[Archives] Isaac Asimov, sa vie, son oeuvre ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Archives] Isaac Asimov, sa vie, son oeuvre ...

Message par Dwalin le Lun 22 Oct - 6:44

Isaac Asimov, sa vie, son oeuvre... et application au pilotage des soums

<ShaM>
Plus besoin de présenter Isaac Asimov, cette "Figure emblématique et tutélaire de la Science-Fiction qui s'est imposé comme l'un des plus grands écrivains du genre par l'ampleur intellectuelle de ses création littéraires" (comme il est décrit derrière mon exemplaire de Seconde Fondation).

Si ? Il y en a vraiment qui ne voient pas de qui on parle ? Alors rapide résumé :
Né en Russie en 1920, réfugié à New-York en 1923, naturalisé Américain à huit ans. Enfant, pendant que ses parents tiennent leur épicerie-bazar, Isaac lit les magazines de SF en rayon et surveille son petit frère. Adolescent, il travaille au magasin tout en étudiant et en écrivant. Bachelier à 16 ans, il tente pour la première fois de vendre ses écrits aux magazines à 18 ans et y parvient pour la première fois à 19.
En 1940 et 41, Asimov pose les premières pierres de ses deux séries cultes : Les Robots et Fondation
Entre le magasin, l'écriture et le service militaire, Asimov mène des études en pointillés jusqu'à obtenir un doctorat de biochimie en 48, puis enseigne pendant 10 ans avant de se consacrer à plein temps à l'écriture.

Je me souviens d'une anecdote au sujet de sa thèse : afin de se préparer à l'épreuve, il écrivit un très joli canular. Une fausse publication scientifique intitulée Les propriétés endochroniques de la thiotimoline resublimée. A part une intro assez loufoque sur les molécules progressistes, l'article expose très sérieusement les particularités de ce composé bidon, capable de se dissoudre dans l'eau AVANT qu'on l'y verse. Et qui, bien entendu, ne se dissout pas si on se contente de l'approcher de l'eau sans intention de l'y verser.
Dans le recueil La Mère des Mondes où est publié l'article, Asimov explique qu'il avait besoin de se rassurer : "Je ne me croyais pas capable d'écrire assez mal pour rédiger un mémoire de thèse". Un bel exemple de son ego hypertrophié, mais aussi de sa manière de plaisanter au vingtième degré sur son propre ego. Il raconte également que le jour de sa soutenance de thèse, il était terrifié à l'idée que ses profs (qu'il soupçonnait de n'avoir aucun sens de l'humour) aient lu le canular. En effet, ils l'avaient lu... mais ils avaient le sens de l'humour.

Pendant sa carrière universitaire, Asimov s'éparpille dans plusieurs styles, notamment le polar (et le polar de SF avec, entre autres, Les Cavernes d'acier) et la vulagisation scientifique où il excelle, au point qu'il négligera la SF pendant une longue période.
Il y revient en 1972 avec Les dieux eux-mêmes mais ses années 70 sont encore largement consacrées à la science et au polar avec les nouvelles du Club des veufs noirs
Dans les années 80 en revanche, après avoir prolongé Fondation, il se lance dans l'unification de ses oeuvres les plus fameuses en un tout cohérent : les héros des Cavernes d'Acier reprennent du service dans Les Robots de l'aube et Les Robots et l'Empire pour expliquer comment, des millénaires plus tard, le souvenir même des Robots a totalement disparu de la Galaxie. à l'autre bout, les aventures de Hari Seldon dans Prélude à Fondation raccrochent les wagons des Robots à ceux de la Psychohistoire, et enfin nous retrouvons une dernière fois le fil rouge dans Terre et Fondation, l'ultime livre de la chronologie asimovienne.
Je n'ai jamais osé lire les suites écrites par Benford, Brin et les autres après la mort du Maître (en 1992) : j'ai bien trop peur d'être déçu.

L’œuvre d’Asimov est, dans le domaine de la SF, celle d’un scientifique retors, c’est à dire que dans chaque texte il nous propose une énigme tordue à résoudre, souvent sous la forme d’un paradoxe ou d’une mise en perspective de règles qu’il a lui même contribué à établir.
Par exemple le cycle des Robots pourrait s'intituler "Mille et une façons de distordre ou contourner les Lois de la Robotique".

Ce sont aux Trois Lois de la Robotique que je voulais en venir depuis le début. Asimov a littéralement révolutionné le concept de Robot (on lui doit même le mot "robotique") car avant lui, tous les robots étaient forcément des esclaves révoltés assoiffés de vengeance et de sang. Asimov, le premier, a choisi de les considérer pour ce qu'ils sont : des outils. Et donc d'y intégrer ce qui est intégré à chaque outil que nous utilisons : une sécurité afin que l'outil ne nous blesse pas.

Qui ne connaît pas les Lois de la Robotique ? Qu'il se dénonce !
Première Loi : Un robot ne peut porter atteinte à un être humain ni, par son inaction, laisser un être humain exposé au danger.
Deuxième Loi : Un robot doit obéir aux ordres donnés par les êtres humains, sauf si de tels ordres sont en contradiction avec la Première Loi.
Troisième Loi : Un robot doit protéger sa propre existence aussi longtemps qu'une telle protection n'est pas en contradiction avec la Première et/ou la Deuxième Loi.



Eh bien à la BLAG, nous recherchons actuellement à mettre au point le concept d'un PACHA POSITRONIQUE, assujetti à des lois qui garantiraient son efficacité sur zdop. Le champ d'application est beaucoup moins vaste que l'Humanité entière mais nous n'avons pas la prétention de faire aussi fort qu'Isaac Asimov lui-même.

Je déclare donc ouverte la réflexion sur les Lois de la Blastique.
Mais j'y songe, tant qu'à imiter le Maître, ne le faisons pas à moitié : on pourrait pimenter l'exercice en inventant exprès des lois foireuses ou ambigües. Ensuite on s'amuse à imaginer les conséquences, et celui qui trouve où est l'erreur a le droit de faire une nouvelle proposition. Quand on en aura marre, on aura assez cogité sur le sujet pour établir des lois fiables.

Un facile, pour commencer :
Première Loi : Un soum doit blaster tous les autres soums de la zone.
Deuxième Loi : Un soum doit protéger sa propre existence aussi longtemps qu'une telle protection n'est pas en contradiction avec la Première Loi.
Troisième Loi : Un soum doit tenir secrète sa propre existence aussi longtemps qu'une telle discrétion n'est pas en contradiction avec la Première et/ou la Deuxième Loi.


Alors, où est l'erreur ?


<Dwalin>

Alors déjà, je tiens à te féliciter pour ta prose : mon dieu pourquoi ne t'as-t-on jamais demandé au lycée de faire une disserte sur un sujet qui t'intéresse ? Pourquoi cette verve n'est-elle pas applicable aux lettres de motivation ?

Fin de la parenthèse.

En premier lieu, nous avons souvent deux soums ou quatre par zdop, et parfois nous avons des alliés. Donc la première loi doit être modifée.

Première Loi : Un soum doit blaster tous les soums ennemis de la zone.

Deuxièmement, que signifie : "protéger sa propre existence" ? Ne pas s'échouer ? Esquiver les tirs ennemis ? Ne pas s'exposer ? Est-ce que ça fait pas un peu redondant avec la troisième loi parfois, si on part du principe qu'un soum repéré est à moitié blasté ?


<Bbert>

Mais tu l'as dit toi meme "à moitié"
tu peux te montrer juste pour mieux blaster


<ShaM>

Je dirais plutôt qu'en montrant un soum, on permet parfois au second soum resté dans l'ombre de blaster. Le bon vieux coup de la chèvre.

Qui se sent de proposer un nouveau trio ?


<ShaM>

Après tout, ce n'est pas toujours celui qui enregistre le plus de blasts qui gagne, il suffit de se faire blaster soi-même pour perdre.

Première Loi : Un soum doit protéger sa propre existence.
Deuxième Loi : Un soum ne doit pas faire de mal à un soum allié ni, par son inaction, laisser un soum allié exposé au danger, et ce aussi longtemps qu'une telle protection n'est pas en contradiction avec la Première Loi.
Troisième Loi : Un soum doit blaster tous les soums de la zone tant que ce n'est pas en contradiction avec la Première et/ou la Deuxième Loi.



<Bbert>

Est ce qu'on autorise les soums suicidaires rapportant quand meme une victoire ? ^^


<Bbert>

Loi zéro : un soum doit assurer la victoire de son commandant


<Nitrix>

Loi moins un: Le commandant doit assurer la victoire de son soum.


<Dwalin>

oui, mais non, l'objectif est de "développer un pacha positronique". Partant de là, il fait corps avec ses soums, qui sont un prolongement de lui-même. Il n'y a pas lieu de différencier les deux.
Par contre on peut considérer que "le pacha positronique doit avant sa propre victoire favoriser celle des pachas humains de sa guilde en cas de partie co-guildée".

_________________
Le nainplacable Nain d'Acier, qui se bat aux côtés du Bien dans la perpétuelle lutte contre le Pas-Si-Bien-Que-Ça. Oh et puis tulipe !

Retrouvez-moi sur Facebook.
avatar
Dwalin
SuperNain

Masculin Nombre de messages : 4561
Age : 35
Localisation : Mine de St-Etienne
Archétype : Guerrier Nain
Job/Hobbies : Creuse le jour, Boit la nuit
Date d'inscription : 21/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Archives] Isaac Asimov, sa vie, son oeuvre ...

Message par Invité le Mer 21 Nov - 5:04

d'acc je veux bien croire que asimov est un méga fantastique machine à hit mais... c'est quoi un soum?? et que font les blasters de star-wars dans un sujet sur Asimov? danbe de traitre mon de daniel olivaw! (et oui il est comme dieu il veille sur l'humanité depuis pratiquement toujours dans les fondation...)
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Archives] Isaac Asimov, sa vie, son oeuvre ...

Message par Dwalin le Mer 21 Nov - 10:00

C'est juste rapport au jeu openesub où on commande des sous-marins (d'où soum pour abréger). Le but étant de détruire (blaster, par anglicisme) ceux des adversaires.

_________________
Le nainplacable Nain d'Acier, qui se bat aux côtés du Bien dans la perpétuelle lutte contre le Pas-Si-Bien-Que-Ça. Oh et puis tulipe !

Retrouvez-moi sur Facebook.
avatar
Dwalin
SuperNain

Masculin Nombre de messages : 4561
Age : 35
Localisation : Mine de St-Etienne
Archétype : Guerrier Nain
Job/Hobbies : Creuse le jour, Boit la nuit
Date d'inscription : 21/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Archives] Isaac Asimov, sa vie, son oeuvre ...

Message par Invité le Mer 21 Nov - 22:21

ha! d'accord... mais sa reste quand meme que parler de blasters sur un sujet asimovien... c'est pas bien...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [Archives] Isaac Asimov, sa vie, son oeuvre ...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum