudrai t'y voir avec une saleté nouant tes pieds !

Lada, revenant peu à peu à elle-même malgré la chute : Au lieu de vous disputer, il y a nos poursuivant derrière nous !

Effectivement, le rire démoniaque d'Arguyle Jawbreaker retentit dans l'escalier, suivit par le cri de guerrre de Damazor.

Damazor : AMOURRR POURRR OJISSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSSAAAAAAAAAAAAAAAAAAN !!

GA : Gniiiii... Pauvre NecroX...

Une lueur bleuté apparut face à Matthias, puis se dessina un kekkai en forme de mur de la taille approximative d'une porte. D'une injonction, Matthias propulsa son kekkaï et l'apposa à la sortie de l'escalier au moment où Ratapoil et Damazor déboulait en bas de l'escalier... Pour finir par rencontrer le kekkaï de Matthias qui grimaça sous le choc.

GA : Joli !

MA, toujours grimaçant : ça ne durera pas longtemps... Gildas, prépare un sort de glaciation du sol.

Tandis que Gildas concentrait sa magie et que Lada se relevait péniblement en reprenant ses esprits, Arguyle Jawbreaker arriva au niveau du Kekkaï que Ratapoil et Damazor tentaient à coup de poings et de masse de briser arrachant à chaque fois une grimace encore plus violente au gentleman. Arguyle demanda à ses deux comparses de s'écarter, toucha le kekkaï en testant sa résistance, sourit puis prépara une énorme sphère d'acide explosante en regardant Matthias dans les yeux.

MA : pale, s'il envoie ce truc sur mon kekkaï dans mon état de faiblesse, je suis mort...

Lada : Il explosera sur le kekkaï, par sur vous. Vous ne serez pas toucher directement M. Alvensen.

MA : Le Kekkaï est une création de mon esprit, si cette sphère explose mon esprit sera brisé...

Lada : Ah, c'est embétant...

GA : C'est un euphémisme... Mon sort de glaciation est prêt, il y aura des piques pour faire bien^^. Par contre, après je ne serai plus capable que de sorts mineurs...

Pendant ce temps, de l'autre coté du Kekkaï...

Damazor : Joli boule, tu pourrrrrrras fairrrrrre les mêmes en plus petite ? Ca fairrrrre de jolis boucle d'orrrreilles qui plairrrront à Ojissaaan !

AJ : Juste pour le plaisirrrrr de voirrrrr ta tête explosée, c'est d'accorrrrd. Twisted Evil

Ratapoil : Le maitrrrrre passe avant les filles, le maitrrrre passe avant les filles, le maitrrrrre passe avant les filles, sus aux ennemis du maitrrrrrre... pry

AJ : Aaaaah, voilàaaa, ma sphère est prête. Twisted Evil


MA : Je vais abaisser ma barrière, juste au moment où il lancera sa sphère !

GA : Et ensuite ?

MA, regardant Arguyle armé son bras afin d'envoyer son sort de plein fouet sur la barrière magique : Pas ensuite, maintenant ! On court ! Vers le grand salon !

Alors que le sorcier Peau-Verte détendait son bras afin de lancer sa sphère, le kekkaï disparut et le groupe filait déjà en direction de la porte de sortie de la cuisine. Arguyle jura en voyant qu'il était trop tard pour retenir son sort et cria à ses compagnons de remonter dans l'escalier afin d'être protégés des retombées acides. La sphère explosa alors que Matthias refermait derrière lui la lourde porte de la cuisine.

Matthias, Gildas, Lada couraient en direction du grand salon alors qu'une explosion retentissait dans la cuisine (eh oui encore des frais futur en travaux de réfection divers...).

GA : Pourquoi le grand salon au fait ?

MA : Parce qu'il y a des armes au murs : des épèes, des arbalètes, des hallebardes...

GA : Des haches ?

MA : Effectivement, et à deux mains encore.

GA : héhé, en plus j'ai toujours mon sort de glaciation de zone tout prêt Very Happy.

Lada, un peu en avant : Messieurs Alvensen, le grand salon, c'est à gauche ou à droite ?

GA, MA : A droite !

Pendant ce temps, dans la cuisine dévastée...

AJ : Allez Rrrratapoil ! Cherrrrrrche la fille, cherrrrche !

Rata : Pourrrr le maitrrrrre ! Fifille, fifille !

AJ : Damazorrr, tu viens tulipe ?!

Dama : Beeeeeuuuuh, ma rrrrrobe est toute trrrrrouée après l'explosiooooon....marche triste

Dans un autre escalier de l'hôtel particulier, Eldir et Farfade descendaient aussi en direction du rez-de-chaussée en fuyant deux sakakaolas en mode ninja activé...

Sakakaolas : Eucalyptuuuuuuuus !

Eldir, courant à perdre haleine : Peut-on m'expliquer ce qui se passe ici ?

FF : Beeeen je sais toujours pas ce que c'est ici, mais j'ai une explication à donner. drunken

Eldir : Ah bien, et quelle est-elle ?

FF : Nous sommes attaqués par les bébêtes d'un monsieur pas gentil qui veut prendre les bonbons du roi des lutins que je suis !!!!

Eldir : Ah, vous êtes donc le roi des lutins...

FF : Ouaip et comme prérogative, en plus de porter la couronne, le hochet, et la couche-culotte royale, je mange tous les bonbons du trésor que je veux !

Eldir : Vous m'en voyez ravi... Maintenant, courez au lieu de bavarder !!

_________________
A moins de savoir exactement où vous êtes, vous ne pouvez savoir qui vous êtes.
avatar
Matthias Alvensen
Le Troisième Homme

Masculin Nombre de messages : 501
Age : 29
Localisation : Aujourd'hui ici, mais demain ?
Archétype : Un chercheur en occasion et en rebondissement.
Job/Hobbies : Découvrir de nouveaux mondes, de nouvelles personnes...
Date d'inscription : 05/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letremblaysurmauldre.meteoamikuze.com/Statistiques.ht

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hôtel Particulier Alvensen

Message par FarFade le Mar 10 Nov - 15:39

FF : Allons, allons mon ami... Un Roi ne fuit jamais ! Soit sa garde le protège soit il se protège lui-même...
Eldir, s'arrêtant derrière FarFade : Bien... Vous avez donc décidé de vous battre...
FF : Me battre ? Mais non j'attends ma garde... Attendez un instant... Ma garde n'est pas là...

*FSSIUUUU*

Alors que les koalas étaient à quelques centimètres du lutin, ce dernier partit en courant utilisant sa vitesse sur-humaine (enfin normale pour un lutin). Le pauvre Eldir, stupéfait de la vitesse et de l'imbécilité de FF, resta de marbre avant de s'apercevoir que les koalas couraient maintenant vers lui.

Eldir : affraid

Il prit ses jambes à son cou et tenta de se frayer un chemin dans cette grande demeure. Ayant perdu de vue celui qu'il prenait pour le valet de maison peu sociable et décidé de protéger la maison.
Bien entendu, s'il avait tourné à droite au lieu de pousser la porte, il aurait vu FarFade, debout devant un tableau, tentant d'attraper le dessin d'une pomme qu'il pensait être un M&m's et aurait toute de suite changer son avis vis à vis du statut de FarFade (en tant que valet comme d'être conscient.)
Après quelques minutes de courses, Eldir débarqua dans un grand salon par une grande porte et se trouva nez à nez avec Lada Gildas et Matthias en train de séléctionner des armes.


GA, se retourant brusquement : Mais c'est qui lui ?
MA : Je crois que certaines personnes prennent notre Hotel pour une auberge car je ne le connais pas...

_________________
... quand les poulpes auront des dents.
avatar
FarFade
Asylum Imperator

Masculin Nombre de messages : 881
Age : 25
Localisation : Dans les méandres d'un cerveau torturé, et poulpeux.
Archétype : Poulpe.
Job/Hobbies : Tenter de conquérir le monde. Et manger des sardines.
Date d'inscription : 04/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hôtel Particulier Alvensen

Message par Eldir le Mar 10 Nov - 16:27

Eldir afficha un grand sourire en voyant Matthias et Gildas.

Eldir : Ah te voila enfin! Et je comprend mieux pourquoi tu es deux. Au passage tu devrais peu être changer de domestique, celui que j'ai vu était plutôt étrange.

MA : Mais de quoi parlez-vous?

GA : hey au moins il n'a pas de Koala dans le dos lui.

Eldir : De Koala? TIens justement il y en avait...

MA : Bon qui que vous soyez nous n'allons pas moisir ici ça deviens malsain. Gildas lance ton sort de gel sur l'entrée dès qu'ils arrivent et filons par la porte d'où l'autre viens d'arriver.

Eldir : Mais il y a...

Eldir fut de nouveau interrompu par l'arrivée tonitruante du groupe des méchants.

Rata : Tuer pourrrrrr le Maitrrrrrre.

AJ voyant Eldir : Encorrre toi nuisible? tu va voirrrrr!

Eldir : Ah non pas deux fois!

Arguyle lança une sphère d'acide sur Eldir, en même temps celui-ci pointa son index devant lui. Un fin rayon doré en sorti pour frapper la sphère. Cette dernière éclata en fine gouttelette qui giclèrent dans toute la salle et sur toute les personnes.

Tout le monde : AÏE!

Damazor : Ma rrrrrobeuh!

AJ : Aaarrrrgh verrrrrrmine tu ose me blesser avec mes prrrroprrres sorrrrrts?

MA : profitons-en et filons d'ici!

Matthias, Lada et Gildas se jetèrent en courant dans le couloir dont venait Eldir.

AJ : vous croyez vous en sortir comme ça?

GA : Oui! Very Happy

Car avant d'entre dans le couloir Gildas avait lancé son sortilège de glaciation sous les pieds de ses ennemies. Le sol gela instantanément et plusieurs pics de glace en jaillirent. Damazor se fit transpercer une patte et déchirer d'avantage les lambeaux de sa robe. Arguyle ne fut pas blessé mais un pic apparut juste derrière lui et s'accrocha à son vêtement, si bien qu'il était suspendu en l'air, comme accroché à un porte-manteau. Enfin Ratapoile glissa lamentablement sur le sol gelé et s'effondra par terre de tout son poid.
Eldir jugea que la solution la plus sage était de suivre le groupe des fuyards, il les rejoignit donc au pas de course.


MA : Mais bon sang vous allez nous dire qui vous êtes vraiment?

Eldir : Je voudrais bien mais il y a deux koalas en colère devant nous.

LRDG : QUOI? affraid

En effet le quatuor se retrouvait à présent face aux koalas qui poursuivaient Eldir il y a peu.

_________________
For pony!
avatar
Eldir
Force Blanche

Masculin Nombre de messages : 126
Age : 28
Localisation : A Darkam, si-si je vous jure...
Archétype : mage blanc
Job/Hobbies : Ca dépend du moment...
Date d'inscription : 06/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hôtel Particulier Alvensen

Message par nécroX le Mar 10 Nov - 17:42

Tandis que Damazor sanglotait en faisant des bisous à son gros bobo à la patte, Ratapoil tentait frénétiquement de se remettre sur pied. N’y parvenant pas, et voyant sa proie lui échapper, il entra en rage et agita sa masse au hasard dans tous les sens, brisant trois fauteuils, une table basse en marqueterie et la moitié de la glace, dont le pic retenant Arguyle. Il projeta aussi Damazor droit dans une armoire. Jawbreaker retomba sur ses pieds et traversa le salon, suivant le même chemin que ses proies.

Pendant ce temps, un peu plus loin dans le couloir, les proies en question faisaient face aux deux sacs à dos koalas. Ceux-ci avaient foncé vers eux en courant sur les murs, mais avaient dû reculer devant la rafale de tirs de Lada, bien que sa précision soit affectée par les deux belles bosses qui commençaient à se former dans son cuir chevelu. Couverts par Lada, les frères Alvensen tentèrent d’éliminer les koalas, Matthias avec son fleuret et Gildas avec une hache récupérée sur une panoplie du salon. Mais l’espace étroit du couloir les gênait, surtout Gildas. Un des koalas réussit filer entre leurs jambes pendant qu’ils essayaient de toucher l’autre qui se balançait à une lampe murale, et fila comme une flèche jusqu’à Eldir, tentant de bondir sur son dos. Le jeune homme, d’un mouvement souple, pivota à demi, cueillant l’animal en plein vol avec son coude droit. Le koala eut le réflexe de s’accrocher d’une patte à sa manche, mais Eldir lui saisit la tête de sa main gauche (qui ne tenait pas son bâton). Il y eut une lueur dorée, le koala sembla se racornir, son poil devint terne, et il tomba au sol. Eldir, tout d’un coup très pâle, tituba et dut prendre appui sur son bâton. Et c’est à ce moment que juste derrière lui, arriva Arguyle Jawbreaker, incantant un sort en pleine course. Un rayon rouge partit de ses doigts et frappa Lada. Celle-ci se figea et tomba, raide comme une planche. L’orque lança les deux koalas de rab dans la mêlée, puis, débarrassé de ça, se tourna vers le jeune blondin qui avait osé interférer avec son sort …

Matthias et Gildas Alvensen n’avaient plus à faire face à un, mais à trois koalas, et n’avaient plus Lada pour les couvrir. Dos à dos au milieu du couloir, ils tentaient de toucher au passage les petites silhouettes bondissantes.


GA : Je crois que j’ai une idée …

Au passage suivant, un des koalas, tentant de prendre appui sur le mur, glissa sur la pellicule de verglas que Gildas y avait conjurée. Le bref moment de déstabilisation qui s’ensuivit suffit à Matthias pour le clouer au mur.
A cet instant précis, le mur explosa, projetant en arrière les deux frères dans un nuage de gravats. Derrière se tenaient un nain en fureur et une lézarde.


Rata : Mon flairrr ne m’avait pas trrrompé ! LA FILLE !
Dama : LE TUEURRR DE RRROBES !


Dernière édition par nécroX le Mar 10 Nov - 22:02, édité 1 fois

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 28
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hôtel Particulier Alvensen

Message par Matthias Alvensen le Mar 10 Nov - 21:09

Effectuons un bref arrêt sur image afin de bien comprendre toute l'étendue de cette bataille de couloir : Eldir, momentanément affaiblit par un usage trop important de sa magie se tient face à Arguyle Jawbreaker remonté à bloc. Lada est évanouie sur le sol et fait l'objet d'une attention soutenue de la part de Ratapoil qui vient de détruire un mur (tiens encore des frais, c'est que cela commence à chiffrer tout ça), à ses cotés Damazor dans une furie inversement proportionnelle à son QI (c'est dire la rage berserk) se précipite sur Gildas. le cadet des frères alvensen projeté contre le mur faisant face à Ratapoil et Damazor est au coté de son frère projeté et entendu tout comme lui, tout deux reprennent d'ailleurs rapidement leur esprit. Enfin deux sakakoalas continuent à se mouvoir dans le couloir attendant le bon moment pour sauter sur le premier dos encore innocent venu, l'un d'ailleurs prend la direction de celui de Lada...

Rata : FIIIIIIIIILLLLLLLLEEEEEE !!

AJ : Vas-y, tu avoirrrr ma perrrrmission, aide koala à prrrrendrrrre possession d'elle !

Rata : Tant qu'il m'en laisse un peu pig

AJ, avançant vers Eldir : Maintenant fiston, je vais te fairrrrre rrrrregrrrretter de t'êtrrrre mêler de ce qui ne te rrrrregarrrrde pas... Twisted Evil

Eldir : Une autre boule d'acide ?^^

AJ : Noooon, je sais varrrier.

Sur ces mots, Arguyle concentra sa magie et projeta un éclair d'énergie négative en direction de la partie supérieure du corps d'Eldir qui n'eut que le temps de se baisser pour l'éviter, le rayon continua sa course et alla griller un tableau de maitre situé au bout du couloir. A peine tentait-il de se relever qu'il vit Jawbreaker surgir sur lui et lui faire profiter d'un coup de pied bien placé sur le torse. Projeter en arrière avec son bâton, le souffle coupé, étendu sur le sol, Eldir releva après quelques secondes sa tête en direction de son agresseur pour voir celui-ci préparer une nouvelle sphère d'acide afin de l'achever...

Pendant ce temps, du coté des frères Alvensen...

MA : Gildas, rien de cassé ?

GA : Non juste sonné. Il faut nous relever vite. Ratapoil va s'en prendre à Lada...

MA : Et Damazor s'en prendre à toi...

Les deux frères se relevèrent le plus prestement possible, et virent bel et bien Damazor en rage Berserk se lancer vers eux en pleurant sur sa robe...

MA : Tu vas devoir t'occuper de Ratapoil, Gildas. Je m'occupe de Damazor.

GA : Ok

Gildas, hache au clair, courut en direction de Lada dont s'approchaient dangereusement Ratapoil et un sakakoala, qui par geste signifiait à Ratapoil de la retourner sur le ventre sans passer trop de temps à observer la poitrine quelque peu dénudée de Lada. Sur son trajet, se dressait Damazor toute griffes dehors prête à lacérer le mage du froid. Gildas s'apprêtait à parer l'assaut avec l'aide de sa hache et à se frayer un chemin jusqu'à Lada, lorsque...

AJ *voix de NecroX* : Une derrrnièrrre volonté, verrrmine ?

Dama, se désintéressant momentanément de Gildas qui sans demander son reste se faufila derrière elle afin de rejoindre Lada : Ojissan ?

En effet, en lieu et place d'Arguyle Jawbreaker se tenait NecroX, Damazor ne se sentant plus de joie courut alors vers son amour de nécromancien...

Dama : OJIIIIIIIISSAAAAAAAAAAANN, TOI ÊTRRRRRE ENFIN DE RRRRRETOURRRRRR !!!

AJ, s'apprêtant à lancer son sort sur le malheureux Eldir toujours au sol : Comment ça Ojissan ?

Sa question n'obtenut pour seule réponse qu'un special darling big hug de la part de Damazor... (à noter que sa sphère d'acide partit en arrière pour exploser dans le grand salon... des frais, toujours des frais...)

Dama : Ojissan, toi avoirrr été si longtemps parrrrti, tu m'as tant manquée !!! Ne fais pas attention à cette rrrrobe affrrrrrreuse Ojissan. C'est la faute du méchant monsieur ! Nous allons le frrrrrrrapper ensemble en.. en.. AMOUREEEEUUUUUX !!

AJ : civière Lézarrrrd stupide....arrrrrrg

Dama : Ojissaaaan ? Tu ne te sens pas bien ??

Tandis que Damazor tentait de redonner conscience aux pauvre Arguyle en effectuant un sportif bouche à bouche, Matthias, sourire aux lèvres après son bon tour, se précipita à l'aide de son frère ; qui à coup de hache et de pics de glace combattait Ratapoil en s'étant préalablement posté entre Lada et lui ; en allant chercher dans la main de Lada le pistolet à photon, puis en arrosant de tir le sakakoala qui tentait de prendre à revers l'albinos.
Pendant ce temps, Gildas affrontait ratapoil qui, frusté de ne pas pouvoir atteindre Lada, tentait de guillotiner ou de d'éviscérer le cadet des frères Alvensen, qui quant à lui, palliant son infériorité en force par l'agilité, esquivait et bloquait à l'aide de plaques de glace créer sous forme de bouclier les coups de masse et de poings de Ratapoil tout en essayant de passer sous la garde du nain libidineux. Garde qu'il passa une fois en lardant son adversaire d'aiguilles de glace au niveau de la gorge, malheureusement la barbe trop touffue du nain bloqua à elle seule ces aiguilles. Comble de malchance, Ratapoil profita du léger temps de retard laissé par Gildas du fait de sa tentative pour lui donner un crochet du gauche en plein visage obligeant de ce fait l'albinos à reculer...
En même temps, Matthias continuait à essayer d'en finir avec le sakakola qui usait de l'art martial mathé'rrrixe pour éviter les tirs du pistolet à photon....
Eldir profitait quant à lui du temps donner par les papouilles douloureuses de Damazor à Jawbreaker pour se relever à l'aide de son bâton quand...


Eldir : Gildas, attention !!

Le second sakakoala qui lui était passé totalement inaperçu depuis l'arrivée de Damazor et Ratapoil, et qui avait tout ce temps rampé au plafond jusqu'à se retrouver à la verticale de Gildas, se laissait maintenant tomber en direction du dos de ce dernier....


Dernière édition par Matthias Alvensen le Mer 11 Nov - 0:05, édité 1 fois

_________________
A moins de savoir exactement où vous êtes, vous ne pouvez savoir qui vous êtes.
avatar
Matthias Alvensen
Le Troisième Homme

Masculin Nombre de messages : 501
Age : 29
Localisation : Aujourd'hui ici, mais demain ?
Archétype : Un chercheur en occasion et en rebondissement.
Job/Hobbies : Découvrir de nouveaux mondes, de nouvelles personnes...
Date d'inscription : 05/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letremblaysurmauldre.meteoamikuze.com/Statistiques.ht

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hôtel Particulier Alvensen

Message par FarFade le Mar 10 Nov - 21:56

Un bruit insuportable, un chaos inommable, voilà ce qu'était devenu en quelques instants la demeure des frères Alvensen; meubles brisés, tableaux déchirés, liquifiés ou ketchupés, presque aucun mobilier n'avait été épargné à cause du perpétuel changement de salle des différents combats.

C'est d'ailleurs pendant le combat qui rageait en plein milieu du couloir que FarFade fit son apparition. Il marchait lentement en direction des belligérants et s'arrêta à quelques mètres de ces derniers. Tout en chantant "La marche des Lutins", il sortit de son bonnet sa très connue gatling à dragibus et un trépier. Personne ne le remarquait (tous étant occupés) et il put installer tranquillement son arme en tentant de siffler une deuxième chanson lutine (Ceux pour qui la musique lutine intérresse le nom de cette sifflotade c'est "A la recherche du Dragibus magique").

Il chargea la gatling et alors que le koala était à deux griffes de tomber sur le dos de Gildas, il tira.


FF : P'TI LUTIN PARTICULIER CHERCHE P'TITE BARREDECHOCOLAT PARTICULIERE !!

Des dragibus volèrent dans tous les sens pour frapper presque toutes les personnes présentes dans le couloir : le koala fut dévier de sa trajectoire mais réussi néanmoins à bien aggripper l'épaule de Gildas, Matthias se prit un dragibus dans chaque oeil, AJ s'en prit un dans le nez alors qu'il tentait de se séparer de Damazor... Mais FarFade n'arrivait plus à retenir sa gatling et une expression de peur s'afficha sur son visage car le lutin avait, avec beaucoup d'ingéniositié, attaché ses mains aux poignées de l'arme avec du caramel mou.

Bref, c'est carrément un énorme topinambour et on se demande bien quand ca va s'arrêter car bon, les frais, les frais au bout d'un moment...

_________________
... quand les poulpes auront des dents.
avatar
FarFade
Asylum Imperator

Masculin Nombre de messages : 881
Age : 25
Localisation : Dans les méandres d'un cerveau torturé, et poulpeux.
Archétype : Poulpe.
Job/Hobbies : Tenter de conquérir le monde. Et manger des sardines.
Date d'inscription : 04/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hôtel Particulier Alvensen

Message par nécroX le Jeu 12 Nov - 11:12

MA : Je n’y vois plus rien ! Ce lutin est une source de chaos trop grande, même moi je ne la maîtrise pas !

Cependant le sakoala avait bien assuré sa prise sur le dos de Gildas, dont le regard devint étrangement fixe … Il pivota sur lui-même et, faisant mouliner sa hache, s’apprêta à porter un coup fatal à son frère, aveuglé par les Dragibus …

Eldir : NON ! Matthias !

Avec l’énergie du désespoir, le jeune mage forma à la hâte un kekkaï qui intercepta le coup de hache. Eldir grimaça sous l’effort tandis que Gildas tentait de briser la barrière à coups redoublés.
Désormais débarrassé de son adversaire, Ratapoil put à loisir se consacrer à la koalification de Lada … Du moins il aurait pu si FarFade, tournant dans tous les sens, entraîné par le recul de son arme, n’était pas venu s’entortiller dans sa barbe, arrosant le nain et le sakoala de confiseries et de chants patriotiques lutins.

Pendant ce temps, le sac à dos de Damazor, qui peinait depuis un bon moment pour trouver un conduit auditif au milieu de tous ses cheveux, parvint à faire entendre la voix de la raison du Maître à la lézarde. Ceci, combiné à la subite baisse de concentration de Matthias, permit à Damazor de sortir de son hystérie maritale (même si elle croyait toujours avoir affaire à NécroX).


Dama : Conquérrrons le monde ensemble Ojiiiiissaaaaan ! Je fais quoi, dis ? Je fais quoi ?
AJ : Quel délirrre … Tu te pousses et tu me laisses extérrriorrriser ma mauvaise humeurrr, voilà !

Le demi-orque, bien affecté par ces instants d’horreur, décida de faire simple pour en finir : il commença à préparer un puissant sort d’Immobilisation de groupe.
Matthias avait repris ses esprits et ses facultés visuelles : il comprit vite la situation, à savoir que sa non-éventration par une hache ne tenait qu’à la vie d’un jeune mage inconnu qui tournait plus ou moins le dos à ses adversaires. Il activa aussitôt le kekkaï de contention de Gildas : celui-ci, entouré de lumière bleue, se figea en pleine action, roulant des yeux avec colère. Il tenta ensuite de le neutraliser ; mais avant qu’il ait pu l’assommer ou tuer son koala, Ratapoil, passant outre le lutin pris dans ses poils, fit un plaquage aux jambes à Matthias. Un petit grincement provint du lutin, coincé entre Ratapoil et Matthias, indiquant que la gatling était plus ou moins enrayée.
Eldir se faisait du souci pour la menace grandissante du sort d’Arguyle ; malheureusement, Damazor ne paraissait pas d’humeur à le laisser interférer avec son Ojisan adoré. Pour tout dire, le jeune homme avait le plus grand mal à échapper aux coups de sac à main de la lézarde.
Matthias, comprimé sous plusieurs dizaines de kilos de nain et quelques grammes de lutin, ne dut sa survie qu’au fait que Ratapoil, clairement sous l’influence de sa personnalité de Cochon à cause de la proximité d’une femme évanouie, avait perdu beaucoup de son humeur batailleuse.
Il parvint à manipuler une dernière fois la réalité, de façon minime, grâce à FarFade.
Au moment où Arguyle allait lancer son sort, le Dragibus coincé dans sa narine se rappela à son bon souvenir, et il explosa d’un énorme et incontrôlable éternuement. Le sort échappa à son contrôle, et le « hasard » voulut qu’il frappe Damazor, Ratapoil, FarFade, le sakoala libre, et Arguyle lui-même. Matthias se dégagea de sous le nain, épousseta vaguement sa redingote et se dirigea vers son frère.


Eldir : Bien joué !
MA : Récupérons nos alliés et filons …
Rata : PAS TOUCHE A LA FILLE !

Le nain, grâce à la résistance magique de son peuple, se relevait déjà et s’interposa, prêt à reprendre le combat. Damazor, bénéficiant elle aussi des incommensurables résistances de son peuple contre tout ce qui pourrait les rendre un peu moins entulipants, commençait à nouveau à bouger.

MA : Je n’ai plus d’énergie … Je vais même devoir relâcher le kekkaï de Gildas !
Eldir : On ferait mieux de filer tant qu’on le peut encore !

Rassemblant ses forces, Eldir établit deux barrières, l’une autour de Ratapoil, l’autre barrant le chemin à Damazor. Heureusement, ils paraissaient respectivement préoccupés du sort de Lada et d’Arguyle. Les deux voyageurs dimensionnels profitèrent des barrières pour prendre le large, tournant au coin du couloir jusqu’ à une cambuse où une trappe les mena aux égouts …

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 28
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hôtel Particulier Alvensen

Message par Eldir le Jeu 12 Nov - 19:00

Matthais a bout de force avait du relacher le kekkai de contention de Gildas avant de fuir par les égouts car le gentleman n'avait plus assez d'énergie pour fuir et contenir son frère simultanément.

Eldir encore sous le choc descendait l'échelle du passage secret menant aux égouts. Il n'avait pas réalisé au début à quel point ce monde était riche en entropie à si bien qu'une situation désespéré il y a quelques secondes était soudainement devenu plus positive.
Mais l'odeur ramena le mage blanc à la réalité.


Eldir : Pouah aucun doutes nous sommes dans les égouts.

Matthias : Estimez vous heureux : Si vous pouvez sentir cette odeur c'est parce que vous vivez toujours.

Eldir : C'est vrai. Au fait je m'appelle Eldir, et vous je suppose que vous vous nommez Matthias?

Matthias : Oui mais comment connaissez-vous mon nom? Et pourquoi êtes-vous arrivé dans mon manoir comme une fleur?

Eldir : C'est un peu compliqué à expliquer. Disons que vous êtes un de mes amis même si vous ne vous en souvenez pas.

Matthias : Bon nous règlerons cela plus tard. Pour le moment, si vous êtes toujours avec moi, nous devons nous reposer puis trouver un moyen de sauver Gildas et Lada. Au fait merci de m'avoir sauvé la vie tout à l'heure.

Eldir : De rien, mais ne comptez pas sur moi pour relancer un sort pour le moment, les derniers kekkais m'ont totalement vidés de mes ressources. Je veux bien t'aider à sauver tes amis mais j'aimerai bien que tu m'explique un peu quel est cet endroit et qui sont les méchants.

Matthias : Nous sommes à Darkham-city et...

Voix 1 : Halte!

Tout en parlant les deux compères s'étaient déplacés plus ou moins au hasard dans les égouts. Et c'est au détour d'un virage qu'ils tombèrent nez à nez avec une bande de gros dur habillé plus ou moins en haillons, la mâchoire et les épaules carré et des kalashnikov dans les mains. La personne qui avait parlé semblait être le chef.


Voix 1 : Vous êtrrre tombé dans territoirre des RRRRRRRusses! Et vous pas avoirrr de chance carrr nous trrrrès mauvais humeurrr. Koalas mauvais pour affairrres donc nous nous venger surrr vous.

Le reste des russes rigolèrent grassement, avec dans les yeux l'étincelle de celui qui va bientôt tuer et qui en est heureux.

Mais faisons un petit aparté : le groupe des méchants avaient réussi à se débarrasser des sortilèges qui les bloquaient sur place. Après avoir Koalifié Lada et balancé Farfade dans les toilettes les plus proches (malheureusement ils ne virent pas que le lutin flottait...) ils avaient repris la traque de Matthias et d'Eldir. Guidé cette fois par Gildas qui connaissait le passage secret, ils n'avaient que quelques minutes de retard sur les groupe des gentils moins méchants. Maintenant revenons dans les égouts :


Matthias devenu plus pâle : Euh mais vous savez messieurs, nous sommes également des ennemies des koalas.

Voix 1 : Mais vous également ennemie des RRRRRusssses! Dommage pour vous.

Eldir relativement calme (ou est-ce la fatigue?):
euh vous êtes sûr qu'il n'y a pas moyen de négocier?

En guise de réponse, le méchant arma sa Kalashnikov et tout son gang fit de même. Matthias fronça les sourcilles. Alors des voies venant des boyaux que les deux voyageurs avaient empreintés se firent entendre.

Voix 2 : Mein Kommander du V Reich nos agents progressent bien et font bientôt retrouffer le groupe tes fugitifs.

Voix 3 : Parfait lieutenant, le NeuesFurher sera satisfait te votre trafail. Mais afez-fous reçu tes informations te nos espions à propos tes égouts?

Voix 2 :
Ya fole mein Kommander! Nous afons les plans tu lieu. De plus nous safons qu'il n'y a pas fraiment te menaces ici : seul les russes sont armés mais ces fils de communistes seront facile à tétruire pour nous.

Voix 3 : Excellent.

Alors le gang des russes entra dans une rage tellement terrifiante qu'elle ne pourrait être décrite sans choquer profondément le publique. Oubliant complètement Eldir et Matthias, ils foncèrent dans le boyau tel un troupeau de rhinocéros en charge, ce qui allait bientôt les conduire à Arguyle Ratapoil Gildas et Damazor.


Voix 1 : Maudits boches vous allez voirrrr ce qu'il en coute de venirrr provoquer la colèrrrre des fils de Staline!

Bien qu'exténué, Matthias sourit.

Eldir : j'imagine que c'est un de tes tours de passe-passe?

Pour toute réponse, Matthias s'évanouit d'épuisement. Bonnant-mallant Eldir passa donc le bras de Matthias autour de ses épaules et les deux gaillards disparurent en clopinant dans les égouts de Darkham...

_________________
For pony!
avatar
Eldir
Force Blanche

Masculin Nombre de messages : 126
Age : 28
Localisation : A Darkam, si-si je vous jure...
Archétype : mage blanc
Job/Hobbies : Ca dépend du moment...
Date d'inscription : 06/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hôtel Particulier Alvensen

Message par Matthias Alvensen le Mar 9 Fév - 8:23

Une journée s'était écoulée depuis l'altercation entre les koalisés et les frères alvensen. Après avoir participé à éviter une destruction complète de Darkham City, changer de couleur, et baigner dans le plus grand bain moussant de l'histoire du multivers, Matthias se trainant plus qu'autre chose rentra seul dans son hôtel particulier. Il remarqua avec un soupir las en passant la porte restée ouverte qu'aux dégâts causés par la bataille s'était ajouté un résidu de mousse rosâtre recouvrant le hall d'entrée ainsi qu'une bonne partie des pièces attenantes.
Il se défit de sa redingote qu'il jeta dans un coin, puis grimpa les escaliers en direction de sa chambre. Une fois entré dans celle-ci, il remercia sa chance de l'avoir laissé intacte, puis s'effondra sur le lit et dans la seconde s'endormit.
A l'heure de son réveil, Matthias ne se souviendra de rien. Les souvenirs de ses rêves l'ayant fui depuis longtemps. Mais ceux-ci existaient. Et en cet instant, durant son premier sommeil paradoxal, l'ainé des Alvensen rêva d'un homme plongé dans un noir d'abime et de chaos qui, désespéré, se vidant de toute sa magie, tentait une passe de la dernière chance. Au loin, accompagnant en écho les runes bleu roi de l'homme, une musique s'écoulait doucement.

_________________
A moins de savoir exactement où vous êtes, vous ne pouvez savoir qui vous êtes.
avatar
Matthias Alvensen
Le Troisième Homme

Masculin Nombre de messages : 501
Age : 29
Localisation : Aujourd'hui ici, mais demain ?
Archétype : Un chercheur en occasion et en rebondissement.
Job/Hobbies : Découvrir de nouveaux mondes, de nouvelles personnes...
Date d'inscription : 05/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letremblaysurmauldre.meteoamikuze.com/Statistiques.ht

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hôtel Particulier Alvensen

Message par Eldir le Mer 10 Fév - 15:14

Trainant pathétiquement sa carcasse depuis La bibliothèque, Eldir avait trébuché trois fois sur le savon moussant avant d'arriver à l'hôtel des frères Alvensen. C'est donc couvert de bleu et de savon en plus de ses blessures précédentes qu'il pénétra dans la bâtisse saccagé par les combats.

Percevant vaguement l'aura de Matthias qui dérivait, le mage blanc en conclus qu'il devait dormir.


Eldir : ... et je devrais faire de même.

Il monta l'escalier comme il put, une fois arrivé à l'étage il avisa une chambre vide et s'effondra sur une un lit vierge. Il s'endormit aussitôt.

_________________
For pony!
avatar
Eldir
Force Blanche

Masculin Nombre de messages : 126
Age : 28
Localisation : A Darkam, si-si je vous jure...
Archétype : mage blanc
Job/Hobbies : Ca dépend du moment...
Date d'inscription : 06/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hôtel Particulier Alvensen

Message par nécroX le Jeu 11 Fév - 19:50

Le lendemain, en fin de matinée, Matthias Alvensen fut éveillé par de petits grattements sur le nez. Il se sentait toujours assez endolori, mais allait déjà mieux. Ouvrant les yeux, il vit sur son oreiller une souris bleu ciel avec une petite paire d'ailes et un halo doré qui l'entourait. Elle lui tendit un petit parchemin. Le voyageur dimensionnel avait déjà vu plus étrange (pas beaucoup plus, quand même); il prit le parchemin et le lut.

Cher Matthias,
En réponse à notre échange, daté d'hier soir, concernant des possibilités de soins de nature tant physique que spiritualo-astrale, à apporter à votre personne, et ce nonobstant la probable pénurie totale de pratiquants de la magie divine dans les murs de la cité pour une période de temps inconnue, pour cause de départ groupé aux motifs inconnus (je vous avoue en confidence, cher ami, et croyez-moi si vous le voulez, que je ne peux m'empêcher d'avoir le sentiment diffus que cette migration massive pourrait avoir un côté suspicieux. Les signes divinatoires sont peu clairs sur le sujet ... mais je m'égare),
Concernant donc votre requête, j'ai la joie de vous annoncer qu'après avoir assisté, comme prévu, et avec l'enthousiasme scientifique que vous pensez, à l'alignement quasi-parfait dans le plan de l'héliotrope des trois lunes de Sartulian, et effectué quelques passionnants calculs mais sans lien aucun avec le sujet qui nous occupe, j'ai fait faire des recherches dans les archives par le personnel restant de l'université, qui ont abouti à un résultat prometteur. Nous pensons, en combinant divers enchantements de magie profane, être à même de restaurer vos caractéristiques susmentionnées dans un intervalle de temps compatible avec les impératifs temporels liés, à ce que j'ai compris, à votre prochain départ pour ce que l'on appelle communément une recherche itinérante de but intrinsèque à accomplissement atteignable et défini, ou pour faire court une Aventure.
Je vous attends donc sur le campus en début d'après-midi. Ce cher Dawarsen sera là aussi. Si, comme me l'affirme ce bon Darkyl, le dénommé Eldir est venu séjourner chez vous, il serait bon que vous l'ameniez également, car son intégrité matérielle et immatérielle est bien plus compromise encore que la vôtre.
J'aurais encore quelques choses à vous dire, mais la Gerbille céleste que j'ai invoquée ne peut porter qu'un court message. Nous bavarderons sur place.

A bientôt, votre dévoué

Aljashus Vungeklerren, ensorceleur de 13ème niveau, manitou des Régulateurs des Flux de Mana Régionaux, sous-secrétaire du SMFO

Matthias ayant lu (et relu) la lettre, la Gerbille céleste disparut dans un petit *pouf* de fumée surnaturelle. Le gentleman hocha la tête avec amusement et repéra Eldir dans la maison grâce à son aura. Après avoir enfilé des vêtements neufs (l'acide, notamment, avait rendu les siens irrécupérables), il descendit les escaliers.

MA : Allons le réveiller ... Son aura est effectivement bien ténue, j'espère que ce brave Aljashus a réussi à mettre au point une thérapie de choc. Sinon, il ne pourra jamais voyager dans cet état. Et comme il semble vouloir me suivre, et qu'il faut que je parte pour récupérer mon incorrigible petit frère ... Allons, debout, le soleil brille !
El : Qu'est-ce que ... AH !
MA : Plaît-il ?
El : Oh pardon, c'est juste que ... Comme ça, au réveil ... Ta tête verte ...
MA : Evil or Very Mad J'aimerais que l'on n'attache pas d'importance exagérée à ce coup du sort.
El : Je ne crois pas que je vais me lever ... Tu n'imagines pas ce que le God Mode met comme pression sur mon organisme. Il va me falloir des jours pour récupérer.
MA : Mais justement, un mage de mes amis, si je puis dire, pense pouvoir nous aider. Puis-je vous offrir mon bras pour marcher ? Very Happy

Et les deux compagnons, après avoir exhumé de la cuisine en ruines de quoi se préparer une sorte de brunch, se mirent en route vaille que vaille vers le campus de magie.

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 28
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hôtel Particulier Alvensen

Message par Matthias Alvensen le Jeu 25 Fév - 18:24

De retour tard dans la soirée, Eldir pénétra dans le hall de l'hôtel particulier Alvensen...

Eldir : Cessez donc de bouder Matthias, entrez donc.

MA : N'oubliez pas que le logement que je vous fournis n'est pas gratuit.

Eldir : Je ne l'oublie pas. Mais peut-être que le début du paiement attendra au moins demain.

MA : Hum, vous sentiriez-vous assez en forme pour vous occuper de mon apparence gênante. Je ne me vois pas tellement partir en expédition demain dans cet état...

Eldir : Je me sens encore bieeeen faible, vous savez ? Peut-être me sentirai-je plus à même de faire disparaitre votre petit coté luciole à mon réveil demain. Wink

MA : Mais c'est qu'il se fiche de moi... Eh bien, j'attendrai demain alors... Bonne nuit.

Eldir : Bonne nuit Matthias.

_________________
A moins de savoir exactement où vous êtes, vous ne pouvez savoir qui vous êtes.
avatar
Matthias Alvensen
Le Troisième Homme

Masculin Nombre de messages : 501
Age : 29
Localisation : Aujourd'hui ici, mais demain ?
Archétype : Un chercheur en occasion et en rebondissement.
Job/Hobbies : Découvrir de nouveaux mondes, de nouvelles personnes...
Date d'inscription : 05/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letremblaysurmauldre.meteoamikuze.com/Statistiques.ht

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hôtel Particulier Alvensen

Message par Eldir le Mar 2 Mar - 21:17

Un soleil nouveau se levait sur la charmante cité de Darkam.

Attendez, comment ça charmante?

Eh bien oui, la ville ayant été récuré au savon à la lavande bon marché, elle a perdu sa traditionnelle couche de crasse qui lui donnait son côté sordide et glauque qui faisait la fierté de ses habitants.

Bon. Un soleil nouveau se levait donc sur la charmante cité de Darkam. tout était reluisant et brillant, pour le plus grand bonheur des elfes qui gambadaient partout avec des fleurs et trébuchaient fréquemment sur de flaque de savon glissant, pour le plus grand bonheur des autres habitants.

Dans le manoir (hotêl particulier!*paf* bon ok...), Eldir s'éveillait doucement de sa transe. Il étira tout ses muscles endoloris, fit le bilan de son corps pour vérifier que tout les muscles, os, organes vitaux et tissus divers étaient à leur place, puis il se leva.


Eldir : Vu la hauteur du soleil, si celui-ci a une course régulière dans le ciel, la matinée doit être relativement avancée. Matthias risque de rater son départ à l'aventure.

Le mage blanc se traina donc hors de sa chambre et se dirigea vers celle de son ami. Lorsqu'il ouvrit la porte, il vit Matthias endormit dans une position digne : droit, les cheveux à peine décoiffés, sa belle tenue qu'il n'avait pas ôté la veille semblait sortir du pressing, et sa main était proche de la garde de son fleuret.

Malheureusement pour lui, il brillait de milles feux dans la pénombre.

Eldir se força à contenir son rire et se dirigea à pas doux vers la fenêtre. Là il ouvrit brutalement les volets pour faire entrer la lumière en criant :


Eldir : Morning live!

Matthias bondit de son lit le fleuret à la main, cherchant qui était son agresseur matinal. Il mit quelques secondes à réaliser que c'était Eldir, lequel se trouvait plié en deux de rire devant la fenêtre.


MA :Ah c'est malin Eldir. Franchement vous faites là preuve d'un humour peu subtile. Evil or Very Mad

Eldir : Je sais mais votre tête en valait le coup! expl

MA : On va dire que pour cette fois je ne relèverai pas l'offense. Oh mais sacrebleu il est déjà tard! Je vais rater le départ de la chasse aux koalas! Vous ne venez toujours pas avec nous?

Eldir : Non je préfère rester me reposer et découvrir la ville. Cela dit je vous conseille de ne pas partir dans cet état.

MA : Comment ç... ah oui, vous faites allusion à la couleur. Pourriez-vous me l'enlever maintenant?

Eldir : Je pourrais. Mais c'est que j'ai des principes voyez-vous. Je me refuse à faire de la magie le ventre vide.

MA : Mais il se moque vraiment de moi ce myosotis. Bon venez, allons à la cuisine, mais vite!

Les deux amis descendirent en quête de nourriture, Matthias ouvrant la marche dans l'hôtel dévasté. Plutôt que de s'encombrer de la cuisine, ils allèrent directement dans le garde manger picorer du pain, du fromage, du pâté et quelques fruits. Matthias se prépara un petit paquetage pour la route tendit qu'Eldir engloutissait son repas le plus vite possible pour ne pas faire attendre son hôte.

Eldir : Bon je vous ai assez fait languir.

MA : Ah!

Eldir : Bon placez-vous en face de moi... là parfait! Ne bougez plus. Et surtout ne faites pas de magie. Ne faites rien jusqu'à ce que j'ai fini!

Eldir commença à agiter les mains, tout en braquant son regard sur Matthias. Des symboles magiques dorés parcourues de petites lignes de magies et des formes éthérés commencèrent à se dessiner autour du mage blanc. Petit à petit elle s'entortillèrent autour de Matthias également. Le sort commençait à arriver à son apogée et la lumière doré cru en intensité et un bref flux d'énergie traversa le gentleman pour repartir tel une vague. A cet instant précis Eldir frappa le sol de sa paume et une rune vert-doré apparut à cet endroit. Les filaments de magies se dissipèrent et disparurent comme la fluorescence de l'ainé Alvensen. Eldir quand à lui était quelque peu essouflé

Eldir : Dissiper c'est entulipant. Par contre détourner c'est beaucoup plus simple. La rune que j'ai créé grâce à votre coloration va capter les énergies latentes de l'environnement et cela m'aidera pour réparer votre manoir.

MA : Hôtel particulier.... Merveilleux, j'ai enfin retrouvé ma belle couleur naturelle! En route pour l'aventure !

_________________
For pony!
avatar
Eldir
Force Blanche

Masculin Nombre de messages : 126
Age : 28
Localisation : A Darkam, si-si je vous jure...
Archétype : mage blanc
Job/Hobbies : Ca dépend du moment...
Date d'inscription : 06/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hôtel Particulier Alvensen

Message par Eldir le Lun 15 Mar - 18:49

Eldir : Bon me voila enfin un peu tranquille. Ah tiens zut j'ai oublié de proposer à Matthias de mettre en place un petit système de communication magique via le manoir en cas de pépin. tant pis, j'espère qu'il saura se débrouiller seul sans se faire koalifier.

Soudain Eldir se raidit, ses yeux se révulsèrent et il pencha sa tête en arrière comme un pantin désarticulé. Le mage blanc garda cette pose inquiétante pendant quelques minutes, puis il redevint normal et continua comme si il ne s'était rien passé.

Eldir : cette bicoque a vraiment l'air abimé, mais j'ai un peu de temps avant de me mettre au travail, d'autant que la rune va mettre un petit moment pour se charger. Je vais plutôt commencer par faire un tour d'horizon des personnes intéressantes dans cette ville.

Eldir remonta l'escalier branlant jusqu'à sa chambre pour y récupérer son bâton qu'il avait oublié de prendre. Puis il retourna dans le hall d'entré saccagé, dont la porte béante donnait une belle vue sur l'extérieur.

Eldir : Mouais enfin je ferais mieux de réparer la porte après ça, les nuits peuvent être froide et ça attire les voleurs.

Le mage blanc se plaça au milieu de la pièce et ferma les yeux pour s'approcher du calme intérieur (c'est un truc de tulipe ça, hein patron ? *blam* Silence Kevin, nous ne sommes même pas censés être là puisque nous suivons la GA. Oh trop top pas cool boss). Lorsqu'il ouvrit les yeux, une légère lumière dorée semblait émaner de lui. Avec la pointe de son bâton il dessina une série de symboles d'or qui semblaient former un tableau ou un motif animé, car ils se déplaçaient et interagissaient les uns avec les autres dans une danse frénétique et mystérieuse. Eldir se pencha sur eux et les examina en en touchant parfois certains.


Eldir : put put put... ah "vous êtes ici", bon c'est déjà ça de trouvé. Dans la zone de perturbation ça doit être Galdwyn, difficile de faire la mise au point à cause du bruit de fond, sans doute Roger. Cela dit son aura m'est familière, c'est bizarre car je suis presque sûr de ne jamais l'avoir rencontré directement.
Matthias, toujours fidèle à lui même *le symbole qu'il regardait se mit à briller fortement pendant une bref seconde puis redevint normal* tiens il crée des kekkais ? pourquoi ? Ce truc complètement anarchique et changeant c'est peut être le lutin entulipant que j'ai croisé hier, mais je ne vois pas pourquoi Matthias se battrait contre lui... Oh non d'un pétunia greffé ! Pas elles ! Pas ces deux folles ! Pff ça augure des ennuies à moyen voir court terme ça...
Bon je verrais ça plus tard, en espérant que Matthias arrive à les gérer. Voyons voir les autres... y a quasiment pas une aura normale dans cette ville, ils sont tous biscornus, bonjour l'entropie et le chaos ! Cela dit je ne vois personne d'autre qui me soit familier.

Eldir balaya ses symboles d'un geste de la main qui s'effacèrent, faisant disparaitre toutes traces visible de magie de la pièce.

Eldir : Bon ça ira pour l'instant, je vais aller passer faire un petit coucou à l'électron ambulant et je reviens m'occuper du manoir.

_________________
For pony!
avatar
Eldir
Force Blanche

Masculin Nombre de messages : 126
Age : 28
Localisation : A Darkam, si-si je vous jure...
Archétype : mage blanc
Job/Hobbies : Ca dépend du moment...
Date d'inscription : 06/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hôtel Particulier Alvensen

Message par nécroX le Dim 25 Juil - 11:17

Depuis quelques jours, la vie était très calme à D-City. Les rues quasi-désertes étaient patrouillées par la nouvelle garde de Drehk, et chacun tentait de retrouver autant que possible sa routine quotidienne. Au manoir Alvensen, Eldir irradiait magiquement une tapisserie pour lui redonner tout son éclat quand la sonnette retentit. Il descendit et ouvrit à …

Eldir : Bien le bonjour cher monsieur … NécroX c’est bien ça ?

Demanda-t-il avec un sourire poli en vérifiant d’un rapide coup d’œil l’absence de menace de mort dans l’attitude du visiteur.

NX : Vous apprenez vite. Vous ferez peut-être long feu dans cette ville, après tout. Rassurez-vous, il n’y a pas de maléfice pointé sur vos lunettes, et je n’ai nul monstre osseux caché dans mes robes.
El : Je me méfiais plutôt d’éventuels dégâts mentaux causés par des objets appartenant à vos lézards mauves …
NX : … Vous apprenez TRES vite. Je vous assure que je ne viens pas vous tuer aujourd’hui. En fait, j’ai une proposition à vous faire. Je peux entrer ?

Eldir s’effaça pour laisser passer le mage noir dans le hall, et le conduisit à un petit salon.

NX : Alors, comment avancent ces travaux de réparation ?

A cet instant retentit un fracas que l’on ne pouvait qu’identifier comme étant celui d’un mur de pierre fracassé.

NX : A merveille, semble-t-il. Alvensen va être content …
El : Hem … Hé bien en fait, pour la plupart des pièces dévastées par les koalifiés le soir de mon arrivée, le nettoyage est en bonne voie. J’ai loué les services de quelques riverains en échange de menus services magiques, et en combinant mes pouvoirs et une certaine dose de travail hélas manuel, nous avons bien avancé. Le problème … *Nouveau fracas* … c’est que j’héberge Gorack, le prêtre de Drehk.
NX : Vous avez donné une chambre à ce troll fanatique ?
El : Oh non, il dort dans le grand salon, non encore réparé. Il a fallu mettre deux divans bout à bout … Le problème, c’est qu’il veut prier devant le premier lancer de Drehk.
NX : Le quoi ???
El : Le lever de soleil. Bref, il s’aménage une fenêtre.
NX : C’est Matthias Alvensen qui va être content.
El : Je l’enverrai s’expliquer avec l’intéressé. De toute façon, ce n’est que temporaire, avant que Drehk lui indique l’emplacement de construction du futur temple.
NX : Parce qu’en plus il va y avoir un TEMPLE ?
El : Je vous rappelle que nous sommes désormais une ville sainte Smile C’est son premier temple, il est tout excité, vous devriez le voir.
NX : Je n’y tiens vraiment, VRAIMENT pas. Venons-en au fait avant que je ne me défoule sur vous. Depuis le départ de nos concitoyens à la poursuite des koalas, un scientifique nommé Kradok et moi-même cherchons un moyen d’ôter les sacs à dos à leurs porteurs sans dommage mental, ce qui est difficile depuis qu’ils ont augmenté leur influence psychique. Nous avons du mal à saisir le mode d’action de ces sacs. Kradok a rendu un homme résistant à ces sakoalas, mais nous ne savons pas comment il marche. J’aurais besoin que vous l’examiniez pour déterminer à quel niveau mental il a été modifié.
El : Pourquoi moi ?
NX : Parce que je n’examine pas bien les gens vivants, qu’il est un peu imprudent de tuer notre seule piste, et qu’il est bien trop sensible à la magie pour lui faire subir les sorts d’analyse classique. En revanche, j’ai cru comprendre que vous possédiez, comme Matthias, une magie basée sur les degrés de réalité, ce qui devrait vous permettre d’y aller plus en douceur.
El : Je veux bien essayer. Il est vrai que mon type de magie se prêterait peut-être mieux à ce type d’exercice, mais je ne peux rien garantir. Où est cet homme ?
NX : A la Taverne, sans doute. C’est un poivrot à moitié lobotomisé.
El : Je vous suis. GORACK ? JE SORS ! QUICONQUE TENTE D’ENTRER EN MON ABSENCE EST SUREMENT UN AMI DE STRIKE !
NX : C’est quoi ce jargon ?
El : Il va vous falloir apprendre les rudiments de cette religion, si vous voulez vous simplifier la vie, croyez-moi …

Et les deux hommes prirent la direction de la Taverne.


Dernière édition par nécroX le Ven 6 Aoû - 18:00, édité 1 fois

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 28
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hôtel Particulier Alvensen

Message par Eldir le Jeu 29 Juil - 16:04

Le manoir Alvensen était à présent entièrement livré aux mains du prêtre de Drehk, lequel observait avec satisfaction le trou de trois mètres sur trois mètres qu'il venait de s'aménager comme fenêtre dans le mur du grand salon.

Gorack : Parfait, moi pouvoir admirer lancer de Drehk chaque matins! Bon moi faire maintenant ce que m'a dit le petit ami de Drehk : "couvre-feu levé pour les amis de Drehk qui travaillent la nuit à combattre Strike".

C'est alors que quelqu'un eu l'outrecuidance de frapper à la porte du manoir. Gorack pris une de ses haches avec lui au cas où il s'agirait effectivement d'un ami de Strike. Arrivé devant la porte, il se rappella de ce que Eldi lui avait dit à propos de l'usage des poignets et ouvrit la porte sans la défoncer. Il se trouva alors nez à nez avec un elfe en habits vert.


Farafindwel Littirendellenion : flower Bonjour charmant habitant de cette ville. Je viens vous informer que la communauté elfique organise un apéro géant demains dans le quartier elfique. Vous y êtes cordialement invité et n'hésitez pas à nous apporter les spécialités végétariennes de chez vous! flower

Gorack : Vous ami de Strike?

Farafindwel Littirendellenion :flower Plait-il? flower

Gorack : Grooar, vous pas ami de Drehk?


Farafindwel Littirendellenion :flower Mon pauvre ami, vous rendez-vous compte de l'haleine que vous avez? Vous devriez boire plus d'essence de violette forestière. De plus je ne connais absolument pas de Dre... :pendu:

Malheureusement pour lui, l'elfe au nom imprononçable n'a pas eu les bon réflexes de survie. Il se retrouva alors avec la tête désolidarisé du corps grâce aux bon soin du prêtre de Drehk qui referma la porte en laissant le corps sur place.

_________________
For pony!
avatar
Eldir
Force Blanche

Masculin Nombre de messages : 126
Age : 28
Localisation : A Darkam, si-si je vous jure...
Archétype : mage blanc
Job/Hobbies : Ca dépend du moment...
Date d'inscription : 06/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Hôtel Particulier Alvensen

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum