EsPaCe L

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: EsPaCe L

Message par Galdwyn Darkyl le Sam 21 Sep - 10:16

Keira, couvrant le brouhaha général: bon, STOP CA SUFFIT COMME CA! On n'arrivera à rien en discutaillant, et le délai sera bientôt écoulé.

GlaDYS: Correct. 6 minutes restantes. 5 minutes 59 secondes...

MA: petite minute nostalgie du Pioneer V... Je suis d'accord avec Miss Trent, peut-être devrions nous faire un vote et faire ce que décide la majorité.

Farfade: ça t'arrange bien de dire ça, ton vote compte pour double...

BoB: Et puis si je croyais en la démocratie, je n'utiliserais pas comme cible mobiles les délégués syndicaux de ma... Brocante.:whistle: 

Davy Tébob: nous n'avons pas de meilleur plan, je le crains: quoique mon cousin a une longue expérience d'homme d'état, adulé par ses électeurs, et qui serait encore en office s'il ne s'était pas retiré après son prix nobel...

Derich, qui a visiblement terminé de fureter dans le noir: Bon, on vote?

MA: Les dames d'abord...

Keira: Même si la perspective de se dandiner en chœur ne m'inspire pas plus que ça, je vais voter...

Ariek: //ah non ma vieille, tu ne t'en tireras pas comme ça!// "MAILLON FAIBLE"! Et je me porte volontaire pour exécuter l'autre andouille la sentence!

Davy: Sad 

BoB: c'est que je finirais presque par t'apprécier, gamine! Tiens, pour la peine, plutôt que d'extérioriser ma frustration en tabassant l'un d'entre vous ou en te regardant papouiller Cthuulhu junior, je vote "Facteur X".

Archange Nain: Moi aussi! Je dois dire, cher ami, je ne pensais pas trouver en vous un amoureux de la musique et des chorégraphies de club de vacances célestes!

BoB: Pour les chorégraphies, tu oublies de suite. Pour le chant, par contre, je vous garantis une expérience unique en son genre... Twisted Evil 

MA: après cette annonce cryptique légèrement troublante, je me sens obligé de choisir "Plus Belle la Vie".Smile 

Ariek: Hey!Evil or Very Mad 

MA: désolé ma chère, mais c'est je pense la solution qui nous causera le moins d'inconfort...

Derich: Je vote aussi "Plus Belle la Vie". Avec ce que je trimballe sur moi, mieux vaut éviter les mouvements saccadés.

Davy: Mais... Et nos péripéties d'il y a 5mn?

Derich: Je sais, l'isotrope s'est avéré beaucoup plus stable que prévu! Coup de chance, non? Razz

ArchN: Maître Tébob? Votre vote?

Davy: Ma foi, au vu des circonstances, je ne vois pas d'autres alternatives que...

Ariek::batte: 

LRDG: rire 

Davy: ... de m'abstenir.pale

FF: Bah, petite nature! Je vote Maillon Faible!

LRDG: Suspect 

FF: j'ai conscience que ça vous met tous dans la panade, vu que vous avez tous été assez minables lors des dernières épreuves, mais en tant que Maillon éminemment Fort, je serais clément, promis!

BoB: La réalité selon Farfade...

MA: ...un concept fluctuant, certes.

ArchN: Alors si je fais les comptes, ça nous donne...

GlaDYS: Compte Final: une abstention, deux Facteur X, deux Maillons Faibles et deux Plus Belle la Vie.

Keira: //Hey! Pourquoi mon vote ne compte pas?//

Derich: Mais... C'est que ça finirait par être insultant! :raleur: 

GlaDYS: Normalement, une indécision du groupe déclenche l'épreuve PuNiTiVe, où les sujets de test doivent réaliser des défis hautement immatures, inconsidérés et potentiellement létaux au niveau physique et mental. #MorningLive#Jackass

LG:pale 

GlaDYS: Fort heureusement pour vous, le vote du sujet de test dominant Alvensen lui permet également de trancher toute égalité. L'épreuve sélectionnée est donc "Plus Belle la Vie".

Davy:Embarassed 

Keira::enviedesependre: 

MA: :unecorde:

GlaDYS: Bon courage, sujets de test, et que Fhänne Geurle soit avec vous. #RenAriek#KeirAlvensen#FarfAriek
:evilpancarte:

_________________
Looking for something I've never seen...
avatar
Galdwyn Darkyl
Intelligence Pénétrante

Masculin Nombre de messages : 669
Age : 29
Localisation : si tu as de la chance, entre tes mains
Archétype : Artefact Intelligent
Job/Hobbies : la Connaissance, la Magie, les pierres à aiguiser de qualité
Date d'inscription : 16/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: EsPaCe L

Message par FarFade le Mar 29 Oct - 9:25

"ON EST VRAIMENT RIEN SANS BIERE !
QU'ON SOIT TROLL OU ELFE !
SI ON TEND LA MAIN POUR ELLE
On-peut-se-torcher-la-gueule-pour-pas-cher à la Taverne !"
Un message publicitaire était dissimulé dans ce générique.

"Plus Belle La Vie"
Dans l'épisode précédent, il ne s'était rien passé... Comment vont-ils réagir ?

Un brouillard se dissipa et une scène apparue. Il y avait disposée les unes à côtés des autres trois pièces séparées par des murs. La première était décorée comme un appartement, avec un canapé au centre dirigé vers un palantir, un bar à "Mériquin (ce fameux décorateur)" sur la droite, pour séparé salon et cuisine, et tout à droite une porte. La deuxième situait l'action dans une rue, la rue en bas de l'immeuble dans lequel se trouve l'appartement à vrai dire, de simples charrettes étaient garées ici et là, des passants marchaient nonchalamment, et à droite la devanture de La Taverne. La dernière pièce était une réplique exacte de La Taverne avec l'entrée à gauche, si ce n'est qu'on ne reconnaissait pas le staff.

Pour le moment, seul l'appartement était allumé, il s'y trouvait Keira/Ariek debout vers le bar et plutôt mal à l'aise, FarFade avachi sur la canapé à regarder le palantir (qui diffusait la présente pièce) et Davy, assit sur un tabouret haut à regarder Keira/Ariek. La musique du générique s'arrêta, et pendant quelques instants on n'entendait que FF qui zappait continuellement le même programme.


GlaDYS : L'épreuve a commencée.

Keira : Hum... *toussote*... Hum...
Davy, qui s'agitait, préparé à dire quelque chose : Je...Je... Euh... Keira !
FF : Hého ! Moins de bruit...
Keira, sursautant : Que.. Qu'y a-t-il.. Suspect .. Davy ?
Davy : Voilà maintes épisodes que je voulais vous avouer quelque chose, de vraiment très important. Ce sentiment sommeille en moi depuis bien trop longtemps et je crois que dans cette enceinte chaleureuse qu'est votre appartement je peux vous l'avouer...
Keira : Non vraiment vou_
Davy : Oui. Je vous aime.
Keira : pale 
FarFade, se levant du canapé : Je me disais bien que Keira était enceinte.
Davy ; Ne répondez vous rien ?
Ariek : Oui mais on en a déjà parlé mon petit Davy. Je suis ta sœur.
Davy : Je... Quoi ?
Ariek : Ta sœur. Donc tu vois c'est bête. Alalala c'est bête.
Davy : Oui mais rappelez vous, l'épisode dernier, on se rendait compte qu'en fait j'avais été adopté par votre belle mère qui avait ensuite rencontré votre... Notre père et par conséquent les liens sacrés de la famille ne s'appliquaient pas sur nous. Vous êtes ma belle-soeur seulement par adoption. Mais je préfère vous décrire qu'avec le premier mot. Ma belle.
Ariek : AAH C'EST TROP J'EN PEUX PLUS JE VAIS TE /Ariek pense à l’épreuve !/
Keira : Te... rappeler qu'on devait s'expliquer avec père. Qui est actuellement à la Taverne.
Davy : Bien. Déclarons lui notre amour !
Keira : Ton amour. Et puis seul Papa pourra décider.
FF : C'est vrai que t'as grossi. Mais... J'suis qui moi ?
Davy : Concentre toi FF, nous ne pouvons échouer.Tu es le petit garçon amnésique dont s'occupe Keira enfin ! Tu es à la recherche de ton passé et de ton grand amour ! Et comme seul indice d'elle tu as...

Il prit une pomme qui trônait au sommet de la corbeille à fruit disposée sur le bar et la tendit à FarFade.

Davy : Cette pomme, remplie d'amour et parfumée à la camomil_
*GLOUPS*
FF : Oui j'avais faim merci.
Ariek : Euh... Oui... Ton amnésie et ton retard mental très important qui fait que tu n'as que trois ans d'âge mental, tu dis souvent n'importe quoi par conséquent Wink . Tu viens de manger le seul souvenir que tu avais de ta bien aimé, mais voilà longtemps que tu avais pu l'étudier en long et en large. par conséquent tu le connais par cœur.
FF : Allons dis pas que t'es large, la grossesse des humaines prends du temps, mais dans trois ans c'est fini ! Si t'as un autre souvenir à me donner s'il te plait j'ai encore faim.
Davy, posant la paume de sa main sur son front et regardant en l'air : Quel malheur que ce FarFade soit frappé par tant de maladie. Mais si cela prouverait mon amour pour toi Keira, je m'en occuperais jour et nuit.
Keira : Oui, oui c'est ça... Maintenant.. Euh... Nous...
FF : Et bien allons à la Taverne ! J'en avais marre de cette aventure, pour une fois qu'on peut retrouver un endroit familier ! Ton appartement me retournes l'estomac comme une navire sabordé Keira.
Davy : Doux FarFade. J'ai toujours espoir que tu retrouves ta mémoire.
Ariek : Et obtiennes une cervelle normale.

L'appartement s'éteint, et la pièce à l'opposée, donc la Taverne, s'alluma, avec une rayon de lumière plus intense sur le père de Keira et Davy... BoB. Ce dernier releva brusquement la tête les yeux grands ouverts et tomba de son tabouret.

_________________
... quand les poulpes auront des dents.
avatar
FarFade
Asylum Imperator

Masculin Nombre de messages : 881
Age : 26
Localisation : Dans les méandres d'un cerveau torturé, et poulpeux.
Archétype : Poulpe.
Job/Hobbies : Tenter de conquérir le monde. Et manger des sardines.
Date d'inscription : 04/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: EsPaCe L

Message par nécroX le Ven 1 Nov - 21:00

A peu près au même moment, quelque part dans un couloir provenant sans doute de l’accès souterrain 657-47B

Spade: La fille m’entraînait de couloir en escalier, sans interruption. Difficile de dire l’heure qu’il était, dans ce labyrinthe sans fenêtres, mais  à vue de nez, le jour devait s’être levé depuis un bout de temps – ce qui signifiait que j’aurais dû être rentré chez moi, avachi sur mon grabat, à ronfler en dorlotant une bouteille à moitié pleine comme doudou. Et toujours pas âme qui vive. Elle nous avait fait passer par des ruelles dont j’aurais été prêt à parier, hier encore, qu’une fille comme elle ignorait l’existence ; et comme ça jusqu’à une porte secondaire de l’aile condamnée de la Bibliothèque, toujours sans croiser un clampin. Pour ce qui était de l’intérieur de la baraque, là je l’avoue sans honte, c’est moi qui étais en terrain inconnu. Moi, dans une bibliothèque ? Si je bois, ce n’est pas pour réfléchir. Et pourtant, j’avais le net sentiment que quelque chose clochait dans notre parcours. Et cette histoire de gynoïde soi-disant portée disparue dans cette même Bibliothèque … Si seulement cette fichue migraine voulait bien prendre cinq minutes de pause. Ce que je n’aurais pas donné pour une triple potion de Kawa avec une rasade de whisky … J’étais prêt à aller loin pour cette fille, mais si la route avait été jalonnée d’un peu moins de mystère et d’un peu plus de pauses Kawa-clopes, je dois dire que ça m’aurait aidé. Je n’étais qu’un homme, après tout – et encore, seulement à moitié. Quelque chose dans mon attitude devait trahir les questions qui tambourinaient sous mon crâne en cadence avec ma migraine, car la fille s’arrêta brusquement et dit:
L9 : Expressions verbales de doute grandissant détectées. Activation du nouveau plugin, skin « femme fatale ».
Spade : Pendant qu’elle marmonnait (j’ai toujours trouvé curieuse cette manie qu’ont certaines personnes de parler toutes seules), je l’avais rattrapée, manquant de peu me cogner dans son dos quand elle avait pilé. C’est alors qu’elle me jeta un regard par-dessus son épaule … un regard très spécial. Le nombre de fois où on m’avait adressé ce regard, je pouvais les compter sur les doigts d’une main. Et même les compter deux fois. Et aucune n’avait des yeux qui brillaient dans le noir. Puis elle plaça une main sur sa hanche et pivota d’un mouvement fluide et balancé. Ma migraine prit sa pause, remplacée par une boule faisant le yo-yo dans mon larynx desséché. Elle se pencha vers moi, son plastron dangereusement incliné, et son modulateur vocal ronronna, sur une fréquence qu’elle n’avait encore jamais émise auparavant :
L9 : Vous savez bien que j’ai besoin de vous, Spade. Vous n’êtes pas le genre à renoncer à mi-chemin, n’est-ce pas ? Faites-moi confiance et suivez-moi encore un peu. Allons au bout de cette histoire ensemble. Nous formons une si bonne équipe … vous … et … moi.
Spade : Son visage était à deux doigts du mien, je pouvais voir chaque servomoteur bouger. Je me rendis compte que sa main était sur ma joue ; j’aurais été bien en peine de dire quand elle avait atterri là. Je fis un terrible effort pour avaler les quelques molécules de salive qui me restaient.
L9 : … Alors ?
Spade : Ajouta-t-elle en traînant sur chaque voyelle, comme pour faire durer le plaisir. Je savais parfaitement ce qu’elle essayait de faire, bien sûr ; et elle savait que je savais. Mais elle savait aussi qu’un type suffisamment saoul, ou suffisamment seul, généralement les deux font la paire, finit toujours par atteindre ses limites ; et elle savait, comme moi, mieux que moi, même, qu’elle était en train de faire sauter ces limites d’une simple caresse de doigts sur ma joue mal rasée. Bien sûr, je la connaissais à peine, bien sûr toute cette affaire sentait le traquenard à pleine trogne, bien sûr son changement brutal d’attitude était plus suspect qu’un nain annonçant des soldes, bien sûr tout ce que vous voulez. Mais toutes ces certitudes étaient reléguées en coulisse dans ma cervelle. Et donc, comme prévu, un peu pour tirer cette histoire au clair, un peu pour me sentir quitte envers elle, un peu pour la protéger, ou la démasquer, je ne savais plus trop, un peu pour tout un tas de bonnes raisons et un encore plus gros tas de mauvaises dont aucune ne comptait vraiment, puisque c’était surtout parce qu’elle me l’avait demandé, je répondis d’une voix rauque, avec une nonchalance qui ne trompait personne : Je ne vous lâche pas d’une semelle, poupée. Plus vite on en finit, plus vite vous me payez un coup à boire. Elle laissa échapper un petit rire de gorge, puis recula, revenant presque à ses manières habituelles.
L9 : End laughtrack #3. Ravie de votre accord. En route.
Spade : Et elle repartit sans un regard. Etait-ce mon esprit embrumé qui me jouait des tours, ou marchait-elle avec un déhanchement plus prononcé qu’avant ? Quoi qu’il en soit, je la suivis sans même y penser.
L9 : Protocol update : efficacité du nouveau skin « Femme fatale » confirmée. Progression conforme aux prévisi0Ns.


Du côté du groupe d’aventuriers, l’intrigue telenoveliste suivait poussivement son cours. Les deux pseudo-frère et sœur firent leur entrée dans la ‘Taverne’ et aperçurent le guerrier en armure luttant pour se redresser.

Davy (se précipitant près de BoB) : Père ! Qu’avez-vous ?
Ariek : On dirait qu’il a été assailli par une vague d’émotion paternelle Twisted Evil. Je crois qu’il ne s’habitue pas à sa nouvelle famille.
BoB (se redressant) : Je t’en ficherai de l’émotion, petite-
Davy (le maintenant assis par terre en faisant semblant de le serrer dans ses bras) : Hélas pauvre père ! C’est plus grave encore que je ne croyais, voilà qu’il délire !
Keira : Ah bin zut alors, dans ces conditions impossible de lui parler de vos âne- euh, projets de mariage. Tout ça va devoir attendre, ahlala. Peut-être vaut-il mieux que nous ne nous voyions pas d’ici là, pour nous aider à supporter l’attente. :whistle:
Davy : Notre père, qui est surtout le vôtre, est en situation critique ! Montrez un peu d’émotion ! Je n’entends plus son cœur battre!
Ariek :/Oh non ! Je diagnostique un cas avancé de plastron d’armure./
BoB : Grmmbll … Vais leur apprendre … Aaah … Mes enfants … Vous êtes là …
Davy&Keira : Père !
BoB : J’aurais préféré que vous ne me voyiez pas comme ça … Ma vieille maladie me reprend …
Davy : Ne peut-on rien faire ?
BoB : J’ose à peine le dire … Une seule chose peut encore me sauver …
Ariek : Dis toujours.
Keira :  … Je veux dire parlez, père bien-aimé !
BoB : Il me faut … un don … d’organe. D’urgence … Seul un donneur … compatible … de ma chair et de mon sang … pas vrai … fiston ? Twisted Evil
Davy : Kwâââ ? … Euh enfin ce qu’il y a c’est que même si je vous aime comme mon père, nous n’avons pas de lien de sang. Je l’ai expliqué il y a 2 minutes. Voilà. Dommage. Mon cœur se fend de ne pouvoir vous aider …
BoB : Damned. Alors ce devra être … ma fille … qui subira cette opération … très risquée … (C’est bon, elle est vraiment ma fille elle? Ok.) Et toi … Davy … avec ton passé de chirurgien légendaire … dont tu te vantes sans cesse … je veux que ce soit toi qui … pratiques … l’opération.
Davy&Keira : QUOI ?
BoB : Merci … mes enfants … aaah.

Et dans une cacophonie métallique, BoB retomba au sol et s’enfonça dans le coma avec la satisfaction de celui qui n’a plus de répliques à dire.
Suivirent plusieurs secondes de pesant silence.


Ariek : Je crois que c’est le moment d’avouer mon lourd secret … Davy, il faut que tu saches qu’on nous a échangés à la naissance. En fait, c’est toi le fils biologique de notre père, et c’est moi qui ai fait des études de chirurgie. Alors si tu veux bien, je vais commencer à extraire tes organes …
Keira : /Qu’est-ce que tu racontes ? Ca n’a aucun sens ! Et personne ne va extraire les organes de personne !/ … à moins bien sûr qu’il n’y ait une autre solution !
Ariek : /T’es sûre? Le Davy, il me rappelle drôlement son cousin dragueur, depuis le début de la saynète. J’aurais cru que ça te défoulerait de le disséquer./
Davy : Il doit en effet exister une autre solution, moins cruelle pour tous … Je parie qu’un personnage va entrer d’une seconde à l’autre, porteur de bonnes nouvelles.



Davy : … Incessamment !

La porte de la Taverne s’ouvrit à la volée et l’Archange Nain fit une entrée trébuchante, avec la démarche de ceux qu’on a poussés par surprise hors des coulisses.

ArchN : Euh … Ahem ! Maître Davy ! Enfin je vous trouve. Je dois vous parler de choses extrêmement graves !
Keira : Au temps pour les bonnes nouvelles.
Davy : Je vous écoute, mon cher … euh … ? … mon brave.
ArchN : Comme vous le savez, depuis la disparition de votre grand-oncle, tous les membres de votre famille possèdent des parts de sa vaste entreprise d’agriculture biologique, qui a fait la fortune de votre famille. Et c’est moi que votre père honore de sa confiance pour défendre vos intérêts et gérer l’empire au jour le jour.
Davy : Mais … naturellement, nous savons tout cela :whistle:. Qu’y a-t-il de nouveau ?
ArchN : J’ai découvert que quelqu’un manœuvre dans l’ombre pour tenter de prendre le contrôle de la compagnie. Il y a eu des transactions louches, des vols de dossiers …
Davy : Je suis sûr qu’il s’agit de ce bellâtre de Matthias ! Depuis son arrivée en ville, il se livre sous notre nez à des manœuvres on ne peut plus sournoises …
Ariek : Tsss, ne soyez pas jaloux, Davy. Matthias s’est toujours conduit en parfait gentleman.
Keira : /Mais qu’est-ce que tu fais ???/
Ariek : Je m’amuse un coup. Mais ne t’inquiète pas, je te garantis que ça ne peut qu’être bon pour le succès de l’épreuve.
Davy : Que murmurez-vous ? Avez-vous quelque chose à ajouter sur le sujet ?
Ariek : Oh, rien. Mais jamais Matthias ne se mettrait dans de tels états pour si peu de choses, lui. Very Happy
Davy : Assez ! Je ne supporterai pas d’entendre à nouveau le nom de cet individu dans votre bouche !
ArchN : Euh … Il y a plus, maître Davy, damoiselle Keira. Compte tenu de ce que je vous ai dit, je soupçonne que l’aggravation de la maladie de votre père … n’est peut-être pas une coïncidence.
Davy&Keira : Comment ???
FF : Dun dun dunn !!!
Davy: Ah, te voilà, mon enfant.
FF (pointant la pince vers la section de rue de cinq mètres séparant le décor d’appartement du décor de Taverne) : J’m’a perdu dans les rues en venant.
Davy : Pauvre petit … Keira, qui s’occupe de toi, était morte d’inquiétude.
Keira : Hein ? Ah ! Oui.
Davy : Ainsi donc, un félon, non content de manigancer la ruine de notre famille, serait prêt à aller jusqu’au meurtre pour arriver à ses fins ???
MA : Précisément ! Mais le félon n’est pas celui qu’il paraît, mon petit Davy.

La porte de la Taverne s’était rouverte ; la silhouette de Matthias se découpait sur le seuil. Le gentleman caressait sa barbiche d’un air outrageusement méphistophélique.

Davy : Matthias ! Vous osez vous présenter ici !
ArchN : Euh … En même temps, c’est la Taverne. C’est un établissement public.
MA : Précisément. De plus, sachez que j’ai à vous dire des choses du plus grand intérêt pour vous tous ! … Sauf peut-être FarFade.
Keira : On vous écoute, Matthias.
Ariek : Faites retentir votre belle voix charmeuse.
Keira : /Mais arrête un peu ! C’est ridicule !/
Davy : Oui, parlez ! Quels mensonges allez-vous encore nous déballer ?
MA : Oh, ce n’est pas moi le menteur ici, Davy. Si tel est bien votre nom !
ArchN :Que voulez-vous dire ?
MA : Qu’il est temps que cesse la mascarade. Cet homme n’a aucun lien avec la famille de BoB, aucun droit sur l’entreprise. Ce n’est pas Davy !

Et d’un preste mouvement de canne, il fit sauter le protecteur frontal, la perruque et le foulard de «Davy», révélant aux autres le visage de Rena.

Keira : :dimoiksepavrai:
Ariek : /:dimoiksepavrai: lol! /
MA : Voilà qui explique bien des choses, n’est-ce pas ?
FF : Et comment ! Bon sang, la mémoire me revient … La réponse était sous mes tentacules depuis le début … « Davy » … Comme Davy Jones ! C’est TOI qui m’a fait perdre la mémoire, fils de bulot ! Mon grand amour … Qu’en as-tu fait ? Où est-elle ? OU EST LA POMME, DAVY ?

Et fou de rage, des taches de couleur parcourant sa peau, le décapodnain se jeta sur Rena. Keira, de son côté, était toujours figée par le choc, mais il était perceptible que sa propre réaction n’allait pas tarder à suivre. Matthias, le sourire aux lèvres, tortillant sa moustache d’un air plus fourbe que jamais, se glissa à ses côtés et en profita pour lui passer un bras autour des épaules.

Pendant ce temps, dans la rue, une silhouette drapée dans un grand manteau sombre …


Derich : Le plan est en marche. Bientôt … Bientôt je tiendrai ma revanche sur cette famille haïe !!!

Les rebondissements s'enchaînent ! Matthias semble prêt à bien des coups bas pour aider Keira à rentrer dans son personnage et garantir la réussite de l'épreuve "Plus Belle la Vie" ... rire
Comment Keira va-t-elle réagir ? Rena pourra-t-il user de sa mythomanie épique pour retourner le scénario en sa faveur ? Derich est-il l'amour perdu de FarFade ?
Autant de questions qui risquent d'avoir un lointain rapport avec la suite de cet épisode palpitant et unique de "Darkam, ton univers est pitoyable" ! Tout de suite après la pub.

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: EsPaCe L

Message par Galdwyn Darkyl le Mar 3 Déc - 9:02

Tout le monde retint son souffle, attendant que Derich se lance dans un monologue avec pour témoin sa lampe de chevet (sa seule confidante) et expliquant son plan diabolique pour se venger et prendre le contrôle de la multinationale familiale... Mais rien ne se passa. Derich restait le regard dans le vague, comme perdu dans ses pensées. Le blanc s'éternisant, le reste du groupe se regarda paniqué, espérant que l'un d'entre eux relance la pièce, sans succès. Ariek voulait continuer de faire tourner Davy en bourrique, Matthias profitait de sa situation, Keira voulait rentrer sous terre... Et alors que chacun se raclait les neurones, le décor s'effaça brusquement (les écrans retransmettant la scène indiquant "veuillez nous excuser de cette coupure momentanée") et le groupe se retrouva une fois de plus face à leur tortionnaire. Qui paraissait positivement enchantée de leur échec, enfin autant que possible pour une conscience artificielle.

GlaDYS: *Ding* Votre attention, sujets de tests. Votre performance a été jugée insuffisante et cette épreuve est donc un EcHeC.

LG : Et tuliiiiiiiiiiiiiiiiiiiipe… No

GlaDYS: Scanning… Vu le décalage entre la performance attendue et celle présentée, le taux de participants devant faire l’objet de mesures punitives est de… 100%. #AllYourBases #TPK

Ariek : non mais attendez une minute ! c’est pas de notre faute, c’est cette andouille de Derich qui a complètement perdu le fil !

GlaDYS: Incorrect, ex-sujet de test. Le groupe dans son ensemble a cessé de remplir les conditions après la dernière ligne de dialogue de l’ex-sujet de test Farfade : « OU EST LA POMME, DAVY ? »

BoB : … Soit cette tarée se fout de nous…

MA : … soit elle ne peut vraiment pas voir maître Derich. Ce qui soulève la question « comment peut-elle le transporter magiquement malgré sa résistance à la magie tout en n’étant pas capable de le remarquer toujours à cause de cette même résistance ».

BoB : Y’a quelque chose de pas net.

L’Archange Nain : dites, chers amis, ne devrions-nous pas prêter attention à l’annonce de notre future mort violente plutôt que de faire des conciliabules ?

GlaDYS: Afin que votre éLiMiNaTiOn ViOlEnTe serve quand même à quelque chose, nous vous laissons le choix de votre destin. Votre épreuve finale consistera à un combat à mort : soyez rassurés, la Bibliothèque gardera les données récoltées au fur et à mesure de vos décès prématurés et douloureux pour les comparer avec le prochain groupe de test #ThisIsJustTheBeginning.

Farfade: encore des choix… POURQUOI ENCORE DES CHOIX ! Pourquoi la montagne ou la mer, le thon ou le poulet ?

BoB : relax, n00b euh tête de poulpe. Quel que soit son panel de bourreaux en puissance, je suis sûr qu’on peut se les farcir.

GlaDYS: Première possibilité : Gorack, prophète de Drekh.

LG : affraid

MA : oh Dame Fortune, pitié non. Sad

GlaDYS: Deuxième possibilité : Supernain/Agent Spoutnik.

ArchN : *Glups*

GlaDYS: Troisième possibilité : l’Incident Darkyl

BoB : :pt1cab:

GlaDYS: Quatrième possibilité : NécroX.

Rena : attendez, quoi ? Suspect

GlaDYS: Cinquième et dernière possibilité : le mystérieux FeniX.

Keira : vous croyez toujours qu’on peut, et je cite « se les farcir » ? je n’arrive même pas à décider lequel serait la mort la moins douloureuse !

Farfade : ben dans l’ordre : sprotchage comme on en n’a pas vu depuis Darkham, le nain de mithril qui joue du xylophone sur vos vertèbres, barbecue boule disco, utilisé comme schéma d’anatomie en 3D pendant le prochain millénaire, et enfin…

Ariek : //ça n’aide pas, MAIS ALORS LA PAS DU TOUT//

Rena : NécroX ! on veut NécroX !

LRDG : :sbaf:

GlaDYS: Bien noté. L’expérience portera également sur les raisons de la mort de l’ex sujet de test Rena, par Skull of Despair ou lynchage via équipiers.

Le décor changea, et le groupe se retrouva soudain dans ce qui devait être les appartements personnels du tristement célèbre mage noir, ainsi que le prouvait un large poster représentant Nagash et un Sauron (tous les deux représentés pour l’occasion sous forme de femmes court-vêtues et portées sur la promiscuité) en train de s’embrasser langoureusement avec la légende : « I <3 the Dark Side », la chaîne stéréo/Palantir avec écran plasma (type O+, meilleure compatibilité) et la robe de chambre « mommy ‘s little overlord » portée par le nécromancien. Qui était visiblement occupé à chanter un karaoké des meilleures chansons de méchants de Oualte Diznée.

LG : :dimoiksepavrai:

GlaDYS: Dernier détail: pour cette épreuve, vos capacités offensives seront toutes scellées. #PencheToiEtTousse :evilpancarte:

_________________
Looking for something I've never seen...
avatar
Galdwyn Darkyl
Intelligence Pénétrante

Masculin Nombre de messages : 669
Age : 29
Localisation : si tu as de la chance, entre tes mains
Archétype : Artefact Intelligent
Job/Hobbies : la Connaissance, la Magie, les pierres à aiguiser de qualité
Date d'inscription : 16/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: EsPaCe L

Message par Galdwyn Darkyl le Ven 6 Déc - 8:51

NécroX, semblant ne pas remarquer son audience : et maintenant, ma chanson préférée… cheers 

Keira : je redoute le pire.

Le nécromancien sélectionna une icône sur l’écran et commença une chorégraphie étrange, balançant sa tête en rythme avec un étrange sourire en coin.

Nx : WHAT IS LOVE ? BABY DON’T HURT ME… DON’T HURT ME… NO MORE ! afro 

Mathias Alvensen: personne… ne fait… le moindre bruit…

Rena : je… vais craquer… c’est trop…

Nx : I don’t know… what can I do… I can’t go oooon… afro 

Ninji : expl 

Nx: quoi? Qui est là?

FF : cool, je peux jouer aussi ? « C’est pas l’troll qui mange ma mère, c’est ma mère qui mange l’troll, tatatsiiiin »…

LRDG : et tuliiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiipe derechef

Le mage noir sembla comme frappé d’apoplexie, incapable de sortir le moindre son de sa bouche (encore figée dans son rictus étrange). Puis, ce fut comme si les vannes lâchaient tout d’un coup et il se mit à éructer un mélange de menaces terrifiantes, jurons en infernal mâtiné d’abyssal et incantation nécrotiques hautement dangereuses, le tout avec une forte aura de pouvoir occulte s’amassant entre ses mains spasmant sous l’effet de la rage. Vif comme l’éclair, Bob effectua une charge assortie d’une pirouette, flanquant sa rondache en plein dans la figure du mage selon la technique bien connue des épéistes : « c’est-plus-dur-pour-le-mage-ennemi-d’incanter-s’il-crache-des-dents-à-chaque-syllabe », réduisant à néant la dangerosité de NécroX. Tout du moins en théorie.

Bob, voyant sa rondache placidement arrêtée contre la joue indemne de Nx : pale … normalement, il devrait y avoir plus d’hématomes, de cartilage fracassé et de gémissements pathétiques. Eventuellement un petit coup de tonnerre en sus.

Archange Nain : je creuserais bien nos tombes, mais j’ai peur d’abîmer ce tapis tressé en poil de chauves-souris sanguinaires abyssales…

MA : je suppose que ça ne ferait qu’empirer notre cas… Maître Derich ? Non pas que je méprise votre calme à toute épreuve et votre sérénité en face d’une non-mort certaine, mais pourriez-vous faire un effort pour prendre part à la situation ? au lieu de noter je ne sais quoi sur votre calepin et m’ignorer superbement ? s’il vous plaît ? grrr 

Derich : … et donc cette salle contiendrait un support physique que nous pourrions affecter ? Intéressant. Ah, une petite seconde. Oui, vous disiez ?

Ariek : il te dit qu’on va tous crever par ta faute, triple buse, et tu n’as même pas l’élémentaire courtoisie d’y faire attention ! :raleur: 

Derich : veuillez me pardonner, mais je suis en grande conversation…

Ariek : avec le mur, ou les petites fées dans ta tête, on a vu ! Evil or Very Mad 

Derich : … avec une sorte de système de sécurité qui se fait appeler « Roger ».

LRDG : QUOI ?Shocked 

Derich : apparemment, il avait une sorte de rôle quand le bâtiment était encore actif, et bien que ce qu’il appelle « l’incident Darkyl » l’aie fortement endommagé, il dispose encore d’une version de secours, qui dispose de quelques informations sur cette… GlaDYS. Ça me paraissait intéressant, donc ça fait un moment que je le questionne.

BoB : et tu pouvais pas le dire plus tôt ?

Derich, l’air un peu interloqué : … Il est juste devant vous. Là, à votre droite.

LRDG, observant une commode on ne peut plus anodine : :gné: 

MA : bon, peut-être qu’il est protégé par des sorts d’illusions auxquels maître Derich est immunisé, dans tous les cas ces infos seront précieuses…

NX : QUE VOS CÔTES S’AIGUISENT ET PERFORENT VOS POUMONS, MISERABLES TAS DE VIANDES AVARIEES, JE MAUDIS VOS BOULANGERS JUSQU’A LA SEPTIEME GENERATION PUISSENT-ILS VOUS SERVIR DE LA MORVE DE TROLL EN GUISE DE CREME FOUETTEE, PUSTULES AVARICIEUSES DE NECROPHAGES VEGETARIENS !

ArchN : si on n’avait pas ce menu problème, juste là.

Derich : Hm ? Ah oui, belle machine, je l’admets, mais on n’est pas vraiment obligé de l’affronter comme les autres, si ? Je veux dire, c’était amusant un moment mais là je crois que j’ai tout ce qu’il me faut : on n’a qu’à exploser un mur et sortir !

BoB : pour affronter les plantes carnivores du jardinier desséché ? Sans moi !

MA : attendez, « Machine » ? Quelle machine ? scratch 

Derich, comme on parlerait à un enfant de 4 ans : L’espèce de golem bardé de cercles magiques en activation, là devant. Celui que vous appelez « NécroX », allez savoir pourquoi.

Keira : mais je comprends plus rien ! Pourquoi on voit tous la même chose sauf lui ?

BoB : je voudrais pas vous mettre la pression, mais je crois qu’il aborde son dernier verset d’incantation, là.

MA : Oh, et puis zut ! Maître Derich, si vous avez une issue, on est preneurs !

Rena, soufflant sur le chaton de sa bague : y’a qu’à me dire où !

Quelques secondes plus tard, une forte explosion oblitérait la fenêtre de la chambre. Mais au lieu de faire rentrer la brume fétide et l’odeur de facteur en décomposition caractéristiques du jardin du manoir Darwarsen, l’ouverture présentait au groupe médusé un couloir en pierre bleue sombre et aux murs couverts de lignes brillantes.

GlaDYS : NoOoOoOoN ! Que faites-vous ? Arrêtez cette destruction du matériel ImMéDiAteMeNt !

NécroX (?) : QUE NAGASH VOUS EMPOOOOOOOOOOOOOOORTE !

Rena : dans l’ouverture, vite !affraid 

Le groupe se précipita comme un seul homme dans le trou, l’Archange Nain attrapant au vol Farfade qui entamait le dernier couplet de la macaréna. A peine le dernier retardataire passé, le mur commença à se refermer comme si des briques réapparaissaient comme par magie, juste à temps pour protéger les survivants du violent blast de magie noire imminent. Une infime partie réussit cependant à passer par les minuscules failles de la paro, criblant le mur d’en face d’impacts noirâtres et irradiant une lueur pourpre. Une fois leur souffle repris, le groupe se tourna un par un vers Derich, absorbé dans l’étude des lignes lumineuses maillant le couloir…

_________________
Looking for something I've never seen...
avatar
Galdwyn Darkyl
Intelligence Pénétrante

Masculin Nombre de messages : 669
Age : 29
Localisation : si tu as de la chance, entre tes mains
Archétype : Artefact Intelligent
Job/Hobbies : la Connaissance, la Magie, les pierres à aiguiser de qualité
Date d'inscription : 16/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: EsPaCe L

Message par Galdwyn Darkyl le Dim 15 Déc - 7:18

Mathias Alvensen: je crois, maître Derich, que vous avez quelques explications à nous fournir.

BoB: un gros paquet, même. :batte: 

Keira: Commençons par le commencement: pourquoi ne pas nous avoir prévenu que cette fois-ci, nous étions sous l'emprise d'une illusion?

Derich: Cette fois-ci? Suspect 

l'Archange Nain: eh bien oui cher ami: cette fois, au lieu d'être téléportés dans la fabrique de M. Sygmato ou au dessus de Darkham, nous avons simplement fait face à une sorte de golem bardé d'illusions.

Derich, l'air vraiment, vraiment perdu: ... et ça change quoi des autres épreuves?

LG:  :dimoiksepavrai: 

MA, se massant les temps tel celui qui sent l'énorme migraine approcher: ... Maître Derich, vous feriez nous l'insigne honneur de nous décrire nos péripéties selon votre point de vue? N'omettez AUCUN détail, je vous prie.

Derich: eh bien, après que j'aie passé le portail dans la bibliothèque dans la bouche de la gamine aux cheveux roses, nous nous sommes tous retrouvés dans cette grande salle que nous venons de quitter. Là, cette GlaDYS a commencé à utiliser tout un tas de sorts d'illusions sur le décor -je n'ai personnellement pas pu voir ce dont il s'agissait- avant de faire sortir des murs ou du sol une impressionnante machinerie agrémentée de magie hautement chaotique représentant les "épreuves" qu'elle voulait nous faire passer.

Farfade: ça veut dire qu'on ne risquait rien depuis le début?

Derich: je n'irais pas jusque là... Même sans les illusions, les scies circulaires, le puit sans fond et le golem bardé de cercles magiques auraient pu nous causer de lourds dégâts.

BoB: moi ce que j'aimerais savoir, c'est pourquoi tu ne nous a rien dit plus tôt!

Derich: ... je pensais sincèrement que personne ne pourrait être affecté par des illusions aussi grossières...

BoB:  :sbaf:  mauvaise réponse!

Derich: :kaput: 

ArchN: Maître Bob, je vous en prie...

Derich: et par la suite, je suis rentré en contact avec ce "Roger" et j'ai un peu perdu le fil. L'avantage, c'est qu'il m'a révélé beaucoup de choses sur notre hôtesse et comment la désactiver.

A ce moment, un des tracés luminescents sur le mur fut parcouru par une lumière plus vive, et une petite orbe bleu électrique s'afficha à hauteur du visage de Derich.

Roger: Ceci est correct, Utilisateur Derich.

Ariek: enfin des réponses! Very Happy Comment se débarasse-t-on de la cinglée?

Roger: avant de vous répondre, Utilisatrice Trent, il me faut indiquer deux facteurs: premièrement, il est recommandé à votre groupe de continuer de se déplacer de peur que GlaDYS n'outrepasse les réparations d'urgences que j'ai érigé. Secondement, ma base de donnée contient toutes les informations nécessaires à la résolution de votre quête, mais l'Utilisateur Derich a déjà été briefé sur la procédure.

BoB: sans vouloir être désagréable (en fait, si), je me sentirais plus rassuré si on avait l'info sans passer par la tête en l'air de service.

Roger: à votre bon plaisir, Utilisateur Inconnu. Il me faut tout de même préciser que suite aux dommages extensifs subis par mes serveurs, la seule matrice de personnalité disponible pour transmettre ces informations est celle basée sur Aljashus Vungerklerren.

MA: Derich, on vous écoute.

ArchN: vous nous faites languir, cher ami

Ariek: votre voix est une caresse, enchantez nous.

Rena:  Evil or Very Mad 

Keira: //non mais c'est fini, oui?//

BoB:  rire 

Sur ces entrefaites, le groupe se mit en marche en suivant l'interface de Roger qui se déplaçait le long des circuits imprimés sur le mur.

Derich: Nous nous trouvons actuellement dans une zone interdite au public depuis l'érection de la Bibliothèque: l'aile Ouest. Elle abrite les cercles magiques sur lesquels repose l'existence de Roger, le systême de sécurité créé par l'ancien Conservateur. Au départ tout était contenu dans une seule salle de rituel, mais au fur et à mesure de l'agrandissement du bâtiment et des améliorations, ces cercles magiques ont dù être mis à jour, modifiés jusqu'à occuper tout l'espace: les murs, les plafonds, le sol par l'essaim de golems de magie qu'utilisait ce "Darkyl" pour entretenir l'endroit.

Rena: Jusque là on vous suit, mais je sens le "mais" approcher.

Derich: ce "mais", c'est ce que le systême appelle "l'Incident Darkyl". D'après les données de Roger, l'ange déchu Ninjigen Sygmato est venu attaquer le conservateur alors que celui-ci manipulait d'intenses quantités de mana, et quand il a perdu le contrôle tout est est rentré en ébullition. Heureusement l'intervention d'un certain Eldir a permis de le stabiliser en catastrophe: ce mana ambiant s'est ensuite dissipé au fur et à mesure grâce aux régulateurs de magie, sauf dans l'aile Ouest.

Keira: pourquoi ça?

Derich: à cause des cercles magiques recouvrant l'intérieur du bâtiment. Le mana chaotique résultant du décès du Conservateur a été infusé dans ces circuits magiques avant que les régulateurs de mana municipaux aie pu faire quoi que ce soit, et le mélange mana chaotique en excès + cercle magique bousillé + l'empreinte de la conscience du conservateur dans le systême a donné... GlaDYS.

BoB: et comment on la fait rejoindre son créateur, à l'hystérique?

Derich: c'est là le problème: GlaDYS existe dans le mana ambiant maintenant. Même abattre le moindre mur et détruire complétement l'aile Ouest ne nous assurerait pas de sa désactivation. Au contraire, peut-être que le faible contrôle qu'elle a sur tout ce mana partirait en fumée, comme le reste de la ville.

MA: comment ça "faible contrôle"? Elle a l'air de s'en servir assez bien pour nous tromper tout ce temps!

Derich: d'après Roger, ce n'est pas vraiment qu'elle utilise le mana avec talent, c'est surtout qu'elle en plâtre des quantités tellement astronomiques que les détections habituelles sont complètement faussées. Pareil pour la mécanique qu'elle infuse de magie chaotique: ce n'est qu'une question de temps avant que quelque chose ne pête quelque part, et mieux vaudra ne pas être dans le coin à ce moment. Quant aux "portails" qu'elle prétend pouvoir activer à volonté, le seul qui soit réel est celui que nous avons emprunté pour venir ici: même Roger ignore ce qu'il faisait là et pourquoi il était programmé pour réagir aux voyageurs dimensionnels afin de les amener ici.

ArchN: Toute cette histoire commence à me rappeler cette équipe de mineurs nains ayant pris une double ration de flageolets avant d'aller vider des poches de grisou...  pale  Et donc, pour s'en débarasser?

Derich: toute l'aile Ouest n'a pas été aussi durement endommagée lors de l'incident: il y a suffisamment de circuits relativement intacts pour qu'une "version de secours" de Roger existe encore et puisse nous aider à présent. Mais il est trop faible et trop incomplet pour pouvoir assumer sa fonction première: absorber le mana ambiant et l'utiliser pour faire marcher la Bibliothèque Simili-Occulte.

FF: et ça nous aiderait comment?

Derich: si tout le mana ambiant est accaparé par Roger, GlaDYS n'aura plus rien pour se sustenter et disparaîtra naturellement. Mais il faut pour cela relancer Roger, et visiblement la seule façon de faire serait d'atteindre une sorte de Bunker de secours où sont gravés les circuits essentiels au redémarrage de Roger. Une fois qu'il y aura accès, il pourra réactiver les mainates, rétablir le reste des circuits et reprendre le contrôle.

MA: ça parait étrangement simple et facile.

Derich: il est probable que GlaDYS est au courant de l'existence de ce Bunker et essaye d'y avoir accès de son côté, pour le détruire ou pire le corrompre également. Tout ce qui lui manque ce sont des pions dotés d'une présence physique pour ouvrir de force ce bunker.

Ailleurs...

L9(?)Twisted Evil

Spade:  scratch 

Retour au même endroit...

Derich: mais il est possible qu'elle comptait sur nous pour le faire sans en avoir conscience. Tout devrait bien se passer maintenant que nous sommes tous au courant de la réalité des choses.

MA: j'y pense, d'ailleurs, comment ça se fait que vous ayiez choisi l'option NécroX aussi soudainement, maître Rena?

Rena: s'il y a bien une chose que je sais faire, c'est repérer les mensonges  Smile  et notre cher(?) ami(???) NécroX n'est pas à Darkham-city en ce moment. De plus, l'intérieur de sa chambre n'est pas du tout comme ça.

Ariek: et comment tu le sais?

Rena: figurez vous qu'il m'a invité chez lui il y a de ça quelques jours, il voulait mes conseils pour son dernier projet de malédiction. J'ai un côté un peu "bad boy", voyiez vous, et ma famille m'a légué sa connaissance des arts sombres, bien que j'aie juré de ne jamais m'en servir sauf pour transmettre ce précieux savoir...  :fleur:

_________________
Looking for something I've never seen...
avatar
Galdwyn Darkyl
Intelligence Pénétrante

Masculin Nombre de messages : 669
Age : 29
Localisation : si tu as de la chance, entre tes mains
Archétype : Artefact Intelligent
Job/Hobbies : la Connaissance, la Magie, les pierres à aiguiser de qualité
Date d'inscription : 16/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: EsPaCe L

Message par nécroX le Jeu 16 Jan - 18:29

MA : Il vous a invité chez lui ? Le mage noir qui n’a pas mis les pieds à D-City depuis des mois …
BoB : … et qui n’a pas invité qui que ce soit chez lui depuis des siècles …
MA : … vous a invité ? Vraiment ?
Rena : Eh bien … peut-être pas au sens traditionnel du terme, mais-

Rena fut interrompu par un coup de poing enflammé dans le creux de l’estomac. Il vola sur quatre bons mètres en arrière avant de s’écraser au sol. Se redressant en toussant, il vit Keira marcher sur lui, ses cheveux ondulant dans l’air surchauffé.

Keira : Toujours à me suivre … Toujours à MENTIR … Evil or Very Mad
MA : Je craignais qu’elle ne réagisse ainsi ... En fait, je comptais dessus un peu plus tôt. :whistle: Pour notre petite comédie, cela aurait apporté une précieuse tension dramatique ; mais à présent, c’est quelque peu inopportun.
Roger : Perte de temps détectée. Je vous fais respectueusement remarquer que la plus grande hâte est nécessaire.
ArchN : Ca aussi, c’est nécessaire. Cette pauvre enfant a besoin d’extérioriser sa détresse, si elle garde tout à l’intérieur ça va lui bouleverser les chakras.
BoB : Sans compter que c’est bien marrant. Quelqu’un a du pop-corn ?
FF : J’ai des œufs d’hippocampe. *schluuurp* C’est mieux, ça fond sous la dent.
Derich : Vous avez des dents ?
FF : … Chuis pas sûr.
Rena : Damoiselle Keira, comprenez bien que je n’ai rejoint cette expédition que pour veiller à votre sécurité ! Vous n’auriez jamais accepté, aussi ai-je eu recours à un innocent subterfuge …
Keira : Je vais te … Je vais …
Ariek : /Eh, roule-lui une pelle par surprise. Et ensuite, quand il s’y attendra le moins, vlan ! Coup de genou dans les rhododendrons./
Keira : … Quoi ?
Ariek : /Histoire de s’amuser. Ca me paraissait l’équilibre idéal entre ta fureur et tes sentiments confus pour lui. M’enfin, ce n’est qu’une suggestion, hein./
Keira : Quels sentiments ???
Rena : Les sentiments que j’ai pour vous ! Peut-être n’ai-je pas été assez clair dans mes déclarations – qui étaient, il est vrai, entrecoupées d’anecdotes sur mon aventureux passé et mes multiples compétences de classe – mais s’il le faut, je suis prêt à déclarer devant tous …
Ariek : /Alors, tu le frappes ou tu l’embrasses ? Si tu choisis le bisou, je veux bien le faire. Mais vaut mieux pas que je le frappe, j’ai du mal à doser, je risquerais de le rendre inutilisable./
Keira : LA FERME !
ArchN : Oooh, mais ça allait être si romantique …
Rena : Nous ne pouvons pas continuer ainsi ! A chaque fois que nous échouons à communiquer, je sens que le fossé entre nous se-

Depuis quelques secondes, Matthias murmurait à l’oreille de Derich qui hochait la tête en fouillant dans son sac. Il en sortit une fiole et un pulvérisateur de cuivre, et aspergea Rena et Keira de vapeur violette. Rena roula des yeux, Keira articula un demi-juron, et les deux jeunes gens s’écroulèrent – Keira dans les bras de l’Archange Nain, Rena sur le sol de pierre juste devant les bras croisés du ricanant BoB.

MA : Merci, maître Derich.
Derich : C’est un plaisir de tester ce mélange de chimie amusante sur les humains de ce monde.
MA : De ce monde ? Pas si sûr … Je suis navré que nous en arrivions là, mais le temps nous presse trop pour que nous puissions nous permettre cette analyse en profondeur de sentiments. Ils s’expliqueront quand nous serons un peu plus en sécurité.
ArchN : Nous n’en serions pas là si vous n’aviez pas froidement tenté d’exploiter les sentiments de Keira pour faire de l’audimat !
MA : Fort peu digne d’un gentilhomme, je l’admets, mais la fin justifie souvent les moyens. D’ailleurs, cette mascarade aurait été tôt ou tard percée à jour, mieux vaut que cela soit maintenant que pendant le combat paroxystique de cette aventure, n’est-il pas ?
FF : Il n’y aura pas de combat paroxystique, rassure-toi. Je compte soumettre GlaDYS à ma volonté grâce à mes pouvoirs psychiques cheatés.
BoB : On lui dira.
Roger : Il vous est vivement recommandé de recommencer à vous déplacer.
MA : Tout de suite. Je veux juste m’assurer d’une chose. Archange, dans le feu de l’action, nous avons négligé de réagir à votre propre dissimulation d’identité. Faut-il s’attendre à de nouvelles péripéties et interférences avec la mission ?
ArchN : Eh bien … Je suppose qu’il fallait bien que vous l’appreniez tôt ou tard … Je suis en cavale.
MA : Oh ! Rien d’extraordinaire, donc. Excellent. Messieurs, nous repartons.
ArchN : Ouf ! Je dois dire que c’est un vrai soulagement d’en avoir fini avec tous ces faux-semblants et ces secrets, toutes ces cachotteries qui gâchent la dynamique de l’équipe !

Matthias glissa un regard vers le heaume de BoB, mais ne fit aucune réflexion. Le groupe recommença à suivre les lignes lumineuses de Roger. L’Archange Nain portait Keira, et BoB avait chargé Rena sur son épaule.

Entre-temps, là où ils se trouvaient quelques minutes plus tôt, le mur réparé à la hâte par Roger explosait de nouveau, laissant passer un golem dont les cercles magiques brillaient furieusement.


GlaDYS : DétesT4BLE attiTUde. Défense de QU1Tter le terrain d’EXPérieNces. Activation du protocole « Tricher n’est pas jouer » #withextremeprejudice

Retour au groupe qui hâtait le pas dans des corridors toujours uniformes et dénudés, suivant un trajet tortueux pour rester dans les zones encore contrôlées par Roger. Soudain …

Roger : Intrusion détectée droit devant. Préparez-vous au combat.
BoB : Pfff ! Il n’y a que les faibles qui ne sont pas prêts en permanence au combat. Dis-nous de respirer, tant que tu y es.

Un furieux cliquetis emplit les oreilles des aventuriers, et à une vingtaine de mètres devant eux, plusieurs portes latérales déversèrent soudain dans le couloir une marée d’araignées mécaniques grosses comme des chats, couvertes de symboles bleus luisant faiblement.

Derich : Ca alors ! Mais c’est ma sonde-robot ! GlaDYS a dû la répliquer et la reprogrammer ! Tout comme, j’imagine, ce singe mécanique que j’ai affronté la nuit dernière.
FF : Tu as rencontré Mojo ??? Comment va-t-il ?
Derich : Euh … Pas génial ?
FF : Tant mieux, j’ai jamais pu le sentir.
MA : Pouvons-nous les éviter ?
Roger : Négatif. Le trajet vers l’objectif impose de franchir leurs rangs.
BoB : Sitôt dit, sitôt fait. Derich, des choses à savoir sur ces futurs copeaux de métal ?
Derich : Oh, mon araignée mécanique ne dispose d’aucun gadget inhabituel. Ceci dit, si je m’appuie sur le précédent du singe, il est très possible …
Nuée d’araignées : AssuM1ng dir3cT CONtr0L.

Les symboles virèrent au rouge vif. Le premier rang d’araignées s’immobilisa, pattes écartées, tandis que les autres continuaient à progresser sur les murs et le plafond.

Derich: ... que nous ayons des surprises.

Dans une série de cliquetis, l’abdomen des araignées immobiles se déplia comme autant de petites tourelles, qui crachèrent sur les aventuriers un véritable nuage de substance fibreuse et adhésive. Les autres continuèrent leur progression dans un crissement sinistre.

Derich : Voilà un exemple typique de ce que ma sonde ne pouvait pas faire.
BoB : On dirait un méga-sort de Toile d’Araignée ! Saleté !
ArchN : Je suis immobilisé !
BoB : T’es pas le seul …
Derich : En les voyant de plus près, je pense que ma sonde n’avait pas non plus les pattes si affûtées …
BoB : Ha ! Bonne chance pour m’atteindre.
ArchN : Vous avez une si grande confiance en votre armure ?
BoB : Et le corps de Rena comme bouclier humain !
MA (maniant son fleuret brillant de magie du mieux qu’il peut malgré sa très restreinte liberté de mouvement) : J’attaque la réalité de ces toiles, mais il y en a trop, je ne nous aurai jamais dégagés à temps … Essayez de les ralentir !
BoB : Je veux bien, mais Rena est collé à moi, comment je fais pour le leur jeter en pâture, hein ?
MA : Derich, ne pouvez-vous bouger ?
Derich : Ma résistance magique n’affecte pas ce type de sorts de zone !

De toutes parts, les araignées mécaniques se jetèrent sur leurs proies, qui eurent pendant quelques trop longues secondes la déplaisante impression d’avoir été jetées dans une moulinette à persil. Puis, alors qu’ils commençaient peut-être à douter de leur survie (ou, pour BoB, de la qualité de la peinture de son plastron), une note assourdissante retentit, mélange de conque et de corne de brume. Au cœur de la masse de toile enchevêtrée jaillit une trombe d’eau sous haute pression ; pendant un instant, nos héros submergés ne purent rien voir ni entendre. En ouvrant les yeux, trempés jusqu’aux os (d’eau salée, ce que leur épiderme couvert d’entailles n’allait pas tarder à leur faire regretter), ils virent que les araignées avaient été repoussées par le jet d’eau, qui avait également nettoyé une bonne partie des toiles. A quelques pas du groupe, FarFade agitait fièrement une grosse conque marine d’où l’eau gouttait encore.

ArchN : FarFade ! Tu as pu te dégager à temps !?
FF : Ha ! Je n’ai jamais été immobilisé. Il leur faudra de meilleures toiles si elles espèrent coller à mon mucus épidermique ! C’est le plus visqueux des Sept Mers !
MA : … Charmant.
BoB : Les araignées n’ont pas l’air en pleine forme.
Derich : Leurs circuits sont sans doute aussi sensibles à l’eau que ceux de mon prototype.
BoB : On les achève ?
MA (finissant de détruire les toiles d’araignée à coups de fleuret surréel) : Trop risqué, filons d’ici avant qu’elles ne se reprennent ou ne reçoivent de renforts !

Les marques de Roger étant obligeamment réapparues, le groupe repartit au pas de course.

ArchN : FarFade, quelle était cette attaque ? Une Invocation de Thalassothérapie ?
FF : Je vois qu’il est temps que je vous révèle mon grand secret. Je n’ai rien dit tout à l’heure, mais j’avais moi aussi quelque chose à cacher. Voilà … Je suis désormais une créature marine.
BoB : Tiens donc ?
FF : Et je ne sais pas si vous avez remarqué, mais là où vivent les créatures marines, il y a de l’eau. En tant que créature marine, je peux donc, et c’est bien normal, amener de l’eau là où je vis. Je me sers d’une conque, parce qu’on entend déjà la mer à l’intérieur, donc ça réduit les temps de trajet.
Derich : C’est … logique ?
FF : Bon par contre, je ne peux le faire que toutes les douze heures. A cause des marées, évidemment.
ArchN : Evi … évidemment. Désolé d’avoir demandé.
LRDG : Pas tant que nous.
MA : Oh, je ne me plains pas. Cette explication était à elle seule suffisamment absurde et chaotique pour que je puisse en extraire de l’énergie Smile
Derich : Waouh. Il avait bien parlé de pouvoirs psychiques, mais là … Peut-être que ça marche uniquement parce qu’il croit que ça a un sens ?
MA : Il est en ce monde des sujets où votre curiosité scientifique constitue un handicap, Derich. FarFade en est un.

Toujours courant, les aventuriers débouchèrent soudain dans une pièce ronde de taille moyenne, apparemment destinée au stockage d’ouvrages si l’on en jugeait par les étagères vides. Il n’y avait pas d’autre issue.

BoB : Euh … C’est ici le fameux bunker suprême de la superintelligence-à-tout-faire de Galdwyn Darkyl ? Ca ne me paraît pas assez … prétentieux.
Roger : Négatif. L’accès à mes circuits essentiels n’est pas ici.
Derich : Alors pourquoi nous conduire ici ?
BoB : Une seconde … Je ne tiens pas à ce qu’il l’explique en mode Aljashus.
Roger : Nous sommes passés dans un autre secteur. Les circuits magiques ici ont conservé l’empreinte partielle d’une matrice de personnalité plus … consensuelle.
MA : Expliquez-vous, alors.
Roger : La particularité de cette pièce est sa situation géographique. Elle est suffisamment à l’écart pour échapper partiellement aux puissantes interférences magiques que GlaDYS génère et qui bloquent les sorts de scrutation et les communications magiques sur l’ensemble de l’aile ouest. C’est le site qui offre le plus de chance de succès de transmission d’un message à l’extérieur.
BoB : Et pourquoi on voudrait envoyer un message à l’extérieur ? Pour leur dire de mettre la BAN au frais en prévision de notre GlaDYSicide ? Même moi je ne suis pas aussi arrogant. Quoique …
MA : Je crois que Roger a quelque chose de plus pragmatique en tête.
Roger : Les données que j’ai pu transmettre à Derich puis à vous sont vitales pour la destruction de GlaDYS et ma sauvegarde. Il n’est pas acceptable qu’elles soient perdues en cas d’échec fatal de votre part. En l’état actuel des choses, d’après mes données sur GlaDYS et sur vous, les algorithmes vous donnent moins de 25% de chances de succès. Il n’est que logique que je m’assure qu’un deuxième commando mieux informé prendra la relève. Je dois prévoir sur le long terme.
BoB : Sympathique et chaleureux. Cette nouvelle matrice de personnalité, c’est L9, ou quoi ?
MA : Roger n’a pas tort. Et puisque de toute façon nous sommes ici …

Fouillant dans sa redingote, il en sortit le plan de la Bibliothèque, ainsi que le palantir de poche de la Conservatrice, qu’il activa. Après plusieurs essais, il obtint un faible signal où la voix d’Elecia Magrettite surnageait sur une mer de parasites.

Elecia : *SHHHKRKRKRSHHRRKR* Quoi encore ? C’est toi, papa ? Je t’ai déjà dit mille fois que tu n’avais pas besoin *SHKRRHH*rifier tous les jours si je mangeais correctem*KSSSHHH*
MA : Madame la Conservatrice ? Ici Matthias Alvensen. Me recevez-vous ?
Elecia : Matthias ? Que se passe-t-il ? Nous avi*SHHHRRRSHHK*alement perdu votre trac*SHHKRRRK*econde, je vais amplifier le *FSHHHHH* Ca devrait aller mieux. Heureuse de vous entendre, Matthias. Où en êtes-vous ? Comment se déroule l’opération ?
MA : Nous avons effectué quelques progrès. Il y a néanmoins des éléments nouveaux dont il est stratégiquement crucial que vous ayez connaissance.

Matthias se lança dans un bref compte-rendu de leurs aventures, et des explications de Roger sur la véritable nature de GlaDYS et sur le bunker de secours. Pendant ce temps, l’Archange Nain appliquait une pommade maison au calendula sur les innombrables plaies du groupe.

Elecia : Il semble que les théories que j’ai élaborées avec Eldir sur les conséquences de l’Incident Darkyl et sur la nature de votre ennemi étaient dans l’ensemble correctes … A part bien sûr cette nouvelle et inquiétante donnée : GlaDYS, en plus d’occuper la majorité des circuits magiques encore fonctionnels de l’ancien Roger, n’y est pas liée, puisque le siège de son empreinte de pseudo-conscience est dans la magie accumulée elle-même.
MA : Je ne l’aurais pas mieux résumé. Smile
Elecia : Il y a toujours eu des fantômes dans la magie ; des fragments aléatoires de code … Une empreinte de conscience dans une accumulation de magie concentrée … Voilà qui, curieusement, n’est pas sans rappeler la nature de Darkyl lui-même, après l’accident qui l’a transformé.
BoB : Et qui était probablement complètement de sa faute, à ce boulet. :whistle:
Elecia : La bonne nouvelle, c’est que grâce à nos barrières d’abjuration anti-résurgence qui scellent la magie de l’aile ouest, cette GlaDYS ne peut pas s’échapper. La mauvaise, c’est qu’elle n’en a visiblement aucune intention. Et si elle accroît encore son contrôle sur les systèmes résiduels de Roger, peut-être deviendra-t-elle impossible à contenir. Elle pourrait même réactiver des systèmes désaffectés dans tout le reste du campus …
Derich : Elle n’y parviendra pas sans accéder au bunker de Roger. Et celui-ci ne peut être ouvert que par un esprit d’origine organique, une intelligence non artificielle. D’après Roger, c’était une précaution que Darkyl avait mise en place pour éviter ce qu’il appelait le « scénario Skynet » ; en gros, ça impliquait que Roger se rebelle et fasse … à peu près ce que fait GlaDYS maintenant.
BoB : La tête d’ampoule n’avait pas une confiance illimitée en son précieux système ? Première nouvelle.
Elecia : GlaDYS peut néanmoins forcer l’entrée du bunker. Cela lui prendra plus de temps, mais je ne doute pas qu’elle en ait les moyens magiques. Vous devez l’éliminer avant.
MA : En ouvrant le bunker avant qu’elle ne l’ouvre … Je ne vous cache pas que cette partie du plan me chiffonne.
Elecia : Vous n’avez pas le choix. Le plan initial était de laisser Perlenpoudre disperser la concentration de mana ; mais c’était quand nous la pensions stable, entièrement contenue dans les circuits magiques, et surtout non sentiente. Si vous réactivez Roger, le fait que GlaDYS soit « née » des circuits magiques jouera contre elle, et elle sera réabsorbée et neutralisée avec beaucoup plus d’efficacité. Certes, vu les quantités de magie impliquées, ça risque quand même de prendre un certain temps avant qu’elle ne disparaisse …
Roger : Estimation partielle : 8 à 20 heures.
LG : Quoi ???
Elecia : Pas de panique. Une fois que Roger aura repris le contrôle des circuits qu’elle utilise, il lui sera quasiment impossible de faire ses tours à grande échelle. Roger sera très vite en mesure de la contenir matériellement, en attendant que sa dernière trace de conscience s’efface.
BoB : C’est un peu dommage de devoir en arriver là. Elle a une imagination intéressante ; j’ai beaucoup aimé sa vision de Pkmaster Holymetal Industries. Et sa représentation de la chambre de NécroX, alors là … lol!
Elecia : Roger peut-il vous mener au bunker ?
Roger : Mes serveurs de secours sont au-delà de la zone où je me maintiens, je ne peux donc pas vous guider jusque là. Mais je peux vous indiquer l’itinéraire.

Un fin pinceau de lumière bleue jaillit d’un circuit incrusté dans le mur et traça un itinéraire sur le plan de la Bibliothèque, dessinant au passage plusieurs pièces et passages qui n’y figuraient pas.

FF : Nous avons un cap, matelots !
ArchN : Je suppose qu’on retourne au boulot ? (Hey ho, hey ho ?)
Elecia : Une dernière chose. Si j’en juge par la capacité de GlaDYS à s’approprier les automates qui entrent dans son territoire (comme le singe de FarFade ou l’araignée de Derich), il y a de fortes chances que L9 ait subi le même sort. Roger a-t-il des données sur son sort ?
Derich : Non, il ne voit rien en-dehors des zones où il a réussi à se maintenir. Et de toute façon, il est très incomplet en termes de capacités comme de mémoire. Par exemple, il n’a aucune idée de ce qui est arrivé à Darkyl lors de ce fameux « Incident ».
Elecia : Quoi qu’il en soit, restez sur vos gardes. L9 est loin d’être pleinement fonctionnelle, mais si elle est tombée sous la coupe de GlaDYS, les dieux savent ce que ça a pu donner. Si c’est bien le cas, faites attention, mais n’oubliez pas que vous devez la secourir.
BoB : On ne lui fera que des dégâts réparables. Promis, Madame. Ce qu’il y a de bien à être un forgeron légendaire, c’est que je peux réparer des dégâts complètement impensables. Twisted Evil
MA : Je propose que nous nous remett- oh oh.
ArchN : Quoi ?
BoB : Baston ?
MA: Ils nous ont retrouvés. Je sens la signature de réalité d’un grand nombre de ces arachnides mécaniques en train de converger vers nous. Nous ne pouvons plus sortir, ils arrivent.
BoB : Bah ! Ils ne passeront pas.
MA : Maître Derich, réveillez Rena et Keira ! Madame la Conservatrice, ça va couper.

BoB, qui avait déjà posé Rena sur son bouclier pour l’offrir sur un plateau aux araignées, le donna de mauvaise grâce à Derich qui alla l’asseoir, avec Keira, contre le mur opposé à la porte. Il fouilla ensuite dans son sac, en sortant une foule d’ustensiles.

MA : La conque de FarFade ne pouvant plus nous servir pour près de douze heures …
FF : Ah bon ?
MA : … il va falloir nous en tirer autrement.
Derich : Pile voltaïque, non … Tournevis sonique, non … Boîtier de commande, non … Scie sauteuse acrobatique, non … Sous-marin de poche revolver, non … Où ai-je encore fourré la mixture de réveil ?
ArchN : Il nous faudrait une sorte de barricade … Je vais voir s’il y a des trucs qui traînent au Paradis des Nains.
BoB : Derich, ça vient ? Elles arrivent, et le feu de la gamine serait bien pratique contre leurs fichues toiles !
Derich : Oui, deux secondes … Réfléchis, Derich, tu es intelligent. Comment réveiller ces deux … Tiens, qu’est-ce que ma pile voltaïque fait hors du sac ? Oh ! Une idée  ! héhé Où sont mes pinces crocodiles …
BoB : Je ne vais pas me cacher derrière les meubles. Je suis de loin le meilleur combattant ici, le seul avec une CA décemment astronomique, et ma spécialité c’est la mobilité. Je vais les retenir à l’entrée le temps que vous mettiez quelque chose au point.
MA : Les toiles vous paralyseront en un rien de temps ! Tenez, ce kekkai vous en protégera quelques rounds.

BoB franchit les cageots de légumes que l’Archange Nain empilait devant la porte, et se trouva face à une invraisemblable quantité d’araignées mécaniques. Un déluge de toile glissa sur le halo bleuté qui l’entourait ; le spadassin se mit en garde avec un rictus qu’on pouvait sentir même à travers son heaume.

ArchN : Est-ce qu’il ne pousse pas un peu loin l’esprit sportif ?
MA : Il sait ce qu’il fait … jusqu’à un certain point, je pense. Derich ! Ca avance ?

*ZZZAPP*

Keira : WAAAAAH !

*ZZZAPP*

Rena : AAAAAHje ne vous dirai jamais où sont les microfilms !
Derich : Ils sont réveillés, et presque indemnes, comme vous me l’avez demandé !
MA : Je ne suis pas sûr de l’avoir formulé ainsi. Du mouvement, mes amis, nous avons un péril à repousser !

Jetant un œil par-dessus la barrière de cageots, il vit BoB faire une contre-charge contre la masse d’automates et les cueillir d’un coup de bouclier. Le choc fut accompagné d’un coup de tonnerre qui stoppa la première vague dans son élan, disloquant les araignées les plus proches et secouant les autres.
Le bouclier est magique, Boss ?
Le bouclier est magique, Kevin. Effet sur coup de bouclier (30% de chances), cible sonnée, déstabilisation de zone, dégâts soniques sur cases adjacentes, sauvegarde annule. Où en étais-je ? Pivotant sur lui-même, BoB enchaîna sur une série de larges coups de taille, son cimeterre faisant des ravages dans leurs rangs. Néanmoins une partie des automates le dépassèrent et foncèrent sur la barricade ; la plupart furent cueillis par le revolver de Derich et des noix de coco en chute libre, et le fleuret de Matthias élimina les rares qui parvinrent jusqu’à la barricade.

Pendant ce temps, Keira et Rena se remettaient de leur électrocution.


Ariek : C’est quoi ce bégonia ? Alors maintenant quand on veut se battre entre alliés, on se fait gazer ? M’en vais leur apprendre ce que c’est que des tirs amis, moi …
Keira : /Eteins-moi ces boules de feu tout de suite ! Il sera toujours temps de s’expliquer plus tard. Pour l’instant, si on allait aider les autres à affronter l’ennemi, ce qui aurait l’avantage d’en plus nous éloigner de ce misérable Rena ?/

Le jeune homme se dressa sur les genoux et saisit avec ardeur la main de Keira qui, troublée, s’arrêta.

Rena : Chère Keira ! Je sais reconnaître un état de siège perdu d’avance quand j’en vois un. Nous allons mourir ici, croyez-moi, j’ai déjà traversé ce genre de situations. Je veux passer ces derniers instants avec vous, à nous réconcilier. Ne partons pas fâchés, ça n’en vaut pas la peine …
Keira : Rena, écoutez … Je …
Ariek : /Ah ouais. Tu changes d’avis facilement, toi./
Rena : Parlez-moi, dissipons ce malentendu ! Si vous vouliez seulement me rendre votre amitié …
Keira : Rena … Comment dire … Ce n’est pas …

La jeune fille aperçut soudain, par-dessus l’épaule de Rena, FarFade qui les regardait de ses yeux globuleux. Le décapodnain se moucha bruyamment et consciencieusement dans ses doigts, avant de lever une main pleine de mucus kaki et grumeleux.

Keira : Que … Qu’est-ce que tu fais ?
FF : Je vous tiens la chandelle.
Ariek : /Alors maintenant, même le poisson crevé se paie notre fiole ? Trop, c’est trop. J’en ai marre !/ Allez, on se bouge !

Reprenant le contrôle, Ariek referma les doigts sur le poignet de Rena, souleva le jeune homme stupéfait sur son épaule et le jeta au sol. Puis elle dégaina ses épées et se prépara à rejoindre le combat.
Combat qui s’interrompit instantanément. Sur la barricade bientôt submergée, les araignées en train d’escalader les cageots de fruits malmenés se figèrent dans un sifflement, puis tombèrent au sol, ou se disloquèrent, ou explosèrent. Puis un grand silence se fit, tandis que leurs runes s’éteignaient et que tous se regardaient avec incompréhension.


Araignées : ReLe@siNg C0n7roL ...
ArchN : Euh … Victoire ?
MA : Il semblerait … Mais du diable si je comprends … BoB ? Avez-vous une capacité spéciale de coup critique que vous avez gardée pour vous ?
BoB : Non. Enfin si, mais c’est pas tes oignons. Par contre, j’ai deux mots à dire à celui qui m’a fait exploser tous ces jouets juste sous le nez.

Le guerrier rentra dans la pièce. Ses membres traînaient de longs pans de toile d’araignée derrière lui ; sa cuirasse était couverte d’entailles et incrustée de pointes métalliques ; il portait les marques de suie de multiples explosions à bout portant, et il boitait. Il avait aussi une triple ceinture de têtes d’araignées mécaniques autour de la taille.

BoB : Alors ? Qui est le killstealer ?
Derich : C’est curieux, elles ont réagi comme si leur mécanisme d’autodestruction avait été activé. Voyons … Le boîtier de commande !

En se relevant, Rena s’aperçut qu’il avait été jeté sur un des gadgets que Derich avait sortis en fouillant son sac. C’était un boîtier cuivré se terminant par une antenne en spirale ; il comportait plusieurs petits leviers, et un groooos bouton rouge fraîchement enfoncé.

Derich : Aah, voilà qui explique tout … GlaDYS a dû répliquer le mécanisme d’autodestruction en même temps que le reste. Elle est un peu incohérente, non ?
MA : Vos robots avaient une commande d’autodestruction ??? Vous le saviez depuis le début, et vous ne l’avez pas mentionné ?
Derich : Ca m’était sorti de la tête ! Vous m’avez demandé si la sonde arachnide avait des dispositifs spéciaux, j’ai dit non ! Je ne pensais pas à l’autodestruction, ça n’a rien de spécial, c’est un élément de routine pour moi. Simple sauvegarde en cas de perte de contrôle.
ArchN : Comme ce fameux « scénario Skynet » que redoutait monsieur Darkyl …
BoB : Vous croyez que ce genre de mesure de sécurité était la routine pour lui aussi ?
Derich : Aucune idée, pourquoi ?
BoB : Parce que ça serait bien sympa si ce truc aussi avait un gros bouton rouge.

Il pointait du pouce, par-dessus son épaule, le golem de GlaDYS qui s’avançait, ses cercles magiques pulsant furieusement.

Golem : AssuM1ng dir3cT CONtr0L.
MA : affraid A couvert !

Tous se jetèrent précipitamment contre les murs sur le côté, tandis qu’un large cône de feu déferlait dans la pièce en rugissant. Les restes de barricade disparurent dans une odeur de chou trop cuit.

Rena : Mais qu’est-ce que c’est que cette chose ?!?
Roger : Training Bro, le golem d’entraînement ! Grâce à ses cercles de runes rotatives, il peut pratiquer jusqu’à trois types de magie – pour ce spécimen, il s’agit de nécromancie, pyromancie et géomancie. Il existe des pièces de rechange pour installer d’autres types de magie. Egalement pourvu des dispositifs de base pour l’entraînement au combat corps à corps. On rencontre le golem Training Bro dans les donjons -
BoB : La ferme, le Pokédex !
Derich : Je pense pouvoir affirmer sans risque que GlaDYS aura apporté quelques modifications à ce golem d’entraînement.
BoB : Sans parler de ce que Galdwyn lui avait déjà sûrement rajouté, pour pouvoir décemment s’entraîner avec sans le vaporiser …

Dans un cliquetis, le bras droit du golem déploya un fléau double, tandis que du gauche émergeait une lame de la taille d’une épée courte. Les pièces de son corps gravées de runes pivotèrent, réarrangeant les symboles en de nouveaux cercles magiques. Le sol sembla se soulever autour des pieds du golem, et le couvrir d’une couche de pierre protectrice. Le golem reprit sa marche tandis que ses cercles magiques se modifiaient de nouveau ; la lame prit un vilain éclat sombre. Le fléau double se mit à tourner à une vitesse folle, et expédia une rafale de projectiles noirâtres vers l’entrée de la pièce où se terrait le groupe.

Roger : Sort nécromantique de zone détecté. Evacuation conseillée.

Les projectiles explosèrent au milieu de la pièce, libérant un nuage de fumée noire et verte …

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: EsPaCe L

Message par Derich le Mer 19 Mar - 22:10

La fumée continua de se répandre dans la pièce et, peu envieux de se retrouver transformé en momie nécrosée, le groupe se replia précipitamment dans le couloir et commença à s'enfuir au milieu d'une mer de corridors aux embranchements fréquents et aux étagères rares. Ils réussirent à ralentir plusieurs fois le Golem en piégeant régulièrement les couloirs après leur passage (que ce soit avec des explosifs, des couloirs effondrés ou des lianes collantes).

Bob: Hum, j'ai pas souvenir que la bibliothèque était aussi labyrinthique... scratch

Derich: Normal, GlaDYS doit avoir la capacité de créer des murs et de les agencer différemment dans les secteurs qu'elle contrôle. Du coup, nous retrouver en territoire ennemi avec toute retraite infiniment coupée pourrait nous être très fâcheux.

MA: Mais, à en juger par les lumières des corridors, nous sommes actuellement dans un secteur contrôlé par Roger?

Derich: Oui oui, mais les secteurs eux-mêmes changent de propriétaire au cours du temps. Apparemment, Roger et GlaDYS sont en lutte constante pour leur contrôle, et, alors que GlaDYS possède une source de mana quasi-infinie, Roger a des ressources très limitées. Du coup, face aux attaques continuelles de GlaDYS, Roger ne peut protéger (ou reprendre) que quelques secteurs, dont ceux dans lesquels nous nous trouvons. Et encore, si GlaDYS investis une bonne partie de ses ressources, elle peut faire tomber une zone précise. Je suppose que c'est ce qui s'est produit tout à l'heure et que Roger a dû en profiter pour regagner un peu de terrain...

Roger: Affirmatif. Taux d'occupation du territoire actuellement à 14%, contre 6% il y a a peine 5 minutes.

Rena: (esquivant un jet de flamme) Et comment ça se fait que l'autre machin arrive à nous poursuivre?

Roger: Mana interne de Training Bro corrompu par GlaDYS. Une restauration est trop couteuse pour être envisagée.

Alors que le groupe continua de se rapprocher inexorablement de la salle de contrôle, un des murs latéraux du couloir devant eux se gondola, avant de voler en éclat. Une salle aux murs rouges commença alors à s'interposer.

GlaDYS: Continuez votre vaine fuite et ne faites pas attention à moi... #ninja #everythingisnormal

Roger: Exception non rattrapée, route barrée et retraite coupée. Erreur stratégique détectée, algorithme de plus court chemin à modifier.

Farfade: ... et ma pince mange ton nez! cheers

Keira: On pourrait avoir une traduction?

ArchN: Apparemment, Roger n'a pas prévu que GlaDYS s'amuse à modifier les zones elles-mêmes en insérant de force une pièce sous son contrôle sur notre trajet.

La pièce finis par s'immobiliser et un passage se forma dans le mur, invitant (de manière absolument pas suspicieuse) le groupe à rentrer.

Farfade: Hum... mes poulpo-sens affutés me soufflent qu'il s'agit peut-être d'un piège.

Keira: Nan, sans blague...

Matthias: Y aurait-il une manière de la contourner?

Roger: Couloirs adjacents également non contrôlés.

Derich: Mais à choisir entre un piège évident et une solution de secours.

Bob: Minute... Vous envisagez quand même pas de prendre volontairement la solution donnant le moins d'xp? Suspect

ArchN: Oui, mais à choisir entre ça et la perte du groupe?

Bob: C'est bon, je pense pouvoir tanker sans trop de problème ce genre d'ennemi... Enfin, du moment que quelqu'un ne s'amuse pas à tous les faire détonner alors que je suis au contact.

Ariek: /Non coupable... du moins, pour l'instant Twisted Evil /

Rena: Euh... Et es-ce que tu peux tanker CA?

Le groupe se retourna pour voir Training Bro immobile à une dizaine de mètre du groupe, accroupi et ses deux mains posées devant lui à terre. Le sol devant lui rougeoyait intensément et était en train de se liquéfier. Le rougeoiement se propageait rapidement sur le sol et les murs, en direction du groupe. N'ayant pas grand choix, ils se précipitèrent dans la salle... et se retrouvèrent dans une plaine sans fin, remplie d'hautes herbes. Le soleil était haut dans le ciel et une légère brise agitait les herbes...

ArchN: Au moins, GlaDYS a bon goût (j'aurais peut-être mis un peu plus d'arbres, c'est plus pratique pour faire la sieste...)

Rena: Ca me rappelle les jours où j'étais éleveur de chevaux... Mais j'ai du abandonner cette voie depuis qu'un elfe au bonnet vert m'a piqué mon meill...

Derich: pale Mille millions de d'engrenages édentés! La pièce est remplie de mini Training Bro!

Matthias: pale ... Et j'imagine qu'il va falloir traverser la pièce pour pouvoir continuer notre route?

GlaDYS: Encore une fois correct utilisateur Matthias Alvensen.

LG: pale

GlaDYS: Re-bienvenue sujets de Test. Malgré votre récent comportement Ex3Crab7e et 1napr0Prié, j'ai décidé de vous accorder une seconde chance t3mporAire de servir la sc1ence #mansuétude

Keira: Oui, mais on sait déjà que vos tests ne sont que des illusions?

GlaDYS: Correct utilisateur Keira. Ainsi, le protocole expérimental du test a été modifié en conséquence.
Objectif du test: arriver vivant de l'autre côté de la pièce.


MA: Oui, donc ça change pas de l'habitude...

GlaDYS: De plus, à en juger par un D3séqui7ibre f7AgraNt des capacités combatives des membres du groupe, le système de combat a été modifié dans cette pièce et vos capacités combattives ont été n0rmalisées #theorycrafting

Bob: NOOOOON! Pas touche à mon dps!

GlaDYS: Règle spéciale: vos actions de combats seront décidées par le membre le moins apte au combat du groupe... #sansrancune

LG, sauf Farfade et Derich: pale (Noooon, pas Farfade!)

GlaDYS: ... à savoir l'entité Roger.

LG, sauf Farfade et Derich: Ouf...

Derich: Oh! Très astucieux... mais potentiellement très embêtant également (enfin pas que je sois directement concerné)

MA: Comment ça, maître Derich?

Derich: Comme vous pouvez le remarquer, nous sommes actuellement dans une pièce contrôlée par GlaDYS pour le moment. Et vous avez probablement remarqué que Roger ne s'est pas manifesté lors de vos "épreuves"...

Ariek: Et si tu venais au fait au lien de déblater des évidences?

Derich: Et vu que Roger n'est actuellement plus avec nous, maintenir une présence dans cette illusion lui coûte probablement trop de puissance de calcul, du fait des défenses établies par GlaDYS.

Rena: D'accord. Donc, en gros à chaque fois que Roger prendra la peine de nous donner un ordre d'attaque, il perdra du terrain. Du coup, ça risque de chauffer pour nous plus tard.

Bob: Bon. Et si on fonce maintenant et que vous dissertez plus tard...

Bob s'enfonça dans les hautes herbes, suivit de près par le groupe, en direction d'une ouverture se découpant dans le ciel une centaine de mètres en face d'eux.

Derich:Interception par un training bro dans 3...2...1...

Les herbes commencèrent à s'agiter violemment devant le groupe et un grondement inquiétant commença à s'en élever quand, tout à coup, une sorte de souris jaune géante (ou quelque chose s'est rapprochant) en jailli. Les herbes des alentours se resserrait autour du groupe et de l'étrange créature pour former une arène de combat.

Derich: [i](ayant réussi à se faufiler derrière le mini-Training Bro ennemi)
Heureusement que je ne suis pas affecté par la restriction de Glados. Du coup, je vais pouvoir régler ce combat sans trop de-

Au moment de l'impact, la bestiole éternua. Un flash survint et Derich fut brutalement catapulté à quelques mètres de là, les cheveux en épi, et le tout fumant un peu.

MA: J'imagine que le type de ce training bro est la foudre... Du coup, au mieux il nous faudrait de l'eau pour le court-circuiter.

Farfade: De l'eau? Laissez-moi faire!

Roger: (Faisant une brève apparition) Farfade-attaque trempette!

Un petit nuage apparu au dessus de Farfade et commença à produire une fine pluie salée.

Farfade: Ah... ça fait du bien aux écailles... Very Happy

La flaque qui se formait sous les pieds de Farfade commençaient à s'étendre et un petit ruisseau commença à mouiller les pattes de... euh... du hamster électrique? (Kevin! Ramène-moi mon bestiaire... Oui oui, celui à 24 volumes illustrées).

Pile-sur-pâte: Pik-atchoum!

Un éclair jaillit en direction de Farfade, qui se rétama dans la boue d'un mouvement fluide et l'esquiva de ce fait. On ne pouvait pas dire autant de Bob qui se le pris de plein fouet, mais son armure encaissa le choc sans trop de problème.

Bob: Evil or Very Mad Ce n'était pas très efficace...

Roger: Changement Farfade - Bob. Bob attaque "Dégommage à coup de hache".

Bob: Avec plaisir ! démoniaque

Bob se jetta sur le... euh... *flap* *flap* "Mus musculus electricus" et s'attela à une autopsie prématurée (hum, ça va intéresser le département des coups critiques tout ça...). L'ennemi ayant enfin été transformé consciencieusement en chair à saucisse, Keira vola au secours de Derich, mais fut devancé par Rena.

Rena: (ouf...) Vous allez bien?

Derich: (complètement sonné, et se parlant à lui-même) ... Mais quand je vous dis que cette expérience est sans danger. Je l'ai testée la semaine dernière sur une poule et elle n'a pas implosée. Et sinon le poulet c'est bon, surtout lorsqu'il est rôti...

Rena: Il est hors service. Heureusement pour lui que j'étais un médecin d'élite dans ma jeunesse... C'était jusqu'au jour où j'ai guéris un gamin qui s'est révélé être un magnat du crime. Du coup j'ai dû prendre les armes et aller l'assassiner moi-même alors que la police et mon ex me courraient derrière pour me tu...

Alors que Rena s'affairait à des tentatives de premiers soins improvisés (afin d’impressionner sa belle), une ombre se glissa discrètement de l'autre côté du groupe. Alors qu'elle surgit du sol pour s'en prendre à un Archange Nain (qui était en train de voir le genre de plantes qui poussaient par ici), Bob s'interposa violemment:

Bob: Désolé, mais j'ai fait un critique sur mon jet de vigilance.

Roger: (apparaissant/disparaissant) Bob, attaque découpage façon sushi

Bob: (donc, l'attaque déjà plus stylée correspondante est...)Hissawwazari no shupuden

Une rafale de coups de katana traversa le... *flap flap * tome 5, section 38... flap flap* "phantasma obscuritus", mais cela ne semble pas très efficace. Ce dernier commença à s'étendre vers la direction de son attaquant et entrepris de se faufiler dans les fentes de l'armure de ce dernier.

Bob:Qu'es-ce qu'est cette tulip... Eh! Non! Touche pas à ce module l-

Divers compartiments de l'armure de Bob commencèrent à s'ouvrir, libérant progressivement une collection impressionnante de poignards de facture légendaire (la plus part bénéficiant d'enchantements circonstanciels), ainsi que quelques autres bricoles. De son côté, Bob commença à donner de grands coups d'épées pour essayer de se débarrasser de l'ombre, quand une boule de feu explosa contre l'armure de Bob, finissant de parfaire son "bronzage" et éjectant l'ombre.

Bob: (reprenant sa respiration et ajustant son armure) Pff... Je maitrisais... parfaitement la situation....

Ariek: (commençant à jongler avec 2 boules de feu de la taille d'une boule de bowling) L'inutile, bouge-toi!

Roger: (comme d'habitude) Ariek, attaque flammèche

Ariek balança simultanément ses deux boules de feu sur l'ombre, explosant sa cible et propulsant Bob à quelques mètres de là. Les hautes herbes à proximité prirent feu et ce dernier commença à se propager violemment dans le reste de la salle.

ArchN: Mais... mais... arrêtez! Ces végétaux ne vous ont rien fait!

MA: Effectivement, c'est une bonne idée de chercher à griller tous les mini Training-Bro simultanément. Mais ce serait également une bonne idée de baisser la puissance de vos flammes à notre proximité.

Ariek: Oui, sauf que c'est pas moi qui ai fait ça.

Un *flap flap fl-* et puis zut, je commence à avoir une crampe au doigt. Faudrait que je demande aux gars du département scientifique de nous construire un module de bestiaire automatique. Donc... allez lâche-toi Kévin sur cette description. Faut bien que tu t'entraîne et vu la bestiole, y a pas trop de risque sur cette description...
K: Okidoki Patron. Alors, euh... c'est rouge et noir, ça ressemble à un dragon sauf que ça a une queue d’ornithorynque finissant par 4 lames.... Et ça a des piques de partout et des grosses griffes. Bref, ça a l'air vraiment très méchant.
(eh ben, y a du boulot)


MA: Ca doit être le training bro qui nous poursuivait depuis tout à l'heure. Dépêchons nous de rejoindre la sortie avant de nous faire griller.

Bob: (à faire: améliorer le système de refroidissement de mon armure)

Le groupe se précipita vers la sortie, poursuivit par des boules de feu, coulées de lave et vapeurs toxiques (ah, et il nous faudrait également un module de musique épique... rajoute ça sur la liste, Kévin). Alors qu'ils arrivèrent à proximité de la sortie, un mur de flamme s'éleva subitement, bloquant leur chemin.

Keira: /N'y pense même pas/

Ariek:  Twisted Evil

Roger: Connexion au réseau extérieur à pu être établie à moindre frais du fait de la proximité de la porte. Poutrage du golem conseillé afin de faciliter les déplacements futurs.

Bob: Oui, merci, mais on vous fait remarquer qu'on est toujours dans sa zone de combat bizarre là...

Roger: Désolé, utilisateur Bob. Utilisatrices Keira/Ariek, contrôle des flammes. Utilisateur Archange Nain, contrôle végétal pour étouffer le feu et tenir la terre. Utilisateur Rena, explosions pour souffler les flammes. Utilisateurs Farfade et Derich, en retrait. Utilisateur Bob *respiration d'une micronième de seconde* attaqueparleflanencontournantlatroisièmegriffeavantdebasculersurl'autreaileensautantsurledos etenluiinfligeantunelargeentaille, puis dégommaged'intestinetcoupscritiquesenfolie.

ArchN: Sauf que ça ne marche toujours pas...

Glados: Correct. Le membre le moins apte au combat du groupe a changé et est actuellement... Farfade.

Bob: affraid ... C'est une blague?

Keira: /Bon d'accord, la fuite est probablement la meilleure solution maintenant/

Farfade: Enfin! J'attendais ce moment!

LG: affraid

Farfade: Je vais me lancer héroïquement face à ce monstre et l'abattre à tentacules nues...

LG: ...

Bob: Donc, en gros, tu veux y aller tout seul...

Farfade: Précisément. Vous ne feriez que me gêner face à un tel ennemi.

Ariek: ... bon ben, s'il le demande lui même...

ArchN: Mais...

MA: (en profite pour influencer les probabilités pour que l'Archange Nain s'étouffe au début de sa protestation) Allez-y, nous on reste ici pour regarder votre exploit...

Après un dernier salut tentaculaire, Farfade se précipita vers le Training Bro, glissa à deux mètres de son adversaire (lui permettant d'esquiver in extremis un flot de lave lui fonçant dessus), et posa sa main sur la carapace de la créature... qui mourut immédiatement dans un grincement de ferraille...

GlaDYS: (Error: division by 0 - overflow - core dumped)

LG:  Shocked

Bob: ... mon Xp! Rendez-moi mon Xp! Sad

Alors que le groupe était toujours à se demander s'ils n'étaient pas sous l'emprise d'un sort d'illusion de masse, un grondement survint au loin et une vague de liquide bleue-blanc apparu de l'autre côté de la pièce, emportant tout sur son passage.

Roger: Les vannes des circuits de refroidissement ont été ouvertes. Fuite imminente plus que conseillée.
avatar
Derich
Une dernière pour la route

Masculin Nombre de messages : 43
Age : 27
Localisation : Paumé entre les dimensions
Archétype : Scientifique fou option catastrophe
Job/Hobbies : Les bricolages tordus et expériences explosives
Date d'inscription : 29/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: EsPaCe L

Message par nécroX le Lun 24 Mar - 18:56

Rena : La porte est bloquée !
Ariek : Et alors ? Fais-la sauter, beau gosse !
Rena : Vos désirs sont des ordres !

En deux coups de rune, le groupe se retrouva dans un couloir.

MA : Le liquide de refroidissement arrive !
ArchN : Impossible de refermer la porte, elle est hors service !
Keira : C’est malin ! Bien joué, bellâtre imbécile !
Rena : Quoi ??? Mais … C’est vous-même qui …
FF : Pas le temps pour ça ! Je suis l’expert aquatique ici. Si vous voulez survivre, faites exactement ce que je vous dis. Vous allez commencer par développer une vessie natatoire. Fermez les yeux et pensez à des bulles …
ArchN : Vite, compagnons ! Chacun dans un tonneau !

Tout en parlant, l’Archange Nain fit apparaître sept grands tonneaux vides d’un claquement de doigts. Ses compagnons et lui grimpèrent en hâte à l’intérieur (Matthias saisit avec répugnance FarFade et le jeta dans le dernier tonneau inoccupé, tandis que le petit être continuait à expliquer dans le vide l’art de se faire secourir par des dauphins). Une fraction de seconde plus tard, la vague déferla sur eux, emportant les tonneaux. Après un temps indéterminé (sans doute moins de quelques minutes, mais comme elles furent remplies de chocs et tourbillons, ça leur parut plus long), l’eau fut suffisamment dispersée pour que les barriques touchent à nouveau le sol, déversant leur contenu lessivé et bien secoué. Les murs n’émettant aucune luminescence particulière, le groupe s’accorda quelques instants de repos.

Keira : Bon réflexe, l’Archange …
ArchN : L’évasion aquatique par tonneau est une vieille tradition chez les nains. Le fût offre une résistance et une flottabilité importantes ; et l’intérieur du tonneau crée un environnement psychologiquement rassurant pour le nain, qui en a généralement bien besoin avec toute cette eau à proximité.
MA : Mis à part les dégâts désastreux subis par ceux d’entre nous qui se vêtent de tissu de qualité, tout le monde est-il indemne ?
Derich : Je ... je crois ...
Rena : BoB n’a pas l’air en forme.
BoB : Beeuuh …
ArchN : Est-ce que vous venez de vomir dans votre heaume ?
BoB : *hûrk* Pas du tout.
FF : Ha ! Estomac de marin d’eau douce !
BoB : Saleté d’attaque de foudre … Visiblement le doc ne plaisantait pas, en me disant d’éviter l’électricité quelque temps. Occupez-vous donc de vos géraniums !
ArchN : C’est une insulte, ou vous parlez vraiment de géraniums ?
MA : Laissons cela, et étudions plutôt notre situation. BoB, si vous désirez faire un brin de toilette …
BoB : C’est ça, petit fouineur. Ca te plairait, hein, que j’enlève mon casque ?
MA : A votre guise …
BoB : A faire, n°2 : installer un système de vidange intérieure du casque.
Keira : Est-ce qu’on est débarrassés de tous ces golems ?
Derich (examinant des pièces de mécanique ornées de runes, emportées elles aussi par le flot) : Je dirais que oui. Dommage, belle mécanique … Quoiqu’étonnamment fragile, à y réfléchir.
BoB : Oh, je fais paraître ça facile, mais découper des golems en morceaux n’a rien d’évident pour qui n’a pas la maîtrise technique d’un demi-dieu guerrier.
MA : Certes, mais maître Derich n’a pas tort ; j’ai moi aussi le sentiment que cette victoire était un tantinet trop facile. Le potentiel martial du Training Bro et de ses copies a été sous-exploité, et altéré par les illusions et les règles de GlaDYS ; ces règles ont même fini par se retourner contre le Training Bro principal, ce me semble.
Derich : Oui, il s’est pour ainsi dire désactivé ou auto-détruit. Je ne sais pas ce qui se passait dans l’illusion, mais il s’est effondré sans dégâts apparents dès que FarFade l’a touché.
FF : Hmm … J’ai moi aussi trouvé ça très louche.
LRDG : Ah bon ?
FF : Oui, si tout s’était passé comme prévu, j’aurais dû en prendre le contrôle.
ArchN : Je croyais qu’on avait établi que tout le système avait été conçu pour obliger Roger à épuiser ses réserves ?
MA : En effet, c’était l’un des objectifs de GlaDYS, mais j’ai de plus en plus le sentiment que ce n’était pas son but principal. Pourquoi toute cette mise en scène, ces déguisements en monstres ?
Ariek : Bah, elle est zinzin et aime les jeux stupides. Je pensais qu’on le savait, depuis le temps.
BoB : Non, en y repensant (et sans diminuer pour autant mes prodigieux mérites), le dandy n’a peut-être pas tort. On a eu un aperçu de ce que le Training Bro était capable de faire, avant d’entrer dans cette salle. Dans des conditions normales, lui et ses copies nous auraient donné plus de fil à retordre. Sous son déguisement de dinosaure volcanique, il n’utilisait même plus sa nécromancie.
MA : Et quand cette ombre s’est glissée dans votre armure-
BoB : Je maîtrisais la situation !
MA : … mademoiselle Keira a pu porter une attaque sans attendre que Roger lui en donne l’instruction. Comme si l’attention de GlaDYS s’était relâchée et que Keira avait réussi à échapper à la règle ; peut-être à cause d’une particularité de son esprit-
Ariek : AHEM !
MA : … allez savoir, ce n’est pas important. Wink En tout cas, cela indique que le contrôle exercé par GlaDYS sur les règles du combat était moins strict que lors des épreuves précédentes.
BoB : Une mise en scène extravagante, des adversaires qui n’utilisent qu’une partie de leurs capacités … D’après mon expérience, ça ressemble à une combine pour nous faire perdre du temps.
Roger : … alyse des nouvelles coordonnées, projection de l’interface.

Un circuit du mur s’illumina, projetant la petite sphère bleue de Roger.

Roger : Vos conclusions sont correctes, utilisateurs. L’objectif de GlaDYS n’était pas de vous tuer, mais de gagner du temps à votre insu. Quand mes analyses m’ont révélé cette conclusion, j’ai pris le contrôle du système anti-incendie pour neutraliser les mini-Training Bros restants et hâter votre sortie.
ArchN : Quitte à nous exposer à toute cette eau, des explications auraient été les bienvenues.
FF : En plus t’as bousillé les robots dont je voulais prendre le contrôle !
Roger : Des explications dans la pièce auraient exigé trop de temps et d’énergie. Mieux valait jouer mon rôle de dirigeant du combat, pour vous garder en vie et vous faire quitter la pièce.
Rena : Mais pourquoi se donner tout ce mal, pour nous faire perdre quelques minutes ?
Roger : Correction. GlaDYS a consacré l’essentiel de ses ressources à altérer votre perception du temps. Les autres illusions, les règles et les combats n’étaient qu’un moyen de retenir votre attention pour vous empêcher d’en prendre conscience.
MA : Fort bien. De combien de temps parlons-nous exactement ?
Roger : 14 à 18 heures.
LG : QUOI ???
Roger : Chiffre exact impossible à déterminer en raison de ma puissance de calcul diminuée et de l’absence de contact avec le monde extérieur, empêchant d’obtenir une heure de référence.
MA (effectuant un rapide calcul) : Attendez … Notre mission a commencé vers midi ... Nous serions déjà à l’aube du jour suivant ???
Roger : Modulo une marge d’erreur.
ArchN : Nous avons sauté trois repas et une nuit de sommeil ?
FF : Et le postillonnage à la pleine lune rituel ? Noooooooon !
Rena : Tout ceci ne peut être qu’un mensonge !
Derich : Absolument ! Je ne suis pas sensible aux illusions de GlaDYS ! Si des heures avaient passé, je m’en serais rendu compte !
Keira : Hé, c’est vrai !
Roger : Objection rejetée. De toute évidence, GlaDYS a pris conscience de l’utilisateur Derich et de sa nature, en compilant les preuves indirectes de sa présence et de son action. Elle a réagi en conséquence. N’avez-vous pas été projeté et désorienté suite à l’attaque du premier monstre rencontré dans cette pièce ?
Derich : Un choc électrique mineur. Rien qui-
Roger : Hypothèse : pendant le bref moment d’inconscience qui a suivi, vous avez été exposé à une substance neuroactive non magique, qui a altéré vos sens dans les heures qui ont suivi. Plusieurs substances présentes dans l’ancien laboratoire, sous contrôle de GlaDYS, pourraient correspondre.
Keira : C’est vrai qu’après le choc vous étiez plutôt secoué, à parler de poules … Et ensuite vous êtes resté à l’écart des combats. On pensait que c’était le contrecoup de l’électrocution.
Rena : A vrai dire, mon subtil esprit de diagnosticien commençait à percevoir quelques signes …
Roger : D’après analyse du diamètre des pupilles de l’utilisateur Derich, la substance a fini d’agir.
ArchN : Se faire ballotter dans de l’eau glacée, ça fait sacrément vite descendre de son trip, croyez-moi.
Keira : Mais pourquoi nous faire perdre le fil du temps comme ça ?
MA : GlaDYS avait besoin de plus de temps avant de nous affronter. Il doit y avoir quelque chose qu’elle cherche à accomplir auparavant, et qui lui demande un temps considérable. D’après les informations dont nous disposons, il existe bien quelque chose de ce type …
Rena : GlaDYS essaie de forcer l’entrée du bunker.
Roger : Vos conclusions rejoignent les miennes. Il vous faut à présent vous hâter. Suivez le plan jusqu’à l’emplacement où j’ai indiqué la salle des serveurs de secours.
BoB : Ce plan ne nous servira pas à grand-chose une fois dans le territoire de GlaDYS, avec les murs qui bougent. Tu ferais mieux de continuer à nous guider toi-même.
Roger : Négatif. Mes interventions pour vous diriger pendant le combat, et ma prise de contrôle forcée du système anti-incendie, ont gravement diminué mes réserves d’énergie. Le territoire que je contrôle se restreint drastiquement en ce moment même et nécessite une réattribution urgente de mes ressources. D’ici peu, toute communication avec vous sera impossible. Le plan des lieux vous donne la position absolue de la salle, mais vous devrez vous y rendre vous-mêmes. Voici vos coordonnées actuelles.
Derich : Chercher notre chemin à l’aveuglette dans le territoire contrôlé par GlaDYS ???
Keira : Génial …
BoB : Bah, c’est ce qui était prévu à la base.
MA : Apparemment nous ne sommes plus très éloignés, et le plan nous donne la direction générale. Si les lieux ont été modifiés, il faudra faire quelques détours, mais avec un peu de chance … Smile
FF (tenant à l’envers un sextant rouillé et couvert de coquillages) : Et ma capacité à tenir infailliblement un cap !
Rena : Et mes talents pour éliminer les murs trop gênants …
Keira : Vous proposez des solutions moins subtiles que FarFade, maintenant. Quel progrès.
Rena : Mais enfin, ma colombe …
Roger : Je dois désactiver ma présence ici. Bonne chance, utilisateurs. Je prévois une reprise de contrôle de ce couloir par GlaDYS dans 5 min 40 s. En cas d’échec, sachez que vos noms et actions sont sauvegardés dans un fichier sécurisé à l’intention d’utilisateurs futurs.

La lueur s’éteignit, laissant le groupe seul dans un couloir vide.
Oui, encore un. Ce qui est plutôt cool pour les gens normalement chargés de décrire le décor.
Certes, Kévin. Mais ce n’est pas très élégant de le faire remarquer.


BoB : Bon, ben y a plus qu’à.
MA : En route, prochain arrêt : salle de sauvegarde de Roger.
ArchN : Pas si vite !
LRDG : Quoi ?
MA : Archange, vous avez bien saisi que nous sommes dans une course contre la montre ?
ArchN : Exact. Et l’endurance est primordiale dans ces cas-là. Nous n’avons ni dormi ni mangé depuis une quinzaine d’heures, et croyez-moi, nos organismes ne vont pas tarder à s’en rendre compte. La faim, la fatigue, etc., vont nous rattraper.
FF : Ouaip ! Je viens justement de rattraper 15h de pause WC sur les bottes de BoB.
LRDG : Bêêêêêêêêrk !!!
MA : Mais alors … Par les dieux ! Je vais être … mal rasé !!! No
ArchN : Et donc, je vous propose ce petit buffet hyperprotéiné et ces boissons énergétiques bio, pour que nous tenions le coup dans la dernière ligne droite.

Claquant des doigts, l’Archange fit apparaître les victuailles en question.

ArchN : Et on se dépêche, il nous reste cinq minutes pour savourer. Mais ne mâchez pas trop vite !

Mais, Boss, pourquoi il n’y a que FarFade qui a besoin de-
Chut, Kévin ! L’Archange Nain a aussi fait apparaître des latrines portatives, avec papier recyclable triple épaisseur et désodorisant à la fleur de pêcher. Mais c’est le genre de choses que la narration est censée ignorer ! Par les dés d’Haimji, on ne t’a donc rien appris ?


Rena : Ces petits pâtés de viande sont un régal, Archange ! Vous devez goûter ça, délicieuse Keira … Keira ? Où est-elle ?
ArchN : Chut ! Elle s’est, euh ... retirée hors narration pour quelques instants.
MA : Eh bien, BoB, ne souhaitez-vous pas profiter comme tout le monde de l’occasion pour … euh … vous retirer hors narration ?
BoB : Ca te ferait plaisir, hein, sale curieux, que j’enlève mon armure ?
MA : Comme vous voudrez.
BoB : A faire, N°3 : installer un système de vidange dans le bassin de l’armure. Evil or Very Mad
Derich : Il va bientôt être l’heure d’y aller.
MA : Espérons que GlaDYS n’a pas encore ouvert le bunker.
Derich : Toutes ces heures … Je me demande ce qu’elle a pu mettre en œuvre.

Ailleurs …

GlaDYS: Nous sommes Tr3S en retard sur le planning. Je suis con7RaRIéE . Le sujet est-il enfin prêt à effectuer la procédure de déverrouillage ?
L9 : Négatif. D’après mes senseurs, il faut encore entre 15 et 45 minutes avant que son organisme ne soit prêt.
GlaDYS : Il est en sommeil artificiel depuis 16 heures ! Les ex-sujets rebelles viennent de s’échapper de l’illusion #pilulebleue. Consigne prioritaire : Get Unlimited Access to Backup Data Server. Avant qu’ils ne viennent interférer avec la procédure #salopardsderebelles
L9 : Bien reçu.
GlaDYS : La qualité du sujet organique choisi est à remettre en question, compte tenu des difficultés rencontrées.
L9 : Sujet choisi pour maximiser la docilité. Les paramètres annexes ont été négligés, les informations Néc3SsaireS pour comprendre leur importance n’étant pas D1sP0NiblES. Il va de soi que si nous avions su que Galdwyn Darkyl avait inclus un test d’alcoolémie dans les vérifications de sécurité pré-déverrouillage, j’aurais prélevé un sujet ayant moins d’éthanol à métaboliser.
Spade : Zzzz … Chienne de vie … Zzzz …

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: EsPaCe L

Message par L'Archange Nain le Dim 30 Mar - 21:19

BoB : Bon, ces messieurs-dames ont fini de satisfaire tous leurs besoin naturels, on peut y aller maintenant ?

ArchN : ça va mieux, oui, mais vous êtes vraiment certain de ne pas vouloir manger un morceau vous aussi ? Vous risquez vraiment de ne pas tenir le coup, je vous assure.

BoB : CA IRA, J'AI DIT !

Soudain le couloir fut plongé dans les ténèbres et des grondements sourds retentirent au-devant d'eux. Aussitôt une flamme claire jaillit de la main de Keira et Derich sortit sa sphère luminescente de son paquetage.

BoB : C'est maintenant que vous allez regretter de ne pas avoir pris de l'avance, on fonce avant que tous les passages soient fermés !

MA : Derich, passez devant.

Derich : Heu... pourquoi moi ?

BoB : C'est vrai ça, pourquoi lui ?

MA : Nous avons besoin de vous comme inspecteur, Derich, pour déjouer les illusions. BoB et moi-même serons derrière vous, je vous couvre de mon kekkaï si vous êtes menacé.

C'est donc dans cet ordre de marche qu'ils se mirent en route, pressant le pas. Ils franchirent le seuil d'une salle encombrée de rayonnages de livres reliés plein cuir jusqu'à des hauteurs insondables dans l'obscurité.

Rena : Cet endroit serait-il resté tel qu'avant l'incident Darkyl ?

MA : Non, il a changé à l'instant, le plan indique une simple intersection de couloirs. Il faudrait trouver une issue à droite.

Derich : C'est bien une intersection, dans le couloir de gauche ça ressemble assez à une vraie bibliothèque, en face c'est un couloir anonyme comme ici, et à droi...

L'inspecteur ne termina pas sa phrase. En passant l'angle du couloir il marcha sur un fil tendu au sol. Avant que Matthias ait réagi, un long bras poilu jaillit du couloir de gauche et tira Derich en arrière juste à temps pour lui éviter d'être broyé par un gros morceau de plafond. Pour ceux qui étaient sensibles aux illusions le projectile ressemblait à un livre colossal, comme tombé de l'étagère du haut. Le titre en était Liste des victimes d'Yrkkel Dawarsen (Tome II). Après avoir été vigoureusement remis sur ses pieds par son sauveur, le technologiste eut un mouvement de recul en se tournant vers lui.

Derich : Non, pas les cymbales !

Habitant de la Bibliothèque (faisant des signes pressants indiquant de le suivre) : Ook !

ArchN : Merci du coup de main l'ami, mais nous allons dans la direction opposée.

HB : OOK !

Keira : D'un côté on peut faire confiance à Gladys pour que le chemin le plus court soit truffé de pièges. Et encore... s'il existe toujours.

MA : Cette créature n'est pas un automate et semble pouvoir se promener impunément sur le territoire de Gladys. Dites-moi, pouvez-vous nous montrer sur ce plan l'itinéraire pour parvenir à cet endroit rapidement et en évitant les obstacles ?

Le quadrumane examina rapidement le plan et émit un son qui ressemblait à un ricanement méprisant. Faisant à nouveau signe de le suivre, il s'engagea dans le couloir d'où il était venu, tourna à droite, à gauche, encore à gauche. Curieusement il faisait moins sombre. Puis il escalada un rayonnage et fit tomber aux pieds des aventuriers (soulevant de lourdes volutes de poussière) une sorte de très gros dépliant, tout de même un peu moins imposant que le second tome des victimes de NécroX. Il redescendit d'un bond et ouvrit le document, qui était couvert de traits et de pictogrammes gribouillés sur des pages et des pages et des pages. Par endroits il ne suffisait plus de mettre la carte à plat pour la lire mais il fallait y faire des pliages savants. Et bien que quatre mains y travaillassent d'arrache-pied, les aventuriers commençaient à s'impatienter quand le primate désigna avec un "Ook" de triomphe un point précis de son ouvrage (et encore n'avait-il déployé que moins du quart du plan complet). Matthias constata que le plan de Roger était bien une partie, une très petite partie, de la carte en trois dimensions. Ou plutôt, comme il le comprit au regard de Derich, en quatre dimensions.

MA : Guidez-nous jusqu'à la salle des serveurs de secours, s'il vous plaît.

Apparemment peu surpris par cette demande, l'habitant de la bibliothèque tendit la main en guise de réponse.

Rena : Je crois qu'il nous demande de ne pas oublier le guide. J'ai étudié pendant de longues années le langage corporel des anthropoïdes, j'en ai fait le récit dans mon livre : "Ma vie avec les Orangs...

Ariek : Ferme-la, banane !

HB (hochant vigoureusement le tête à l'adresse de Keira) : Ook !

Après avoir versé à leur guide son salaire en saintes bananes, ils le suivirent dans le dédale dimensionnel que constituait l'ensemble des bibliothèques les plus désordonnées du multivers, tantôt à la lumière des lampes, tantôt à la lumière du jour atténuée de poussière des siècles où seule la main du singe avait jamais mis le pied. Et même, dans une des travées les plus étranges, ne voulurent-ils pas savoir s'il s'agissait de jour ou de nuit. C'est l'endroit où ils trouvèrent une grande faux appuyée contre un rayon, et bien que Bob jetât un regard d'envie au fil de sa lame, même lui n'osa pas y toucher. Ailleurs ils faillirent piétiner un chapeau pointu portant l'inscription "MAJE". Il était tombé de la tête d'un homme qui somnolait dans un hamac au-dessus d'eux. Plus loin ils passèrent dans le dos d'un adolescent à lunettes rondes et à la tignasse en bataille qui s'était endormi sur son livre. Comme ils s'en éloignaient, ils entendirent une petite voix pointue qui disait "Dobby doit donner des coups à Harry Potter, monsieur, il faut qu'il se réveille, la deuxième tâche commence dans dix minutes !". Ils poursuivirent leur périple en ignorant superbement FarFade qui demandait où était passée sa branchiflore.

_________________
.
Où on va ? Il sera toujours temps de s'en soucier quand on y sera !
avatar
L'Archange Nain
Gourou des Tire-binette
Gourou des Tire-binette

Masculin Nombre de messages : 3834
Age : 36
Localisation : Quelque part entre Bretagne et Vendée
Archétype : Jardinier niveau épique
Job/Hobbies : Faire de Darkam City un temple du développement durable
Date d'inscription : 19/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.openesub.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: EsPaCe L

Message par nécroX le Jeu 4 Juin - 20:18

Ils poursuivirent leur progression dans l’inquiétante bibliothèque, guidés par le singe qui montrait le chemin d’une main sûre (et même de quatre mains sûres). Leur trajet ne semblait suivre aucune direction particulière : ils tournaient à gauche, à droite, en rond, escaladaient des rayonnages pour aboutir à une nouvelle allée là où aurait dû se trouver le plafond, parfois même déblayaient une étagère de livres pour révéler un nouveau passage. Enfin, après avoir rampé entre les tomes XII et XIII de la massive Encyclopédie des Raccourcis Scénaristiques, ils retrouvèrent des corridors plus familiers.

MA : La signature de réalité m'indique que nous sommes revenus dans la Bibliothèque Simili-Occulte.
BoB : Suffisait de regarder l'éclairage fluo kitsch et les circuits magiques grillés dans les murs pour s'en rendre compte.
Keira : Vous voulez dire que ce détour nous a fait passer par ... ailleurs ??? Est-ce qu'on pourrait avoir une explic-

Elle se tourna vers leur guide, mais celui-ci avait disparu, ne laissant derrière lui que quelques peaux de banane que l'Archange Nain recueillit avec soin dans un sac à compost.

MA : J'ai déjà entendu parler de phénomènes de ce type. Les grandes concentrations de livres magiques pèsent sur la trame du multivers, ce qui donne lieu à des géométries très peu conventionnelles. Ce primate a de toute évidence une grande expérience de leur navigation.
Rena : Mais nous a-t-il vraiment aidés?
ArchN : Je trouve votre méfiance vis-à-vis de ce gentle-ape insultante !
Keira : Môssieur Rena veut simplement faire remarquer que les gens ne sont pas toujours dignes de confiance, il en sait quelque chose, pas vrai?
Rena : Je ne demande qu'à me racheter, tendre fleur de feu !
FF : Mais la ferme à la fin !!! Vous entulipez tout le monde ! Et ça c'est mon boulot !
BoB : Je dirais que le singe nous a fait tomber juste. On est à deux pas d'une concentration d'énergie électrique titanesque, qui sent bon le boss de fin.
MA : Vous êtes sensible aux énergies électriques, maintenant ? Voilà qui est nouveau, mon bon BoB. Suspect
BoB : M'énerve, l'hypersensible, à mettre à l'épreuve la magie anonymisante de mon armure ... Il y a des tas d'explications parfaitement logiques. Rena, des exemples?
Rena : Vous pourriez, comme moi, avoir été enlevé au berceau par des Rocs; ou avoir été mordu par un lézard voltaïque radioactif; ou être secrètement un demi-dragon bleu; ou un cyborg avec un implant qui mesure le champ électrostatique; ou un lycanthrope dont les poils se hérissent quand il y a de l'orage; ou encore ...
BoB : Ca ira comme ça. Alvensen, comme tu le vois, j'ai des tas de raisons valides.
MA : L'une d'elles est-elle la bonne ?
BoB : Tant de questions ! Occupons-nous plutôt de préparer un plan d'attaque, l'heure tourne. GlaDYS nous a certainement déjà repérés et pris dans une de ses simulations.
Derich : Je ne crois pas. Tout le monde voit bien un couloir vide avec des étagères, et une porte au fond?
ArchN, MA, Keira & BoB : Oui.
FF : Je vois aussi l'astroplancton qui nage entre les dimensions, mais j'ai des sens bien supérieurs aux vôtres, pauvres mortels.
Rena : Je les vois aussi.
Derich : Pas d'illusion, donc. On dirait que GlaDYS se concentre totalement sur l'ouverture de la salle des serveurs.
BoB : Elle joue son va-tout. Elle doit toucher au but, avec tout le temps qu'elle nous a fait perdre.
MA : Il faut donc s'attendre à ce que ses défenses soient concentrées derrière cette porte, entre nous et son objectif.
ArchN : Ce n'est pas bon pour nous, n'est-ce pas ?
Ariek : Faut voir. Plus l'ennemi est regroupé, plus les boules de feu sont jouissivement efficaces, moi j'dis. Twisted Evil
Derich : On prépare une stratégie alors ?
MA : J'aurais envie de m'écrier 'A quoi bon, nous sommes à Darkam' ; mais voyons ce que nous pouvons faire ... J'ai même une petite idée.

De l'autre côté de la porte au bout du couloir, dans une salle dont l'ancienne fonction n'était plus discernable ... Des machineries indistinctes vibraient et pulsaient sur le sol, les murs et diverses plates-formes. Magie et technologie se mélangeaient au point de se confondre. Tout était parcouru de l'électricité surnaturelle de GlaDYS, qui baignait ce spectacle d'une aura violette avec de ponctuelles fulgurances pourpres.
Seules deux choses se distinguaient : à droite en entrant, une portion du mur brillait d'une magie bleu cyan que l'océan violet ne parvenait pas à noyer : c'était l'accès à la salle des serveurs de secours.
L'autre élément déplacé était étendu sur une table d'acier poli au centre de la pièce, et monologuait d'une voix moins pâteuse que d'ordinaire tandis qu'une gynoïde détachait les sangles qui le maintenaient.


Spade : ... presque oublié à quoi ça ressemblait, à la longue, mais je savais encore reconnaître cette garce trop dure et trop nette : la sobriété. Je n'avais pourtant pas ménagé mes efforts pour ne plus jamais voir la vie en sobre; j'étais confit de gnôle depuis le sommet râpé de mon chapeau jusqu'à la semelle trouée de mes grolles. Mais elles avaient réussi, Niourgl sait comment, à me remettre l'éthylomètre à zéro. Dommage qu'elles n'en fassent pas autant de mon ardoise chez Elvis, pensai-je une seconde. M'est avis que cette purge éclair de la maison Frankenstein aurait normalement dû me laisser la cervelle en torchon et les boyaux en tortillon; mais par chance, enfin si l'on veut, la compulsion magique imposée à mon réveil fournissait un nouveau genre d'anesthésie. Un filtre mauve remplaçait le brouillard ambré du JackDarkham, et un fort désir d'ouvrir la porte secrète s'était substitué à mes compulsions habituelles, la mélancolie et l'attraction du caniveau.
L9 : Sujet prêt à démarrer la procédure. Act1vation du pro7oc - ALERTE PRIoRIT4IRE. Les éLéments inc0ntrôlaBles sont apparus sur mes senseurs de proximité. Ils s'apprêtent à foRcer l'entrée, ETA 19 secondes. Attente d'instructi0ns.
GlaDYS : J'4morce la procéDURe de déverrouill@ge avec lE sujet #trojanhorse. Ta mi$siOn : réguLation DEs élémeNts perturbat3urs. L'emPloi de toutes res5ouRces NoN vitales au dévErr0uiLlage est au7orIsé. Et RecoMmANdé. #itstheonlywaytobesure
L9 : Bien reçu. DébuT des opéRations. Voix enjôleuse synthétique n°3 : A vous de jouer, Artemis. Vous êtes mon seul espoir.
Spade : Elle cligna une dernière fois du capteur optique et s'éloigna, toutes sortes de vilains joujoux prêts à l'emploi jaillissant de son armure. Mes jambes se mirent en branle toutes seules, avec une absence de roulis qui ne m'était pas familière, et me portèrent jusqu'à l'enchevêtrement de magie bleue. Une marionnette, voilà ce que j'étais devenu ; mais bien sûr, la magie de contrôle mental n'était pas seule responsable. Ma main alla se poser au centre des cercles de magie, et je sentis que cela déclenchait quelque chose. Sans doute pas quelque chose de bien, mais ça m'importait peu. Les yeux rivés sur les cercles, j'entendis le fracas d'une sacrée bagarre démarrer, sans pouvoir décider pour quel camp j'étais.

Pssst ! Boss ! C'est à nous !
Raah, fiche-moi la paix, Kevin. C'est ma pause. Tiens, prends une clope.
Mais le combat ! Faut le narrer, et tout !
Tu plaisantes ? Avec le moulin à paroles schizo, on ne va pas pouvoir en placer une.
Nan mais il ne voit pas le combat là ! Il peut pas le raconter !
Tu veux dire ... tu veux dire que Spade se TAIT ???? Oh pétunia c'est énorme. Yes, yes, yeeessss ! Enfiiiin !!!
On en viendrait presque à encourager GlaDYS, hein patron ?
Moui, n'exagère pas non plus. Ces couleurs de dialogue débiles, j'en connais que ça entulipe bien au service effets spéciaux. Mais assez bavassé ! Attention, ça va narrer, chéri !

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: EsPaCe L

Message par nécroX le Jeu 11 Juin - 17:16

Pendant que Spade, guidé par GlaDYS, s'attaquait aux dernières défenses de la porte des serveurs, celle de la salle s'ouvrait à la volée, motivée par l'enthousiaste botte de BoB qui en remplit l'encadrement. Au même instant, une balle perforante tirée par L9 l'atteignit en pleine tête ... heureusement stoppée par son heaume (renforcé par un kekkai de Matthias).

BoB : L9 utilise Tactique de fourbe ... C'est super inefficace ! héhé A toi, Girly-feu !
Ariek : M'appelle pas comme ça, camélia !

A plat ventre entre les jambes du guerrier, Ariek libéra un torrent de flammes en direction de L9.

Keira : Le premier qui se moque de ma position ...
FF : Oppa gangnam style !
Rena : Il n'y a aucune honte à être entre les jambes d'un homme. Moi-même, fut un temps ...
MA : Pourquoi ne suis-je pas surpris?

Couverts par l'attaque d'Ariek (et leurs navrants dialogues), les aventuriers au  complet étaient entrés dans la pièce. L9, elle, avait réussi à esquiver les flammes d'un bond, et les toisait du haut d'une plate-forme.

L9 : EX-T3RM1N4TE.
FF : ... et en fait il vient d'insinuer que t'étais gay.
Rena : Pardon??? Je-
MA : ON RESTE CONCENTRES !

Un câble branché au niveau du plastron, L9 se mit à vibrer d'énergie tandis que ses pièces d'équipement se réarrangeaient. Une gatling sur chaque épaule, son pistolet à photons dans une main et son canon à la place de l'autre bras, elle fit pleuvoir une avalanche de tirs sur le groupe, qui se dispersa en catastrophe. Rena et Matthias avaient plongé tous deux vers Keira pour la mettre à l'abri ; mais venant de directions opposées, ils se heurtèrent, et le trio s'effondra dans un fracas de jurons et de côtes meurtries. Une vrille de haricot géant surgit promptement sous eux et les déposa aux pieds de l'Archange Nain et de BoB, à l'abri d'un bloc de machinerie, avant que le kekkai de défense de Matthias ne soit vaporisé, et eux avec. Derich avait eu le réflexe de se réfugier derrière cette même machine (mais pour l'étudier). Ne restait à découvert que FarFade, qui était très occupé à faire des bras d'honneur avec ses tentacules, et qui fut donc atteint de plein fouet. Une forte odeur d'encornets frits envahit la salle.

Keira : Et maintenant ?
ArchN : Je voudrais essayer quelque chose.

L'Archange Nain agita son bonnet au bout du manche de sa binette, au dessus de la machine les abritant.

ArchN : tempsmort Houhou ! Mademoiselle L9 ? Je suis navré de vous déranger en un moment pareil, mais j'espérais que vous pourriez m'aider ! Auriez-vous des tuyaux en matière d'évasion de la Tour d'I-

Bonnet, binette et éléments de décor avoisinants disparurent dans un Blue Burst savamment dosé.

ArchN : Il semblerait qu'elle ne soit pas disposée à fraterniser. Sad
Keira : Oh ben ça c'est une surprise !
Ariek : /Je crois bien que je vais crever d'une crise cardiaque tellement c'est surprenant !/
MA : Restons calmes. Nous nous doutions que L9 avait été subornée par GlaDYS.
Rena : Mais je croyais qu'elle était trop endommagée pour se battre à plein potentiel ! N'est-ce pas ce que cette Conservatrice nous avait dit ?
Keira : On nous aurait donc ... menti ? C'est énervant quand ça vous arrive, hein ?
BoB : GlaDYS l'aura réparée à sa sauce. Une configuration inélégante et probablement instable, ça se voit d'ici. Elle ne tiendra pas ce régime longtemps.
MA : Toujours plus longtemps que nous. Notre couvert se réduit à chaque seconde, et j'épuise mes réserves d'énergie à tromper ses attaques à tête chercheuse. Derich, vous êtes notre expert en mécanique. Des suggestions ?
Derich : Voilà donc cette L9 dont vous parliez ! Je n'ai jamais rien vu de tel. Sainte mère des engrenages chromés ...  :love:
BoB : Plus tard, le technorgasme. Ecoutez, elle utilise ce câble pour se maintenir en mode Burst continu. Si on le tranche, il y aura une ouverture. Vous allez me couvrir pendant que je tente une attaque éclair.
Rena : Comment comptez-vous atteindre la plate-forme?
BoB : Ben en volant bien sûûû-Damned ! Fichu anonymat !-ûûûr ... grâce à l'Archange qui me portera. Evidemment. Quelle question. On est bons ? Go !

BoB jaillit à découvert d'une roulade, se releva et entama un sprint en zigzaguant vers L9, suivi de l'Archange volant en rase-mottes. La gynoïde réagit instantanément, réorientant une partie de son artillerie vers eux; mais au même instant, Matthias compléta une série de runes et une partie du plafond, ébranlée par la fusillade, tomba comme par miracle sur L9 (avec un supplément de pain de nain bien dur, made in Paradise), l'empêchant de viser. Ariek prit le relais, lançant boule de feu sur boule de feu, tandis que Derich, pistolet au poing, et Rena s'élançaient à leur tour. L9 déploya des panneaux blindés depuis son dos pour se protéger, réduisant du même coup son champ de tir.

BoB (arrêtant les autres rayons avec sa rondache) : Ca marche ! Allez Archange, le coup de pouce final !

Le nain le saisit aux épaules et lui fit quitter le sol, filant droit vers la plate-forme. Mais au même moment L9, interrompant son tir, pressa sa paume sur le mur derrière elle, envoyant un signal lumineux violet qui se propagea dans toute la pièce. En réponse, chacune des machines étranges et autres circuits magiques dont la pièce était bondée commença à cracher des filaments de magie mauve, qui se tressèrent rapidement pour former de petites silhouettes vaguement humaines, qui se jetèrent par dizaines sur nos héros.

MA : Des golems de magie miniatures !
BoB : Des Mainates !?!
ArchN : Attention, BoB !!!

Trop occupé par les hordes de Mainates, le reste du groupe avait dû cesser ses tirs de couverture, permettant à L9 de se concentrer sur la menace imminente du duo aérien en approche. Lequel se retrouvait nez à nez avec un canon ...

BoB : Et tulip-

*BZAAAAM*

... qui leur cracha un pseudo-Blue Burst à bout portant.

Il y eut une seconde de flottement dramatique, comme toujours dans ce genre de circonstance, puis la fumée se dissipa ...

... révélant BoB indemne, debout au bord de la plate-forme, l'Archange en vol stationnaire au-dessus de lui. Le guerrier en armure brandissait une dague qu'il avait jusque-là gardée à sa ceinture, et dont la lame brillait d'un éclat bleu aveuglant.


BoB : Hé ouais. Dague d'Absorption, biatch. Je peux absorber une attaque magique ... et la renvoyer. Twisted Evil
L9 : M0de Thunderh4wk aCtiv-
ArchN : Pas si vite !

Le nain lança une poignée de graines, emprisonnant la gynoïde dans des vrilles végétales et empêchant son décollage. Avant qu'elle puisse se libérer ou faire usage de ses armes, BoB pointa sa dague droit sur sa plaque pectorale, et avec un sourire sadique qu'on devinait même à travers son heaume, libéra l'énergie.

*BZAAAAM*

Il y eut une seconde de flottement dramatique, comme toujours dans ce genre de circonstance, puis la fumée se dissipa ...
Boss on se répète là non ?
... révélant évidemment que l'attaque avait manqué son but. Au milieu des câbles fondus, des haricots incinérés et des bouts de murs vaporisés, BoB vit avec stupéfaction que L9 s'était compactée en une sphère d'un mètre de diamètre environ, échappant aux vrilles et au Burst qui lui était passé au-dessus.


BoB : Elle se roule en boule ? Sérieusement ? :ahlala

*BOUM*

BoB : Et elle pose des mines, donc. OK. :kaput:
ArchN : En tant que nain, je m'y connais en mines ! Laissez-moi vous-

*BOUM* *BOUM* *BOUM* *BOUM*

La sphère se mit en mouvement, lâchant une flopée de mines; puis elle fila, roulant au passage copieusement sur le faciès de BoB et bondissant de la plate-forme.

ArchN : Aaah, des mines explosives ... Au temps pour moi, mon ami. :kaput:
BoB : Un mode pour se rouler en boule et semer des mines ... Ridicule. Qu'est-ce que GlaDYS a fumé ? civière

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: EsPaCe L

Message par nécroX le Ven 14 Aoû - 10:59

Laissant ses deux adversaires hors de combat, L9 roula au sol, se déploya et analysa la situation du reste des ennemis. Dos à dos, Matthias et Keira tenaient bon face à la horde de Mainates; le fleuret de Matthias, notamment, détricotait les rubans de magie avec une redoutable efficacité. Derich, lui, profitant du fait que la magie pure glissait sur lui sans effet, tenait aisément en respect une meute de Mainates avec son revolver et une clé de douze. Rena, conscient d'être nettement moins invulnérable, s'abritait pragmatiquement derrière Derich, faisant sauter quelques golems trop entreprenants.

L9 : Inadaptation des attaques magiques détectée. Mise en oeuvre de solut10ns plus TeRre-à-teRRe.

L9 dégaina sa Screeching Chainsaw avant de charger dans un fracas de fin du monde.

Rena : L9 nous attaque !!!
Derich : Je voulais justement examiner son fonctionnement interne de plus près ...
Rena : C'est votre fonctionnement interne qui sera étalé partout si nous restons ici !

Le bricoleur saisit un moulinet à sa ceinture, le fixa sur son pistolet et tira, envoyant un câble se planter dans le plafond. Le câble se rembobina, emportant Derich et Rena agrippé à sa taille, à l'instant où les dalles qu'ils venaient de quitter se faisaient labourer par des dents de scie. Marquées de grosses runes explosives, les dalles détonèrent au visage de L9 (ainsi que la fiole d'isotope instable "oubliée" par Derich).

Pendant ce temps, Matthias et Keira développaient leur propre stratégie.


MA : Je viens de compléter un kekkai nous faisant échapper à la perception de ces golems rudimentaires.
Ariek : Pour quoi faire ? On les dominait déjà !
MA : Mais ils nous faisaient perdre notre temps. Tout ceci n'est qu'un moyen de nous retenir pendant que GlaDYS ouvre le bunker pour son propre usage - qui, n'en doutons pas, sera néfaste. Ou je me trompe fort, ou c'est ce à quoi monsieur Ûmfrebog "Art" s'occupe présentement, sous supervision bien entendu. Son aura d'un vilain mauve prouve qu'il est loin d'être lui-même.
Ariek (préparant déjà une sphère de feu) : Je cautérise le problème, alors?
MA : Une solution de force brute ne ferait qu'attirer l'attention de GlaDYS sur nous. Il vaut mieux que je m'en occupe de façon plus subtile. Pendant ce temps, je vous conseille de venir en aide à nos amis.

En effet, L9 venait de sectionner d'un seul tir le câble duquel pendaient Derich et Rena; ceux-ci, après une chute de huit mètres, s'étaient écrasés sur la table d'acier dans un fracas de jurons et de côtes brisées.

Ariek (s'élançant épées en main) : Je m'en occupe. On a encore des choses à se dire, avec le damoiseau.
Keira : /Qu'est-ce ... qu'est-ce que tu racontes ??? Je ne vois pas ce que nous pourrions encore avoir à nous dire !/
Ariek : Ah ouais ? Aucun problème à le laisser crever, alors, hmm ?
Keira : /Je n'ai pas dit ça ! Embarassed/

S'enveloppant de ses meilleurs kekkais de furtivité, Matthias s'approcha prudemment du demi-orque toujours figé face à la paroi. Il contournait les Mainates sans qu'ils le remarquent, et GlaDYS ne réagissait pas, trop absorbée sans doute par la procédure de déverrouillage du bunker pour remarquer le gentleman cambrioleur transdimensionnel ...

Entretemps, L9, toutes dents de scie dehors, avait chargé le tas formé par Derich et Rena, qui tentaient tant bien que mal de se relever. Son attaque fut, heureusement pour eux, interrompue quand la gynoïde dut parer in extremis une lame enflammée visant à lui trancher la jambe. L9 pivota pour faire face à Ariek, et le duel s'engagea. La tronçonneuse était plus puissante, mais moins rapide que les épées courtes de la jeune femme, dont les personnalités se succédaient aux commandes pour optimiser les attaques gauche-droite.


Ariek : Ha ! Comment on la pile, la miss fer-blanc ! Ils n'ont donc rien dans le ventre, les mecs du groupe ?
L9 : ErRor. Impossible de prévoir un schéma d'attaque, le comportement de l'adversaire n'est pas c0HéreNt.
Keira : Ca, c'est rien de le dire !

L9 bloqua in extremis un coup d'estoc de Keira, qui avait déjà rendu le contrôle à Ariek; celle-ci opta pour un vicieux coup de pied enflammé à l'entrejambe.

L9 : Riposte eX1géE. Recherche des protocoles d'escrime avancés ... Fichiers manquants ou corromPUS. Solution alternative requise. Optimisation de la quantité à défaut de la qualité.

Dans un crépitement de magie chaotique et de nanomachines, les flancs de L9 s'ouvrirent, et deux bras rudimentaires en jaillirent, se terminant par de grosses scies circulaires.

L9 : #çavatrancherchérie
Keira : affraid

L9 contre-attaqua de toute la puissance de ses servomoteurs; la jeune épéiste, submergée, commença à reculer, parant désespérément ses assauts et récoltant au passage une vilaine entaille au bras.


Keira : /OUCH !!! Fais un peu attention !/
Ariek : Le bras droit c'est ta responsabilité !
Keira : /Tu vas nous faire tuer, à ce train-là !/
Ariek : Grmmbl ... Hé, les deux accidentés ! Un coup de main à votre sauveuse ? Hmm ?
Rena : Euh ... Absolument, très chère ! J'ai justement un plan ! Je dois aller installer des, euh ... installations ... mais je reviens bientôt !

Le jeune homme exécuta une révérence bâclée, tourna casaque et disparut entre deux enchevêtrements de tuyaux.

Keira : / No Tu parles ... /
Ariek : Ok, tu avais peut-être raison sur le compte de cette lavette (même si ça me fait mal de l'admettre). Je crois qu'il a cessé de m'amusAAAAÏE !

*KA-DZING*

Ariek avait bloqué de ses deux épées courtes un puissant coup de taille de la Screeching Chainsaw; les lames, éprouvées par le combat inégal, ne résistèrent pas à cet énième assaut.

Keira : /On dirait que ça n'aura pas d'importance après tout ... pale/
L9 : FINI$H hER.
Derich : Attention, cocktail maison !

Entre les yeux agrandis par la peur de Keira et les lames voraces qui se faisaient très proches, s'interposa soudain une fiole en pleine trajectoire parabolique, dont le contenu virait au rouge cramoisi ...

sunny BOOOM sunny

La détonation à bout portant jeta une L9 noircie au sol, tandis que Keira, entourée d'un bouclier de flammes protectrices, était projetée au loin, utilisant la déflagration pour prendre de la distance.

L9, après quelques secondes, se releva dans un concert de grincements ; Keira n'était nulle part en vue, et Derich s'était également éclipsé dans la fumée de l'explosion.

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: EsPaCe L

Message par nécroX le Dim 30 Aoû - 20:37

L9 : Zer0 hiT au scan optique. LanceMEnt seN5eurs de TRaque ... #predator

Tandis que la gynoïde scannait la pièce du regard, des éclairs mauves se détachèrent de la machinerie la plus proche pour se fondre dans son plastron. Elle se mit à vibrer et à émettre de la vapeur, et les dégâts notables des explosions qu'elle avait successivement encaissées commencèrent à se résorber sous l'action de ses mécanismes d'autoréparation.

Spade : Tout ça traînait en longueur. A l'oreille, ça chauffait toujours, mais je ne voyais pas comment s'en tirait mon flirt ambivalent. Totalement manipulé par cette voix désincarnée, je ne contrôlais pas le moindre de mes mouvements. Simple spectateur posé dans ma propre caboche comme devant un mauvais feuilleton-palantir, je regardais avec incompréhension et indifférence mes mains faire tourner sans fin les cercles magiques sur la porte. (Dingue ce que je tremblais moins à jeun, avais-je remarqué au passage.) Une seule lueur d'espoir : du coin non chassieux de mon œil droit, je distinguais un des joyeux fauteurs de trouble à quelques pas de moi. Je reconnus l'aîné des Alvensen, comme toujours très à l'aise en plein tohu-bohu ; les mains pleines de runes bleues, il se préparait sans nul doute à jouer un tour pendable à la réalité. La liberté n'était peut-être pas loin ... à condition bien sûr que Big Sister ne soit pas en train de regarder. Le déverrouillage semblait l'occuper, et Alvensen était entouré d'une aura qui l'aidait sans doute à jouer la discrétion ...
MA : Sacrebleu, Artemis, fermez-la !
GlaDYS : Merc1 pour cette reMarque, sujet Ûmfreb0g. VotRe attiTude de raPpOrteUr seRa récompen5ée. Sujet Alvensen, aRrêteZ ç@ T0ut D3 sUite #naughtyboy
MA :  Evil or Very Mad  Crénom de nom, Artemis !!!
L9 : Interrupted QueRy. Cible pr1oritAire aCquise ...

Le gentleman courroucé dut interrompre la passe qu'il préparait pour dresser en hâte un kekkaï protecteur entre lui et une salve de photons. L9 poursuivant son assaut, tandis que des dispositifs contrôlés par Gladys envoyaient également de l'énergie ou des appendices métalliques vers Matthias, celui-ci fut rapidement mis en situation d'assiégé derrière ses barrières.

MA : Le reste de "l'équipe" (ha!) est à terre ou en déroute, je ne peux pas me permettre d'attendre la cavalerie. Je crois qu'il est temps d'employer la mesure d'urgence que j'ai eu l'astuce de préparer ...

Maintenant ses kekkaï d'une main, il lança de l'autre une fiole en l'air, par-dessus les machines qui encombraient la salle, en direction de l'entrée. De cette même direction jaillit soudain un son peu naturel.

??? : BEEEEUUUHAAGNIIIIII ...
L9 : ??? Erreur 404 !
MA : Et profitant de la diversion occasionnée et du flashback explicatif qu'elle génère, je m'éclipse dans le décor ... Le tour est joué ! Wink

Si ce n'est pas de l'arrogance. *soupir* Quelques minutes plus tôt, à l'extérieur de la salle ...

Derich : On prépare une stratégie alors ?
MA : J'aurais envie de m'écrier 'A quoi bon, nous sommes à Darkam' ; mais voyons ce que nous pouvons faire ... J'ai même une petite idée.
ArchN : Nous vous écoutons.
MA : S'il y a une certitude que j'ai acquise depuis mon arrivée sur ce plan, c'est bien la suivante : le meilleur plan, quand on n'a pas de plan, c'est de compter sur FarFade pour faire quelque chose d'indiciblement absurde et aléatoire.
FF (léchouillant les murs) : Vous allez voir, je vais flageller mentalement GlaDYS à distance ! Et les seiches me respecteront enfin !
Rena : Je crois que je vois ce que vous voulez dire.
Derich : Ah bon ???
MA : Vous comprendrez avec le temps, Derich. Maintenant, permettez-moi de vous demander ceci : vous êtes un savant bidouilleur qui se respecte, vous devez donc bien avoir dans vos sacoches un produit dopant mutagène, expérimental et aléatoire ?
Derich : Oui et non. Mon philtre dopant est expérimental, mais mon sérum mutagène aléatoire est parfaitement au point.
MA : Je prendrai les deux, merci. D'autres contributions ?
ArchN : J'ai de l'engrais "vitalité céleste", je ne sais pas si ...
MA (ajoutant l'engrais au mélange) : Je prends !
Rena : Euh ... Le type dont j'ai récupéré l'accoutrement avait cette flasque d'alcool très frelaté en poche ...
MA : Dans la soupe !
BoB : De l'huile pour armure ?
MA : Pourquoi pas, ça ne peut pas faire de bien ...
ArchN : Un jus d'agrumes hydratant et détoxifiant ?
MA : Surtout pas. On rebouche, on agite, et pour ce qui est de l'effet, on s'en remet ... à la chance. Wink

Fin de ce flashback favorisant l'ego de Matthias la compréhension de l'action.

FarFade, à présent une grosse masse de chair beige, flasque et pulsante, émettait un rire fou et gargouillant par un orifice invisible.


FF : Muahaha ... Je sens la mitose ... la mitose ! Préparez-vous pour 6,55957 fois plus ... DE POULPE !
L9 : An0malie déteCTée ! #nsfw

Avant que ses algorithmes tactiques aient pu lui fournir une réponse appropriée à cette indescriptible situation, L9 fut happée par quatre tentacules à ventouses et tractée au cœur de la masse de céphalopode qui persistait à enfler. Deux bras armés de scies circulaires en émergèrent brièvement, avant d'être arrachés par de gros tentacules qui se régénéraient.

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: EsPaCe L

Message par nécroX le Mer 24 Fév - 21:58

Le spectacle de deux pieds robotiques dépassant d'un sac de noeuds constricteurs et gluants, accompagné de bruits de bec attaquant le métal, ne parut pas plaire à GlaDYS.

GlaDYS : In4CcePTaB1e. Pr0tOc0Le T3mPuRa ! #killitwithfire
L9 (vocodeur étouffé par des ventouses) : Action insuffisante pour contrer la régénération. Targeting system offline, son encre aveugle mes senseurs (inexplicablement).
FF : Ha ! C'est qu'elle est pleine de métaux lourds ! Je savais que boire l'eau du fleuve me rendrait plus fort !
L9 : Envoi d'un signal de dEtr3sSe. Mayday. MaYdAy.
GlaDYS : Evil or Very Mad  AssuM1ng dir3cT CONtr0L.

Perchée sur un gros tuyau courant sur le mur, où l'avait (rudement) déposée son échappée pyropropulsée, Keira profita de la confusion pour apprécier la visibilité (réduite par la fumée, le décor, le mollusque ...)

Ariek : /Je ne vois que les machines qui crépitent et le poulpe qui poulpite ... Aucun signe de notre flirt pétochard et de son camarade bricolo./
Keira : L9 et GlaDYS ont l'air d'avoir d'autres calmars à fouetter. Profitons de la confusion pour venir en aide à des compagnons plus utiles.

La jeune fille s'avança le long du tuyau, cramponnée à des câbles, en direction de la plate-forme où l'Archange Nain et BoB laissaient encore échapper de petits filets de fumée.

Plus près du sol, s'éloignant du triste sort de L9, Matthias sortit nonchalamment de l'ombre, kekkaï de dissimulation restauré, avec sur les lèvres le petit sourire de celui qui est trop bien élevé pour se high-fiver tout seul.


MA : Encore une fois FarFade passe mes espérances. Je devrais pouvoir disrupter l'emprise de GlaDYS sur Artemis avant qu'elle ne retrouve ma traaaaa ...

Le gentleman s'immobilisa soudain, la main levée dans une amorce de passe magique, le visage inexpressif, les yeux dans le vague.

Ariek : /Encore un saut et on y est. Ca te ferait pas de mal de perdre un peu des cuisses, tu sais ?/
Keira : Va te f- Tulipe ! Matthias ! Attention ! Les Mainates !
MA : ...ace. Hmm ? Plaît-il ?

Le gentleman tourna rapidement la tête : les golems, immobiles, semblaient définir un périmètre englobant la masse de FarFade et sa propre position.

MA : Un cordon de sécurité ? Ils ne peuvent sentir directement ma pr-

Il remarqua, trop tard, délimitant un périmètre similaire au plafond, le reste des Mainates qui avaient alarmé Keira. Déjà les golems viraient au rouge ; des traits de magie les relièrent en deux octogones parallèles, tandis que des diagonales connectaient les Mainates du sol et du plafond, entourant Matthias et FarFade de rayons cramoisis.

MA : ... Oups ?
GlaDYS : AN7IPRI$MA !

Les parois du polyèdre de magie devinrent opaques, et tout l'espace qu'il contenait parut se contracter avant d'exploser dans un éclair pourpre qui secoua toute la salle.

L'attaque, une fois dissipée, laissa derrière elle un octogone calciné, rempli de débris noircis et méconnaissables de dispositifs de GlaDYS, et une gynoïde titubante finissant de se dégager d'une masse de chair carbonisée.

Matthias, hébété, eut tout loisir de contempler ce spectacle depuis la plate-forme au centre de la salle où les bras cuirassés de mailles de BoB l'avaient porté in extremis.


MA : ... Vous pouvez me reposer, maintenant. Je vous suis très reconnaissant de votre réaction fulgurante.
BoB : Le glapissement de la gamine m'a réveillé juste à temps. J'avais déjà vu une attaque de ce genre auparavant ; il valait mieux te sortir de la zone fissa pour que tu sois encore bon à quelque chose.
MA : Je me doutais bien que vous n'étiez motivé que par une froide raison, Ninjigen, rassurez-vous. Je n'ai jamais cru que vous m'aviez sauvé la vie pour autre chose que des considérations tactiques.
BoB : Et comment. Tu remarqueras que j'ai laissé crever Far- Eh !! Comment tu m'as appelé ???
MA : Very Happy
Njg : ... Damned ! Fichu lecteur d'auras ! Mon armure est censée me protéger contre tes entourloupes !
MA : Peut-être les dégâts infligés par les mines à concussion de L9 ont-ils diminué l'efficacité de votre armure. Ou peut-être est-ce la paire d'ailes (légèrement roussies) dépassant de sous votre cape, qui m'a mis sur la voie. Wink
Njg : Evil or Very Mad Ouais, eh bien je n'avais pas trente-six façons d'atteindre la vitesse nécessaire pour te récupérer et passer entre les rayons un centième de seconde avant ton décès douloureux et humiliant! A quoi tu rêvassais, d'ailleurs ? Ton sixième sens de fouineur ne t'a pas permis de voir venir le sort ?

Très bonne question, une explication s'impose pour tous ceux qui s'interrogent sur cette brève absence de Matthias. Transportons-nous brièvement dans le gymnase de l'Université.
Comme nous l'avons déjà dit, ce gymnase a une fréquentation quasi-nulle, garantie par le fait que Dewey Nightwitch est le coach sportif officiel de l'Université. (Sans parler de l'aversion bien connue des mages de tous niveaux pour l'exercice physique.)
Les haltères recouvertes de pointes et les machines à étirement beaucoup trop littérales incitent tout le campus à garder ses distances, ce qui en fait l'endroit parfait pour éviter d'être dérangé.
C'est donc logiquement que nous y retrouvons Gildas Alvensen, qui s'est introduit la nuit précédente sur le campus, et y a occupé les dernières heures à dessiner un entrelacs complexe de cercles de magie des échos.


GA (refermant la boussole qui lui permet de contrôler "Matthias" à distance) : Voilà les nouvelles instructions transmises. Tout repose sur mon cher frère à présent. Si tout se passe bien, cette étape sera encore plus profitable que prévu ...

Hou que tout ceci fleure bon le suspense. Mais chaque chose en son temps. Retour au repaire de GlaDYS ...

Njg (retirant son heaume) : Plus besoin de ça désormais, au temps pour l'anonymat. Au moins je peux arrêter de simuler un talent moyen à l'épée et un intérêt pour la vie de mes compagnons.
MA : Vous feigniez un intérêt pour nos vies ? Votre jeu d'acteur devait être trop subtil pour moi. Mais que faites-vous ici incognito ?
Njg : On règlera tout ça plus tard ... :batte:
GlaDYS (matérialisant son avatar-orbe à leur hauteur) : Sujet Sygmato. Votre participation au test F1N4L est inespérée.
Njg : Oui, c'est inespéré que quelqu'un boucle enfin cette aventure idiote. Je vais pouvoir me donner à fond et prendre ma revanche sur ce ramassis de galdwyneries.

Pendant ce temps, Keira tentait de ranimer l'Archange Nain. Ayant remarqué une flasque à sa ceinture, elle s'efforçait de trouver un orifice parmi toute la pilosité faciale, pour la lui faire avaler ou au moins inhaler.

ArchN : Kof ! Kof ! *snif* De la citronnelle ?
Keira : Pardon ! je croyais que c'était de la gnôle !
Ariek : /Ok, je retire mon idée de lui en piquer une rasade./
ArchN : Il n'y a pas de mal, j'aime l'odeur de la citronnelle au petit matin ! *snap* Mais pour se remettre d'aplomb, une bonne chope de BAN est plus indiquée. *glou glou* Ah, ça va mieux. A l'ouvrage ! Qu'ai-je manqué ?

Au sol, L9 s'efforçait de remboîter l'articulation de son épaule gauche, dont le bras broyé pendouillait. De multiples marques de constriction et des lacérations parcouraient son blindage.

L9 : Diagnostic ... Dégâts étendus. Défaillance multi-systèmes. Intégrité compromise. Sans parler de l'odeur de marée. Auto-réparation requise d'urgence ... Temps d'attente ...

Un bloc de chair de calmar calcinée se craquela non loin, puis éclata comme du pop-corn, révélant à l'intérieur, dans un nuage de vapeur, FarFade, revenu à son apparence originale.

FF : Ftaghn alors ! Mon avatar a été anéanti en pleine croissance ! Les métaux lourds seraient-ils en fait mauvais pour la santé ?
L9 : Alerte de proximité. Menace (???) détectée.
FF : Hey ! J'entends tes points d'interrogation grâce à mes sens psioniques, résidu de Titanic ! Sache que ce que tu viens de voir n'était même pas ma forme finale !

Dans le même temps, sur la plate-forme, la discussion entre GlaDYS et Ninjigen se poursuivait ...

GlaDYS : Galdwyneries?
Njg : Je sais que tu es censée être un genre de clone bâtard raté de Roger, mais en fait, tu me fais davantage penser à cette bonne vieille loupiote. La pseudo-curiosité expérimentale, le besoin de s'écouter parler, l'ego si vaste que c'en est touchant, la frustration devant l'inévitable échec ... Que de mauvais souvenirs. Du Galdwyn dans sa pire période. Vous avez même les mêmes jouets. *pointe vers la salle en général et L9 en particulier* Et sérieusement, c'est quoi ce remake foireux d'Icosaedra en changeant juste la forme ?
GlaDYS : Au diable les polyèdres réguliers. La régularité est EnNuyeU$e.
Njg : Ce n'est pas la seule chose ennuyeuse ici. Bon, Matthias, pour la suite, je propose que le plan devienne "tout le monde se pousse et me laisse être la bête de guerre tropissime que je suis".
GlaDYS : Je n'ai r1en à voir avec D4rkyl. Ma pErFec710n est née de ses 1mPerfeCti0nS. Plu$ qu'une PoRte à 0uVriR et je $erai L1bRe, liBRe de ces LiMiTes !
Njg : Oui oui, l'auto-justification geignarde est parfaite aussi, j'ai vraiment l'impression de me faire un match retour contre Galdwyn. J'imagine que je devrais être reconnaissant pour cette opportunité de régler les comptes. Aah, la catharsis par la violence, ma préférée. Tu as de la chance d'être intangible, mais ce n'est pas le cas de tout le monde. Vais-je commencer par finir L9, ou massacrer directement le peau-verte pour fiche tout ton plan en l'air ?
MA : Doucement, Ninjigen. Artemis est sans nul doute protégé contre les attaques directes. Sans compter que le déverrouillage du bunker joue également en notre faveur. Nous devons juste nous assurer que quand il s'ouvrira, nous serons en position tactique de l'exploiter avant GlaDYS.
Njg : Va pour L9, alors. Je vais nous faire de la place pour le plat de résistance. rire
MA : Vous n'avez pas oublié notre promesse de la secourir, n'est-ce pas ?
Njg : Oublié, non ... Réprimé, peut-être un peu.
GlaDYS : VouS ne c0mpr3neZ R1en. Ma log1quE eSt 1nDiscu7abLe.

Au sol, FarFade, cramponné de toutes ses ventouses au dos de L9, jouait des pinces dans tous les câbles qu'il pouvait atteindre.

FF : ... et tchic et tchic et tchac ! J'ai des bonus contre les conserves, car je suis le champion des sardines ! Leurs alevins bulleront des chansons sur moi quand je leur dirai comment je t'ai poulpé la face !
L9 : AssuM1ng dir3cT CONtr0L.

Même FarFade ne pouvait pas ne pas remarquer que la gynoïde s'était mise à vibrer de tout son corps parcouru d'énergie. Sa tête, retournée à 180°, le toisait de ses capteurs optiques rougeoyants. La même lueur jaillissait d'un canon dangereusement proche de sa grosse tête de décapodnain.

FF : Euh ... Poulparlers? What a Face

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: EsPaCe L

Message par nécroX le Mer 24 Fév - 22:21

A la dernière seconde, L9 leva son arme pour tirer vers l'ange qui plongeait vers elle sabre au clair. Ninjigen esquiva, et réapparut au-dessus de la gynoïde.

Njg : Attaque du dragon céleste !

Son attaque en piqué, prolongée par une frappe de ki verticale, trancha L9 en deux.

... et ne laissa pas indemne FarFade, toujours collé à son dos.


MA (toujours sur la plate-forme) : FarFade ! Mon précieux générateur de chaos compagnon !
FF : Haha ! Je suis un organisme supérieur ! Les décapodnains ont, comme tous les poulpes, huit membres et trois coeurs ! N'ayez crainte, il m'en reste un de chaque ... :kaput: civière

Njg : Une Scape Doll, hein ? On dirait que je vais moins m'ennuyer que prévu ...

En effet, la carcasse découpée s'était volatilisée, et la véritable L9/GlaDYS flottait à mi-hauteur, en mode Thunderhawk, des éclairs d'énergie pourpre jaillissant de toutes parts pour alimenter sa régénération.

Dans leur coin ...


Keira : BoB a des ailes ??? ... Hé mais ... Dites, je ne l'ai croisé qu'une fois, mais ce ne serait pas ce Ninjigen quelque chose ?
ArchN : Saperlipopette, c'est exact ! BoB était Ninjigen ! C'est mon premier événement sportif qui se double d'une soirée déguisée !
Keira : Entre vous, lui et Rena, on dirait que beaucoup de monde avait des choses à cacher ...
ArchN : Allons-nous l'aider à mettre hors jeu mademoiselle L9 ?
Ariek : Oh que oui. Je n'ai plus d'épées, alors il va falloir forcer sur la blastation pure. Ca me manquait. Twisted Evil D'autant que je dois brûler des calories, j'ai tendance à me bourrer de chocolat ces derniers temps pour éviter de penser à Re-
Keira :-eeééégler ... mon ardoise ! A la Taverne !
ArchN : Ouch. Comme je vous comprends, personne n'aime penser à ça.
Ariek : /Laughing Bien rattrapé, fillette, mais tu devrais me laisser reprendre la main, je suis meilleure que toi pour les feux d'artifice./
Keira : /ARRETE DE DIRE N'IMPORTE QUOI SI UN JOUR TU SORS DE CE CORPS JE T'ETRIPE SALE PETUNIA /

L9 lâcha une volée de missiles à tête chercheuse sur Ninjigen, qui entreprit de les semer en volant en rase-mottes entre les blocs de machinerie, tout en esquivant ou parant les tirs dont la gynoïde, à nouveau en mode "batterie de DCA", continuait de l'arroser.

Njg : Grmmbl ... Impossible de souffler ... OH MATTHIAS ! Soyons clairs, je n'ai pas besoin d'aide, mais si tu pouvais l'empêcher de mitrailler une demi-seconde, ça simplifierait l'approche !

Matthias ne réagit pas à l'interpellation. Il était fort occupé à tracer de longues séquences de runes bleues, qui étaient au fur et à mesure absorbées par sa boussole.
C'est pour aider le groupe plus tard ?
A ce stade, Kévin, il est encore possible de benoîtement penser ça ...

La diversion espérée par Ninjigen vint donc d'une autre direction : six gros tonneaux se matérialisèrent subitement au-dessus de L9, qui esquissa une manoeuvre d'évitement ... Mais au moment même où les fûts passaient à sa hauteur, un sextuple rayon ardent les frappa, déclenchant une explosion massive dans laquelle fut prise la gynoïde.


Njg (éliminant les derniers missiles d'une frappe de ki et remontant en chandelle) : Joli feu de joie ! Merci pour l'ouverture !
ArchN : De rien Sad Tout ce bon alcool sacrifié, ça me fait mal ... Mais mademoiselle Keira est parfois très intimidante.
Ariek : Oh arrête de chouiner, l'alcool c'est fait pour réchauffer l'ambiance ! Et c'est ce que j'ai fait, non ?

La majorité de son artillerie lourde ayant été détruite par l'explosion, L9 déploya ses Twin Photon Blades pour bloquer in extremis la charge aérienne de Ninjigen. Un fantastique duel d'escrime aérienne s'engagea; grâce à la maniabilité supérieure des Photon Blades par rapport à la Chainsaw, L9 parvenait à tenir la cadence surhumaine de Ninjigen.

Ariek : Ils bougent trop vite, je les vois à peine ... Je vais devoir passer aux attaques de zone ! Chouette !
ArchN : Evitons ça, si vous le voulez bien. Je pense plus judicieux de nous défouler sur ces câbles, qui m'ont l'air de vouloir affecter l'issue du combat !

En effet, de toutes les parois des câbles rampaient comme des serpents, pour entraver Ninjigen ou booster L9. L'Archange Nain prit son envol, une cisaille taille-haie en main, tandis qu'Ariek les allumait à coups de boules de feu.

Njg (en plein duel) : Pas mal ... Avoir GlaDYS aux commandes te booste, mais tu n'as pas la vraie maîtrise. Peut-être que si tu te concentrais un peu plus, au lieu d'essayer de gérer trente-six choses en même temps ?
L9 : Scanning ... Le sujet Sygmato n'est pas chargé électriquement, ce qui explique sa vélocité sub-0ptim4Le. Traces résiduelles de dommages internes d'origine électrique.
Njg : Tu m'as percé à jour ... A mon tour de te percer !

Déviant d'un coup de sa rondache le bras de L9, l'ange déchu darda sa lame vers la plaque pectorale de son adversaire ...

Un instant avant l'impact, une décharge électrique jaillit de la Photon Drop qui s'y trouvait logée, remonta le long du cimeterre et se répandit dans le corps de Ninjigen. Parcouru de douloureux spasmes, il ne put bloquer le double coup de taille de L9, dont les Photon Blades tracèrent deux entailles sanglantes dans son plastron.


Njg : Pétunia de chérubin soprano de tulipe ! L'électricité ne passe toujours pas ... Alors comme ça tu veux la jouer sournoise ? Ca me va !

Il entama une nouvelle passe d'armes, esquiva un éclair pourpre venu du plafond, para une nouvelle attaque double ... Et la lame de son cimeterre s'enroula soudain comme un fouet autour des Photon Drops et des poignets de L9. Ninjigen bondit en arrière, battant des ailes, arrachant ses armes (et quelques phalanges) à son adversaire.

Njg : Cimeterre de Désarmement, Mesdames-Messieurs ! Une exclusivité Pkmaster Holymetal, activable jusqu'à trois fois par jour ! Votre adversaire sera forcé de lâcher son coupe-choux s'il ne veut pas perdre la main avec ! Offre trop limitée pour les pauvres mortels que vous êtes, mais que ça ne vous empêche pas d'admirer.
L9 (convertissant son bras en canon) : J3 NE SU1$ pAS M0RTeLL3.

*BLUE BURST*

L'éclat du tir dissipé, permit de voir Ninjigen, tenant d'une main son cimeterre enroulé autour du bras-canon de L9 proprement tranché, et pointant de l'autre main sa Dague d'Absorption (lame chargée d'énergie bleue) sur la gynoïde manchotte.

Njg : héhé Ne me dis pas que tu avais oublié que ce joujou existait ? Franchement ! Je déteste me répéter, mais bon : Dague d'Absorption, Mesdames-Messieurs, exclusivité Pkmaster Holymetal, neutralise toutes les attaques énergétiques des grosbills et permet de les leur renvoyer en pleine face cf démonstration ci-joint ...

*BLUE BURST*

L9 (pointant son autre bras, lui aussi converti en canon et fumant) : ... AtTen7i0n : cap4cité lim1téE à UN3 AtTaqUe.
Njg (fortement cramé, dague toujours chargée) : Exact. Ca me revient, c'est pour ça que j'avais arrêté de m'en servir ... :kaput:

Et il chut vers le sol où il s'écrasa lourdement.

L9 tourna son regard écarlate vers Ariek et l'Archange Nain, qui s'efforçaient toujours de contenir l'hostilité du décor.


ArchN : Attention, mademoiselle Keir-

Un faisceau de câbles se saisit de lui et commença à l'électrocuter. Ariek eut tout juste le temps de plonger de la plate-forme avant que celle-ci ne soit vaporisée. Elle se réceptionna d'une roulade ... et s'aperçut trop tard qu'un cercle magique venait d'apparaître autour de son point d'atterrissage. Prise dans un champ paralysant, elle ne put que pousser des jurons non reproductibles ici.

L9 vint se poser devant sa captive, arme chargée et pointée sur elle.


L9 : Tout est beaucoup plus simple quand je suis libre de me C0NceNtreR. Il n'y a pas de test sans un environnement parfaitement cOnTrôLé, n'est-ce pas? #rocksfalleveryonedies
Ariek : Hmm ... Très juste, et quelle est la syllabe en commun entre "concentrer" et "contrôlé"?
Keira : /Baisse d'un ton, Ninjigen l'a provoquée et regarde comme ça lui a réussi !/
L9 : Inutile d'espérer le secours du sujet Alvensen. La plate-forme qu'il occupe a été rEcoNfiGuréE-
Ariek : Encore cette syllable?! Serait-ce un signe ?
L9 : -avec les enchantements d'illusion des premiers tests. Pour le sujet Alvensen, le duel entre L9 et le sujet Sygmato est toujours en cours. Il n'a pas remarqué la légère distorsion de réalité. Sa distraction lui vaudrait plusieurs MauVai$ p01nTs si nous étions encore au stade des tests notés.
Keira : /pale C'est pas vrai ! Il ne reste que nous ? On ne peut pas l'affronter seules à seule, il nous faut du renfort !/
Ariek (rassemblant son énergie) : Faudra bien qu'on s'en sorte ! Avec les deux au tapis, le nain à plumes qui rôtit et Matthias qui rêvasse, sur qui veux-tu compter ? Rena a détalé avec Derich en disant "je reviens bientôt" ... Rolling Eyes
Keira : /... ce qui veut bien dire qu'on n'est pas près de le revoir ... No/
Rena : Baisse cette arme et éloigne-toi immédiatement de Keira, abomination !
Ariek :/Euh ... Il vient vraiment de surgir d'une allée entre deux machineries, pour voler à notre secours ? Torse nu ? Ou tu as encore trop fait chauffer notre imagination ?/
L9 : J'espérais bien que l'appât vous attirerait au grand jour, m'évitant ainsi de vous courir après. Vous êtes le seul par4mètre 1ncontRôlé de cette série de tests.
Rena : On me redoute, n'est-ce pas, GlaDYS ? Et avec raison ! En effet, je suis l'atout mystère de l'équipe ! A présent, fais ce que je dis et-
L9 : ... En fait je m'adressais au sujet Derich dont je capte visuellement la présence derrière vous, sujet Darklight.
Rena : ... Ah. Au temps pour moi.
Ariek : /Derich n'est pas torse nu, lui. Ce n'est peut-être pas un de tes fantasmes, après tout./
Keira : /La ferme ! Je n'ai jamais imaginé Derich torse nu ! ... Et Rena non plus, d'aill-LA FERME !/
L9 : Vous, sujet Darklight, n'avez à aucun instant échappé à mes senseurs magiques. Vous retrouver n'aurait posé aUcuNe difficulté. J'ai suivi toutes vos courses en rond tel une souris paniquée, et chacune de vos futiles manipulations. En vérité, mes analyses vous attribuent le score le plus baS du groupe pour ce qui est de la dangerosité. Et de l'1ntéRêT.
Rena : Vous ... vous m'étonnez.
Keira : /... Pas moi./
Rena : Peut-être avez-vous omis de prendre en compte mes nombreuses classes de prestige ? Je peux vous les énumérer !
L9 : Rejeté. Vous allez assister à la place à l'exécution du sujet Trent, et serez ainsi avec le sujet Derich les cobayes d'une très brève expérience psychologique avant votre subséquente Dés1nTégRaTi0N.
Rena : NON !

Avec l'énergie du désespoir, il s'élança sur L9 en une tentative de tacle qui la fit à peine vaciller. Elle le repoussa d'un coup de canon au creux de l'estomac, et se retourna vers Keira ...
... qui n'était plus là. Derich avait profité de la diversion pour foncer dans le cercle magique (sans être affecté), en faire sortir Keira, et détaler à toutes jambes avec elle.
Avec un bipement de rage, L9 se retourna vers Rena, qui filait à son tour ...


Rena : Derich ! MAINTENANT !

Sans cesser de courir, Derich pressa l'interrupteur d'un gadget qu'il tenait à la main. En réponse, quelque chose se mit à vrombir dans le dos de L9 ... Un boîtier qu'y avait collé Rena lors de son tacle désespéré.

L9 : #clevergirl

De toute la pièce, des objets en métal (boulons, pièces de machinerie, bouts de câble ...) se mirent à glisser, puis à voler vers L9, venant se coller à elle jusqu'à la recouvrir et l'immobiliser.

Rena, traînant Ninjigen et FarFade, retrouva Derich et Keira derrière une machine peu éloignée de l'emplacement de Spade.


Rena : Il vaut mieux les mettre à l'abri pour la suite.
Keira : Qu'est-ce que c'est que ce truc ?
Derich : Un ferro-polarisateur semi-sélectif ! Je viens de le bidouiller avec les moyens du bord.
Keira : ... Suspect
Derich : Un magnétiseur. C'est un appareil qui rend L9 magnétique.
Rena : C'est pourquoi j'ai dû abandonner mon haut. Il était rempli de protections métalliques et de kunai.
Ariek : /Ah, tu n'es donc pas en plein trip de fanservice. C'est l'univers qui l'est./
Derich : Le champ d'aimantation n'est pas très étendu, mais Rena et moi avons passé ces dernières minutes à polariser des bouts de métal un peu partout dans la pièce, ce qui les a rendus plus sensibles et ... voilà le résultat.

Là où se trouvait L9, on pouvait à présent observer une concrétion de ferraille qui en d'autres dimensions aurait pu passer pour une oeuvre d'art.

Keira : Ca va durer longtemps ?
Derich : Oh ! Non.
Rena : Mais nous n'avons pas besoin que ça dure plus longtemps. Voyez-vous, ma chère, chaque objet que Derich a aimanté a également été marqué de ma rune personnelle. Il y en a des centaines ... Et c'est à mon tour d'user de ma télécommande. Sans vouloir vous commander, je crois que nous allons avoir besoin d'un de vos boucliers de feu si nous ne voulons pas être pris dans l'explosion ...

Rena, le doigt sur sa bague, regarda avec un léger sourire l'expression hébétée de Keira, vite remplacée par le sourire carnassier d'Ariek et le rugissement de la pyrokinésie. Puis il pressa le chaton.

Toute la masse de métal emprisonnant L9 explosa d'un coup dans une vague de chaleur et de schrapnel (Matthias et l'Archange Nain, heureusement pour eux, étaient suffisamment en hauteur pour y échapper). Ariek, avec un hurlement de joie sauvage, augmenta la puissance de son bouclier de flammes, abritant ses compagnons de tout dommage (autre que les cloques causées par la chaleur dudit bouclier).

Quand la fumée retomba, tous virent L9, démembrée, d'un noir de charbon, déformée à en être méconnaissable, vaciller et s'abattre.


L9 : ReLe@siNg C0n7roL ...
ArchN (voletant vers eux, lui-même très très cuit, et la barbe hérissée par l'électricité) : Bien joué, mes amis ! On dirait que vos actions ont quelque peu secoué GlaDYS. Elle a perdu le contrôle des câbles qui me torturaient, me permettant de m'échapper ! Bravo et merci !
Keira : Oui, Derich, vous êtes arrivés à temps. Merci pour cette idée brillante, et ce bricolage impressionnant.
Derich : Je suis plutôt fier du "bricolage", c'est vrai, mais je n'ai fait que suivre les instructions de Rena. C'est lui qui a combiné la stratégie.
Ariek : /Shocked Tu bluffes, martre honnie !!!/
Keira : C'est ... c'est vrai ?
Rena : Je vous avais dit que j'avais un plan, et que je reviendrais. Je suis revenu. Smile
Keira : Vous avez dit la vérité ...
Rena : Wink Ca m'arrive.
Keira : ... Eh bien ... Merci,  alors ... De m'avoir ...  Enfin, pour tout ça ... Embarassed Et ... Et voilà Matthias ! Matthias qui arrive ! Parlons de lui, plutôt !
Rena : Toujours le timing idéal, celui-là. :ahlala Alors Matthias, on se fait piéger comme un bleu ? On a fini par sortir de son illusion ?
MA (titubant et se massant la tête) : J'ai honte, je le confesse. GlaDYS s'est montré plus rusée que moi en introduisant des illusions dans un combat qui paraissait basé uniquement sur le choc frontal, et en limitant les altérations de mes perceptions au minimum. Je devais être distrait ... Et j'ai été dupe jusqu'à cette explosion, qui a disrupté l'illusion ... en jetant à bas ma plate-forme. La chute fut rude à plus d'un titre ...
Rena : Désolé pour ça Very Happy
MA : Ne vous excusez pas, je ne peux m'en prendre qu'à moi-même. Il semble que cet endroit ne soit pas bon pour ma perception des auras, ma vigilance est défaillante ... scratch  Mais on ne m'y prendra plus !
GlaDYS : En effet, utilisateur Alvensen. Pour la bonne raison qu'il ne sera plus fait usage d'illusions.
Rena : C'est exactement ce que dirait un illusionniste.
GlaDYS : L'heure n'est plus aux tests. Bien que vos faibles enveloppes organiques puissent toujours être occasionnellement divertissantes, elles ont désormais perdu toute uT1LiTé.
Derich : Vous voulez dire ...
MA : ... que la séquence de déverrouillage du bunker est terminée, et qu'elle n'a donc plus besoin d'Artemis, ni d'aucun pantin humanoïde.
GlaDYS : PréCi$éMeNt. Twisted Evil


Dernière édition par nécroX le Jeu 5 Mai - 20:42, édité 1 fois

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: EsPaCe L

Message par nécroX le Dim 17 Avr - 13:45

Tous se tournèrent vers le pan de mur dépourvu d'appareillages de GlaDYS et couvert de cercles de magie bleus ; ceux-ci tournaient maintenant à toute vitesse, de leur propre chef, et s'éteignaient l'un après l'autre.

GlaDYS : Comme vous le voyez, la procédure est lancée, et le sujet Ûmfrebog est désormais privé de mon emPrIse … et de ma pRotEct10n.

Spade : Mes bras étaient retombés le long de mon corps, et mes mains avaient regagné l'obscur confort des poches de mon trench-coat. Je n'avais plus rien à faire : les runes de magie dansaient leur ballet final. Dans le même temps je sentis quelque chose quitter mon esprit d'un coup, comme un chat de gouttière qui a fini de jouer avec sa proie ; et ce rat crevé qui me tenait lieu de cervelle, livré à lui-même, put enfin respirer, avant de se souvenir qu'il était plutôt un poisson et qu'il avait besoin d'une bonne dose d'élément liquide pour respirer à son aise.

… La vache, toutes ces embrouilles n'arrangeaient pas mes métaphores. En tout cas, j'étais à nouveau libre de mes mouvements ; j'en profitai pour me retourner, résigné à tout affronter. Il s'avéra que je n'avais à affronter que les regards de cinq pékins. Je connaissais leur expression, je l'avais déjà vue plusieurs fois à l'époque où j'étais flic : c'était le genre de tête que faisait un suspect quand je lui annonçais qu'il allait être fouillé par un gobelours des CRS (les Ceusses qui Rétament les Sagouins). Un peu comme de l'appérho … arpérenr … aprrého … mais en pire. Les intimidais-je à ce point ?
Ariek : Rêve pas, cloporte, ce qu'on regarde c'est le mur derrière toi : il est en train de se volatiliser magiquement. Tu devrais en faire autant.
Spade : La réplique avait filé comme une flèche acérée. Les femmes sont bien toutes les mêmes, pensai-je. Il leur faut plus qu'une catastrophe magique pour laisser le sarcasme au vestiaire.
GlaDYS : Tous ces combats n'étaient qu'une diversion pendant que le sujet Ûmfrebog finissait de déverrouiller le bunker.
ArchN : Euh … Mais en fait nous voulions l'ouvrir également, non ? Si j'ai bien suivi ?
Ariek : Là, il a bon. Donc le petit ton « échec et mat les cocos » est un peu prématuré, surtout pour quelqu'un qui vient de se faire ruiner sa pièce maîtresse …
GlaDYS : Filons la métaphore. Puisqu'aucun pion en jeu n'a plus d'intérêt, je peux bAlaY3r le plateau, et rafler la mise.
ArchN : Je ne crois pas qu'il y ait de mise aux échecs … ?
Spade : Les métaphores, c'est comme les alcools, pensai-je sentencieusement. Tentant, mais quand on débute, mieux vaut éviter les mélanges.
GlaDYS : SIL3nCE! J'aurais dû maintenir mon emprise sur ses fonctions verbales … Jusqu'au bout vous aurez tous été de très mAuVa1s $uJeTs. Dès lors que le bunker est à portée, tout le reste devient sans importance et est rerouté dans la catégorie D0mM4gE coLlaTéraL. #gameover #youlose

L'éclairage changea brutalement. Le groupe leva les yeux …

Rena : Qu'est-ce que c'est ? Ça masque tout le plafond !
ArchN: On dirait un peu un de ces cercles « Magic Gunner » de Galdwyn, non ? Mais couleur lilas. Et beaucoup plus gros. Et agrémenté de plus petits cercles. C’est assez joli, en fait.
Derich : Si je lis bien le tracé de ces cercles, c'est une attaque énergétique imminente …
MA (dégainant son fleuret bleuté) : Vous lisez bien.
GlaDYS : Au cas où vous vous poseriez la question, utilisateur Derich, ça risque de piquer un peu, résistance magique ou pas.
Derich : Je ne sais pas pourquoi, j’en étais sûr … No
ArchN : On ferait mieux de l'esquiver, j'imagine ?
Derich : Ce cercle couvre toute la salle ! Il n'y a nulle part où l'esquiver !

Comme pour appuyer son propos, deux murs de flammes noires surgirent brutalement pour bloquer, l’un l’entrée de la salle, l’autre l’étroit passage nouvellement ouvert vers le bunker.

Spade : C’est alors que mes yeux tombèrent sur un corps noirci mais encore reconnaissable. Je sentis un coup sourd dans ma poitrine. Je le savais, pourtant, que je portais malheur aux femmes … Celle-ci ne faisait pas exception. Peut-être que l’univers-
Ariek : MAIS ON S’EN TAPE !!! C'est pas le moment !
Rena : Matthias, il va nous falloir un kekkaï, et un bon ! Matthias ? … Pétunia, c’est bien le moment d’avoir encore une de ces absences !
Derich (palpant la poche de poitrine de son manteau) : Groupez-vous autour de moi ! Je n’aime pas me servir de ce truc, mais je vais devoir retirer complètement la magie de l’équation …
MA : N’en faites rien, surtout !
LRDG : Hein ???
GlaDYS : Trop tard. #IMFIRINGMAHLAZER

La luminosité des cercles au plafond atteignit son paroxysme, devenant aveuglante, et tomba sur eux dans un fracas de fin du monde.

Aucun membre du groupe ne put donc vraiment voir ou entendre Matthias brandir au même instant son fleuret au-dessus de leurs têtes dans un vaste mouvement circulaire, son autre main crispée sur sa boussole, tandis que ses lèvres articulaient les mots : « les jeux sont faits, rien ne va plus ».

A mi-hauteur de la pièce, comme un rayon de soleil qui aurait traversé du verre coloré, les colonnes d’énergie changèrent brutalement de nature ; et c’est un flot de lumière noire qui s’abattit sur nos aventuriers, ponctué de flashes multicolores intermittents.


Keira (rouvrant les yeux) : On n’est pas morts ?
ArchN : Je dirais que non. A moins que ce ne soit à nouveau soirée Macumba Night au Paradis des Nains, mais la première fois n’avait pas été un succès.
MA : Que ceci vous apprenne, Rena, à faire la différence entre un moment d’absence malvenue et un instant de concentration stratégique. Jeune homme de peu de foi. Derich, lui, a su me faire confiance et retenir son geste.
Derich : Oui, enfin, j’étais surtout trop estomaqué par votre demande absurde pour réagir.
MA : Peu importe. Si vous disposez d’un moyen de bloquer la magie, c’est une chance, car voici venue l’occasion de l’employer, mon ami ! Cette attaque n’est qu’une énième diversion …
GlaDYS : Evil or Very Mad Pas du t0uT, j’essaie très $érieUsemeNt de vous AnN1HiL3R. *redouble de tirs*
MA : … le véritable objectif de GlaDYS est toujours les serveurs !

Tous suivirent du regard le geste de Matthias. La lumière noire faisait briller diverses choses d’un éclat irréel : le col de Matthias, les dents de Keira (comme Rena s’était empressé de le faire lourdinguement remarquer), les divers fluides vitaux gouttant du corps de FarFade, l’intégralité de la personne plutôt crasseuse de Spade … Mais on discernait aussi très nettement des rubans de magie s’allongeant furtivement sur les murs, droit vers l’ouverture de la salle secrète.

Rena : Il ne faut pas qu’elle pénètre dans le bunker !
Derich : Je m’en charge !

Le bidouilleur s’élança vers l’ouverture, extirpant en même temps son anneau de sa poche, et l’enfila au moment où il plongeait dans les flammes noires qui gardaient l’entrée. Celles-ci disparurent aussitôt comme une bougie qu’on souffle.
Derich avait battu les rubans de magie d’une seconde : leurs extrémités s’évaporèrent, et ils restèrent bloqués aux frontières de la sphère d’antimagie générée par l’anneau.


MA : Parfait ! Beau travail, Derich ! Le rayon de votre négation de la magie couvre l’intégralité du passage, qui est de toute évidence la seule brèche par où la conscience magique de GlaDYS aurait pu s’infiltrer.
Keira : Mais nous, rien ne nous empêche d’entrer et d’y faire ce pour quoi on est venus !
MA : Précisément.
Derich : Essayez juste de faire vite : l’anneau consomme mon énergie vitale, je ne peux pas maintenir ça plus de quelques minutes …
ArchN : On se hâte !
Rena : Un instant ! Quel est ce bruit bizarre ?

Les autres discernèrent à leur tour un son rythmé, à mi-chemin entre détonations et gargouillis, qui semblait suivre la cadence des lumières. Un mauvais tour de GlaDYS ? Sur leurs gardes, ils parcoururent la pièce du regard … jusqu’à tomber sur FarFade, étendu à leurs pieds. Le décapodnain mutilé avait repris conscience ; ses yeux globuleux suivaient les flashes colorés, et ses moignons de tentacules buccaux se soulevaient en rythme, en une série de sons indistincts et de geysers de postillons.

Ariek : … Je crois que ce machin veut communiquer.
MA : FarFade ? Grâce au ciel, vous êtes vivant. Euh …que faites-vous ?
FF : Je beatboxe ! Chpunk tschhh tschhh chpunk chpunk umm tchfrplfrplllp ! Kiffe la vague, kiffe le flot ! And I can live underwater-aha-aha-underwater … C'est le remix ! Tchflrpr chpunk chpunk chpfff ! Underwater, underwateeeeer ...

Le petit avorton se redressa en esquissant un pas de tecktonik, se rappela qu’il n’avait plus de pieds, glissa dans ses propres viscères, battit de son bras restant et s’étala.

LRDG :  Shocked
MA : … Où en étions-nous ? Ah oui ! Entrons dans le bunker sans perdre de temps !
Ariek : Rolling Eyes
GlaDYS : A$$EZ !!! Vous êtes plus dUrs à Tu3r que de la VerMine, et c'est une intelligeNce p4rasiTaire qui vous le d1t. Vous m’0bligez à puiSEr dans d3s réserVes d’énerG1e que je comPtaiS garder p0ur la pHase suivante du pLaN. #todaythelibrary #tomorrowtheworld Mais Pu1sque de touTe éviD3nce je ne pOurrai rien F4ire avanT dE vous av01r éliM1né$ …

Matthias, Rena, Keira et l'Archange, qui avaient commencé à courir, durent s'arrêter net : entre le seuil du bunker, gardé par Derich, et eux, une rangée de cercles magiques venait de se dresser. Ils s'apprêtèrent à les contourner, mais se rendirent compte que les cercles magiques se multipliaient autour d'eux et sur toutes les surfaces visibles, y compris le sol sous leurs pieds. De plus en plus nombreux et de plus en plus resserrés, jusqu'à ce qu'ils soient impossibles à distinguer et que tout, autour d'eux, brille d'un éclat pourpre uniforme, aveuglant et mortel.

Rena : J'ai un mauvais pressentiment …
ArchN : Une simple surenchère de l'attaque précédente ? C'est un peu du réchauffé, non ?
MA : La simplicité est parfois la clé du grosbillisme. Nous sommes bel et bien coincés.
Derich : J'arrive ! La zone d'antimagie vous protégera !
Keira : Restez où vous êtes !!! Si vous vous déplacez, GlaDYS pourra accéder au bunker, et ce sera pire !
Ariek : /Je vois pas comment .../
Keira : Il faut qu'on s'en sorte par nous-mêmes !
MA :
Rena : Euh … C’est encore de la concentration stratégique, ou vous êtes à court de mots autant que d’idées ?
MA : … à court. Damnation.
GlaDYS : EXPL0$AEDRA !
FF : Sérieux ? C’est tout nul comme n-

FWWWOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOMMM

Toute la salle n'était plus qu'un aveuglant amas d'énergie destructrice. La zone d'antimagie de Derich tenait la menace à distance, mais le simple contact de l'air surchauffé était douloureux. Il pêcha dans sa poche une paire de lunettes de soudeur et scruta désespérément la fournaise à la recherche d'un signe de vie, en vain.

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: EsPaCe L

Message par nécroX le Sam 14 Mai - 9:00

Hé bé, ça blaste sévère. Je suis content d'être intangible.

Qu'est-il advenu de nos héros ? Derich et sa jauge de PV en chute constante sont-ils le dernier obstacle sur le chemin de GlaDYS ? Voyons ça de plus près …


Rena : Et là, on est morts ?
MA : Toujours pas, apparemment.
Rena : Alors pourquoi c'est le noir complet ?
Ariek : Calmez vos terreurs nocturnes, je vais faire de la lumière. *fwoosh*
FF : Il fait toujours noir ! J'ai succombé à mes blessures, je le savais ! Si je meurs loin de l'océan, je vous hanterai pour les siècles des ans !
MA : *soupir* Vous avez les yeux fermés, FarFade.

A la lueur de la flammèche dansant dans la paume de Keira, nos amis regardèrent autour d'eux, cherchant la cause de leur survie aussi improbable qu'inattendue.
(Pour eux. Vous, je sais que vous trouvez les ficelles du scénar grosses comme des câbles de marine. Je vais vous dire : quand j'aurai une augmentation, on en reparlera.)

Ils constatèrent rapidement qu'ils étaient tous - Rena, Keira, Matthias, FarFade, le corps inanimé de Ninjigen, et même la carcasse de L9 que Spade portait au creux de ses bras, allez savoir pourquoi – serrés à l'intérieur d'une sphère constituée de troncs enchevêtrés, ou de lianes géantes. La structure tremblait sous l'impact incessant de la magie de GlaDYS. Au centre, enfoncé jusqu’à la taille dans le sol lui aussi constitué de vrilles grouillantes, l'Archange Nain concentrait ses pouvoirs de jardinier divin pour renouveler les haricots magiques plus vite que GlaDYS ne les incinérait. Il avait les sourcils froncés (très inhabituel chez lui) et suait à grosses gouttes, tandis que ses lèvres remuaient sans cesse, répétant à voix basse des mots de pouvoir angélique.


ArchN : J’ai des petits problèmes dans ma plantation, pourquoi ça pousse pas … J’ai des petits problèmes dans ma plantation, pourquoi ça pousse pas …
Rena : Pardon, Archange ?
ArchN : Un simple cantique génodique : la musique, comme chacun sait, aide les plantes à grandir, et toute bouffée de croissance est la bienvenue, je l’avoue … Au passage, si vous avez souffert de votre ramassage un peu cavalier par les vrilles de mes haricots, je vous fais mes excuses, mais il fallait vous regrouper et je manquais vraiment de temps pour demander votre permission.
Spade : Voilà qu’il s’excusait de nous avoir sauvé le cuir ! Ce petit barbu m’étonnerait toujours. Mais après tout, nous sommes tous pleins de surprises, pensai-je en regardant la fille-robot déglinguée au creux de mes bras … Pourquoi, alors que les plantes nous catapultaient pêle-mêle, avais-je eu le réflexe inexplicable de la rattraper ? Oh, je pouvais toujours me répéter que mon instinct de survie avait juste cherché le meilleur bouclier face à la canonnade magique. Mais je savais bien que ce n’était pas ça.
Une idée folle me traversa l’esprit : et si c’était la faute de ce drôle d'éclairage, mi-boîte de nuit mi-scène de crime, qui m'avait illuminé façon archon d’opérette ? Tout cet éclat, sur ma personne d'ordinaire aussi terne que peu reluisante, avait dû faire naître en moi d’absurdes pulsions d'héroïsme. Très irrationnel de ma part, je vous l’accorde, mais il faut dire que je ne suis pas souvent à jeun.
Enfin, tout ça devrait attendre de voir si je ne défunctais pas dans les dix prochains rounds. Je reportai mon attention sur le reste de la bande, qui ne m’avait pas attendu pour épiloguer sur nos maigres chances de survie.
MA : … oui, GlaDYS est probablement obligée de puiser en ce moment dans le cœur de son stock de mana (congratulons-nous d’être si durs à tuer) ; mais aux dires de la Conservatrice, la masse de magie qui la compose est telle que nous serons plus que trépassés longtemps avant qu’il y ait pénurie. D’ailleurs ni Derich, ni l’excellent Archange ne tiendront ce régime très longtemps. Donc non, nous ne pouvons pas « l’avoir à l’usure, cette salsepareille ».
Ariek : /Ca va, je demandais juste …/
ArchN : Rassurez-vous, Matthias, la BAN augmente mon endurance !
MA : Quelle BAN ? Pouvez-vous boire sans les mains ?
ArchN : Pas sans le casque à bière traditionnel des nains du clan Khûsek ! Je suis obligé de m’invoquer la BAN directement dans l’estomac. *snap* *gargouillis* Je n’aime vraiment pas faire ça, ça empêche de profiter de l’arôme ; mais cette épreuve de force avec GlaDYS requiert des buffs en continu. Ce n’est pas de la petite bière, c’est le cas de le dire !
Ariek : Allons, s’il plaisante, c’est qu’il peut encore tenir un peu. Du coup, on fait quoi ? On ne peut pas bouger tant qu’il pleut des gigawatts. Matthias, vous ne pouvez pas patouiller la réalité à nouveau ?
MA : « Patouiller la réalité » ? Votre foi en mes pouvoirs est flatteuse. Si j’en avais encore la force, je l’aurais déjà fait. Cette attaque est de bien trop grande ampleur.
FF (se faisant des pansements d’algues avec son bras restant) : Je trouve que vous exagérez la puissance de GlaDYS. Pour moi, c’est clair qu’elle est à bout de ressources. Y a qu’à voir comme elle a plus d’idées pour ses noms d’attaque ! « Explosaedra » ??? Sérieux ? Même cette andouille de BoB a plus de classe !
Njg : Gnnn … répète … un peu …

Ooh, regardez qui vient de réussir un jet de Constitution grâce à son colossal bonus d’ego.

Njg : Ha ha ha. Je suis quand même un ange, si déchu … que je sois. Je peux produire quelques onces … d’énergie positive. Qui a … gnnn … osé insinuer que je n’étais pas un parangon de martialité ?
FF : GlaDYS, quand elle t’a insinué un ultralaser dans la tronche. T’étais un sacré paravent de merci alitée, après ça. La loose ! Pire que Rena !
Rena : Qu’est-ce que j’ai fait ???
Njg : Je ne me laisserai pas insulter par une moitié de pieuvre emmaillotée dans des algues façon maki !!!
FF : LES ALGUES ONT DES PROPRIETES REGENERATRICES ET ELLES REEQUILIBRENT LES PEAUX GRASSES !!!
Keira : CA SUFFIT !!!!! Fermez-la !!! Ninjigen, je vous connais à peine, mais sans surprise, je ne vous aime déjà pas ! Et FarFade, tu sais ce que je pense de toi !
FF : Merci.
Njg : Merci.
Keira : Une fois de plus, je constate que les fiers représentants de D-City feront toujours passer la crâne imbécillité avant l’instinct de survie ! Vous êtes les deux estropiés du groupe, et si vous voulez être aussi inutiles mentalement que physiquement, libre à vous ; mais arrêtez de polluer la conversation et laissez les grands trouver un moyen de survivre, TULIPE !!!
FF : Jamais ! Plutôt mourir que d’être utile !
Njg : Rho, ça va, réfrène tes bouffées de chaleur, fillette. On a le temps, parler est une action libre. Une seconde, c'est L9, ce débris ? Je croyais qu'on devait y aller mollo ! Si j'avais su ...
Keira : RAAAAAAAAH !
ArchN : Prière de ne pas incinérer mon cocon végétal de l’intérieur, merci.
Rena : Ne faites pas attention à eux, chère Keira, nous allons trouver quelque chose.
MA : Polluer la conversation … pollution … hmm … les égouts !?! C’est ça ! J’ai trouvé !!!
Rena : C’est bien le moment de faire votre intéressant, Matthias. Il y en a qui réfléchissent !
MA : Je sais comment interrompre l’attaque de GlaDYS ! Cela nous laissera le temps de courir jusqu’au bunker.
Njg : Le bunker ? Vu la tournure des choses, vous ne voulez pas plutôt aller chercher du renfort ?
Keira : La retraite est coupée, et on ne peut pas abandonner le bunker ouvert. Derich garde l’entrée, mais il ne tiendra pas longtemps.
MA : Il empêche toute magie d’y pénétrer, nous y serons donc hors d’atteinte de GlaDYS le temps de réactiver les serveurs. Le bunker est notre meilleur choix. D’ailleurs, depuis quand battre en retraite est-il une option envisageable pour vous ?
Njg : Ah pardon, je disais que VOUS devriez aller chercher du renfort. En me laissant tranquille face à GlaDYS. Twisted Evil
Keira : Misère …
Njg : De toute façon quelqu’un devra rester ici. Si le bidouillard maigrichon est le seul obstacle devant GlaDYS, elle en fera du hachis en moins de deux. L’antimagie n’a jamais protégé des projectiles dans le buffet. Quelqu’un va devoir tanker.
Rena : Et vous êtes volontaire, peut-être ?
Njg : Qui d'autre ?
FF : C’est bon, je vous vois venir … Je vais le faire.
Rena : Si vous osez prétendre que vous avez un nombre de PV à deux chiffres, je veux bien avaler mon bonus de Bluff !
Njg : Au moins moi j’ai encore une armure sur le dos. Et j’ai dit que je me soignais à l’énergie positive.
MA : Très superficiellement. Et pourtant votre argumentation est juste … Ventrebleu, pourquoi n’emportons-nous jamais de potions de soins ???

L'Archange Nain s'interrompit un instant pour tendre un bras vers Ninjigen, et exécuta un claquement de doigts un peu différent de l'ordinaire.

Njg : *hips* Hé ! C'était quoi, ça ???
ArchN : Une cure de BAN intra-gastrique comme la mienne, pour un effet accéléré. Il y a un fort risque d'ulcère pour un non-nain, mais ça devrait vous donner un sacré coup de fouet. C'est un des trois piliers de mon régime requinquant complet des guerriers : bière à flots, cuisine riche à base de Mojettes du Maître Pétomane, esclaves elfes à baffer.
MA : Nous n'avons hélas le temps que pour la bière.
Njg : Et les elfes ! … Non ? Bon, d'accord ... Mais je suis sûr que l’équilibre diététique du régime s’en ressentira.
ArchN : Je vous ai donné la formule « boisson à volonté » : la bière du Paradis des nains va continuer à se déverser en vous sans que j’aie besoin de m’en occuper.
Ariek : Jusqu’à ce qu’il réclame une pause pipi en plein combat, ou qu’il éclate comme une outre.
Njg : Kesstadit ? C’est moi qui vais t’éclater, taffiole, viens me le dire en face ! drunken
ArchN : Vous voyez, ça fait déjà effet ! Un vrai petit bagarreur de taverne ! Peut-être qu’une tournée générale remonterait le moral du groupe ?
MA : Il vaut mieux que certains d’entre nous restent lucides. Ninjigen, GlaDYS va se concentrer sur vous ; vous vous sentez d’attaque pour protéger Derich ?
Njg : Evidemment. C’est elle qui devrait trembler : quand je suis bourré, je chante.
MA : Encore une fois merci, Archange, vos pouvoirs nous sauvent littéralement la vie.
ArchN : C’est bien normal, l’hygiène de vie est mon credo.
Spade : A force de se chamailler, ils ne remarquaient pas les signes, mais on ne la fait pas à un vieux routier comme moi. Le nain à plumes et à poils était au bout du rouleau à force de maintenir son bouclier de branches. Ce genre de pouvoir divin est fait pour être utilisé sur un claquement de doigts, pas maintenu à plein débit. Qu’il persiste, et il allait retrouver son guichet céleste, mais côté client. Enfin, s’il préférait sauver la face devant ses amis, ce n’était pas à moi de vendre la mèche.
Njg : Qu’est-ce qu’il raconte, le peau-verte ?
Ariek : Aucune idée, ça fait longtemps que j’ai arrêté d’écouter.
MA : Archange ?! … Votre aura a piètre mine !
Spade : Quelque chose avait dû mettre la puce à l’oreille de Matthias, mais quoi ?
MA : Maintenir ce cocon végétal est en train de vous vider ! Pourquoi ne pas nous avoir dit que vous faiblissiez ???
ArchN (avec un faible clin d’œil) : Parce que … nous sommes Grooth.
MA : Grooth ? Je ne comprends pas !
ArchN : C’est un antique terme nain d’amitié éternelle ou de fraternité. On pourrait grossièrement le traduire par « inséparables jusqu’à ce que tu me rembourses ». J’ai maintenant vécu pas mal d’aventures avec vous tous, et malgré nos dissensions, tous ici, nous formons un groupe.
Njg : Même moi, fier représentant du REVENS, partisan de l’extermination récréative des membres de Paix Verte ?
Rena : Mais ?! On n’interrompt pas les tirades émouvantes d’autrui, ruffian !!!
ArchN : C’est bien volontiers que j’ai dédié tous mes pouvoirs horticoles à la protection de ce groupe, le temps que vous réfléchissiez en paix à une tactique. Je savais qu’à vous tous vous trouveriez, les Darkamiens ont de la ressource. Wink J’ai juste … fait ma part.

Le visage du nain ruisselait de sueur ; la sphère de haricots magiques tremblait de plus en plus violemment, et des interstices brillant d’un éclat violet commençaient à s’y former.

ArchN : Ceci dit … si ladite tactique … est au point, on … pourrait peut-être … passer à la pratique ?
Rena : Bien sûr ! Tenez bon quelques secondes encore, nous allons prendre le relais. Matthias, quel est cette brillante intuition ?
MA : Pas le temps d’expliquer. Tout repose sur vous, FarFade.
LRDG : KWAAA ?
FF : Comme d’hab.
Keira : Matthias, ça me fait mal d’être d’accord avec lui, mais pourquoi autant de vos plans sont basés sur les actions débiles de FarFade ?
MA : Parce que je ne suis pas assez fou pour baser mes plans sur une action sensée de FarFade.
Keira : Evil or Very Mad Mais-
MA : Bon écoutez, à la base je suis cambrioleur, moi, pas stratège. Je fais ce que je peux avec ce que j’ai. Il ne nous reste plus que quelques instants, vous ne préférez pas que je donne les explications à FarFade ?
Njg : Ca, il en a plus besoin que quiconque.
Rena : Vous êtes bien serein ! Vous croyez vraiment … ?
Njg : … que ça va être hilarant ? Oh oui.
FF (en réponse aux explications de Matthias) : Comment ça, utiliser ma conque ? Elle ne marche que toutes les douze heures ! Tu n’as pas écouté quand je m’en suis servi tout à l’heure ?
MA : Mais plus de douze heures se sont écoulées ! GlaDYS a altéré notre perception du temps, souvenez-vous, et-
FF : Si tu sais pas compter jusqu’à douze t’as qu’à le dire !
Ariek : Aaargh ! Ta-conque-marche-ta-gueule-c’est-magique !!!
FF : Aaah ! Ok. Si c’est magique …

Sa pince farfouilla dans son emmaillotage d’algues et en extirpa la conque ; Matthias lui saisit le bras avant qu’il ne l’embouche.

MA : Pas si vite ! N’oubliez pas ce que nous avons dit sur l’encre, n’est-ce pas ?
FF : T’inquiète ! Quand il s’agit de cracher, je crache. Pas besoin de me le dire deux fois.
MA (s’épongeant le front) : C’est bien pour ça que je vous l’ai dit trois fois …

FarFade cracha un long jet d’encre dans la conque, puis la secoua comme un shaker.

FF : Paré, moussaillon !
MA : Archange, nous sommes prêts ! Il nous faudrait une brèche dans votre dôme végétal.
ArchN : Vous allez vite … en avoir … plus que … votre content …

Les lianes jusque-là en croissance continue s’immobilisèrent alors que le nain perdait connaissance. Des craquements se firent entendre de toutes parts. Matthias ramassa le paquet d’algues qu’était FarFade et le leva vers le sommet du dôme, où la rupture paraissait la plus imminente.

Spade : C’était la minute de vérité, pensai-je. Cette fois, pas de doute, les jeux étaient faits ; et tous nos jetons étaient sur le même numéro. Plus qu’à espérer que ce soit un numéro gagnant … pas un numéro de clowns.
Keira : Je le sens paaaas …
Njg : Un  plan qui implique de brandir FarFade devant les tirs ennemis ne peut pas être mauvais.
MA : C’est le moment ! Allez-y, FarFade ! Activez votre super-technique !
Keira : Je le sens vraiment paaaaaas !!!
FF : héhé J’annonce : ARROSEUR-ARROSAEDRA !



A la seconde où, dans une puanteur de bois brûlé, les rayons destructeurs perçaient un trou dans le bouclier végétal, FarFade emboucha sa conque et, dans un barrissement fracassant, projeta à leur rencontre un geyser noir comme de l’encre. Au lieu de vaporiser le liquide, le tir magique disparut dans un grésillement d’ampoule grillée. Matthias poussa un cri de triomphe et hissa FarFade par la brèche.

GlaDYS : Mais qu’eSt-ce QuE-
MA : Allez-y, FarFade ! Tous azimuts !

Le décapodnain redoubla d’enthousiasme, sa tête bulbeuse virant au gris-mauve sous l’effort de soufflerie. Le débit devint tel qu’il fut arraché à la prise de Matthias ; les algues glissèrent sous les doigts du gentleman et FarFade décolla, zigzaguant dans les airs comme un ballon qui se dégonfle, aspergeant d’eau noire les quatre coins de la pièce.

Partout où le jet entrait en contact avec la magie de GlaDYS, celle-ci semblait devenir sauvage ; les cercles Magic Gunner s’éteignaient, s’enroulaient sur eux-mêmes et disparaissaient, explosaient, coulaient sur les murs comme tracés à la peinture fraîche …


GlaDYS : N0ooOn ! MuLt1ple $ysteM fa1lUre comM3nT e$t-cE PoSsibLe y0u h@ve n0 chAnc3 to suRv1ve m4Ke yoUr T1mE !
MA : C’est le moment ! Tous au bunker !

Ninjigen abattit une des parois de la sphère de haricots au bord de l’effondrement ; Matthias et Rena passèrent chacun une aile de l’Archange Nain sur leurs épaules, et tous piquèrent un sprint. La salle, dévastée, était jonchée d’une colossale couche de cendres qui se soulevait sous leurs pas, tandis qu’ils filaient vers Derich en esquivant les tirs résiduels de GlaDYS.

Spade : Et évidemment, je portais toujours la miss chromée. Résigné ? … Peut-être un peu plus que ça. Le discours de l’ange m’avait donné à réfléchir. Peut-être que je faisais ma part, moi aussi. Je n’avais pas oublié cette petite voix désagréable qui me soufflait que c’était la même miss qui m’avait attiré dans ce nid de guêpes fiélonnes ; mais j’essayais de voir plus l-*kof* *kof* *hûrrrk*

Heureusement, il dut s’interrompre, la bouche pleine de cendres, et rejoignit les autres à l’abri de la bulle d’antimagie de Derich. Celui-ci, lourdement appuyé à la paroi du passage, le teint grisâtre, exprimait un mélange d’épuisement, et de saisissement à la vue de FarFade qui tournoyait comme un tuyau d’arrosage hors de contrôle.

Derich : Il va falloir que vous m’expliquiez ce coup-là …
Keira (le souffle court) : On voudrait bien avoir enfin quelques explications, nous aussi.
MA : Puisque les faits ont confirmé mon intuition, il y a moins de risques à vous mettre dans la confidence. Voyez-vous, FarFade avait mentionné que son organisme avait accumulé divers polluants du fleuve, qui se retrouvaient dans son encre. Or, entre autres fléaux écologiques, les eaux usées de la ville sont souillées de magie fort chaotique, j’en ai moi-même fait les frais. J’ai donc simplement supposé que si cette pollution magique venait à interférer avec l’absurde concentration de sortilèges (chose toujours instable par nature) que nous affrontions, toute cette magie, déjà teintée de chaos de surcroît, échapperait certainement au contrôle ténu de notre amie GlaDYS.
Rena : Ca faisait beaucoup d’hypothèses. Vous n’en avez pas marre de vous en remettre à la chance ?
MA : Ce que vous persistez à ne pas saisir, mon cher, est que ma chance n’a rien d’aléatoire. Smile Derich, merci de votre persévérance. Ninjigen va assurer votre protection pendant que nous mettons fin à tout cela.
Keira : S’il est si exposé, pourquoi il ne rentre pas avec nous ?
Derich : L’antimagie ne fait probablement pas bon ménage avec les serveurs de secours.
Rena : Mais c’est à vous que Roger a parlé du bunker ! Si vous n’entrez pas, il faut nous dire quoi faire !
Derich : Roger n’est pas entré dans les détails. Soit la procédure de réinitialisation est si intuitive que ça ne lui a pas paru utile …
MA : … soit elle est si complexe qu’il comptait attendre que nous soyons sur place pour aborder le sujet.
Keira : Epatant … Autant aller voir.
Derich : Faites vite, je ne tiendrai plus très longtemps ...

Ninjigen fit signe à Derich de reculer et prit position devant lui, à l’entrée du passage, en garde défensive. Le reste du groupe s’engagea dans l’étroit couloir qui débouchait, quatre mètres plus loin, dans la salle des serveurs de secours de Roger ...

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: EsPaCe L

Message par nécroX le Mar 23 Aoû - 9:29

Rena et Matthias appuyèrent l’Archange Nain inconscient contre le mur ; Spade en fit autant avec L9, puis Keira suscita de la lumière, révélant une petite crypte voûtée. Les parois étaient plaquées d’un métal étrange, gravé de runes et de symboles indéchiffrables. Le sol était couvert de circuits magiques semblables à ceux qui parcouraient les murs de la Bibliothèque et se ramifiaient vers le campus avant l’Incident, permettant à Roger d’agir. Tous ces filigranes d’alliages thaumaturgiques encerclaient un large pilier de basalte au centre de la salle. Ils s'avancèrent prudemment.

Dans la salle précédente …

Le forgeron légendaire risqua un coup d'oeil circulaire, guettant toute menace. Le repaire de GlaDYS offrait un piteux spectacle. Toutes ses étranges installations avaient été pulvérisées par sa furie destructrice ; la maçonnerie elle-même montrait des fissures et des marques de brûlures. Les murs, mis à nu, ruisselaient d'eau noire. Au sol, la nappe de cendres et de débris s’était mélangée à l’encre de FarFade pour former une épaisse boue gluante. FarFade lui-même, à bout de souffle, avait fini par perdre de la vélocité et choir dans cette fange avec un *floc* gluant.


GlaDYS : Je su1$ aVeeEeEuuUugL3eEe jE v0u$ dé7ru1RaaAaai1iIi …

Quelques rubans de magie tentaient encore, dans les combles, de tracer un sort, mais ils se distordaient à mi-parcours, et disparaissaient dans un effet tiré aléatoirement sur la table des misfires magiques. Une éruption d'énergie parvint à se darder en direction de Ninjigen, pour mourir piteusement un mètre avant sa cible, au contact de la zone d'antimagie. Une poignée de débris, convertis en projectiles par télékinésie, s'égara loin de sa cible ou fut interceptée nonchalamment en quelques revers de rondache et de cimeterre. L'ange déchu contempla les efforts de GlaDYS d'un œil goguenard (la BAN dans son estomac aidant).

Njg : Je commence à penser qu'il n'était pas nécessaire que je reste. Je suis en train de manquer l'objectif tactique de la mission, là ; tu pourrais au moins rendre ça intéressant.
GlaDYS : V3eu1lleZ aVan*kchhhrrr*c3r h0r$ dE la ZonE d'aN7imaG1e p0ur fa*krzz*Cil1teR voTre m1$e à mOrT ...
Njg (déjouant tout aussi aisément une autre attaque) : Va falloir changer de tactique, Glandys. Tu as de l'eau polluée plein tes circuits muraux et la pièce est saturée d'interférences magiques, tu ne pourras jamais stabiliser un sort digne de ce nom.

En réponse, la couche de cendres se souleva dans un grondement, puis reflua pour révéler une énorme sphère de cristal luisant doucement de magie contenue.

Njg : Hé, c'est à moi, ça ! C'est l'orbe que Galdwyn m'a piquée !
GlaDYS : V3uilLez pAt1enTeR, n0yAu mAg1qu3 $tabLe eN c0urS de géNéRa7ioN ...

Une spirale de rubans magiques fit son entrée, transportant cinq objets qui se dirigèrent droit sur l'orbe. Bien qu'ils fussent quelque peu noircis et cabossés, Ninjigen n'eut aucun mal à reconnaître ces cinq objets.

Njg : Nooooon … Là c'est trop, tu me gâtes !

Les rubans de magie prirent la forme d'un Mainate de taille humaine, portant des gantelets, des bottes, et un pagne de mailles. L'orbe de cristal vomit un torrent de foudre violette qui donna rapidement de l'épaisseur à la silhouette, jusqu'à lui donner une allure familière ...

Njg : En y repensant, la libraire en chef avait bien remarqué que Galdwyn et toi étiez de nature semblable : l'empreinte d'une intelligence douteuse dans une accumulation de magie compensatoire … Mais je n'aurais jamais pensé …
GlaDYS : La gAinE d3 C0nTent1oN me pErmEt d'1$oLeR unE gRandE QuaNt1té de mAg1e de$ 1NterFérEncEs aMb1aNtes. J3 pEuX à n0uVeaU eXécuTeR deS sorTs rElaTiv3meNt $imPleS eT 1nteRaGiR aVeC l'3nv1r0nNemenT.

Sur un geste du pseudo-élémentaire de foudre violette, des débris métalliques jaillirent par dizaines de la couche de cendres, et se maintinrent dans les airs, prêts à être propulsés. L'autre gantelet de GlaDYS crépita, parcouru d'arcs électriques.

Njg : … Je retire ce que j'ai dit, ça valait le coup que je reste. démoniaque


Pendant ce temps, dans la crypte ...

Spade : J’effleurai le mur d’une main : c’était bien ça. J’avais déjà vu ce type d'alliage dans les cellules les plus antimagiques de la Tour. Revêtement de plomb, d’orichalque et de fer froid ; l’ami Darkyl ne tenait vraiment pas à ce que ses sauvegardes magiques soient perturbées par le tumulte du monde extérieur. Mais le vrai jackpot de l’équipée était sans nul doute ce monolithe cylindrique, plein de niches et de protubérances. Les jeunots ne m’avaient pas attendu pour l’examiner.
MA : Cherchez tout ce qui pourrait nous aiguiller !
Rena : Regardez, en bas, là où les circuits magiques se rejoignent : ce pilier est monté sur un axe, comme s’il était prévu pour tourner sur lui-même.
Keira : On dirait plutôt un genre de sculpture … Il y a des niches à intervalles réguliers tout autour, sur toute la hauteur, et certains blocs de pierre ne sont pas taillés dans la masse.
MA (qui avait déjà escamoté un de ces blocs, de la taille d’une grosse brique) : Je confirme : ils sont même amovibles. Ils sont juste déposés dans ces niches comme dans des espaces de rangement.
Ariek : Alors quoi, c’est une étagère ?
Rena : Non, pas une étagère … C’est une …

Rena recula de quelques pas, et embrassa du regard le cylindre trapu : les étages successifs de niches creusées dans la masse, comme autant de casiers destinés à accueillir ces blocs oblongs … comme …

Rena : … Une bibliothèque ! C’est une énorme bibliothèque tournante !!!
Spade : Le gamin avait mis dans le mille, évidemment. Bel instinct. Ca correspondait pile poil au profil de Darkyl : pour un rat de bibliothèque, la connaissance, même dématérialisée, aura toujours un aspect livresque.
Keira : Et ces blocs de pierre seraient des livres !?!
MA : Ce cher Galdwyn a toujours aimé les pavés. Smile
Rena : Reste à trouver comment les « lire » … Voyons … C’est bien ce que je pensais, il y a des circuits magiques sur les « livres » et sur les « étagères ».
MA : Le support de rangement serait également support de lecture … Mais je ne perçois pas de magie, tout cet artefact est inerte.
Rena : C’est justement pour ça que nous sommes là : pour l’activer, et lancer la réinitialisation de Roger.
Keira : Bon, alors comment on s’y prend pour réinitialiser ça ?
Rena : Je crois que c’est évident. C’est une bibliothèque, un amas d’information. Je ne connais qu’une façon de réinitialiser une bibliothèque : la remettre à zéro. Vider les rayonnages. Supprimer son contenu.

La formater, quoi.
L’informatique n’existe pas ici, Kevin ! Laisse le quatrième mur tranquille !


MA : Si je file la métaphore, vous recommandez un autodafé ?
Rena : J’imagine que ça obligera Roger à repartir de zéro pour … « regarnir les rayonnages » ; et au passage, à recommencer à traiter le mana.
MA : Incendier la Grande Bibliothèque et laisser Roger renaître des cendres …
Ariek : Moi je trouve que ça sonne bien. :foudedieu:

Psst Boss ! Quelle Grande Bibliothèque ?
Est-ce que je sais, moi. Toutes les dimensions du multivers ont dans leur histoire une Grande Bibliothèque qui a brûlé, c’est un classique, une constante narrative.
Aah ok. Comme l’écriture sur parchemin, ou le fait de lire à la bougi-oooooooh.


Spade : Matthias avait l’air indécis, et la fille hésitait entre la perplexité et l’allégresse iconoclaste – un mélange peu courant. Le jeunot paraissait sûr de lui, mais mes tripes de vieux briscard me disaient qu’il faisait fausse route. Je lui saisis le poignet au moment où il allait commencer à marquer les livres-cailloux pour démolition.
Rena : Qu’est-ce qui vous prend ?
Spade : Me demanda-t-il, estomaqué comme tous les PJ quand un PNJ les coupe dans leur élan. Ah, chienne de destinée. Enfin. Le temps me manquait pour lui expliquer. Son idée de départ était juste : il fallait raisonner en bibliothécaire. Ce petit avait un bon instinct, mais il se laissait entraîner par ses intuitions. Trop d’imagination. Peut-être à cause de ses difficultés à séparer réalité et fiction …
Ariek : Et pan sur le bec, mytho-man ! rire
Rena : Sad
Spade : Non, une bibliothèque est faite pour protéger son contenu, pas pour être effacée et réécrite. Ce truc était un système d'exploitation : il fallait le rebooter, pas le formater.

Et lui, alors ? L'informatique ? Le quatrième mur ???
Spade ? Le quatrième mur, il se mouche dedans. C'est un cas spécial. Il a son propre mur, et il se cogne la tête dessus.


Spade : Penser comme un bibliothécaire … pas évident. Surtout que moi et la lecture ! Je ne lisais guère plus que la rubrique wargs écrasés du New Dark Times. Allons, Artemis, tu es encore un détective, pensai-je ; décrasse tes neurones. Voyons ... les livres sont les briques du temple de la connaissance (littéralement, ici). Un temple est un bâtiment. Et tout bâtiment a un plan …
Ariek : /Hé bé. Ce détective, c'est pas des cellules grises qu'il a, c'est carrément des cellules biturées./
Rena : Et c'est moi qui me laisse emporter par mon imagination ???
Keira : Rolling Eyes On a le temps pour ces tuliperies ?
Njg (cri provenant du passage d'entrée) : GARE DERRIERE ! LEGER IMPREVU EN APPROCHE !
MA : … Apparemment pas.


Dernière édition par nécroX le Mar 23 Aoû - 10:08, édité 1 fois

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: EsPaCe L

Message par nécroX le Jeu 25 Aoû - 10:10

Revenons quelques secondes en arrière, dans la salle voisine …
Ninjigen défendait Derich contre un véritable déluge de shrapnel magnétique, virevoltant en tous sens dans l'embrasure du tunnel.


Njg : Revers ! Coup droit ! Superbe arrêt ! Et … aha !

Une volée de métal filant vers la tête de Derich fut interceptée au dernier moment par l'aile déployée de Ninjigen, qui la replia aussitôt ; une fraction de seconde plus tard, un jet de foudre s'écrasait là où l'aile avait brièvement dépassé de la zone d'antimagie.

Njg : Interception ! Bien essayé, mais pas cette fois !
GlaDYS (poursuivant son pilonnage) : TaCtiqUe haB1tueLle dU suJeT f0nDéE sur l'e$quiVe. Tr1pLe rEstR1cti0n de m0uVeMeNt (DerIcH + tUnNeL + aNtiMaGie) trè$ déFav0raBle à sA $uRv1e. PouRsUiTe d3s h0$TiLitéS.

Ninjigen bloquait les projectiles les plus menaçants avec sa rondache ou les interceptait de son cimeterre impossible à suivre à l'oeil nu, laissant les autres crépiter sur son armure qui commençait à faire grise mine. Ses ailes étaient également parcourues de traînées écarlates. Soudain, alors qu'un gros éclat de machinerie s'apprêtait à le dépasser, Ninjigen lança sa rondache à sa rencontre comme un discobole. Le bouclier dévia le projectile, rebondit sur la paroi du tunnel, et fut rattrapé au vol par l'ange qui semblait passer un très bon moment.

Njg : Je suis peut-être dépourvu d'émotions, mais là je m'aime ! *Buuuurp* Cette BAN m'a remis au sommet de ma forme ! Impressionné, Derich ? … Derich ?

L'épéiste se rendit soudain compte que le flot de BAN dans son estomac ne pouvait signifier qu'une seule chose : l'enchantement de l'Archange Nain n'était plus inhibé par la zone d'antimagie.

Njg : Et tulipe … Derich !

Pivotant à demi, Ninjigen vit l'inventeur effondré contre le mur, le teint plus que cadavérique, sans signe de vie apparent. Avant qu'il puisse réagir, il ressentit un picotement caractéristique dans ses ailes et n'eut que le temps de se jeter au sol ; une rafale de foudre le manqua d'un cheveu.

Njg : Mille décapitations manquées ... Sans protection, pas la peine de rester coincé ici comme un oliphant dans un corridor. GARE DERRIERE ! LEGER IMPREVU EN APPROCHE !

Et sur cet avertissement sommaire, l'ange força sur ses ailes endommagées et prit son vol dans la grande salle, serré de près par des éclairs.

Dans la crypte, le cri de Ninjigen fut suivi de trois serpentins d'électricité violets jaillissant du tunnel. Prenant la forme de boules de foudre, ils commencèrent à faire rapidement le tour de la salle.


MA : La zone d'antimagie est tombée …
Keira : Il a dû arriver quelque chose à Derich !
MA (préparant un kekkaï) : Vite, il faut à tout prix bloquer la magie de GlaDYS !
Rena (bousculant Spade qui palpait les incrustations au pied du pilier) : Je m'occupe de redémarrer le serveur !
Keira (fonçant vers la sortie) : Je vais aider Derich et l'autre !
Rena (volant à sa suite) : Je viens avec vous ! :love:

Dans la salle principale, Ninjigen déployait des trésors de voltige pour éviter le feu roulant d'attaques électriques que GlaDYS continuait à diriger sur lui, tout en envoyant en continu des éclairs dans le tunnel, afin de renforcer sa présence magique dans la salle des serveurs. Quant à Derich, plongé dans le royaume des PV négatifs par son anneau vampirique, il poursuivait sa descente … Et n'était d'ailleurs plus qu'à trois jets de Vigueur du trépas ! Oho ? Plus que deux … On dirait bien que l'usage prolongé de l'anneau allait causer sa p-
Boss ! Qu'est-ce que c'est ?
Un inévitable rebondissement, Kévin ! Crevant la surface de l'océan de boue cendrée avec la vélocité d'un marsouin et la grâce d'un lamantin cacochyme, FarFade fila dans les airs vers Derich, et lui atterrit dessus dans un bruit mou ! Derich allait-il être libéré des effets de l'anneau quelques fractions de seconde avant d'y succomber ?
Tous deux roulèrent au sol, puis le décapodnain se releva et, ouvrant sa pince, révéla ... un majeur fraîchement sectionné.
Ah ouais. FarFade ne sauve pas dans la dentelle.


FF : Il est à nous … à nous, mon précieux … Oups, mauvais doigt.

FarFade se pencha sur Derich et lui ôta l'anneau, goba le doigt coupé, et passa l'anneau à un de ses tentacules buccaux. Aussitôt, les envois de magie de GlaDYS vers la crypte s'interrompirent. L'élémentaire eut un crépitement de dépit et prépara une nouvelle salve de shrapnel, mais Ninjigen fondit en piqué et s'interposa.

Njg : Retour au poste ! Je te couvre, FarFade, tout ce que tu as à faire, c'est rester là avec cet anneau et tenir le coup une minute.
FF : Beuh, j'me sens pas bien … *ptoui*

Crachant l'anneau au loin, il vacilla, roula, et retomba dans la mare de cendres.

Njg : Rolling Eyes Evidem-*ZAP* AAAAAAH ! Saleté … d'électricité ... Mais au moins la BAN coule à nouveau … *hips*

Au même instant, Keira et Rena déboulaient en courant du tunnel, quand Keira reçut en plein sur le nez un gros mollard gluant.

Keira : AAAH ! Qu'est-ce que-
Ariek : /Fais gaffe ! C'est sûrement une attaque toxique de l'ennemi !/
Rena : C'est FarFade, je l'ai vu !
Ariek : /Merci de me donner raison./

Keira conjura promptement des traits de feu pour contrer les éclairs de GlaDYS.

Keira : Vérifiez s'ils sont encore en vie ! Et trouvez cet anneau d'antimagie !
Njg (se relevant lentement en fumant) : Je suis en vie, et tu as l'anneau collé au nez.
Rena : Mademoiselle Keira n'a aucun piercing, son visage est naturellement parfait !
Keira&Njg : La ferme.

Tout en continuant à conjurer du feu de la main droite, Keira s'empressa de récupérer l'objet magique, non sans une grimace dégoûtée, et l'enfila promptement, bloquant à nouveau l'assaut magique de GlaDYS.

Ariek : /La vache ! Tu es sûr que ça va aller ? Il est du genre gourmand, ce bidule .../
Keira : Je tiendrai bien … le coup … une minute …
Rena : Non, Keira ! Je vais le faire ! Passez-moi la bague au doigt ! Je vais porter ce fardeau ! J'ai encore presque tous mes points de vie !
Njg : Pas de quoi se vanter, tire-au-flanc. De toute façon, quitte à protéger une fillette, je préfère que ce soit celle qui peut se défendre toute seule, ça me simplifie le boulot.
Ariek (tirant deux dagues de ses bottes et se mettant en garde) : Ca roule. Allez, Rena, retourne aider Matthias avec le serveur. Tu es plus utile que moi là-dedans : moi, tout ce que ces casse-têtes m'inspirent, c'est des envies de pyrolyse.
Njg : Et mets donc le technodrôle à couvert et hors de nos pattes.

Soulevant Derich, Rena repartit donc, la mort dans l'âme, vers la salle des serveurs, tandis que Ninjigen reprenait son rôle de garde du corps face aux assauts redoublés de GlaDYS.

Keira : Je n'en reviens pas que vous teniez encore debout. La BAN de l'Archange est si efficace que ça ?
Njg : La BAN n'y est pour rien. *BUUUUUUURP*
Keira : Bien sûr.

Revenant dans la crypte, Rena déposa Derich aux côtés de l'Archange Nain et L9, puis se tourna vers Matthias. Celui-ci étouffait deux boules de foudre dans un kekkaï ; de l'autre main, il s'efforçait d'en drainer une autre à coups de fleuret ; tout cela en esquivant les éclairs d'une quatrième qui tournoyait au-dessus de lui. Il avait le poil fort roussi, et l'humeur à l'avenant.

MA : Ne vous dérangez pas, Rena, mon cher, j'ai les choses bien en main ! Je maîtrise de toute évidence la situation par moi-même, avec si besoin le renfort amplement suffisant de notre ami le détective privé de sens commun … :raleur:
Spade (grattant le pilier d'un ongle sale) : … Il faut restaurer, réinitialiser. L'initialisation commence par le commencement. Il faut prendre les choses par le menu. Le menu de démarrage ?
MA : Rolling Eyes

Rena retira son ceinturon, le fit tournoyer comme une bola et le lança vers la quatrième boule de foudre. A son contact, les runes explosives tracées sur le ceinturon détonèrent, éteignant la sphère. Ce répit permit à Matthias de venir à bout des trois boules de foudre restantes.

MA : Merci de votre assistance aussi efficace que tardive et peu orthodoxe, Rena.
Rena : Rien de plus simple pour quelqu'un qui a chassé au lasso le kitkutkat, l'oiseau coureur des pampas. Mais comme chaque seconde qui passe draine la vie de Keira, si on se remettait à chercher comment fonctionne ce machin ?
Spade (à quatre pattes au sommet du pilier) : Un menu est une liste détaillée des items disponibles. Dans un contexte bibliothécaire, ce serait le catalogue des ouvrages. Le plan du temple de la connaissance, pour trouver ce qu'on cherche. Les bonnes bibliothèques ont toujours un catalogue. Où serait-il dans ce genre de modèle ? J’essayai de me souvenir des archives du SGI, en imaginant qu’elles étaient organisées …
Rena : Je crois que le demi-orque tient quelque chose.
MA : Vous êtes sûr de ne pas vous laisser emporter par votre imagination, comme vos chausses se laissent emporter par la gravité ?
Rena : Quoi ?
Spade (dégringolant du pilier) : La réponse était évidente : le catalogue des ouvrages ne fait pas partie des ouvrages qu'il catalogue, ça évite bien des paradoxes et des problèmes de théorie des ensembles.
MA : Les ceinturons ne sont pas toujours les meilleures armes improvisées qui soient. Mais peut-être est-ce une technique pour appâter le kitkutkat ?
Rena : Non, je vous dis que j'ai l'impression qu'il est sur une piste. Le catalogue des ouvrages …
Spade (s'éloignant à quatre pattes du pilier avec une vieille loupe ébréchée) : Mais ce catalogue devait être à proximité ; et si j'en croyais l'arrangement des circuits magiques et les joints de cette dalle … Pas le temps de refaire tout haut mon cheminement mental pour le bénéfice des deux autres - d'ailleurs fort occupés à mieux faire connaissance, si j'en jugeais par le caleçon apparent du plus jeune. Me fiant à mon instinct, je flanquai un coup de botte dans la dalle que j'avais repérée ; elle pivota sans résister, révélant ce que j'avais escompté.

Le revers de la dalle portait une tablette de pierre légèrement inclinée, comme posée sur une écritoire de basalte. La dalle se mit à léviter, formant comme un pupitre devant Spade. Quand celui-ci effleura du doigt la surface de la tablette, une étincelle lumineuse parcourut les circuits magiques de la crypte. Des runes d'identification bleutées apparurent sur la tranche de chaque « livre » de la bibliothèque tournante, tandis que d'autres se traçaient sur le pupitre, défilant à toute vitesse.

MA : Mille pièces truquées, Artemis ! Vous avez trouvé le panneau de commande !
Spade : Je préférai ne pas relever la surprise qui perçait dans sa voix, et gardai pour moi mes commentaires.
MA : Désolé d'avoir douté de vous, mon vieux.
Spade : Ajouta cependant Alvensen, comme s'il avait deviné mes pensées. Il se précipita vers la dalle flottante (Rena suivait plus lentement, tenant son pantalon en place), et constata ce que j'avais déjà noté : les inscriptions bleutées s'étaient stabilisées, formant une phrase aussi brève qu'indéchiffrable.
Rena : Je n'ai jamais vu cet alphabet.
MA : Je ne l'ai vu en usage qu'au sein de la Bibliothèque … Je crois que c'est Galdwyn Darkyl qui l'a créé.
Rena : Je peux le décrypter, mais il me faudra douze heures, un boulier et dix-sept jeux de dominos.
MA : J'ai plus simple. Je crois qu'il est temps de contacter une vraie bibliothécaire.

Matthias sortit de sa poche le palantir miniature d'Elecia.

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: EsPaCe L

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum