[RP] La Bibliothèque Simili-occulte de Galdwyn

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [RP] La Bibliothèque Simili-occulte de Galdwyn

Message par Galdwyn Darkyl le Mar 4 Jan - 15:18

Guu, se relevant sans une égratignure: Impressionnant... Très Impressionnant. Mais tu n'es pas encore un maître Berserker!

Adrieny: T'es pas une gamine normale, toi, hein? Suspect

Guu: Ne t'occupe pas des détails sans importance, brother... afro Bon, c'était bien sympa, mais je pense que je vais te laisser et aller surveiller les deux gamins qui jouent à celui qui blaste le plus fort.

Adrieny: Eh, attends! Notre combat n'est pas terminé!

Le barbare se jeta en avant, les épées prêtes à taillader, trancher, décapiter, etc... Mais Guu s'enfuit en tournant sur elle même tout en chantant d'une voix monocorde et disparut dans l'ombre, laissant Adrieny seul face à 4 portes ouvertes (sans compter celle qu'avait empruntée Ninjigen, mais qui était scellée). Un long rugissement s'éleva de derrière l'une des portes, celle menant -si l'on en croyait sa plaque- à l'animalerie magique.

Adrieny: Evil or Very Mad

_________________
Looking for something I've never seen...
avatar
Galdwyn Darkyl
Intelligence Pénétrante

Masculin Nombre de messages : 669
Age : 29
Localisation : si tu as de la chance, entre tes mains
Archétype : Artefact Intelligent
Job/Hobbies : la Connaissance, la Magie, les pierres à aiguiser de qualité
Date d'inscription : 16/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] La Bibliothèque Simili-occulte de Galdwyn

Message par nécroX le Mar 4 Jan - 15:41

AlB : RAAAAH !

Ignorant l'appel de l'animalerie, le barbare chargea à grandes foulées à la suite de Guu, finit par la rattraper et la déstabilisa d’un coup d’épaule avant d’enchaîner sur un coup d’épée à deux mains vertical. Puis il la saisit par le corsage, lui décocha plusieurs coups de pommeau dans la face, battit le dallage avec elle et la lança de toutes ses forces contre le mur.

COMBO ATTACK ! CRITICAL HIT ! GRAB ! 14 HITS ! THROW !

Guu se désaplatit du mur et se retourna vers le barbare. Au-dessus de sa tête flottait une barre de couleur horizontale, quasiment intégralement noire, avec quelques centimètres de rouge restants à l’extrémité gauche.

Guu : Très efficace. Mais as-tu tenu compte des objets ?
AlB : Quels objets ?

Il y eut un petit *pouf* de fumée à deux mètres du sol, et une grosse tomate portant un M se matérialisa et tomba au sol. Guu s’en approcha et la tomate disparut ; la petite fille fut brièvement entourée d’étincelles, tandis que la barre au-dessus de sa tête se remplissait.

Guu : Tu n’as pas désactivé les options …
AlB : C’est quoi ça ? De la magie ? Tu triches !
Guu : Pourquoi tu n’arrêtes pas de parler comme ça ?
AlB : Ca se … Ahem ! Ca se bloque quand je me bats.
Guu : Je vois. Puisqu’on est dans l’animalerie …
AlB : Hein ? On est dans l'animalerie ? Comment ça se fait ?

Dans un autre *pouf*, une boule rouge et blanche était apparue près de Guu. Elle la ramassa et la lança vers Adrieny, entre les cages et vivariums pour la plupart vides. Celui-ci se baissa, mais la balle retomba sur le sol plus loin et s’ouvrit dans un flot de lumière, laissant jaillir une sorte de ridicule dragon orange vif …

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] La Bibliothèque Simili-occulte de Galdwyn

Message par adrieny le barbare le Mer 5 Jan - 16:42

-Alb: Quoi? C'est tout?
Dit-il en envoyant un revers du droit fatal pour le pauvre dragon.
Guu fut quand même surprise, à cause de son corps spécial elle n'avait ressentit entièrement toutes la force d'Adrieny.
Adrieny lui avait trouvé (Enfin il croyait) le point faible de Guu, en effet il avait remarqué que chez chaque personne féminine qu'elle soit monstrueuse ou que ce soit un humain, le soin porté au cheveux était pour elles important car une fois il a pu tuer avec son ancien groupe, une monstre à qui il avait rasé les cheveux sans faire exprès et elle s'était mise à ce lamenter alors ils purent la tuer.
Il allait faire pareil parce qu'il a remarquer que la seule chose qui ne repoussait pas chez Guu était ses cheveux.
Il sauta au dessus d'elle et attrapa ses cheveux et la scalpa en prenant en même temps une partie du crâne (qui bien sur allait repousser).
Cela avait il marcher? En tout cas elle avait l'air un peu déboussoler en se voyant complètement chauve dans un miroir qui trainait par là.

-Alb: Alors? rire

_________________
***********************************************
Le ranger: Nous arrivons à une intersection et 3 choix
s'offrent à nous.
Il faut décider d'une direction à prendre...

L'elfe: A droite!

Le nain: Tout droit!

La magicienne: A gauche!

Le voleur: En arrière!
avatar
adrieny le barbare
Meillleeuur *hic* aami *snif*

Masculin Nombre de messages : 28
Age : 22
Date d'inscription : 25/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] La Bibliothèque Simili-occulte de Galdwyn

Message par Galdwyn Darkyl le Mer 5 Jan - 17:12

Revenons un instant au duel -de regard, pour le moment- entre Galdwyn et Ninjigen. Ce dernier finit par lever les yeux au ciel et haussa les épaules théâtralement, faisant tressauter son lourd marteau.

Ninjigen: Petit conseil d'aficionado, mon grand: le Regard Noir (TM) est efficace, mais sur des petites frappes ou à la rigueur un adversaire plus faible que soi. Et dans l'idéal, c'est bien d'avoir des sourcils à froncer, tant qu'à faire.

GD: Conseil dûment noté, mais inutile. Je n'ai pas besoin de recourir à la pantomime pour gagner un combat.

Ninji: Pourtant, dans la catégorie "Poseurs", tu t'imposes, si j'ose dire... Enfin bref, j'ai pas toute la journée, donc si tu pouvais claquer des doigts, sortir ta hallebarde, frimer un chouia et descendre que je repeignes les murs avec ta face, ça m'arrangerait.

L'élémentaire fit apparaître sa hallebarde, mais au lieu de la prendre en main, il la laissa tomber négligemment au sol.

Ninji: Suspect

GD: Désolé, je ne me sens pas d'humeur à faire un pas de deux. Je vais faire honneur à mes recherches et t'exploser uniquement à l'aide de mes sorts.

Ninji: Oooh? Je connais quelqu'un qui a envie de se faire rappeler le sens de l'expression "Squishy Wizard" dans toute sa douloureuse splendeur!

Déployant son bras à la vitesse de l'éclair, Ninjigen envoya son gigantesque maillet percuter la base de la tour, qui fut ébranlée et se fendilla du bas en haut, forçant Galdwyn à sauter. La main de Ninjigen se tendit convulsivement en direction de la garde de Trinity Blade, mais l'oeil exercé de l'ange déchu avait repéré quelque chose. Il se jeta néanmoins à la poursuite de l'élémentaire, mais à peine ce dernier eut-il touché le sol que Ninjigen freina et se mit en garde: Galdwyn avait tracé à l'abri de sa cape un cercle magique et s’apprêtait à l'activer.

GD: Arrêt du Temps!

Ninjigen grimaça, s'attendant à ressentir tout d'un coup les effets d'une dizaine de sorts destructeurs se déchaîner en même temps contre les contre-mesures magiques qu'il avait pris la peine d'activer. Mais rien ne se passa.

Ninji: Pas de blast? Pas de Fatale Foudre? Qui êtes vous et qu'avez vous fait de M. Flashy? Very Happy

GD: Les techniques de ce style sont cathartiques mais peu efficaces si elles ne sont pas employés à bon escient. Et puis elles ne sont pas vraiment mon point d'excellence.

Ninji, sortant de son coffre une sorte d'énooooooooooooooooooooorme (ouais, à ce point) hachoir: Tiens donc? Et lequel est-ce, alors... SI CE N'EST PAS TE PRENDRE DES COUPS!!! RHAAAAAAAAAAAAAAH!!!

D'une détente fulgurante, il chargea Galdwyn, prêt à le trancher en deux (lui ainsi qu'une bonne partie du mur derrière). L'élémentaire se contenta de tendre une main devant lui.

GD: Pince de Bibgy.

Une main fantômatique apparut de nulle part et saisit entre ses doigts l'épée (??) de l'ange déchu, le stoppant net (la surprise y étant sans doute pour beaucoup)

GD tendant sa deuxième main vers le côté: Boule de Feu à Retardement. Tentacules Noirs d'Evrard. Main Écrasante de Bigby.

Le sol autour de Ninjigen grouilla se tentacules spongieux qui, au lieu de l'attaquer de tous les côtés se tressèrent en un seul qui l'attrapa par le pied -profitant du fait qu'il soit gêné par son hachoir-, le projeta vers le fond de la cours où il fut intercepté en plein vol par une autre main d'énergie pourpre qui le claqua violemment contre le sol, juste là où brillaient deux-trois points rouges dorés envoyés quelques secondes plus tôt par l'élémentaire.

sunny sunny sunny (pour ceux qui ne suivent vraiment pas, je rappelle que ceci est une explosion. moqueuse, qui plus est)


Ninji, se relevant, un peu roussi: C'est quoi ce plan... Evil or Very Mad

GD: Eh bien quoi? les trucs les plus simples sont les plus efficaces, non? Mon vrai talent, le voici: c'est de combiner des sorts indépendants pour en altérer les effets et les faire s'entremêler. La preuve... Barrière de Lame. Epée de Mordenkainen. Arme Spirituelle.

Une myriade de lames fantomatiques apparurent devant Galdwyn, non pas en train de tourner sur elles même tout en formant une muraille, mais toutes pointées vers Ninjigen comme si chacune d'entre elles étaient manipulées par un guerrier invisible. Sur un frémissement des doigts de l'élémentaire, elles fondirent sur lui, l'attaquant de tous les côtés à la fois. Mais l'énorme hachoir du forgeron lunatique s'était divisé en six épées de plus petites dimensions avec lesquelles il donnait l'impression de jongler, tout en parant et rendant des coups, détruisant régulièrement les lames de magie.

GD: Tu avais l'air surpris que je ne fasse rien d'agressif durant le sorts d'Arrêt du Temps. Mais en fait j'ai lancé tellement de sortilèges à retardement que je peux goupiller et triturer à volonté que ça aurait sans doute mieux valu pour toi que je te réduise en confettis à ce moment là!

Ninjigen, sur le ton de la conversation: Et on peut savoir d'où tu sors tout ce mana? Pas des régulateurs, en tout cas, sinon tu commencerais à prendre une jolie teinte rose.

GD: Pauvre ignorant. Utilisée dans des sorts conventionnels, AU CONTRAIRE j'évite les effets secondaires de ce genre! grrr

SCHLAK! Ninjigen fracassa la dernière épée et prit une pose alambiquée, chacune de ses 6 épées tenue qui sous l'aisselle, le creux du genou/coude, entre le cou et l'épaule, dans la bouche, à deux dans la même main...

Ninji: ça reste du pur Galdwyn pour moi: flashy, mais pas bien efficace. rire

GD: Je ne cherche même pas à comprendre comment tu fais pour parler intelligiblement avec un hachoir entre les dents...

Ninji: capacité de classe. Au fait? Tu ne devrais pas arrêter d'incanter quand tu combats un adversaire rapide et fort au corps à corps! Twisted Evil

_________________
Looking for something I've never seen...
avatar
Galdwyn Darkyl
Intelligence Pénétrante

Masculin Nombre de messages : 669
Age : 29
Localisation : si tu as de la chance, entre tes mains
Archétype : Artefact Intelligent
Job/Hobbies : la Connaissance, la Magie, les pierres à aiguiser de qualité
Date d'inscription : 16/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] La Bibliothèque Simili-occulte de Galdwyn

Message par nécroX le Mer 5 Jan - 20:16

Tandis qu’ils parlaient, ses six épées s’étaient reformées en un énorme tranchoir que Ninjigen, faisant un tour sur lui-même, projeta en droite ligne à travers la cour.

GD : Mur de force. Cage de force. Brume mortelle.

De la lumière brilla sous sa cape, tandis que les rubans de magie qui retenaient les sorts déjà lancés en libéraient trois. La titanesque épée buta sur un mur invisible et tomba au sol tandis que le mur traversait la cour et se refermait en une bulle autour de la position de Ninjigen. La bulle s’emplit instantanément de gaz vert opaque et sifflant.

GD : Bouclier de feu.

Un autre ruban de magie fusa, entourant instantanément Galdwyn de flammes. Le mage tourna à peine la tête pour voir Ninjigen derrière lui, en vol stationnaire, figé à deux centimètres des flammes, la Trinity Blade prête à frapper.

Njg : C’était à ça près … Tu n’aurais même pas eu le temps d’ouvrir ton absence de bouche si j’avais pu charger mes ailes avant de venir. Mais je suis justement venu parce qu’il n’y a plus d’électricité chez moi, remarque.
GD : Tu aurais mieux fait d’y rester, chez toi. Je ne suis plus ton lapin Duracell !

Pendant cet échange, d’autres sorts à retardement avaient été libérés, faisant jaillir du bouclier plusieurs sphères de feu qui s’éloignèrent en spirale de Galdwyn, puis décrivirent des cercles aléatoires à toute vitesse, balayant toute la cour. Ninjigen prit un peu d’altitude et fit mine de s’asseoir dans les airs et de croiser les jambes.

Njg : Oh, il essaie de m’interdire de me poser. C’est mignon. Quand je serai fatigué de voler et de faire pleuvoir les attaques de ki, disons dans deux bonnes semaines, si toi et tes loupiotes êtes encore là, je suis sûr que j’aurai l’air bête.
GD : Eh bien en attendant on va s’occuper comme on peut. Tir au pigeon, ça te dit ? Les souvenirs du Tournoi

Galdwyn dessina des rubans de magie qui s’assemblèrent autour de lui à hauteur de son torse en huit cercles Magic Gunner de calibre moyen, pointant vers le haut. L’ange déchu haussa un sourcil et tendit la main vers une des armes sanglées dans son dos …

Mais revenons aux protagonistes, Guu et Adrieny !


AlB : Alors, tu fais moins ta maligne là hein ? Toute décoiffée ! Allez, régénère ta tête que je continue ta raclée !

Du sang et des bouts de cervelle s’écoulèrent lentement du crâne ouvert de Guu, immobile. Les *ploc* de matière cervicale sur le sol parurent résonner dans le silence.

AlB : Ah … Ah tiens. Mais euh … t’étais pas un peu … je sais pas, plus solide ?

Guu le fixait toujours de son regard vide, sans rien au-dessus de l’arcade sourcilière.

AlB : Bon, ben … J’imagine que c’est fini, alors. Gloire à Crôm, tout ça. Tant que j’y suis, autant que je prenne le reste du crâne comme trophée. C’est un peu lourd cette ville où je n’affronte que des fem-

Du crâne ouvert de Guu jaillit un pantin à ressort qui sauta à la face du barbare. Celui-ci sursauta puissamment, et seul son entraînement de chasseur de fauves à mains nues lui donna le réflexe de broyer le gadget entre ses massives paluches.

Guu (sans aucune conviction) : Aaaaah. Tu as détruit ma véritable forme. Noooooon. C’est impossible. Aaaaah.
AlB : Arrête de raconter n’importe quoi ! Pourquoi tu as fait semblant d’être morte ?
Guu : Le choc d’être décoiffée.
AlB : Ha ! Je le savais ! Tu n’es rien sans tes cheveux !

Guu sortit de nulle part sa perruque afro géante et l’enfonça sur la blessure béante qui lui servait de crâne. Le barbare cligna des yeux et fendit la perruque en trois. Guu en mit une autre. Adrieny en fit de la charpie. Guu enfila une autre afro. Adrieny la frappa de son épée à deux mains, qui rebondit dessus et lui revint dans la mâchoire.

AlB (élocution altérée par le bel hématome qui se forme sur son menton) : Ca suffit ! BASTON ! J’en ai assez de ce petit jeu !
Guu : Tu veux changer de jeu ?

Et elle bondit sur un kart et fonça dans les allées, disparaissant en deux secondes et lâchant derrière elle des carapaces de tortue rouges.

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] La Bibliothèque Simili-occulte de Galdwyn

Message par Matthias Alvensen le Mer 5 Jan - 22:30

Filant sur son kart, Guu se retourna et nota avec ennui que le barbare ne la suivait. Dans son infini bonté, elle décida alors de lui donner un petit coup de pouce. Accompagnant la pensée par le geste, elle sortit un énorme kart de sa bouche et le lança en direction du barbare.

Celui-ci commençait à se demander pourquoi Crom avait jugé bon de le faire débarquer dans une telle ville de fou, lorsque le kart atterrit juste à ses pieds et qu'une force irresistible l'empoigna et le déposa sur le siège conducteur.


Alb : Euh ? Est-ce une nouvelle mise à l'épreuve Crom ?

Voix métallique : Vous avez choisi le Kart de Bowser. Pour avancer, appuyer sur A. Départ dans 3 secondes : 3, 2, 1 !

Un réflexe malheureux poussa le barbare à pousser sur le bouton A et à la fin du décompte, il fut emporté à la poursuite de Guu tandis qu'une voix ambiance annonçait :

"Turn One ! GO !"


Dernière édition par Matthias Alvensen le Dim 9 Jan - 0:00, édité 2 fois

_________________
A moins de savoir exactement où vous êtes, vous ne pouvez savoir qui vous êtes.
avatar
Matthias Alvensen
Le Troisième Homme

Masculin Nombre de messages : 501
Age : 29
Localisation : Aujourd'hui ici, mais demain ?
Archétype : Un chercheur en occasion et en rebondissement.
Job/Hobbies : Découvrir de nouveaux mondes, de nouvelles personnes...
Date d'inscription : 05/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letremblaysurmauldre.meteoamikuze.com/Statistiques.ht

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] La Bibliothèque Simili-occulte de Galdwyn

Message par Eldir le Ven 7 Jan - 21:58

Arrivant tout droit du manoir Alvensen, Eldir se précipita dans le hall de de la bibliothèque en titubant, alla vers le fond de la pièce et s'arrêta... dans un mur :kaput: .

Eldir : Mais qu'est ce que cette frell fait sur mon passage! On dirais que je me suis cogné dans de l'air!

Le mage blanc commence à tâtonner le mur invisible devant lui qui a poussé son postérieur à faire connaissance avec le sol froid. Puis il observa avec attention ce qu'il pouvait voir au delà.


Eldir : Ah je comprend mieux, c'est ça que j'ai dû sentir tout à l'heure pendant que je rêvassais. On dirais un espèce de champs de stase XXL, tout ce qui est dedans est déphasé. Galdwyn aurait déjà attrapé la grosse tête avec son accès illimité à la mana de DC? Je ne savais même pas que la ville avait une telle puissance magique. Ça fait peur. Faut que je le calme avant qu'il ne désintègre le monde dans une déchirure majeur de la trame de la réalité. Malheureusement je n'ai pas la puissance suffisante pour passer ce sortilège-là. Je vais devoir demander un petit coup de main...

Eldir commença à concentrer sa magie en lui pour l'envoyer en quête d'une signature connu :

"Matthiaaaaaas?"

_________________
For pony!
avatar
Eldir
Force Blanche

Masculin Nombre de messages : 126
Age : 28
Localisation : A Darkam, si-si je vous jure...
Archétype : mage blanc
Job/Hobbies : Ca dépend du moment...
Date d'inscription : 06/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] La Bibliothèque Simili-occulte de Galdwyn

Message par L'Archange Nain le Sam 8 Jan - 18:33

Alors que dans l'entrée de la bibliothèque le mage blanc commençait sa réunion au sommet, un remue-ménage se produisit derrière lui : un petit personnage chuta lourdement dans une cheminée voisine. Le nain hagard, vêtu d'un grand manteau rouge à moitié réduit à l'état de haillons, se releva d'un bond et se précipita le regard plein d'espoir vers Eldir. Il trébucha en marchant sur un pan de son immense manteau. Son expression changea brutalement lorsqu'il lui fit face.

Klaus (oui, pour l'occasion appelons-le Klaus) : VOUS ? Heu... je... au nom du Maire vous êtes en état d'arrest...
Eldir : ...
Klaus : Oh et puis zut, je ne dirai à personne que je vous ai vu mais je vous en prie cachez-moi, ILS ont retrouvé ma trace ! ILS arrivent !
Eldir : ...
Klaus : Vous êtes un mage, pour pouvez sûrement me rendre invisible ou un truc de ce genre, par pitié !
Eldir : ...
Klaus : Je vous en supplie, les lutins zombies c'est encore pire que les vivants, ILS m'ont chatouillé pendant deux jours et une nuit sans s'arrêter, ce sont des monstres ! Les Esprits Servants du Bâton !
Eldir : ...
Klaus : Dites, vous m'écoutez ?

à cet instant une paire de bolides à roulettes traversa la pièce et se jeta dehors en ouvrant à la volée la porte d'entrée :
Adrieny (pour reproduire l'effet Doppler, faites appel à votre imagination) : BAAAAAAAAAASSTOOOONNNNNNNN !!

à cet instant également, un second petit personnage tomba dans la cheminée. Il serait rapidement suivi par huit autres :
Lutin Zombie : Christmasbusters...
Klaus : AAAAAAAAAAAARGH !!

C'était un instant carrément exceptionnel car il se produisit encore une dernière chose simultanément : un malheureux qui se trouvait sur le chemin de Guu exécuta un magnifique vol plané... enfin non, pas si magnifique que ça car venant du dehors il se cogna au linteau de l'entrée et atterrit fort brutalement. Un objet long et noir lui échappa des mains et vint finir sa course aux pieds d'Eldir. L'objet avait-il une volonté propre ? Cherchait-il à prendre au piège un nouveau Porteur ?
Apprenti nécromancien : Mon Précieux ! Voleur, rends-moi mon Présssssieux !

Eldir : Mais qu'est-ce que c'est que ce souk ? Silence tout le monde, on ne s'entend plus penser ici !


Dernière édition par Le Marin Shadok le Dim 16 Jan - 9:45, édité 3 fois (Raison : Simulation effet Doppler)

_________________
.
Où on va ? Il sera toujours temps de s'en soucier quand on y sera !
avatar
L'Archange Nain
Gourou des Tire-binette
Gourou des Tire-binette

Masculin Nombre de messages : 3834
Age : 36
Localisation : Quelque part entre Bretagne et Vendée
Archétype : Jardinier niveau épique
Job/Hobbies : Faire de Darkam City un temple du développement durable
Date d'inscription : 19/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.openesub.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] La Bibliothèque Simili-occulte de Galdwyn

Message par Matthias Alvensen le Sam 8 Jan - 23:59

Alors que l'apprenti Nécromancien titubait en direction d'Eldir, que le Nain Klaus se faisait poursuivre par les lutins zombies, que Guu poursuivie par Adrieny rentrait à nouveau dans le hall de réception, (un encadré intitulé "2nde Turn !" était apparu au dessus de Guu.) Eldir, les yeux fermés et parfaitement imperturbable à ce tumulte, leva les bras et dans des larges gestes un peu maladroit commença à tracer un ensemble compliqué de runes bleutées sur la paroi invisible du champ de stase. Lorsque les runes formèrent un cercle d'une trentaine de centimètre de diamètre, le mage blanc appuya sa paume au centre du cercle et dit :

Eldir : Les jeux sont faits. Rien ne va plus.

Dans l'instant, une portion d'air de la taille d'une porte se troubla juste devant Eldir et il (enfin Matthias plutôt) put sentir sous sa paume que le champ de stase y avait disparu. Matthias commença à guider Eldir vers la porte située à trois mètre de là tout en lui rendant progressivement le contrôle de son corps. Mais déjà, deux mètres derrière Eldir, l'apprenti Nécromancien s'apprêtait à se jeter sur le malheureux mage blanc...


Dernière édition par Matthias Alvensen le Dim 9 Jan - 19:17, édité 1 fois

_________________
A moins de savoir exactement où vous êtes, vous ne pouvez savoir qui vous êtes.
avatar
Matthias Alvensen
Le Troisième Homme

Masculin Nombre de messages : 501
Age : 29
Localisation : Aujourd'hui ici, mais demain ?
Archétype : Un chercheur en occasion et en rebondissement.
Job/Hobbies : Découvrir de nouveaux mondes, de nouvelles personnes...
Date d'inscription : 05/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letremblaysurmauldre.meteoamikuze.com/Statistiques.ht

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] La Bibliothèque Simili-occulte de Galdwyn

Message par Eldir le Dim 9 Jan - 10:44

Eldir bien que n'étant plus maitre de son corps à ce moment, avait bien vu le bâton nécromentique tomber près de lui. Alors que Matthias le faisait avancer vers une porte, Eldir se dégagea brusquement de son contrôle et bondit en arrière en direction du bâton.

A ce stade de l'histoire rappelez vous que l'apprenti nécromancien sautait déjà sur Eldir. Or celui-ci étant déjà baissé pour chopper l'objet ténébreux, il donna involontairement un coup de boule magistral dans le plexus solaire de son agresseur qui s'effondra au sol le souffle coupé. Le mage blanc quand à lui repris à grand peine son équilibre et tituba deux pas en arrière, la tête un peu sonné. Il leva les yeux juste à temps pour voir la brèche dans le champs de stase se refermer, laissant le bâton de nécromancie dehors :ahlala

Eldir : Je sais pas ce que c'est que ce truc, mais mon instinct me dit qu'il aurait mieux valut ne pas le laisser trainer.

Apprenti nécromancien : Non mon précieux! Ils nous l'ont volé!

Eldir : Toi tu commence à me chauffer les oreilles.

D'un geste vif de son propre bâton, Eldir appliqua un sort de sommeil bien senti sur le crâne du malheureux corrompu par les ténèbres. Puis sans prêter attention au chaos ambiant qui régnait à l'éxterieur du champs de stase, le jeune homme se dirigea vers la porte que Matthias lui avait indiqué et tenta de l'ouvrir ...
A suivre
Waaah c'est trop super classe ça patron!

_________________
For pony!
avatar
Eldir
Force Blanche

Masculin Nombre de messages : 126
Age : 28
Localisation : A Darkam, si-si je vous jure...
Archétype : mage blanc
Job/Hobbies : Ca dépend du moment...
Date d'inscription : 06/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] La Bibliothèque Simili-occulte de Galdwyn

Message par Galdwyn Darkyl le Mer 12 Jan - 10:50

Retour au duel Ninjigen / Galdwyn...

GD: ...Tir au pigeon, ça te dit ? Les souvenirs du Tournoi …

Une flopée de cercles magic gunner apparurent autour de lui, et Ninjigen attrapa à sa ceinture une lourde dague recourbée (Kukri modèle "Slaughter" modifié) ornée de dessins fluides sur la lame, et se mit en garde comme s'il espérait parer les tirs avec. Galdwyn fit un geste et les cercles magiques... se dissipèrent.

GD: Inversion de la Gravité.

L'ange déchu fut soudain catapulté vers le sol, ses puissantes ailes battant dans le mauvais sens, visiblement pris par surprise.

GD: Runes Explosives. Sphère Prismatique.

L'endroit où l'ange déchu allait s'écraser fut soudain recouvert par un dôme d'énergie multicolore piqueté de sigles incandescents. Quand Ninjigen passa au travers, il y eut d'intenses explosions et de flashes magiques au fur et à mesure qu'il devait faire des jets de sauvegarde pour résister aux multiples effets du sort.

GD: Onde de choc. Bouclier de force. Mur Prismatique. Télékynésie Occulte.

Une fois de plus, la silhouette de Ninjigen fut propulsée au loin, tandis que se matérialisait dans les airs une sorte de disque d'énergie magique aux couleurs changeantes, qui se positionna comme une lame visant à couper en deux l'ange déchu en plein vol. Mais contre toute attente, ce dernier sortit de son inaction et donna un grand coup de sa dague au tranchant du disque, passant au travers comme dans du beurre et réaterrissant comme une fleur quelques mètres plus loin, visiblement indemne.

Ninjigen: Petite question: comment fais-tu pour enchaîner les sorts de haut niveau comme s'ils étaient préparés en mode "incantation rapide"? Je sais que tu en as lancé un certain nombre à retardements, mais PERSONNE n'a autant d'emplacement de sorts disponibles. Oh, et fais moi la version courte de l'explication, par pitié.

GD: Simple: je ne les "lance" pas comme des sorts préparés. Durant l'arrêt du temps, j'ai utilisé ma vitesse et mon esprit supérieur pour créer des centaines et des centaines de cercles magiques à effet de sorts! Ils sont stockés dans ma base de donnée, prêt à être utilisés en un instant. Twisted Evil

Ninji: Mouais. En gros, tu t'es juste préparé un gros stock de parchemins maison. En tout cas, ça explique que malgré tout ce qu'on aie fait ces derniers temps tu n'aies pas pris un seul niveau: je n'imagine même pas la dépense en XP que ça doit représenter...

GD: Ce genre de sacrifice n'est rien pour moi. J'ai assez de réserves pour...

L'élementaire s'interrompit brusquement et eut à peine de le temps de se jeter de côté quand un grand disque de métal vint s'enfoncer d'un bon mètre dans le dallage, juste à l'endroit où il se trouvait. Le chakram (c'est le nom de cette arme, si si) frémit et sortit de la pierre pour retourner léviter au dessus de la tête de Ninjigen.

Ninji: Oui, c'est bon, on a compris: "je suis invincible", "tu ne peux rien contre moi", "jamais l'alliance rebelle ne détruira le générateur"... Si tu veux partir dans des délires de mégalo, aie au moins la décence de ne pas copier servilement NécroX. Cela dit, je reconnais que tes derniers petits tours de magie auraient pu être potentiellement dangereux pour moi. En conséquence de quoi, félicitations! tu viens de me mettre EN PÊTARD. Evil or Very Mad

Le chakram fila droit sur Galdwyn, son bord acéré visant la tête. Galdwyn lança aussitôt un sort de "Désintégration", mais quand le rayon d'énergie émeraude frappa le disque d'acier, celui-ci fut juste dévié et partit, tout fumant, s'encastrer dans le décor. Qui était sous l'effet d'un champ de stase, si vous vous rappelez. (Kevin, rajoute un point à Ninjigen sur l'échelle Grosbill, merci).

L'élémentaire enchaîna alors un véritable déluge de sorts aux effets bizarres, surprenants et généralement très destructeurs dans une tentative de repousser l'assaut de l'ange déchu, mais celui-ci repoussait les attaques grâce à ses armes magiques ou les esquivait de justesse. Pour finir, alors que Galdwyn venait de lancer une rafale de boules de feu dissimulant chacune une Sphère d'Isolement d'Otiluke, Ninjigen bondit au dessus du chaos magique, tenant à la main une sorte de trident étincelant et rassemblant ses forces pour le lancer. Son adversaire réagit instantanément, invoquant en une fraction de seconde une douzaine (environ) de sorts d'abjuration et de défense, prêt à stopper n'importe quels pouvoirs de fin du monde que pouvait receler cette arme.


Ninji: Smile

L'ange déchu lança son arme droit sur les protections de sa cible, mais le trident explosa au dernier moment en trois javelines qui se plantèrent tout autour de l'élémentaire. Des lignes magiques tracèrent en un instant sur le sol trois triangles équilatéraux en formant un quatrième (dont chaque sommet était une des javelines).

GD: Que...

Une forte magie jaillit du tracé, paralysant son prisonnier tout en l’inondant d'un torrent de lumière destructrice. Du coin de l'oeil, Galdwyn eut à peine le temps d'apercevoir Ninjigen le charger à la vitesse de l'éclair, la Trinity Blade à son côté.

Schlak!


Un enchaînement parfait, transformant une véritable tempête de coups d'épées en un seul mouvement fluide, passant au travers des protections magiques, des artefacts et du corps de l'élémentaire. Toujours figé dans sa posture finale -dos à sa victime-, Ninjigen remet sans se presser la Trinity Blade au fourreau dans un long crissement cristallin, avant de claquer de façon sonore l'embouchure du fourreau contre la garde. Comme en réponse à ce signal, la silhouette de l'élémentaire jusque là figée explose dans un torrent d'énergie pendant quelques secondes avant de se résorber et disparaître, laissant tomber sur le sol les objets qu'il portait dans un dernier tintement métallique.

Ninji:Owari ni shite kureru. démoniaque

Il contempla d'un air philosophe les possessions terrestres de son adversaire éparpillés sur le sol.

Ninji: Ahem. J'y suis peut-être allé un peu fort avec le jeunot... Qui va approvisionner mes machines maintenant?

L'ange déchu promena son regard sur les environs: le combat les avait emmené sans qu'ils s'en rendent compte dans le Hall des Célébrations, plus particulièrement dans une grande galerie bordée de centaines de colonnes gravées de sigles magiques, le tout renvoyant une impression d'austérité et de grandiose.

Ninji: Je suppose que sans M. "Maniaque de la Gâchette" les flux de magie municipaux reviendront à la normale, mais ça ne suffira pas à assurer les taux de productions habituels. Je sais! Je vais expliquer aux collaborateurs du regretté Galdwyn qu'il serait dans leur intérêt de compenser les pertes causées par leur ex-conservateur en transférant le mana de la Bibliothèque à la PKMaster Holymetal Industry... Même en tant que fournisseurs, on peut vraiment dire que la Bibliothèque Simili Occulte et Galdwyn Darkyl ne font qu'un! Laughing

???: TU N'IMAGINES PAS ENCORE A QUEL POINT...

Ninji: Suspect

_________________
Looking for something I've never seen...
avatar
Galdwyn Darkyl
Intelligence Pénétrante

Masculin Nombre de messages : 669
Age : 29
Localisation : si tu as de la chance, entre tes mains
Archétype : Artefact Intelligent
Job/Hobbies : la Connaissance, la Magie, les pierres à aiguiser de qualité
Date d'inscription : 16/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] La Bibliothèque Simili-occulte de Galdwyn

Message par nécroX le Lun 17 Jan - 20:10

Voilà qui ne sonnait guère plaisant … Pendant ce temps, des choses pas terribles se préparaient … Retournons dans le hall d’entrée …
Eldir tirait sur la poignée de la porte, qui refusait de bouger d’un centimètre. Au bout de quelques instants, il se rendit compte que quelque magie était à l’œuvre.


Eldir : Je me disais aussi que c’était bizarre que tout le bâtiment soit en noir et blanc … Matthias, tu peux faire quelque chose pour – ah c’est vrai, j’ai rompu la connexion …

Pendant ce temps, « Klaus » le nain, rendu fou par la peur, avait bondi sur le kart d’Adrieny qui zigzaguait dans le hall. Luttant pour le contrôle du véhicule, les deux ne cessaient de se battre et d’échanger leurs places entre conducteur et copilote. Au passage, ils faisaient tomber du kart toutes sortes d’objets improbables : boîtes mystère, champignons … dont la pluie tenait à distance les lutins zombies. Jusqu’à ce qu’un bras de l’un d’entre eux, arraché lors d’une embardée alors qu’il tentait de grimper à bord, rampe tout seul jusqu’à une drôle de bombe avec des pieds, qu’il lança au fond du kart.

AlB&Klaus : affraid

Dans une belle explosion les deux furent éjectés du kart, volèrent par la porte et atterrirent tout fumants dans la rue. Leur chute fut heureusement amortie par un Aljashus qui était en train de reprendre conscience avant de recevoir la poignée d’une épée bâtarde sur le coin du crâne. Klaus s’enfuit à quatre pattes en hurlant.

Guu récupéra les deux karts, les avala, étouffa un rot et retourna vers l’intérieur de la Bibliothèque en ignorant superbement le mur magique. Elle fit coucou à Eldir, ouvrit la porte, la franchit, tira la langue et la referma avant que le mage blanc ait eu le temps de se ressaisir.


Eldir : Mais … Hé ! C’est pas du j … Oh oh.

Le mage blanc venait de ressentir une forte secousse de la réalité, de même nature que celles qui avaient balayé épisodiquement la ville ces trois derniers jours (et causé, à une ou deux occasions, quelques changements) mais bien plus intense. Il ne pouvait savoir que Galdwyn venait d’enchaîner les sorts contre Ninjigen sans réfléchir aux conséquences, mais il sentit passer la vague de chaos brut qui en résulta. L’apprenti nécromancien, réveillé par le choc, se tenait la tête entre les mains en gémissant.

Eldir : Les choses sérieuses commencent …

Les murs semblèrent onduler au passage de la vague de magie. D’instinct, Eldir dressa une protection qui fit glisser sur lui la magie sans l’affecter. Hors de la zone de stase, un bout de comptoir en forme de tétraèdre disparut comme s’il n’avait jamais existé. Quelques dalles s’arrachèrent du sol et s’assemblèrent en un papillon qui prit son envol. Un des Christmasbusters se mit à clignoter comme une guirlande de Noël ; les autres se jetèrent sur lui en grognant sauvagement. Le bâton laissé au sol frémit, brilla et laissa échapper un éclair qui frappa le sol. Celui-ci s’ouvrit en une faille mauve d’où commença à sortir un être de trois mètres de haut, avec cinq pattes de tortue, une peau bleue, deux bras gauches, pas de tête et un œil en guise de nombril … et ce n’étaient que les parties qu’on voyait pour l’instant.

Eldir : Quand je disais choses sérieuses, je voyais moins « Grand Ancien couleur pastel » que « désagrégation de la réalité » …
Abomination aléatoire de service : Votre souhait est exaucé.

L’air tourbillonna et de petits bouts de murs commencèrent à s’arracher, dévoilant derrière eux un ciel étoilé vide et pas naturel du tout.

Eldir : Moi et ma grande bouche interdimensionnelle …

Pointant son bâton, il se concentra et en fit jaillir un puissant rai de lumière dorée qui alla frapper la faille. Celle-ci commença à se réduire et à se refermer ; le processus de désagrégation s’interrompit et la créature se retrouva coincée à la taille (?) dans le sol de la Bibliothèque. Son œil semblait indiquer une forme de reproche envers Eldir.

Apprenti nécromancien : Une chance que votre magie traverse le mur.
Eldir : Le mur … ? J’avais oublié …

Plissant les yeux, il remarqua que la distorsion avait changé le mur magique en dentelle magique, avec des trous béants par où s’engouffraient présentement des bras bleus, extensibles et vindicatifs. Il n’eut que le temps de dresser un kekkaï qui vibra sous le choc des abominables phalanges, tandis que l’autre bras saisissait l’infortuné Maurice et l’enfournait dans une bouche qui s’était ouverte allez savoir où.

Maurice : A moi, mes escl- *CHOMP*

Dans un coin du hall, la mêlée de Christmasbusters peinait à se séparer ; un des lutins avait perdu un paquet de chewing-gums dans la bataille, et les Christmasbusters tentaient de se décoller, laissant derrière eux un paquet de peau, de dents, de bras et de chlorophylle. Mais répondant à l’appel de l’apprenti nécromancien, ils rampèrent jusqu’à l’abomination et y plantèrent quelques dents (qui y demeurèrent).

Eldir, quant à lui, sentait son kekkaï faiblir à grande vitesse, et était coincé entre une porte inamovible et la mort par des griffes à la couleur offensante pour les yeux.


Eldir : Je vais devoir tenter d’absorber toute son entropie si ça continue … Je n’aurai sans doute pas assez d’énergie pour faire ça …

A cet instant retentit un rugissement qui fit un instant croire à Eldir que sa dernière heure était venue. Cependant la créature parut elle aussi surprise, et son nombril pivota à 180° pour regarder derrière (?) elle (?), juste à temps pour voir arriver deux puissants coups de taille qui la séparèrent en trois tranches horizontales (dont une soudée au dallage).
C’était Adrieny, revenu de la rue et en pleine rage berserk, et apparemment inconscient que la vague de distorsion avait fait pousser une vingtaine de centimètres de gazon partout sur son corps. Ainsi hurlant, il ressemblait à un Wookiee vert, tandis qu’il traversait le hall en écartant les lutins et leurs morceaux par des coups de pied qui les envoyaient dans les murs et les étagères. Sa charge l’amena jusqu’à Eldir, qui eut encore une fois l’idée que sa dernière heure, etc. … mais il percuta un reste de mur de force et s’écroula. Avant de se relever et de réitérer, encore et encore, sans cesser de hurler quelque chose qui ressemblait à :


AlB : FIFIIIILLAAAAMOOOOOOORRRRRT !!!!
Eldir : Je ne vois pas comment les choses pourraient … Oh ma grande bouche !!!

En effet que ne venait-il pas de sentir, sinon une autre montée d’instabilité qui aurait rendu ridicule toutes les précédentes ? Eldir fut ramené à la réalité quand un des coups d’épée aveugles d’Adrieny lui entailla méchamment le bras. Il sentait arriver la vague …

El (intérieurement, car il n’a personne à qui parler, ce qui vaut mieux car s’il essayait d’exposer ça à haute voix il n’aurait pas le temps et mourrait Very Happy) : Bon, je dois trouver quelque chose … Allez, on ignore la douleur dans le bras, le terrain de golf sur pattes et le diaporama de ma vie qui commence à défiler, et on se reconcentre. Quand cette vague passera, elle déstabilisera les enchantements, ce qui selon toute probabilité laissera passer Monsieur Muscle, qui dans sa rage me découpera sans arrière-pensée. Je ne peux y échapper que d’un seul côté, qui est bloqué par un sort de stase et … hééé ! Voilà une chance … Ca serait bien plus facile pour Matthias que pour moi, puisqu’il utilise la puissance du désordre au lieu de le combattre … Bof, je n’ai pas le choix.

Au moment où l’onde d’instabilité consécutive l’atteignait, il réagit. L’onde était si forte qu’elle déstabilisait même le champ de stase sur son passage. Eldir s’engouffra dans cette petite brèche et infusa sa magie dans la porte, la rendant résistante et empêchant la stase de se remettre en place après coup. Il ne lui restait qu’à rediriger le sort de stase vers une autre cible. Il sentit le mur de force se dissiper et rouvrit les yeux en priant pour qu’il ait réussi.

AlB : RAAAAAAHTUEEEEEER !!!
Eldir : On dirait que j’ai réussi à réorienter la stase vers lui. Apparemment ça n’a affecté que les brins d’herbe, mais tant que ça l’immobilise Smile Je suis plutôt content de moi, sur ce coup. … La vache ! Je ferais mieux de me dépêcher.

Cette observation était motivée par l’énorme vortex qui distordait le plafond de la Bibliothèque et aspirait pêle-mêle Christmasbusters, bâton de nécromancie, tranches de truc bleu, cristaux de glace sortis de nulle part, et sol – celui-ci ayant acquis la consistance de la gelée de groseilles. Eldir tenta de se détourner, mais se rendit compte qu’il était bloqué sur place. Quelque chose l’immobilisait.

Eldir : Mais QUOI ENCORE ? … Oh ! Je vois. :raleur: Une partie a dû m’échapper. Ca m’apprendra à être fier.

Il rejeta la tête en arrière, abandonnant ses lunettes figées dans les airs, et poussa la porte désormais libérée de tout enchantement. Il s’engagea –un peu à tâtons- dans un couloir dont les murs semblaient alterner entre le noir de la stase et leurs couleurs habituelles. Encore que par endroits ils soient très certainement inhabituels, comme ce pan de mur qui tentait de phagocyter un buste, ou ce couloir très peu euclidien qu’Eldir évita soigneusement. Par un heureux hasard sans lien aucun (Eldir l’avait fermement décidé) avec la tête rose qui lui faisait signe à chaque tournant, toutes les portes étaient figées en position ouverte, lui épargnant la peine de dissiper la stase sans distorsion préalable.

Eldir : Je n’ai qu’à me guider sur le point focal de toute cette magie pour trouver Galdwyn … Qu’est-ce qu’il fabrique, par les dieux ? Et qu’a-t-il bien pu faire pour causer cette dernière décharge ? Elle était si puissante que je ne serais pas surpris que le moindre cafard à 200m de la Bibliothèque ait dû se choisir une mutation au d100 …
Guu : Oui, qu’avait donc bien pu faire Galdwyn ? Qu’est-ce qui attendait Eldir alors qu’il s’approchait du Hall des Cérémonies, attentif à stabiliser sa personne et à ne pas marcher dans l’occasionnelle fissure dimensionnelle ? Qu’allait-il découvrir en franchissant cette dernière arcade et en évitant de justesse ce dictionnaire volant ?
Eldir : Quel dic – Woaoh ! Tu peux arrêter de me suivre ? Pourquoi c’est toi qui narres ?
Guu : Je fais l’intérim. La voix-off a été affectée par la distorsion, elle se prend pour une tulipe géante mégalomane.
Eldir : Berk …
Guu : Non, une vraie tulipe.

Je vais tous vous polliniser la face !

Guu : Où j’en étais ? Ah oui, bla bla bla, suspense, qu’a-t-il bien pu se passer, Eldir est myope et ne voit pas le dico revenir.
Eldir : Quoi ? *schbonk* OUILLE !


Dernière édition par nécroX le Ven 30 Déc - 17:16, édité 3 fois

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] La Bibliothèque Simili-occulte de Galdwyn

Message par Galdwyn Darkyl le Mar 18 Jan - 22:19

retour au combat Ninjigen VS... Vs qui, du reste?

Ninjigen: Okay... C'est quoi ce plan, au juste? Les artefacts qui sont par terre sont les originaux que j'ai moi même forgés: c'est donc forcément Galdwyn que je viens de finir...

Une trentaine de golems de rubans de magie (appelés "mainates" par Galdwyn Darkyl) apparurent tout autour de l'ange déchu, éclairant d'autant de lueurs fantomatiques la grande colonnade. Réagissant au quart de tour, Ninjigen dégaina la Trinity Blade et se prépara à "faire des confettis magiques", mais aucun des nouveaux arrivant ne s'approcha de lui. Par contre, certains commencèrent à grimper le long des murs, encerclant le forgeron lunatique aussi bien verticalement qu'horizontalement.

Ninji: Evil or Very Mad

Sentant le coup fourré, Ninjigen chargea le plus proche golem et le déchiqueta en quelques coups de katana. Au même moment, tous les autres mainates se dispersèrent en petits morceaux de rubans de magie qui se réorganisèrent pour former une douzaine d'orbes d'énergie magique emmaillotées de runes, gravitant dans toutes les directions autour de l'ange déchu. Une main invisible commença à "relier les points" de sorte qu'au bout de quelques instants on puisse voir apparaître une sorte de figure géométrique: un volume à vingt faces aux parois d'énergie bourdonnante.

???: ULTIMATE INCANTATEM: ICOSAEDRA!

Avant même que le captif aie pu pousser un cri de surprise, sa prison d'énergie se rétrécit, ne devenant pas plus grosse qu'un petit point lumineux, emportant avec elle son contenu.

???: οὐδένωσις

La lumière du point sembla vaciller, puis trembla en s'intensifiant à une vitesse alarmante. Finalement, une explosion silencieuse de lumière envahit tout le bâtiment, s'arrêtant aux limites du champ de stase mais illuminant la nuit comme un flash (toutes les personnes à l'intérieur du bâtiment qui n'avait pas eu le temps de se protéger les yeux furent éblouies durablement). Au bout de quelques instants, la luminosité décrut et dans un hurlement semblant venir d'outre tombe la silhouette de Ninjigen apparut au milieu de la lumière avant qu'il n'aille s'écraser loin sur le sol du couloir, arborant de graves brûlures et son armure chauffée à blanc.

L'instant d'après, une sorte d'explosion d'électricité envahit le hall, balafrant les murs par sa simple présence. Elle progressait lentement, comme à la poursuite de l'ange carbonisé qui tentait de s'éloigner en rampant. Du milieu des éclairs se fit entendre une voix magicalement amplifiée, tenant plus du rugissement démentiel que de la voix de l'ancien conservateur de la Bibliothèque Simili Occulte.


GD, enfin à ce qu'il paraît: A terre, misérable vermisseau! Rampe pour ta vie, puisque c'est la seule chose que tu sois bon à faire face à moi!

La tourmente parlante ponctua sa phrase d'un déluge d'éclairs qui firent exploser plusieurs colonnes.

GD: Tu croyais peut-être que j'allais indéfiniment rester limité par mon côté humain? que je jouerais au bon petit magicien/sac de sable toute ma vie? NE TE FOUS PAS DE MOI! J'ai surpassé les capacités de tous les lanceurs de sorts qui existeront jamais!

Une véritable nasse de rubans de magie s'abattit sur Ninjigen, le ligotant et l'expédiant tête la première dans un mur, avant qu'il ne tombe lourdement au sol et tente à grand'peine de se redresser.

GD: Mais je voulais te donner une petite leçon, alors je t'ai montré ce que tu voulais voir: "moi" en train de t'affronter sous cette forme pathétique, entravé par ces artefacts grossiers! Mais tout ce temps, mon esprit n'a jamais habité ce corps un seul instant... JE SUIS LA BIBLIOTHEQUE SIMILI OCCULTE! JE SUIS LA MAGIE, LA CONNAISSANCE PURE! ET TU NE PEUX RIEN CONTRE MOI! :foudedieu:

Une partie de la déferlante d'éclairs se "teinta", commençant à émettre une lueur verdâtre caractéristique de la Malefoudre, version négative de l'électricité normale (et connue pour ses effets dévastateurs sur les créatures habituées à utiliser l'électricité). L'orage miniature enfla encore, comme s'il se préparait au coup de grâce, quand une petite silhouette rosâtre vint se planter fermement entre lui et Ninjigen.

Guu: :whistle:

GD: Guu... Tu disposes de 7 secondes pour t'écarter. Il est le seul que j'aie prévu d'éliminer aujourd'hui. J'étudierais ton cas ultérieurement.

Guu: Vraiment, grand frère? ça ne me paraît pas très "neutre bon, tendance loyal" tout ça... Ne me dis pas que tout ce temps, tu accumulais de la rancœur jusqu'à ce que dans un épisode "Dark Side" totalement surjoué et prévisible, tu te laisses aller à des extrêmes de violence et de rage? Il va falloir que ta petite soeur te remette dans le droit chemin, pour que...

GD: CESSE CES INEPTIES! TU AS FAIT TON TEMPS, RIDICULE ABERRATION! JE PEUX T'ANEANTIR D'UNE SIMPLE PENSEE! JE PEUX RAYER N'IMPORTE QUI DE LA FACE DE L'UNIVERS, S'IL A LE MALHEUR DE SE METTRE EN TRAVERS DE MES RECHERCHES!! ENFIN, PLUS PERSONNE N'EST A MÊME DE ME GÊNER!!

???: je crois que ça suffira comme ça, merci.

Une dizaine de silhouettes encapuchonnées apparut soudain dans la colonnade. Elles portaient des robes de bure grises frappées du sigle "QFV" -pour "Que Faites-Vous"-, portaient des d20 au bout de chaînettes en or et semblaient être légèrement transparentes. La scène semblait s'être figée, et une sorte de quadrillage était apparu sur tout le décor. Galdwyn Darkyl (enfin, la figurine Games Workshop d'élémentaire de foudre le représentant) jeta un regard incrédule au tas de dés géants dans un coin avant d'être interpellé par la silhouette la plus imposante:

???: Galdwyn Darkyl, ensorcelleur de niveau 16, vous avez été déclaré Hérétique par le Culte de Haimji. Vous êtes reconnu coupable d'avoir changé votre race de départ, tiré avantage des nouvelles règles vous étant applicable pour contourner les mécanismes du lancement des sorts, d'avoir Grosbillisé en faisant de votre personnage un lanceur de sorts également doué au combat rapproché et capable d'utiliser la règle "Cast from HP" sans dommages, et d'avoir utilisé les éléments sus-cités pour rentre votre personnages complètement déséquilibré en terme de jeu.. Sur le second moyen, vous êtes accusé par la présente d'avoir détourné à votre profit les ressources d'une ville entière pour profiter du surplus de puissance pour pousser encore plus loin vos violations des règles précédemment évoquées, au mépris des conséquences potentiellement gravissimes pour les pnj/pj présents, allant à l'encontre de votre alignement annoncé. Sur le dernier moyen, vous êtes pris en flagrant délit de tentative délibérée et non autorisée de meurtre de PJ, en la personne de Ninjigen Sygmato, avec la circonstance aggravante de l'utilisation du surplus de puissance litigieux pour parvenir à vos fins.

Ignorant l'élémentaire ahuri, la silhouette se tourna vers les autres et leur fit un signe de tête: ses compagnons le lui rendirent et commencèrent à psalmodier des mots étranges, d'où ressortaient souvent les sons "Parhol-pleï" et "an-thy j'eu".

???: Le Conclave et moi même ne vous accordons aucune circonstances atténuantes, Joueur Galdwyn Darkyl. Que la Justice de Haimji soit prompte et efficace, et qu'elle vous inculque le respect des Règles du Jeu.

Dans un bruit de fin du monde (ressemblant à la version apocalyptique d'une gomme effaçant le contenu d'une feuille), l'image de l'élémentaire de foudre fut comme distordue et se brouilla dans un tourbillon de formes et de couleurs. Puis il y eut un grand bruit sourd (comme des dés roulant sur une surface en bois) et tout redevint silencieux.

???, perdant de sa netteté et commençant à disparaître complêtement: Vous resterez sous cette forme jusqu'à ce qu'Haimji considère que vous vous êtes suffisamment repenti. Bon Jeu à vous.

Les silhouettes encapuchonnées s'évanouirent dans l'ombre, laissant dans la galerie ravagée un Ninjigen adossé au mur, une Guu immobile, les bras croisés, et...

La Hallebarde Galdwyn Darkyl, plantée dans le sol à l'endroit où ce dernier se trouvait quelques instants auparavant.


_________________
Looking for something I've never seen...
avatar
Galdwyn Darkyl
Intelligence Pénétrante

Masculin Nombre de messages : 669
Age : 29
Localisation : si tu as de la chance, entre tes mains
Archétype : Artefact Intelligent
Job/Hobbies : la Connaissance, la Magie, les pierres à aiguiser de qualité
Date d'inscription : 16/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] La Bibliothèque Simili-occulte de Galdwyn

Message par Eldir le Mer 19 Jan - 18:24

Un peu plus tôt un peu plus loin

Eldir : Mais qui est le rigolo qui s'amuse à lancer des livres?!

Guu : Regarde part-là

Eldir : Où-ça?

schblonk

Eldir : Aïe

Guu : Je te l'avais dit pourtant .

??? : Vous allez germer vos mères!!!

Eldir : Pardon?

Guu : Et en franchissant cette arcade, Eldir pu voir avec stupeur un porte-manteau animé prendre des livres enchanté de la section "arcano-botanique" pour les lancer sur lui. Cette terrible créature à l'aspect repoussante faisait pleurer notre héros...

Eldir : Nan j'ai pris le dico dans l'œil!

Guu : ... cet ennemi semblait marmonner des paroles mauvaises et étranges, qui dans l'oreille d'un auditeur avertit ferait penser à la voix off mégalomane.

Porte-Manteau Tulipe : Sève de pissenlit, agenouille-toi!

Eldir : Hey mais ça va pas la tête *esquive un manuel de jardinage*. Non mais je vais te calmer moi attend un peu!

Eldir commença a agiter son bâton autour de lui, traçant les runes blanches d'un sortilèges, mais il fut interrompu par un pot de Mandragore qui lui arriva en plein face et le projeta à terre. La plante commença à émettre son gémissement mortel quand Eldir la pris par les feuille et la relança sur le Porte-Manteau Tulipe qui bascula à son tour.


Eldir : Non mais oh c'est fini oui?! Tiens et où est l'étrange peste à couette?

C'est alors qu'une vague d'explosion lumineuse parcourra le bâtiment avec une violente intensité. Sentant la catastrophe arriver sur lui à vitesse alarmante, Eldir lança en urgence le peu orthodoxe mais toujours efficace sortilège de "là/pas là". A l'instant où la vague de lumière aurait du le frapper, le mage blanc disparu... et réapparut quelques secondes plus tard au même endroits.

PMT : Rhaaa qui m'a pris pour un tournesol?

Eldir : Euh ouais... bon je vais aller voir ce qu'il se passe.

Le jeune homme se dirigea vers l'immense source de puissance qu'il venait de sentir. L'aura démesuré qui en émanait avait une conformation similaire à celle de Galdwyn mais en monstrueusement plus puissant. Il se mit à courir mais fut malheureusement ralentit par une disparition impromptu et aléatoire de son sortilège qui durerai encore quelques minutes.

Eldir : Rhoooo là là mais pourquoi rien ne se passe jamais comme on le voudrais dans ce monde?

C'est alors qu'il sentit l'immense puissance de Galdwyn disparaitre, comme gommé de la réalité.

Eldir : Je me demande ce qui me fait le plus peur : l'apparition ou la disparition de cette aura...

_________________
For pony!
avatar
Eldir
Force Blanche

Masculin Nombre de messages : 126
Age : 28
Localisation : A Darkam, si-si je vous jure...
Archétype : mage blanc
Job/Hobbies : Ca dépend du moment...
Date d'inscription : 06/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] La Bibliothèque Simili-occulte de Galdwyn

Message par nécroX le Mer 19 Jan - 20:12

Et voilà ce qu’Eldir, que Guu avait précédé de quelques instants, trouva en entrant. Une hallebarde plantée dans le dallage. Un ange déchu couvert de brûlures et d’ecchymoses qui se redressait lentement dans un coin du Hall des Cérémonies ravagé, le sort de stase n’ayant pas résisté à la dernière irruption de magie. Et Guu, bras croisés, balayant d’un regard entendu l’incompréhensible chaos.

Eldir : Par tous les ratés de la matrice, que s’est-il passé ici ? Et est-ce que vous vous rendez compte que … oh oh …

Personne ne lui prêta attention tandis qu’il dessinait rapidement un sort pour rafistoler l’entaille de son bras. Ninjigen cligna des yeux avec incrédulité. Il chercha du regard les armes qu’il avait perdues dans ses derniers vols planés (s’attardant un moment sur le kukri trancheur de magie qui lui avait probablement sauvé la vie lors de l’attaque « Icosaedra »), puis fixa ses yeux sur la hallebarde. Il y avait, au fond de ses pupilles d’habitude sans émotion, comme une petite étincelle, mélange de stupéfaction et de peur. Enfin il se força à hausser les épaules (dans une grimace de douleur) et inclina la tête en direction de Guu.

Njg : Merci … pour le coup … de main … Guu-sama.
Guu : C’est cool, brother. Je suis une déesse après tout.
Eldir : Shocked
Guu : Quand j’en ai envie. Ne t’occupe pas des détails.

Eldir rassemblait ses pouvoirs pour tracer un mystérieux ensemble de symboles dorés à travers la salle. Ninjigen, lui, tenta de se relever et retomba lourdement. Il ferma alors les yeux et son visage redevint inexpressif.

Njg : Passage en pilote automatique. Initialisation du mode sans échec. Fonctions minimales requises par l’étendue des dommages. Accès aux fonctions « motricité » avancées refusé.

L’armure de Ninjigen se retourna vers la hallebarde, d’où sortait la voix (normale) de Galdwyn Darkyl.

GD : Que … Où suis-je ? Je ne sens plus rien … La Bibliothèque, les calculs, le – NON ! Qu’est-ce qu’ils m’ont fait ?!?
Njg : Empreinte vocale identifiée. Activation mp3 aléatoire du folder Sarcasme-GD.zip. … « Eh bien, pour une base de données ambulante tu as une mémoire à très court terme. Il faut te rappeler tous les combiens que tu n’as aucune chance de gagner, Electro-Emo ? »

Mais la hallebarde s’enferma dans le mutisme, laissant filer le reste des quolibets pré-enregistrés. Pendant ce temps, Guu ramassait les armes du forgeron et les remettait dans le coffre, tout en ponctuant le monologue de Ninjigen d’observations du type :

Guu : Grand frère, tu sais que dans l’Empire de Jade, des gens croient que si tu as été méchant dans ta vie précédente, tu es réincarné en animal. Je ne sais pas ce qu’ils disent qu’il faut avoir fait pour être réincarné en hallebarde, et sans même être mort, encore … Mais console-toi, ça aurait pu être pire ! Imagine s’il y avait eu une brosse à latrines dans les parages. Je verrai ce que je peux faire, la prochaine fois.

A cet instant tous ressentirent une secousse de l’ensemble du bâtiment, tandis que la voix de Roger s’élevait :

Roger : Avertissement aux occupants de l’enceinte de la Bibliothèque. Le champ de stase est maintenant complètement rompu, ce qui laisse le périmètre immédiat dangereusement sensible aux altérations de réalité. Par ailleurs, la modification de statut du Conservateur a laissé le reste du mana accumulé hors de contrôle. Mon accès aux enchantements canalisateurs a été restreint, il m’est impossible d’intervenir. La masse critique est en train de s’effondrer. Eruption prévue pour dans 13 secondes.

En effet, partout dans la Bibliothèque les dernières traces de coloration sépia s’effaçaient des murs et du sol comme du feu se propageant sur une feuille de papier. Les murs se mettaient immédiatement à se gondoler, à faire des bulles ou à se replier sur eux-mêmes. Diverses aberrations aléatoires devenaient réelles, et des bouts de réalité cessaient d’exister. Et c’est le couloir où ils se trouvaient qui était l’épicentre du phénomène. L’un des murs se changea en vapeur, révélant une fenêtre ouverte droit sur le plan élémentaire du Feu, où une salamandre prenant son bain de lave leur fit un geste offensé. Un hippopotame apparut dans un *pouf* de fumée sentant la lavande, et fut aussitôt pétrifié. Des éclairs fusèrent en travers du couloir, mais la plupart étaient absorbés par les runes dorées qu’Eldir s’efforçait de disposer un peu partout.

Eldir : Je le sens venir ! Le cœur de la Bibliothèque va être changé en cratère ou en déchirure dimensionnelle, ou les deux ! Notre seule chance, c’est d’absorber le mana en trop … Mais tout seul … La Bibliothèque ne peut pas m’aider, comme pour les bombes ?
Roger : Impossible sans autorisation de l’administrateur système. 10 secondes.

Mais la hallebarde restait silencieuse.

Eldir : Je me demande … Si Darkyl est là-dedans –

Alors qu’il courait, main tendue, vers la hallebarde, une portion du dallage se changea sous ses pieds en tuyau faisant toboggan vers une piscine de piranhas. Son bâton se coinça en travers du trou et il se retrouva suspendu par une main.

Roger : 8 secondes.
Eldir : Aidez-moi ! Remontez-moi ! Il faut que je détourne cette énergie à la masse ! Si l’esprit de Galdwyn est encore dans sa hallebarde, je peux peut-être utiliser ses connaissances pour amplifier mon sort !

L’armure de Ninjigen fut secouée d’un soubresaut, tandis que la tête se tournait vers Eldir. Guu, quant à elle, sautillait d’un pied sur l’autre en esquivant les mille-pattes jaunes qui jaillissaient de nulle part et y replongeaient.

Njg : Vous tentez d’exécuter une fonction contraire à la sécurité du système. Êtes-vous sûr de vouloir continuer ? … Une erreur peut survenir si vous désactivez le pare-feu. Voulez-vous continuer ? … Veuillez confirmer que vous avez accès à cette fonction. … Raaaah ! *hurk* J’ai inclus … trop de boucles de sécurité … barbantes …

Le forgeron, s’appuyant sur sa Trinity Blade, parvint à se remettre à genoux et à avancer, limite à quatre pattes, vers la hallebarde. De petites lignes de magie reliaient maintenant les symboles d’Eldir, mais la toile qu’ils formaient ne suffisait pas à couvrir l’ensemble de l’épicentre de la déstabilisation de la réalité. Trois githyankis se battant en duel traversèrent le couloir sans leur prêter attention. Ils croisèrent de faibles échos de Galdwyn et Ninjigen revivant leur duel. Dans un coin, l’air lui-même s’enroula comme une crêpe. Le mur disparu ne laissait plus entrevoir une salamandre, mais une grotte pleine de stalactites, mais un champ de fleurs, mais un nuage marron, mais les fonds océaniques, mais un réverbère dans une forêt , mais …
Un chevalier et son écuyer descendirent le couloir en courant.


Chevalier : « Perdus dans les couloirs du temps », qu’il disoit … Maudit enchanteur !
Ecuyer : Oui-da, messire ! Que ne sommes-nous restés au château à taquiner la gueuse !
Eldir : Eh ! Regardez où vous marchez, c’est ma main ! Surtout ne m’aidez pas !
Roger : 4 secondes.

Ninjigen atteignit la hallebarde, la saisit d’une main, et l’arracha du sol (celui-ci ayant été remplacé par des steaks). Il se dressa sur ses genoux, la soupesa et eut un sourire sans joie.

Eldir : Qu’est-ce que vous faites ? Vous devez m’aider ! Nous sommes tous en danger !
Roger : 2 secondes.
Njg : … *kof* … M’en fiche.

Il lança la hallebarde de toutes ses forces dans le trou dimensionnel du mur en face, qui n’était plus qu’un tourbillon de couleurs de taille changeante décrivant des huit et faisant des petits. Puis il s’effondra en crachant du sang.

Njg : Sayonara ... cure-dents à pile ... Twisted Evil
Roger : 1 seconde.
Eldir : ET TULIPE !

Il lâcha une main de son bâton et frappa de sa paume la paroi du toboggan, faisant apparaître une rune vert-doré. Tous les fils de magie convergèrent vers elle, alors que le couloir semblait faire un nœud avec lui-même, puis gonfler comme une baudruche, puis plus traditionnellement exploser cataclysmiquement.

*SHA-VA-ZABLAAAAAM*

Les explosions magiques, ça fait un bruit bizarre.

Quand la fumée commença à se dissiper, voici ce qu’un observateur aérien aurait vu : dans la ville, les différentes altérations mineures dues aux remous se propageant depuis la Bibliothèque s’étaient dissipées. Quelques personnes se remettaient mal d’avoir eu leurs entrailles téléportées hors de leur thorax, une ou deux portions de mur finissaient de fondre, et des créatures bizarres se terraient dans les coins sombres, mais rien de bien grave. Les couloirs de l’université et de la Bibliothèque elle-même étaient eux aussi plus calmes (bon, admettons que notre observateur aérien voit à travers les toits) : certes, différents objets animés, démons et aberrations arrivés là par hasard continuaient à saccager partout, mais au moins le reste du bâtiment était redevenu inerte. Dans le hall, où le sol s’était figé en forme de vague façon surf, un barbare libéré de ses brins d’herbe contemplait d’un air ébahi la maison en pain d’épice qui avait remplacé la porte d’entrée. A l’extérieur, un ensorceleur à l’allure de fonctionnaire (avec une grosse bosse sur la tête) traçait au sol des séries de glyphes d’abjuration pour contenir l’expansion de quelques vortex résiduels.

Au cœur du bâtiment, par contre, ne restait du Hall des Cérémonies et alentours qu’un cratère noir, goudronneux et fumant. L’explosion avait projeté les débris haut dans les airs, et le panache de poussière cachait tout. Même pour notre observateur aérien. Et pourtant, c’était Guu.

Zoom arrière sur notre petite fille adorable préférée, redescendant lentement vers le sol, un gros parachute attaché au dos, un coffre dans une main et un forgeron lunatique et comateux dans l’autre.


Guu : On dirait que le mage blanc a au moins réussi à empêcher le pire. Les dieux savent ce qui serait arrivé si le mana s’était librement déchargé sur un tissu spatio-temporel déjà affaibli et avait déferlé sur la ville … Bon, moi aussi je le sais. Mais pas de spoilers.
Njg : La batterie est presque vide. Veuillez recharger le système ou vous perdrez toutes vos données.


Dernière édition par nécroX le Dim 11 Déc - 16:39, édité 1 fois

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] La Bibliothèque Simili-occulte de Galdwyn

Message par FarFade le Dim 30 Jan - 18:34

Le barbare qui avait commencé à manger la maison en pain d'épices fût soudainement détourné de son repas par un coup derrière la tête.
Un heaume volant s'entêtait à former une bosse à l'arrière du crâne de Adrieny. Ce dernier fût légèrement surpris (faut dire qu'il vient de perdre sa fourrure d'herbe qui était apparue aussi soudainement qu'elle est partie) puis balança un magistral coup de boule au casque qui fût projeté à quelques mètres dans un bruit de gémissement.
Il regarda ou était atterrit le casque et s'aperçut de la présence d'une table, debout sur deux ses pieds, et d'un chandelier.


Table : Zarmaaaa !! Qu'est ce qui t'prends de mettre un frontal à notre pote ?
Chandelier : Euh... Vous croyez qu'on fait le poids ?
Table : Fait pas ta taffiole on va l'allonger en deux deux...
Adrieny : DEPUIS QUAND LES OBJETS PARLENT ENTRE EUX ?

A peine eut-il finit sa phrase qu'une boule de cire brûlante lui percuta le thorax.

Adrieny : AAAAH !! C'EST CHAUD !!!

Il tenta d'enlever la cire en vain, cria et fonça vers le chandelier. La table lui barra la route en lui envoyant un front-kick dans le bide ce qui le fit s'agenouiller.

Table : Fais voir si t'es un vrai !! J'vais t'montrer comment on s'bat en vrai !!

Un des pieds de la table se courba et tel un coup de genou, vint frapper le visage du barbare et projeta sa lame au loin.

Table : A mains nues comme à l'ancienne ! Ouaiche !!
Adrieny : PAS DE PROBLEME !!

Il envoya une droite juste au dessus de la bouche de la table (car oui elle a une bouche pour parler, situé sous la table et donc face au barbare vu qu'elle est debout); cette dernière pivota sous le choc alors que le heaume et le chandelier venaient à sa rescousse.

_________________
... quand les poulpes auront des dents.
avatar
FarFade
Asylum Imperator

Masculin Nombre de messages : 881
Age : 26
Localisation : Dans les méandres d'un cerveau torturé, et poulpeux.
Archétype : Poulpe.
Job/Hobbies : Tenter de conquérir le monde. Et manger des sardines.
Date d'inscription : 04/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] La Bibliothèque Simili-occulte de Galdwyn

Message par adrieny le barbare le Lun 31 Jan - 18:03

Pour pouvoir battre aisément ses drôles d'ennemis, Adrieny le barbare ce saisit du chandelier(Quand celui-ci allait encore venir lui bruler le visage) et s'en servit comme d'un gourdin contre le heaume et la table.
Mais après quelques minutes de combat la table était toujours debout et lui dit:

-Table: Tu as pu vaincre le heaume et le chandelier, mais moi, même avec ton arme tu n'arriverait pas à me vaincre!
-Adrieny: AH OUAIS???
Adrieny ce saisit alors de ses 2 armes qui n'était pas trop loin et commença à tailler dans le vif du sujet...
-Table: Argh, tricheur on avait dit ourgh, à main nues!
-Adrieny: Dans un combat à mort tout les coups sont permis(HRP/:Petit plagiat d'une phrase de Végéta, désolé mais j'ai pas pu m'en empêcher),
CRÈVE!!!
A ces mots adrieny coupa la table en 4 morceaux et continua jusqu'à former des allumettes.
-Adrieny: Bon... Ça c'est fait, faut que je retrouve cette fille bizarre on a pas fini notre combat.
Et il s'éloigna jusqu'à la sortie (Enfin il la cherchait.)

_________________
***********************************************
Le ranger: Nous arrivons à une intersection et 3 choix
s'offrent à nous.
Il faut décider d'une direction à prendre...

L'elfe: A droite!

Le nain: Tout droit!

La magicienne: A gauche!

Le voleur: En arrière!
avatar
adrieny le barbare
Meillleeuur *hic* aami *snif*

Masculin Nombre de messages : 28
Age : 22
Date d'inscription : 25/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] La Bibliothèque Simili-occulte de Galdwyn

Message par Eldir le Lun 31 Jan - 18:22

Revenons dans le temps quelques minutes avant.

Flashback et compagnie.

Quelques secondes avant la titanesque déflagration, Eldir avait tenté de rediriger l'explosion dans une de ses runes de canalisation (non non rien à voir avec un plombier). L'opération était voué à l'échec vu l'ampleur de la force en présente. Cette tentative permis tout de même de rediriger en partie la force de l'explosion vers le haut et non pas sur les côté, sans quoi la ville aurait été désintégré (dérivé si vous préféré Rolling Eyes ).

A l'instant où la vague d'énergie allait frapper le mage blanc qui c'était alors résigné à une désintégration certaine, il disparu...

... Pour réapparaitre quelques secondes après, on ne dira décidément jamais assez de bien du là/pas là.

Eldir fut projeté au sol par le souffle résiduel de l'explosion et gentiment brûlé par les vagues de mana chaotique brut qui déferlaient sur lui en distordant une bonne partie de la bibliothèque.

Eldir : Pas possible de rester ici ... quitte ou double.

L'espace autour du mage blanc se déforma autour du mage blanc comme du caramel fondu, il fut enveloppé de cette étrange non-substance et l'ensemble disparut.

_________________
For pony!
avatar
Eldir
Force Blanche

Masculin Nombre de messages : 126
Age : 28
Localisation : A Darkam, si-si je vous jure...
Archétype : mage blanc
Job/Hobbies : Ca dépend du moment...
Date d'inscription : 06/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] La Bibliothèque Simili-occulte de Galdwyn

Message par Galdwyn Darkyl le Mer 2 Fév - 21:17

La nuit était tombée sur la ville de D-city, et accessoirement aussi sur la Bibliothèque Simili Occulte -enfin ce qu'il en restait-.

Le Campus avait été relativement épargné, ainsi que les principaux locaux du Conservatoire, en revanche le Hall des Cérémonies ainsi qu'une bonne partie de la Faculté de Divination était partie en fumée (littéralement pour deux étages réservés aux boules de cristals qui s'étaient changés en fumée rose pétard). Un assez imposant cratère noirâtre ayant l'apparence, l'odeur et la consistance du caramel crâmé occupait tout le centre la zone, délimité par plusieurs barrières d'abjurations installés par le SMFO qui ne voulait plus prendre de risques.

Au sein même de la Bibliothèque Simili-Occulte, les sorts de protections des livres étaient activés, mais ça devait plus probablement être le résultat d'une mesure de sécurité de dernier recours: en effet, Roger le Système de Sécurité ne s'était pas réactivé depuis le combat entre le Conservateur Galdwyn Darkyl et l'ange déchu Ninjigen. En fait, la seule personne qu'on avait vu sortir des locaux était un robuste barbare qui, bien que visiblement secoué par une expérience de lecture forcée par des livres animés, avait plus ou moins à lui seul "tranquilisé" les environs (faisant honneur à l'un des surnoms Crom: LE PACIFICATEUR). Il avait été pris en charge par quelques soigneurs du SMFO -son insistance à trouver et "faire sa fête à cette saleté de petite fille rose" avait un moment fait craindre pour sa santé mentale- et venait de recevoir le traditionnel dernier sort de soins superficiels "pour la route" quand un piquet de gardes s'approcha de lui.


Garde: Vous êtes bien le type qui est sorti de cette maison de fous?

Adrienny le Barbare: Ouais. Pourquoi, ça te dérange?

Garde: Pas du tout, m'sieur, pas du tout. Au contraire, le Grand Maire de notre ville a été impressionné par votre héroïsme et voudrait vous offrir le poste de capitaine de la Garde.

AlB: Suspect Capitaine? Comme ça, d'entrée de Jeu? c'est pas que ça me dérange, mais y'a pas une histoire de... Hiérarchais pas quoi à respecter?

Garde: Ben, vous savez, le nouveau maire a été plutôt... Flou sur l'organisation de la garde: on a 6 capitaines, 5 lieutenants, 87 chevaliers de l'ordre de la sucette et une mascotte. On a pas la moindre idée de qui est censé commander, donc on se contente de faire ce qu'il nous dit quand il nous parle. Rolling Eyes

AlB: Y'a une gamine que je voudrais bien retrouver. ça pourra se faire?

Garde: Oui, bien sûr, une fois dans la garde il suffira d'aller voir le maire et le convaincre de la déclarer hors la loi. C'est pas dur, inventez une histoire à propos de vols de bonbons ou de lèse-Mairité. Alors, vous en dites quoi, m'sieur?

_________________
Looking for something I've never seen...
avatar
Galdwyn Darkyl
Intelligence Pénétrante

Masculin Nombre de messages : 669
Age : 29
Localisation : si tu as de la chance, entre tes mains
Archétype : Artefact Intelligent
Job/Hobbies : la Connaissance, la Magie, les pierres à aiguiser de qualité
Date d'inscription : 16/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] La Bibliothèque Simili-occulte de Galdwyn

Message par Galdwyn Darkyl le Dim 6 Mar - 11:31

Quelques jours plus tard, le Campus Magique de Darkham City était toujours aussi désert qu'auparavant. Suite à l'incident magique ayant, selon les rumeurs, coûté la vie au Conservateur et propriétaire de la Bibliothèque Simili Occulte Galdwyn Darkyl; les autorités de la mairie avaient décidé de fermer temporairement l'Université vu que les multiples sortilèges et rituels lui permettant de fonctionner s'étaient désactivés en même temps que le système de sécurité de la Bibliothèque (les protections sur les livres et les artefacts demeuraient, cependant).

C'est alors qu'un beau jour arriva, accompagnée par Aljashus, la nouvelle Directrice du Campus: la Grande Thaumaturge Elecia Omnimonda Tulavucella Magrettite elle même. Après un bref tour du Campus, elle reprit contact avec les autres universités, rappela les divers professeurs qui n'étaient pas en "congé" avec le reste de la population et grâce à eux réussit à réactiver les rituels alimentant en mana le campus, permettant ainsi que les étudiants restants reprennent les cours. Cependant, la Bibliothèque Simili Occulte restait toujours hors-service tant que Roger le Système de Sécurité était désactivé...

_________________
Looking for something I've never seen...
avatar
Galdwyn Darkyl
Intelligence Pénétrante

Masculin Nombre de messages : 669
Age : 29
Localisation : si tu as de la chance, entre tes mains
Archétype : Artefact Intelligent
Job/Hobbies : la Connaissance, la Magie, les pierres à aiguiser de qualité
Date d'inscription : 16/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] La Bibliothèque Simili-occulte de Galdwyn

Message par adrieny le barbare le Jeu 10 Mar - 9:01

Suite à l'offre des gardes, Adrieny ce rendit chez le maire pour en savoir plus.

_________________
***********************************************
Le ranger: Nous arrivons à une intersection et 3 choix
s'offrent à nous.
Il faut décider d'une direction à prendre...

L'elfe: A droite!

Le nain: Tout droit!

La magicienne: A gauche!

Le voleur: En arrière!
avatar
adrieny le barbare
Meillleeuur *hic* aami *snif*

Masculin Nombre de messages : 28
Age : 22
Date d'inscription : 25/12/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] La Bibliothèque Simili-occulte de Galdwyn

Message par nécroX le Sam 12 Mar - 17:16

Dans les étages des bâtiments de l’Université, Elecia O. T. Magrettite et les membres disponibles du corps professoral de l’Université se réunissaient autour d’une table de conférence, portant un palantir incrusté en son centre.

EM : Bonjour chers confrères, et merci de vous joindre à moi pour ce premier conseil d’administration extraordinaire de l’Université de magie de la Nouvelle Darkam-City. J’ai attendu une semaine après ma prise de fonctions avant de vous réunir, le temps de prendre mes marques. Avant que nous attaquions, l’Université adresse de chaleureuses félicitations à Maître Nightwitch pour la brillante victoire des BCBF.

Quelques applaudissements polis.

Dew : *ronfl* Hein ? Que ? … Grrmm, merci, sympa, tout ça. C’tait facile.
EM : Cependant, Maître Nightwitch, je crains que vos méthodes disciplinaires avec une équipe professionnelle ne soient pas transposables en l’état à des étudiants en magie. Je ne vous apprends pas que la Force et la Constitution leur servent de caractéristique poubelle … sans parler du fait qu’ils sont vivants, eux.
Dew : Bof. Du pareil au même. La clé, c’est la sélection naturelle.
EM : Nous en rediscuterons plus tard. Disons juste que si je soutiens l’idée d’un poste de Coach sportif pour l’université, il m’est apparu que vos cours de sport avaient le plus haut taux d’absentéisme du campus. Nous devrons aussi parler de votre oncle …
Dew : *ronfl*
EM : Ce qui m’amène au cas quelque peu semblable du professeur honoraire Dawarsen. Je tiens à redire que lancer des sorts de zone dans les rangs d’un amphithéâtre n’est en aucun cas justifiable par les termes « entraînement à la pratique du contresort ». Dois-je rappeler que nos cours d’Histoire, notamment, sont suivis par de futurs clercs, scribes ou érudits sans la moindre capacité magique ?
Alj (prenant des notes) : Le professeur Dawarsen, dont d’ailleurs la situation géographique et même existentielle est sujette à questionnement ces derniers temps, et qui est donc considéré jusqu’à nouvel ordre comme en congé longue durée sans traitement, n’est pas membre du corps professoral et a fortiori du conseil d’administration de l’Université, Madame le Conservateur. Sa présence fortuite à plusieurs des réunions du conseil suscité n’avait aucun caractère officiel ; seule une cooptation bienveillante faisait tolérer sa présence. Son temps de parole était restreint et ses propos non pris en compte dans les minutes et les comptes-rendus des réunions. Lesdits propos se limitant en l’occurrence à … attendez … « Quand est-ce qu’on les fait se battre en duel de magie noire, les moutards ? », si j’en crois mes notes.
EM : Je tenais juste à rappeler quelques principes. Commençons maintenant la réunion proprement dite. En premier lieu, un bilan exhaustif des conséquences de l’incident ayant mené à la disparition de mon prédécesseur s’impose.
Alj : Je vous ai fait transmettre l’état des lieux complet des bâtiments et dépendances du campus.
EM : Oui, merci. Mais avant toute chose, faire ce bilan me serait beaucoup plus facile si je SAVAIS ce qui est arrivé. Comment une université se retrouve-t-elle avec un trou fumant en son centre, un Conservateur disparu, des manifestations magiques dans tous les coins … ?
Alj : Excellente question, Madame. Je soumets au conseil une motion pour que vous soit présenté le rapport de police résumant les conclusions du SGI suite à l’enquête de terrain réalisée dans les trente-trois heures ayant suivi la retombée des radiations magiques en-dessous du seuil de sécurité et la sécurisation du périmètre par la garde municipale, assistée à titre gracieux par la milice privée vouée au service liturgique de l’entité divine connue sous le nom de Drehk, et du citoyen non affilié à un service d’ordre connu, et ayant déclaré s’appeler Adrieny (orthographe supposée, du fait de l’illettrisme de l’intéressé, et de la fracture de sa mâchoire au moment de l’enregistrement, en raison d’une précédente confrontation avec un orignal fiélon transplanaire).
EM : Comment se fait-il que ce rapport ne me soit soumis que maintenant ?
Alj : Le Grand Maire avait fait classer le dossier sous la mention « Top secret ».
EM : Est-ce vraiment si confidentiel ?
Alj : Non, mais il éprouvait une certaine attirance pour la sonorité du mot.

Le palantir s’illumina, et en son cœur apparurent des images. Elecia pressa une rune gravée dans le bois de la table, et les images furent projetées en trois dimensions au-dessus du palantir. La scène montrait ce qui avait été le couloir non loin du Hall des Cérémonies, à présent épicentre d’un cratère entouré de banderoles jaunes, et où s’affairaient des gobelins en combinaison faites de cuir, de rivets, et de visières de métal. La voix d’Aljashus se fit entendre.

Alj : « Ici Vungeklerren, Aljashus, sous-secrétaire du Syndicat des Manieurs de Forces Occultes, Manitou des Régulateurs des Flux de Mana Régionaux. Coefficient espace-temps : 3397,488 degrés stipulaires au nadir du plan Astral ; 2045CZB ; 43,7 de déviation temporelle. En raison de la particulière gravité des faits ci-après décrits, l’enquête officielle fait l’objet du présent enregistrement magique, dont une copie sera versé au dossier municipal et une aux archives de l’Université. Les analyses des experts du SMFO disponibles- »

EM : C’est-à-dire vous et … ?
Alj : Il se trouve que, du fait de la drastique déplétion en effectifs humanoïdes et affiliés subie par l’ensemble de la communauté darkamienne, j’étais en l’occurrence seul à-
EM : Oui, ça aussi il faudra que quelqu’un m’explique. Toutes ces disparitions, à quoi sont-elles dues ???
Alj : Je crains que le Grand Maire n’ait voulu tester sur ce dossier le tampon « Encore Plus Ultra Top Secret, Pas Touche, De Toute Façon T’As Pas Envie de l’Ouvrir Y A Des Portraits des Gretas Dedans ».
EM : Encore ???
Alj : Mais si cela peut vous être d’un quelconque réconfort, le dossier en question est vide. Nous n’avons aucune théorie, si embryonnaire soit-elle, sur les raisons qui-
EM : Oui, je vois, poursuivez l’enregistrement.

Alj :« -attribuent l’ensemble des phénomènes ayant frappé la ville à l’accumulation de mana au-delà de la masse critique par Galdwyn Darkyl, et à la perte brutale de contrôle d’icelui, engendrant des perturbations à cinétique ondulatoire classique. Si les moyens de cette accumulation sont connus (détournement des régulateurs de mana, voir pièces A1 à 27 du dossier), reste à élucider l’enchaînement de faits qui ont conduit à la perte de contrôle susmentionnée et à la disparition du principal suspect (Darkyl) et de deux témoins clés, Ninjigen Sygmato et Guu. Les témoignages du dénommé Adrieny et de Monsieur le Ministre Auxiliaire Chargé des Affaires Critiques ont permis de comprendre les événements qui s’étaient déroulés dans le Hall de la Bibliothèque. Enregistrement à présent des conclusions des analyses de terrain.»

La tête d’un gobelin apparut en gros plan dans l’image, faisant tressaillir Madame le Conservateur. Il parlait à toute vitesse en gobelin, brandissant des parchemins crasseux, un drôle d’ustensile magique ressemblant à une baguette de sourcier sur laquelle on aurait soudé du cristal de roche, et pointait du doigt un réseau clignotant de champignons fluorescents parsemant la zone. Puis Klaus apparut dans le champ, l’air las et blasé.

Klaus : « En l’absence du commissaire principal Héliote Nénesse et de 80% des effectifs du SGI, soit disparus le jour dit "du Savon Noir", soit décédés en faisant leur devoir (quoi que ce devoir puisse être), soit ayant fui la ville pour retourner élever des squigs dans les cavernes, l’enquête est ici menée avec ce que nous avons pu réunir d’agents, dirigés par le lieutenant Horass Yokeyn.»

Entrée d’un hobgobelin à cheveux rouges dans le champ du palantir.

HY : « Comme mon subordonné vient de le préciser, les lectures du champ magique résiduel confirment la modélisation sur 5 niveaux de réalité établie par maître Vungeklerren. La majorité de l’université semble avoir été protégée par un champ de stase ou quelque chose d’approchant. Ca rend le travail du déchromatostombulateur plus difficile- »

Zoom sur une machine ressemblant au croisement d’un scarabée vrombissant, d’un golem de ménage et d’une cage thoracique. La machine était en feu et des gobelins piaillaient autour en jetant des seaux d’eau.

HY : « -mais le champ de stase a dû se briser par endroits, ce qui nous a permis de lire quelques traces magiques, assistés de sorts de divination du SMFO. De plus on trouve dans la cour centrale des traces d’impact d’armes blanches. Apparemment il y a eu un combat fortement magique de grande intensité. La magie semble provenir de Darkyl, ou de la Bibliothèque, nous ne parvenons pas à discriminer. Ensuite au moment du pic de déstabilisation la stase a dû lâcher, mais les signaux sont saturés par les anomalies magiques. La seule trace cohérente se répand dans toute la superficie du cratère et semble liée à l’explosion finale.»
Alj : « Précisons que c’est avec cette explosion que les faits divergent de mon modèle hypothétique sur 5 niveaux de réalité présupposant une masse critique de mana soudainement libérée sans inertie et soumise seulement à sa pression interne. Cette trace semble donc avoir joué un rôle canalisateur.»
HY : « Et la signature magique est unique. Nous l’attribuons à cet Eldir, seul autre lanceur de sorts dont la présence nous soit connue dans le bâtiment à ce moment. D’après le témoignage du barbare, le moment où il a quitté le Hall correspond.»
Alj : « L’interrogatoire supervisé par l’inspecteur Dérikk (voir appendice3A) fait mention d’une tentative de contrôler le mana sauvage, de la part du prévenu. La présence de Guu, et Sygmato dans un état critique, est également mentionnée. Étrangement, Eldir parle de Darkyl, alors que sa signature disparaît à peu près à ce moment. »
HY : « Voici donc ce que nous savons. Sygmato, l’épéiste, est venu affronter Darkyl. L’interrogatoire de ses employés nous le confirme. Darkyl a blessé Sygmato, mais le combat lui a fait perdre le contrôle de la magie accumulée. Eldir est arrivé au moment où l’effondrement magique commençait. Darkyl était semble-t-il encore là. Puis il disparaît, soit détruit intégralement, soit happé par les fuites transplanaires qui se sont multipliées dans le coin, comme vous le montrent les réactions des Amanites Astrales. Une seule explication : voyant ce qui se passait, Eldir a tenté de retenir la magie pour la retourner contre Darkyl. Celui-ci a soit été détruit avec Sygmato, soit s’est enfui dans le multivers. Eldir est … »

Horass Yokeyn sortit de sa tunique des lunettes noires et les plaça lentement sur ses yeux.

HY : « … un dangereux terroriste tueur de mages. »

L’enregistrement arrivant à son terme, le palantir s’éteignit.

Alj : C’est la conclusion provisoire du dossier. Tous nos sorts de Divination et les enquêteurs du SGI n’ont pas réussi à retrouver Sygmato, Darkyl ou Guu, seules personnes dont le témoignage pourrait innocenter Eldir. Si un jour nous parvenons à reprendre contact avec les autres lanceurs de sorts affiliés au syndicat ou habitant la ville sans l’avoir rejoint, nous tenterons d’user de sorts plus puissants, mais le facteur temps est un enjeu majeur et déjà toute lecture par déchromatostombulateur ne fournirait plus d’élément pour faire avancer la quête d’éléments à charge ou à décharge. Eldir attend maintenant son procès, où peut-être sous l’effet stimulant pour sa psyché du stress environnemental occasionné, des éléments narratifs nouveaux ou mieux agencés referont surface ; mais en attendant …

La Grande Thaumaturge Elecia O. T. Magrettite échangeait des regards consternés et fort peu protocolaires avec les autres membres du conseil d’administration, dont certains faisaient mine de se faire hara-kiri avec leur bâton de mage.


Dernière édition par nécroX le Mer 28 Déc - 18:34, édité 2 fois

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] La Bibliothèque Simili-occulte de Galdwyn

Message par Galdwyn Darkyl le Lun 25 Avr - 10:44

Quelques temps plus tard, à l'extérieur de la salle du conseil...

Fonctionnaire Alpha, un large paquet de parchemins sous le bras: debooout les damnés de la teeeeeeeerre, debouuuut les forçats de la faiiiiiiiiiiiiiim... Ah, non, pas encore?!

Fonctionnaire Bêta, sortant d'une petite salle secondaire: De quoi parles tu?

FA: Ben, de la porte de la salle du conseil! ça fait trois ou quatre fois que je me pointe, et à chaque fois elle est fermée à clé!

FB: C'est à cause de la réunion organisée par la nouvelle Conservatrice: j'ai l'impression que ça dure depuis un mois!

FA: 'faut dire aussi, vu tout le myosotis à régler, j'imagine qu'ils ont du pain sur la planche. *soupir* Je suppose que ça veut dire que je pourrais pas non plus les lui donner cette fois ci...

FB: à qui, la conservatrice? et quoi donc?

FA: elle m'avait demandé un compte rendu de la situation du campus, au niveau des étudiants et des professeurs, pour recommencer au plus vite à assurer nos activités normales.

FB: c'est sûr qu'avec cette espèce d'excursion généralisée... Si seulement j'avais pas été submergé de travail, j'aurais pu y aller!

FA: par "submergé de travail", tu veux dire "occupé à faire le listing des fournitures de bureau manquantes pour ne pas t'occuper de la montagne de dossiers en retard"?

FB: VOILAAAAA. Enfin bref. Et donc, cette situation du campus?

FA: Eh bien, je vais pouvoir lui dire que nous avons rétabli le cours normal des choses... L'avantage avec la nomination d'une nouvelle conservatrice avec un nouveau carnet d'adresses, c'est qu'elle a pu très rapidement faire appel à ses anciens collègues pour venir assurer la majorité des cours ici, solliciter des programmes d'échanges estudantins avec les autres universités... Nous pouvons donc de nouveau assurer les cours. Et avec la masse de cours pré-enregistrés par l'ancien conservateur, l'ensemble du cursus peut être couvert!

FB: les cours pré-enregistrés? mais je croyais que l'accident magique avait grillé l''enchantement?

FA: celui de la Bibliothèque, oui. Du reste, le bâtiment est toujours condamné. Par contre, la partie associée à l'Université a relativement peu souffert, et la Conservatrice a réussi à réactiver le système de retransmission des cours.

FB: Eh ben... Ils ne plaisantaient pas quand il parlaient de la "plus grande théoricienne magique de la Terre de Fangh"...

FA: Ouaip. Enfin bon, on papote, on papote, et j'ai du travail, moi...

FB: Ouais, moi aussi...

FA&FB: Smile Laughing expl

FA: Amuse toi bien au tournoi de fléchettes!

FB: et bonne sieste!

_________________
Looking for something I've never seen...
avatar
Galdwyn Darkyl
Intelligence Pénétrante

Masculin Nombre de messages : 669
Age : 29
Localisation : si tu as de la chance, entre tes mains
Archétype : Artefact Intelligent
Job/Hobbies : la Connaissance, la Magie, les pierres à aiguiser de qualité
Date d'inscription : 16/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] La Bibliothèque Simili-occulte de Galdwyn

Message par nécroX le Jeu 29 Déc - 0:11

Et le conseil extraordinaire se poursuivait …

Alj : … et que la monopolisation du mana par Darkyl assécha magiquement le reste de la ville, faisant ainsi défaillir nombre des enchantements permanents qui s’y trouvaient. Puis Darkyl a peu à peu perdu le contrôle de la masse critique accumulée, ce qui a conduit à ces vagues de déstabilisation de la réalité prenant la Bibliothèque comme épicentre et balayant l’ensemble de la ville. L’infrastructure du campus elle-même a été en partie épargnée par le phénomène, du fait d’une double isolation au cœur d’un champ de stase, et derrière un mur de force. La masse critique de mana aurait dû finir par s’effondrer sur elle-même, et l’explosion subséquente aurait balayé tout ou partie de la cité, d’après nos relevés ; cependant si nous procédons à une reconstitution miniaturisée de l’événement, ce qui nécessitera une maquette à l’échelle de la Bibliothèque Simili-Occulte, une esseulite de 200 carats, un sort de stase avec correction d’échelle inertielle, treize mages et un accélérateur de mana à bifocale, je pense qu’une cinquantaine de mesures à six ou sept variables faciliteront la compréhension de …
EM : Nous n’allons pas nous lancer là-dedans. D’abord parce que ça ne fait même pas une semaine que les régulateurs de mana ont retrouvé leur programmation normale.
Alj : Après quatorze jours de remise en service progressive, comme le recommande la note de service modifiant le manuel d’utilisation et précautions d’usage pour des régulateurs Nexarchios 888.
EM : Oui, oui. En tout cas, nous recevons à nouveau des suppléments de mana, et nous avons des besoins plus urgents que des expériences de magie théorique. Et surtout, nous n’allons pas nous lancer là-dedans parce que ça ne nous intéresse pas. Cet incident est vieux de, je ne sais pas, vingt jours ? Nous nous occupons d’une Université et de sa Bibliothèque. Les dégâts nous intéressent, parce qu’il est grand temps que nous les réparions, mais les causes, et ce qu’il a bien pu arriver à Darkyl, ne sont pas de notre ressort.
Alj : Entendu, Madame.
EM : L’important est que les choses reviennent enfin à la normale. La partie Enseignement de l’Université, ainsi que les locaux dédiés aux enseignants et mages agréés, ont été à peine touchés, et fonctionnent à nouveau. J’ai personnellement veillé à ce que l’offre de cours souffre le moins possible. J’ai pu rétablir, grâce à des copies manuscrites de l’archivage, le système de projection des cours enregistrés. Le cœur du problème reste la Bibliothèque elle-même. Une des bonnes nouvelles, c’est que depuis tout ce temps nous n’avons pas détecté de retour d’instabilité de la réalité. Et fort peu de monstres semblent demeurer dans les locaux abandonnés. Ce barbare et la garde ont dû en déloger la plupart. Au fait, le barbare, il est toujours dans le Hall en ruine à marmonner "Capitaine ou pas capitaine … Là est la … ‘fin chais pas, quoi ", ou il a fini par se réveiller ?
Un professeur : Oui Madame. Il est sorti de sa transe la semaine dernière et est parti en courant comme un fou dans la direction de l’Hôtel de Ville.
EM : Pas trop tôt. On va enfin pouvoir commencer à faire des travaux dans le Hall. Les ouvriers avaient peur de lui.
Un autre professeur : Le sol est fichu, et des pans de murs entiers se sont évanouis dans le néant. Il faudra peut-être, comme pour plusieurs autres pièces, raser et rebâtir.
Alj : Sans compter que l’explosion centrale, en plus d’oblitérer des structures entières, a aggravé la déstabilisation de murs porteurs déjà diversement affectés par la vague de perturbation de la réalité …
EM : Je me doute que les travaux seront longs et coûteux. Et ce, malgré nos fonds exsangues … La bonne nouvelle, c’est que j’ai consulté les plans, et la Bibliothèque disposait de niveaux souterrains et d’ailes éloignées qui ont été peu touchés. On pourra y transférer les ouvrages le temps des travaux, pour que les étudiants et le public puissent à nouveau y accéder.
Un professeur : Il y a assez de place pour ça ?
EM : Oui, Galdwyn avait vraiment bâti pour le futur. Ce complexe pourrait abriter plus de livres que n’en contiennent les bibliothèques d’Istwardelar, de Pryczlovowitz, ou peut-être même d’Octhann ! Et nous n’en possédons pas le tiers … Sans parler des pièces entières destinées à abriter du matériel de recherche de pointe, des musées …
Encore un professeur : L’ancien Conservateur avait de grandes ambitions pour cette Université. Grâce notamment à ses aménagements magiques, il comptait propulser cette très jeune institution parmi les lieux de savoir les plus reconnus de Terre de Fangh.
EM : Oui, eh bien nous sommes déjà dans le top cinq des universités, et nous en sommes très fiers, mais gardons à l’esprit qu’il y a moins de cinq universités en Terre de Fangh. Il faut avoir un peu de patience et de réalisme. Bien sûr, les aménagements magiques de Darkyl ont formidablement accéléré la croissance de la Bibliothèque. Les échanges de connaissance virtuelle avec les autres grandes bibliothèques, durant les trois derniers jours où il était en fonction, semblent avoir permis à eux seuls d’accroître le catalogue de nos ouvrages de 24% (et ceux de nos correspondantes en proportion, bien sûr). Mais aujourd’hui, nous avons à gérer le revers de la médaille. Darkyl s’est trop reposé sur le stockage de données sous forme immatérielle, sous la dépendance de l’intelligence artificielle magique baptisée "Roger". Les informations ainsi conservées se présentaient sous la forme de courants de magie localisés, le tout étant ancré sur des supports matériels : des tiges métalliques incluses dans les murs de la Bibliothèque, et à un degré moindre sur tout le campus. Ces alliages complexes de cuivre, d’électrum, d’orichalque et de fer froid, entre autres, facilitaient la circulation des données magiques et permettaient à Roger d’agir sur tout le campus. Ce réseau a été en partie annihilé dans l’explosion ; et la puissance du rayonnement magique associé a tout bonnement effacé ou corrompu au-delà de tout espoir de restauration presque tout ce qui était stocké. Il ne nous reste pour ainsi dire rien de ce qu’était Roger ou des connaissances dont il disposait. C’est un désastre sur le plan administratif ; et de nombreux livres, encodés sous forme virtuelle, et que Darkyl n’avait pas encore eu le temps, ou ne jugeait pas utile, de faire retranscrire sur parchemin par ses Mainates, ont disparu. Plus de connaissance perdue que dans les grimoires matériellement détruits par l’explosion, selon mes estimations.

Le corps professoral accusa le coup.

Un quelconque professeur : Vous en êtes sûre, Madame le Conservateur ?
EM : Oui. Darkyl avait la charge exclusive de la Bibliothèque avant d’être Conservateur de l’Université, et il la considérait visiblement comme une extension de lui-même. Mon examen des structures de conduction magique et les plans que j’ai pu retrouver dans les archives m’en ont convaincue. Il ne cherchait pas à accroître l'influence de l'Université, mais la somme et la complexité de ses propres connaissances. Mais l’ère de Darkyl doit désormais nécessairement s’achever. Nous allons revenir à une bibliothèque moins moderne, privilégiant le parchemin et la main-d’œuvre matérielle. Et nous redeviendrons plus réalistes dans nos objectifs, accordant moins d'importance à l'entassement de connaissances et plus à la mise à disposition pour tous de ces connaissances, comme il sied à une bibliothèque universitaire. Nous y gagnerons en simplicité ; nous y gagnerons en stabilité financière et en indépendance vis-à-vis de la municipalité (j’estime que sans Roger, les Mainates, et la protection de niveau militaire de Darkyl, nous pourrons nous contenter du mana ambiant 57% du temps) ; nous y gagnerons enfin …
Alj : … en éthique ! Nous ne saurions être de vrais bureaucrates sans avoir la passion des archives sur parchemin ! Des archives pléthoriques, paperassières et redondantes !
EM : C’est cela, oui. Eh bien mettons-nous au travail, messieurs ! Ah, un dernier point : le bureau du Maire m’a signalé que ceux d’entre vous qui étaient inscrits au SMFO devaient se tenir disponibles pour prêter leurs services occultes à l’exécution d’une cérémonie qui verra notre Maire consacré par le culte de … Drehk, je crois. Sur ce, nous en avons fini, vous pouvez retourner à vos occupations.

Ainsi fut fait. On réveilla Dewey, qui s'était rendormi en bavant sur la table cirée, et la séance fut levée. Dans les jours qui suivirent, la mairie, étonnamment prodigue depuis quelques jours, mit à la disposition de l'Université des fonds pour les réparations.
Trois semaines plus tard ...


EM : Alors, professeur Perlenpoudre ! Où en sommes-nous avec ces travaux ?

Bah oui, j’ai craqué, j’ai fini par donner un nom à l’un d’entre eux. Fonkin Perlenpoudre. Un gnome. Spécialiste en abjurations, si ça intéresse quelqu’un. Personne ? Tant mieux. Je m’en doutais. Ahem.

FP : Tout avance bien mieux depuis que nous avons des ouvriers ! Auparavant, ils étaient monopolisés par je ne sais quel chantier …
EM : Celui du parvis du Temple de Drehk, je suppose. Vous savez, la grande place où nous étions il y a quelques jours ? Pour la cérémonie en l’honneur de l’Elu ? Vous avez quand même dû remarquer, si vous êtes passé dans le quartier les semaines précédentes, que tout l’endroit était en train d’être déblayé, terrassé, dallé ?
FP : Oh, je ne passe ordinairement pas par ce quartier. Peu de monde le fait s’il peut l’éviter. Entre le manoir de NécroX et le Temple de Drehk, c’est trop tenter le sort. Bref, avec tous ces ouvriers, le travail est plus vite et mieux fait, et nous n’avons plus à nous relayer pour conjurer des élémentaires de terre.
EM : Excellent.
FP : Par contre, nous avons des soucis pour le déménagement des livres. J’ai veillé personnellement à la dissipation des champs magiques protégeant les étagères, mais ils réapparaissent chaque nuit. Cela nous retarde beaucoup. Et je ne vois pas comment c’est possible !
EM : Ca ne devrait pas l’être. Personne ne réincante les sorts de protection, et les systèmes en ruine de la Bibliothèque ne reçoivent plus de mana … Vraiment étrange. J’ai reçu des rapports qui me signalent des activités magiques faibles mais anormales dans certains sous-sols dont l’accès n’a pas encore été déblayé … Peut-être tout n’est-il pas réglé là-dessous. En attendant, les travaux doivent continuer.
FP : Bien, Madame le Conservateur.
EM : Si vous voyez Aljashus, dites-lui de passer me voir. Je suis positivement débordée, mais j’aimerais avoir un exposé sur tous ces Darkamiens congelés qui sont réapparus l’autre jour.
FP : Dont beaucoup sont nos étudiants …
EM : Précisément. Et puis le problème de leur guérison m’intrigue, sur le plan théorique. Si j’ai bien appris à le connaître, Aljashus aura besoin de quelqu’un pour l’aider à synthétiser les données, ce n’est pas son point fort.
FP : Laughing
EM : J’espère juste que mes fichues protections magiques ne vont pas encore s'énerver et confondre son exposé avec une attaque psionique …

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] La Bibliothèque Simili-occulte de Galdwyn

Message par nécroX le Jeu 9 Fév - 2:02

Le lendemain, dans une salle d’études réservée aux titulaires, Elecia O.T. Magrettite et Aljashus débattaient autour d’une table chargée de parchemins et de diagrammes. Dans un coin de la pièce, le professeur Perlenpoudre finissait de tracer un cercle magique autour de la cage d’un koalifié. L’Université avait demandé la permission d’étudier des victimes pour faire avancer la recherche du remède, et la Municipalité avait donné son autorisation. Le malheureux, récemment apporté par de robustes miliciens, était en plein dégivrage.

Fonkin Perlenpoudre : Voilà qui devrait le contenir, quoi qu’il tente.
EM : Je n’ai pas besoin de préciser qu’il n’est qu’un sujet d’observation, pas un cobaye. En termes de déontologie, la différence est énorme. C’est sur ce genre de chose que se joue la place de notre Université au classement de Praethos.

Le classement de Praethos, publié chaque année par le chapitre de paladins du même nom, recense les lieux d’enseignement de tous types et leur attribue une note en fonction non de leur niveau, mais de leur alignement moyen sur l’axe Bien-Mal (évalué selon plusieurs critères statistiques, et des inspecteurs venus jeter des Détections à tout-va sur le campus). Il est largement consulté par les familles modestes qui souhaitent offrir une belle carrière à leur fils, sans le faire passer du Côté Obscur pour qu’il revienne détruire le village natal une fois sa formation finie. Il a donc une influence majeure sur la fréquentation des universités.

Alj : Certes. Mais d’un point de vue purement légaliste, les employés de l’Université ont tous signé dans leur contrat la clause conditionnelle de volontariat pour expérimentation en cas de nécessité supérieure.
FP : Ah, la clause dite de « Réglez vos problèmes vous-mêmes, camélias de mages », « Lavez votre linge irradié en famille », ou encore « Puisque vous avez laissé cette peste magique s’échapper du labo, débrouillez-vous tout seuls pour la contenir » …
Alj : Comme elle est souvent communément désignée - par référence indirecte au type d’incidents qui ont probablement fait jurisprudence et poussé nombre de corps gouvernementaux à exiger son adoption dans les statuts des instituts appartenant à leur juridiction. Or donc, la Municipalité semble ici partisane d’une philosophie similaire, puisqu’elle a choisi de nous faire parvenir, entre tous les sujets possibles, le professeur Brindo Mathuldi, notre collègue ; le raisonnement sous-jacent étant sans doute que les experts assignés à l’étude du problème koalesque auraient d’autant plus à cœur les intérêts et les droits des victimes s’ils étaient directement confrontés à l’une d’elles, qui par ailleurs serait un de leurs pairs.
EM : En fait, si j’en crois la missive du Maire, il pense que le problème se réglera d’autant plus vite qu’il met plus de « grosses têtes » sur l’affaire. Dans son esprit, ce raisonnement inclut même le sujet d’étude.
Garde de la milice (entrant, avec une liasse de parchemins et une caisse de livres dans les mains) : Madame la Conservatrice ? Wooouhoooou ! Z’êtes là, avec votre sœur jumelle … Et votre platypus apprivoisé ! Gouzi-gouzi-gouzi !
Alj : Qu’arrive-t-il à cet homme ?
Garde : HA ! Une meilleure question serait « d’où je connais le mot ‘platypus’ ?» Youpla ! drunken
EM : Ce sont les notes rédigées par Eldir avant son arrestation ?
Garde : Tout à fait M’dame. Et des bouquins avec.
EM : Faites voir ? Oh oui, ces ouvrages de référence nous seront très utiles. Nous les croyions perdus.
FP : Sans la liste des livres ni les fiches d’emprunt, difficile de dire si ces ouvrages avaient jamais été là ou avaient été détruits.
Alj : Le nouvel inventaire est pour le moment complet à 68%, les scribes rédigent un nouveau catalogue des ouvrages.
FP : Vous avez envoyé chercher ça chez Eldir ? Je croyais que le SGI avait placé l’hôtel Alvensen sous scellés. Vous avez obtenu leur levée si vite ?
EM : Non, je n’étais pas au courant. Vous pensez que ça posera problème ?
Garde : Je peux goûter les battements de mon cœur ... :smokey:
Alj : Cet homme est très certainement intoxiqué par un psychotrope à action rapide, et même sans doute un mélange de plusieurs substances hallucinogènes mal documentées.
FP : Les scellés de champignons du SGI, un grand classique. Pour une fois qu’ils ne s’y prennent pas eux-mêmes … Mon brave ? La salle de classe des potions est en bas de l’escalier après le troisième corridor, la trousse aux antidotes est dans le tiroir du bureau sur l’estrade.
Garde : Merci Madame ! :pt1cab:

Il fut pris de violents tremblements et tenta de nager le crawl vers la porte.

FP : Je ferais mieux de vous montrer avant que vous n'avaliez votre langue ...

Ils quittèrent ensemble la pièce.

EM : A en croire la missive de Dawarsen, cet Eldir avait défriché le terrain pour nous. Ses notes devraient nous faire gagner beaucoup de temps.
Alj : Sur un plan plus personnel, j’éprouve un pincement de nostalgie professionnelle à la pensée que je n’aurai pas l’opportunité de mener moi-même à bien la recherche bibliographique exhaustive et préliminaire qui nous est ainsi épargnée.
EM : Et la missive du Grand Maire dit aussi que les dossiers du SGI sur ce Kradok ont été rouverts, pour essayer de le retrouver. Enfin, plus exactement, ils essaient encore de les rouvrir. Le dossier est solidement piégé. Ceci dit, ils ont dégagé une note de service renvoyant à la rubrique « REVENS », avec lequel il aurait des accointances. J’ai peur que ça ne nous aide pas, le REVENS est une société très secrète …
Alj : Tout au plus pourrions-nous transmettre une citation à comparaître, sur un mode amical, à leur QG local.
EM : Vous savez où est leur QG ???
Alj : L’adresse du QG secret du REVENS est connue de la ville entière. Les chants à boire et les hymnes xénophobes des nains qui s’enivrent aux réunions secrètes s’entendent à plusieurs pâtés de maison à la ronde. Le tapage nocturne n’est pas le moindre des crimes qui leur sont- mais qu’est-ce que cela ?

Un Christmasbuster gluant, zombie et bleu venait de franchir le seuil. Il chevauchait une chèvre aux yeux fous, à la bouche pleine d’écume bleu ciel qui dégoulinait dans sa barbe ; elle avait visiblement été contaminée par la morsure qui avait laissé une trace veinée de bleu-violet sur sa croupe.

Alj : Serait-ce un spécimen de cette nouvelle mouture de Christmasbusters dont parlent les plus folles rumeurs depuis hier ? En tant qu’homme de savoir, je considère toujours les ouï-dire avec les précautions qui s’imposent, mais-
EM : C’est donc ça un Christmasbuster ? Faites attention, ils sont paraît-il contagieux ! Ayez l’air aussi peu nowelesque que possible, et ne les laissez pas vous mordre !
Christmasbuster (tournant ses petits yeux, dont l’un pend au bout d’un fil de chewing-gum, vers Elecia) : Marshmallow … Christmas !
Chèvre : Bêêêêêsters !

Les protections d’Elecia interprétèrent cet échange comme une menace ; une sphère de force immobile entoura la Conservatrice. Elle en conçut visiblement de l’exaspération, puisqu’elle se mit à tambouriner sur les parois en levant les yeux au ciel, sans qu’aucun son ne filtre.
Le Christmasbuster s’approcha de la table et l’examina d’un œil torve. Son regard s’arrêta sur une boule de cristal prévue pour l’étude. Il s’en empara d’un jet de chewing-gum zombie, éperonna sa monture et ressortit au galop boitillant d’une chèvre zombie.


Christmasbuster : Hinhinhinhinhin ! Bouldenowel !
Chèvre : Bêêêêêêêêstêêêêêrs !

Aljashus prenait des notes à toute vitesse dans un petit carnet. Une fois les Christmasbusters hors de vue, il se tourna vers Elecia, qui s’escrimait avec toujours plus de virulence sur sa sphère de protection.

Alj : Fascinants spécimens … Madame la Conservatrice, j’ai le regret de vous informer que du matériel appartenant à l’Université a été dérobé. Manque à l’inventaire une boule de cristal de 7,5 cm de rayon, pourvue des meilleurs sorts d’identification aptes à l’étude des phénomènes magiques. … Pardon ? Je suis navré, je suis inapte à percevoir quoi que ce soit que vous tentiez de me transmettre. De toute évidence, ce sort de protection est une variante améliorée pour bloquer également le son. Amélioration techniquement habile et judicieuse compte tenu du faible ratio de sorts de protection protégeant des attaques soniques. Je n’ai pas besoin de mentionner aussi bien sûr les enchantements reposant sur l’ouïe … Excellent sort de défense. Mes compliments les plus sincères à son concepteur, qui est votre père si ma mémoire est bonne. J’avoue que je serais plus qu’intéressé par la perspective d’une consultation de ses travaux, la réalisation de ce sort m’intrigue et- Pardon ? Je suis désolé, je n’ai pas relu le Dictionnaire du Mime en Cas d’Urgence dernièrement … Vous voudriez sortir ? Tout en constatant l’ironie inhérente à la volonté d’échapper à sa propre défense, je m’interroge sur les motifs de votre précipitation. Y a-t-il un impératif d’ordre physiologique ? Oui ? Mmh … Tentez-vous d’aller vous soulager ? Apporteriez-vous une confirmation impromptue à la théorie des plus répandues comme quoi les femmes sont sujettes à des envies d’uriner fréquentes et impérieuses, survenant toujours au moment le plus inopportun et propres à causer une forme d’hystérie ? Suis-je censé, toujours selon le consensus masculin général, rouler des yeux et marmonner très audiblement « Ah, les femmes » ? Voilà qui ouvrirait, si c’était avéré, des perspectives de recherche inédites. Accepteriez-vous une invitation expérimentale au restaurant, pour déterminer s'il vous faut bien deux heures de plus que normalement nécessaire pour être prête ? Nous pourrions cosigner un Traité de misogynie comparée et … Quoi ? Je fais fausse route ? Un autre impératif biologique ? … Votre cou ? Par tous les marque-pages, votre teint se cyanose à vue d’œil ! Le Christmasbuster vous aura mordue malgré la sophistication de cette sphère de protection ! Cela impliquerait la possession de pouvoirs de distorsion de l’espace, ce qui est académiquement fascinant mais tactiquement très inquiétant. D’où croyez-vous qu’il pourrait tirer ses- Pardon ? J’ai encore faux ? Vous perdez conscience … Hmm … Une neurotoxine, non … Oh, j’y suis ! Nom d’un compendium, c’est assez évident maintenant que mon raisonnement a permis d’écarter les autres hypothèses. Ha ha ! Oui, il n’est que logique qu’une sphère offrant 360° de protection au son puisse être hermétique à l’air, si l’étape conclusive du sort ne s’exécute pas correctement. D’où une quantité finie de dioxygène disponible, et si l’on prend en compte votre gabarit, le rayon de la sphère et l’accélération de consommation due à votre état de nervosité … Voyons … Je retiens 12 … Dans l’hypothèse de conditions idéales, j’aurais dû percer cette sphère de force il y a au moins 23 secondes. ... Oh ! Je vois le souci. Rolling Eyes Les paramètres du problème ne me laissent pas loisir de consulter Fonkin, expert en abjurations de toutes sortes. Lequel de mes sorts pourrait perforer ou dissiper une sphère de force de haut niveau, déficiente à l’antépénultième anisotropie ? Misère, tout cela n’est pas optimal …

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [RP] La Bibliothèque Simili-occulte de Galdwyn

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum