EsPaCe L

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: EsPaCe L

Message par nécroX le Dim 30 Aoû - 20:37

L9 : Zer0 hiT au scan optique. LanceMEnt seN5eurs de TRaque ... #predator

Tandis que la gynoïde scannait la pièce du regard, des éclairs mauves se détachèrent de la machinerie la plus proche pour se fondre dans son plastron. Elle se mit à vibrer et à émettre de la vapeur, et les dégâts notables des explosions qu'elle avait successivement encaissées commencèrent à se résorber sous l'action de ses mécanismes d'autoréparation.

Spade : Tout ça traînait en longueur. A l'oreille, ça chauffait toujours, mais je ne voyais pas comment s'en tirait mon flirt ambivalent. Totalement manipulé par cette voix désincarnée, je ne contrôlais pas le moindre de mes mouvements. Simple spectateur posé dans ma propre caboche comme devant un mauvais feuilleton-palantir, je regardais avec incompréhension et indifférence mes mains faire tourner sans fin les cercles magiques sur la porte. (Dingue ce que je tremblais moins à jeun, avais-je remarqué au passage.) Une seule lueur d'espoir : du coin non chassieux de mon œil droit, je distinguais un des joyeux fauteurs de trouble à quelques pas de moi. Je reconnus l'aîné des Alvensen, comme toujours très à l'aise en plein tohu-bohu ; les mains pleines de runes bleues, il se préparait sans nul doute à jouer un tour pendable à la réalité. La liberté n'était peut-être pas loin ... à condition bien sûr que Big Sister ne soit pas en train de regarder. Le déverrouillage semblait l'occuper, et Alvensen était entouré d'une aura qui l'aidait sans doute à jouer la discrétion ...
MA : Sacrebleu, Artemis, fermez-la !
GlaDYS : Merc1 pour cette reMarque, sujet Ûmfreb0g. VotRe attiTude de raPpOrteUr seRa récompen5ée. Sujet Alvensen, aRrêteZ ç@ T0ut D3 sUite #naughtyboy
MA :  Evil or Very Mad  Crénom de nom, Artemis !!!
L9 : Interrupted QueRy. Cible pr1oritAire aCquise ...

Le gentleman courroucé dut interrompre la passe qu'il préparait pour dresser en hâte un kekkaï protecteur entre lui et une salve de photons. L9 poursuivant son assaut, tandis que des dispositifs contrôlés par Gladys envoyaient également de l'énergie ou des appendices métalliques vers Matthias, celui-ci fut rapidement mis en situation d'assiégé derrière ses barrières.

MA : Le reste de "l'équipe" (ha!) est à terre ou en déroute, je ne peux pas me permettre d'attendre la cavalerie. Je crois qu'il est temps d'employer la mesure d'urgence que j'ai eu l'astuce de préparer ...

Maintenant ses kekkaï d'une main, il lança de l'autre une fiole en l'air, par-dessus les machines qui encombraient la salle, en direction de l'entrée. De cette même direction jaillit soudain un son peu naturel.

??? : BEEEEUUUHAAGNIIIIII ...
L9 : ??? Erreur 404 !
MA : Et profitant de la diversion occasionnée et du flashback explicatif qu'elle génère, je m'éclipse dans le décor ... Le tour est joué ! Wink

Si ce n'est pas de l'arrogance. *soupir* Quelques minutes plus tôt, à l'extérieur de la salle ...

Derich : On prépare une stratégie alors ?
MA : J'aurais envie de m'écrier 'A quoi bon, nous sommes à Darkam' ; mais voyons ce que nous pouvons faire ... J'ai même une petite idée.
ArchN : Nous vous écoutons.
MA : S'il y a une certitude que j'ai acquise depuis mon arrivée sur ce plan, c'est bien la suivante : le meilleur plan, quand on n'a pas de plan, c'est de compter sur FarFade pour faire quelque chose d'indiciblement absurde et aléatoire.
FF (léchouillant les murs) : Vous allez voir, je vais flageller mentalement GlaDYS à distance ! Et les seiches me respecteront enfin !
Rena : Je crois que je vois ce que vous voulez dire.
Derich : Ah bon ???
MA : Vous comprendrez avec le temps, Derich. Maintenant, permettez-moi de vous demander ceci : vous êtes un savant bidouilleur qui se respecte, vous devez donc bien avoir dans vos sacoches un produit dopant mutagène, expérimental et aléatoire ?
Derich : Oui et non. Mon philtre dopant est expérimental, mais mon sérum mutagène aléatoire est parfaitement au point.
MA : Je prendrai les deux, merci. D'autres contributions ?
ArchN : J'ai de l'engrais "vitalité céleste", je ne sais pas si ...
MA (ajoutant l'engrais au mélange) : Je prends !
Rena : Euh ... Le type dont j'ai récupéré l'accoutrement avait cette flasque d'alcool très frelaté en poche ...
MA : Dans la soupe !
BoB : De l'huile pour armure ?
MA : Pourquoi pas, ça ne peut pas faire de bien ...
ArchN : Un jus d'agrumes hydratant et détoxifiant ?
MA : Surtout pas. On rebouche, on agite, et pour ce qui est de l'effet, on s'en remet ... à la chance. Wink

Fin de ce flashback favorisant l'ego de Matthias la compréhension de l'action.

FarFade, à présent une grosse masse de chair beige, flasque et pulsante, émettait un rire fou et gargouillant par un orifice invisible.


FF : Muahaha ... Je sens la mitose ... la mitose ! Préparez-vous pour 6,55957 fois plus ... DE POULPE !
L9 : An0malie déteCTée ! #nsfw

Avant que ses algorithmes tactiques aient pu lui fournir une réponse appropriée à cette indescriptible situation, L9 fut happée par quatre tentacules à ventouses et tractée au cœur de la masse de céphalopode qui persistait à enfler. Deux bras armés de scies circulaires en émergèrent brièvement, avant d'être arrachés par de gros tentacules qui se régénéraient.

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: EsPaCe L

Message par nécroX le Mer 24 Fév - 21:58

Le spectacle de deux pieds robotiques dépassant d'un sac de noeuds constricteurs et gluants, accompagné de bruits de bec attaquant le métal, ne parut pas plaire à GlaDYS.

GlaDYS : In4CcePTaB1e. Pr0tOc0Le T3mPuRa ! #killitwithfire
L9 (vocodeur étouffé par des ventouses) : Action insuffisante pour contrer la régénération. Targeting system offline, son encre aveugle mes senseurs (inexplicablement).
FF : Ha ! C'est qu'elle est pleine de métaux lourds ! Je savais que boire l'eau du fleuve me rendrait plus fort !
L9 : Envoi d'un signal de dEtr3sSe. Mayday. MaYdAy.
GlaDYS : Evil or Very Mad  AssuM1ng dir3cT CONtr0L.

Perchée sur un gros tuyau courant sur le mur, où l'avait (rudement) déposée son échappée pyropropulsée, Keira profita de la confusion pour apprécier la visibilité (réduite par la fumée, le décor, le mollusque ...)

Ariek : /Je ne vois que les machines qui crépitent et le poulpe qui poulpite ... Aucun signe de notre flirt pétochard et de son camarade bricolo./
Keira : L9 et GlaDYS ont l'air d'avoir d'autres calmars à fouetter. Profitons de la confusion pour venir en aide à des compagnons plus utiles.

La jeune fille s'avança le long du tuyau, cramponnée à des câbles, en direction de la plate-forme où l'Archange Nain et BoB laissaient encore échapper de petits filets de fumée.

Plus près du sol, s'éloignant du triste sort de L9, Matthias sortit nonchalamment de l'ombre, kekkaï de dissimulation restauré, avec sur les lèvres le petit sourire de celui qui est trop bien élevé pour se high-fiver tout seul.


MA : Encore une fois FarFade passe mes espérances. Je devrais pouvoir disrupter l'emprise de GlaDYS sur Artemis avant qu'elle ne retrouve ma traaaaa ...

Le gentleman s'immobilisa soudain, la main levée dans une amorce de passe magique, le visage inexpressif, les yeux dans le vague.

Ariek : /Encore un saut et on y est. Ca te ferait pas de mal de perdre un peu des cuisses, tu sais ?/
Keira : Va te f- Tulipe ! Matthias ! Attention ! Les Mainates !
MA : ...ace. Hmm ? Plaît-il ?

Le gentleman tourna rapidement la tête : les golems, immobiles, semblaient définir un périmètre englobant la masse de FarFade et sa propre position.

MA : Un cordon de sécurité ? Ils ne peuvent sentir directement ma pr-

Il remarqua, trop tard, délimitant un périmètre similaire au plafond, le reste des Mainates qui avaient alarmé Keira. Déjà les golems viraient au rouge ; des traits de magie les relièrent en deux octogones parallèles, tandis que des diagonales connectaient les Mainates du sol et du plafond, entourant Matthias et FarFade de rayons cramoisis.

MA : ... Oups ?
GlaDYS : AN7IPRI$MA !

Les parois du polyèdre de magie devinrent opaques, et tout l'espace qu'il contenait parut se contracter avant d'exploser dans un éclair pourpre qui secoua toute la salle.

L'attaque, une fois dissipée, laissa derrière elle un octogone calciné, rempli de débris noircis et méconnaissables de dispositifs de GlaDYS, et une gynoïde titubante finissant de se dégager d'une masse de chair carbonisée.

Matthias, hébété, eut tout loisir de contempler ce spectacle depuis la plate-forme au centre de la salle où les bras cuirassés de mailles de BoB l'avaient porté in extremis.


MA : ... Vous pouvez me reposer, maintenant. Je vous suis très reconnaissant de votre réaction fulgurante.
BoB : Le glapissement de la gamine m'a réveillé juste à temps. J'avais déjà vu une attaque de ce genre auparavant ; il valait mieux te sortir de la zone fissa pour que tu sois encore bon à quelque chose.
MA : Je me doutais bien que vous n'étiez motivé que par une froide raison, Ninjigen, rassurez-vous. Je n'ai jamais cru que vous m'aviez sauvé la vie pour autre chose que des considérations tactiques.
BoB : Et comment. Tu remarqueras que j'ai laissé crever Far- Eh !! Comment tu m'as appelé ???
MA : Very Happy
Njg : ... Damned ! Fichu lecteur d'auras ! Mon armure est censée me protéger contre tes entourloupes !
MA : Peut-être les dégâts infligés par les mines à concussion de L9 ont-ils diminué l'efficacité de votre armure. Ou peut-être est-ce la paire d'ailes (légèrement roussies) dépassant de sous votre cape, qui m'a mis sur la voie. Wink
Njg : Evil or Very Mad Ouais, eh bien je n'avais pas trente-six façons d'atteindre la vitesse nécessaire pour te récupérer et passer entre les rayons un centième de seconde avant ton décès douloureux et humiliant! A quoi tu rêvassais, d'ailleurs ? Ton sixième sens de fouineur ne t'a pas permis de voir venir le sort ?

Très bonne question, une explication s'impose pour tous ceux qui s'interrogent sur cette brève absence de Matthias. Transportons-nous brièvement dans le gymnase de l'Université.
Comme nous l'avons déjà dit, ce gymnase a une fréquentation quasi-nulle, garantie par le fait que Dewey Nightwitch est le coach sportif officiel de l'Université. (Sans parler de l'aversion bien connue des mages de tous niveaux pour l'exercice physique.)
Les haltères recouvertes de pointes et les machines à étirement beaucoup trop littérales incitent tout le campus à garder ses distances, ce qui en fait l'endroit parfait pour éviter d'être dérangé.
C'est donc logiquement que nous y retrouvons Gildas Alvensen, qui s'est introduit la nuit précédente sur le campus, et y a occupé les dernières heures à dessiner un entrelacs complexe de cercles de magie des échos.


GA (refermant la boussole qui lui permet de contrôler "Matthias" à distance) : Voilà les nouvelles instructions transmises. Tout repose sur mon cher frère à présent. Si tout se passe bien, cette étape sera encore plus profitable que prévu ...

Hou que tout ceci fleure bon le suspense. Mais chaque chose en son temps. Retour au repaire de GlaDYS ...

Njg (retirant son heaume) : Plus besoin de ça désormais, au temps pour l'anonymat. Au moins je peux arrêter de simuler un talent moyen à l'épée et un intérêt pour la vie de mes compagnons.
MA : Vous feigniez un intérêt pour nos vies ? Votre jeu d'acteur devait être trop subtil pour moi. Mais que faites-vous ici incognito ?
Njg : On règlera tout ça plus tard ... :batte:
GlaDYS (matérialisant son avatar-orbe à leur hauteur) : Sujet Sygmato. Votre participation au test F1N4L est inespérée.
Njg : Oui, c'est inespéré que quelqu'un boucle enfin cette aventure idiote. Je vais pouvoir me donner à fond et prendre ma revanche sur ce ramassis de galdwyneries.

Pendant ce temps, Keira tentait de ranimer l'Archange Nain. Ayant remarqué une flasque à sa ceinture, elle s'efforçait de trouver un orifice parmi toute la pilosité faciale, pour la lui faire avaler ou au moins inhaler.

ArchN : Kof ! Kof ! *snif* De la citronnelle ?
Keira : Pardon ! je croyais que c'était de la gnôle !
Ariek : /Ok, je retire mon idée de lui en piquer une rasade./
ArchN : Il n'y a pas de mal, j'aime l'odeur de la citronnelle au petit matin ! *snap* Mais pour se remettre d'aplomb, une bonne chope de BAN est plus indiquée. *glou glou* Ah, ça va mieux. A l'ouvrage ! Qu'ai-je manqué ?

Au sol, L9 s'efforçait de remboîter l'articulation de son épaule gauche, dont le bras broyé pendouillait. De multiples marques de constriction et des lacérations parcouraient son blindage.

L9 : Diagnostic ... Dégâts étendus. Défaillance multi-systèmes. Intégrité compromise. Sans parler de l'odeur de marée. Auto-réparation requise d'urgence ... Temps d'attente ...

Un bloc de chair de calmar calcinée se craquela non loin, puis éclata comme du pop-corn, révélant à l'intérieur, dans un nuage de vapeur, FarFade, revenu à son apparence originale.

FF : Ftaghn alors ! Mon avatar a été anéanti en pleine croissance ! Les métaux lourds seraient-ils en fait mauvais pour la santé ?
L9 : Alerte de proximité. Menace (???) détectée.
FF : Hey ! J'entends tes points d'interrogation grâce à mes sens psioniques, résidu de Titanic ! Sache que ce que tu viens de voir n'était même pas ma forme finale !

Dans le même temps, sur la plate-forme, la discussion entre GlaDYS et Ninjigen se poursuivait ...

GlaDYS : Galdwyneries?
Njg : Je sais que tu es censée être un genre de clone bâtard raté de Roger, mais en fait, tu me fais davantage penser à cette bonne vieille loupiote. La pseudo-curiosité expérimentale, le besoin de s'écouter parler, l'ego si vaste que c'en est touchant, la frustration devant l'inévitable échec ... Que de mauvais souvenirs. Du Galdwyn dans sa pire période. Vous avez même les mêmes jouets. *pointe vers la salle en général et L9 en particulier* Et sérieusement, c'est quoi ce remake foireux d'Icosaedra en changeant juste la forme ?
GlaDYS : Au diable les polyèdres réguliers. La régularité est EnNuyeU$e.
Njg : Ce n'est pas la seule chose ennuyeuse ici. Bon, Matthias, pour la suite, je propose que le plan devienne "tout le monde se pousse et me laisse être la bête de guerre tropissime que je suis".
GlaDYS : Je n'ai r1en à voir avec D4rkyl. Ma pErFec710n est née de ses 1mPerfeCti0nS. Plu$ qu'une PoRte à 0uVriR et je $erai L1bRe, liBRe de ces LiMiTes !
Njg : Oui oui, l'auto-justification geignarde est parfaite aussi, j'ai vraiment l'impression de me faire un match retour contre Galdwyn. J'imagine que je devrais être reconnaissant pour cette opportunité de régler les comptes. Aah, la catharsis par la violence, ma préférée. Tu as de la chance d'être intangible, mais ce n'est pas le cas de tout le monde. Vais-je commencer par finir L9, ou massacrer directement le peau-verte pour fiche tout ton plan en l'air ?
MA : Doucement, Ninjigen. Artemis est sans nul doute protégé contre les attaques directes. Sans compter que le déverrouillage du bunker joue également en notre faveur. Nous devons juste nous assurer que quand il s'ouvrira, nous serons en position tactique de l'exploiter avant GlaDYS.
Njg : Va pour L9, alors. Je vais nous faire de la place pour le plat de résistance. rire
MA : Vous n'avez pas oublié notre promesse de la secourir, n'est-ce pas ?
Njg : Oublié, non ... Réprimé, peut-être un peu.
GlaDYS : VouS ne c0mpr3neZ R1en. Ma log1quE eSt 1nDiscu7abLe.

Au sol, FarFade, cramponné de toutes ses ventouses au dos de L9, jouait des pinces dans tous les câbles qu'il pouvait atteindre.

FF : ... et tchic et tchic et tchac ! J'ai des bonus contre les conserves, car je suis le champion des sardines ! Leurs alevins bulleront des chansons sur moi quand je leur dirai comment je t'ai poulpé la face !
L9 : AssuM1ng dir3cT CONtr0L.

Même FarFade ne pouvait pas ne pas remarquer que la gynoïde s'était mise à vibrer de tout son corps parcouru d'énergie. Sa tête, retournée à 180°, le toisait de ses capteurs optiques rougeoyants. La même lueur jaillissait d'un canon dangereusement proche de sa grosse tête de décapodnain.

FF : Euh ... Poulparlers? What a Face

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: EsPaCe L

Message par nécroX le Mer 24 Fév - 22:21

A la dernière seconde, L9 leva son arme pour tirer vers l'ange qui plongeait vers elle sabre au clair. Ninjigen esquiva, et réapparut au-dessus de la gynoïde.

Njg : Attaque du dragon céleste !

Son attaque en piqué, prolongée par une frappe de ki verticale, trancha L9 en deux.

... et ne laissa pas indemne FarFade, toujours collé à son dos.


MA (toujours sur la plate-forme) : FarFade ! Mon précieux générateur de chaos compagnon !
FF : Haha ! Je suis un organisme supérieur ! Les décapodnains ont, comme tous les poulpes, huit membres et trois coeurs ! N'ayez crainte, il m'en reste un de chaque ... :kaput: civière

Njg : Une Scape Doll, hein ? On dirait que je vais moins m'ennuyer que prévu ...

En effet, la carcasse découpée s'était volatilisée, et la véritable L9/GlaDYS flottait à mi-hauteur, en mode Thunderhawk, des éclairs d'énergie pourpre jaillissant de toutes parts pour alimenter sa régénération.

Dans leur coin ...


Keira : BoB a des ailes ??? ... Hé mais ... Dites, je ne l'ai croisé qu'une fois, mais ce ne serait pas ce Ninjigen quelque chose ?
ArchN : Saperlipopette, c'est exact ! BoB était Ninjigen ! C'est mon premier événement sportif qui se double d'une soirée déguisée !
Keira : Entre vous, lui et Rena, on dirait que beaucoup de monde avait des choses à cacher ...
ArchN : Allons-nous l'aider à mettre hors jeu mademoiselle L9 ?
Ariek : Oh que oui. Je n'ai plus d'épées, alors il va falloir forcer sur la blastation pure. Ca me manquait. Twisted Evil D'autant que je dois brûler des calories, j'ai tendance à me bourrer de chocolat ces derniers temps pour éviter de penser à Re-
Keira :-eeééégler ... mon ardoise ! A la Taverne !
ArchN : Ouch. Comme je vous comprends, personne n'aime penser à ça.
Ariek : /Laughing Bien rattrapé, fillette, mais tu devrais me laisser reprendre la main, je suis meilleure que toi pour les feux d'artifice./
Keira : /ARRETE DE DIRE N'IMPORTE QUOI SI UN JOUR TU SORS DE CE CORPS JE T'ETRIPE SALE PETUNIA /

L9 lâcha une volée de missiles à tête chercheuse sur Ninjigen, qui entreprit de les semer en volant en rase-mottes entre les blocs de machinerie, tout en esquivant ou parant les tirs dont la gynoïde, à nouveau en mode "batterie de DCA", continuait de l'arroser.

Njg : Grmmbl ... Impossible de souffler ... OH MATTHIAS ! Soyons clairs, je n'ai pas besoin d'aide, mais si tu pouvais l'empêcher de mitrailler une demi-seconde, ça simplifierait l'approche !

Matthias ne réagit pas à l'interpellation. Il était fort occupé à tracer de longues séquences de runes bleues, qui étaient au fur et à mesure absorbées par sa boussole.
C'est pour aider le groupe plus tard ?
A ce stade, Kévin, il est encore possible de benoîtement penser ça ...

La diversion espérée par Ninjigen vint donc d'une autre direction : six gros tonneaux se matérialisèrent subitement au-dessus de L9, qui esquissa une manoeuvre d'évitement ... Mais au moment même où les fûts passaient à sa hauteur, un sextuple rayon ardent les frappa, déclenchant une explosion massive dans laquelle fut prise la gynoïde.


Njg (éliminant les derniers missiles d'une frappe de ki et remontant en chandelle) : Joli feu de joie ! Merci pour l'ouverture !
ArchN : De rien Sad Tout ce bon alcool sacrifié, ça me fait mal ... Mais mademoiselle Keira est parfois très intimidante.
Ariek : Oh arrête de chouiner, l'alcool c'est fait pour réchauffer l'ambiance ! Et c'est ce que j'ai fait, non ?

La majorité de son artillerie lourde ayant été détruite par l'explosion, L9 déploya ses Twin Photon Blades pour bloquer in extremis la charge aérienne de Ninjigen. Un fantastique duel d'escrime aérienne s'engagea; grâce à la maniabilité supérieure des Photon Blades par rapport à la Chainsaw, L9 parvenait à tenir la cadence surhumaine de Ninjigen.

Ariek : Ils bougent trop vite, je les vois à peine ... Je vais devoir passer aux attaques de zone ! Chouette !
ArchN : Evitons ça, si vous le voulez bien. Je pense plus judicieux de nous défouler sur ces câbles, qui m'ont l'air de vouloir affecter l'issue du combat !

En effet, de toutes les parois des câbles rampaient comme des serpents, pour entraver Ninjigen ou booster L9. L'Archange Nain prit son envol, une cisaille taille-haie en main, tandis qu'Ariek les allumait à coups de boules de feu.

Njg (en plein duel) : Pas mal ... Avoir GlaDYS aux commandes te booste, mais tu n'as pas la vraie maîtrise. Peut-être que si tu te concentrais un peu plus, au lieu d'essayer de gérer trente-six choses en même temps ?
L9 : Scanning ... Le sujet Sygmato n'est pas chargé électriquement, ce qui explique sa vélocité sub-0ptim4Le. Traces résiduelles de dommages internes d'origine électrique.
Njg : Tu m'as percé à jour ... A mon tour de te percer !

Déviant d'un coup de sa rondache le bras de L9, l'ange déchu darda sa lame vers la plaque pectorale de son adversaire ...

Un instant avant l'impact, une décharge électrique jaillit de la Photon Drop qui s'y trouvait logée, remonta le long du cimeterre et se répandit dans le corps de Ninjigen. Parcouru de douloureux spasmes, il ne put bloquer le double coup de taille de L9, dont les Photon Blades tracèrent deux entailles sanglantes dans son plastron.


Njg : Pétunia de chérubin soprano de tulipe ! L'électricité ne passe toujours pas ... Alors comme ça tu veux la jouer sournoise ? Ca me va !

Il entama une nouvelle passe d'armes, esquiva un éclair pourpre venu du plafond, para une nouvelle attaque double ... Et la lame de son cimeterre s'enroula soudain comme un fouet autour des Photon Drops et des poignets de L9. Ninjigen bondit en arrière, battant des ailes, arrachant ses armes (et quelques phalanges) à son adversaire.

Njg : Cimeterre de Désarmement, Mesdames-Messieurs ! Une exclusivité Pkmaster Holymetal, activable jusqu'à trois fois par jour ! Votre adversaire sera forcé de lâcher son coupe-choux s'il ne veut pas perdre la main avec ! Offre trop limitée pour les pauvres mortels que vous êtes, mais que ça ne vous empêche pas d'admirer.
L9 (convertissant son bras en canon) : J3 NE SU1$ pAS M0RTeLL3.

*BLUE BURST*

L'éclat du tir dissipé, permit de voir Ninjigen, tenant d'une main son cimeterre enroulé autour du bras-canon de L9 proprement tranché, et pointant de l'autre main sa Dague d'Absorption (lame chargée d'énergie bleue) sur la gynoïde manchotte.

Njg : héhé Ne me dis pas que tu avais oublié que ce joujou existait ? Franchement ! Je déteste me répéter, mais bon : Dague d'Absorption, Mesdames-Messieurs, exclusivité Pkmaster Holymetal, neutralise toutes les attaques énergétiques des grosbills et permet de les leur renvoyer en pleine face cf démonstration ci-joint ...

*BLUE BURST*

L9 (pointant son autre bras, lui aussi converti en canon et fumant) : ... AtTen7i0n : cap4cité lim1téE à UN3 AtTaqUe.
Njg (fortement cramé, dague toujours chargée) : Exact. Ca me revient, c'est pour ça que j'avais arrêté de m'en servir ... :kaput:

Et il chut vers le sol où il s'écrasa lourdement.

L9 tourna son regard écarlate vers Ariek et l'Archange Nain, qui s'efforçaient toujours de contenir l'hostilité du décor.


ArchN : Attention, mademoiselle Keir-

Un faisceau de câbles se saisit de lui et commença à l'électrocuter. Ariek eut tout juste le temps de plonger de la plate-forme avant que celle-ci ne soit vaporisée. Elle se réceptionna d'une roulade ... et s'aperçut trop tard qu'un cercle magique venait d'apparaître autour de son point d'atterrissage. Prise dans un champ paralysant, elle ne put que pousser des jurons non reproductibles ici.

L9 vint se poser devant sa captive, arme chargée et pointée sur elle.


L9 : Tout est beaucoup plus simple quand je suis libre de me C0NceNtreR. Il n'y a pas de test sans un environnement parfaitement cOnTrôLé, n'est-ce pas? #rocksfalleveryonedies
Ariek : Hmm ... Très juste, et quelle est la syllabe en commun entre "concentrer" et "contrôlé"?
Keira : /Baisse d'un ton, Ninjigen l'a provoquée et regarde comme ça lui a réussi !/
L9 : Inutile d'espérer le secours du sujet Alvensen. La plate-forme qu'il occupe a été rEcoNfiGuréE-
Ariek : Encore cette syllable?! Serait-ce un signe ?
L9 : -avec les enchantements d'illusion des premiers tests. Pour le sujet Alvensen, le duel entre L9 et le sujet Sygmato est toujours en cours. Il n'a pas remarqué la légère distorsion de réalité. Sa distraction lui vaudrait plusieurs MauVai$ p01nTs si nous étions encore au stade des tests notés.
Keira : /pale C'est pas vrai ! Il ne reste que nous ? On ne peut pas l'affronter seules à seule, il nous faut du renfort !/
Ariek (rassemblant son énergie) : Faudra bien qu'on s'en sorte ! Avec les deux au tapis, le nain à plumes qui rôtit et Matthias qui rêvasse, sur qui veux-tu compter ? Rena a détalé avec Derich en disant "je reviens bientôt" ... Rolling Eyes
Keira : /... ce qui veut bien dire qu'on n'est pas près de le revoir ... No/
Rena : Baisse cette arme et éloigne-toi immédiatement de Keira, abomination !
Ariek :/Euh ... Il vient vraiment de surgir d'une allée entre deux machineries, pour voler à notre secours ? Torse nu ? Ou tu as encore trop fait chauffer notre imagination ?/
L9 : J'espérais bien que l'appât vous attirerait au grand jour, m'évitant ainsi de vous courir après. Vous êtes le seul par4mètre 1ncontRôlé de cette série de tests.
Rena : On me redoute, n'est-ce pas, GlaDYS ? Et avec raison ! En effet, je suis l'atout mystère de l'équipe ! A présent, fais ce que je dis et-
L9 : ... En fait je m'adressais au sujet Derich dont je capte visuellement la présence derrière vous, sujet Darklight.
Rena : ... Ah. Au temps pour moi.
Ariek : /Derich n'est pas torse nu, lui. Ce n'est peut-être pas un de tes fantasmes, après tout./
Keira : /La ferme ! Je n'ai jamais imaginé Derich torse nu ! ... Et Rena non plus, d'aill-LA FERME !/
L9 : Vous, sujet Darklight, n'avez à aucun instant échappé à mes senseurs magiques. Vous retrouver n'aurait posé aUcuNe difficulté. J'ai suivi toutes vos courses en rond tel une souris paniquée, et chacune de vos futiles manipulations. En vérité, mes analyses vous attribuent le score le plus baS du groupe pour ce qui est de la dangerosité. Et de l'1ntéRêT.
Rena : Vous ... vous m'étonnez.
Keira : /... Pas moi./
Rena : Peut-être avez-vous omis de prendre en compte mes nombreuses classes de prestige ? Je peux vous les énumérer !
L9 : Rejeté. Vous allez assister à la place à l'exécution du sujet Trent, et serez ainsi avec le sujet Derich les cobayes d'une très brève expérience psychologique avant votre subséquente Dés1nTégRaTi0N.
Rena : NON !

Avec l'énergie du désespoir, il s'élança sur L9 en une tentative de tacle qui la fit à peine vaciller. Elle le repoussa d'un coup de canon au creux de l'estomac, et se retourna vers Keira ...
... qui n'était plus là. Derich avait profité de la diversion pour foncer dans le cercle magique (sans être affecté), en faire sortir Keira, et détaler à toutes jambes avec elle.
Avec un bipement de rage, L9 se retourna vers Rena, qui filait à son tour ...


Rena : Derich ! MAINTENANT !

Sans cesser de courir, Derich pressa l'interrupteur d'un gadget qu'il tenait à la main. En réponse, quelque chose se mit à vrombir dans le dos de L9 ... Un boîtier qu'y avait collé Rena lors de son tacle désespéré.

L9 : #clevergirl

De toute la pièce, des objets en métal (boulons, pièces de machinerie, bouts de câble ...) se mirent à glisser, puis à voler vers L9, venant se coller à elle jusqu'à la recouvrir et l'immobiliser.

Rena, traînant Ninjigen et FarFade, retrouva Derich et Keira derrière une machine peu éloignée de l'emplacement de Spade.


Rena : Il vaut mieux les mettre à l'abri pour la suite.
Keira : Qu'est-ce que c'est que ce truc ?
Derich : Un ferro-polarisateur semi-sélectif ! Je viens de le bidouiller avec les moyens du bord.
Keira : ... Suspect
Derich : Un magnétiseur. C'est un appareil qui rend L9 magnétique.
Rena : C'est pourquoi j'ai dû abandonner mon haut. Il était rempli de protections métalliques et de kunai.
Ariek : /Ah, tu n'es donc pas en plein trip de fanservice. C'est l'univers qui l'est./
Derich : Le champ d'aimantation n'est pas très étendu, mais Rena et moi avons passé ces dernières minutes à polariser des bouts de métal un peu partout dans la pièce, ce qui les a rendus plus sensibles et ... voilà le résultat.

Là où se trouvait L9, on pouvait à présent observer une concrétion de ferraille qui en d'autres dimensions aurait pu passer pour une oeuvre d'art.

Keira : Ca va durer longtemps ?
Derich : Oh ! Non.
Rena : Mais nous n'avons pas besoin que ça dure plus longtemps. Voyez-vous, ma chère, chaque objet que Derich a aimanté a également été marqué de ma rune personnelle. Il y en a des centaines ... Et c'est à mon tour d'user de ma télécommande. Sans vouloir vous commander, je crois que nous allons avoir besoin d'un de vos boucliers de feu si nous ne voulons pas être pris dans l'explosion ...

Rena, le doigt sur sa bague, regarda avec un léger sourire l'expression hébétée de Keira, vite remplacée par le sourire carnassier d'Ariek et le rugissement de la pyrokinésie. Puis il pressa le chaton.

Toute la masse de métal emprisonnant L9 explosa d'un coup dans une vague de chaleur et de schrapnel (Matthias et l'Archange Nain, heureusement pour eux, étaient suffisamment en hauteur pour y échapper). Ariek, avec un hurlement de joie sauvage, augmenta la puissance de son bouclier de flammes, abritant ses compagnons de tout dommage (autre que les cloques causées par la chaleur dudit bouclier).

Quand la fumée retomba, tous virent L9, démembrée, d'un noir de charbon, déformée à en être méconnaissable, vaciller et s'abattre.


L9 : ReLe@siNg C0n7roL ...
ArchN (voletant vers eux, lui-même très très cuit, et la barbe hérissée par l'électricité) : Bien joué, mes amis ! On dirait que vos actions ont quelque peu secoué GlaDYS. Elle a perdu le contrôle des câbles qui me torturaient, me permettant de m'échapper ! Bravo et merci !
Keira : Oui, Derich, vous êtes arrivés à temps. Merci pour cette idée brillante, et ce bricolage impressionnant.
Derich : Je suis plutôt fier du "bricolage", c'est vrai, mais je n'ai fait que suivre les instructions de Rena. C'est lui qui a combiné la stratégie.
Ariek : /Shocked Tu bluffes, martre honnie !!!/
Keira : C'est ... c'est vrai ?
Rena : Je vous avais dit que j'avais un plan, et que je reviendrais. Je suis revenu. Smile
Keira : Vous avez dit la vérité ...
Rena : Wink Ca m'arrive.
Keira : ... Eh bien ... Merci,  alors ... De m'avoir ...  Enfin, pour tout ça ... Embarassed Et ... Et voilà Matthias ! Matthias qui arrive ! Parlons de lui, plutôt !
Rena : Toujours le timing idéal, celui-là. :ahlala Alors Matthias, on se fait piéger comme un bleu ? On a fini par sortir de son illusion ?
MA (titubant et se massant la tête) : J'ai honte, je le confesse. GlaDYS s'est montré plus rusée que moi en introduisant des illusions dans un combat qui paraissait basé uniquement sur le choc frontal, et en limitant les altérations de mes perceptions au minimum. Je devais être distrait ... Et j'ai été dupe jusqu'à cette explosion, qui a disrupté l'illusion ... en jetant à bas ma plate-forme. La chute fut rude à plus d'un titre ...
Rena : Désolé pour ça Very Happy
MA : Ne vous excusez pas, je ne peux m'en prendre qu'à moi-même. Il semble que cet endroit ne soit pas bon pour ma perception des auras, ma vigilance est défaillante ... scratch  Mais on ne m'y prendra plus !
GlaDYS : En effet, utilisateur Alvensen. Pour la bonne raison qu'il ne sera plus fait usage d'illusions.
Rena : C'est exactement ce que dirait un illusionniste.
GlaDYS : L'heure n'est plus aux tests. Bien que vos faibles enveloppes organiques puissent toujours être occasionnellement divertissantes, elles ont désormais perdu toute uT1LiTé.
Derich : Vous voulez dire ...
MA : ... que la séquence de déverrouillage du bunker est terminée, et qu'elle n'a donc plus besoin d'Artemis, ni d'aucun pantin humanoïde.
GlaDYS : PréCi$éMeNt. Twisted Evil


Dernière édition par nécroX le Jeu 5 Mai - 20:42, édité 1 fois

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: EsPaCe L

Message par nécroX le Dim 17 Avr - 13:45

Tous se tournèrent vers le pan de mur dépourvu d'appareillages de GlaDYS et couvert de cercles de magie bleus ; ceux-ci tournaient maintenant à toute vitesse, de leur propre chef, et s'éteignaient l'un après l'autre.

GlaDYS : Comme vous le voyez, la procédure est lancée, et le sujet Ûmfrebog est désormais privé de mon emPrIse … et de ma pRotEct10n.

Spade : Mes bras étaient retombés le long de mon corps, et mes mains avaient regagné l'obscur confort des poches de mon trench-coat. Je n'avais plus rien à faire : les runes de magie dansaient leur ballet final. Dans le même temps je sentis quelque chose quitter mon esprit d'un coup, comme un chat de gouttière qui a fini de jouer avec sa proie ; et ce rat crevé qui me tenait lieu de cervelle, livré à lui-même, put enfin respirer, avant de se souvenir qu'il était plutôt un poisson et qu'il avait besoin d'une bonne dose d'élément liquide pour respirer à son aise.

… La vache, toutes ces embrouilles n'arrangeaient pas mes métaphores. En tout cas, j'étais à nouveau libre de mes mouvements ; j'en profitai pour me retourner, résigné à tout affronter. Il s'avéra que je n'avais à affronter que les regards de cinq pékins. Je connaissais leur expression, je l'avais déjà vue plusieurs fois à l'époque où j'étais flic : c'était le genre de tête que faisait un suspect quand je lui annonçais qu'il allait être fouillé par un gobelours des CRS (les Ceusses qui Rétament les Sagouins). Un peu comme de l'appérho … arpérenr … aprrého … mais en pire. Les intimidais-je à ce point ?
Ariek : Rêve pas, cloporte, ce qu'on regarde c'est le mur derrière toi : il est en train de se volatiliser magiquement. Tu devrais en faire autant.
Spade : La réplique avait filé comme une flèche acérée. Les femmes sont bien toutes les mêmes, pensai-je. Il leur faut plus qu'une catastrophe magique pour laisser le sarcasme au vestiaire.
GlaDYS : Tous ces combats n'étaient qu'une diversion pendant que le sujet Ûmfrebog finissait de déverrouiller le bunker.
ArchN : Euh … Mais en fait nous voulions l'ouvrir également, non ? Si j'ai bien suivi ?
Ariek : Là, il a bon. Donc le petit ton « échec et mat les cocos » est un peu prématuré, surtout pour quelqu'un qui vient de se faire ruiner sa pièce maîtresse …
GlaDYS : Filons la métaphore. Puisqu'aucun pion en jeu n'a plus d'intérêt, je peux bAlaY3r le plateau, et rafler la mise.
ArchN : Je ne crois pas qu'il y ait de mise aux échecs … ?
Spade : Les métaphores, c'est comme les alcools, pensai-je sentencieusement. Tentant, mais quand on débute, mieux vaut éviter les mélanges.
GlaDYS : SIL3nCE! J'aurais dû maintenir mon emprise sur ses fonctions verbales … Jusqu'au bout vous aurez tous été de très mAuVa1s $uJeTs. Dès lors que le bunker est à portée, tout le reste devient sans importance et est rerouté dans la catégorie D0mM4gE coLlaTéraL. #gameover #youlose

L'éclairage changea brutalement. Le groupe leva les yeux …

Rena : Qu'est-ce que c'est ? Ça masque tout le plafond !
ArchN: On dirait un peu un de ces cercles « Magic Gunner » de Galdwyn, non ? Mais couleur lilas. Et beaucoup plus gros. Et agrémenté de plus petits cercles. C’est assez joli, en fait.
Derich : Si je lis bien le tracé de ces cercles, c'est une attaque énergétique imminente …
MA (dégainant son fleuret bleuté) : Vous lisez bien.
GlaDYS : Au cas où vous vous poseriez la question, utilisateur Derich, ça risque de piquer un peu, résistance magique ou pas.
Derich : Je ne sais pas pourquoi, j’en étais sûr … No
ArchN : On ferait mieux de l'esquiver, j'imagine ?
Derich : Ce cercle couvre toute la salle ! Il n'y a nulle part où l'esquiver !

Comme pour appuyer son propos, deux murs de flammes noires surgirent brutalement pour bloquer, l’un l’entrée de la salle, l’autre l’étroit passage nouvellement ouvert vers le bunker.

Spade : C’est alors que mes yeux tombèrent sur un corps noirci mais encore reconnaissable. Je sentis un coup sourd dans ma poitrine. Je le savais, pourtant, que je portais malheur aux femmes … Celle-ci ne faisait pas exception. Peut-être que l’univers-
Ariek : MAIS ON S’EN TAPE !!! C'est pas le moment !
Rena : Matthias, il va nous falloir un kekkaï, et un bon ! Matthias ? … Pétunia, c’est bien le moment d’avoir encore une de ces absences !
Derich (palpant la poche de poitrine de son manteau) : Groupez-vous autour de moi ! Je n’aime pas me servir de ce truc, mais je vais devoir retirer complètement la magie de l’équation …
MA : N’en faites rien, surtout !
LRDG : Hein ???
GlaDYS : Trop tard. #IMFIRINGMAHLAZER

La luminosité des cercles au plafond atteignit son paroxysme, devenant aveuglante, et tomba sur eux dans un fracas de fin du monde.

Aucun membre du groupe ne put donc vraiment voir ou entendre Matthias brandir au même instant son fleuret au-dessus de leurs têtes dans un vaste mouvement circulaire, son autre main crispée sur sa boussole, tandis que ses lèvres articulaient les mots : « les jeux sont faits, rien ne va plus ».

A mi-hauteur de la pièce, comme un rayon de soleil qui aurait traversé du verre coloré, les colonnes d’énergie changèrent brutalement de nature ; et c’est un flot de lumière noire qui s’abattit sur nos aventuriers, ponctué de flashes multicolores intermittents.


Keira (rouvrant les yeux) : On n’est pas morts ?
ArchN : Je dirais que non. A moins que ce ne soit à nouveau soirée Macumba Night au Paradis des Nains, mais la première fois n’avait pas été un succès.
MA : Que ceci vous apprenne, Rena, à faire la différence entre un moment d’absence malvenue et un instant de concentration stratégique. Jeune homme de peu de foi. Derich, lui, a su me faire confiance et retenir son geste.
Derich : Oui, enfin, j’étais surtout trop estomaqué par votre demande absurde pour réagir.
MA : Peu importe. Si vous disposez d’un moyen de bloquer la magie, c’est une chance, car voici venue l’occasion de l’employer, mon ami ! Cette attaque n’est qu’une énième diversion …
GlaDYS : Evil or Very Mad Pas du t0uT, j’essaie très $érieUsemeNt de vous AnN1HiL3R. *redouble de tirs*
MA : … le véritable objectif de GlaDYS est toujours les serveurs !

Tous suivirent du regard le geste de Matthias. La lumière noire faisait briller diverses choses d’un éclat irréel : le col de Matthias, les dents de Keira (comme Rena s’était empressé de le faire lourdinguement remarquer), les divers fluides vitaux gouttant du corps de FarFade, l’intégralité de la personne plutôt crasseuse de Spade … Mais on discernait aussi très nettement des rubans de magie s’allongeant furtivement sur les murs, droit vers l’ouverture de la salle secrète.

Rena : Il ne faut pas qu’elle pénètre dans le bunker !
Derich : Je m’en charge !

Le bidouilleur s’élança vers l’ouverture, extirpant en même temps son anneau de sa poche, et l’enfila au moment où il plongeait dans les flammes noires qui gardaient l’entrée. Celles-ci disparurent aussitôt comme une bougie qu’on souffle.
Derich avait battu les rubans de magie d’une seconde : leurs extrémités s’évaporèrent, et ils restèrent bloqués aux frontières de la sphère d’antimagie générée par l’anneau.


MA : Parfait ! Beau travail, Derich ! Le rayon de votre négation de la magie couvre l’intégralité du passage, qui est de toute évidence la seule brèche par où la conscience magique de GlaDYS aurait pu s’infiltrer.
Keira : Mais nous, rien ne nous empêche d’entrer et d’y faire ce pour quoi on est venus !
MA : Précisément.
Derich : Essayez juste de faire vite : l’anneau consomme mon énergie vitale, je ne peux pas maintenir ça plus de quelques minutes …
ArchN : On se hâte !
Rena : Un instant ! Quel est ce bruit bizarre ?

Les autres discernèrent à leur tour un son rythmé, à mi-chemin entre détonations et gargouillis, qui semblait suivre la cadence des lumières. Un mauvais tour de GlaDYS ? Sur leurs gardes, ils parcoururent la pièce du regard … jusqu’à tomber sur FarFade, étendu à leurs pieds. Le décapodnain mutilé avait repris conscience ; ses yeux globuleux suivaient les flashes colorés, et ses moignons de tentacules buccaux se soulevaient en rythme, en une série de sons indistincts et de geysers de postillons.

Ariek : … Je crois que ce machin veut communiquer.
MA : FarFade ? Grâce au ciel, vous êtes vivant. Euh …que faites-vous ?
FF : Je beatboxe ! Chpunk tschhh tschhh chpunk chpunk umm tchfrplfrplllp ! Kiffe la vague, kiffe le flot ! And I can live underwater-aha-aha-underwater … C'est le remix ! Tchflrpr chpunk chpunk chpfff ! Underwater, underwateeeeer ...

Le petit avorton se redressa en esquissant un pas de tecktonik, se rappela qu’il n’avait plus de pieds, glissa dans ses propres viscères, battit de son bras restant et s’étala.

LRDG :  Shocked
MA : … Où en étions-nous ? Ah oui ! Entrons dans le bunker sans perdre de temps !
Ariek : Rolling Eyes
GlaDYS : A$$EZ !!! Vous êtes plus dUrs à Tu3r que de la VerMine, et c'est une intelligeNce p4rasiTaire qui vous le d1t. Vous m’0bligez à puiSEr dans d3s réserVes d’énerG1e que je comPtaiS garder p0ur la pHase suivante du pLaN. #todaythelibrary #tomorrowtheworld Mais Pu1sque de touTe éviD3nce je ne pOurrai rien F4ire avanT dE vous av01r éliM1né$ …

Matthias, Rena, Keira et l'Archange, qui avaient commencé à courir, durent s'arrêter net : entre le seuil du bunker, gardé par Derich, et eux, une rangée de cercles magiques venait de se dresser. Ils s'apprêtèrent à les contourner, mais se rendirent compte que les cercles magiques se multipliaient autour d'eux et sur toutes les surfaces visibles, y compris le sol sous leurs pieds. De plus en plus nombreux et de plus en plus resserrés, jusqu'à ce qu'ils soient impossibles à distinguer et que tout, autour d'eux, brille d'un éclat pourpre uniforme, aveuglant et mortel.

Rena : J'ai un mauvais pressentiment …
ArchN : Une simple surenchère de l'attaque précédente ? C'est un peu du réchauffé, non ?
MA : La simplicité est parfois la clé du grosbillisme. Nous sommes bel et bien coincés.
Derich : J'arrive ! La zone d'antimagie vous protégera !
Keira : Restez où vous êtes !!! Si vous vous déplacez, GlaDYS pourra accéder au bunker, et ce sera pire !
Ariek : /Je vois pas comment .../
Keira : Il faut qu'on s'en sorte par nous-mêmes !
MA :
Rena : Euh … C’est encore de la concentration stratégique, ou vous êtes à court de mots autant que d’idées ?
MA : … à court. Damnation.
GlaDYS : EXPL0$AEDRA !
FF : Sérieux ? C’est tout nul comme n-

FWWWOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOMMM

Toute la salle n'était plus qu'un aveuglant amas d'énergie destructrice. La zone d'antimagie de Derich tenait la menace à distance, mais le simple contact de l'air surchauffé était douloureux. Il pêcha dans sa poche une paire de lunettes de soudeur et scruta désespérément la fournaise à la recherche d'un signe de vie, en vain.

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: EsPaCe L

Message par nécroX le Sam 14 Mai - 9:00

Hé bé, ça blaste sévère. Je suis content d'être intangible.

Qu'est-il advenu de nos héros ? Derich et sa jauge de PV en chute constante sont-ils le dernier obstacle sur le chemin de GlaDYS ? Voyons ça de plus près …


Rena : Et là, on est morts ?
MA : Toujours pas, apparemment.
Rena : Alors pourquoi c'est le noir complet ?
Ariek : Calmez vos terreurs nocturnes, je vais faire de la lumière. *fwoosh*
FF : Il fait toujours noir ! J'ai succombé à mes blessures, je le savais ! Si je meurs loin de l'océan, je vous hanterai pour les siècles des ans !
MA : *soupir* Vous avez les yeux fermés, FarFade.

A la lueur de la flammèche dansant dans la paume de Keira, nos amis regardèrent autour d'eux, cherchant la cause de leur survie aussi improbable qu'inattendue.
(Pour eux. Vous, je sais que vous trouvez les ficelles du scénar grosses comme des câbles de marine. Je vais vous dire : quand j'aurai une augmentation, on en reparlera.)

Ils constatèrent rapidement qu'ils étaient tous - Rena, Keira, Matthias, FarFade, le corps inanimé de Ninjigen, et même la carcasse de L9 que Spade portait au creux de ses bras, allez savoir pourquoi – serrés à l'intérieur d'une sphère constituée de troncs enchevêtrés, ou de lianes géantes. La structure tremblait sous l'impact incessant de la magie de GlaDYS. Au centre, enfoncé jusqu’à la taille dans le sol lui aussi constitué de vrilles grouillantes, l'Archange Nain concentrait ses pouvoirs de jardinier divin pour renouveler les haricots magiques plus vite que GlaDYS ne les incinérait. Il avait les sourcils froncés (très inhabituel chez lui) et suait à grosses gouttes, tandis que ses lèvres remuaient sans cesse, répétant à voix basse des mots de pouvoir angélique.


ArchN : J’ai des petits problèmes dans ma plantation, pourquoi ça pousse pas … J’ai des petits problèmes dans ma plantation, pourquoi ça pousse pas …
Rena : Pardon, Archange ?
ArchN : Un simple cantique génodique : la musique, comme chacun sait, aide les plantes à grandir, et toute bouffée de croissance est la bienvenue, je l’avoue … Au passage, si vous avez souffert de votre ramassage un peu cavalier par les vrilles de mes haricots, je vous fais mes excuses, mais il fallait vous regrouper et je manquais vraiment de temps pour demander votre permission.
Spade : Voilà qu’il s’excusait de nous avoir sauvé le cuir ! Ce petit barbu m’étonnerait toujours. Mais après tout, nous sommes tous pleins de surprises, pensai-je en regardant la fille-robot déglinguée au creux de mes bras … Pourquoi, alors que les plantes nous catapultaient pêle-mêle, avais-je eu le réflexe inexplicable de la rattraper ? Oh, je pouvais toujours me répéter que mon instinct de survie avait juste cherché le meilleur bouclier face à la canonnade magique. Mais je savais bien que ce n’était pas ça.
Une idée folle me traversa l’esprit : et si c’était la faute de ce drôle d'éclairage, mi-boîte de nuit mi-scène de crime, qui m'avait illuminé façon archon d’opérette ? Tout cet éclat, sur ma personne d'ordinaire aussi terne que peu reluisante, avait dû faire naître en moi d’absurdes pulsions d'héroïsme. Très irrationnel de ma part, je vous l’accorde, mais il faut dire que je ne suis pas souvent à jeun.
Enfin, tout ça devrait attendre de voir si je ne défunctais pas dans les dix prochains rounds. Je reportai mon attention sur le reste de la bande, qui ne m’avait pas attendu pour épiloguer sur nos maigres chances de survie.
MA : … oui, GlaDYS est probablement obligée de puiser en ce moment dans le cœur de son stock de mana (congratulons-nous d’être si durs à tuer) ; mais aux dires de la Conservatrice, la masse de magie qui la compose est telle que nous serons plus que trépassés longtemps avant qu’il y ait pénurie. D’ailleurs ni Derich, ni l’excellent Archange ne tiendront ce régime très longtemps. Donc non, nous ne pouvons pas « l’avoir à l’usure, cette salsepareille ».
Ariek : /Ca va, je demandais juste …/
ArchN : Rassurez-vous, Matthias, la BAN augmente mon endurance !
MA : Quelle BAN ? Pouvez-vous boire sans les mains ?
ArchN : Pas sans le casque à bière traditionnel des nains du clan Khûsek ! Je suis obligé de m’invoquer la BAN directement dans l’estomac. *snap* *gargouillis* Je n’aime vraiment pas faire ça, ça empêche de profiter de l’arôme ; mais cette épreuve de force avec GlaDYS requiert des buffs en continu. Ce n’est pas de la petite bière, c’est le cas de le dire !
Ariek : Allons, s’il plaisante, c’est qu’il peut encore tenir un peu. Du coup, on fait quoi ? On ne peut pas bouger tant qu’il pleut des gigawatts. Matthias, vous ne pouvez pas patouiller la réalité à nouveau ?
MA : « Patouiller la réalité » ? Votre foi en mes pouvoirs est flatteuse. Si j’en avais encore la force, je l’aurais déjà fait. Cette attaque est de bien trop grande ampleur.
FF (se faisant des pansements d’algues avec son bras restant) : Je trouve que vous exagérez la puissance de GlaDYS. Pour moi, c’est clair qu’elle est à bout de ressources. Y a qu’à voir comme elle a plus d’idées pour ses noms d’attaque ! « Explosaedra » ??? Sérieux ? Même cette andouille de BoB a plus de classe !
Njg : Gnnn … répète … un peu …

Ooh, regardez qui vient de réussir un jet de Constitution grâce à son colossal bonus d’ego.

Njg : Ha ha ha. Je suis quand même un ange, si déchu … que je sois. Je peux produire quelques onces … d’énergie positive. Qui a … gnnn … osé insinuer que je n’étais pas un parangon de martialité ?
FF : GlaDYS, quand elle t’a insinué un ultralaser dans la tronche. T’étais un sacré paravent de merci alitée, après ça. La loose ! Pire que Rena !
Rena : Qu’est-ce que j’ai fait ???
Njg : Je ne me laisserai pas insulter par une moitié de pieuvre emmaillotée dans des algues façon maki !!!
FF : LES ALGUES ONT DES PROPRIETES REGENERATRICES ET ELLES REEQUILIBRENT LES PEAUX GRASSES !!!
Keira : CA SUFFIT !!!!! Fermez-la !!! Ninjigen, je vous connais à peine, mais sans surprise, je ne vous aime déjà pas ! Et FarFade, tu sais ce que je pense de toi !
FF : Merci.
Njg : Merci.
Keira : Une fois de plus, je constate que les fiers représentants de D-City feront toujours passer la crâne imbécillité avant l’instinct de survie ! Vous êtes les deux estropiés du groupe, et si vous voulez être aussi inutiles mentalement que physiquement, libre à vous ; mais arrêtez de polluer la conversation et laissez les grands trouver un moyen de survivre, TULIPE !!!
FF : Jamais ! Plutôt mourir que d’être utile !
Njg : Rho, ça va, réfrène tes bouffées de chaleur, fillette. On a le temps, parler est une action libre. Une seconde, c'est L9, ce débris ? Je croyais qu'on devait y aller mollo ! Si j'avais su ...
Keira : RAAAAAAAAH !
ArchN : Prière de ne pas incinérer mon cocon végétal de l’intérieur, merci.
Rena : Ne faites pas attention à eux, chère Keira, nous allons trouver quelque chose.
MA : Polluer la conversation … pollution … hmm … les égouts !?! C’est ça ! J’ai trouvé !!!
Rena : C’est bien le moment de faire votre intéressant, Matthias. Il y en a qui réfléchissent !
MA : Je sais comment interrompre l’attaque de GlaDYS ! Cela nous laissera le temps de courir jusqu’au bunker.
Njg : Le bunker ? Vu la tournure des choses, vous ne voulez pas plutôt aller chercher du renfort ?
Keira : La retraite est coupée, et on ne peut pas abandonner le bunker ouvert. Derich garde l’entrée, mais il ne tiendra pas longtemps.
MA : Il empêche toute magie d’y pénétrer, nous y serons donc hors d’atteinte de GlaDYS le temps de réactiver les serveurs. Le bunker est notre meilleur choix. D’ailleurs, depuis quand battre en retraite est-il une option envisageable pour vous ?
Njg : Ah pardon, je disais que VOUS devriez aller chercher du renfort. En me laissant tranquille face à GlaDYS. Twisted Evil
Keira : Misère …
Njg : De toute façon quelqu’un devra rester ici. Si le bidouillard maigrichon est le seul obstacle devant GlaDYS, elle en fera du hachis en moins de deux. L’antimagie n’a jamais protégé des projectiles dans le buffet. Quelqu’un va devoir tanker.
Rena : Et vous êtes volontaire, peut-être ?
Njg : Qui d'autre ?
FF : C’est bon, je vous vois venir … Je vais le faire.
Rena : Si vous osez prétendre que vous avez un nombre de PV à deux chiffres, je veux bien avaler mon bonus de Bluff !
Njg : Au moins moi j’ai encore une armure sur le dos. Et j’ai dit que je me soignais à l’énergie positive.
MA : Très superficiellement. Et pourtant votre argumentation est juste … Ventrebleu, pourquoi n’emportons-nous jamais de potions de soins ???

L'Archange Nain s'interrompit un instant pour tendre un bras vers Ninjigen, et exécuta un claquement de doigts un peu différent de l'ordinaire.

Njg : *hips* Hé ! C'était quoi, ça ???
ArchN : Une cure de BAN intra-gastrique comme la mienne, pour un effet accéléré. Il y a un fort risque d'ulcère pour un non-nain, mais ça devrait vous donner un sacré coup de fouet. C'est un des trois piliers de mon régime requinquant complet des guerriers : bière à flots, cuisine riche à base de Mojettes du Maître Pétomane, esclaves elfes à baffer.
MA : Nous n'avons hélas le temps que pour la bière.
Njg : Et les elfes ! … Non ? Bon, d'accord ... Mais je suis sûr que l’équilibre diététique du régime s’en ressentira.
ArchN : Je vous ai donné la formule « boisson à volonté » : la bière du Paradis des nains va continuer à se déverser en vous sans que j’aie besoin de m’en occuper.
Ariek : Jusqu’à ce qu’il réclame une pause pipi en plein combat, ou qu’il éclate comme une outre.
Njg : Kesstadit ? C’est moi qui vais t’éclater, taffiole, viens me le dire en face ! drunken
ArchN : Vous voyez, ça fait déjà effet ! Un vrai petit bagarreur de taverne ! Peut-être qu’une tournée générale remonterait le moral du groupe ?
MA : Il vaut mieux que certains d’entre nous restent lucides. Ninjigen, GlaDYS va se concentrer sur vous ; vous vous sentez d’attaque pour protéger Derich ?
Njg : Evidemment. C’est elle qui devrait trembler : quand je suis bourré, je chante.
MA : Encore une fois merci, Archange, vos pouvoirs nous sauvent littéralement la vie.
ArchN : C’est bien normal, l’hygiène de vie est mon credo.
Spade : A force de se chamailler, ils ne remarquaient pas les signes, mais on ne la fait pas à un vieux routier comme moi. Le nain à plumes et à poils était au bout du rouleau à force de maintenir son bouclier de branches. Ce genre de pouvoir divin est fait pour être utilisé sur un claquement de doigts, pas maintenu à plein débit. Qu’il persiste, et il allait retrouver son guichet céleste, mais côté client. Enfin, s’il préférait sauver la face devant ses amis, ce n’était pas à moi de vendre la mèche.
Njg : Qu’est-ce qu’il raconte, le peau-verte ?
Ariek : Aucune idée, ça fait longtemps que j’ai arrêté d’écouter.
MA : Archange ?! … Votre aura a piètre mine !
Spade : Quelque chose avait dû mettre la puce à l’oreille de Matthias, mais quoi ?
MA : Maintenir ce cocon végétal est en train de vous vider ! Pourquoi ne pas nous avoir dit que vous faiblissiez ???
ArchN (avec un faible clin d’œil) : Parce que … nous sommes Grooth.
MA : Grooth ? Je ne comprends pas !
ArchN : C’est un antique terme nain d’amitié éternelle ou de fraternité. On pourrait grossièrement le traduire par « inséparables jusqu’à ce que tu me rembourses ». J’ai maintenant vécu pas mal d’aventures avec vous tous, et malgré nos dissensions, tous ici, nous formons un groupe.
Njg : Même moi, fier représentant du REVENS, partisan de l’extermination récréative des membres de Paix Verte ?
Rena : Mais ?! On n’interrompt pas les tirades émouvantes d’autrui, ruffian !!!
ArchN : C’est bien volontiers que j’ai dédié tous mes pouvoirs horticoles à la protection de ce groupe, le temps que vous réfléchissiez en paix à une tactique. Je savais qu’à vous tous vous trouveriez, les Darkamiens ont de la ressource. Wink J’ai juste … fait ma part.

Le visage du nain ruisselait de sueur ; la sphère de haricots magiques tremblait de plus en plus violemment, et des interstices brillant d’un éclat violet commençaient à s’y former.

ArchN : Ceci dit … si ladite tactique … est au point, on … pourrait peut-être … passer à la pratique ?
Rena : Bien sûr ! Tenez bon quelques secondes encore, nous allons prendre le relais. Matthias, quel est cette brillante intuition ?
MA : Pas le temps d’expliquer. Tout repose sur vous, FarFade.
LRDG : KWAAA ?
FF : Comme d’hab.
Keira : Matthias, ça me fait mal d’être d’accord avec lui, mais pourquoi autant de vos plans sont basés sur les actions débiles de FarFade ?
MA : Parce que je ne suis pas assez fou pour baser mes plans sur une action sensée de FarFade.
Keira : Evil or Very Mad Mais-
MA : Bon écoutez, à la base je suis cambrioleur, moi, pas stratège. Je fais ce que je peux avec ce que j’ai. Il ne nous reste plus que quelques instants, vous ne préférez pas que je donne les explications à FarFade ?
Njg : Ca, il en a plus besoin que quiconque.
Rena : Vous êtes bien serein ! Vous croyez vraiment … ?
Njg : … que ça va être hilarant ? Oh oui.
FF (en réponse aux explications de Matthias) : Comment ça, utiliser ma conque ? Elle ne marche que toutes les douze heures ! Tu n’as pas écouté quand je m’en suis servi tout à l’heure ?
MA : Mais plus de douze heures se sont écoulées ! GlaDYS a altéré notre perception du temps, souvenez-vous, et-
FF : Si tu sais pas compter jusqu’à douze t’as qu’à le dire !
Ariek : Aaargh ! Ta-conque-marche-ta-gueule-c’est-magique !!!
FF : Aaah ! Ok. Si c’est magique …

Sa pince farfouilla dans son emmaillotage d’algues et en extirpa la conque ; Matthias lui saisit le bras avant qu’il ne l’embouche.

MA : Pas si vite ! N’oubliez pas ce que nous avons dit sur l’encre, n’est-ce pas ?
FF : T’inquiète ! Quand il s’agit de cracher, je crache. Pas besoin de me le dire deux fois.
MA (s’épongeant le front) : C’est bien pour ça que je vous l’ai dit trois fois …

FarFade cracha un long jet d’encre dans la conque, puis la secoua comme un shaker.

FF : Paré, moussaillon !
MA : Archange, nous sommes prêts ! Il nous faudrait une brèche dans votre dôme végétal.
ArchN : Vous allez vite … en avoir … plus que … votre content …

Les lianes jusque-là en croissance continue s’immobilisèrent alors que le nain perdait connaissance. Des craquements se firent entendre de toutes parts. Matthias ramassa le paquet d’algues qu’était FarFade et le leva vers le sommet du dôme, où la rupture paraissait la plus imminente.

Spade : C’était la minute de vérité, pensai-je. Cette fois, pas de doute, les jeux étaient faits ; et tous nos jetons étaient sur le même numéro. Plus qu’à espérer que ce soit un numéro gagnant … pas un numéro de clowns.
Keira : Je le sens paaaas …
Njg : Un  plan qui implique de brandir FarFade devant les tirs ennemis ne peut pas être mauvais.
MA : C’est le moment ! Allez-y, FarFade ! Activez votre super-technique !
Keira : Je le sens vraiment paaaaaas !!!
FF : héhé J’annonce : ARROSEUR-ARROSAEDRA !



A la seconde où, dans une puanteur de bois brûlé, les rayons destructeurs perçaient un trou dans le bouclier végétal, FarFade emboucha sa conque et, dans un barrissement fracassant, projeta à leur rencontre un geyser noir comme de l’encre. Au lieu de vaporiser le liquide, le tir magique disparut dans un grésillement d’ampoule grillée. Matthias poussa un cri de triomphe et hissa FarFade par la brèche.

GlaDYS : Mais qu’eSt-ce QuE-
MA : Allez-y, FarFade ! Tous azimuts !

Le décapodnain redoubla d’enthousiasme, sa tête bulbeuse virant au gris-mauve sous l’effort de soufflerie. Le débit devint tel qu’il fut arraché à la prise de Matthias ; les algues glissèrent sous les doigts du gentleman et FarFade décolla, zigzaguant dans les airs comme un ballon qui se dégonfle, aspergeant d’eau noire les quatre coins de la pièce.

Partout où le jet entrait en contact avec la magie de GlaDYS, celle-ci semblait devenir sauvage ; les cercles Magic Gunner s’éteignaient, s’enroulaient sur eux-mêmes et disparaissaient, explosaient, coulaient sur les murs comme tracés à la peinture fraîche …


GlaDYS : N0ooOn ! MuLt1ple $ysteM fa1lUre comM3nT e$t-cE PoSsibLe y0u h@ve n0 chAnc3 to suRv1ve m4Ke yoUr T1mE !
MA : C’est le moment ! Tous au bunker !

Ninjigen abattit une des parois de la sphère de haricots au bord de l’effondrement ; Matthias et Rena passèrent chacun une aile de l’Archange Nain sur leurs épaules, et tous piquèrent un sprint. La salle, dévastée, était jonchée d’une colossale couche de cendres qui se soulevait sous leurs pas, tandis qu’ils filaient vers Derich en esquivant les tirs résiduels de GlaDYS.

Spade : Et évidemment, je portais toujours la miss chromée. Résigné ? … Peut-être un peu plus que ça. Le discours de l’ange m’avait donné à réfléchir. Peut-être que je faisais ma part, moi aussi. Je n’avais pas oublié cette petite voix désagréable qui me soufflait que c’était la même miss qui m’avait attiré dans ce nid de guêpes fiélonnes ; mais j’essayais de voir plus l-*kof* *kof* *hûrrrk*

Heureusement, il dut s’interrompre, la bouche pleine de cendres, et rejoignit les autres à l’abri de la bulle d’antimagie de Derich. Celui-ci, lourdement appuyé à la paroi du passage, le teint grisâtre, exprimait un mélange d’épuisement, et de saisissement à la vue de FarFade qui tournoyait comme un tuyau d’arrosage hors de contrôle.

Derich : Il va falloir que vous m’expliquiez ce coup-là …
Keira (le souffle court) : On voudrait bien avoir enfin quelques explications, nous aussi.
MA : Puisque les faits ont confirmé mon intuition, il y a moins de risques à vous mettre dans la confidence. Voyez-vous, FarFade avait mentionné que son organisme avait accumulé divers polluants du fleuve, qui se retrouvaient dans son encre. Or, entre autres fléaux écologiques, les eaux usées de la ville sont souillées de magie fort chaotique, j’en ai moi-même fait les frais. J’ai donc simplement supposé que si cette pollution magique venait à interférer avec l’absurde concentration de sortilèges (chose toujours instable par nature) que nous affrontions, toute cette magie, déjà teintée de chaos de surcroît, échapperait certainement au contrôle ténu de notre amie GlaDYS.
Rena : Ca faisait beaucoup d’hypothèses. Vous n’en avez pas marre de vous en remettre à la chance ?
MA : Ce que vous persistez à ne pas saisir, mon cher, est que ma chance n’a rien d’aléatoire. Smile Derich, merci de votre persévérance. Ninjigen va assurer votre protection pendant que nous mettons fin à tout cela.
Keira : S’il est si exposé, pourquoi il ne rentre pas avec nous ?
Derich : L’antimagie ne fait probablement pas bon ménage avec les serveurs de secours.
Rena : Mais c’est à vous que Roger a parlé du bunker ! Si vous n’entrez pas, il faut nous dire quoi faire !
Derich : Roger n’est pas entré dans les détails. Soit la procédure de réinitialisation est si intuitive que ça ne lui a pas paru utile …
MA : … soit elle est si complexe qu’il comptait attendre que nous soyons sur place pour aborder le sujet.
Keira : Epatant … Autant aller voir.
Derich : Faites vite, je ne tiendrai plus très longtemps ...

Ninjigen fit signe à Derich de reculer et prit position devant lui, à l’entrée du passage, en garde défensive. Le reste du groupe s’engagea dans l’étroit couloir qui débouchait, quatre mètres plus loin, dans la salle des serveurs de secours de Roger ...

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: EsPaCe L

Message par nécroX le Mar 23 Aoû - 9:29

Rena et Matthias appuyèrent l’Archange Nain inconscient contre le mur ; Spade en fit autant avec L9, puis Keira suscita de la lumière, révélant une petite crypte voûtée. Les parois étaient plaquées d’un métal étrange, gravé de runes et de symboles indéchiffrables. Le sol était couvert de circuits magiques semblables à ceux qui parcouraient les murs de la Bibliothèque et se ramifiaient vers le campus avant l’Incident, permettant à Roger d’agir. Tous ces filigranes d’alliages thaumaturgiques encerclaient un large pilier de basalte au centre de la salle. Ils s'avancèrent prudemment.

Dans la salle précédente …

Le forgeron légendaire risqua un coup d'oeil circulaire, guettant toute menace. Le repaire de GlaDYS offrait un piteux spectacle. Toutes ses étranges installations avaient été pulvérisées par sa furie destructrice ; la maçonnerie elle-même montrait des fissures et des marques de brûlures. Les murs, mis à nu, ruisselaient d'eau noire. Au sol, la nappe de cendres et de débris s’était mélangée à l’encre de FarFade pour former une épaisse boue gluante. FarFade lui-même, à bout de souffle, avait fini par perdre de la vélocité et choir dans cette fange avec un *floc* gluant.


GlaDYS : Je su1$ aVeeEeEuuUugL3eEe jE v0u$ dé7ru1RaaAaai1iIi …

Quelques rubans de magie tentaient encore, dans les combles, de tracer un sort, mais ils se distordaient à mi-parcours, et disparaissaient dans un effet tiré aléatoirement sur la table des misfires magiques. Une éruption d'énergie parvint à se darder en direction de Ninjigen, pour mourir piteusement un mètre avant sa cible, au contact de la zone d'antimagie. Une poignée de débris, convertis en projectiles par télékinésie, s'égara loin de sa cible ou fut interceptée nonchalamment en quelques revers de rondache et de cimeterre. L'ange déchu contempla les efforts de GlaDYS d'un œil goguenard (la BAN dans son estomac aidant).

Njg : Je commence à penser qu'il n'était pas nécessaire que je reste. Je suis en train de manquer l'objectif tactique de la mission, là ; tu pourrais au moins rendre ça intéressant.
GlaDYS : V3eu1lleZ aVan*kchhhrrr*c3r h0r$ dE la ZonE d'aN7imaG1e p0ur fa*krzz*Cil1teR voTre m1$e à mOrT ...
Njg (déjouant tout aussi aisément une autre attaque) : Va falloir changer de tactique, Glandys. Tu as de l'eau polluée plein tes circuits muraux et la pièce est saturée d'interférences magiques, tu ne pourras jamais stabiliser un sort digne de ce nom.

En réponse, la couche de cendres se souleva dans un grondement, puis reflua pour révéler une énorme sphère de cristal luisant doucement de magie contenue.

Njg : Hé, c'est à moi, ça ! C'est l'orbe que Galdwyn m'a piquée !
GlaDYS : V3uilLez pAt1enTeR, n0yAu mAg1qu3 $tabLe eN c0urS de géNéRa7ioN ...

Une spirale de rubans magiques fit son entrée, transportant cinq objets qui se dirigèrent droit sur l'orbe. Bien qu'ils fussent quelque peu noircis et cabossés, Ninjigen n'eut aucun mal à reconnaître ces cinq objets.

Njg : Nooooon … Là c'est trop, tu me gâtes !

Les rubans de magie prirent la forme d'un Mainate de taille humaine, portant des gantelets, des bottes, et un pagne de mailles. L'orbe de cristal vomit un torrent de foudre violette qui donna rapidement de l'épaisseur à la silhouette, jusqu'à lui donner une allure familière ...

Njg : En y repensant, la libraire en chef avait bien remarqué que Galdwyn et toi étiez de nature semblable : l'empreinte d'une intelligence douteuse dans une accumulation de magie compensatoire … Mais je n'aurais jamais pensé …
GlaDYS : La gAinE d3 C0nTent1oN me pErmEt d'1$oLeR unE gRandE QuaNt1té de mAg1e de$ 1NterFérEncEs aMb1aNtes. J3 pEuX à n0uVeaU eXécuTeR deS sorTs rElaTiv3meNt $imPleS eT 1nteRaGiR aVeC l'3nv1r0nNemenT.

Sur un geste du pseudo-élémentaire de foudre violette, des débris métalliques jaillirent par dizaines de la couche de cendres, et se maintinrent dans les airs, prêts à être propulsés. L'autre gantelet de GlaDYS crépita, parcouru d'arcs électriques.

Njg : … Je retire ce que j'ai dit, ça valait le coup que je reste. démoniaque


Pendant ce temps, dans la crypte ...

Spade : J’effleurai le mur d’une main : c’était bien ça. J’avais déjà vu ce type d'alliage dans les cellules les plus antimagiques de la Tour. Revêtement de plomb, d’orichalque et de fer froid ; l’ami Darkyl ne tenait vraiment pas à ce que ses sauvegardes magiques soient perturbées par le tumulte du monde extérieur. Mais le vrai jackpot de l’équipée était sans nul doute ce monolithe cylindrique, plein de niches et de protubérances. Les jeunots ne m’avaient pas attendu pour l’examiner.
MA : Cherchez tout ce qui pourrait nous aiguiller !
Rena : Regardez, en bas, là où les circuits magiques se rejoignent : ce pilier est monté sur un axe, comme s’il était prévu pour tourner sur lui-même.
Keira : On dirait plutôt un genre de sculpture … Il y a des niches à intervalles réguliers tout autour, sur toute la hauteur, et certains blocs de pierre ne sont pas taillés dans la masse.
MA (qui avait déjà escamoté un de ces blocs, de la taille d’une grosse brique) : Je confirme : ils sont même amovibles. Ils sont juste déposés dans ces niches comme dans des espaces de rangement.
Ariek : Alors quoi, c’est une étagère ?
Rena : Non, pas une étagère … C’est une …

Rena recula de quelques pas, et embrassa du regard le cylindre trapu : les étages successifs de niches creusées dans la masse, comme autant de casiers destinés à accueillir ces blocs oblongs … comme …

Rena : … Une bibliothèque ! C’est une énorme bibliothèque tournante !!!
Spade : Le gamin avait mis dans le mille, évidemment. Bel instinct. Ca correspondait pile poil au profil de Darkyl : pour un rat de bibliothèque, la connaissance, même dématérialisée, aura toujours un aspect livresque.
Keira : Et ces blocs de pierre seraient des livres !?!
MA : Ce cher Galdwyn a toujours aimé les pavés. Smile
Rena : Reste à trouver comment les « lire » … Voyons … C’est bien ce que je pensais, il y a des circuits magiques sur les « livres » et sur les « étagères ».
MA : Le support de rangement serait également support de lecture … Mais je ne perçois pas de magie, tout cet artefact est inerte.
Rena : C’est justement pour ça que nous sommes là : pour l’activer, et lancer la réinitialisation de Roger.
Keira : Bon, alors comment on s’y prend pour réinitialiser ça ?
Rena : Je crois que c’est évident. C’est une bibliothèque, un amas d’information. Je ne connais qu’une façon de réinitialiser une bibliothèque : la remettre à zéro. Vider les rayonnages. Supprimer son contenu.

La formater, quoi.
L’informatique n’existe pas ici, Kevin ! Laisse le quatrième mur tranquille !


MA : Si je file la métaphore, vous recommandez un autodafé ?
Rena : J’imagine que ça obligera Roger à repartir de zéro pour … « regarnir les rayonnages » ; et au passage, à recommencer à traiter le mana.
MA : Incendier la Grande Bibliothèque et laisser Roger renaître des cendres …
Ariek : Moi je trouve que ça sonne bien. :foudedieu:

Psst Boss ! Quelle Grande Bibliothèque ?
Est-ce que je sais, moi. Toutes les dimensions du multivers ont dans leur histoire une Grande Bibliothèque qui a brûlé, c’est un classique, une constante narrative.
Aah ok. Comme l’écriture sur parchemin, ou le fait de lire à la bougi-oooooooh.


Spade : Matthias avait l’air indécis, et la fille hésitait entre la perplexité et l’allégresse iconoclaste – un mélange peu courant. Le jeunot paraissait sûr de lui, mais mes tripes de vieux briscard me disaient qu’il faisait fausse route. Je lui saisis le poignet au moment où il allait commencer à marquer les livres-cailloux pour démolition.
Rena : Qu’est-ce qui vous prend ?
Spade : Me demanda-t-il, estomaqué comme tous les PJ quand un PNJ les coupe dans leur élan. Ah, chienne de destinée. Enfin. Le temps me manquait pour lui expliquer. Son idée de départ était juste : il fallait raisonner en bibliothécaire. Ce petit avait un bon instinct, mais il se laissait entraîner par ses intuitions. Trop d’imagination. Peut-être à cause de ses difficultés à séparer réalité et fiction …
Ariek : Et pan sur le bec, mytho-man ! rire
Rena : Sad
Spade : Non, une bibliothèque est faite pour protéger son contenu, pas pour être effacée et réécrite. Ce truc était un système d'exploitation : il fallait le rebooter, pas le formater.

Et lui, alors ? L'informatique ? Le quatrième mur ???
Spade ? Le quatrième mur, il se mouche dedans. C'est un cas spécial. Il a son propre mur, et il se cogne la tête dessus.


Spade : Penser comme un bibliothécaire … pas évident. Surtout que moi et la lecture ! Je ne lisais guère plus que la rubrique wargs écrasés du New Dark Times. Allons, Artemis, tu es encore un détective, pensai-je ; décrasse tes neurones. Voyons ... les livres sont les briques du temple de la connaissance (littéralement, ici). Un temple est un bâtiment. Et tout bâtiment a un plan …
Ariek : /Hé bé. Ce détective, c'est pas des cellules grises qu'il a, c'est carrément des cellules biturées./
Rena : Et c'est moi qui me laisse emporter par mon imagination ???
Keira : Rolling Eyes On a le temps pour ces tuliperies ?
Njg (cri provenant du passage d'entrée) : GARE DERRIERE ! LEGER IMPREVU EN APPROCHE !
MA : … Apparemment pas.


Dernière édition par nécroX le Mar 23 Aoû - 10:08, édité 1 fois

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: EsPaCe L

Message par nécroX le Jeu 25 Aoû - 10:10

Revenons quelques secondes en arrière, dans la salle voisine …
Ninjigen défendait Derich contre un véritable déluge de shrapnel magnétique, virevoltant en tous sens dans l'embrasure du tunnel.


Njg : Revers ! Coup droit ! Superbe arrêt ! Et … aha !

Une volée de métal filant vers la tête de Derich fut interceptée au dernier moment par l'aile déployée de Ninjigen, qui la replia aussitôt ; une fraction de seconde plus tard, un jet de foudre s'écrasait là où l'aile avait brièvement dépassé de la zone d'antimagie.

Njg : Interception ! Bien essayé, mais pas cette fois !
GlaDYS (poursuivant son pilonnage) : TaCtiqUe haB1tueLle dU suJeT f0nDéE sur l'e$quiVe. Tr1pLe rEstR1cti0n de m0uVeMeNt (DerIcH + tUnNeL + aNtiMaGie) trè$ déFav0raBle à sA $uRv1e. PouRsUiTe d3s h0$TiLitéS.

Ninjigen bloquait les projectiles les plus menaçants avec sa rondache ou les interceptait de son cimeterre impossible à suivre à l'oeil nu, laissant les autres crépiter sur son armure qui commençait à faire grise mine. Ses ailes étaient également parcourues de traînées écarlates. Soudain, alors qu'un gros éclat de machinerie s'apprêtait à le dépasser, Ninjigen lança sa rondache à sa rencontre comme un discobole. Le bouclier dévia le projectile, rebondit sur la paroi du tunnel, et fut rattrapé au vol par l'ange qui semblait passer un très bon moment.

Njg : Je suis peut-être dépourvu d'émotions, mais là je m'aime ! *Buuuurp* Cette BAN m'a remis au sommet de ma forme ! Impressionné, Derich ? … Derich ?

L'épéiste se rendit soudain compte que le flot de BAN dans son estomac ne pouvait signifier qu'une seule chose : l'enchantement de l'Archange Nain n'était plus inhibé par la zone d'antimagie.

Njg : Et tulipe … Derich !

Pivotant à demi, Ninjigen vit l'inventeur effondré contre le mur, le teint plus que cadavérique, sans signe de vie apparent. Avant qu'il puisse réagir, il ressentit un picotement caractéristique dans ses ailes et n'eut que le temps de se jeter au sol ; une rafale de foudre le manqua d'un cheveu.

Njg : Mille décapitations manquées ... Sans protection, pas la peine de rester coincé ici comme un oliphant dans un corridor. GARE DERRIERE ! LEGER IMPREVU EN APPROCHE !

Et sur cet avertissement sommaire, l'ange força sur ses ailes endommagées et prit son vol dans la grande salle, serré de près par des éclairs.

Dans la crypte, le cri de Ninjigen fut suivi de trois serpentins d'électricité violets jaillissant du tunnel. Prenant la forme de boules de foudre, ils commencèrent à faire rapidement le tour de la salle.


MA : La zone d'antimagie est tombée …
Keira : Il a dû arriver quelque chose à Derich !
MA (préparant un kekkaï) : Vite, il faut à tout prix bloquer la magie de GlaDYS !
Rena (bousculant Spade qui palpait les incrustations au pied du pilier) : Je m'occupe de redémarrer le serveur !
Keira (fonçant vers la sortie) : Je vais aider Derich et l'autre !
Rena (volant à sa suite) : Je viens avec vous ! :love:

Dans la salle principale, Ninjigen déployait des trésors de voltige pour éviter le feu roulant d'attaques électriques que GlaDYS continuait à diriger sur lui, tout en envoyant en continu des éclairs dans le tunnel, afin de renforcer sa présence magique dans la salle des serveurs. Quant à Derich, plongé dans le royaume des PV négatifs par son anneau vampirique, il poursuivait sa descente … Et n'était d'ailleurs plus qu'à trois jets de Vigueur du trépas ! Oho ? Plus que deux … On dirait bien que l'usage prolongé de l'anneau allait causer sa p-
Boss ! Qu'est-ce que c'est ?
Un inévitable rebondissement, Kévin ! Crevant la surface de l'océan de boue cendrée avec la vélocité d'un marsouin et la grâce d'un lamantin cacochyme, FarFade fila dans les airs vers Derich, et lui atterrit dessus dans un bruit mou ! Derich allait-il être libéré des effets de l'anneau quelques fractions de seconde avant d'y succomber ?
Tous deux roulèrent au sol, puis le décapodnain se releva et, ouvrant sa pince, révéla ... un majeur fraîchement sectionné.
Ah ouais. FarFade ne sauve pas dans la dentelle.


FF : Il est à nous … à nous, mon précieux … Oups, mauvais doigt.

FarFade se pencha sur Derich et lui ôta l'anneau, goba le doigt coupé, et passa l'anneau à un de ses tentacules buccaux. Aussitôt, les envois de magie de GlaDYS vers la crypte s'interrompirent. L'élémentaire eut un crépitement de dépit et prépara une nouvelle salve de shrapnel, mais Ninjigen fondit en piqué et s'interposa.

Njg : Retour au poste ! Je te couvre, FarFade, tout ce que tu as à faire, c'est rester là avec cet anneau et tenir le coup une minute.
FF : Beuh, j'me sens pas bien … *ptoui*

Crachant l'anneau au loin, il vacilla, roula, et retomba dans la mare de cendres.

Njg : Rolling Eyes Evidem-*ZAP* AAAAAAH ! Saleté … d'électricité ... Mais au moins la BAN coule à nouveau … *hips*

Au même instant, Keira et Rena déboulaient en courant du tunnel, quand Keira reçut en plein sur le nez un gros mollard gluant.

Keira : AAAH ! Qu'est-ce que-
Ariek : /Fais gaffe ! C'est sûrement une attaque toxique de l'ennemi !/
Rena : C'est FarFade, je l'ai vu !
Ariek : /Merci de me donner raison./

Keira conjura promptement des traits de feu pour contrer les éclairs de GlaDYS.

Keira : Vérifiez s'ils sont encore en vie ! Et trouvez cet anneau d'antimagie !
Njg (se relevant lentement en fumant) : Je suis en vie, et tu as l'anneau collé au nez.
Rena : Mademoiselle Keira n'a aucun piercing, son visage est naturellement parfait !
Keira&Njg : La ferme.

Tout en continuant à conjurer du feu de la main droite, Keira s'empressa de récupérer l'objet magique, non sans une grimace dégoûtée, et l'enfila promptement, bloquant à nouveau l'assaut magique de GlaDYS.

Ariek : /La vache ! Tu es sûr que ça va aller ? Il est du genre gourmand, ce bidule .../
Keira : Je tiendrai bien … le coup … une minute …
Rena : Non, Keira ! Je vais le faire ! Passez-moi la bague au doigt ! Je vais porter ce fardeau ! J'ai encore presque tous mes points de vie !
Njg : Pas de quoi se vanter, tire-au-flanc. De toute façon, quitte à protéger une fillette, je préfère que ce soit celle qui peut se défendre toute seule, ça me simplifie le boulot.
Ariek (tirant deux dagues de ses bottes et se mettant en garde) : Ca roule. Allez, Rena, retourne aider Matthias avec le serveur. Tu es plus utile que moi là-dedans : moi, tout ce que ces casse-têtes m'inspirent, c'est des envies de pyrolyse.
Njg : Et mets donc le technodrôle à couvert et hors de nos pattes.

Soulevant Derich, Rena repartit donc, la mort dans l'âme, vers la salle des serveurs, tandis que Ninjigen reprenait son rôle de garde du corps face aux assauts redoublés de GlaDYS.

Keira : Je n'en reviens pas que vous teniez encore debout. La BAN de l'Archange est si efficace que ça ?
Njg : La BAN n'y est pour rien. *BUUUUUUURP*
Keira : Bien sûr.

Revenant dans la crypte, Rena déposa Derich aux côtés de l'Archange Nain et L9, puis se tourna vers Matthias. Celui-ci étouffait deux boules de foudre dans un kekkaï ; de l'autre main, il s'efforçait d'en drainer une autre à coups de fleuret ; tout cela en esquivant les éclairs d'une quatrième qui tournoyait au-dessus de lui. Il avait le poil fort roussi, et l'humeur à l'avenant.

MA : Ne vous dérangez pas, Rena, mon cher, j'ai les choses bien en main ! Je maîtrise de toute évidence la situation par moi-même, avec si besoin le renfort amplement suffisant de notre ami le détective privé de sens commun … :raleur:
Spade (grattant le pilier d'un ongle sale) : … Il faut restaurer, réinitialiser. L'initialisation commence par le commencement. Il faut prendre les choses par le menu. Le menu de démarrage ?
MA : Rolling Eyes

Rena retira son ceinturon, le fit tournoyer comme une bola et le lança vers la quatrième boule de foudre. A son contact, les runes explosives tracées sur le ceinturon détonèrent, éteignant la sphère. Ce répit permit à Matthias de venir à bout des trois boules de foudre restantes.

MA : Merci de votre assistance aussi efficace que tardive et peu orthodoxe, Rena.
Rena : Rien de plus simple pour quelqu'un qui a chassé au lasso le kitkutkat, l'oiseau coureur des pampas. Mais comme chaque seconde qui passe draine la vie de Keira, si on se remettait à chercher comment fonctionne ce machin ?
Spade (à quatre pattes au sommet du pilier) : Un menu est une liste détaillée des items disponibles. Dans un contexte bibliothécaire, ce serait le catalogue des ouvrages. Le plan du temple de la connaissance, pour trouver ce qu'on cherche. Les bonnes bibliothèques ont toujours un catalogue. Où serait-il dans ce genre de modèle ? J’essayai de me souvenir des archives du SGI, en imaginant qu’elles étaient organisées …
Rena : Je crois que le demi-orque tient quelque chose.
MA : Vous êtes sûr de ne pas vous laisser emporter par votre imagination, comme vos chausses se laissent emporter par la gravité ?
Rena : Quoi ?
Spade (dégringolant du pilier) : La réponse était évidente : le catalogue des ouvrages ne fait pas partie des ouvrages qu'il catalogue, ça évite bien des paradoxes et des problèmes de théorie des ensembles.
MA : Les ceinturons ne sont pas toujours les meilleures armes improvisées qui soient. Mais peut-être est-ce une technique pour appâter le kitkutkat ?
Rena : Non, je vous dis que j'ai l'impression qu'il est sur une piste. Le catalogue des ouvrages …
Spade (s'éloignant à quatre pattes du pilier avec une vieille loupe ébréchée) : Mais ce catalogue devait être à proximité ; et si j'en croyais l'arrangement des circuits magiques et les joints de cette dalle … Pas le temps de refaire tout haut mon cheminement mental pour le bénéfice des deux autres - d'ailleurs fort occupés à mieux faire connaissance, si j'en jugeais par le caleçon apparent du plus jeune. Me fiant à mon instinct, je flanquai un coup de botte dans la dalle que j'avais repérée ; elle pivota sans résister, révélant ce que j'avais escompté.

Le revers de la dalle portait une tablette de pierre légèrement inclinée, comme posée sur une écritoire de basalte. La dalle se mit à léviter, formant comme un pupitre devant Spade. Quand celui-ci effleura du doigt la surface de la tablette, une étincelle lumineuse parcourut les circuits magiques de la crypte. Des runes d'identification bleutées apparurent sur la tranche de chaque « livre » de la bibliothèque tournante, tandis que d'autres se traçaient sur le pupitre, défilant à toute vitesse.

MA : Mille pièces truquées, Artemis ! Vous avez trouvé le panneau de commande !
Spade : Je préférai ne pas relever la surprise qui perçait dans sa voix, et gardai pour moi mes commentaires.
MA : Désolé d'avoir douté de vous, mon vieux.
Spade : Ajouta cependant Alvensen, comme s'il avait deviné mes pensées. Il se précipita vers la dalle flottante (Rena suivait plus lentement, tenant son pantalon en place), et constata ce que j'avais déjà noté : les inscriptions bleutées s'étaient stabilisées, formant une phrase aussi brève qu'indéchiffrable.
Rena : Je n'ai jamais vu cet alphabet.
MA : Je ne l'ai vu en usage qu'au sein de la Bibliothèque … Je crois que c'est Galdwyn Darkyl qui l'a créé.
Rena : Je peux le décrypter, mais il me faudra douze heures, un boulier et dix-sept jeux de dominos.
MA : J'ai plus simple. Je crois qu'il est temps de contacter une vraie bibliothécaire.

Matthias sortit de sa poche le palantir miniature d'Elecia.

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: EsPaCe L

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum