La Tour d'Isolation

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La Tour d'Isolation

Message par nécroX le Dim 22 Nov - 20:41

Le champ de bataille avait été un perturbé, il faut bien le dire, par la vaporisation d’une partie de l’étage. Le combo Galdwyn-L9 avait, dans sa descente, vaporisé tout le contingent abrité derrière le mur de force, deux des quatre lanceurs de sorts restants, et le sakoala zombie de NécroX pour la route. Ajoutons un troisième mage, qui se trouva au bord du trou fumant, et à qui Boris colla une chiquenaude qui le fit basculer.
Le fier Russe profita d’un répit dans le combat pour vider quelques bouteilles de vodka, améliorant visiblement son état. Il les brisa ensuite sur l’armure d’un cadavre, et utilisa les fragments comme projectiles tranchants. Les victimes frappées, en plus des dégâts, étaient aussitôt rendues ivres par l’alcool résiduel.
Pendant ce temps, NécroX s’évertuait à drainer un peu de PV par ci-par là pour remédier au trou fumant qu’il avait dans le flanc, tout en cherchant frénétiquement un moyen de se tirer d’affaire. Et peut-être même Boris aussi.


NX : Ca y est ! J’ai un plan !
Boris : Je aussi avoirrr ! Nous fairrre chacun le nôtrrre, pourrr double efficacité !
NX : Euh … Oui, sûrement …

NécroX jeta une poudre en l’air et articula des mots horribles pleins de consonnes, créant une brume jaunâtre qui commença à absorber l’humidité de ses ennemis. Ceux-ci en conçurent un certain désarroi. Le dernier lanceur de sorts commença un contre-sortilège, protégé par deux orques en armure, mais le mage noir réussit à placer un sort de Terreur qui fit que son ennemi oublia tout du combat, incanta en sanglotant une sphère de protection et s’y recroquevilla en position fœtale. Mais alors que le mage forait une issue en réduisant le mur en poudre à coups de Corrosions nécrotiques, les deux orques en profitèrent pour le charger. L’un d’eux se prit une flèche en os dans la tête, mais l’autre lui fit une vilaine blessure au bras avant de s’écrouler, tout vidé de son humidité par le sort ambiant.

NX : Euh, on annule mon plan ! Avec cette blessure, je ne peux plus lancer que des sorts mineurs ! Et d’ailleurs, mon mana est dans le rouge orangé ! On est foutus !
Boris : Niet, kamarrrade ! Tu oublier plan de moi !
NX : Non, justement !

Le Russe, se frayant un chemin dans les ennemis restants à coup de boxe ivre, avait atteint le deuxième demi-ogre. L’imposante créature tenta de le broyer, mais ses muscles déshydratés n’exécutèrent pas le geste à temps. Privé de ses deux mains par deux hachoirs, le demi-ogre n’eut d’autre choix que de se laisser éventrer et clouer au mur par lesdits hachoirs.
Cependant, des renforts se profilaient, sous la forme de quelques monstres visiblement lâchés pour l’occasion …


Boris : Nous y aller ! Toi prrrêt, ami rrridé ?
NX : Eh bien je-WAAAAAAAAAH

Boris, effectuant un auto-lancer, avait traversé l’étage et saisi le nécromancien par la taille, puis couru vers le trou dans le mur que NécroX avait créé. Il sauta, les entraînant dans le vide. Leur chute paraissait suicidaire (rien d’étonnant pour qui connaissait Boris) mais celui-ci avait eu l’ingéniosité de saisir de l’autre main la tripaille du demi-ogre, pour un dispositif de saut à l’élastique gore et rudimentaire.

Boris : JE ETRRRE TARRRZAN DE TAÏGA !!
NX : Mon sort lui a séché les entrailles ! Ca va casser !

En effet le long intestin céda après quelques rebonds, les laissant encore tomber d’une bonne dizaine d’étages.

Boris : Ton tourrr d’avoirrr plan !
NX : C’est pas vrai ! Malh-boof makdow cwic’flunssh çeubwey !

Les viscères restantes du demi-ogre répondirent à l’incantation en voyant leur taille se multiplier par 5, fournissant un matelas juste suffisant pour que l’impact ne tue pas les deux tarés. Bien sûr, si vous avez suivi, vous aurez remarqué que leur point de chute, dans la Cour, correspond à la localisation de L9, qui préparait ses armes en vue d’une confrontation avec Takamatsu. L9 était donc enfouie sous un amas de tripes géantes.

NX : Un sort d’Amplification de Viscères … Il y a une version pour les organes vivants, dans la magie métamorphe, c’est très amusant de faire éclater un type de l’intér-
Boris : Nous problème avoirrr ! Je crrraindrrre ennemi rrrepérrré nous malgrrré génial déguisement pèrrre Nowel de moi !

Et en effet Takamatsu redoublait de vitesse ; il était néanmoins handicapé par le nuage qui l’obligeait à courir en zigzags et à feinter sans cesse. Il se doutait que la brique y était pour quelque chose, mais ne pouvait la lâcher car une gangue de pierre s’était déjà reformée, lui entourant le poing jusqu’au milieu de l’avant-bras. Ayant dû esquiver un projectile massif inattendu (qui s’était avéré être NécroX et Boris tombant du dessus), il avait perdu du terrain et était en danger d’être rattrapé.
NécroX et Boris mirent à profit cette épine dans le pied du ninja pour s’éclipser. Ils n’auraient sans doute pas, cependant, pu y parvenir sans projectiles métalliques dans l’épiderme sans un petit mot glissé par le sakoala Jyu-Ichi à l’oreille du jeune-vieux garçon.


Jyu-Ichi : …
Taka : Oui, tu as rrraison, brrrave sac ! Je dois rrrester disponible pourrr le plan. L’heurrre tourrrne, il faudrrra que je sois bientôt horrrs de la ville. Je ferrrais mieux de me débarrrrrrasser de ce trrruc. Inutile de les pourrrsuivrrre alorrrs qu’ils sont si affaiblis, le dispositif K se charrrgerrra d’eux. Il est trrrop tarrrd, à prrrésent.

Joignant le geste à la parole, le petit garçon sortit une liasse de parchemins explosifs et se l’appliqua sur la main sans hésitation. Au prix d’une main brûlée au troisième degré, il put lâcher la brique et filer vers le nord-ouest en sautant de toit en toit en marmonnant quelque chose du type « Etrrrange que j’aie perrrdu contact avec Kyu … »

Peu de temps après, un amas de tripes géantes fut viré à grands coups de lames photoniques pour révéler une gynoïde plus ou moins dégoulinant de fluides corporels, qui d’un coup d’œil vit que le paysage avait changé pendant son enfouissement.


L9 : Suggestion pour prochaines quêtes : modification profonde des critères de recrutement de compagnons.
GD : Je serais assez d’accord, là. Le duo d’enfoirés …
Guu : Alors, grand frère. Toujours aussi doué pour les sorties flamboyantes.
GD : GUU ? Qu’est-ce que tu fiches ici ?
Guu : Du soutien moral. Tu es après tout au sommet de ta gloire, réduit à parasiter un robot couvert de pus.
GD : Je ne sais pas ce qui s’est passé, mais je m’en tire toujours mieux que le fossile !
Guu : NécroX est en ce moment en train de s’éloigner très vite d’ici. Ses ennemis ont abandonné toute poursuite, il n’est plus en territoire hostile, et il a encore une forme.
GD : Lequel-de-vous-deux-je-déteste-le-plus …
Guu : Si ça peut te consoler, lui aussi a des taches de jus de demi-ogre.
GD : Grrrr …
L9 : La discussion avec le concentré de chaos à haut potentiel de nuisance est une perte de temps. Option souhaitée : reconnaissance et mise en route vers un abri.
Guu : Ah, tant que j’y suis, vous êtes en retard. Les porteurs de sacs à dos koalas quittent la ville en ce moment même, destination inconnue.
GD : Nom d’un accélérateur de particules ! Tu n’aurais pas pu le dire plus tôt ?
Guu : Je suis venu te prévenir. Je suis une bonne petite sœur ?
GD : Je ne suis pas d’humeur, là !
Guu : Je suis une bonne petite sœur pour mon raté de frère ?
GD : VA PRIMEVERES, GUU !
Guu : Tu es *snif* dur, grand frère. Je vais pleurer. Ouin …

Et, ouvrant grand la bouche, elle cracha, outre un torrent de larmes de crocodile, le « golem » fraîchement reconstitué autour de la brique abandonnée par Takamatsu. Lequel était toujours en mode « éliminez intrus ». Avec un petit sourire démoniaque, Guu s’en fut en tournoyant sur elle-même et en chantant d’une voix monocorde.

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 28
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Tour d'Isolation

Message par Galdwyn Darkyl le Ven 27 Nov - 20:52

De l'autre côté du mur d'enceinte, juste devant la grande double porte blindée, un curieux manège se passait. Une grande silhouette en robe à capuchon pourpre et avec une sorte de gros livre au look dangereux enchaîné à sa ceinture faisait des allées et venues entre l'entrée et la petite place. Il s'avançait jusqu'à pouvoir toucher de ses gros poings verts l'anneau de la porte, puis faisait demi tour et courait presque jusqu'à l'une des rues partant de l'esplanade, avant de freiner et de repartir d'un air décidé dans l'autre sens.

Arguyle Jawbreaker: Obéirrr Maîtrrrre... NON! On ne s'évade pas comme ça de MA Tour, milles millions de mains mutilées! Je vais aller leur... OBEIRRR MAÎTRRRE!!! RaaaaaaaaaaaaaaaAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH!! :pt1cab:

Finalement, le geôlier d'élite de Darkham mit un énorme coup de tête dans le mur, essayant d'extérioriser sa frustration de manière... orque.

???: si tu tapes ta tête contre un mur et que le mur sonne creux, n'en déduis pas tout de suite qu'il y a un couloir d'évasion dedans.

AJ: Qui est là? Tu es... Cette gamine bizarrroïde!

Guu: Yeaaah, Brother! afro Et pourquoi tentais-tu de démolir le mur à coup de boule? Tu as enfin réalisé que ton oeuvre n'a aucun sens et que tu aurais mieux fait de te faire étriper dans une pièce secondaire de donjon pour aventuriers débutants, comme tes congénères?

AJ: Evil or Very Mad Si je n'avais pas déjà assez de chveux NNNNNGGGGRRRRNHHH... prrroblèmes comme ça, je te ferrrais bien faire un petit tour de mes prrroprrres pièces secondairrres!

Guu: Ooooooh, le grand méchant gardien de prison Arguyle a été corrompu par les méchants koalas! L'Ordre n'a donc pas de vraie valeur à Darkham City! Quel choc!

AJ: Sale Gamine! De quoi parrrles... Koala? Ce serrrait donc dù à ce sac à dos? Je vais l'enlev... OBEIRRR MAÏTRRRE!!!

Guu: Laisse tomber, dans l'état actuel des choses, ça ne servirait à rien de l'ôter, tu serais toujours sous leur contrôle mental.

AJ: Grrrrgnnhhhh! Il... devient plus forrrt, je... Ne peux plus rrrésister!

Guu: Tu m'as l'air assoiffé. Tiens, bois ça.

Avec une poigne surprenante pour une petite fille aux cheveux roses, mais pas pour ceux qui la connaissaient ne serait-ce que de vue, Guu attrapa Arguyle par le menton et lui vida dans le gosier le contenu d'une petite fiole violette.


AJ: Glurgll! Beuark! Mais c'est quoi, ce breuvage? ça a un goût qui me dit quelque chose...

Guu: C'est de l'extrait de fluide cervical de Flagelleur Mental, cuvée 6567 avant le 3ème Cycle du Grand Décervelage, aussi connue sous le nom de "Cuvée Sthar'Akh". c'est le must contre les tentatives de contrôle mental, même les plus exotiques... Tu as déjà cessé de rouler tes "r".

AJ: Du fluide cervical de... mais les effets secondaires sont... GLAOURK! soiffard blblbl

après une dizaine de minutes passées à se rouler par terre, à baver, à hurler et à réciter à l'envers la théorie de la relativité en alexandrins, Arguyle finit par se relever, le teint encore plus vert que d'habitude.

AJ: Raaaaah... J'ai vraiment cru que j'allais y passer! Mais au nom des 9 enfers, où es tu allé dénicher ça?

Guu: Y'avait un courrier ultra protégé contenant des denrées rares qui avait été laissé à la Taverne. je me suis servie dedans.

AJ: rire mais quel est l'abruti qui a laissé ses petites affaires traîner dans la Taverne sans se douter qu'on les lui volerait avant même qu'il aie eu le temps de les poser?

Guu: y'avait marqué "propriété de Kradok" sur le paquet, c'est grave?

AJ: pale

Guu: t'en fais pas, hein, j'ai mis un mot à l'intérieur pour dire que si on cherchait les fioles, il fallait demander à Arguyle Jawbreaker. Vous vous arrangerez... démoniaque

AJ: Je crois que je vais renforcer le systême de sécurité entrant de la tour... Il t'en reste d'autres fioles? les effets de ce truc ne sont pas éternels, et s'il reprend le contrôle, je risque de ne pas pouvoir le reprendre par surprise...

Guu: Tiens, j'en ai profité pour vider ton propre stock.

Aj, rangeant les bouteilles dans un petit coffret à sa ceinture:Evil or Very Mad Je vois... Enregistrement du mot de passe: "Mourir, c'est Pourrir un peu". Sceau du mage, Sceau du serpent, Runes explosives, Verrou du mage, champ de force... Ouaip, ça devrait résister si un petit malin koalaifié veut l'ouvrir sans permission, ou si je craque...

Guu: Tu vas faire quoi maintenant?

AJ: Je crois que je vais aller faire un tour à la Bibliothèque Simili Occulte, visiter ton grand frère par procuration: pendant que j'étais sous contrôle, il me semble qu'on m'avait ordonné de le retenir prisonnier ou de le tuer... Il doit être résistant à leur domination, et le connaissant, il doit encore avoir 36 théories fumeuses et intellos pour expliquer ça. Et si je veux le retrouver, autant commencer par son petit chez lui. Oh, encore un truc: Toi, c'est quoi ton camp, gamine?

Guu: afro

AJ: Je commence à comprendre pourquoi même Ninjigen te lèche les bottes...

Et le demi-orc repartit à grandes enjambées en direction de la Bibliothèque Simili Occulte, tournant le dos à la Tour d'Isolation et à sa cour intérieure ou, jusqu'à présent, Galdwyn Darkyl se trouvait enfermé dans le bras de L9 qui combattait toujours le golem...

_________________
Looking for something I've never seen...
avatar
Galdwyn Darkyl
Intelligence Pénétrante

Masculin Nombre de messages : 669
Age : 29
Localisation : si tu as de la chance, entre tes mains
Archétype : Artefact Intelligent
Job/Hobbies : la Connaissance, la Magie, les pierres à aiguiser de qualité
Date d'inscription : 16/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Tour d'Isolation

Message par Galdwyn Darkyl le Mar 1 Déc - 21:13

Et justement, de l'autre côté du mur d'enceinte...

L9, activant ses réacteurs de ses semelles pour décoller et échapper au Golem: Niveau d'énergie: bas. Révision du schéma tactique nécessaire. Intelligence Artificielle? Initialisation du calcul des possibilités.

GD, depuis le compartiment isolant dans le bras droit de L9: Comment ça, "intelligence artificielle?" Suspect Je ne suis pas un logiciel! Je suis un élémentaire libre!

L9: Citation du manuel d'utilisation des exoarmures: En cas d'inefficacité de l'IA, le redémarrage de celle ci et son éjection du compartiment sont conseillés.

GD: Bon, bon, okay... Laisse moi réfléchir... Et si se barrer en courant était la meilleure option, hum? Depuis le début, c'est la seule chose sensée qu'il nous reste à faire!

L9: La présence de ce Golem sur nos arrières rend toute retraite dangereuse, vu que nous ignorons sur quelle distance il peut nous pister. Je ne pense pas que le Conservateur de la Bibliothèque Simili-Occulte serait ravi de la voir fracassée par ce même golem?

GD: Tu marques un point. Woh-là, attention à celle là! affraid

L9 relança ses fusées juste à temps pour esquiver une claque qui réduisit en miettes un bloc de granit orné d'anneaux métalliques servant à exposer les condamnés. Elle s'éleva de quelques mètres dans les airs, décrivant une courbe gracieuse avant de se poser sur un des contre-forts de la tour. Du coin de l'oeil, elle repéra les gardes survivants en train de débouler des étages supérieurs.


GD: Bon là ça devient carrément critique! Ton Black Burst n'est toujours pas opérationnel?

L9: Négatif. Mais ce ne sera pas utile. Suite au Level Up de la dernière mission, j'ai pu développer certains Photon Blasts supérieurs pour mon MAG. Et j'ai subi assez de dégâts pour pouvoir lancer une décharge maintenant. MAG choisi, type "Gemini", Paré pour le Blast!

Deux petites silhouettes lumineuses se matérialisèrent à côté de L9 et filèrent telles deux lucioles droit sur le Golem qui se rapprochait pesamment de la tour. Les silhouettes se mirent à lui courir autour à toute vitesse, leur forme se précisant et prenant peu à peu l'aspect de...

GD: Lutins? :dimoiksepavrai::

L9: C'est la matérialisation du MAG Gemini: deux ondes Photoniques qui vont retirer tous les enchantements positifs des ennemis et tous les enchantements négatifs des amis. De plus, ils sont capables de perturber les sorts en cours, et de reprogrammer certains ordres magiques... Comme la reconnaissance ami/ennemi d'un golem. La stylisation sous forme de deux créatures magiques de type Lutinis Cretinum Alpem était un choix personnel.

La Gynoïde désigna d'un coup de menton le golem faisant un quart de tour parfait pour se diriger vers les gardes, qui avaient tout d'un coup l'air bien moins rassurés.

GD: Pratique... On ferait peut-être bien de tirer notre révérence, non?

L9: je soutiens cette motion. Cap choisi, barre au 110. Objectif: La Bibliothèque Simili Occulte. Destination joignable en douze minute, vitesse de croisière. Décollage! superman2

L9 s'élança depuis la Tour, supportée par deux gros réacteurs dorsaux crachant des flammes bleutées, survola la cour en un instant et disparut au dessus des toits...

_________________
Looking for something I've never seen...
avatar
Galdwyn Darkyl
Intelligence Pénétrante

Masculin Nombre de messages : 669
Age : 29
Localisation : si tu as de la chance, entre tes mains
Archétype : Artefact Intelligent
Job/Hobbies : la Connaissance, la Magie, les pierres à aiguiser de qualité
Date d'inscription : 16/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Tour d'Isolation

Message par nécroX le Lun 14 Déc - 21:25

Plus tard dans la matinée, à la suite du coup de fil du Directeur, la machine administrative se mettait en branle ... La cellule du tristement célèbre Beggar Brûlepourpoint, gnome incendiaire, poseur de bombes et fumeurs de cigares surprises, fut déverrouillée en urgence.

Gardien 1(attrapant la petite silhouette encamisolée et encagoulée) : Allez, Beggar, on a un job pour toi ! Paraît qu'il y a une bombe à désamorcer dans la Tour, et vite !
Beggar : *marmonnements*
Gardien1 : Bon, il vient, le magot de permanence ? Il faut lui changer sa marque de Quête !
Gardien2 : Houlà, eh ... Attends qu'on en retrouve un vivant, on en a perdu plusieurs dans l'évasion de ce matin ! En plus, changer une Quête, ça se fait pas comme ça ...
Gardien1 : Mais on a une bombe sur les bras ! Elle peut exploser n'importe quand ! Et pire encore, le DIrecteur nous a dit de nous dépêcher !
Gardien2 : Faudra bien cinq minutes avant que l'équipe de secours arrive à cet étage. Plus dix petites minutes pour modifier la marque de quête ... Au bas mot. Ce qui fait ...
Beggar : Ce qui fait moins dix minutes pour désamorcer la bombe. Pouf, vous êtes déjà morts.
Gardiens1&2 : Hein ?

La camisole et la cagoule tombèrent toutes seules, révélant une petite fille aux cheveux roses.

Guu : J'ai libéré Beggar. La bombe est déjà presque désamorcée à l'heure qu'il est, heureusement pour vous.
Gardien1 : Mais sans sa Quête, rien ne prouve qu'il ne va pas la mettre à feu !
Guu : Je l'ai menacé. Cool
Gardien2 : Mais comment tu as fait ?
Guu : Tu poses trop de questions.
Gardien1 : Pourquoi avoir sauvé la ville ?
Guu : Tiens, oui, bonne question ... HE, BEGGAR, CHANGEMENT DE PLAN ! FOUS-Y LE FEU !!!
Gardien2 : affraid Attends !
Guu : afro Je blague. Bon, salut, et bon courage.
Gardien1 : Pour quoi ?
Guu : Pour quand vous expliquerez à votre patron pourquoi Beggar Brûlepourpoint, au lieu de revenir dans sa cellule, s'est sauvé avec le détonateur de la bombe.
Gardien1&2 : QUOI ?????

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 28
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Tour d'Isolation

Message par nécroX le Mar 31 Aoû - 20:20

Quatre jours plus tard, dans les quartiers abandonnés des geôliers, un lutin faisait son entrée et exigeait de parler à un responsable. Conduit devant un robuste nain en armure de cuir, il se présenta en ces termes :

Lutin intelligent : Bonjour. Par la présente, vous êtes informés que je suis le nouveau Maire de Darkam-City. Veuillez noter le sceau officiel. Je suis votre boss. L’autorité suprême. Le donneur d’ordres. Et je paie vos salaires, aussi.
Nain : Euh … Ca m’a l’air curieusement en règle, hem … M’sieur le Maire. Malgré les traces de doigts poisseux sur le parchemin. Ceci dit, attendez une seconde … Coup d’œil au tableau d’affichage des posters « Wanted » Vous êtes aussi un de nos prisonniers évadés, non ?
Lutin (griffonne sur un bout de parchemin et tamponne avec le sceau municipal) : Par la présente, je m’amnistie totalement et rétroactivement de toutes charges retenues contre moi ! On peut en venir au fait, maintenant ?
Nain (désignant le poster de Barbichette) : Vous restez un témoin clé dans l’évasion de cet autre prisonnier, et je vais devoir vous demander de …
Lutin (griffonne, tamponne) : Là ! Amnistié ! On peut causer ?
Nain : J’ai bien peur qu’il me les faille en trois exemplaires, M’sieur. Un pour nous, un pour le SGI, un pour les archives.
Lutin : Evil or Very Mad Là ! Par la présente j’abolis ces règlements idiots ! Mais c’est pas vrai, qu’est-ce que c’est que cet esprit bureaucratique ? Vous travaillez chez Jawbreaker, pourtant, non ?
Nain : C’est bien le problème, M’sieur le Maire ! Tout est sens dessus dessous depuis son départ. Quasiment tout le personnel avait déserté avec les porteurs de ces fichus sacs à dos koalas. Par-dessus ça il a fallu ajouter de lourdes pertes lors de l’évasion des détenus de la cellule de haute sécurité ! D’ailleurs d’après les registres il n’était pas censé y avoir de prisonniers dans cette cellule. Entre les déserteurs, les morts, l’absence du directeur qui punissait sévèrement l’esprit d’initiative … On est complètement en sous-effectifs ! Pour ne rien arranger, quelqu’un a fait évader un dangereux maniaque des explosifs, et on s’est très vite rendu compte qu’il n’avait jamais quitté l’enceinte de la Tour ! Ses explosions irraisonnées ont provoqué des brèches dans la sécurité. Des prisonniers en ont profité, ça a fait boule de neige … A l’heure actuelle, nous contrôlons l’enceinte extérieure, mais dans la Tour elle-même tous les prisonniers vont et viennent librement ! Du moins ceux que le maniaque n’a pas fait exploser … Bientôt la faim va les pousser à se ruer sur nous, et je ne sais pas si on tiendra.
Lutin : Vous vous rendez compte que c’est eux les assiégés, pas vous, hein ?
Nain : Je ne sais pas !!! Je ne sais plus, beuheuheuh …
Lutin : Bon ! Passez-moi un porte-voix, et je vous arrange ça.
Nain : Beuheuheuh …
Lutin : C’est un ordre !!!! Vous vous bougez où il faut que je vous le tamponne ???

Et c’est ainsi que le nouveau Maire de la ville fit son premier discours, du haut du rempart extérieur, porte-voix tourné vers la masse hostile de la Tour.

Lutin : ECOUTEZ-MOI, VOUS TOUS PRISONNIERS ! L’AGE DE JAWBREAKER EST TERMINE ! LE TEMPS DES LUT- non, ils vont me rire au nez … DES HORS-LA-LOI EST ARRIVE ! UN NOUVEAU POUVOIR S’ELEVE ! LA VICTOIRE EST IMMINENTE ! CHAOTIQUES DE TOUS LES CACHOTS, UNISSEZ-VOUS ! Bon, assez de phrases chocs … JE SUIS LE NOUVEAU MAIRE ET JE CONTROLE LE TRESOR ! JE VAIS ORDONNER A LA GARDE DE SE RETIRER !
Nain : Quoi ???
Lutin : JE VOUS PROPOSE DE TRAVAILLER POUR MOI ! VOUS FEREZ LA LOI EN VILLE ET VOUS SEREZ PAYES EN OR ! CEUX QUI NE SONT PAS INTERESSES ONT DEUX HEURES POUR QUITTER LA VILLE AVANT D’ETRE A NOUVEAU POURCHASSES COMME CRIMINELS ! J’AI DIT !
Nain : Mais vous êtes fou !!! Ces cellules contiennent des hommes sans foi ni loi, des fous homicides, d’ambitieux comploteurs, des criminels de guerre, des danseurs de tecktonik ! On ne peut pas leur faire confiance !
Lutin : Twisted Evil Dans ce cas, je compte sur votre garde pour les maintenir en ordre.
Nain : Mais …
Lutin : Vous recevrez de l’aide. J’ai bien l’intention de faire épauler ma dictature éclairée par le pouvoir spirituel. Bon, je vous laisse gérer la logistique.
Nain : Mais enfin …
Lutin : Nom d’un caramel fondu, il faut que je vous l’enfonce dans le crâne à coups de sceau ? On se bouge, tout doit être réglé d'ici demain !

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 28
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Tour d'Isolation

Message par Eldir le Lun 14 Fév - 19:51

Huit jours plus tard, en fin de nuit ...

La tour d'isolation avait triste mine. Éventrée de part en part il y a peu par un magicien sur-bourrin, on dirait une baleine échouée sur la plage, la tête plantée dans le sable et le flanc mangé par une bande de crabes céphalopodes carnivores à poils bleus qui font des pets à l'eau de rose ... mais je m'égare.

Bref, les défenses extérieures elles-aussi n'existaient quasiment plus. La plupart des sortilèges s'étaient déclenchés et entre la perte de presque tout le personnel et la redirection du mana municipal, personne ne les avait rechargés. De toute façon les besoins en miliciens du Grand Maire avait réduit le personnel des geôliers en dessous du strict minimum.

Aucun doute que si AJ voyait cela, des têtes allaient tomber. Cela n'empêchait pas deux gardes de trainer une loque humaine sur le sol en direction de la funeste prison.


Eldir : Aïe

Garde 1 : Ouah quel radin ce maire il ne nous a même pas donné de récompense.

Garde 2 : Chut pas si fort, il pourrait nous entendre!

Eldir : Ça fait mal...

Garde 1 : Tu crois qu'on devrait aller la lui réclamer?

Garde 2 : Ben je sais pas, c'est vrai que l'or c'est beau, ça brille ... mais j'ai pas envie de servir de cornet à barbe à papa.

Garde 1 : Les barbe à papa ça se sert pas en cornet !

Eldir : Vous pourriez arrêter de me faire balayer le sol?

Garde 2 :
Qu'est ce que tu en sais d'abord?

Garde 1 : Mon père avait la barbe et il a jamais tenu un cornet figure-toi!

Eldir : Je sais qu'on ne dirait pas comme ça mais je suis un puissant mage blanc...

Geôlier :
Holà on se calme tout de suite et on décline la raison de sa présence!

Trop occupés par le (d)ébat qui était sur le point de les mener au septième ciel de la vulgarité, les gardes n'avaient pas réalisé qu'ils avaient atteint le pied de la tour. Il s'arrêtèrent brutalement en flanquant un coup de pied à leur paquet.

Garde 1 : Euh ouais, ben on est des gardes municipaux, et ça c'est un prisonnier.

Geôlier :
Je ne l'aurais jamais deviné. Vous en avez d'autres des comme ça?

Eldir : Qui a éteint la lumière?

Garde 2 : Ben c'est le Lut.. euh le Grand Maire qui nous envoie, il a dit qu'il fallait le mettre à pourrir.

Garde 1 : Oui, il a même parlé de pyrrolie!

Geôlier : Pyrolyse? A quel dommage que tout notre équipement pyrotechnique ait été détruit. Enfin je vais m'en occuper il nous reste bien de la place maintenant *pardonnez-moi AJ*. Vous deux filez.

Les gardes : Ouais ouais.

Le geôlier traina donc Eldir sans ménagement dans la tour *Eldir : Aïe* et l'enferma dans un sombre cachot totalement quelconque puisque les gardes avaient oublié de mentionner le statut de sortisan du prisonnier. Ah mon pauvre Aj si tu voyais ça tu ferais fondre la moitié de la ville à l'acide pour punir un tel relâchement.

Eldir s'effondra par terre et plongea dans un sommeil tout sauf réparateur. Au moins pendant ce temps sa substance avait fini par se débarrasser du gros du chaos et commençait doucement à se stabiliser.


Dernière édition par nécroX le Mer 30 Nov - 20:51, édité 3 fois (Raison : Pas pu m'empêcher, beaucoup de fautes de grammaire.)

_________________
For pony!
avatar
Eldir
Force Blanche

Masculin Nombre de messages : 126
Age : 28
Localisation : A Darkam, si-si je vous jure...
Archétype : mage blanc
Job/Hobbies : Ca dépend du moment...
Date d'inscription : 06/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Tour d'Isolation

Message par Galdwyn Darkyl le Mer 16 Fév - 22:00

Et, observant le mage blanc (pas tant que ça, en fait) par les barreaux de sa fenêtre, une petite silhouette fumante et sentant fort le brûlé ricanait dans sa barbe calcinée...

Breggar Brûlepourpoint: Je ne me trompes pas, c'est le mage qui était à la Bibliothèque lors de l'explosion! Celle que je n'ai pas pu voir de près à cause du champ de force! et dire que ça a fait un tel cratère délicieusement caramélisé et calciné... Razz Il faut ABSOLUMENT que nous échangions des trucs entre pros!

Le gnome pyromane sortit de son havresac un ENOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOORME paquet de batonnets rouges dotés d'une -très courte- mèche qu'il alluma sans attendre avant de le placer entre les barreaux.

Breggar: Je suis sûr que ce collègue amateur d'explosions saura apprécier le fait que nous fassions connaissance selon l'antique tradition de Joe le Trembleur, inventeur de la Nitroglycérine! cheers

_________________
Looking for something I've never seen...
avatar
Galdwyn Darkyl
Intelligence Pénétrante

Masculin Nombre de messages : 669
Age : 29
Localisation : si tu as de la chance, entre tes mains
Archétype : Artefact Intelligent
Job/Hobbies : la Connaissance, la Magie, les pierres à aiguiser de qualité
Date d'inscription : 16/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Tour d'Isolation

Message par Eldir le Sam 12 Mar - 12:32

BAOOOOOUUUUUUM!!! sunny sunny sunny

La porte vola en éclat ainsi qu'une bonne partie du mur, du couloir, de la cellule, et des gardes qui venaient tout juste de repérer l'intrus. Eldir immobile avait été enterré sous un tas de gravât tandis que son visiteur miraculeusement indemne entrait tout guilleret. Il chercha des yeux son hôte pendant un moment, puis avisant un tas de débris, il plongea la main dedans et la ressortit avec le mage blanc au bout.


BB : Ah petit farceur! Vous vous étiez caché! Je suis Breggar Brûlepourpoint et c'est un plaisir de rencontrer un confrère come vous!

Eldir : Confrère?

BB : Ben oui. Votre explosion à la bibliothèque était fantastique, il faut absolument que nous échangions nos techniques

Eldir : Mais ce n'est pas... oh et puis si c'est moi qui ai tout fait sauter tiens. C'est plus amusant comme ça

BB : Formidable, Vous n'avez pas utilisé d'explosifs conventionnel il faut croire. Un peu d'essence de champignon instable?

Eldir : Non non. Juste le truc de base. Il faut toujours revenir à la base. Vous retenez juste de l'énergie, beaucoup beaucoup d'énergie, comme une cocotte-minute, et puis à un moment boum héhé...

BB : Ah vous savez rester modeste vous! Hey vous me préviendrez pour votre prochain coup? Je voudrais pouvoir regarder ça de plus près!

Eldir : Mon prochain coup? Oui *regard étrange*. Oui la prochaine fois je fais exploser toute cette tulipe de ville! haha!

BB : Fantastique! Comment ai-je fais pour ne pas y penser avant? Ah je vois en vous la trace d'un génie.

A ce moment on commençait entendre des bruits de garde qui déblayaient les décombres.

BB : Oh il faut que je me sauve. Désoler de ne pas pouvoir rester plus longtemps. La prochaine fois on trinquera à la nitro!

Eldir : La prochaine fois? Hé ça ne vous dirais pas de m'emmener...

Malheureusement le visiteur explosif était déjà parti et on entendis le bruit d'une explosion dans le lointain. Eldir retomba au sol e commença à glousser à la manière du type qui a perdu trop de points de santé mentale.

_________________
For pony!
avatar
Eldir
Force Blanche

Masculin Nombre de messages : 126
Age : 28
Localisation : A Darkam, si-si je vous jure...
Archétype : mage blanc
Job/Hobbies : Ca dépend du moment...
Date d'inscription : 06/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Tour d'Isolation

Message par nécroX le Sam 12 Mar - 16:16

Des gardes arrivèrent et, ne tenant nul compte de l'état avachi d'Eldir, plongèrent sur lui et l'écrasèrent au sol.

Garde1 : J'le tiens ! T'iras pas plus loin mon gaillard !
Garde2 : Ah ça ! Tu croyais vraiment te faire la malle, hein ? Mais on t'a stoppé en pleine course !
Garde1 : Nom d'un furoncle de grand-mère naine, t'as vu ce trou ? Z'auraient pu nous dire que le prisonnier était un magiqueux !
Garde2 : Et pas un petit, en plus ! Je préviens le chef, on va le transférer. Les cellules antimagiques du niveau 12 sont encore fonctionnelles.
Garde1: Celles pour les dérangés mentaux ?
Garde2 : Bah t'as bien vu comment il rigole, hein ? Laisse-moi te dire un truc : les gens écrasés sous des blocs de roche, bah s'ils sont bien dans leur tête ils se marrent pas. Niveau 12, je te dis.

Ainsi fut fait, et Eldir, toujours gloussant, fut jeté dans une des cellules pour déséquilibrés pratiquant la magie. Ces cellules comprenaient notamment un système de plomberie intégré pour arroser les détenus d'eau glacée en cas de crise. Le fait que, suite aux dégradations, ce système s'active toutes les 2d4 minutes, n'arrangea pas l'état mental d'Eldir. Quelques jours plus tard, Aljashus et un gobelin du SGI vinrent assister à son interrogatoire par les experts formés par Aljashus pour tenter de comprendre ce qui s'était passé dans la Bibliothèque. En ressortant de la salle d'interrogatoire (nous ne vous montrons pas la scène, petits veinards), ils étaient perplexes (et un peu pâle, dans le cas d'Aljashus).

Alj : pale Eh bien, quelle est votre ... votre opinion, inspecteur ... comment déjà ?
Gobelin : Dérikk. Inspecteur Dérikk. Bah, si vous voulez mon opinion, je dirais que c'était un joli pt'it interrogatoire. Ca m'a donné un peu faim. Z'auriez pas une mygale sur vous ? Un petit Bolet de la Morkitû ?
Alj : *heurk* Non, je voulais dire ... Sur l'affaire.
Dérikk : Bah, à mon avis, y a pas à hésiter. C'est sa femme qui a fait le coup. Elle a un amant qui a gagné au loto.
Alj : Non ... non, je faisais allusion à l'enquête en cours vis-à-vis des mystérieux événements d'hier et de leurs conséquences. Le témoignage de maître Eldir, témoin oculaire probable et de première main, nous est d'une importance que je qualifierai pour ma part de considérable. Mais je l'ai trouvé, bien que peut-être ma méconnaissance des procédures policières m'ait induit en erreur, dans un état mental quelque peu confus; et ceci rend les composantes de son témoignage difficiles à arranger pour un néophyte tel que moi. J'espérais profiter de vos lumières, et connaître les conclusions que vous verserez au dossier.
Dérikk : Ah, ça ! Bah c'est bouclé. Il a avoué.
Alj : Faites-vous allusion à ses fredonnements incessants ? J'admets que "Je suis dans une ville de malades/Je suis un mage blanc plein de taches/Et si on en faisait de la marmelade/De la nitro, et un gnome, et on s'arrache" peut être considéré comme propos tendancieux, avec un subtexte anarchiste digne des tristement célèbres Enragés de Bakhoule, les druides antisociaux. Mais les légers symptômes de délire post-traumatique et de monomanie qui se faisaient jour m'avaient incité à relativiser ces propos et à me concentrer sur le reste de ses déclarations qui, quoique confuses, éclairaient d'un tout autre jour la situation ...
Dérikk : Il a avoué, que j'vous dis ! Il a dit "Toute l'énergie, Ka-boom ! Plus de Biblio ! Hahaha !" Réfléchissez. Comment sait-il que la Bibliothèque a explosé ? Je ne lui avais pas dit. Il s'est trahi !
Alj : Cependant, les propos épars sur la saturation de mana, la dégradation locale de réalité, la présence de Ninjigen Sygmato et de Guu, et cette fixation sur la hallebarde de Darkyl ... Ne pourrait-on y voir-
Dérikk : Bah ! Baratin de fou. Délire gastromatique et momomagie, comme vous avez dit. Fiez-vous à mon flair.

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 28
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Tour d'Isolation

Message par nécroX le Dim 11 Déc - 21:38

Cela faisait plusieurs semaines qu’Eldir n’avait plus été interrogé par le SGI. Les experts s’accordaient à dire qu’il n’avait plus toute sa tête. Il y a des signes qui ne trompent pas, et entendre le prisonnier fredonner à toute heure « Bam Bam Bidam » d’une voix aiguë entrecoupée de rires sanglotants est un de ces signes.

Alors qu’il commençait à penser (mais était-ce vraiment lui qui pensait désormais ? Et quel « lui » ?) qu’on l’avait enfin oublié, et qu’il pouvait se consacrer pleinement à son plan de revanche impliquant une réaction en chaîne de déphasage de la ville vers les Limbes et une armée de rats minions éclipsants, voilà qu’un beau matin (midi ? soir ?) il reçut la visite d’un nain dans sa cellule sinistre et ultra-sécurisée. Un nain qui avait l’air plutôt embêté d’être là.


Klaus : Euh … Bonjour, Eldir. Comment allez-vous ? Je n’ai pas vraiment revu la Tour depuis mon changement de poste. Comment sont les conditions de détention ?

Le système de jets d’eau glacée haute pression défectueux s’activa. Après quatre-vingt-dix secondes d’arrosage en cataracte, il laissa Eldir secoué de rires hystériques et gargouillants, et Klaus ressemblant remarquablement à un épagneul noyé.

Klaus : Ahem. Oui, la maintenance laisse encore à désirer. La discipline était meilleure du temps de Jawbreaker, pas de doute. Ceci dit, il n’aimait pas les fortes têtes, alors je ne suis pas sûr que vous vous en seriez mieux trouv-
El : Que voulez-vous ?
Klaus : Ah, oui. Voilà. Vous allez être jugé.
El : Jugé ? Moi ? Il n’y a personne dans cette réalité qui puisse y prétendre … Personne ! Pas même cet écho de Matthias !
Klaus : Euh ... Les chefs d’accusation sont un peu longs à détailler, mais peuvent être séparés en trois catégories. D’abord, ceux de l’avis de recherche émis contre vous par la Mairie. Ensuite, ceux portés par l’Eglise de Drehk, qui ne fera au moment du procès plus qu’une avec la justice séculière.
El : Quoi ?
Klaus : Le Grand Maire a été reconnu Elu de Drehk par le prêtre. Après la cérémonie d’intronisation de demain, la volonté du Maire, qui est déjà la loi municipale, sera aussi considérée comme l’expression de la parole de Drehk. Gorack vous a déclaré hérétique, et le Maire vous jugera pour ça aussi.
El : Après tant de diplomatie et de manipulation, la grosse brute se retourne donc contre moi ! Echec et mat par un lutin ! J’ai vraiment dû rater un jet de Sagesse quelque part … Hoho ! S’il me fallait une raison de plus de rejeter la réalité de cette dimension …
Klaus : Les troisièmes chefs d’accusation portent sur les événements entourant la disparition de Darkyl et la destruction partielle de la Bibliothèque Simili-Occulte. L’enquête fait peser tous les soupçons sur vous.
El : Oui, j’ai joué un rôle … Un rôle déterminant ! Ca aussi, c’était sans nul doute un bel échec de Sagesse ! Hihihi !
Klaus : Et donc, voilà … Si vous voulez préparer votre défense ?
El : Dans un procès où je suis accusé par un lutin et un barbare fanatique ? J’ai peut-être perdu un peu prise sur la réalité, mais pas encore assez pour me lancer là-dedans ! Hahahaha ! Dehors, nain ! Je ne veux plus vous voir ! Dehors !
Klaus : Bien, bien. On se revoit demain au procès, alors. Il aura lieu juste après la cérémonie. Et au fait, je suis votre avocat commis d’office. On n’a trouvé personne d’autre. Apparemment les hommes de loi ont été particulièrement touchés par le phénomène des sacs à dos koalas.

Spoiler:

Et sur ces mots, il sortit de la cellule, refermant la porte sur Eldir déjà ailleurs, qui marmonnait qu’il lui fallait retrouver ses lunettes avant de faire sauter la ville, parce qu’après ce serait plus dur.

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 28
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Tour d'Isolation

Message par nécroX le Mar 26 Mar - 16:21

La vie dans la Tour avait, au fil des jours, pris des allures de microcosme. Suite au Jour du Savon Noir, les prisonniers s’étaient massivement évadés de leurs cellules et erraient à leur guise dans le bâtiment. La politique carcérale du Grand Maire avait été très pragmatique à ce sujet : « laisser bouillonner le chaudron, comme pour la confiture». Les quelques gardes restants, non koalifiés, qui s’étaient repliés sous le commandement de Klaus vers le périmètre extérieur, reçurent l’ordre de tenir leurs positions et de renoncer à contrôler l’intérieur de la Tour. Ils reçurent des renforts sous forme de miliciens (dont pas mal d’ex-criminels amnistiés pour l’occasion) et de gros engins de siège commandés à Pkmaster Holymetal Industries avec l’or municipal (après que les engins de fabrication lutine eurent prouvé leur désastreuse inefficacité). Leur mission : simplement empêcher quiconque de sortir, créant ainsi une sorte de ghetto à criminels. Seules deux cellules contenaient encore leur prisonnier : la cellule antimagique défectueuse d’Eldir, située dans la faible portion de la prison encore sous le contrôle des gardes ; et, depuis sa réincarcération, celle de Beggar Brûlepourpoint (qui n’était pas dans le territoire des gardes ; c’étaient les prisonniers, pas suicidaires, qui s’étaient mis d’accord pour ne pas le laisser circuler).

Le cas de Beggar était le seul point sur lequel les prisonniers s’entendaient ; pour éviter que ce concentré de dangers publics ne s’unisse et force le passage, le Grand Maire entretenait savamment la discorde entre eux, grâce au don de sa race pour la chiantise. Une fois par jour, il faisait catapulter de la nourriture, en quantité délibérément insuffisante, pour les inciter à se battre entre eux. Parmi les vivres, des galettes des rois à trois fèves mais une seule couronne, créant des conflits âpres et sanglants pour le titre de roi. De plus, après l’Incident Darkyl, tous les monstres capturés au cours du nettoyage de la ville et qui ne se dissipèrent pas spontanément furent relâchés au sein de la Tour, où ils contribuèrent (avec quelques bestioles de l’ère Jawbreaker) à donner aux prisonniers de quoi s’occuper.
Une société étrange s’était donc développée, faite de guerilla constante entre les secteurs de détention et les étages, de fuite devant les pyrohydres à pois ou les ouvriers changés en golems, et d’envois périodiques de nourriture, que certains en venaient à considérer comme des cadeaux divins. Alerté, le Grand Maire jugea rigolo d’en parler à Gorack, qui fut nommé aumônier des prisons et à ce titre, monta périodiquement des raids solo dans les couloirs de la Tour pour confesser et extirper l’hérésie célesto-nutritionnelle de tous ceux qui ne fuyaient pas assez vite à son approche.

Parmi les prisonniers, certains avaient perdu toute notion du monde extérieur ; les murs de la Tour étaient leur horizon, Gorack leur croque-mitaine, et les couronnes en papier doré leur seule monnaie. Mais d’autres, les vieux de la vieille, avaient malgré tout gardé prise sur la réalité ; les visites de Skofild, qui persistait à entrer et sortir à sa guise de la Tour, les tenaient informés de l’actualité. La libération d’Eldir fut le premier signe d’un changement ; et quand on les prévint que Dwalin était de retour aux commandes et que Jawbreaker, et ses plus fidèles gardes-chiourmes avec lui, étaient dékoalifiés et en passe de revenir, les plus malins ne perdirent pas un instant. Ils grappillèrent ce qu’ils purent, et regagnèrent d’eux-mêmes leurs cellules en ruine où ils se barricadèrent.

Bien leur en prit. Les autres, les fanatiques, se réjouirent de cette dérobade, s’emparèrent des territoires laissés vacants et acclamèrent qui Drehk, qui le Grand Livreur de Galettes d’En-Haut … Jusqu’à ce qu’un sort de Nuage toxique maximisé ne leur fasse mordre la poussière, donnant le signal de la reconquête. La fureur de Jawbreaker en découvrant l’état de sa prison adorée sema la panique parmi les prisonniers, et tripla la motivation des gardes. Pendant plusieurs jours, ils reconquirent la Tour étage par étage. Le demi-orque combattit en première ligne, refoulant les évadés à coups de sorts atroces. Il fit activer tous les pièges encore en état et relâcher les monstres encore dans leurs cages (les Chiens de l’enfer, pas nourris depuis des mois, firent un carnage dans les sous-sols). Arguyle ordonna des exécutions pour l’exemple ; mais dans sa fureur, il vaporisa la face de tous les prisonniers qu’on lui amena. On en fut réduit à en faire ranimer par Maître Nightwitch (venu profiter des événements pour faire son marché), sous forme de zombies que l’on pendit ensuite aux créneaux, où ils dansèrent la gigue – littéralement.

Le matin où nous reprenons la narration en direct, Arguyle Jawbreaker était assis dans son bureau. La pièce, protégée par des pièges, des sorts, et le gros bonus d’Intimidation du directeur, était parmi les rares à n’avoir pas demandé de remise en état. Arguyle cochait avec satisfaction les derniers noms d’une liste sur un épais registre : les prisonniers considérés comme particulièrement dangereux étaient, après une semaine de traque, tous récupérés. Ceux dont le nom était coché avaient retrouvé leur cellule (en approximativement un seul morceau) ; ceux dont le nom était barré ornaient les créneaux, fertilisaient les plantes carnivores du quatrième sous-sol, ou s’étaient reconvertis dans le Blood Bawl.
Pour le reste des détenus, le menu fretin, Jawbreaker avait lâché des cubes gélatineux dans tous les couloirs : les monstres rabattaient les petits criminels vers leurs cellules, et tant pis pour les traînards. Et en prime, ils débarrassaient les couloirs des débris et détritus.

Dans l’ensemble, les choses commençaient à reprendre forme. Tout le monde était de retour en cellule – même les prisonniers que le lutin avait eu le culot de faire sortir pour s’en faire une milice improvisée. Grâce aux aberrations issues de l’Incident Darkyl, le stock de monstres n’était pas trop diminué, et avait même, d’une certaine façon, gagné en exotisme. Il ne restait qu’à réparer les considérables dégâts structuraux causés par Darkyl (qui avait l’honneur historique et douteux d’être passé au-dessus de NécroX dans la liste des rancunes personnelles du directeur), dégâts qui n’avaient été qu’aggravés par la période de liberté de Brûlepourpoint et les mini-croisades de Gorack.

A cet instant, puisqu’on parlait du loup géant bodybuildé à la cervelle fondue, on frappa violemment la porte (non, pas « à » la porte).


Gorack : Salut à toi petit Remplaçant de l’équipe de Drehk ! Je venir faire visite habituelle des prisonniers !
AJ : Encore ? Mais pour quoi faire ? Cette histoire de dieu qui fait pleuvoir la bouffe est oubliée ! En plus, là, j’essaie de rafistoler ma prison, alors j’ai franchement pas besoin d’un fils d’ettin comme toi qui explose les murs porteurs comme il respire.
Gorack : Je devoir continuer visites ! Tous les gardes de petit Elu que nouveau maire choisi par Drehk avoir renvoyés ici être fidèles amis de Drehk. Eux avoir besoin de soutien moral de moi !
AJ : Les voleurs que ce petit lutin à la bouse d’auroch a laissés sortir de MA prison pour en faire ses complices ? Normalement ils sont au cachot pour encore une semaine, histoire de les faire réfléchir … Mais je crois que je vais autoriser les visites pour besoins « spirituels ». Ca leur fera les pieds. Twisted Evil
Gorack : Je pas tout comprendre, mais je content que toi content ! Que Drehk accorde nombreux coups francs à toi !

Le grand prêtre prit la direction des cellules ; ne trouvant pas son chemin habituel en raison d’un mur récemment rebâti, il hurla à la traîtrise de Strike et fracassa la maçonnerie.

AJ : Gardes !!! Que quelqu’un lui montre le chemin des cachots, et vite ! S’il détruit plus de murs, je les réparerai en utilisant votre moelle comme mortier !
Garde : Oui monsieur le Directeur on s’en occupe ! Au fait, ils sont arrivés, et ils attendent vos instructions.
AJ : Grmmbl … Encore des indésirables cloportes … Je m’en occupe …

Le demi-orque descendit jusqu’à la cour, en évitant les sections de sol désintégrées par Darkyl. Des ouvriers de la Mairie s’y affairaient, et semblaient pris entre le désir de ne pas se trouver sur son passage et la terreur d’arrêter de travailler en sa présence. Arguyle atteignit la cour, véritable chantier où se croisaient les golems de travaux publics. La Mairie possédait plusieurs de ces créatures jaune foncé, avec des mains-pelles, des pieds-chenilles et des queues faisant office de grues ou de pelleteuses. Ils étaient réservés au déblayage des destructions catastrophiques dont la ville était inévitablement et périodiquement victime. Dès que Dwalin avait autorisé leur activation, Jawbreaker s’était précipité et avait obtenu qu’ils lui soient attribués, moyennant quelques menaces gutturalement susurrées au coursier venu déposer la demande concurrente de la Conservatrice Magrettite.

Au centre de la cour, encadrés par des gardes municipaux, les membres de Paix Verte attendaient.


ArchN : Salut à vous, Maître Jawbreaker ! Je suppose que vous avez été prévenu de notre arrivée. Nous venons apporter notre contribution aux travaux en cours, à titre de châtiment pour les dérives de nos activités engagées.
AJ : Voilà donc les fameux Ninjas Rdains, alias Paix Verte. J’aimerais bien comprendre pourquoi je dois vous baby-sitter et vous laisser faire joujou avec les truelles, au lieu de vous traiter comme les criminels que vous êtes, en séjour oubliette premium avec torture obligatoire et nourriture optionnelle.
Rdo : Shlagvück ? Kopin ?
ArchN : Non, Rdo, il n’a pas parlé de nous donner de la nourriture. Et je crois que lui faire un câlin serait un peu prématuré. Par contre, une franche et sympathique poignée de main …
AJ : S’il a des mains de rechange. Gaffe, le troll, j’ai de l’acide et je demande qu’à m’en servir.
Veilleur : Nous ne sommes pas vraiment des criminels.
AJ : Cette ville est peuplée de « pas vraiment criminels ». Je sais ce que ça veut dire.
Mardos : Nous sommes ici pour aider à réparer votre prison. Le Maire veut simplement que nous soyons encadrés dans nos efforts pour améliorer la vie à D-City.
AJ : Justement, manquerait plus que ça ! Je lui ai pourtant dit, au Maire, que la dernière chose dont j’ai besoin, c’est de rigolos qui essaient d’améliorer la vie ici ! Et puis quoi encore ?
ArchN : Eh bien, puisque nombre des résidents de ce lieu sont voués à y passer, sinon l’éternité, du moins un temps conséquent, j’ai pensé que mon expérience au Paradis des Nains pourrait suggérer quelques ajouts qui-
AJ : NON ! Pas de paradis ! Ces cafards sont là pour en baver ! En baver jusqu’à la fin de leur peine, sauf si j’arrive à avoir leur peau avant ! C’est ça l’idée, compris ???
ArchN : Hmm. Donc ce serait plus comme le sort des elfes au Paradis des Nains. Drôle de choix, mais pourquoi pas …
Mardos : Nous suivrons vos instructions, Directeur Jawbreaker. Par où on commence ?
AJ : Par nulle part ! Je n’ai aucune envie de repasser derrière vous pour vérifier que vous n’avez pas dessiné des fleurs au chambranle des cachots, ou parfumé les douves à la bergamote !
Rdo : Glûglû blup blup pshitt ?
ArchN : Non, il ne nous offre pas de la tisane.
AJ : J’ai déjà des ouvriers qui sont convenablement terrifiés par moi, et des golems qui ne font que ce qu’on leur dit. Je n’ai pas besoin de vous !
Garde municipal : Euh … En fait, monsieur le Directeur, la moitié des ouvriers et des golems de travaux publics est réaffectée à partir d’aujourd’hui, pour rebâtir la Capitainerie en priorité pastaperpastaperpastaperpastaper …
AJ : QUOI ??? Par les roubignolles syphilitiques de ta grand-mère, petite crevure, qu’est-ce que tu me racontes ? On fait passer la vigie des poissons d’eau douce avant ma prison de haute sécurité ? Je ne sais pas qui a eu cette idée, mais le premier qui bouge, je lui rafraîchis les idées dans l’acide sulfurique, et-
Garde (accourant hors d’haleine) : Monsieur le Directeur ! Alerte rouge ! C’est Brûlepourpoint, on a trouvé un stock de couronnes en carton planquées dans sa cellule, apparemment il prépare une bombe à base de pâte à papier, ça risque de …

Le teint de Jawbreaker vira au vert très foncé, il parut sur le point d’exploser puis s’élança vers la Tour dans une traînée de jurons blasphématoires. Le milicien continua à répéter « pastaperpastaperpastaper » en position fœtale sans remarquer son départ ; son collègue, lui, s’était évanoui de soulagement. L’ordre ayant été transmis, la moitié des golems et des ouvriers prirent la direction de la sortie, laissant leur ouvrage pas fini.

ArchN : Eh bien messieurs, nous voici à pied d’œuvre … Plus vite nous aurons purgé notre peine, plus vite notre nom sera lavé et notre action retrouvera sa légitimité. Ramassez des outils, et à l’ouvrage ! Tous en chœur : hey ho, hey ho, travailleurs écolo ! Hey ho hey ho hey ho hey ho …


Dernière édition par nécroX le Ven 21 Mar - 1:33, édité 1 fois

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 28
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Tour d'Isolation

Message par nécroX le Mer 10 Juil - 14:43

Quatre jours plus tard …

Dans son bureau, le Directeur de la prison paraissait inhabituellement pensif. Sur son bureau, débarrassé des habituels registres, avis de recherche et balles anti-stress (en acier), trônait un miroir.
Les gardes avaient été très surpris que Jawbreaker demande un miroir. Ce n’était pas son genre de requête habituel ; et d’ailleurs, la Tour n’était pas censée comporter ce genre d’équipements (à part les miroirs déformants placés exprès dans les cellules pour elfes afin de les torturer). Mais un ordre était un ordre, et une menace de corrosion du cartilage nasal était une menace de corrosion du cartilage nasal ; aussi les gardes avaient-ils fini par dénicher un vieux miroir datant du temps où la Tour entretenait des méduses dans ses sous-sols.

A présent, l’irascible demi-orque effleurait le pansement sur son œil droit avec appréhension. Bien qu’autorisé à le retirer depuis déjà plusieurs jours, il redoutait de découvrir le nouveau globe oculaire dont Kradoc avait jugé bon de l’affubler. Rassemblant son courage (ou sa rage tout court), il arracha les bandages et risqua un œil vers son reflet.
Cinq centièmes de seconde et un rugissement étranglé plus tard, la Tour ne possédait plus de miroir.
Arguyle passa sa rage sur une des balles d’acier, y imprimant la marque acide de sa poigne. Il n’avait pas rêvé ; ces longs cils soyeux, cet iris incroyablement large, ce bleu velouté et profond parsemé de paillettes dorées … Remarquant un détail, il saisit le pansement et déchiffra le mot au verso, rédigé de l’écriture nerveuse et aigrie de Kradoc.


Oui, c’est un œil de nymphe. La façon dont je l’ai obtenu est une histoire rigolote, mais je n’ai pas assez de place pour l’écrire. Faites-vous amputer de la jambe, la prochaine fois.
Profitez bien de votre binocularité ! La potion d’antirejet que je vous ai donnée s’applique très bien en fard à paupières, utilisez le petit pinceau dans le capuchon.

AJ : Le sale petit camélia de fils de pétunia de bulbe de tulipe ... Ca se payera. Oh oui, ça se payera … :sbaf:

Quelques coups apeurés furent frappés à la porte. Arguyle repêcha promptement dans un tiroir le cache-œil rouge qu’il avait porté en Russie et dissimula l’embarrassant organe (son œil, hein, bande de petits razorbackiens) avant d’aboyer l’ordre d’entrer.

Garde : Monsieur le Directeur, plusieurs problèmes requièrent votre attention dans la cour. Je suis désolé de vous déranger …
AJ : Vous ne me dérangez pas. Je suis d’humeur à éradiquer quelques problèmes !

Saisissant sa cape, Arguyle dévala les escaliers. Dans la cour, entourés par un peloton de gardes de la Tour et de la milice, se tenaient les Ninjas Rdains … sans leur chef.

AJ : Qu’est-ce qui se passe encore ? Pour la dernière fois, il est hors de question d’élargir les soupiraux pour laisser entrer la lumière !
Garde1 : Ce n’est pas ça, monsieur le Directeur. L’Archange Nain a disparu pendant la nuit.
AJ : Une évasion, hein ? On dirait que vous allez devenir résidents permanents, et je suis d’humeur à dépecer la moitié d’entre vous pour servir de sacs de couchage aux autres dans vos nouvelles cellules …
Link : Ce n’est pas une évasion !
Garde2 : Oui, ses compagnons disent que le troll …
Garde3 : … l’a mangé.
AJ : Hein ?
Rdo : Nomm nomm neuguetz.
Gris : Il dit qu’il avait un goût de poulet.
AJ : Ah, vraiment ?
Mardos : Vas-y Rdo, c’est le moment.
Rdo : *BUUUUUURP*

Dans un colossal renvoi, le troll recracha des boules de plumes mâchouillées et un petit paquet trempé de salive qui alla s’écraser au visage d’Arguyle. Le demi-orque le décolla et identifia de son œil ouvert, le bonnet semi-digéré de l’Archange Nain.

Rdo : Skuz.
AJ : Toi, tu viens déjà de gagner le droit de passer les murs du nouveau mess des gardes à la chaux. Tout seul, et à mains nues. Quant à cette histoire, ça mérite enquête … Voyons voir si je ne peux pas te faire régurgiter quelque chose de plus concluant, comme une aile ou un pilon.
Garde4 : Monsieur le Directeur, les autres visiteurs s’impatientent ! Il y a le MACAC et Boris, et aussi le prêtre de Drehk, et vous savez comment il est quand il s’impatiente …
Gris : Ah non, on vient de finir les travaux de la barbacane !
AJ : J’avais oublié cette histoire de Russe … M’en vais mettre un terme à ces bêtises, moi. En attendant, occupez le prêtre. Tiens, qu’il règle cette histoire d’Archange Nain, il doit bien pouvoir jeter Zone de Vérité sans forcément fracasser quelque chose.

Tandis qu’Arguyle Jawbreaker allait rejoindre Klaus et Boris (avec la mine d’un nain à qui on viendrait demander de sacrifier sa barbe pour garrotter l’hémorragie d’un elfe), les gardes amenèrent avec déférence et saine prudence Gorack devant les membres de Paix Verte.

Garde1 : Ce serait pas la première fois qu’un détenu en bouffe un autre.
Garde2 : Avec ou sans ordre du Directeur.
Gorack : Salut à vous, amis de Drehk ! On me dire vous besoin d’aide ?
Garde3 : Oui, Votre …
Gorack : Vous pas oublier quelque chose ?
LRDG : Drehk a bien lancé la balle … Rolling Eyes
Gorack : Amen ! Moi écouter vous.
Garde3 : Votre Eminence, ces prisonniers disent que leur chef s’est fait manger par le troll, là. Il faudrait que vous utilisiez la puissance de Drehk pour savoir si c’est vrai …
Gorack : Châtiment de Drehk ?
Garde2 : Pas forcément besoin d’aller jusque là …
Veilleur : Mais puisqu’on vous dit que Rdo l’a dévoré ! L’Archange Nain est mort !
Garde1 : Mort, ou en cavale ?
Link : Bah ça reste un archange, donc il n’est pas impossible qu’il réapparaisse un jour plus ou moins lointain, dans le futur. Mais ça ne serait qu’une nouvelle incarnation. :whistle:
Gris : Et mourir, ça ne compte pas comme une évasion.
Garde2 : A voir …
Garde1 : Ca meurt un archange ?
Garde3 : Aucune idée. Il faudrait voir avec quelqu’un ayant des points en Connaissances (Théologie) … Mais on n’a que le prêtre.
Gorack : Prisonnier manquant être petit barbu à ailes ?
Garde3 : Voilà, c’est ça.
Gorack : Evil or Very Mad Lui avoir éteint grand brasero de Drehk ! Et aussi petit brasero ! Lui ami de Strike méchant et tricheur ! Si lui bouffé par troll ça être punition voulue par Drehk. Que vilain nain aille rejoindre Strike dans obscurité !
Garde2 : L’obscurité d’un estomac troll ?
Gorack : Oui ! Tout être clair, volonté de Drehk indiscutable, juste et bonne. Lui avoir infligé pénalité à Archange Nain ! Personne devoir discuter volonté de Drehk, sinon être retiré du terrain aussi !
Gardes : *gloups* Pas discuter, c’est noté.
Gorack : Troll être instrument de volonté divine. Lui et amis de lui pas être punis pour ça !
Garde1 : Comme le commande Drehk.
Gorack : : Maintenant je aller voir petits soldats prisonniers amis de Drehk.
Garde2 : Ils purgent leur peine en aidant aux travaux de réparation à l’intérieur, laissez-moi vous conduire.
Link : Il faut qu’on y aille aussi, on a du travail à accomplir.
Gorack : Vous travailler avec eux ?
Veilleur : Oui ! Nous essayons même de faire élargir soupiraux et meurtrières pour laisser entrer le soleil.
Gorack : Drehk voir que cela être bon ! Vous montrer moi !

Une fois le prêtre et les membres de Paix Verte partis …

Garde1 : Qu’est-ce qu’on dit à Jawbreaker, du coup ?

De la barbacane leur parvinrent les éclats de voix furibards d’Arguyle, dont l’humeur s’était apparemment encore dégradée.

Garde2 : Je vote pour « Le prêtre est formel, l’Archange Nain est mort dans d’atroces souffrances en regrettant amèrement ses crimes. Affaire classée, on respire un bon coup et on n’exécute pas de subordonnés. »
Gardes1&3 : Ca me va.

Pendant ce temps, du côté de Jawbreaker, Klaus et Boris …

AJ : Qu’est-ce que vous insinuez, hein ?
Klaus : Je … J’ai juste dit que je les garderais à l’œil, et …
AJ : Encore ? C’est quoi cette insistance à parler d’œil, hein ? Quelque chose t’amuse, nabot ? C’est ça ? Non mais dis-le !
Klaus : Mais non, je … je suis désolé …
Boris : Toi calmer toi, kamarrrade à verrrte peau ! Toi soudainement agirrr comme hystérrrique femelle !
AJ : Evil or Very Mad IL N’Y A RIEN DE FEMININ CHEZ MOI !
Klaus : Bien sûr que non, monsieur le Directeur.
Boris : Boje moï, quelqu’un avoirrr grrrosses insécurrrités surrr virrrilité de lui …
Klaus : N’en rajoutez pas, Boris. Maître Jawbreaker est déjà contrarié par l’ordre de mission de la Mairie, et je peux le comprendre.
AJ : Parlons-en, de ce soi-disant ordre. Vous vous pointez tranquillement, un criminel récidiviste avec plusieurs évasions à son actif, et un ex-employé dont le départ flirte avec la trahison …
Klaus : Oh, doucement, hein !
Boris: Da ! Vous pas laisser trrrahison nanique éclipser fierrr casier judiciairrre de moi !
AJ : … et vous me tendez un bout de parchemin comme quoi je dois vous filer Brûlepourpoint, clés en main, avec le sourire ? J’ai bien envie de rédiger un contrordre avec la peau de vos fesses comme parchemin …
Klaus : Le Maire estime que le projet de Boris mérite de prendre ce risque. C’est vous-même qui avez doté Brûlepourpoint d’une Marque de Quête pour que ses talents puissent être mis à profit en limitant les risques.
AJ : Le plan, c’était de le faire travailler en lieu sûr, avec une dizaine d’arcs pointés sur la caboche. Pas de le lâcher sous la supervision d’une bande d’irresponsables pour une sortie en classe verte !
Klaus : Je vous répète que je serai là pour les tenir à l’… les surveiller !
Boris : Kamarrrade zinzin devoirrr venirrr à Lutingrrrad avec je. Experrrtise de lui dans domaine de mélanges rrrigolos et violemment exotherrrmiques êtrrre nécessairrre pourrr prrrojet de moi !
Klaus : Le Maire Dwalin veut aider Boris à expédier du matériel de dékoalification en Russie, comme promis. Le transport par voie magique est impossible et les Monts du Rideau de Fer sont presque infranchissables ; Boris a donc décidé de faire appel à l’expertise reconnue des ingénieurs gnomes de Lutingrad pour concevoir une fusée de livraison.
Boris : Je payé eux avec orrr volé à guilde crrriminelle !
Klaus : Pas besoin de préciser ça.
Boris : Je savoirrr, mais je fierrr de moi ! héhé
Klaus : Et comme la fusée devra monter plus haut et voyager plus longtemps que les modèles habituels, la coopération de Beggar Brûlepourpoint a été sollicitée pour aider à concevoir un carburant approprié.
AJ : Tout ça est résumé dans l’ordre de mission, hein. Ou est-ce que tu insinues que je ne sais pas lire ? Que je n’ai pas les yeux en face des trous ? Hmm ? :batte:
Klaus : Nononon ! C’était juste pour insister sur l’importance de la mission …
AJ : J’avoue que maintenant je suis rassuré. En fait, vous voulez juste emmener mon prisonnier le plus imprévisible pour qu’il vous fabrique un missile intercontinental.
Boris : Da !
Klaus : Non !
AJ : Mille méduses masochistes, vous avez de la chance que je sois obligé de respecter les directives de la Mairie ... Je vais m’occuper de sa Marque de Quête, repassez le prendre demain.
Boris : Spacibo, kamarrrade kolérique !
AJ : Ne me remercie pas trop vite … Si j’ai bien compris, votre MAP ne sera levée qu’après votre arrivée à Mougueducques. D’ici là, toi et tes copains êtes des criminels recherchés aux yeux de la loi. Je ne peux pas légalement faire obstruction à ton plan à la graisse de pilori, mais je peux demander à quelques potes de se pencher sur votre cas … Les Mercykillers, ça te parle ? Twisted Evil

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 28
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Tour d'Isolation

Message par nécroX le Ven 21 Mar - 5:10

Le lendemain matin, un petit groupe se présenta aux portes de la Tour. Klaus, Frosti, Garzok et Baldrin, réveillés à l’aube par le chœur des adeptes de Drehk (« Drehk a bien lancé la balle, Cocorico, cocorico » (ter)), avaient en plus dû faire le trajet avec Gorack Cogndru qui, pas de chance pour eux, avait encore des trucs d’aumônier des prisons à faire sur place. Ils furent accueillis par Jawbreaker ; celui-ci, en prévision de leur visite, avait pris soin d’effectuer sa ronde de flagellations quotidiennes plus tôt, pour se débarrasser par avance d’une partie de sa rage.

AJ : Mais pour la douzième fois, ici c’est une prison ! On ne va pas agrandir les soupiraux et laisser entrer le soleil, juste parce que la bande de hippies terroristes qu’on m’a assignés comme ouvriers s’inquiète du taux de vitamine D des prisonniers !
Gorack : Mais eux doivent avoir possibilité d’admirer classitude et super-dribbles de Drehk en pleine action !
AJ : Ce sont des prisonniers ! Ils sont ici parce qu’ils ont commis un CRIME ! Ce sont des pétunias d’ennemis de Strike !
Gorack : Anciens gardes retournés en prison avoir prouvé amitié de eux à Drehk en servant fidèlement petit Elu qui avait libéré eux ! Tu mentir ! Vrais amis de Strike devoir tous prendre carton rouge critique dans la face, pas juste être enfermés !
AJ : Ca serait pas de refus, mais j’aimerais que mes prisonniers finissent de restaurer la Tour avant de ramener leur taux de mortalité à ses glorieux sommets habituels. Non mais disons que les prisonniers sont juste suspendus, envoyés sur le banc de touche pour un temps. Ils ont été vilains, donc ils n’ont pas le droit de regarder le match, je sais pas, moi …
Gorack : Ah ! Pourquoi toi pas dire ça tout de suite ? Tu tout compliquer ! Parole de Drehk être élégante dans sa simplicité.
AJ : C’est ça. Bon, puisqu’on a réglé le problème, si tu commençais tes visites, avant que je te colle mon pied là où Drehk n’envoie jamais sa fichue balle ?
Gorack : Dans zone de hors-jeu ?
AJ : Si tu tiens à l’appeler comme ça. Allez, bon vent, et passons aux nuisances suivantes. Que puis-je faire pour vous … faire partir aussi vite que possible ?
Klaus : Nous venons prendre livraison de Brûlepourpoint. Boris ne devrait pas tarder.
Frosti : Brûlepourpoint ? Le malade des explosifs est du voyage ?
Garzok : Nous qui croyions laisser le plus dur à faire à nos amis qui demeurent sur place pour gérer Kradoc et ses passe-temps. Amère ironie …
AJ : Qu’est-ce qu’ils font là, eux ? Il y a une visite guidée prévue pour futurs résidents ?
Baldrin : Nous sommes membres de l’expédition pour Mougueducques.
AJ : Ah ! Alors si Beggar parvient à contourner sa Marque de Quête et à tous vous faire sauter, ça sera encore moins tragique que je le pensais.
Boris (arrivant à cet instant, paré pour le départ) : Previet, kamarrrrades ! Vous parrrdonner léger rrretarrrd de moi, je occupé à gagner courrrse clandestine nocturrrne illégale avec trrricherrrie violente et parrris trrruqués. La rrroutine, quoi.
Klaus : Déclara-t-il tranquillement devant l’incarnation du système judiciaire darkamien …
AJ : Je l’aurai, un jour. Je l’aurai …
Garzok : Je vois que vous persistez à porter un cache-œil. Le rouge vous sied, au passage. Mais je croyais que Kradoc avait restauré votre binocular-OW ! En quel honneur ce coup de coude dans le diaphragme, mon nanique ami ?
Klaus : Chut ! J’ignore pourquoi, mais le sujet des yeux est sensible en ce moment.
AJ : Que ce soit bien clair : ce que je fais de mes yeux ou ce que je porte dessus, n’est pas et ne sera jamais vos oignons. Evil or Very Mad
Frosti : Hé, en parlant de légumes, comment va Damazor ?
Boris : Folle rrreptile à dérrrangée chevelurrre et cerrrveau kaput ici êtrrre ? Je crrroirrre qu’honneurrr nain obliger toi à rrrembourrrser dette de vie de toi sauvée par elle ?
Frosti : Et c’est pour ça que je l’ai ramenée intacte à D-City, au lieu de me faire des tresses de barbe avec sa jugulaire, comme j’aurais préféré. Mais j’allais quand même pas m’en encombrer à vie, la loger, la nourrir … !
Baldrin : Le code d’honneur nain est solide comme le roc quand il s’agit de dettes de sang, mais il prévoit des tas de dispenses quand des dépenses d’or sont en jeu. Elle a donc été placée dans le service psychiatrique de la Tour.
AJ : Fraîchement reconstitué, et garanti 100% dépourvu de médecins louches koalas infiltrés. Quant à la lézarde, elle est toujours aussi catatonique. C’est la résidente la plus calme du service.
Klaus : Les autres étant des fous enragés et/ou homicides ?
AJ : Et le professeur Mathuldi, en pleine désintox. Il hurle à la mort parce qu’il se croit condamné à l’enfer éternel – ce qui, pour lui, semble être de surveiller à jamais des partiels d’étudiants débiles. A côté, la reptile a plus l’air d’un meuble que d’une détenue. On la nourrit selon une procédure dernier cri, à l’aide d’un entonnoir, avec les épluchures les moins périmées de la cantoche. Elle a même des visites, depuis que ses petits copains de Paix Verte font leurs Travaux d’Intérêt Général ici. Tenez, d’ailleurs, c’est l’heure de sa promenade : elle traîne avec ses potes par là-bas. Si vous voulez la voir (ou lui jeter des pierres, je m’en bats l’- je m’en fiche), profitez-en pendant que je vais chercher Brûlepourpoint.

Tandis que le directeur s’éloignait vers l’escalier, ses interlocuteurs s’approchèrent  du groupe de Ninjas Rdains, qui déblayaient des débris. Damazor, inerte, les yeux ouverts mais vides, la langue pendant bêtement, était dans les bras de Rdo.

Klaus : Euh … Je rêve ou ce troll utilise son afro comme balai pour enlever la poussière de maçonnerie ?
Link : Oh, c’est rien, ça. Hier, on s’en est servis pour caler un échafaudage.
Boris : Je imprrression avoirrr que vous savoirrr amuser vous !
Veilleur : Rassurez-vous, ça ne lui fait rien. Elle appartient à une espèce dotée d’une incroyable résistance physique.
Garzok : Croyez-moi, nous sommes au courant. Un de nos amis était intarissable sur ces expériences infructueuses à ce propos.
Frosti : Ce qu’il donnerait pour voir ça …
Link : On pense que passer du temps avec ses amis peut aider à son rétablissement. Elle n’est pas très réactive, mais on essaie de l’inclure dans l’ouvrage accompli, pour qu’elle ait le sentiment de participer.
Veilleur : Et elle se rend utile ! Hier, son afro a bien servi à amortir la chute de Gris quand il a glissé de l’échafaudage.
Link : Et elle aide vraiment Rdo à tenir le coup, niveau moral. Ce sont de vieux amis ; tout ce qu’il sait en matière de Câling-Fu, c’est elle qui le lui a appris.
Veilleur : Vous êtes aussi des amis de Damazor ?
Frosti : Je me suis abstenu de la laisser pourrir sur place à la merci des vautours du Chaos et des lycanthropes.
Baldrin : C’est la chose la plus gentille qu’il ait faite pour quelqu’un depuis longtemps.

Cependant, Veilleur, comme subitement frappé d’une idée, discutait à voix basse avec Link.

Veilleur : Mais t’as vu, là, c’est Boris !
Link : Tout le monde connaît Boris. Et alors ?
Veilleur : Et alors le Captain s’est échappé pour retrouver L9 et lui demander comment nous faire évader. Mais L9 n’est pas la seule à avoir réussi à sortir d’ici ; Boris aussi, et même deux fois, à ce qu’on raconte !
Link : Sérieux ? Il faut qu’on lui demande ! Excusez-moi, monsieur Boris ?
Boris : Tu êtrrre tout excusé, petit homme.
Link : C’est vrai que vous vous êtes déjà évadé de la Tour ? Comment vous avez fait ?
Veilleur : On est juste curieux, hein. On n’envisage pas de s’évader !
Boris : Ha ! Vous dirrre ça carrr peurrr avoirrr de murrrs avec orrreilles !
Link : Meuh non, voyons …
Boris : Niet, vous rrraison avoirrr ! Si Jawbrrreakerrr apprrrend que vous vouloirrr évader vous, il clouer orrreilles de vous à murrr !
Veilleur : Parlons simplement de vos évasions à vous. Comment avez-vous retrouvé la liberté ?
Boris : C’êtrrre vrrrai que je échappé deux fois à Tourrr. Mais je avoirrr apprrris prrrécieuse leçon : liberrrté pas juste êtrrre quelque chose qui attendrrre vous à extérrrieurrr. Vous devoirrr avoirrr dans vous vérrritable liberrrté, forrrce qui rrréchauffe coeurrrs, calme émotions et permettrrra vous de surrrmonter tous obstacles.
Veilleur : Le zen ?
Boris : Niet. Alcool ! Alcool êtrrre secrrret de ma rrréussite !
Link : Tu parles d’un secret …
Veilleur : Merci du conseil, mais je ne suis pas sûr qu’il soit transposable. Dans la pratique, comment vous avez procédé ?
Boris : Voyons voir … Souvenirrrs de moi un peu flous, vous comprrrendrrre …
Veilleur : Tu m’étonnes, avec toute la «liberté» que vous aviez dû ingurgiter.
Boris : Dernière évasion de moi rendue possible par prrrésence de complices lourrrdement arrrmés, forrrte dose grrrosbillisme de cirrrconstance, et garrrnison diminuée.
Link : Evidemment, avec des moyens pareils, moi aussi, j’y arrive …
Boris : Ce n’êtrrre pas que question de moyens !
Veilleur : Et l’autre fois ?
Boris : Trrropissitude rrrusse à plein tube, démence alcoolique et hérrritage de lapin des steppes ! Je crrreusé tunnel à mains nues !
Link : Ah oui. C’est nettement mieux. Plus faisable.
Veilleur : Ouaip. Faut croire que le Captain savait ce qu’il faisait en visant plutôt L9.
Boris : Plaisirrr discuter glorrrieuses aventurrres de moi ! Je laisser vous, Jawbrrreakerrr rrrevenirrr avec mon terrrrrrorrriste à emporrrter !
Baldrin : Frosti, arrête de semer des clous de charpentier pour que le troll les balaie ! Damazor ne les sent pas !
Frosti : C’est pour le principe …

Laissant là les ouvriers de Paix Verte, le groupe revint à la rencontre d’Arguyle, qui approchait avec à la main ce qui ressemblait à une grosse valise. De plus près, cela s’avéra être une espèce de sarcophage métallique de taille P, bardé de cadenas et de chaînes, avec une poignée sur le côté. Par une fenêtre grillagée, on voyait le petit visage grimaçant de Beggar Brûlepourpoint. Arguyle tendit la poignée à Boris ; quand le Russe avança la main pour s’en saisir, le demi-orque referma une menotte sur son poignet, l’enchaînant à la valise.

Boris : Hey ! Quoi ça êtrrre ?
AJ : Simple précaution supplémentaire pour que tu ne le perdes pas en route. Et pour que, s’il parvient à fabriquer une bombe en douce, tu sois juste à côté. Sinon, sa Marque de Quête a été altérée pour "accompagner Boris jusqu’à Lutingrad et y aider à développer le carburant spécial dont il a besoin".
Klaus : Rien sur "ne pas faire sauter ses compagnons de voyage" ? Ou mieux, "ne rien faire sauter ou brûler" ?
AJ : Les instructions de la Marque de Quête doivent être précises et limitées. De plus, je vous hais tous.
Klaus : Evidemment. Bon, on va y aller. J’ai fait dire aux autres membres de l’expédition de nous retrouver à la sortie ouest de la ville. Plus vite on sera partis, plus vite on pourra lever cette MAP qui pèse sur vous, ou sur ceux dont vous avez si généreusement accepté de prendre la place aux yeux de la justice.
AJ : Pas sûr qu’un chasseur de primes sache faire la différence. Au fait, je vous ai dit que j’avais fourni votre itinéraire et vos signalements aux Mercykillers ? Dites-leur bonjour de ma part quand vous les croiserez, s’ils ne vous envoient pas au tapis en un coup !

Et tandis que le groupe s’éloignait dans les rues, le directeur de la prison les salua de la main, avec quelque chose qui aurait presque pu être de la bonne humeur.

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 28
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Tour d'Isolation

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum