Dans les Rues

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Dans les Rues

Message par nécroX le Mar 15 Déc - 9:18

Aussi près des remparts que le permettait l'incendie, Ninjigen Sygmato comptait l'or récolté en vendant des paquets d'eucalyptus pour la route aux marcheurs koalifiés. Tout autour de lui, quelques cadavres sanglants témoignaient de tentatives passagères pour l'obliger à se joindre à eux. Pendant ce temps, deux golems de sécurité de pkmaster holymetal industries emportaient de grands sacs contenant le fruit du pillage des maisons abandonnées par les convertis.

Njg : C'est une bonne journée ... J'ai bien failli être rôti vivant par cette explosion de feu, mais à part ça tout se passe bien. Je connais un mage noir qui sera furax d'avoir loupé une matinée de mise à sac de la cité.
Guu : NécroX est revenu en ville.
Njg : Ah, je savais bien qu'il n'était pas mort. J'imagine que je vais devoir lui rendre les golems maudits que je lui ai piqués en prétendant qu'il me les avait légués par testament ... Au fait, Guu-sama, tu n'étais pas censée être dans un autre quartier de la ville il y a quelques secondes seulement ?
Guu : Ne t'occupe pas des petits détails.
Njg : Oui Guu-sama. Que fait-on maintenant ?
Guu : Comme tous les soirs brother ! On essaie de conquérir le monde ! afro
Njg : ...
Guu (sortant une peau de koala et se la mettant comme une cape) : Tout se passe comme prévu ...
Njg : C'est vrai ? pry
Guu : Qui sait ?

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les Rues

Message par L'Archange Nain le Dim 20 Déc - 20:52

Nous retrouvons une troupe de lutins en discussion animée.

...
- Bon, alors c'était quoi déjà, le châtiment réservé aux traîtres ?
- Mais c'est qui le traître, au fait ?
- C'est toi, ahuri !
- Mais non, c'est pas lui, c'est lui !
- Pis d'abord c'est quoi un châtiment ?
- Personne n'a un carambar ?
...

Soudain une explosion retentit dans la ciel. Ils tournèrent la tête pour voir se dessiner au firmament l'image d'un gâteau au chocolat portant sur son glaçage l'inscription "Bonne anivaircèr cire"

- Regardez, c'est le Ffat signal !
- Le sire a besoin de nous.
- Il faut faire décoller la FFmachina.
- Heu... quelqu'un se souvient où est-ce qu'on l'a posée ?

_________________
.
Où on va ? Il sera toujours temps de s'en soucier quand on y sera !
avatar
L'Archange Nain
Gourou des Tire-binette
Gourou des Tire-binette

Masculin Nombre de messages : 3834
Age : 36
Localisation : Quelque part entre Bretagne et Vendée
Archétype : Jardinier niveau épique
Job/Hobbies : Faire de Darkam City un temple du développement durable
Date d'inscription : 19/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.openesub.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les Rues

Message par Matthias Alvensen le Mar 5 Jan - 19:44

MA : Matthias est bien présent à l’appel... Il était juste occupé à courir dans les rues à une vitesse surhumaine et à chercher une bombe prête à exploser dans quelques minutes. Vous pourriez mesurer vos propos, monsieur. Je ne suis guère resté inactif.
Eldir, via communication télépathique : Ah Matthias ! Ce n’est pas trop tôt. Où en es tu ?
MA : J’étais occupé à comprendre le fonctionnement de ce sort de hâte. Cela fait, je l’ai quelque peu « manipulé » afin de doubler la vitesse d’exécution.
Eldir : Ah… c’est bien cela pourrait être utile… Mais la bombe ?
MA : Repéré. Vous devez recevoir son signal à l’instant même.
Eldir : Effectivement. En plein cœur du secteur administratif de cette ville, à la mairie, dans le plus grand bureau.
MA : Le bureau du maire… Tout un symbole certes, mais une cache déplorable. Ceux qui l’ont mis là ne doutaient vraiment de rien.
Eldir : Trop de confiance surement. Mais tu es en mouvement ! Où te diriges-tu Matthias ?
MA : Une idée m’est venue en fouillant le secteur. Je suppose que, même si tous les mages de notre groupe vous fournissent leurs manas disponibles, vous risquez d’être un peu juste en énergie pour effectuer votre passe sans risque majeur, non ?
Eldir : Effectivement, je risque de devoir payer très fortement de ma personne. Je ne te cache pas que je vais surement être plus que mal en point à la fin…
MA : Il y a peut être quelque chose dans les égouts qui pourrait vous éviter une mort quasi certaine.
Eldir : Les égouts ?
MA : Précisément la section située en dessous de l’université de magie. Une forte concentration de magie chaotique brute y est présente. Je suppose qu’il s’agit du déversement de la multitude des expériences ratées par les étudiants depuis des années. En tout les cas, je m’en vais apprivoiser cette masse énergétique pour vous.
Eldir : C’est bien aimable. Mais il faut vraiment que cette magie chaotique soit particulièrement bien traitée par vous afin qu'elle puisse s'utiliser dans le cadre de cette passe. Je ne serai pas capable de le faire moi-même. Vous pensez avoir le temps ?
MA : Avec cette augmentation du sort de hâte, et en courant le plus vite possible oui. Je vous recontacte dans quelques instants, je vais tenter d’augmenter ma vitesse.
Eldir : Encore une manipulation du sort de hâte ?
MA : Non, je vais juste courir plus vite...

_________________
A moins de savoir exactement où vous êtes, vous ne pouvez savoir qui vous êtes.
avatar
Matthias Alvensen
Le Troisième Homme

Masculin Nombre de messages : 501
Age : 29
Localisation : Aujourd'hui ici, mais demain ?
Archétype : Un chercheur en occasion et en rebondissement.
Job/Hobbies : Découvrir de nouveaux mondes, de nouvelles personnes...
Date d'inscription : 05/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letremblaysurmauldre.meteoamikuze.com/Statistiques.ht

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les Rues

Message par Keira Trent le Dim 10 Jan - 10:40

Un peu plus loin, le petit groupe d'aventuriers, composé d'un tank à quatre bras, d'une pyromane schyzophrène et d'un roi lutin bourré de chiantos, attendait toujours dans une ruelle un peu à l'écart de la taverne et du monstre qui l'habitait (connu dans la ville sous le nom de la menace des trois Gretas).

Farfade tenait toujours à la main son lance-fusée, pointait vers les cieux. Au-dessus de leurs têtes, l'image du gateau d'anniversaire et son inscription s'éffaçait peu à peu.


Keira et Mardos: ...?
FF: Raaaah, Tulipe!! Toujours à la bourre! Pourtant pas compliqué de faire décoller la FarFadeMachina!
Keira et Mardos: ...
Ariek: /Et donc, on attend quoi au juste?/
Keira: J'sais pas moi...
Mardos: Mmmh?
Keira: Rien, je me demandais juste ce qu'on attendait au juste...
Mardos: Eh bien... c'est une bonne question.
FF: La FarFadeMachina! Mon vaisseau royale et volant, bande d'incapables! Tout le monde sait ça!
Ariek: /Tout le monde ne vient pas de cette cité de tarés!/
FF: Grâce à ce magnifique engin, on pourra admirer le barbecue de D-City depuis le ciel! Et si vous êtes sages, vous aurez le droit de sauter dans les flammes!
Keira: O_O Euhm... non merci...
Mardos: Très peu pour moi...

Les secondes continuèrent à s'écouler... Toujours pas de FarFadeMachina.

Ariek: Elle tarde à venir votre machine, tulipe!
FF: Tous des traitres! Ils subiront tous le châtiment de la poudre à éternuements! Du poil à gratter! De la fusillade au pistolet à exé.. excren... euh...
Mardos: Excréments?
FF: J'allais le dire!
Mardos: Sans vouloir vous brusquer, mais d'après ce que j'ai compris tout à l'heure, si on ne sort pas de cette ville, on va se faire rôtir d'ici quelques minutes, voir quelques secondes!
Keira: /Et pour une fois ce ne sera pas la faute d'Ariek.../
Ariek: Quelqu'un sait manier l'eau ou la glace?
FF: Moi! J'ai glace à la vanille, au chocolat, à la framboise, à la pistache...
Ariek et Mardos: ...
Keira: /... ce lutin est vraiment roi de cette ville?/
avatar
Keira Trent
Une dernière pour la route

Féminin Nombre de messages : 45
Age : 28
Archétype : Pyromane Schyzophréne
Date d'inscription : 02/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les Rues

Message par Matthias Alvensen le Dim 10 Jan - 19:39

Quelques temps plus tard, après la passe magique, au niveau du campus universitaire, une grande luciole verte fluo sortit d'une bouche d'égout et se dirigea directement vers l'entrée de la bibliothèque située une vingtaine de mètres plus loin...

Voix Off titulaire : Non, non, et non Kevin ! On n'appelle pas un personnage, PJ qui plus est, "grande luciole verte fluo". Il y a des voix Off qui sont mortes pour moins que cela !

Kevin : Oh c'est pas lol, patron. Si on peut plus rigoler.

VOT : Tu vas retourner à la photocopie Kevin...

Kevin : Oh non patron, laissez-moi encore une chance ! Je vous jure que je vais faire encore plus d'effort ! pry

VOT : Bon ok, mais à la moindre incartade, c'est le combo machine à café/photocopieuse !

Kevin : T'es trop cool, boss !!

VOT : Ouais, peut être trop...

_________________
A moins de savoir exactement où vous êtes, vous ne pouvez savoir qui vous êtes.
avatar
Matthias Alvensen
Le Troisième Homme

Masculin Nombre de messages : 501
Age : 29
Localisation : Aujourd'hui ici, mais demain ?
Archétype : Un chercheur en occasion et en rebondissement.
Job/Hobbies : Découvrir de nouveaux mondes, de nouvelles personnes...
Date d'inscription : 05/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letremblaysurmauldre.meteoamikuze.com/Statistiques.ht

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les Rues

Message par Galdwyn Darkyl le Lun 11 Jan - 20:17

Revenons à Farfade, Mardos et Keira qui scrutaient toujours le ciel en attente de l'apparition de la FFmachina...

Mardos: Loin de moi l'idée de faire le défaitiste, mais il me semble que personne ne vient!

Keira: Vos serfs n'ont peut-être pas vu le signal?

Ariek: / dis pas de bêtises enfin, même une taupe-garou borgne aurait repéré ce machin à 5 km!/

A cinq kilomètres de là, dans la Sylve des Bûcherons...

Booma agonisante, regardant avec son oeil non crevé le ciel en direction le D-city: Gruk? Suspect

Retour dans la Rue:

FF: Ne craignez rien! Mes lutins ont juste habilement camouflé la FFmachina, conformément aux ordres que je viens d'inventer! Regardez, c'est ce nuage, là bas!

Mardos: Rolling Eyes

Keira: Mais... N'est-ce pas cet espèce de dirigeable, au sud?

FF: Mais si! C'est bien elle! Tu as des yeux perçants, fillette! De par mon autorité royale, je t'ordonne de me les donner!

Keira: Euuuh...

Mardos: On dirait qu'il vient vers nous, non?

Effectivement, la FFmachina les survola lentement quelques minutes plus tard.

FF: Ohé, Mat'l'airs! Envoyez nous une corde, votre Roi veut monter!

Keira: Pas de réponse... Vos sujets se seraient-ils rebellés?

FF: Impossible! Sans moi, ils mourraient tous d'asphyxie! C'est moi qui les autorise à respirer chaque matin!

???: Sire! Sire! Regardez les gars, c'est le Sire!

FF: Mes lutins? mais que faites vous à terre? Qui pilote la FFmachina?

Lutin 1: On ne sait pas, Sire! On l'a vue tout d'un coup alors qu'on essayait de déterminer qui serait le prochain sire!

FF: Pour ces paroles révolutionnaires, MEURS! pan Bon, maintenant que c'est fait, Qui est votre Sire?

Lutins: VOUS, SIRE! ola

FF: BIEN! Et maintenant, reprenons notre Navire, qu'un félon nous a sans doute ravi, espérant obtenir la gloire et la richesse, ainsi que trouver notre île aux malabars! Sus à l'usurpateur qui ose faire voler la FFmachina sans nous!

Lutin 2: Dites, on avait pas tout simplement oublié de l'amarrer, en fait? scratch

_________________
Looking for something I've never seen...
avatar
Galdwyn Darkyl
Intelligence Pénétrante

Masculin Nombre de messages : 669
Age : 29
Localisation : si tu as de la chance, entre tes mains
Archétype : Artefact Intelligent
Job/Hobbies : la Connaissance, la Magie, les pierres à aiguiser de qualité
Date d'inscription : 16/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les Rues

Message par nécroX le Jeu 14 Jan - 21:36

Rapide tour d’horizon des emplacements des bombes juste après la passe d’Eldir

Luke : Daddy, la piscine a disparu !!
NX : NOOOOOOOON …
Luke : Je sais, c’est triste …
AJ : En route, criminels d’Etat ! Allons à la Bibliothèque retrouver votre copain d’évasion pour décider de la suite des opérations !


Proconsul (au seuil d’un hangar désaffecté près des docks) : Mission accomplie. Il faut se regrouper.


Zathkas (dans la cambuse du restaurant hobbit du quartier nord-ouest) : Incroyable, mais ça a marché. Bon, revenons vers le centre-ville.
Frosti : Evidemment, ton sort de Hâte s’est dissipé …
Zath : Il était déjà assez crevant comme ça, crois-moi ! Et puis, il n’est conçu pour durer que le temps du climax dramatique. De toute façon, Goliath peut toujours nous porter. Où crois-tu qu’on puisse retrouver les autres ?
Frosti : Tout cet alcool perdu dans des trucs dimensionnels …
Zath : Je n’étais pas motivé pour être vaporisé dans un cocktail géant.
Frosti : J’aurais été accueilli en fanfare au paradis des nains …
Zath : Moui ... Bon, l’odeur de la cuisine hobbite me donne envie de vomir. On y va. Visiblement, on a cuisiné du ragoût d’huîtres-mayonnaise-chili con carne, récemment …
Frosti : MAYONNAISE ! TUER ! TUER !
Zath : Hein ? Hé ! Attends ! Hue, Goliath ! Hue !
Frosti : TUUUUUEEER …
Zath : Mais qu’est-ce que Kradok a fichu avec ce conditionnement à deux pièces de cuivre ?


Or, simultanément, à tous ces emplacements, ainsi que près de la réserve de livres rares de la Bibliothèque, des rubans de magie terriblement familiers surgirent de nulle part, et tous ressentirent une impression de … suite par ici, héhé !


Dernière édition par nécroX le Lun 3 Jan - 19:51, édité 2 fois

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les Rues

Message par Matthias Alvensen le Jeu 14 Jan - 23:29

Dans le même temps, alors que Matthias se dirigeait d'un pas pressé vers l'entrée de la bibliothèque...

MA : Bien, effectuons un rapide tour d'horizon de la situation... Présence de Galdwyn Darkyl dans la bibliothèque en compagnie d'Eldir. Hum tous les deux ont des marques de réalités incongrues. L'un semble être en symbiose avec une machine artificielle, tandis que l'autre a une aura non fluctuante comme si elle était figée.... Quelques faibles échos dans le lointain, surement le reste du groupe qui compte se rassembler au niveau de la bibliothèque... Sinon rien à signaler... Tiens une faille dimensionnelle se crée dans la bibliothèque... et dans les autres emplacements des bombes ??? MAIS QU'EST CE QUE C'EST QUE CE FOUTOIR !!!! ELDIR !!!!.

En hâte, Matthias concentra sa magie en un kekkaï en forme de bulle bleutée extrêmement dense. Puis une gigantesque explosion retentit, suivit dans l'instant d'un immense raz de marée d'eau savonneuse rose qui submergea toute la ville et emporta violemment Matthias dans le hall de la bibliothèque...

MA, tandis qu'il flottait quelque peu dans la masse rosâtre puant le savon bon marché : Et quand je vais devoir rompre ce kekkaï, c'est à dire dans très peu de temps..., je pourrai ajouter une belle couche de mousse rose sur mes vêtements hors de prix si élégamment volés... Bien, bien... Cela fera contraste avec mon nouveau vert naturel...
Si jamais, ce mage n'a pas suffisamment pris en compte la multiplicité des échos et leur intrication dans les zones à faible degré de réalité du multivers, je fais un malheur !

Alj : Ah Matthias ! Bonjour et bienvenue dans notre bibliothèque !

GD : Comment cela" nôtre" ??

MA : Bonjour Aljashus...

Alj : Bien, bien comme vous pouvez le constater Matthias, ceci est un cas d'école de résonance quantique basse probabiliste. Mais les causes m'échappent... Pourriez-vous m'éclairer ?

MA : Oh vous savez Aljashus, c'est une très longue histoire...

C'est à ce moment que Matthias du rompre son kekkaï afin de préserver son mana et se mit pitoyablement à patauger dans la mousse....


Dernière édition par Matthias Alvensen le Lun 18 Jan - 18:45, édité 1 fois

_________________
A moins de savoir exactement où vous êtes, vous ne pouvez savoir qui vous êtes.
avatar
Matthias Alvensen
Le Troisième Homme

Masculin Nombre de messages : 501
Age : 29
Localisation : Aujourd'hui ici, mais demain ?
Archétype : Un chercheur en occasion et en rebondissement.
Job/Hobbies : Découvrir de nouveaux mondes, de nouvelles personnes...
Date d'inscription : 05/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letremblaysurmauldre.meteoamikuze.com/Statistiques.ht

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les Rues

Message par FarFade le Ven 15 Jan - 16:10

Le flux d'eau savonneuse une fois passée et ayant nettoyé quelques peu nos aventuriers ainsi qu'un groupe de lutins qui en avait bien besoin; il ne restait plus qu'un filet du liquide s'immiscant enter les pavés et laissant quelques bulles se qui ravit les lutins encore vivants.

FF, repoussant le tas de lutins qui lui servirent de bouclier : Bien... Voilà qui est fait...
Keira, toussant : Quelle ville de... *Euh euh*
Ariek : /FOUS !!!/
Mardos : Ils sont particulièrement spéciaux...
FF : Tout ce grabuge pour des bombes à eau savoneuse... Quelle blague !!
Keira : N'as tu donc pas compris que c'est grâce à un certain mage blanc que nous sommes en vie !!!
FF : Pauvre idiote !! Prends tu la Roi pour un être sans cervelle ?
Keira : Et bie_
FF : Je n'attendais aucune réponse !!

FarFade mit ses mains dans son dos et commença à marcher autour de Mardos ainsi que Keira. Il en profita pour achever la plupart de ses serfs qui toussaient (Premier signe d'une maladie mortelle selon FF, il ne faisait donc qu'abréger leur souffrances), il n'en restait finalement qu'un.

FF : D'une !! Vous ne devez rien à ce...Mage Blanc... Votre vie est saine et sauve grâce à mon auguste personne !! Il fallait un pouvoir énorme pour transformer la puissance de l'explosion en une eau savonneuse et c'est moi qui ai fourni cette puissance !! Je suis d'ailleurs quelque peu fatigué mais soit... J'ai connu pire... De plus, vous avez de la chance que je ne vous achève pas car vous présentez des symptômes très graves !! Mais crever dans d'atroces souffrances sera plus à la hauteur de votre grade.
Mardos, sortant 4 mouchoir pour tousser dedans : *Tousse Tousse* Et bien je ne te pensais pas capables de dire une si longue tirade...
FF : Hey l'homme à six jambes je t'ai pas autoriser à parler !! Fais moi plaisir et jette mon serf vers ce dirigeable de toute tes forces afin qu'il ramène mon vaisseau !!

Il pointa du doigt la FFM... Mardos réfléchit un instant et prit finalement le lutin au visage appeuré en se disant qu'un peu de gentillesse dans ce monde de fous ne ferait pas de mal. Il fit tournoyer le petit être qui criait de toutes ses forces et le lacha. Firfide, car tel était son nom, traversa les airs, percuta le bord de la FarFadeMachina et retomba aussi sec en s'écrasant sur le sol dans un craquement assez bizarre. Le dirigeable quant à lui percuta un batiment, pris feu et exlposa dans les airs dans une explosion légerement moins bruyante que la précedente.

FF : Hey l'homme pieuvre tu joues à quoi là ? Suspect Tu... Tu as détruis tout ce que j'avais...
Mardos : Oups... Ma précision n'est pas aussi importante que ma force...
FF : Mais ta force est aussi puissante que ton intelligence !!Haha !! Non attends... Ta puissance vaut ton... Non... Bref !! Si je n'étais pas fatigué, je t'aurais écrabouillé sur le champ !!
Ariek : /Fais taire cet enfant !! Ou je le crame !!!/
Keira : Bon ça suffit maintenant c'est vrai que j'en ai marre d'entendre tes gérémiades !!
FF : De toute façon j'ai fait mon travail...

Il regarda autour de lui...

FF : La ville est sauve et même si mes serfs ont payé le prix fort je suis heureux d'avoir accompli ma prophétie... C'est donc le coeur rempli d'une joie incommensurable que je pars.

Son tricycle surgit de nulle part, il l'enfourcha et pédala de toute ses forces en direction de la sortie de la ville la plus proche.

FF : Ne vous inquiétez pas !! Nous nous reverrons !!
Ariek : /Youpi..../

_________________
... quand les poulpes auront des dents.
avatar
FarFade
Asylum Imperator

Masculin Nombre de messages : 881
Age : 26
Localisation : Dans les méandres d'un cerveau torturé, et poulpeux.
Archétype : Poulpe.
Job/Hobbies : Tenter de conquérir le monde. Et manger des sardines.
Date d'inscription : 04/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les Rues

Message par Galdwyn Darkyl le Mar 19 Jan - 17:00

Restés seuls, Mardos et Keira se regardèrent avec lassitude.

Mardos: Si tous les jours ressemblent à celui-ci dans cette ville, ça ne m'étonne guère que cet être... Surprenant, dirons-nous, soit le souverain.

Ariek: /Clair. J'ai jamais rien vu d'aussi délirant comme endroit, et pourtant on a pas mal voyagé, hein ma grande?/

Keira: Tiens, revoilà des visages connus...

Effectivement, trois silhouettes descendaient la rue: l'une particulièrement grande et massive, la seconde fine et portant une sorte de robe de mage, et une troisième à la carrure athlétique qui ouvrait la marche. Les trois dégoulinaient d'eau savonneuse et semaient de la mousse tous les trois pas.

Zathkas: ...Et je ne m'explique toujours pas cette vague surgie de nulle part. Pas plus que ce qui est arrivé avec la bombe.

Grand Babu: Hm. Je venais à peine de finir de la désamorcer quand elle a été comme téléportée... Peut-être que ça a un rapport avec le type qui accompagnait Dawarsen. Il faudra enquêter à ce sujet.

Keira, allant à leur rencontre: Rebonjour messieurs... Vous n'avez pas l'air beaucoup plus au courant de ce qui se passe que nous, je me trompe?

Zathkas: C'est comme ça depuis le début de la journée, hélàs. Toutefois, la ville ne semble plus menacée de destruction prochaine, donc il y a une nette amélioration.

Mardos: Où vous rendez vous ainsi, si ce n'est pas indiscret?

L'Empereur, après un bref silence destiné à évaluer quelles informations pouvaient être partagées: Nous allons retrouver ceux qui étaient à la Taverne avec nous, et qui sont allés s'occuper des autres bombes. Un debriefing s'impose, je crois.

Keira: serait-il possible que nous vous accompagnions?

Seigneur des Anneaux: Pourquoi pas. Avoir de nouveaux koalaifiés sur les bras serait la dernière chose dont nous ayons besoin.

Mardos: Bien! En route pour la taverne, donc? J'espère que cette mégère tricéphale s'est calmée depuis le temps... pale

Zathkas: Non, nous allons à la Bibliothèque Simili Occulte, c'est un bâtiment du Centre Ville bénéficiant de fortes protections magiques, et selon Arguyle Jawbreaker que nous avons croisés tout à l'heure, le propriétaire des lieux est au courant pour EUX et a pris des mesures pour en faire une base arrière sûre.

Keira: Une... Bibliothèque, vous dites? Rolling Eyes

Et le groupe repartit en direction du centre-ville, où leur destin les attendait...

(tu en fais trop, là, Kevin. Il faut modérer ses effets, tu te rappelles?) :raleur:

_________________
Looking for something I've never seen...
avatar
Galdwyn Darkyl
Intelligence Pénétrante

Masculin Nombre de messages : 669
Age : 29
Localisation : si tu as de la chance, entre tes mains
Archétype : Artefact Intelligent
Job/Hobbies : la Connaissance, la Magie, les pierres à aiguiser de qualité
Date d'inscription : 16/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les Rues

Message par nécroX le Mar 2 Fév - 21:00

Une paire d’yeux avait observé prudemment l’exécution des sujets lutins par leur roi … D’un tonneau au coin d’une maison sortit soudain un lutin, vêtu des lambeaux d’une robe à crinoline. C’était le lutin intelligent, qui avait réussi à échapper aux koalas en leur abandonnant Arguyle et Barbichette, et en courant très vite.

Lutin intelligent : Ainsi donc, le Sire abandonne son royaume … Peut-être le temps est-il venu pour la lutinerie de connaître un nouvel âge … Hinhinhin …

Et il disparut dans les ombres des ruelles, avec tous les signes d’un lointain et néfaste développement scénaristique.

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les Rues

Message par FarFade le Mer 10 Fév - 14:25

Fraichement virés de la Bibliothèque, Keira (ou plutôt Ariek) était anormalement proche de FarFade, elle le tenait d'ailleurs par la main.

Keira : Bon cette fois tu reste à côté de moi !! Fini la course et va laver tes mains !!
FF : Mais euh...
Ariek, les yeux changeant donc soudainement de couleur : Je devrais peut être te tuer !!
FF : Hin hin... Impossible car si tu me tue l'ordre de quête mis sur toi t'obligeras à me suivre et tu rejoindras donc la paradis avec moi !! Et plutôt crever que d'aller au paradis avec toi !!
Keira : Suspect ... Toujours est-il que je crains que tu n'es raison...
FF : Bon alors vu que c'est moi qui décide_
Keira : Pardon ??
FF : Et bien on ira à cette quête mais rassure toi j'ai une solution pour ne pas que tu subisse de punition de t'être trop éloignée de moi !
Keira, le sourire apparaissant sur ses lèvres : Tu connais quelqu'un capable de me désenchanter ? Very Happy
FF : Mieux !!
Keira, lâchant le bras du lutin : Ah ?

Le lutin farfouilla dans son bonnet, jeta un oeil dedans et lâcha un cri de joie.

FF : Et hop !!

*CLIC*

Keira : affraid

En l'espace de quelques secondes, FarFade avait sorti une paire de menotte en réglisse ultra-résistant, attacha une extrémité au poignet gauche de Keira et l'autre à son poignet droit.

Keira, bouche bée regardant les menottes : Mais... Mais...
FF : Je sais, je sais ingénieux n'est-ce pas ?
Ariek : MAIS JE VAIS T'ECLATER LA TRONCHE SALETE !!

Elle dégaina une épée et tenta de couper les menottes mais rien à faire cette dernière ne se brisa pas.

FF : C'est pas de la gnognotte !!
Ariek : Ou est la clé ??!!
FF : Oh le vendeur voulait m'arnaquer il voulait me faire payer le triple avec la clé alors je ne l'ai pas prise...

La cible d'Ariek qui était auparavant les menottes changea et devint la tête du lutin qui coura autour de la jeune fille pour échapper aux coups.
Après trois tours de course autour d'Ariek, les deux furent désequilibrés et s'affalèrent par terre...


Ariek : Je vais peut être te couper la main...
FF : pale Non écoute je suis désolé !! Laughing Euh... Je veux bien faire ce que tu veux !! J'dois juste passer par le magasin de farces et attrapes faire le plein et chez la bonbonier...
Keira, redevenant donc assez calme : Bien... Mais tu me feras visiter les endroits intérressants !!
FF : Y'a un chateau gonflable pas loin et_

Voyant le regard de Keira

FF : _Ok Ok...

_________________
... quand les poulpes auront des dents.
avatar
FarFade
Asylum Imperator

Masculin Nombre de messages : 881
Age : 26
Localisation : Dans les méandres d'un cerveau torturé, et poulpeux.
Archétype : Poulpe.
Job/Hobbies : Tenter de conquérir le monde. Et manger des sardines.
Date d'inscription : 04/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les Rues

Message par Matthias Alvensen le Jeu 25 Fév - 17:52

Sortis du campus de magie, Eldir et Matthias Alvensen cheminaient en direction de l'hôtel particulier de ce dernier...

MA : Vous avez dit "manoir".

Eldir : Pardon ?

MA : Vous avez dit "manoir" pour parler de mon hôtel particulier Evil or Very Mad.

Eldir : Mais vous l'utilisez plus en tant que manoir qu'en tant qu'hôtel, non ?

MA : Cela n'a rien à voir... Rolling Eyes. Un manoir est un petit château situé en campagne souvent dans un petit village. L'hôtel particulier est une vaste maison (et souvent luxueuse, et plus confortable qu'un manoir Very Happy ) à usage individuel située en milieu urbain . Il y a une très grande différence entre les deux.

Eldir : Il reste que de manière usuelle, vous usez de votre hôtel comme d'un manoir.

MA : Mais puisque je vous dis qu'un hôtel particulier est complètement différent d'un hôtel où débarquent les gens de passage. C'est une habitation individuelle !

Eldir : Eh bien moi, j'appellerai votre habitation comme bon me semble, et ce sera donc "manoir". Et toutes vos explications n'y changeront rien Very Happy. Bien nous sommes arrivés. Je ne vous demande pas d'ouvrir, la porte est restée fracassée. Allons nous reposer maintenant Smile.

MA, resté au pas de la porte tandis qu'Eldir s'était déjà engouffré dans l'habitation urbaine : Ignare... Béotien... :raleur:

_________________
A moins de savoir exactement où vous êtes, vous ne pouvez savoir qui vous êtes.
avatar
Matthias Alvensen
Le Troisième Homme

Masculin Nombre de messages : 501
Age : 29
Localisation : Aujourd'hui ici, mais demain ?
Archétype : Un chercheur en occasion et en rebondissement.
Job/Hobbies : Découvrir de nouveaux mondes, de nouvelles personnes...
Date d'inscription : 05/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letremblaysurmauldre.meteoamikuze.com/Statistiques.ht

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les Rues

Message par Matthias Alvensen le Mer 3 Mar - 16:44

En milieu de matinée, c'est en pleine possession de ses moyens et en ayant recouvré son teint de peau naturel, fin prêt en somme, que Matthias Alvensen sortit d'un pas alerte de son hôtel particulier...

Eldir : Matthias, vous avez oublié de me donner les clefs de votre manoir !

Ou manoir... Mettez-vous d'accord nom d'un chien !

MA : C'est un hôtel particulier... Et pourquoi auriez-vous besoin des clefs ? Il n'y a plus de porte...

Manoir, hôtel... Tu vois Kevin, c'est dans ces moments là où l'on se rend compte que les aventuriers ne mesurent vraiment pas leur chance de bénéficier d'un service de voix-off tel que le nôtre !

Ouahouhouh, super bien envoyé boss !


Eldir : La restauration de votre manoir passe aussi par la remise en place de votre porte... Expliquez moi comment je fais pour entrer ou sortir sans clef...

MA : Hôtel particulier... gniiiii m'énerve ! ... C'est juste... Faites attention, la serrure était un peu dur.

Eldir : Je verrai bien. Bonne chance contre les koalas et évitez de revenir trop amoché, je ne sais pas si je serai d'humeur pour vous rafistolez à nouveau Wink.

MA : Mais pour qui il se prend... Je serai de retour dans quelques jours, au revoir Eldir !

Et sur ces paroles, Matthias partit d'autant plus dignement en direction de la porte nord-ouest de la ville...

_________________
A moins de savoir exactement où vous êtes, vous ne pouvez savoir qui vous êtes.
avatar
Matthias Alvensen
Le Troisième Homme

Masculin Nombre de messages : 501
Age : 29
Localisation : Aujourd'hui ici, mais demain ?
Archétype : Un chercheur en occasion et en rebondissement.
Job/Hobbies : Découvrir de nouveaux mondes, de nouvelles personnes...
Date d'inscription : 05/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letremblaysurmauldre.meteoamikuze.com/Statistiques.ht

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les Rues

Message par FarFade le Sam 6 Mar - 10:20

Après être sortie de PkMaster Industry, Keira avait passé la nuit dans un théâtre abandonné. Maintenant, elle marchait dans les rues, trainant derrière elle un FarFade toujours inconscient et toujours accroché au poignet de la demoiselle du fait des menottes.

Keira : C'est bien joli, on l'entends plus parler mais maintenant on est perdu...
Ariek /Faut trouver cette porte Nord-Ouest au plus vite sinon on va rater le départ et donc l'aventure !!

Soudain, Keira aperçut une silhouette se déplaçant d'un pas décidé vers quelque chose... Elle accéléra le rythme, et les ecchymoses du lutin.

Keira : Excusez moi !! S'il vous plait !!

L'inconnu tourna vivement sur la droite, empruntant une ruelle sombre... Keira le suivit du mieux qu'elle put mais s'arrêta net et mit ses mains devant ses yeux. En effet, une intense lumière l'éblouissait.

Keira : Qu'est ce que...

L'étrange lumière devint de plus en plus intense, signe que quelque chose s'approchait.
De ce fait, FarFade commença à ouvrir les yeux, il se les frotta rapidement avec son unique main libre puis les plissa légèrement et lâcha un cri d'horreur.


FF : AAAAAAAAAAAAHHHHH !!! affraid

La lumière, amplifier par l'obscurité environnante ne cessait d'éblouir. Keira était sur ses gardes mais ce mélange de clair-obscur la gênait fortement. Quand tout à coup, quelque chose agrippa la main de la jeune fille qui laissa échapper un cri de surprise tout en dégainant son épée.

FF : AAAAAAAAAAAAHHHHHHH !!
MA : Mais du calme voyons !! Ce n'est que moi !! Je tentais de vous prévenir mais FaFade couvrait mes paroles !
FF : Suspect ... AAAAAAAAAAAAAAHHHHHH !!! affraid
Keira, soupirant : Me voilà rassurée... Mais vous n'avez rien pu faire pour votre fluorescence ? J'ai l'impression que ça empire même...
MA : Hem...Je... Je ne suis plus fluorescent... Eldir m'a soigné...
FF : Matthias ? Shocked AAAAAAAAAAHHHHH !!

Le lutin tenta de s'enfuir mais Keira tira brusquement avec son bras ce qui eut pour effet de ramener la tête de FarFade sur le sol, juste à côté des pieds de la guerrière.

Keira : Minute... Si c'est pas toi qui est fluorescent... Ca vient d'où ?
FarFade, se relevant tant bien que mal : :kaput:
MA : pale Je... Je ne ressens même pas une autre présence...
FF, comprenant la situation : C'est un démon !! On va crever !!! AAAAAAAHHHHHHHHH !!
Keira : N'inventez pas n'importe quoi !!

La lumière venait en fait du sol, d'une petite fissure. Et, quelques secondes après, il y eut un bruit de craquement... La fissure s'agrandit et un démon, rouge vif possédant deux énormes cornes noires et pointues, crachant des flammes par les narines apparut devant le trio.

MA : Je... Je... Ce n'est pas possible...
Démon : Il est où Gargator ?
Keira : Shocked
Ariek / Shocked /
MA : Shocked
FF : Il est pas là tu t'es gouré... T'as dû prendre la mauvaise grotte après la stalactite géante...
Démon : Ah oui sûrement... Bonne journée.

Et le Démon disparut, la fissure se refermant derrière lui.

FF : Bon on y va ?
LRDG : Shocked

_________________
... quand les poulpes auront des dents.
avatar
FarFade
Asylum Imperator

Masculin Nombre de messages : 881
Age : 26
Localisation : Dans les méandres d'un cerveau torturé, et poulpeux.
Archétype : Poulpe.
Job/Hobbies : Tenter de conquérir le monde. Et manger des sardines.
Date d'inscription : 04/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les Rues

Message par Keira Trent le Mer 10 Mar - 22:36

Une fois la surprise passée, le groupe de trois se mit donc en route vers la porte Nord-Ouest, Keira suivant Matthias tandis que Farfade, se souvenant de la proximité d'une confiserie non visitée quelques rues plus loin, tentait de marcher vers le sanctuaire de sucreries, tout en étant étonné que le décor défile en arrière.

Keira: A vrai dire, vous tombez bien, monsieur Alvensen. Je ne connais pas encore la configuration de la ville, et je risquais donc de me perdre.
Ariek: /Ne lui parles pas trop! Je suis certaine que ce gentilhomme en sait déjà trop sur nous! J'aurais préféré qu'il ne se soit pas réveillé à temps pour rejoindre le point de rendez-vous.../
Keira: *Faisant mine d'ignorer Ariek* Et ce lutin n'est pas à 100 % fiable...
Ariek: / Ou mieux encore, qu'il succombe à ses blessures et qu'il soit enterré avec ce lutin.../

Les portes de la ville étaient enfin en vue. Farfade avait attraper au passage une planche à roulette abandonnée devant une porte et se tenait debout dessus, laissant Keira le tirait par les menottes.

Farfade: Admirez ma splendeur!! C'est décidé, jeune fille, je te nomme Grande Conductrice du Carosse Royale!!
Matthias: Vous me semblez souffrante, Mademoiselle... les nerfs, sans doute?

Keira soupira en se frottant la tempe et indiqua le seigneur lutin.

Keira: Essayez donc de dormir en étant menotté à ce.... à ce truc!!

Nous conseillons à notre nouvelle arrivante de se procurer de l'aspirine du coté du REVENS, moyennant paiement, bien sur...

Matthias: Vous auriez pu laisser l'autre demois...

Keira bondit soudain en avant pour plaquer sa main droite contre la bouche de Matthias. Farfade décolla, tirait par le poignet gauche de la jeune fille, et heurta les jambes du Gentilhomme avec force, ce qui provoqua un déséquilibrement involontaire projetant le trio à s'effondrer juste devant la porte Nord-Ouest.

Ariek: /Ouais, vas-y, mets lui en plein la figure à cet entulipeur!/
Farfade: Raaah, Traîtresse!! Gamine impertinente!! Obstacle autrefois fluorescent mais toujours ridicule!
Keira: Ah vous, vous allez la mettre en sourdine, ou je me fâche!

Hey mec, elle est furax la donzelle!
Oui Kevin, je crois qu'elle a craqué...


Keira: La ramenez pas, les Voix-Offs! Quant à vous, Monsieur Alvensen, j'ignore qui vous êtes exactement ni comment diable vous savez tout ce que vous semblez savoir sur moi...
Ariek: /En même temps, à force de me dire de me taire.../
Keira: TOI TU TE LA MET EN VEILLEUSE! Enfin bref, tout ça pour vous demander bien gentiment de garder vos commentaires me concernant pour vous, sinon je vous réduirais en tas de cendres!
avatar
Keira Trent
Une dernière pour la route

Féminin Nombre de messages : 45
Age : 28
Archétype : Pyromane Schyzophréne
Date d'inscription : 02/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les Rues

Message par Matthias Alvensen le Jeu 11 Mar - 7:27

MA : Je n'aime pas les menaces mademoiselle, surtout en début de journée.

Et sur ces paroles, Keira fut projetée trois mètres en arrière, suivit bien évidemment de Farfade qui ne trouva pas mieux que d'aller s'effondrer sur le ventre de la jeune femme. Pendant ce temps, Matthias dissipait le Kekkaï qu'il avait formé juste entre Keira et lui, puis qu'il avait amplifié afin d'obtenir l'effet de projection.

FF : Vous serez aussi coussin royal tiens !

Ariek, se relevant précipitamment tout en repoussant Farfade : Mais je vais lui cramer la fiole !

/keira/ : Attends, tu as vraiment envie de te battre avec un poids mort accroché à ton bras ?

Ariek : C'est pas faux...

MA : Écoutez, nous avons mal commencé la journée. Vous êtes énervées, vous êtes arrivées dans une ville en état de pré-apocalypse, vous vous êtes fait poursuivre par la femme d'Elvis, et maintenant vous êtes attachées à l'incarnation de la chiantise universelle... J'ai fait l'erreur de parler de vous-savez-quoi, vous avez craqué, bien. Mais maintenant, nous partons pour plusieurs jours d'expédition ensemble à la poursuite de plusieurs milliers de personnes parmi lesquels certains des plus fameux guerriers de la ville ainsi que les membres d'une organisation dont nous ne connaissons pas grand chose... Il vaudrait mieux donc rester souder...

Devant le sourire sarcastique d'Ariek montrant les menottes la condamnant à la promiscuité avec Farfade...


FF : Eh mais, je lévite ! Ma capacité de concentration ne connait pas de limites !

MA : Oui, bon, j'admets que la promiscuité a ses limites, elle... Rolling Eyes

Ariek : Ouais, ok, d'accord pour la trêve. Mais attention à la moindre référence à vous-savez-quoi, je vous brûle !

MA : Vous continuez les menaces... Mademoiselle qui parlez en ce moment, sachez que j'ai une lame particulièrement éprouvante pour les personnes de votre nature... Je n'aimerai guère m'en servir néanmoins...

Keira, reprenant le contrôle : La trêve des aventuriers compagnons de route est déclarée. Fin des menaces, stop !

/Ariek/ : Mais ce mec en sait trop ! Et il est peut-être capable de nous tuer ! Il faut en finir avec lui avant !

Keira : Tais-toi, il ne fera rien contre nous de sa propre initiative. Nous ferons quelque chose seulement s'il devient trop gênant.

MA : Oh des messes basses... Allons arrêtez de comploter. Je ne ferai rien qui vous obligerait à me tuer...

Keira : Je l'espère pour vous comme pour moi...

MA : Bon, nous continuons ?

Keira : Oui, oui... Mais avant, vous n'auriez pas quelques choses pour me débarrasser de ces menottes !? Evil or Very Mad

MA : Non désolé, rien qui pourrait convenir. Elles ne comprennent même pas de serrures... Peut-être nos compagnons de route détiendront-ils un outil qui pourra vous dépanner.

Sur ces mots, Matthias et Keira/Ariek passèrent la porte nord-ouest tandis que derrière Keira, Farfade se laissait trainer dans la poussière...

FF : Allez ! Hue cheval !


Un peu plus loin, dans une ruelle sombre, deux individus complotaient dans l'ombre...

Kevin : Mais on complote pas, boss. On fait juste de la jactance là !
Voix-off titulaire, ou Boss pour les intimes : Chuuuuut Kevin ! Bon sang il faut savoir ménager ses effets lorsqu'on est une voix off qui se respecte !
Kevin : Ah ok, coooool. J'apprends tous les jours Smile.
Boss : Je me demande si tu n'oublies pas tous les jours aussi...
Kevin : Mais, dis Boss. Tu crois qu'c'est a good idea de venir s'incruster dans le monde de narration. On risque de se prendre des coups si on prend trop la confiance comme ça.
Boss : Ton langage Kevin ! Il faut que tu saches, petit stagiaire que toute Voix Off doit un jour se confronter en direct avec la réalité d'une GA, tâter le terrain, sentir ce que sent un aventurier, vivre au plus près l'aventure. Ce n'est que comme cela qu'il gagnera ce petit plus qui différencie une bonne narration d'une excellente narration : la réelle impression de vécu.
Kevin : Mais eeeeuuuuh, c'est pas dangereux ? pale
Boss : Mais non. Nous resterons en observateur bien en arrière de l'expédition. Les aventuriers ne se rendront même pas compte que nous les suivons.
Kevin : Ok Boss, c'est cool alors...

_________________
A moins de savoir exactement où vous êtes, vous ne pouvez savoir qui vous êtes.
avatar
Matthias Alvensen
Le Troisième Homme

Masculin Nombre de messages : 501
Age : 29
Localisation : Aujourd'hui ici, mais demain ?
Archétype : Un chercheur en occasion et en rebondissement.
Job/Hobbies : Découvrir de nouveaux mondes, de nouvelles personnes...
Date d'inscription : 05/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letremblaysurmauldre.meteoamikuze.com/Statistiques.ht

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les Rues

Message par Matthias Alvensen le Lun 30 Aoû - 21:39

Un peu plus tard, nous retrouvons Gorack fonçant en direction d'un vieux gobelin rabougri qui manqua la crise cardiaque lorsqu'il se retrouva suspendu en l'air à cinq centimètres de la bouche de Gorack.

Gorack : MOI POSER DEUX QUESTIONS A TOI, D'ACCORD ?
VGR : Voui.... pale
Gorack : CA ÊTRE BIEN. EST CE QUE TOI BIEN VENDRE MAISONS ICI COMME BEAUCOUP AMI DE DREHK AVOIR DIT A MOI ?
VGR : Euh oui, je suis bien expert immo... surprenant le regard noir d'incompréhension du prêtre de Drehk, oui oui monsieur, je vends bien des maisons !
Gorack : BIEN !!! DEUXIEME QUESTION : TOI BIEN ÊTRE AMI DE DREHK ?
VGR, voyant les signes affirmatifs pressants qu'effectuaient les passants : Euh, ouiiiiiii bien sur. J'adore Drehk tous les jours ! pale
Gorack : BIEN !!!!! TOI ALORS MONTRER MAISONS GRANDES POUR QUE MOI EN FAIRE GRAND TEMPLE POUR DREHK !
VGR, réflechissant vite. On réfléchit souvent vite lorsqu'un grand barbare balance sa hache très près de notre personne : Eh bien, je pense déjà voir ce qui pourrait vous aller... c'est par lààààààààààà.

Déjà, Gorack emportait le pauvre expert immobilier dans la direction qu'il venait d'indiquer...

Quelques minutes plus tard, nous retrouvons Gorack et le gobelin toujours suspendu face à une très vaste maison pavillonnaires à 4 étages avec parc sise juste à coté du manoir de NecroX.

VGR : Avec la disparition des habitants, les maisons disponibles sont légions en ce moment. Celle-ci me semble particulièrement bien adapté à votre demande. Elle contient des salles très vastes dont les murs sont faciles à abattre et...
Gorack : TOI NE PAS AVOIR DE PARLER PLUS AMI DE DREHK !
VGR : Ah ? Euh bien...
Gorack : DREHK ENVOYER BEAUCOUP DES REFLETS DE SA BALLE SUR GRANDE MAISON ! MOI LA PRENDRE ET EN FAIRE TEMPLE A GLOIRE DE DREHK !
VGR : Très bien monsieur. En ce qui concerne le paiement...
Gorack : TOI ÊTRE BIEN AMI DE DREHK ? PAS DE STRIKE ?
VGR : ... Celui ci est évidemment gratuit ! Bien le bonjour monsieur !

Sur ces mots l'expert immobilier prit ses jambes à son cou tandis que le grand prêtre prenait possession de son nouveau temple en demolissant la porte et en agrandissant l'entrée....


_________________
A moins de savoir exactement où vous êtes, vous ne pouvez savoir qui vous êtes.
avatar
Matthias Alvensen
Le Troisième Homme

Masculin Nombre de messages : 501
Age : 29
Localisation : Aujourd'hui ici, mais demain ?
Archétype : Un chercheur en occasion et en rebondissement.
Job/Hobbies : Découvrir de nouveaux mondes, de nouvelles personnes...
Date d'inscription : 05/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.letremblaysurmauldre.meteoamikuze.com/Statistiques.ht

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les Rues

Message par nécroX le Mar 21 Déc - 6:28

Les jours passèrent … La vie s’écoulait, paisible, à D-City. Bien sûr, la ville désertée attirait toutes sortes de pillards, trois entités politiques voisines avaient proclamé la placer sous leur protection politique, les messes à la gloire de Drehk multipliaient les cas de rétines brûlées et de membres fracturés, la guilde des voleurs reconstituée menait une guerre urbaine avec la nouvelle milice, le Grand Maire réclamait une nouvelle statue à son effigie tous les deux jours, Beggar Brûlepourpoint courait toujours en liberté avec des pièces détachées d’une bombe à VAN géante qu’il utilisait au fur et à mesure, le cœur de l’activité économique de la ville (la place devant la Taverne) n’était plus qu’un champ de gravats, et Guu toupillait dans les rues en proclamant l’imminente apocalypse d’une voix monocorde … Mais on ne saurait rester longtemps darkamien sans une GRANDE capacité d’adaptation. Les citoyens avaient retrouvé leurs marques, et les gens de passage à D-City avaient, excepté pour le nombre incroyable de bâtiments inoccupés, l’image d’une cité normale.

Mais ils furent tous dupés … Car une autre nuisance fut ravivée. Sur les terres du quartier sud-ouest, dans les ombres d’une tannerie orque abandonnée, Maurice le Seigneur des Ténèbres le Plouc Possédé par l’Influence maléfique du Bâton de NécroX forgea en secret des Maîtres Lourdauds pour ennuyer tous les autres. Dans ces cadavres ramassés dans une décharge, il déversa sa cruauté, sa malveillance, et sa volonté de faire parler de lui : des Lutins pour les entuliper tous.

Car comment mieux utiliser le pouvoir de gouverner la mort qu’en réanimant une douzaine de lutins immolés en masse, et en réveillant un mal si sombre que tous s’étaient efforcés de l’oublier ? Trop tard pour fuir, car déjà dans les rues, les cheminées, les chaussettes et les conifères de D-City de petites têtes grimaçantes surgissaient, poussant le cri honni :


« (Zombie) CHRISTMASBUSTERS ! » santa :kaput: santa
affraid affraid affraid

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les Rues

Message par FarFade le Ven 14 Jan - 21:44

Dans une des rues principales de Darkam City, presque vide, un cube gélatineux trainait sa misère à la recherche d'un futur aliment...
Inexplicablement sorti d'un souterrain, peut être en quête d'aventures, il avait depuis son apparition absorbé deux clochards et un cadavre de nain encore en parfait état, signifiant une prise récente.

D'après certains dires, il était apparu par la porte Est et déambulait depuis quelques jours. En apparence, il se dirigeait vers la Bibliothèque Simili-Occulte. De ce fait il aperçût caché derrière un tonneau un nain portant un manteau rouge délabré, pleurant et maudissant son sort.


Klaus : J'comprends pas !! J'en ai marre de leur poil à gratter, de leur chewing gum collé partout...

Il accompagna sa parole en tirant un bout de son manteau possédant une tache verte collante. Soudain, il entendu un bruit derrière lui; on put apercevoir son visage déjà terrifié se creuser encore plus.

Klaus : Ehem... Y'a quelqu'un ? pale

Transparent, le cube gélatineux se rapprochait le plus silencieusement possible du nain, étant quand même dissimulé dans l'ombre pour ne pas que ce dernier voit les corps décomposés qu'il avait en son sein...

_________________
... quand les poulpes auront des dents.
avatar
FarFade
Asylum Imperator

Masculin Nombre de messages : 881
Age : 26
Localisation : Dans les méandres d'un cerveau torturé, et poulpeux.
Archétype : Poulpe.
Job/Hobbies : Tenter de conquérir le monde. Et manger des sardines.
Date d'inscription : 04/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les Rues

Message par nécroX le Mer 19 Jan - 21:57

A ce moment, le nain sentit une secousse comme un séisme, et eut l’impression que le monde autour de lui ondulait. Plusieurs portes et fenêtres se mirent à claquer à répétition sans raison. Apeuré, « Klaus » bondit en arrière … et s’enfonça dans une masse gélatineuse qui commença à l’étouffer et à le digérer. Alors qu’il voyait presque avec soulagement apparaître les portes du Paradis des Nains, une autre secousse passa sur eux. Il sentit le cube gélatineux refluer, s’écarter de lui, rétrécir … Sa forme changeait, il rapetissait sous ses yeux, et prenait l’apparence … d’un lutin.

Klaus : Qu’est-ce qui se passe ? Je préfère être digéré !
Lutin gélatineux : Salut à toi ! Je suis le Christmasbuster des Noëls passés !
Klaus : Q-quoi ?
Lg : Bah j’ai pas tout compris, mais y a un machin magique tordu qui fait que la réalité ressemble à un vieux chewing-gum … mais plus à une passoire en fait … enfin bon je suis là !
Klaus : Va-t-en !
Lg : Ah bin non j’ai un message pour toi ! C’est ... euh … Ah flûte. Au paradis des lutins ils me l’ont bien répété pourtant …
Klaus : Il y a un paradis des lutins ?
Lg : Ouais ! C’est l’enfer de toutes les autres races !
Klaus : Argh ! C’est vrai ?
Lg : Chais pas ! En tout cas retiens bien ceci c’est très important : quand le moment sera venu –

Il y eut une autre secousse, les portes claquèrent de plus belle, des tuiles explosèrent et trois chauve-souris jaillirent de la barbe de Klaus. Le lutin gélatineux se modifia, devenant plus … cadavérique (mais toujours translucide).

Lg : Hello. Je suis le Christmasbuster des Noëls présents.
Klaus : Tu es un des lutins zombies qui m’ont traqué ces trois derniers jours !
Lg : Possible. Mon cerveau sent bizarre et j’me rappelle pas bien les trucs …
Klaus : Mais Noël est déjà passé ! Il n’y a pas de Noël présent !
Lg : Ah flûte ! Bon retiens bien le message quand même.
Klaus : Lequel ?
Lg (se jetant sur lui) : CAAANNDYBRRRRAAAAINNS !!!

Mais à ce moment là une secousse plus puissante encore passa, accompagnée du son d’une explosion. Le tonneau derrière lequel Klaus se cachait s’envola comme une fusée ; un slaad gris en chemise de nuit se matérialisa au milieu de la rue, l’air ahuri, puis disparut ; et le nez du nain devint rouge et se mit à briller puissamment. Tandis que du coin de l’œil il remarquait le gros panache de fumée venant de la direction de l’université, il vit le cube gélatineux se replier sur lui-même, pulser et changer une troisième fois de forme, pour devenir … une grande et belle femme vêtue d’une longue robe.

Femme gélatineuse : Salut à toi, ami nain.
Klaus : Wah … euh … Tagazok. J’avoue que je m’attendais à autre chose.
Fg : A quoi ?
Klaus : Bah, à un Christmasbuster des Noëls futurs, un truc dans le genre.
Fg : Mais oui, c’est bien moi. Smile
Klaus : Shocked
Fg : Ecoute plutôt le message que l’on m’a chargé de te transmettre, c’est important.
Klaus : Oui M’dame !
Fg : Il faut que tu saches … qu’IL Y AURA DES CHRISTMASBUSTERS AUX NOELS FUTURS ! CE N’EST PAS FINI ! CE NE SERA JAMAIS FINI ! HINHINHINHIN !
Klaus : :dimoiksepavrai:
Et la femme explosa, aspergeant le nain de gelée corrosive. Celui-ci poussa un hurlement et partit en courant dans les rues, trébuchant régulièrement sur une nouvelle conséquence paranormale de l’incident de la Bibliothèque qui renouvelait sa panique.

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les Rues

Message par FarFade le Mar 25 Jan - 20:15

A cause des très récentes altérations de la réalité, ils se trimballait maintenant une troupe d'objets vivants composé d'un heaume volant, d'une table marchante à quatre pieds et d'un chandelier à trois bougies...

Table : Zarma on a réussi à se débarrasser du diablotin mais tulipe Heaume pourquoi tu t'es mis sur sa tête ? T'aurais pu nous aider à lui pétunia sa tronche ! Un bon coup de casque dans sa tête !!
Heaume : Euh... Oui désolé, un réflexe...
Chandelier : En tout cas je suis très heureux de vous avoir rencontrés ! Avec vous la vie est tellement plus excitante !
Table : Ah ba c'est sûr qu'après être resté immobile pendant plus de cinq années ça change nom d'un coquelicot !!
Heaume volant : Je ne sais pas ce qui s'est passé mais je suis heureux d'être en vie !!
Chandelier : Comment ça ? Ça fait combien de temps que vous êtes animés ?
Table : Et bien à peine quelques minutes, comme toi ! Oh l'autre bouffon...
Chandelier : Mais non... Moi j'habitais un château avec comme amies une horloge, une théière et un princesse depuis un bout de temps ! Mais depuis que cette belle idiote est tombée amoureuse d'une bête elle nous a oubliée, fait des enfants et tout... Alors j'ai décidé de parcourir le monde !
Table : Mais nan trop une histoire de tapette ! Si t'avais pas défonce sa gueule à l'autre diablotin j't'aurais pris pour un tapis !
Heaume : Tiens... Bizarre... Et tes amies l'horloge et la théière ?
Chandelier : Et bien justement, il y a pas quelques minutes ... Après les secousse bizarres et l'énorme explosion elles bougeaient plus et me parlaient plus... Alors moi quand on me fait la tête j'm'en vais... Je fais pas la bébé bougie...
Table : Bon... Qu'est ce qu'on glande maintenant ?
Chandelier : Je chercherais bien un humain pour pouvoir en faire une torche humaine !! S'ils savaient combien de cire j'ai perdu quand ces idiots m'allumaient en me prenant pour un immobile...
Table : T'as trop raison cousin !! Moi j'essayerai de planter un couteau dans le dos d'un tournesol d'humain, ils savent pas comment c'est trop douloureux son ébéniste !!
Chandelier : Je ne savais pas que les chandeliers et les tables avec des liens de parentés...

Et c'est ainsi que nos joyeux compagnons commencèrent à arpenter les rues à la recherche de victimes potentielles...

Table : Myosotis ouaiche !

_________________
... quand les poulpes auront des dents.
avatar
FarFade
Asylum Imperator

Masculin Nombre de messages : 881
Age : 26
Localisation : Dans les méandres d'un cerveau torturé, et poulpeux.
Archétype : Poulpe.
Job/Hobbies : Tenter de conquérir le monde. Et manger des sardines.
Date d'inscription : 04/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les Rues

Message par Raven le Jeu 24 Fév - 18:34

Deux jours plus tard ...

La ruelle sombre n'était éclairée que par la faible lumière d'un lampadaire. Assis dos au mur, une bouteille à ses pieds, un clochard cuvait son vin, sans remarquer la masse sombre qui atterrit brusquement à côté de lui. Un souffle de vent emporta une plume ténébreuse, et l'ivrogne se réveilla. En voyant le Corbeau, il crut qu'on en voulait à son picrate, et se jeta donc sur sa bouteille.

L'homme ivre : Touche pas à ma toubeille ! Hic !
Le Corbeau : Ça ne serait pas de la vodka ?
L'homme ivre : Non ! Laisse-moi !
Le Corbeau : Tu as encore l'esprit embrumé... Et j'ai soif.

Le Corbeau saisit la bouteille et tira d'un coup sec. Le clochard resta bloqué, comme s'il venait de perdre ce qui comptait le plus au monde.

L'homme ivre : Ma fifille...

Le mot résonna dans la tête du Corbeau. Regardant fixement le sol, Il se remémora la cause de sa présence ici. Ce pourquoi il était devenu fou après des heures enfermé dans l'Abri magique. C'était la répugnance du culte de Razorback, dont son premier prêtre, Ratapoil, répétait assez souvent ce mot.

Le Corbeau : Fifille...

Raven releva la tête. Ses yeux virèrent au rouge, ses cheveux s'agitèrent alors que le vent s'engouffrait dans le passage étroit. Le Corbeau cassa la bouteille contre la mur et égorgea l'ivrogne d'un coup rapide. Une effusion de sang empli d'alcool gifla le visage pâle du monstre ailé. Le Corbeau sortit de la ruelle et étendit ses ailes noires, avant d’esquisser un léger sourire malade.

Raven : Cette ville me plaît.

Il prit son envol, et, tandis que les nuages se dissipaient, la pleine Lune éclairait le Corbeau Fou...


PS : mise à jour de la fiche de personnage Raven

_________________
Avatar par Samuel Rimbault : http://aedena.over-blog.com/
avatar
Raven
Premières bières

Masculin Nombre de messages : 17
Age : 22
Archétype : Aventurier sombre et opportuniste
Job/Hobbies : TES IV ; RPG ; Warhammer et parfois le lycée...
Date d'inscription : 30/08/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les Rues

Message par FarFade le Sam 26 Fév - 9:48

Mais, dans la ruelle que Raven venait de quitter, il n'avait peut être pas pris en compte que le clochard faisait une carton-party avec deux de ses amis qui étaient allés vider leur vessie...

Clochard : Et là, Hic ! J'lui dis... Et tant qu'à m'jeter des trucs à la gueule donnez les moi j'les revendrais !
Cloclo2 : Hahaha !! Bon qu'est ce qu'il fout Gérard ? Il dort déjà ? Une p'tite, Hic ! Mauviette ! Mais.... OH MON DIEU !
Clochard : OH MON DIEU !!
Cloclo2 : OH MON DIEU !!
Clochard : La bouteille est cassée !! Sale pissenlit de racine de bouse !!

Les deux clochards commencèrent à latter royalement le cadavre de Gérard qui était auparavant en position assise (la gorge ouverte mais quand c'est peu éclairé et qu'on a un peu bu on le voit pas très bien...)

Cloclo2 : Hey attends il pisse le sang de la gorge ! Ou tu tapes trop fort ou...
Clochard : Pas trop grave j'lui prendrais ses cartons...
Cloclo2 : Ou il a la gorge tranchée !! OH MON DIEU !

Après un rapide diagnostic, les deux clochards, malgré leur état d'ébriété avancé, firent facilement le lien entre la bouteille pleine de sang et la gorge coupée... Ils levèrent les yeux aux ciels pour voir Raven, assombrir la lune...

Clochard : Qu'est ce que c'est ?
Cloclo2 : Un éléphant rose ?
Clochard : Une hallucination ?
Cloclo2 : Un trou dans la lune ?
Les Clochards En Choeur : Mais non ! C'est l'Homme Corbeau !
Cloclo2 : Espèce d'emplumé !!
Clochards : Une fois qu'on aura détroussé Gérard on te fera la peau !!
Cloclo2 : Attends j'viens de trouver un bon pinard...
Clochard : Une fois qu'on aura détroussé Gérard et qu'on aura finit c'te bouteille on te fera les plumes !!
Cloclo2 : Enfin j'dormirai bien un peu après...
Clochard : Une fois qu'on aura détroussé Gérard et qu'on aura finit c'te bouteille et qu'on aura fait un bon sommeil on te fera ta tête !!
Cloclo2 : On dit plutôt ta fête non ? Et puis t'as remarqué ? A chaque fois qu'on parle de nous il faut toujours qu'on nous décrivent comme des alcooliques, sales et vivant dans des cartons et on est toujours les victimes collatérales d'un accès de folie comme si on avait pas de famille ? ...C'est relou...
Clochard, débouchant la bouteille de vin avec ses pieds : Mais ils sous-estiment notre potentiel de réflexion qui se nourrit justement par l'alcool !! J'ai pensé à autre chose, ce mec corbeau là... Il a pas l'air très commode... Alors pourquoi on dirait pas aux nouveaux gardes qu'il en veut au nouveau Maire ?

Il sortit des verre à pieds de son manteau et servit deux verres...

Cloclo2 : Apparement son statut aurait changé, il serait devenu la réincarnation de ce dieu Drehk...
Clochard, prenant un verre : Bien, mais nous les préviendrons plus tard, là j'en ai ma claque de parler à voix basse surtout que j'comprends pas pourquoi on parlerait pas à voix haute y'a plus personne... Tiens d'ailleurs pourquoi on dort dehors aussi ?

_________________
... quand les poulpes auront des dents.
avatar
FarFade
Asylum Imperator

Masculin Nombre de messages : 881
Age : 26
Localisation : Dans les méandres d'un cerveau torturé, et poulpeux.
Archétype : Poulpe.
Job/Hobbies : Tenter de conquérir le monde. Et manger des sardines.
Date d'inscription : 04/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les Rues

Message par nécroX le Jeu 29 Déc - 16:56

Dix jours après le cambriolage de Pkmaster Holymetal Industries, retrouvons au coin d’une rue deux clochards anonymes, appelons-les Clochard1 et Clochard2 sans ordre de préséance. La nuit était noire, et ils se réchauffaient autour d’un baril rempli de détritus enflammés, en s’échangeant une bouteille de vinasse.

Clochard1 : Fameuse cuvée ! Du Jus de Chaussette 1478 !
Clochard2 : Heureus’ment qu’y a des fabricants de vin qui s’donnent la peine de produire du gros rouge spécial’ment pour les sans-abris comme nous.
Clochard1 : Sérieusement, où t’as eu ce nectar ? Il n’y a presque pas de particules en suspension. Il a le goût de chaussette propre, ma parole !
Clochard2 : Camarade, des jours de prospérité se profilent pour qui sait s’débrouiller. La guilde des voleurs est à nouveau en activité.
Clochard1 : A ce que j’ai entendu, c’était qu’une bande de bras cassés …
Clochard2 : Paraît qu’ils ont réussi un gros coup. Mis la main sur un joli paquet d’or. C’t’afflux de liquidités a relancé l’économie souterraine de Darkam-City. Comme tout le p’tit commerce trempe un peu dedans, ça a fait r’monter de l’activité, augmenté la consommation, r’lancé la croissance. Du coup, la ville va recommencer à attirer les placements étrangers. J’pense qu’on est en train d’sortir du marasme où le départ d’une grande partie d’la force de travail avait plongé nos secteurs secondaire et tertiaire.
Clochard1 : Tu causes vachement bien !
Clochard2 : J’suis une formation par correspondance en économie médiévale. J’lis les vieux numéros du Bulletin des Trésors que j’trouve dans les poubelles.
Clochard1 : En tout cas, je suis pour si ça veut dire qu’on a des rats plus gras et de la meilleure gnôle. Eh, le nouveau ! Une rasade ?
Clochard2 : Laisse, y parle pas. L’est un peu bizarre. J’crois qu’y vient juste pour regarder l’feu.

Ces derniers propos visaient une troisième silhouette, de très petite taille, enveloppée dans des haillons, qui se tenait tout contre le baril. On ne distinguait de lui que des bosses suspectes, indiquant un ou plusieurs objets dissimulés, et ses yeux, qui ne se détachaient pas de la flamme.

Sur le toit de tuiles d’une maison voisine, un autre protagoniste les observait en silence de ses yeux rouges. Il caressait d’un air malsain la poignée d’une épée violette et recourbée, et guettait le trio de clochards comme un oiseau guette sa proie.


Clochard1 : Dis donc, t’as pas peur de la garde du Temple ? On respecte pas le couvre-feu, là.
Clochard2 : T’inquiète. J’ai déjà eu affaire à eux. On fait du feu, on prie d’vant une représentation de Drehk. Ca montre notre opposition à Strike. Tu leur dis ça, ça passe tranquille. J’me fais plus de souci pour l’homme-corbeau. Paraît qu’y sort la nuit, et qu’y saigne tous ceux qu’y rencontre …
Clochard1 : Moi y m’impressionne pas. On devient pas vétéran clochard à Darkam-City sans avoir deux-trois trucs. Crois-moi, avec tous les points que j’ai mis dans mon Aura de puanteur, aucun humanoïde n’arrive à se concentrer assez longtemps pour lever une arme sur moi.
Clochard2 : Chais pas, j’ai entendu des histoires sur ce type … C’était quoi c’bruit ?
Clochard1 : Le vent, enfin ! Ca ressemblait à un bruit d’ailes, mais …
Clochard2 : Et ça ???
Clochard1 : Encore le vent, petit nerveux ! Parfois il ressemble drôlement à un bruit d’épée qu’on dégaine, mais-
Clochard2 : Et là ???
Clochard1 : Ah là on devrait s’inquiéter, ça sonnait comme une invocation de corbeaux de combat pour nous arracher les yeux.

Le clochard 1 se retourna brusquement et ouvrit sa houppelande crasseuse. Le vol de corbeaux au bec acéré qui fonçait sur eux tomba assommé par l’odeur ou se dispersa en piaillant.

Clochard1 : Quand je te le disais ! Passe-moi la bouteille, ça mérite un-

Il s’interrompit en découvrant que la bouteille était cassée. Et aussi que son compagnon était empalé sur la lame d’un jeune homme grand et mince, avec des ailes de corbeau, qui souriait d’un air dément en trempant ses doigts dans le sang de sa victime. Soudain ses yeux se fixèrent sur le clochard 1 et il esquissa un mouvement, mais ses narines se froncèrent. Il battit violemment des ailes pour repousser l’odeur, soufflant au passage les flammes du baril ; puis il s’envola, disparaissant dans la nuit.

Clochard1 : Hélas, fauché dans la fleur de l’âge. C’est bien triste. Honorons sa mort à la clocharde. Le nouveau, fais-lui les poches, pendant que je regarde si ses chaussures ont moins de trous que les mi-

L’infortuné clochard fut interrompu par la chute d’un lourd pot de fleurs qui lui fracassa le crâne. L’homme-corbeau se posa dans la rue, et se tourna vers sa dernière cible.

Raven : Du sang … Plus de sang !

Sa dernière cible l’ignorait totalement. Elle avait renversé le baril pour pouvoir en atteindre l’ouverture et y entassait désespérément tous les objets jusque-là dissimulés sous ses haillons. La faible clarté des étoiles et des braises rougeoyant au fond du baril suffit aux yeux d’oiseau de Raven pour reconnaître en l’individu un gnome. Il jetait pêle-mêle dans le baril des fioles, des bâtonnets, des paquets de toutes sortes.

??? : Le feu, le si joli feu ne doit pas s’éteindre ! Non-non !

Et surtout, quelque chose qui ressemblait à une grappe de bouteilles de vodka reliées par des câbles à une minuterie. La vue de la vodka réveilla de profonds traumatismes, issus de souvenirs enfouis, chez Raven, qui vit rouge et chargea en hurlant. Le gnome, lui, avait filé derrière le baril en se bouchant les oreilles et en criant :

??? : Ca t’apprendra à éteindre le feu ! Hihihihihihihi !

Les yeux de Raven l’informèrent de tout ceci, il vit les braises demeurées dans le baril enflammer son nouveau contenu. Mais la furie sanguinaire qui embrumait son cerveau ne relaya pas l’information. Quand le contenu du baril se changea spontanément en une boule de feu et de débris qui se projeta sur lui à toute allure (le corps du baril agissant comme le fût d’un canon), son instinct de survie commença vaguement à se faire entendre et il battit des ailes pour ralentir.

*FWOOOOOOM* (ou sunny, si vous préférez)

Le gnome éclata d’un rire maniaque qui ne dura qu’un temps. En effet, tandis que le baril était désintégré par l’explosion, son fond fut projeté par le recul et alla aplatir le gnome sur un mur au bout de la rue.

Quelques minutes plus tard, une troupe de gardes surgit en courant, menés par les colonels Hix et Higrek. Ils examinèrent la scène de crime, en vrais professionnels.


Hix : On dirait qu’on arrive encore trop tard … Damned !
Higrek : Qu’est-ce qu’on a ?
Hix (examinant les restes de la scène de crime et reniflant une flaque rouge et visqueuse) : Du Jus de Chaussette 1478 … Encore chaud …
Higrek : Quelle tragédie … Le corbeau s’est encore échappé ?
Hix : On dirait qu’il y a eu une explosion. Il y a des traces de sang et de plumes dans la ruelle là-bas.
Higrek : Oui, j’ai envoyé un homme voir. On les perd un peu plus loin, il a réussi à s’envoler. Probablement utilisé un sort de soin, si les derniers rapports sont exacts.
Hix : Il ne sera pas allé très loin même avec ça. Vu les traces, il a été très salement touché. Il va devoir se tenir tranquille un bon moment pour récupérer.
Garde : Mes colonels ! Regardez ce qu’on a trouvé au bout de la rue !
Hix : Mmmh … Ca m’a l’air d’un gnome roussi …
Garde : Il est recherché. C’est Beggar Brûlepourpoint ! Ca fait des jours qu’il se balade en ville en déclenchant des explosions de ci de là.
Higrek : Voilà qui explique l’état de ce baril. Je me demandais ce que ces pauvres ex-collègues avaient bien pu mettre dans leur brasero nocturne.
Garde : On va le ligoter et le ramener à la Tour. Ils ont une cellule spéciale pour lui.
Hix : Je crois que ce sera tout pour ce soir. Gardes ! Nettoyez tout ça. Et n’oubliez pas de vérifier l’état des chaussures des défunts !

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dans les Rues

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum