[Géographie] Translovalachodavie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Géographie] Translovalachodavie

Message par nécroX le Jeu 2 Sep - 19:56

Translovalachodavie


D’après Atlas des Nations de la Terre de Fangh



La Translovalachodavie est un petit pays presque complètement enclavé dans les Montagnes du Nord, avec une ouverture vers les plaines sur la frontière sud. C’est une terre perpétuellement dans l’ombre des montagnes et des nuages gris, et majoritairement couverte de forêts touffues et opaques : le taux d’ensoleillement y est donc très faible. L’autre particularité est l’absence de cours d’eau à traverser sur l’ensemble du territoire : à part la Crosza-Ortik, qui marque la frontière sud, toutes les rivières sont souterraines. Ces conditions environnementales ont favorisé le développement du vampirisme dans le pays : les vampires locaux ont prospéré, tandis que la réputation de la Translovalachodavie en attirait toujours plus, avides de s’installer dans un endroit si favorable. Le vampirisme est donc devenu endémique. Le pourcentage de victimes est tenu secret par les autorités, mais est considéré comme le plus élevé du monde. Les taux de contamination varient grandement selon les classes sociales, mais toutes sont touchées.

Les forêts sont denses et giboyeuses, mais également infestées de lycanthropes et d’autres bêtes de la nuit (1). La chasse à courre au loup-garou est le sport préféré de l’aristocratie (2), qui demeure dans des châteaux à l’architecture élancée, généralement perchés sur des arêtes rocheuses. Ce choix peut s’expliquer par la tendance périodique des villageois à sortir fourches et torches et à venir réclamer leur tête.

Le peuple, lui, pratique l’agriculture dans les rares aires défrichées du pays. La culture de la terre est plus répandue que l’élevage, car il est moins fréquent de voir un loup-garou s’enfuir avec une gerbe de blé entre les dents. Cependant l’élevage d’agneaux sacrificiels est assez prospère. Les paysans vivent en petits villages fortifiés et sont assez peu ouverts aux étrangers. Ils paient divers tributs à l’aristocratie, en échange de leur protection plus ou moins bienveillante.

La seule véritable ville est la capitale, Pryczlovowitz. C’est une vaste cité bâtie sur un éperon rocheux, où monte une unique route. Les deux principaux monuments sont le Palais des Voïvodes, qui domine la ville au bord de la falaise, et l’Académie des Arts Néfastes, une des plus vieilles écoles de magie du monde, et la seule qui soit entièrement vouée à la magie noire sous toutes ses formes. La ville entière est particulièrement ancienne, comme on s’en rend vite compte en parcourant ses ruelles étroites et sinueuses, encadrées de vieilles façades aux fenêtres étroites. Pryczlovowitz est également dotée d’un réseau particulièrement vaste de catacombes et de cavernes naturelles, dont la falaise et les montagnes adjacentes sont truffées.

La Translovalachodavie est une des plus anciennes nations, fondée par une des tribus Kikreuz qui fuyaient devant les troupes de Klintestwud. Cette tribu se réfugia dans cette région facile à défendre et fonda Pryczlovowitz. Des siècles plus tard, la Translovalachodavie connut une ère de puissance et de prospérité et forma un grand royaume dans les plaines du nord. Cependant, l’importance croissante du vampirisme dans les classes dirigeantes provoqua un rejet et des soulèvements successifs. Peu à peu, le pays fut réduit à son enclave originelle par les légions de guerriers du bien, pieu dans une main et eau bénite dans l’autre. Si Pryczlovowitz garde encore les traces de cette grandeur passée, aujourd’hui la Translovalachodavie ne joue plus aucun rôle sur la scène internationale. Elle n’est plus renommée que pour ses sculpteurs de gargouilles (3), ses confectionneurs de cercueils et ses professeurs de danse de salon (4).

L’attitude de la population vis-à-vis du vampirisme peut paraître ambiguë à un œil étranger. D’une part, les villageois regardent vite d’un œil soupçonneux toute personne un peu trop pâle pour être honnête, et ont tendance à exécuter sommairement un habitant dont la nature de vampirien ou de lycanthrope a été découverte. D’autre part, le problème est l’objet d’une solide omerta, et la plupart des Translovalachodaves nient jusqu’à son existence. Si certains courtisans haut placés sont en poste depuis si longtemps, c’est dû à leur solide santé.

La situation est encore compliquée par la politique officielle. La Translovalachodavie est dirigée par le Conseil des Voïvodes, un corps de treize membres que l’on intègre tout d’abord par une haute naissance, puis par le mérite ou l’intrigue. Parmi eux, le Grand Voïvode est désigné par une combinaison complexe de vote, d’hérédité (5) et, là encore, d’intrigue. A Pryczlovowitz plus encore que dans le reste du pays, la question du vampirisme est traitée de manière spéciale. La capitale abrite la majorité des familles de l’aristocratie, et il est courant parmi les nobles de laisser planer le doute sur leur vraie nature. On trouve des familles dirigeantes vampires, des familles dirigeantes humaines (6), et de nombreux vampires se prétendant humains, autant d’humains se prétendant vampires, et d’autres laissant délibérément la question sans réponse. A Pryczlovowitz, l’expression « coming-out » signifie « sortir du cercueil » et assumer son identité mort-vivante. La politique officielle vis-à-vis du vampirisme dépend donc de la proportion vivants/vampires au sein du Conseil. De nombreuses chasses aux vampires nationales ont été déclenchées par des humains, dans le but vertueux de purger le pays une fois pour toutes ou par pure paranoïa. D’aussi nombreuses chasses ont été lancées par des vampires, pour affaiblir un clan ennemi. Il arrive aussi bien sûr que des humains soient accusés à tort et exécutés, pour satisfaire l’ambition d’un rival.

La société translovalachodave peut sembler être l’une des plus figées et cloisonnées du monde, notamment à cause de l’espérance de vie anormale de certains de ses membres. L’aristocratie est très jalouse de ses privilèges, et les familles de vampires immigrées ont dû se battre pour se faire une place, ou aller survivre parmi les gens du commun. Cependant, les intrigues et assassinats récurrents dans la capitale font régulièrement changer le pouvoir de mains. De plus, une ascension sociale fulgurante dans les rangs de la noblesse est possible, en devenant le rejeton d’un comte vampire, ou en fondant sa propre famille, ou en prétendant être un vampire de haute lignée. Une autre solution consiste à entrer au service d’un noble : le prénom Igor semble avoir leur préférence, et est souvent donné aux enfants de paysans.

Ainsi, en vivant en Translovalachodavie, vous pouvez être : un habitant de la capitale pris jusqu’au cou dans les intrigues de palais, anxieux de passer de vie à trépas (7) ; un comte dans son château, guettant les foules en furie venues l’empaler au cas où ; ou un paysan se demandant qui sera mort quand le village se réveillera le lendemain (8). Dans l’ensemble, l’ambiance du pays est un fidèle reflet du ciel nuageux, et il n’y manque pas de raisons de s’y faire du mauvais sang (9).



(1) Dont certaines sont juste des animaux de compagnie exotiques échappés du château voisin.

(2) En fait, c’est peut-être la seule chose qui empêche la Translovalachodavie d’être aussi en tête du classement mondial en matière de lycanthropie.

(3) Plus d’un maître de donjon fait sculpter les décorations de sa salle du trône par un artisan translovalachodave. Ils ont acquis au fil des millénaires un talent inégalé pour créer des monstres de pierre saisissants, parfaits pour créer une atmosphère. Parfois aussi, ils prennent leur envol et vous arrachent la tête.

(4) Les bals sont fréquents à la cour de Pryczlovowitz. Tout aristocrate est maître dans la pratique des danses classiques.

(5) Sous toutes ses formes …

(6) Et parfois même lycanthropes.

(7) Ou de vie à non-trépas, ou de non-vie à trépas.

(8) Demandez à la petite fille, elle a tout vu ! Et la voyante aussi sait des choses !

(9) Ha ! Ha ! Ha !

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum