Le Magasin d'Objets Magiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Magasin d'Objets Magiques

Message par Kantun le Dim 7 Juil - 18:27

Magasin D'objet Magique !
Articles Sensationnel !
Evidemment Plus C'est Rare Plus C'est Cher !

Liste Des Articles :

Baguette Et Sceptre :

Baguette Simple En Bois D'olivier : 25 PO's
Baguette Simple En Bois De Cèdre : 10 PO
Sceptre Simple En Bois De Noyer : 40 PO's
Sceptre Simple En Bois De Pin : 28 PO's

Potions :

Potion De Vitalité Simple : 4 PO's
Potion De Puissance Simple : 5 PO's
Potion De Vitesse Simple : 4 PO's
Potion De Défense Simple : 5 PO's
Potion De Puissance Magique : 6 PO's
Potion De Défense Magique : 6 PO's
Filtre D'amour Simple : 6 PO's
Potion De Guérison Simple : 8 PO's

Grimoires Et Livres

Grimoire Pour Ensorceleur : 10 PO's
Grimoire Pour Mage Confirmés : 15 PO's
Grimoire Pour Sorcier : 20 PO's
Grimoire Pour Sorcier Expert : 25 PO's
Grimoire Pour Enchanteur : 30 PO's
Livre "L'alchimie Pour Les Nuls I " : 15 PO's
Livre "L'Alchimie Pour Les Nuls II " : 15 PO's
Livre "L'alchimie Pour Les Nuls III " : 20 PO's
Livre "L'alchimie Pour Les Nuls IV " : 20 PO's
Livre "L’alchimie Pour Les Nuls V " : 30 PO's
Livre "L'ABC De L’alchimie : 15 PO's

Pour Autres Articles Personnalisés Ou Rares Veuillez Demander A L’accueil. Bonne Journée !



Dernière édition par Kantun le Mer 3 Aoû - 13:47, édité 1 fois

_________________
avatar
Kantun
Meillleeuur *hic* aami *snif*

Masculin Nombre de messages : 33
Age : 17
Localisation : Actuellement en ville
Archétype : Shaman
Job/Hobbies : Évocation de mort, Invocation d'esprit, Rafistolage de corps,Parler avec les plantes et les fantômes
Date d'inscription : 05/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Magasin d'Objets Magiques

Message par Emrys Uldianor le Lun 3 Aoû - 13:41

*DLING*

Le mage entra dans le petit magasin. Les étagères croulaient sous les artefacts magiques, les épées ensorcelées, les lampes de génies, les armoires de transfert magiques... Emrys passa devant un bac d'anneaux uniques et lança à la cantonade:

Emrys : Bonjour ?

Plop

Marchand: Salut.

Emrys : Hem. D'où sortez vous, exactement ?

Marchand: Du néant.

Sans plus d'explications, le petit homme replet à la grande barbe alla s'asseoir derrière son comptoir lustré, puis sortit une pipe de la poche de sa veste. Il l'alluma, en prit une grande bouffée puis s'adossa contre le dossier de son fauteuil. Le mage runique jeta un coup d’œil circonspect au magasin impeccable, aux nombreux articles en vente, et au marchand visiblement bien portant et bien habillé.  

Emrys : Vous avez l'air d'avoir du succès. Les affaires vont bien ?

Marchand: Non.

Emrys: Non ?

Marchand: Non. Si mon magasin va bien, c'est uniquement parce que le scénario le veux (une ville n'est pas une ville sans sa boutique de magie). Mais en réalité (pour peu que la réalité ais son mot à dire dans cette ville) vous êtes mon premier client depuis que j'ai ouvert.

Emrys: Oh. Et vous n'avez jamais pensé à vous reconvertir ?

Marchand: Si. Dans les tomates, fit-il d'une voix rêveuse. Mais comme dis plus haut, le scénario à tout les pouvoirs sur moi. Je suis un PéeneJi, une race magique existant uniquement pour accomplir les bas désirs du script.

Emrys: Triste histoire.

Marchand: Pas tant que ça. Quand vous n'êtes pas là et que vous ne regardez pas ma boutique, je retourne au néant. Simple, clair et efficace, je ne me plains pas de ma vie.

Emrys: Ah.

Marchand: Bref. Pour quoi êtes-vous là au juste ?

Emrys: J'aimerais vendre mon bâton....

Le mage leva ledit bâton.

Marchand: Ah.

Emrys: Et acheter un marqueur magique à la place.

Marchand: Oh.

Emrys: Vous avez un ouvrage alchimique pour talismans et amulette ? Si possible édition Poudelärre, je les trouve plus lisible.

Marchand: Ce sera tout ?

Emrys: Oui.

Marchand: Bougez pas.

Le petit homme disparut entre ses rayons, puis revint quelques instant plus tard des caisses pleins les bras et une paire de lunettes sur le nez.

Marchand: Alors. Un marqueur magique, 6 PO's. Plus un livre d'alchimie de niveau moyen édition spéciale sur les talismans, 25 PO's. Et vous me vendez votre bâton enchanté +6 vitesse d'exécution de sort, avec runes Charisme +10, soit environ... (il jeta un coup d’œil critique au bourdon) 6 PO's. C'est pour offrir ?

Emrys sortit quelques instants plus tard, le grimoire sous le bras, le marqueur à la ceinture. Il sifflota tranquillement en s'enfonçant dans les méandres de D-City, sous le regard critique  d'un clochard.
avatar
Emrys Uldianor
Meillleeuur *hic* aami *snif*

Masculin Nombre de messages : 26
Age : 19
Job/Hobbies : Des choses et d'autres...
Date d'inscription : 08/08/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Magasin d'Objets Magiques

Message par nécroX le Jeu 24 Déc - 19:28

Vers la fin de la même journée, la porte du magasin fut poussée par Hix et Higrek, qui entrèrent en zyeutant les étagères alentour, les doigts dansant déjà dans leurs mitaines.

Marchand : Bonjour Messieurs ! Je vous invite à consulter l'écriteau.

Les deux clochards levèrent le nez vers une grande pancarte derrière le marchand, qu'ils n'avaient pas remarquée auparavant, et qu'ils déchiffrèrent sans peine (bien que leur alphabétisation fût parfois douteuse) :

La maison rappelle à son aimable clientèle que pratiquer le vol dans un magasin d'objets magiques entraîne, dans le meilleur des cas, un décès douloureux si le patron est un aventurier de haut niveau à la retraite ; et dans le pire des cas, un destin atroce et ironique si le patron n'est qu'un instrument au service des puissances narratives.

Hix et Higrek échangèrent un regard, remirent leurs mains dans leurs poches et s'avancèrent vers le comptoir, en se baissant pour éviter l'obligatoire crocodile empaillé pendu au plafond.

Hix : Salut, marchand ! On aurait besoin d'un objet magique pour augmenter notre force de combat.
Higrek : On n'est probablement pas ta clientèle habituelle ...
Marchand : Eh bien, non, vous n'êtes pas le genre d'érudits des arcanes qui visite le plus souvent les boutiques de magie. Mais si vous avez besoin de quelque chose sans savoir exactement de quoi, pour accomplir une quête qui vous tient à coeur, et que vous êtes entrés sur un coup de tête dans ce magasin que vous n'aviez jamais remarqué auparavant, alors vous êtes tout à fait ma clientèle habituelle. Que cherchez-vous ?
Higrek : On a prévu de trouver notre ennemi juré cette nuit, de l'affronter dramatiquement et de lui régler son compte pour venger notre vieil ami. Il nous faut l'affronter nous-mêmes, question d'honneur ...
Hix : ... et puis on a été virés donc on peut pas demander de renforts ...
Higrek : Hélas, il bénéficie d'avantages injustes, comme un paquet de niveaux de combattant, ou une croissance pas perturbée par la malnutrition. Il a déjà vaincu, ou échappé à de plus balèzes que nous.
Hix : On cherche donc un objet magique qui nous permettrait de rendre la lutte égale.
Higrek : Ou inégale, mais en notre faveur. On a de quoi payer, on a vendu des bijoux la nuit dernière. Des bijoux de famille.
Hix : De notre famille, pour ce que t'en sais.
Marchand : Mmh ... Je crois que j'ai ce qu'il vous faut. Un instant ...

Le marchand fouilla dans un coffret posé au milieu du bric-à-brac et en tira une poignée de petits objets, qu'il déposa sur le comptoir avec un sourire en coin.

Hix : Mais ?! C'est les boucles d'oreille qu'on a confisquées aux petits jeunes !
Higrek : Je croyais qu'on les avait vendues avec la broche à ce receleur gnome, rue de la Mauvaise Haleine !
Marchand : Ces bijoux ont changé 35 fois de mains depuis que la rumeur a commencé à se répandre qu'elles avaient été volées aux Gretas hier.
Hix&Higrek : :dimoiksepavrai: affraid
Marchand : J'ai fini par les acquérir pour une bouchée de pain. Ma boutique n'est pas toujours réelle, ça me protège de la fureur des Gretas pour un temps.
Hix : Mais pourquoi on voudrait les récupérer ???
Higrek : Attends ! J'ai compris ! On les jette avec de la glu sur le Corbeau, et ensuite on dit aux Gretas que c'est lui le voleur ! Pulpe instantanée, Gérard est vengé !
Hix : Je croyais qu'on avait décidé de l'affronter nous-mêmes ...
Higrek : Et c'est ce qu'on va faire ! On utilise juste les Gretas comme arme, c'est du pragmatisme. Merci, brave marchand, on les prend.
Marchand : Vous m'avez mal compris. Ces boucles d'oreille sont magiques, et c'est leur effet qui vous donnera la force de venger votre ami.
Hix : Ah ? Elles font quoi ? Montrez-nous !
Marchand : C'est un peu délicat. Voyez-vous, techniquement, elles ne sont pas tant un objet magique qu'un objet maudit.
Higrek : Mais ?! Pourquoi on les prendrait, alors ? On peut pas juste avoir une Epée de Vif-Acier +3, ou une paire de Ceinturons de Force Stéroïdienne ? Un truc du genre ?
Marchand : Je ne vous le conseille pas. Premièrement, votre budget n'est pas si élevé. Deuxièmement, vos caractéristiques sont si ... atypiques, dirons-nous, que même si je vous cède une arme magique conventionnelle, vous serez incapables d'exploiter correctement son potentiel. Ces boucles d'oreille, au contraire, mettront à profit vos points forts.
Hix : Hmmm ... Okay, on les prend. Au pire, il reste toujours le plan glu-Gretas-pulpe.
Marchand : Je suis ravi qu'elles vous plaisent ! Plus qu'un dernier détail à régler. Pour ce genre de cas, il y a des conditions de vente spéciales. Je dois en référer à ma maison mère. La procédure prend plusieurs semaines ...
Hix&Higrek : QUOI ???
Marchand : ... mais heureusement, ils voient l'avenir.

Tout en parlant, le commerçant alla ouvrir la fenêtre ; un gros oiseau au plumage bariolé de couleurs tropicales s'y engouffra et lâcha un colis.

Marchand : Pile à l'heure. Vous avez fait bon voyage ?

Il souleva le couvercle de la caisse, révélant un intérieur matelassé. La boîte contenait un tas d'os qui se déplièrent soudain pour constituer un squelette en veston. Celui-ci s'avança, chapeau melon sous le bras, vers les clochards, et leur tendit les phalanges.

Squelette : Je sais que les relations publiques de mon client préconisent les transports non magiques autant que possible pour raisons environnementales, mais je trouve que la dignité de ma fonction y perd. Bonjour messieurs, je suis Maître d'Os, mandaté par le Far Away Islands Consortium, contrôlant le Tropikaña Holding, qui a entre autres pour filiale la Tropikaña Company, partenaire privilégié, fournisseur et actionnaire de la chaîne de magasins de proximité Magic Ex Machina, dont les parts majoritaires sont détenues par l'Eglise de Haimji,  la boutique ici présente étant une succursale de la chaîne susmentionnée.

Il y eut un silence.

Hix : ... Vous êtes le cadavre d'Aljashus ?
Maître d'Os : Je vous demande pardon ? Je suis notaire. L'on m'a chargé d'établir le contrat de vente de ces boucles d'oreille à vos personnes, incluant les informations précontractuelles, les obligations et coûts additionnels, ainsi que les conditions de vente et de reprise.
Higrek : Kézaco ?
Marchand : C'est très simple. Ces boucles d'oreille, comme tout objet maudit, ont un effet puissant et irréversible. Une simple Délivrance des malédictions ne vous en débarrassera pas; en fait, la plupart des exorcismes sont inefficaces.
Maître d'Os : Mon mandataire, qui dispose de ressources magiques très avancées, vous propose de prendre des dispositions préalables facilitant le retrait des objets du contrat une fois leur utilité remplie.
Higrek : Mais qui dit qu'on voudra s'en débarrasser, si elles nous rendent plus forts ?
Maître d'Os : Vous n'avez pas encore pris connaissance du détail des effets principaux et secondaires ?
Marchand : On n'en était pas encore là. Je comptais faire ça hors champ, dans une petite ellipse narrative, pour garder un petit suspense, vous voyez ?

Viens, Kevin, allons prendre l'air cinq minutes.

Ils ont fini ?


Hix : Donc, on accepte votre deal, on a les boucles d'oreille, on s'en sert, et grâce à votre magie on peut les enlever ensuite ?
Marchand : C'est ça.
Higrek : Et en échange, on s'engage à rendre un service au patron du squelette, dans un futur indéterminé ?
Marchand : Sur demande, entre le moment de la signature et la fin du multivers en cours.
Maître d'Os : Nature de la faveur à préciser en temps et en heure, montant libre d'intérêts, ne pouvant pas excéder la valeur de vos âmes immortelles, ajustée au cours de l'âme en vigueur au moment du paiement de la dette.
Higrek : C'est honnête. Je crois pas que nos âmes valent tant que ça, maintenant ou dans le futur.
Maître d'Os : C'est un contrat faustien simplifié, sans les clauses de sanction infernale et les codicilles de tromperie karmique, ce qui est à votre avantage, si je puis me permettre. Pour le reste, c'est une application classique du droit léonin, avec cession d'un bien connu en échange d'un prix inconnu, potentiellement démesuré, dans l'hypothèse que votre impatience et votre soif de vengeance vous poussent à négliger toute prudence.
Hix : Hypothèse validée ! On prend !
Higrek : C'est plus simple que je croyais de vendre son âme ! Topez là, Maître Squelette !

Maître d'Os retourna à sa caisse, y plongea le bras et en ressortit l'extrémité d'un parchemin couvert de calligraphie, qu'il déroula sur cinq mètres à travers la boutique jusqu'aux clochards à l'enthousiasme refroidi.

Maître d'Os : A la maison mère, tout est authaumatisé, mais les transactions extérieures se font encore sur parchemin. Si vous voulez bien relire le contrat puis apposer vos-

Dans un grognement d'impatience, Hix et Higrek avaient déjà signé.

Maître d'Os : Mmh ... A votre guise ... Vous signez d'une croix ?
Hix : C'est pas une croix, c'est un X. Je m'appelle Hix, c'est ma signature.
Maître d'Os : Très bien ... Et vous signez également d'un X ?
Higrek : Non, c'est une croix, je ne sais pas écrire mon nom.
Maître d'Os : Ne pourriez-vous tracer un Y?
Higrek : Pour quoi faire ? Y a pas de Y dans mon nom.
Maître d'Os : Bien entendu ... Eh bien, tout m'a l'air en ordre.

Le squelette apposa une série de cachets de cire au bas du document; celui-ci luisit brièvement de magie, et les boucles d'oreille brillèrent en réponse.

Maître d'Os : Voilà qui conclut notre transaction. Messieurs, au plaisir.

Poussant un soupir poussiéreux malgré son absence de poumons, le notaire mort-vivant remonta dans sa caisse avec le contrat géant et se disloqua. Le marchand referma la boîte, l'oiseau s'en saisit et prit son envol par la fenêtre.

Marchand : Très bon choix. Je vous fais un paquet ?
Higrek : Non merci, c'est pour utiliser tout de suite ...

Et quelques instants plus tard, Hix et Higrek se retrouvaient dans la rue (une rue bizarrement dépourvue de devanture de boutique magique), les boucles d'oreille en main. Ils saluèrent le soleil couchant d'un rictus bagarreur, et se mirent en route pour retrouver Ratapoil et affronter le Corbeau dans un combat décisif ...

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Magasin d'Objets Magiques

Message par Kantun le Mer 3 Aoû - 14:44

La journée suivante, en milieux de matinée, cet à dire environs 30 minutes après l'ouverture du magasin, Marthrahil Sombrebois (que nous allons abréviationner (si si ça ce dit ! .... bon compris) abréger par M.S-B) , un chaman totalement inconnu de la région comme de la ville fit son apparition en poussant la porte du magasin



Marchand : Bonjour monsieur ! Puis-je vous aider maître satyre ?
M.S-B : Je suis un satyre !!
Marchand : Et bien.. c'est ce que je viens de dire ..
M.S-B : Non ce n'est pas vrai !!
Marchand :  Shocked
M.S-B : Je peux parler comme ça me chante ! Ne m'aidez surtout pas !
Marchand : Pardon ...?
M.S-B : Je peux parler comme ça me chante ! Ne m'aidez surtout pas !!
Marchand (dépité) : Je ne comprends pas ce que vous voulez dire Monsieur le satyre ...
M.S-B : Je suis un satyre !! Je suis pas un chaman !!
Marchand : Oui c'est ce que je viens de dire !
M.S-B : Absolument pas !
Marchand :  Suspect
M.S-B : Diffus ! Continuons cette conversation intéressante !
Marchand : ... 
M.S-B : Je ne viens pas ici pour acheter un objet magique
Marchand : Alors pourquoi venez vous ?!
M.S-B : Pour ne pas acheter un objet magique !
Marchand : ... Vous vous fichez de moi ..?
M.S-B : Absolument ! C'est tout à fait ce que je voulais dire
Marchand en saisissant un parchemin de boule de feu majeur +30 avec désintégration +80% : Achetez quelque chose ou sortez..
M.S-B : Ne vous calmez pas ! Je ne viens pas ici pour acheter !
Marchand :    :ahlala est-ce un représentant de la célèbre classe des Kik-oo's ?
M.S-B : Bon ne m'écoutez pas, je ne suis pas victime d'un ensorcellement de retournement de verbes.
Marchand : Alors pourquoi venez vous.... Aaaaaaaaaaaah !!! ça y est j'ai compris ! Vous dites l'exacte opposé de ce que vous voulez dire, c'est cela ?
M.S-B : Non !!!
Marchand : Et bien quoi alors !!
M.S-B cognant sa tête contre le comptoir : Vous n'aviez pas raisons !
Marchand : Bah je n'y peux rien ! Oh... Attendez, mais si j'avais raison !
M.S-B : Non !
Marchand : Voilà ! Bon attendez je vais voir dans la boutique si il me reste quelque chose pour ce léger problème.
M.S-B : Saucisson...
Marchand : Qu ... Non rien, à tout de suite

Le marchand alla donc vers la réserve se trouvant juste derrière la porte en bois massive derrière lui.
 
M.S-B : Je ne déposerais pas d'avis pour retrouver ce satané ensorceleur !

Le marchand après quelques minutes d'attente, revint avec un petit sac en toile.

Marchand : Voilà ! Je l'ai cherché partout. C'est une poudre anti-ensorcellement-de-retournement-de-verbe-et-de-correction-de-conjugaison-et-d’orthographe, si ça, ça ne vous aide pas ! Alors là je ne peux rien faire à part offrir mes services coûteux de PéeneJi ancien mage à la retraite de niveau max.
M.S-B : Ça ne coûte rien !
Marchand : Cet article vous coûtera 60 PO's
M.S-B : Ce n'est pas cher ça !
Marchand : C'est le prix pour retrouver vos verbes
M.S-B : Homme honnête ...
Marchand : Merci monsieur le satyre
M.S-B : Je suis un satyre !!!!
Marchand : Je sais, je sais, dans mon métier on a pas souvent l'occasion de faire preuve d'"humour"
M.S-B en donnant les pièces dans une bourse importante au marchand : Je ne vois pas..
Marchand : Merci cher client ! Voici votre article. A annihiler par voix nasale.

M.S-B aspira alors la poudre blanche par le nez en une seule inspiration

Marchand : Quelle descente ... si je puis m'exprimer ainsi.
M.S-B : Merci.
Marchand : Je vous en pris. Hey ! Ça a fonctionné !
M.S-B : Vous en doutiez ...?
Marchand : Absolument pas ! je croyais pourtant que c'était de la farine... il faudrait que je face le tris un de ces jours...
M.S-B : J'ai l'ouïe fine vous savez ..?
Marchand : Enfin le principale c'est que ça aie marché ! Vous fallait-il autre chose ?
M.S-B : 6 potions de mana s'il vous plait.
Marchand : 24 PO's s'il vous plait !
M.S-B : Et la réduction de 5 achetées une offerte ?
Marchand : Vous êtes très observateur ..
M.S-B : Dans un sens... on ne peut pas vraiment rater la pancarte ...
Marchand : 20 PO's s'il vous plait monsieur le satyre !
M.S-B en payant le marchand : Je ne suis pas un satyre ...

M.S-B se retourna et partit alors en direction de la sortie

M.S-B : Au revoir monsieur.
Marchand : Au plaisir cher client !

Au moment où M.S-B ouvrit la porte 

Marchand : Au faite ! Pourquoi saucisson ?!

La porte claquât alors suite à la phrase du marchand.

_________________
avatar
Kantun
Meillleeuur *hic* aami *snif*

Masculin Nombre de messages : 33
Age : 17
Localisation : Actuellement en ville
Archétype : Shaman
Job/Hobbies : Évocation de mort, Invocation d'esprit, Rafistolage de corps,Parler avec les plantes et les fantômes
Date d'inscription : 05/06/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Magasin d'Objets Magiques

Message par nécroX le Jeu 20 Oct - 11:41

Dans la ruelle sombre et retirée où l'échoppe magique était (parfois) située, Matrahil réfléchit à la suite des opérations. Maintenant qu'il avait retrouvé sa liberté de parole, il allait pouvoir se mettre en quête de gîte, de couvert, peut-être d'un peu de travail …

Il n'avait cependant pas fait trois pas qu'il sentit une main sur sa poitrine. Au milieu de la ruelle, un robuste nain en gilet de fourrure lui souriait.


Nain : Un instant, l'ami. Smile

Un nain poli ? Quelque chose n'allait pas. Les nains ne souriaient pas aux étrangers, surtout quand les nains étaient sobres et les étrangers elfiques. Soudain sur ses gardes, Sombrebois releva les yeux. Le nain n'était pas armé, mais un peu plus loin, un homme élancé vêtu de cuir, assis sur un tonneau, sifflotait en jonglant avec des poignards. Un troisième larron dans le dos de Matrahil vint finir d'assombrir le tableau (et la ruelle ; vu son ombre, il n'était pas chétif).

Voilà qui n'avait pas traîné. Matrahil n'avait pas mis les sabots dans une ville depuis pas mal de lunes, mais il savait encore reconnaître un racket. C'était le genre de choses qui arrivait parfois quand on se baladait avec des pièces d'or cousues à son habit. Il risqua un coup d’œil par-dessus son épaule et discerna un genre de menhir à fourrure grise surmonté d'une mâchoire prognathe, serrant un gros gourdin clouté dans des griffes qui semblaient rendre ledit gourdin fort superflu.

Visiblement, il n'était pas tombé sur le menu fretin de la pègre. Darkam-City était à la hauteur de sa triste réputation. Mais si ces malandrins le prenaient pour un simple touriste curieusement fagoté, ils allaient être surpris ...


Nain : Alors, c'est toi le shaman qui vient d'arriver en ville ? Nous avons à parler.
MSB (méfiant) : Qui vous dit qu'il y a un shaman en ville ?
Nain : Les nouvelles circulent vite, mon gars. Nous avons des yeux et des oreilles partout.

Matrahil se retourna vers la vitrine poussiéreuse de la boutique de magie, et croisa le regard du marchand, qui parlait dans un palantir en le montrant du doigt. Le vieil homme n'afficha pas la moindre gêne, mais disparut derrière une pancarte « Fermé pour raisons scénaristiques ».

MSB : Admettons que je sois shaman. Voilà qui devrait vous faire réfléchir à deux fois avant de me menacer …
Nain : Menacer ? Nous ? Allons ! Nous voulons simplement discuter un peu. En fait, nous sommes même porteurs d'une proposition.
MSB : Vous n'êtes pas des malandrins ?
Nain : Oh ! Si, bien sûr. C'est un problème ?
MSB : Pas forcément. C'était juste pour savoir. Alors, cette proposition ?
Nain : Un travail à effectuer, pour lequel l'aide d'un shaman serait la bienvenue. Tu es capable d'exorciser les esprits mauvais, purifier les endroits hantés, ce genre de choses ?
MSB : C'est en effet le type de problèmes que la magie shamanique peut régler.
Nain : Voici de quoi il s'agit. Au sud-ouest de la ville, à un jour de marche, se trouve la Vallée des Pendus, peuplée des innombrables cadavres réanimés d'anciens condamnés.
MSB : Vous attendez de moi que j'exorcise une vallée entière ???
Nain : Quoi ? Non, non ! C'est juste sur le chemin. Après avoir traversé la vallée, il y a encore un peu de route, avant d'arriver à notre objectif : un manoir occupé par une famille de puissants semi-démons.
MSB : Et vous voulez que j'use de mes pouvoirs pour bannir ces monstres et purifier le manoir ?
Nain : Rien de tel ! Ils y sont chez eux, c'est une famille très bien établie.
MSB : Alors qu'attendez-vous de moi ?
Nain : Cette famille a des dettes impayées envers la guilde des voleurs. Aucun des émissaires que nous avons envoyés pour collecter le paiement n'est revenu. Et ce qu'on a pu en retrouver montrait des signes nets d'influence surnaturelle ...
MSB : Vous pouvez être plus précis ?
Nain : Odeur de soufre, vomi acide, accent québécois, mutations, mutilations, mutualisations, multiplications, désarticulations …
MSB : Par les dieux …
Nain : Ouais, c'était moche. Les rares qui étaient encore en vie n'ont pas résisté longtemps. Ils ont articulé quelques « câââlisss » et ont préféré se mordre la langue pour en finir.
MSB : On dirait que vos démons n'ont pas envie de vous régler. Assez normal, pour des créatures de Chaos.
Nain : Nos chefs ont effectivement envisagé cette possibilité. C'est là que tu interviens. Avec ta magie, on devrait être capables de faire entendre raison à ces fiélons félons, et en plus, tu pourrais nous protéger de leurs sulfureux pouvoirs … Alors, es-tu intéressé ? Tu toucherais ta part, bien entendu.

Matrahil réfléchit rapidement. Travailler avec une guilde de criminels ne le dérangeait pas plus que ça, surtout que leurs victimes n'étaient sur ce coup-là pas vraiment innocentes. La mission paraissait dans ses cordes, et lui apporterait un peu d'or et un début de réputation en ville …

MSB : … Ca me va. Quand partons-nous ?
Nain : En début d'après-midi. Fais tes préparatifs, et rendez-vous dans trois heures à la porte ouest.

Le nain hocha la tête et s'éloigna en souriant, suivi par l'échalas vêtu de cuir. Matthias se retourna, mais la montagne de poils avait également disparu. Tout comme l'échoppe de magie, dont il ne restait nulle trace ...

MSB : Cette ville promet d'être intéressante.

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Magasin d'Objets Magiques

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum