Le Temple De DREHK!!!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Temple De DREHK!!!

Message par Eldir le Mar 31 Aoû - 10:27

Cette noble bâtisse pavillonnaire de 4 étages pourrait sembler tout à fait quelconque au milieu d'autres maisons similaires (à l'exception de celle avec les têtes de mort pas très loin mais c'est juste un petit détail). Mais c'est parce que la maison elle-même ne savait pas encore ce qui l'attendait.

A travers ses yeux minéraux, elle observait le prêtre de Drehk qui visitait le demeure, en faisant parfois des trous dans les murs à coup de poing avec un air satisfait.
Puis le saint homme (kof kof) ressortit de son futur temple, lequel frissonna, comme si l'avenir s'annonçait sombre pour lui.

Quelques heures minutes plus tard, Gorack revint avec une demi-douzaine d'artisans bénévole de force (dont certains n'avaient d'artisan que le nom) ainsi qu'une quinzaine de barbare des plaines.

Il expliqua avec sa voix la plus convaincante comment les artisans devaient réaménager la maison pour la transformer en temple à l'aide des ouvrier barbare. Quand une des victime lui fit remarqué qu'ils n'avaient pas de matériel, Gorack parti et quelques minutes plus tard il réapparut avec divers outils plus ou moins utiles, des planches, des briques et d'autres matériaux de provenance plus ou moins insolite.

Le chantier sacré (ou le sacré chantier?) pu alors commencer...

_________________
For pony!
avatar
Eldir
Force Blanche

Masculin Nombre de messages : 126
Age : 28
Localisation : A Darkam, si-si je vous jure...
Archétype : mage blanc
Job/Hobbies : Ca dépend du moment...
Date d'inscription : 06/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Temple De DREHK!!!

Message par Eldir le Ven 3 Sep - 11:23

La maison... euh le temple donnait à présent une piètre allure. A ce stade des travaux, de nombreux murs avaient été abattus et toutes les surfaces retirées pour laisser la pierre nue. Le toit était également démonté en vu d'une révision. Gorack avait fait appel à la bonne volonté spontanée (kof kof...) d'artisans du verre pour préparer de quoi recouvrir les murs afin de "Refléter la lumière de Drehk!"

Eldir arriva sur ce chantier et nota instantanément trois choses : la proximité de la demeure d'un nécromancien, les ouvriers hagards et l'escorte du nouveau maire. Le paisible citoyen indiqua au mage blanc une pièce dans le temple en chantier mais n'osa pas pénétrer lui-même dans la demeure, après tout on est jamais à l'abri de blasphémer Drehk par accident...

Eldir prit donc son courage, et la double porte d'entée, à deux mains et pénétra dans la pièce sus-nommé.


Lutin : ... Et donc nous sommes amis de Drehk hein ça c'est ok ? Mais en fait ceux d'avant non.

Gorack dont le cerveau est au bord de la surchauffe: Gru? Pas amis de Drehk?

Eldir claquant sur son visage le masque de celui qui contrôle la situation : BONJOUR AMIS DE DREHK!

Gorack : Ah petit ami de Drehk! Toi venu dans nouveau temple de Drehk! Toi aider moi!

Eldir : Oui bien sur. Pourquoi il m'appelle toujours "petit? *désignant le lutin* Et ça c'est aussi un ami de Drehk ou pas?

Lutin : Mais bien sur que je suis ami de Drehk, moi j'ai toujours aimé Drehk, je suis super pote avec lui! Je lui le nouveau maire de D-city et je compte bien donner à cette ville le statut de ville sainte qu'elle mérite. Et vous vous êtes qui?

Eldir : Je m'appelle Eldir, je suis un mage blanc récemment arrivé en ville et ami de Matthias Alvensen. si vous voulez de l'argent mettez ça à son compte. C'est moi qui ai accueilli Gorack au nom des adeptes de Drehk de cette ville. Et donc vous vous êtes le... nouveau maire? Je suppose que ce n'est pas la précédente administration qui vous a mené au pouvoir. Enfin. Vous avez un nom?

Gorack : Oui!

Lutin : Un nom?... euuuh bien sur que j'en ai un et en quoi ça vous regarde? Je vous en pose des questions moi? Bon la précédente administration en faite c'étaient des amis de Struke donc moi j'ai pris leur place pour vénérer Drehk.

Gorack : Quoi être "administration"? Mots trop compliqués sont des mots malhonnêtes, amis de Strike!

Eldir au lutin : Mais bon sang je peux savoir ce que vous foutez?

Lutin à Eldir : Ça se voit pas grande courge? Un coup d'état mwahahahahah! Je vais utiliser le culte de Drehk pour asseoir mon pouvoir.

Eldir au lutin : Pétunias vous avez rien de mieux à faire dans votre vie de rase-moquette? J'essaye d'empêcher cette ville d'être détruite depuis que je suis là alors venez pas me compliquer les choses. J'en ai rien à faire de la politique tant que vous ne me pourrissez pas la vie. Alors allez faire votre coup d'état mais foutez la paix à mon prêtre!

Lutin à Eldir : Insulte à un magistrat hein? Ça pourrait vous couter très cher mais je suis d'humeur magnanime pour l'instant. J'accepte un arrangement à l'amiable mais tenez vous à carreau.

Gorack : Quoi se passer? Moi pas comprendre, ça être embrouille de Strike?

Eldir : Non non c'est bon, tout le monde déteste Strike ici. Le petit truc là c'est lui qui dirige la ville sainte pour le moment, il s'occupe des trucs basiques pour permettre à tout le monde d'avoir plus de temps pour prier Drehk. Pour le moment il fait pas trop mal son job et d'ailleurs il va y retourner.

Lutin : Et mais euh!

Eldir balance le lutin par la porte accompagné d'un respectueux "monsieur le maire".

Eldir : Ça c'est un beau temple, c'est bien. Continuez comme ça. Faites quand même attention au lutin, pour le moment il déteste Strike mais on ne sait jamais...

Gorack : Lui âme faible? Comme les oreilles pointus?

Eldir : Oui c'est ça. Les oreilles pointus? Bon j'ai plein de choses à faire, je vous laisse et puisse Drehk lancer la balle au dessus de nous!

Gorac : Oui!

Sur ce, Eldir reparti à la bibliothèque, l'esprit très préoccupé.

_________________
For pony!
avatar
Eldir
Force Blanche

Masculin Nombre de messages : 126
Age : 28
Localisation : A Darkam, si-si je vous jure...
Archétype : mage blanc
Job/Hobbies : Ca dépend du moment...
Date d'inscription : 06/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Temple De DREHK!!!

Message par Galdwyn Darkyl le Lun 13 Sep - 22:00

Quelques jours plus tard, au petit matin, alors que Gorack était monté au sommet des échafaudages pour admirer "le lancer de Drekh", un des ouvriers vint le voir (craintivement) en lui annonçant qu'il avait un visiteur.

Gorack: hum? temple de Drehk pas encore fini, mais fidèles déjà arriver! Loué soit Drehk! Very Happy

Il descendit jusque dans la salle principale où un contremaître avait fait entrer Galdwyn Darkyl. Le prêtre était si content de l'avancée des travaux et de l'arrivée de ce qu'il prenait pour une de ses ouailles qu'il n'ouvrit même pas la discussion avec sa question traditionnelle.

GD, un peu étonné par l'apparence peu sacerdotale de son "hôte": Salutations. Vous êtes le prêtre qui officie ici... Monsieur?

Gorack: Aaaah, Drehk avec toi, homme-brillant! Ici, mon Temple! Travaux bientôt finis, et splendeur de Drehk illuminer le monde!

GD: Je n'en doute pas... Suspect J'aurais une faveur à vous demander, en fait. J'ignore si c'est dans vos compétences, mais une de mes coéquipières a besoin d'aide, mais sa localisation actuelle est inconnue, j'aurais besoin d'un sort de repérage divin, ou peut-être d'un...

Gorack, se renfrognant: Trop de mots, trop compliqués! Toi parler comme ami de Strike! Toi pas ami de Strike, pas vrai?

GD, faisant preuve d'un manque d'information fatal -voilà ce qui se passe quand on passe son temps à révasser au lieu de suivre les infos-: Strike? Mais de quoi parlez vous?

Gorack: Strike, le Maudit, le Tricheur! Celui qui cache la grande balle brillante qui nous éclaire quand Drekh joue! Lui l'ennemi de Drehk! Et moi servir Drehk! Toi pas ami de Drekh? :batte:

GD, notant l'état d'énervement de son interlocuteur: On va garder notre calme, d'accord! Je ne voulais pas mécontenter vos croyances, mais de mon point de vue, c'est incompréhensible! Je connais plus de 6 millions de formes de Religions, et aucune d'entre elle ne mentionne ce... "Drehk"! Et la balle dont vous parlez, le Soleil, ce n'est qu'une boule de gaz qui tourne autour de nous (bien que ce sujet soit controversé)!

Tous les ouvriers, regardant alternativement GD et Gorack: :noooo:

Gorack: BLASPHEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEME !! Evil or Very Mad

Galdwyn Darkyl eut à peine le temps de se reculer pour éviter la main massive du prêtre de Drehk qui balaya l'air en rugissant. Sans transition, il dut sauter sur le côté pour éviter le gigantesque marteau de guerre que le fanatique venait d'abattre pile là où il se trouvait une fraction de seconde auparavant.


GD: Mais! (waooooh!) Arrêtez ça enfin, je ne suis pas venu pour (milles millions de multiplications!) pour me battre! Si vous continuez vous allez vous (c'est pas passé loin!) vous blesser!

Avec une rapidité incroyable, le prêtre asséna son marteau en plein sur le flanc de l'élémentaire qui, confiant en sa maîtrise du magnétisme, ne fit rien pour l'esquiver. quelques instants plus tard, Galdwyn Darkyl allait s'encastrer dans le mur, comme un vulgaire sac de sable.

Gorack: Mort aux amis de Strike !

GD: Mais... c'est impossible! C'est une arme magique, d'accord, mais elle aurait dù se contenter de me traverser, au pire en m'affaiblissant à cause de la magie et en me déchargeant un peu à cause du métal! Mais en aucun cas l'énergie cinétique du coup n'aurait pu...

Avant qu'il puisse poursuivre, l'élémentaire dut esquiver la charge du prêtre empli d'une sainte (?) fureur. Contre toute attente, le marteau de Gorack l'affectait comme s'il avait été un être matériel, et cette soudaine vulnérabilité déstabilisa complétement Galdwyn qui se prit coup sur coup plusieurs sbaffes monumentales. Soudain, une main de la taille d'une table pour 4 emplit son champ de vision et Gorack incrusta la tête du "païen" dans le sol après un large mouvement du bras.

Gorack: CHÂTIMENT DE DREHK!

GD: :kaput: Im...possible...

Gorack, examinant sa main légèrement brûlée par l'électricité: Toi pas avoir corps normal, ami de Strike! Lumière de Drehk aura raison de toi!

Il recula de quelques pas et leva haut son marteau dans la lumière du soleil levant qui commençait à illuminer l'intérieur du chantier. Aussitôt, une grande boule de lumière entoura le fer de l'arme, et le Prêtre envoya une gigantesque boule de lumière incandescente droit sur l'élémentaire au sol.

GD: Atalanta Fugiens!

La boule de feu fut aussitôt absorbée par le bouclier de rubans de magie, manifestation du marble phantasm de Galdwyn Darkyl. Celui ci, ayant un peu récupéré grâce à l'attaque, prit ses distances d'un bond avec son assaillant.

GD: Il ne veut pas entendre raison... et cette puissance totalement irrationnelle, vous parlez d'un cadeau! Je vais devoir l'affaiblir un peu avant de pouvoir discuter.

D'un claquement de doigt, il fit apparaître sa hallebarde. De son côté, Gorack avait observé avec un déplaisir manifeste sa boule de lumière disparaître.

Gorack: Toi avoir éteint Lumière de Drehk. Toi vraiment ami de Strike! Je jurer détruire toi aujourd'hui, ami de Strike!

GD: pale Peut-être un peu de manipulation de la mémoire, aussi...

_________________
Looking for something I've never seen...
avatar
Galdwyn Darkyl
Intelligence Pénétrante

Masculin Nombre de messages : 669
Age : 29
Localisation : si tu as de la chance, entre tes mains
Archétype : Artefact Intelligent
Job/Hobbies : la Connaissance, la Magie, les pierres à aiguiser de qualité
Date d'inscription : 16/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Temple De DREHK!!!

Message par nécroX le Jeu 16 Sep - 18:29

Alors que Darkyl réfléchissait très vite au meilleur moyen de mettre fin à cet infortuné malentendu sans tomber dans ses deux travers habituels (perdre son énergie patiemment récupérée et/ou changer le quartier en cratère), et se rabattait en attendant sur une grosse boule de foudre en cours de chargement, un des ouvriers les plus âgés vint soudain se jeter entre lui et la masse écumante en pleine charge de Gorack. Il étendit les bras et cria :

Ouvrier : STOP !!!

Et un tel comportement de la part d’un PNJ était si absurde, que contre toute attente, il obtint l’immobilisation des deux combattants.

Ouvrier : C’est pas un peu fini, non ? Regardez-moi ce boxon ! Ca commence à bien faire ! Avec cette idée ridicule de poser du verre et des miroirs partout dans cette bicoque ! Si c’est pas malheureux ! Bon je suis peut-être le dernier artisan vitrier en ville, et j’ai été engagé par un échec critique en résistance à l’Intimidation, comme les autres, mais on a sa fierté ! J’aime mon métier moi môssieur, j’aime le travail bien fait ! Et passer sa journée à poser des vitres de qualité, oui monsieur, de qua-li-té, pour qu’ensuite elles soient détruites parce que le grand prêtre n’a pas fait gaffe en s’appuyant contre le mur, il y a de quoi se ruiner la santé !
GD : Mais de quoi il parle ?
Ouvrier : Comme je vous le dis, je me ruine la santé ! Si on veut que le travail avance sur ce chantier, avec les autres on est obligés de faire tout l’ouvrage délicat la nuit, quand le grand poilu part se cacher en criant des insultes à la lune ! Toutes les nuits, oui monsieur ! Sans parler de la nuit dernière !
GD : Ecoutez, je ne suis pas vraiment venu pour ça …
Ouvrier : Parfaitement, la nuit dernière ! On était occupé à poser les grands candélabres, dans le noir évidemment parce qu’on est censés respecter ce couvre-feu stupide ou être écrabouillé, et voilà ce sale type, là, le mage noir, qui débarque ! Qui nous insulte, commence à jeter le mauvais œil sur tous les meubles, à faire des taches partout avec sa magie corruptrice …
GD : Ce pauvre NécroX a dû avoir un choc quand il s’est rendu compte qu’un temple de Drehk avait ouvert dans sa rue pendant son absence.
Ouvrier : Je suis peut-être un PNJ mais j’ai droit au respect !
Ouvrier2 : Ouais !
Ouvrier3 : C’est n’importe quoi, cette ville, depuis quelque temps !
GD : Depuis quelque temps ?
Ouvrier : Et là-dessus, dans le noir c’te grande andouille se prend les pieds dans un établi, et se retrouve empêtré dans les rideaux prévus pour la grande baie vitrée. Le voilà avec un pot de peinture sur la tête, la tringle à rideaux à la main vu qu’il avait perdu son bâton dans le boxon, et il crie, et il braille. Alors moi, ni une ni deux, je lui ai expliqué que quand bien même je n’ai aucun niveau d’aventurier, ce n’est pas une façon de parler à un honnête citoyen. Si encore il était noble il aurait le droit de se montrer insultant, mais entre roturiers, il y a des manières à respecter. Sans compter le privilège de l’âge.
GD : Je ne crois pas que vous puissiez revendiquer ça devant NécroX.
Ouvrier : Silence, jeune homme !
Ouvrier2 : Pour une fois qu’un PNJ de base à une tirade !
Ouvrier : Donc je lui ai proprement dit son fait, et ce malotru, non seulement il a recommencé à vitupérer, mais au beau milieu d’une phrase il s’est enveloppé de rubans de magie et a disparu. Comme ça, en pleine conversation ! Ca ne se fait pas !
Ouvrier3 : Sans compter que pour replâtrer les impacts de Lance d’os sur les murs, ça nous a pris toute la nuit.
Ouvrier : Voilà tout ce qu’on subit, nous les petits ! Les obscurs ! Les sans-grade ! Alors si en plus on commence à détruire toute ma belle ouvrage à coups d’homme de foudre, moi je ne marche plus !
GD : Euh … D’accooooooord … Juste une question : c’est quoi ce cirque ?

La narration a menacé de dépasser son quota de flashbacks récemment. Si on en abuse, ils perdent leur effet de révélation dramatique. Ceci est une technique de remplacement pour éviter de trop alourdir la narration.

GD : Oh que c’est réussi ... En plus, introduire encore un PNJ juste pour ça …
Gorack : Toi avoir travaillé sous protection de Strike le tricheur ??? Toi infâme partisan de Strike ! MEURS !

Un rayon de lumière brûlante réduisit en cendres le malheureux ouvrier vétéran, laissant une vilaine marque sur le dallage et rappelant aux autres travailleurs la précarité de leur condition et la valeur du silence.

GD : Ah oui, vu comme ça …

Je suis une voix-off professionnelle, je ne laisse rien au hasard.

Gorack : Assez de narration descriptive et de méta-humour ! Donner mal à la tête comme quand se promener tête nue sous balle de Drehk en plein été ! Maintenant toi mourir, homme-brillant! Colonne de feu !
GD : affraid Houlà, il faut que je me reconcentre … :noooo:

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Temple De DREHK!!!

Message par Eldir le Lun 20 Sep - 17:38

Après avoir douloureusement reçu une colonne de feu de Drehk, GD dû également esquiver difficilement un monstrueux moulinet de marteau qui alla s'enfoncer d'un bon mètre dans le mur où, quelques instants plus tôt, se trouvait l'élémentaire.

Gorack : Arrête de bouger homme-brillant! Laisse moi te faire faire pénitence de Drehk!

GD :
Mais enfin calmez vous bon sang, je vous assure que tout cela n'est vraiment pas nécessaire.

GD esquiva un autre coup de marteau, avec plus d'aisance cette fois, ce qui lui permis de répliquer avec un coup de hallebarde bien placé qui alla se planter dans l'armure du prêtre, lequel à défaut d'être touché fut étonné de voir sa proie contre-attaquer.
Le duel d'arme se poursuivit sur quelques passes habiles de la part de l'élémentaire qui réussi à égratigner la peau du barbare.

Ma parole, Gorack saigne... un peu! De toute ma vie de voie off je ne pensais pas voir ça un jour, ce n'est donc pas une statue de mithril animé par une volonté transcendant la création mais bel et bien un être vivant!

Gorack : GROOOAAAR Moi très colère!!!

GD : Mmh ce n'était peut être pas la meilleurs chose à faire...

En effet Galdwyn ne pensait pas si bien dire. Gorack lui envoya un puissant coup - critique rire - avec son marteau que l'élémentaire pu tout juste parer avec sa hallebarde. Le pauvre fut alors catapulté à travers la porte d'entrée par la force de l'impacte et perdit sa hallebarde en se ramassant sur le pavé avec la grâce d'un hippopotame manchot.

GD : Damned, on dirais que sa magie divine me rend vulnérable à ses attaques physiques malgré ma condition, il faut que je tente autre chose.

L'occasion lui en fut donné car Gorack passa les portes défoncé de son temple en chargeant à la suite de Galdwyn. Ce dernier concentra son énergie afin d'envoyer sans plus attendre un éclaire de grande puissance sur son assaillant.

GD : en temps normal j'aurais mis moins de force dans mon éclaire mais lui il est vraiment très difficile à calmer.

Bon alors voyons voir le DD du test de résistance de l'éclaire de Galdwyn est de 30, car c'est un puissant magicien. Gorack lance son dé, 12, bon plus un bonus de.... euuh 25 Shocked .... ben cela fait demi-dégât alors.
Je suis vraiment content d'être un esprit désincarné moi.

Gorack : Rhaa toi avoir lumière qui fait mal, ça être pouvoir de Strike surement! Mais moi avoir lumière plus forte encore! EXPLOSION DE LUMIÈRE!!!

GD : pale

L'immense cylindre de lumière silencieuse s'abattit sur GD comme une épée de damoclès, qui accessoirement grâce (à cause?) de son vaste rayon d'action brûla plusieurs badauds et mit le feu à plusieurs maisons.


GD : Bon faut vraiment que je passe à autre chose :kaput:

_________________
For pony!
avatar
Eldir
Force Blanche

Masculin Nombre de messages : 126
Age : 28
Localisation : A Darkam, si-si je vous jure...
Archétype : mage blanc
Job/Hobbies : Ca dépend du moment...
Date d'inscription : 06/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Temple De DREHK!!!

Message par Galdwyn Darkyl le Mar 21 Sep - 17:04

GD, sortant prudemment la tête de derrière Alchemy qui avait fort heureusement absorbé le plus gros des dégâts causés par l'Explosion de Lumière: Bon, tant qu'il s'en tient au sort, ça ira. Par contre, s'il arrive à me... Suspect Eh? Il est passé où le Mastodonte?

Une ombre gigantesque recouvre l'endroit où se trouve Galdwyn Darkyl: Jet d'Intelligence pour deviner à qui elle appartient... réussi! Jet de sagesse pour en tirer les conclusions qui s'imposent et se tailler vite fait... Raté!

GD: C'est impossible! Il ne peut pas être aussi rapid... :dehors!:

Le gigantesque marteau s'abattit avec une certaine familiarité sur le flanc de l'ensorceleur qui partit une nouvelle fois dans le décor, mais réussit à se réceptionner à peu près correctement. Il vit aussitôt Gorack se ruer sur lui, et entreprit d'esquiver de son mieux la rafale de coup de marteaux, maudissant le rythme stakhanovien du prêtre qui bien qu'assez lent pour lui permettre de voir arriver les coups était tout de même assez soutenu pour l'empêcher de se concentrer deux secondes et attirer à lui grâce au magnétisme sa hallebarde qui traînait quelques mètres plus loin. Soudain, Gorack lâcha son marteau après un coup vertical qui craquela le sol sur plusieurs mètres, et sortit deux hachettes massives de son large ceinturon. Avant même que Darkyl ait pu prendre le large, il lui sauta dessus avec une sainte rage renouvelée, ses armes bougeant si vite que les yeux avaient peine à les suivre: c'est bien simple, avec une telle vitesse de découpe, il aurait pu découper un morshleg en petits lardons en 10 minutes top chrono. Il va sans dire que Galdwyn vécut assez mal l'accélération imprévue du combat et se retrouva bientôt victime d'une rafale de coups de hachettes qui provoquaient autant de court-circuits le vidant de son électricité et réduisant sa cape en lambeaux.

GD, réussissant par miracle à saisir les deux poignets de Gorack en même temps: bon maintenant, ça suffit!

Il lui envoya ses pieds dans l'estomac, sans que le prêtre balaise ne bronche. En revanche, les bottes et gants de contention de l'élémentaire grésillèrent d'énergie accumulée.

GD: Läbt!

Le choc électrique éjecta Galdwyn loin de son adversaire, et il se hâta de prendre le large, grimpant au sommet d'une colonne en cours de taille. Hélàs, à son désarroi, la seule conséquence visible sur Gorack était sa pilosité encore plus ébouriffée que d'habitude.

GD: Mais il est pas vrai ce gars là... pale Le corps à corps, le combat à mains nues, les sorts élémentaires, l'électricité brute, RIEN n'a d'effet!

Gorack, cherchant des yeux l'élémentaire: Drekh protéger supporters de Drekh! Attaques des amis de Strike inutiles contre ceux qui connaissent le score!

GD: Mais pourquoi suis-je venu ici... Sad Allez mon vieux, reprends toi... Il faut que ce fanatique reste immobile 5 minutes pour comprendre que je ne lui veux aucun mal!

Gorack: Arrrh! Te voilà, ami de Strike! Reviens te battre, je faire le serment que toi pas voir le prochain tour de Strike le tricheur!

GD: Peut-être une heure, en fait... Bon, ça fait un petit moment que je ne les ai pas utilisés, mais je suppose qu'on revient toujours à ses premières amours...

L'élémentaire fit apparaître dans sa main quelques rubans de magie, puis bondit de sa colonne avant que Gorack ne commence à la démolir à coup de marteaux. Profitant du fait que le prêtre avait repris son arme la plus lourde et la moins maniable, Galdwyn se mit à lui courir autour aussi vite que possible à l'aide de son déplacement éclair.


Gorack levant son marteau comme s'il allait fracasser tout l'édifice d'un seul coup: Arrête de fuir, homme-brillant !

Le prêtre de Drekh écarquilla brusquement les yeux et faillit partir en arrière comme si son arme était soudain trop lourde pour lui. Il fit un pas en arrière, trébucha et lâcha son marteau qui tomba au sol dans un "BLANG" retentissant. Luttant pour garder son équilibre et titubant comme un homme soûl, Gorack contempla avec stupéfaction les dizaines de fragments de rubans de magie collés à ses membres ou sur son dos.

GD: Et maintenant que j'ai restreint ton mouvement: Cage de Force!!

Un cercle brillant apparut sur le sol tout autour du prêtre, matérialisé par des rubans de magie dissimulés sous les gravats. Un motif complexe s'incrivit en un instant sur sa surface et dans un flash lumineux une authentique cage aux barreaux étincelants se matérialisa à l'endroit où se tenait Gorack qui se jeta maladroitement sur les parois de sa prison, sans effets.

GD: J'arrive pas à croire qu'il puisse encore se remuer avec tous les parchemins d'altération des caractéristiques physiques que je lui ai collé dessus... Avec tout ce qu'il a perdu de Force et de Dextérité, n'importe quel humain serait cloué au sol, incapable de lever le petit doigt!

Gorack: Tu as triché... Evil or Very Mad Tu es vraiment un ami de Strike! Mais je pas avoir encore abandonné!

Le prêtre fit courir sa grosse paluche sur les runes qui recouvraient ses bras et ses jambes, les faisant disparaître dans un éclat de lumière dorée. Il s'attaqua avec une vigueur accrue à ses barreaux, qui se mirent à crépiter et... à se déformer?

GD: QUOI? affraid Ah mais là nan je dis stop! Son Dieu lui donne comme pouvoir de ne tirer que des 20 naturels ou quoi?

C'est sur ces entrefaites qu'arriva tel une fleur un certain mage blanc, qui regarda avec un étonnement poli l'état des lieux, des différentes personnes présentes ainsi que l'ambiance... un chouia chargée.


Eldir scratch

_________________
Looking for something I've never seen...
avatar
Galdwyn Darkyl
Intelligence Pénétrante

Masculin Nombre de messages : 669
Age : 29
Localisation : si tu as de la chance, entre tes mains
Archétype : Artefact Intelligent
Job/Hobbies : la Connaissance, la Magie, les pierres à aiguiser de qualité
Date d'inscription : 16/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Temple De DREHK!!!

Message par Eldir le Mar 21 Sep - 18:56

Eldir : Mais qu'est ce que vous fabriquez?

GD : Eh bien j'étais venu demander l'aide de ce prêtre quand il m'a attaqué sans raison.

Gorack : Homme-brillant ami de Strike! Lui doit être purifié!

Dans un bruit de crépitement plaintif, un premier barreau de la cage de force céda, heureusement il en fallait plus pour libérer le prêtre mais celui-ci attaqua aussitôt un nouveau barreau.


GD : Alors j'ai essayé de le calmer pour pouvoir lui parler mais ça n'a pas marché.

Eldir : Attendez vous avez attaqué Gorack?

Gorack : GROOOAAAR!!!

Eldir : Holàlà. Bon écoutez moi Galdwyn vous allez faire exactement ce que je vais vous indiquer et vous allez jouer mon jeu si vous voulez qu'on s'en sorte ok?

GD : D'accord mais il me faut vraiment son aide.

Eldir : OK?

GD : Ok

Avec un autre violent craquement, la cage de force ce brisa, libérant un Gorack fou de rage qui fonça comme un boulet de canon sur Galdwyn. Eldir leva son bâton, un rayon de lumière jaillit de son extrémité et frappa Gorack en pleine tête. Le prêtre s'arrêta sur place, dodelina de la tête et s'effondra par terre comme une masse.

GD : Non mais je rêve! Ça fait plus de dix minutes que j'essaye de le calmer et vous en un geste vous l'envoyez au tapis! C'est quoi cette tulipe?

Eldir : Parce que vous n'avez vraiment pas compris comment il fonctionne. Je suis sûr que vous avez essayé de l'attaquer sur ses caractéristiques physiques. Or vu comment il est baraqué vous n'aviez pratiquement aucune chance d'y arriver. Moi je l'ai frappé sur une caractéristique commune à tout les hommes.

GD : A savoir?

Eldir : J'ai activé sa fonction sommeil. Bon vu sa force physique et de caractère, ça ne durera pas longtemps. Nous allons le feinter. Quand il va se réveiller nous allons lui faire croire que tout cela n'était qu'un rêve inspiré par Strike.

GD : Au fait qui sont Strike et Drehk exactement?

Eldir : Holà malheureux! Allez lire le dernier New Dark Time. Bon assez discuté, il se réveille déjà

Gorack : Moar! Tête a moi toute tournée. Tiens bonjour petit ami de Drehk. Ah Homme-brillant ami de Strike encore là GROOAAR!!!

Eldir : Non non non non non! Lui c'est un ami de Drehk!

Gorack : Hu?

Eldir : Oui c'est un bon ami de Drehk, il a plein d'idée pour honorer Drehk à travers la ville, n'est-ce pas Galdwyn?

GD : Ah bon? Euh oui bien sur!

Gorack : Mais moi l'avoir entendu blasphémer sur Drehk!

Eldir : Non vous dormiez, il devait surement s'agir d'un cauchemar envoyer par Strike pour vous tromper Vous ne devez pas vous laisser abuser!

Gorack : Humph ça compliqué, moi avoir mal à tête! Mais petit homme toujours dire vrai jusque là, moi faire confiance à toi!

Eldir : Faudrait qu'il arrête de m'appeler "petit" un jour

Sur ces mots, Gorack retourna dans son temple stimuler les ouvriers, aveugle aux importants dommages collatéraux laissés par le combat.

GD : Bon c'est bien joli tout ça, mais maintenant est-ce que vous pourriez m'obtenir son aide?

Eldir se passant la main sur le visage pour garder son calme : Vous devez être un peu siphonné pour aller demander son aide à LUI. Que voulez-vous exactement?

GD : La balise de détresse de L9 a été activée, elle est gravement endommagée et il faut que je la localise rapidement pour la rapatrier. Je voudrais que Gorack me fasse une divination.

Eldir : Shocked .... expl . Vous n'avez vraiment pas les électrons en face des trous mon pauvre! La seule chose que Gorack serait capable de deviner c'est l'heure à laquelle le soleil se lève, rien de plus.

GD : Pourtant c'est un prêtre non?

Eldir : Au cas où vous ne l'auriez pas remarqué la subtilité ne fait pas vraiment parti de ses attributions. Moi par contre je serais peut-être en mesure de vous faire une localisation de votre amie mécanisée.

GD : Vraiment je ne pensais pas que cela entrait dans vos compétences, désolé pour l'erreur.

Eldir : La prochaine fois faites attention à qui vous vous adressez. Bon retournons à votre bibliothèque

_________________
For pony!
avatar
Eldir
Force Blanche

Masculin Nombre de messages : 126
Age : 28
Localisation : A Darkam, si-si je vous jure...
Archétype : mage blanc
Job/Hobbies : Ca dépend du moment...
Date d'inscription : 06/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Temple De DREHK!!!

Message par Eldir le Jeu 6 Jan - 10:24

Dans trois jours qui suivirent le carnage devant la taverne, les anomalies magiques issu de la bibliothèque simili-occulte ont frappé les ouvrier du chantier. Ceux-ci se sont tous métamorphosé en golem de nature divers, voyant leur capacité de production augmenté de 500%. C'est donc dans un temple de Drehk totalement achevé, aux grandes fenêtres, aux murs majestueux, aux symboles solaires abondant et au sol immaculé, que Gorack avait réuni les barbares de la ville.
Il agitait sous leur nez un dessin de sa conception censé représenter le nouveau maire (je vous laisse imaginer le résultat.


Gorack : Ami de Drehk, heure être grave! Strike avoir frappé ville sainte par malédiction! Intendant de Drehk chargé de diriger la ville pour Drehk avoir été corrompu par Strike *agite le dessin du maire*! Lui avoir infiltré disciple dans rang de l'intendant. Vous devoir le sauver! Vous devoir courir dans ville, tuer tout ami de Strike que vous voir avec costume de grad..gadr... garde et ramener à moi l'intendant vivant! Je lui ferais la LUMIERE DE DREHK!!!

Barbare 1 : Et si amis de Strike pas costumé ?

Gorack : Vous savoir les reconnaitre grace à foi en Drehk! Tout ceux qui arrêtent les amis de Drehk sont des amis de Strike! Si vous vrai amis de Drehk, vous réussir! GROOOOOOAAAAAR!!!!!

Et c'est autant pour partir au carnage de la garde municipale que pour fuir un Gorack en furie que les barbares se ruèrent hors du temple de Drehk.


Dernière édition par nécroX le Dim 11 Déc - 20:40, édité 8 fois (Raison : Tu t'es trompé ami-ennemis, non ?)

_________________
For pony!
avatar
Eldir
Force Blanche

Masculin Nombre de messages : 126
Age : 28
Localisation : A Darkam, si-si je vous jure...
Archétype : mage blanc
Job/Hobbies : Ca dépend du moment...
Date d'inscription : 06/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Temple De DREHK!!!

Message par Eldir le Lun 31 Jan - 20:56

Un peu plus tard, arrivant tout droit de l'hôtel de ville, le Lutin intelligent et son MACA entrèrent au Temple de Drehk sous les crie de victoire des barbares.

Bar 1 :
Par Krom.... euh Drehk nous avoir bousillé ennemis et réussi mission!
Bar 3.5 : Ouais! Même qu'elle était difficile puisqu'il fallait pas tuer tout le monde!
Bar 0.75 : Sang et Soleil!!! Nous fort!!! Nous mériter banquet après!!!
Bar 1 : Ouais mais faudrait aller décoller la méduse là. Elle a déjà bouffé Struckt tout à l'heure.
LRDB : Ah ouais, bon baston!

Sur ces bonnes paroles ils laissèrent les deux demi-portion seul dans une salle. Gorack Portait une cape doré de cérémonie et leur tournait le dos pour admirer le soleil dans sa baie vitré. Vu comme ça il paraissait presque être une vrai prêtre.


GM : Ami de Drehk, vous pas avoir besoin de vous en prendre à moi. Cette ville sainte à besoin de nous pour la défendre des horreurs de Strike, nous devons lutter main dans la main et...

Le regard terrifiant que Gorack lança en se retournant fit taire le maire tendis que Klaus essayait de se prendre pour une flaque d'eau et de couler à travers le dallage.

Gorack : Moi avoir faillit à ma mission! Strike le mauvais avoir frappé dans notre cœur! Toi administrateur de la ville sainte tu as été corrompu. Heureusement je vais sauver toi et tu pourras diriger de nouveau la ville selon la volonté de Drehk!

Avant qu'il n'ai pu répliqué, le lutin se retrouva soulevé par le col à pratiquement 2 mètres de hauteur tendis que le prêtre chargeait son deuxième poing qui se mit à luire.

GM : maman... pale

Gorack : LUMIÈRE DE DREHK!!!!! sunny

A l'instant ou le coup de poing salvateur devait porter son coup, un éclair de magie chaotique frappa le maire qui fut métamorphosé en un pot de confiture au malabar géant qui se brisa à l'impacte de la purification entrepris par Gorack. La salle fut aspèrgé d'une espèce de gélatie sucré rose bonbon tandis que le prêtre de Drehk restait figé là bêtement. Il essayait désespérément de comprendre comment Drehk avait pu faire une chose pareil et ce que cela voulais dire.

Peut-être un présage?

_________________
For pony!
avatar
Eldir
Force Blanche

Masculin Nombre de messages : 126
Age : 28
Localisation : A Darkam, si-si je vous jure...
Archétype : mage blanc
Job/Hobbies : Ca dépend du moment...
Date d'inscription : 06/11/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Temple De DREHK!!!

Message par nécroX le Lun 31 Jan - 22:22

A cet instant on put entendre de grands craquements.

Gorack : Quoi c’être ? Prodiges se succéder ! Je pas comprendre volonté de Dr-

Quelques poutres mal installées cédèrent (moi, je ne ferais pas confiance à des golems nés d’un incident chaotique improbable pour faire de la rénovation de bâtiment). Et par le trou descendit une grande silhouette en forme de soleil rayonnant, tombant droit sur Gorack …

Gorack : NON ! Je avoir offensé Drehk ! Il punir moi !

Et il fut enseveli sous ce qui n’était qu’une méduse géante vue à contre-jour, avec ses filaments dans tous les sens. Par le trou du toit pointèrent des têtes de barbares penauds.

Barbare1 : J’t’avais bien dit qu’tu tapais trop fort …
Barbare2 : Ca veut rien dire taper trop fort.
Barbare3 : Ouais ben le grand prêtre va nous démolir !

Ils clignèrent des yeux avec incrédulité quand Gorack, s’extrayant de sous la masse gélatineuse, se prosterna devant elle.

Gorack : Ô DIVINE MAIN DE DREHK ! Descendue du ciel ! Tu as lâché la balle pour m’indiquer la voie !
Klaus (risquant une tête par le vitrail à travers lequel il avait plongé au premier craquement du toit) : Euh … La main de Drehk ? … Eminence ?
Gorack : Grande forme semblable à balle, tombée de terrain de jeu de Drehk ! Et être translucide pour laisser passer lumière de la balle afin qu’elle atteindre son peuple ! Pas d’erreur possible. Et maintenant main de Drehk indiquer voie à nous !
Klaus : Euh … Sans doute, mais …

Et à cet instant, la « main de Drehk » se mit à trembler … à pulser … à s’ouvrir en son sommet ! Et tandis que les notes d’Ainsi parlait Zarathoustra résonnaient dans l’esprit des présents, l’on vit jaillir la silhouette du lutin intelligent, auréolé des rayons du soleil couchant tombant du trou du toit !

Gorack&Klaus : :dimoiksepavrai:
GM : Qu’est-ce qui s’est passé ? Y a cinq secondes j’étais là et puis pouf … Je viens d’être téléporté, je crois … Dans cette espèce de jelly. Mais on sentait pas bien le goût citron. Mais le plus grave, c’est que je crois avoir perdu … *voyant les taches de confiture sur le mur* NOOOOON ! Mon pot de confiture au malabar premium ! Je le gardais pour quand je serais couronné PDG du monde !!!!
Gorack (se prosternant frénétiquement, à donner mal aux yeux) : DREHK AVOIR PARLE ! J’avoir été abusé. Tu devoir guider ville en cette heure sombre où alliés de Strike être proches !
GM : Keski raconte le grand bouffon ?
Klaus : Euh laissez votre MACAC s’occuper de ça Sire ! Grand prêtre Gorack, le Maire ici présent a été désigné pour, euh, sauver cette ville de la crise. Il faudrait que vous rappeliez votre garde sainte, pour qu’il puisse faire son boulot. Son boulot sacré.
Gorack : Je comprendre, petit être normalement pileux. Lui être ami spécial de Drehk. Garde de Drehk collaborer avec vous !
GM : Cool ! Je vais être un héros ! … Tant que j’y pense, puisque je suis le spécial pote de Derrick …
Klaus : Drehk !
GM : On est copains comme bonbons, j’l’appelle comme je veux ! Donc, puisque je suis un ami de Drehk, tous ceux qui vous ont dit le contraire sont des affreux, non ?
Gorack : scratch
GM : Rolling Eyes Eldir ! Le mage blanc ! Il a essayé de vous monter contre moi ! Le BFF de Drehk ! C’est donc un sale type !
Gorack : Parole de Drehk filer très vite dans ta bouche, petit élu. Moi pas tout comprendre. Mais ça sonner juste ! Lui devoir répondre devant justice de Drehk !
GM : Voilà ! C’est bieeeeen ! Et maintenant, salut ! Je vais nettoyer la ville dont je suis le tyran incontesté !

Et il partit, entraînant derrière lui Klaus abasourdi et la garde de Drehk trop heureuse de s’éloigner du châtiment escompté. Gorack, lui, marmonnait des prières. Peut-être aussi commençait-il à élaborer des théories comme quoi le parfum sacré de Drehk était l’odeur du poisson défraîchi. Et à gratter les nombreuses piqûres de méduse qui parsemaient son corps massif.

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Temple De DREHK!!!

Message par nécroX le Ven 23 Déc - 3:19

Plus d'un mois après, la population réduite de D-City se rassemblait à l’aube naissante sur le parvis du Temple de Drehk, dans une liesse assez sincère, mais néanmoins paisible grâce à la présence de la milice municipale et des gardes du temple au complet, et à l’état semi-somnolent des citoyens en cette heure matinale (les poivrots braillards de la Taverne, pour qui c’était à peine l’heure d’aller se coucher dans le caniveau, avaient été énergiquement contenus par la garde).

Le parvis était une vaste esplanade qui faisait toute la largeur du Temple et s’étirait sur trois fois cette distance. Son périmètre était ponctué de braseros colossaux qui brûlaient sans interruption. Le sol pavé présentait des motifs de rayons solaires qui radiaient depuis le temple et l’estrade de pierre qui s’en détachait et s’avançait jusqu’au milieu du parvis.
On se souviendra que le Temple avait été bâti dans un quartier résidentiel, au milieu d’une rue remplie de belles demeures. Par conséquent, un tel espace libre n’avait pu être obtenu qu’en autorisant Gorack à déclarer les maisons en vis-à-vis hostiles à la victoire de Drehk (elles faisaient de l’ombre) et en le laissant appliquer l’anathème à coups de marteau taille G. Les maisons en question (sur trois rues parallèles) étant abandonnées, et déjà endommagées pour la plupart suite aux crises de rage mystique du prêtre, cela n’avait pas posé de problème. La récente dotation exceptionnelle de la municipalité au culte de Drehk avait permis de réaliser cette extension (ainsi que les réparations du toit) en moins de trois semaines.

Deux conséquences à ce plan d’urbanisme : la première, c’était qu’une bien plus grande portion de la faible population de la ville pouvait se tenir devant le temple pour y assister à la cérémonie qui s’annonçait (le reste des habitants se pressant dans les rues adjacentes). La seconde, plus anecdotique, était que le Manoir-Tour-Crypte-Laboratoire (TM) de NécroX (initialement situé plus bas dans la même rue que le Temple) jouxtait désormais directement le parvis. La foule était, dans ce coin de l’esplanade, plus clairsemée, et un peu nerveuse.

A l’instant où le jour naissant atteignit le seuil du Temple, un Klaus dont l’air las et résigné était maintenant une seconde nature s’avança. Il manqua se prendre les pieds dans la chasuble jaune poussin dont il était endimanché, imposa le silence à la foule et frappa trois fois les portes du Temple en clamant solennellement :


Klaus : *BAM* Voici que s’avancent le Grand Prêtre de Drehk et celui qu’il a choisi pour Elu ! *BAM* Le Grand Prêtre et l’Elu de Drehk ! *BAM* Oh là-dedans, c’est à vous que je parle !

Les portes s’ouvrirent et laissèrent passer l’énorme silhouette de Gorack qui s’avança jusqu’à l’extrémité de l'estrade, dominant la foule. Juste derrière lui, le Grand Maire sautillait sur place avec agacement dans l’espoir futile d’être visible du public malgré l’ombre du géant. Ils étaient suivis de deux barbares de la garde sainte bombardés « acolytes » pour l’occasion qui agitaient frénétiquement des encensoirs (ils avaient été choisis pour leur expérience au fléau d’armes lourd). Ils étaient vêtus de bures blanches qui leur allaient comme un gambison à une vase, mais ce n’était rien à côté des deux protagonistes. Gorack avait accepté de retirer son armure, ce qui aurait suffi à lui donner l’air bizarre ; mais la tentative de lui confectionner un costume ecclésiastique avait repoussé les limites. Le prêtre avait exigé que sa tenue, s’il devait en changer, reflétât la splendeur de Drehk. Le seul rouleau de soie dorée en ville, une commande spéciale ramenée de l’Empire de Jade par le dénommé Lagourdass’h et poliment confisquée à son acheteur (un elfe aisé qui voulait refaire les rideaux de son écurie à poneys) y était passé. Gorack s’était contenté de se draper dedans à la va-vite. Sur toute autre personne, cela aurait pu passer pour une toge ; sur lui, on aurait plutôt dit une grande écharpe, ou un costume de momie version bikini doré. Les spectateurs les plus éloignés pouvaient croire qu’il portait des peaux de bête en-dessous, mais ceux des premiers rangs n’avaient pas cette chance, et voyaient bien qu’il s’agissait de pilosité corporelle jaillissant par chaque interstice. Le Maire n’était pas en reste : ayant décidé, dans un moment d’ennui, d’en apprendre un peu sur le contenu de la religion dont il était l’envoyé divin, il avait vaguement saisi l’idée de culte solaire. En conséquence de quoi il portait une robe faite entièrement de tournesols et de paillettes. Pour être sûr que tout le monde le voie, le lutin avait également fait confectionner une sorte de gigantesque toque qui culminait à 1m80 par un panneau « REGARDEZ-MOI ». Il se servait de son tout nouveau « Susceptre » (un bâton en or massif sur lequel on pouvait fixer des sucettes) pour la redresser à tout bout de champ.

Les acolytes firent tournoyer frénétiquement leurs encensoirs, arrosant la foule d’effluves de produits de la mer périmés, le parfum sacré de Drehk d’après Gorack.
Les chœurs entonnèrent un chant glorifiant Drehk. Le chant étant « Drehk est le champion, Drehk est le champion, Drehk est, Drehk est, Drehk est le champion », les choristes avaient été recrutés parmi les supporters des BCBF. La foule se laissa emporter par l’enthousiasme, un peu comme à un vrai match ; les grognements hystériques de Belvey Nightwitch en contrepoint contribuaient d’ailleurs à l’ambiance.
Arrivé devant le brasero géant qui occupait le bout de l'estrade, Gorack étendit les bras, imposant le silence.


Gorack : DREHK A BIEN LANCE LA BALLE AUJOURD’HUI !
Foule : TRES BIEN !!!
Gorack : Peuple de Darkam-City, ville sainte de Drehk ! Drehk avoir montré à nous comment faire volonté de lui. Lui probablement profité d’un quart-temps. Vous remercier Drehk d’avoir renoncé à gorgée d’eau ou barre chocolatée divine pour s’occuper de nous ! Lui avoir étendu sa main pour désigner Elu de lui, moi avoir vu ! Son messager qui dire à nous quoi faire, et qui amis de Strike immonde être ! Et c’être ce petit être ! Drehk parler par sa bouche. Et même si lui choisir de faire ça avec petite voix pointue et énervante, ça être son choix ! A mon avis Drehk choisir Elu tout riquiqui parce que lui garder ses forces pour le match. Drehk être grand stratège ! Et refuser dopage, pas comme Strike le maudit ! Nous suivre volonté de Drehk exprimée par son Elu, et ainsi aider le dieu à gagner le match !

A cet instant Gorack fut interrompu par Klaus. Le nain lui désigna le Grand Maire, qui avait essayé de manifester son désaccord avec certains passages du discours en flanquant des coups de susceptre dans les rotules du barbare qui n’avait rien senti.

Klaus : Je crois que, euh, l’Elu pense que c’est à son tour de parler.
Gorack : Comme Elu vouloir.
Klaus : Et aussi, je crois que vous devriez éviter de lever les bras quand vous vous adressez à la foule. Ca impose un peu trop de … tension à votre costume, et franchement on n’a pas besoin de ça.
Gorack : Elu de Drehk maintenant parler à vous ! Et je même pas besoin de lever bras pour montrer lui à vous, ce qui être bien.
GM : Oui, oui, merci Grotack, tu peux disposer. Salut à vous, fidèles sujets ! Aujourd’hui ce n’est pas votre Maire bien-aimé qui vous parle. Enfin si, mais plus seulement. Je suis aussi, désormais, le porte-parole élu d’un dieu. J’imagine que c’est le grade juste en-dessous, je suis un peu son bras droit. Donc il suffit d’une promotion et je serai dieu ! Mais ça c’est de la projection sur le long terme, laissons ça aux génies comme moi, je ne veux pas gâcher votre joie en ce jour de fête. Voilà donc les deux choses que vous avez besoin de savoir : toutes les lois que je fais sont désormais implicitement approuvées par Drehk. Et si je suis son bras droit, j’imagine que ça fait de Grotruck ici présent son bras gauche. Le genre de bras musclé, tatoué, couvert de cicatrices, avec un bracelet de force, tous les muscles en double, aux veines saillantes pulsant de la testostérone pure, et qui écrase les désobéissants entre son pouce et son indexulaire. Donc c’est une raison de plus de respecter mes sages décisions politiques. Ainsi que mes décisions artistiques, éthiques, esthétiques, magnétiques, telluriques, etc. La deuxième chose à savoir, c’est que, comme l’a dit un jour un type à un endroit : « Du pain et des jeux ». Comme je viens de l’expliquer, Gaurock sera en charge des pains. Moi, fort de l’inégalable expertise de mon peuple supérieur en la matière, je m’occupe des jeux. Et ça commence maintenant ! Car comme toute bonne cérémonie religieuse, celle-ci inclut … un sacrifice !
Foule : Brouhaha !
GM : Oui, vous pouvez le dire ! Apparemment Drehk ne dit rien sur les sacrifices, mais on ne fait pas de bonne cérémonie sans casser des œufs. Et par « casser » je veux dire « brûler ».
Foule :
GM : Et par « œufs » j’entends bien sûr « cœur encore tout palpitant ». Il faut vraiment tout vous expliquer ?
Foule : ola
Klaus : Envoyez le cœur !
-DREHK EST LE CHAMPION, DREHK EST L-
Klaus : Mais non, bande de pignoufs des plaines ! Fermez-la ! Le cœur pour le sacrifice !
Belv : Greeeeeuh … Sad
Dew : Allons Tonton. Je sais que tu aimes grogner en chœur, mais tu aimes aussi les sacrifices, non ?

La foule vit alors sortir des profondeurs du Temple un énorme cœur encore battant, maintenu en lévitation par quatre mages du SMFO.

Klaus : Euh … D’où on sort ça, en fait, Votre Elucidité ?
GM : Une patrouille l’a trouvé la semaine dernière dans une arrière-cour. Un reste de l’accident magique.

Les mages déposèrent le cœur dans le brasero géant.

GM : Je voulais en faire une pompe pour qu’on puisse enfin installer le chocolat chaud courant à tous les étages de la mairie, comme je le réclame depuis une éternité. Mais ça ne s’est pas fait, alors j’ai dû trouver un moyen de le recycler. Et rien de tel qu’un bon sacrifice pour ravir le cœur des foules !
Klaus : Pour le leur soulever, plutôt …

En effet, même si une partie de la population appréciait le spectacle, d’autres spectateurs paraissaient se sentir mal. Difficile de dire si c’était dû aux fumées de chair brûlée, aux odeurs de méduse décomposée des encensoirs, ou à la tenue de Gorack.

GM : Ce n’est que de la crainte religieuse ! C’est une bonne chose. Mais je voudrais aussi qu’ils se réjouissent ! Et qu’ils me regardent, au lieu de détourner les yeux de notre direction comme si leur santé mentale en dépendait. Ils n’ont pas lu la pancarte ?

A cet instant un incident se produisit dans la zone réservée aux personnalités. On trouvait là, entre autres, les colonels Hix et Higrek, les deux Nightwitch, la Conservatrice Elecia Magrettite, Aljashus … Et voici qu’en réaction à une hypothétique menace (l’odeur de cœur brûlé ? L’odeur de poisson mort ? La vue de Gorack ? L’odeur de Gorack ? Le fait que Dame Bri-Jeet Bardow vienne de régurgiter son lembas à l’ambroisie matinal sur les escarpins de la Grande Thaumaturge ?), les protections magiques de celle-ci s’activèrent, produisant un sort de Bourrasque qui repoussa les fumées nauséabondes, et souffla le sommet de la toque du lutin droit dans le brasero où elle prit feu. Le Maire se mit à courir en hurlant et en essayant de détacher le nœud sous son menton qui maintenait la toque.

GM : Klaus, fais quelque chose !
Klaus : Non, continuez, votre Election ! Ca marche ! Ils sont pleins d’enthousiasme, et ils ne regardent que vous !
GM : AAAAAAH !
Klaus : Ca me semble être le moment parfait pour lancer le pot de célébration !

Il fit un signe à la garde sainte de Drehk, qui commença à faire circuler dans la foule ravie des paniers de friandises et des tonnelets de boisson dont les stocks étaient gérés dans un coin de la place par les Trois Gretas.

Garde du Temple : Excusez-moi, je dois vérifier que ces boissons sont bien conformes aux ordonnances de Drehk …
Greta la Rousse : Dis tout de suite qu’on ne sait pas tenir un débit de boisson !
Greta la Brune : Nous respectons les désirs du client qui paie, avorton !
Greta la Blonde : Comme le voulait la commande, des Tequila Sunrise « pour boire un coup d’envoi » !
Greta la Brune : Ainsi que des cognacs Sunrise, des BAN Sunrise, des vins elfes Sunrise, et tous les autres produits fournis par notre taverne de premier choix et mis à l’heure solaire.

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Temple De DREHK!!!

Message par FarFade le Ven 23 Déc - 18:27

Alors que, rapidement, les papiers d'aluminium s'entassaient dans l'allée, le Grand Maire nouvellement nommé Élu continuait de courir partout, sa toque pouvant encore se consumer une bonne heure.
Gorack était aux anges, tout tendait à montrer que Drehk était content. Les papiers d'aluminium renvoyait la lumière des braseros dans toutes les directions, l'Élu prêchait la bonne parole en courant avec la feu sacré de Drehk dans tout le temple. Décidément, le prêtre a surement fait du bon boulot.


Gorack : GORACK CONTENT ! JE VAIS DONC REALISER UNE DANSE POUR DREHK !

Il ajusta son costume : comprenez qu'il tira un peu sur là où ça frottait, pour le plus grand plaisir du public, et leva les deux bras au ciel. Et puis il se mit à faire des roues sur l'estrade.

Le Public : Shocked
Hix : Si on rajoutait un peu de doré sur ce tas de Gorack on pourrait vraiment croire que c'est le soleil.
Higrek : Un peu de respect Hix, c'est un de nos supérieurs... Mais c'est vrai que ces roues ressemble plus à des roulades sur le côté... En tout cas c'est horrible.
Hix : Tant qu'on est dans nos uniformes...
Higrek : C'est vrai qu'il n'y a pas si longtemps que ça on vivait dans des cartons !
Hix : Tiens reprenons des bonbons pendant qu'un panier est dans les environs.
Garde Saint de Drehk, tout en donnant une poignée de bonbons : Que la lumière de Drehk se matérialise par cette nourritur_HEY !

Le Grand Maire qui s'apercevait que sa toque rapetissait de plus en plus vite accélérait sa course tout en jetant des coups d'oeil horrifiés derrière lui.
De ce fait il ne put éviter le garde et percuta sa jambe droite, puis dans un roulé-boulé enflammé le lutin finit par s'étaler dans les papiers d'aluminium qui prirent feu.

Un feu de joie au centre du temple, un acrobate débutant et doré sur l'estrade, une foule en délire (à comparer des événements passés). La fête de l'Élu était très réussie.


GM, gesticulant dans les flammes : KLAUS-EUH FAITES QUELQUE CHOSE !!!
Klaus : Vous ne voulez pas illuminez le visage de cette foule afin de renforcer votre position d'Élu ? Ce feu est pur.
GM : OUI MAIS DES PAPIERS DE BONBONS VIDES C'EST L'HORREUR !!

_________________
... quand les poulpes auront des dents.
avatar
FarFade
Asylum Imperator

Masculin Nombre de messages : 881
Age : 26
Localisation : Dans les méandres d'un cerveau torturé, et poulpeux.
Archétype : Poulpe.
Job/Hobbies : Tenter de conquérir le monde. Et manger des sardines.
Date d'inscription : 04/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Temple De DREHK!!!

Message par nécroX le Lun 26 Déc - 22:53

Finalement le Grand Maire réussit à éteindre le reste de sa toque en la plongeant dans un grand pichet de grenadine Sunrise (pour lequel les trois Gretas lui facturèrent aussitôt mentalement le supplément « pailles, ombrelles et autres décorations »).

GM : Bon peuple de moi ! Comme promis, pour fêter ce grand jour, j’offre une amnistie générale, mais restreinte et soumise à condition ! Vous êtes tous solennellement amnistiés de ceux de vos délits et crimes dont la justice ignore l’existence et pour lesquels elle n’a aucune preuve contre vous. Soyez maintenant en paix avec vous-mêmes et les autres ! Seule ma parole peut révoquer cette amnistie, aussi soyez sans crainte, car ma légendaire constance d’âme vous garantit la tranquillité.
Foule : ola
GM : A présent, il est temps de poursuivre ces réjouissances par le procès du plus grand ennemi de Drehk connu. Pendant que le personnel municipal met le décor en place, profitez de ces quinze minutes d’entracte. Demandez le programme ! Le casier judiciaire chargé du traître Eldir ! Bonbons, beignets, gaufres ! Qui n’a pas son icône de l’Elu dédicacée ? 15 po seulement ! La petite Fyïmodel attend ses parents dans le coin nord-est du parvis. Fruits pourris pour le procès ! 5 pa le cageot, n’hésitez pas ! Offre soumise à condition, tout lancer de fruit pourri incommodant l’Elu de Drehk sera suivi d’un châtiment approprié.
Mage du SMFO : Il va s’arrêter de parler, oui ? Je vais être à court de sorts d’amplification de voix, à ce rythme …

Les traces de la cérémonie furent évacuées, notamment les papiers de bonbons vides, et un espace fut dégagé sur la place, devant l’estrade de pierre. Là furent placés le box de l’accusé, la barre des témoins, et plusieurs sièges (gonflables) pour le jury (de lutins). Sur l’estrade fut installée une cathèdre pour le juge, qui n’était autre que le Maire. La foule nota avec intérêt que le brasero géant avait été laissé en place, et muni d’une sorte de plongeoir qui excitait la curiosité quant aux verdicts possibles.

Eldir, qui avait été tenu sous bonne garde à l’intérieur du Temple pendant la cérémonie et la fête, fut amené jusqu’à son siège par deux mages du SMFO et un contingent de gardes de la Tour. Il était prisonnier d’un sarcophage de métal gravé de runes, avec juste une petite fenêtre grillagée par où on voyait ses yeux qui clignaient à cause de la lumière. Klaus prit place à côté de lui, une brassée de parchemins à la main. Il portait maintenant une robe noire pas mieux taillée que sa chasuble, et une perruque poudrée qui jurait avec sa barbe.
Le lutin, trop petit, se fit déposer par Gorack sur son siège. Il avait lui aussi revêtu du noir, et s’était coiffé d’une perruque à rouleaux qui tombait en cascade de chaque côté de sa cathèdre et de l’estrade. Des carambars étaient glissés dans les boucles. Il tenait son susceptre dans sa main gauche, et dans la droite un marteau qui faisait « pouic-pouic », avec lequel il déclara la séance ouverte.


GM (lisant les formulaires disposés devant lui) : Eldir Patronymeinconnu ! Vous comparaissez aujourd’hui devant la Haute Cour de Justice de Darkam-City et de Drehk réunis pour des tas de sales crimes, au nombre desquels : trahison, hérésie, trouble à l’ordre public, association de malfaiteurs, bris de clôture et excès de vitesse, faits pour lesquels vous avez fait l’objet d’un avis de recherche municipal ; complicité de tricherie de Strike, ce pour quoi le clergé de Drehk vous a excostracithémisé ; et enfin, terrorisme magique aggravé et meurtre à 360° sur la personne de Galdwyn Darkyl. Les peines encourues sont respectivement la mort, la mort et le pilori, pas nécessairement applicables dans cet ordre. La parole est à la défense !

Un lutin amena à la barre des témoins une défense de sanglier sanguinaire, fit un pitoyable numéro de ventriloquie avec et fut expulsé par le marteau de Gorack.

GM : *pouiiiic ! pouiiiiic !* La parole est à Klaus le nain !
Klaus : Merci monsieur le Grand Maire, Elu de Drehk, juge et procureur de ce tribunal extraordinaire. Je salue messieurs les jurés. Pour ceux qui auraient abusé de l’effet trampoline de leurs sièges gonflables, il y a des sacs en papier disponibles derrière vous.
GM : Objection ! Mon estimé collègue, qui n'est en fait pas du tout mon collègue mais mon subordonné et larbin, essaie de s’attirer les bonnes grâces du jury !
Klaus : Mon client a choisi de plaider conditionnellement coupable. Il nie les faits qui lui sont reprochés, mais avoue que si c’était à refaire … En temps normal nous orienterions notre défense pour prouver l’inaptitude mentale et l’irresponsabilité de mon client, mais ce n’est plus possible depuis que ces statuts ont été rayés du Code Civil et Pénal pour permettre aux lutins d’avoir des droits civiques.
GM : Objection !
Klaus : Quoi encore ?
GM : La Cour rappelle à la défense que j’ai accepté que ce ne soit pas Gorack qui donne les coups de marteau pour obtenir le silence, à la condition que ce procès ne serait pas barbant. Et là tu me barbes, Klaus !

La foule rit servilement à cette blague raciste sur les nains.

GM : Silence ! Silence où je fais éclater la salle ! Qu’on fasse venir les témoins !

Commença alors un long défilé de témoins, soumis par Gorack à l'effet révélateur de la Lumière de Drehk. Eldir n’accorda d’attention à aucun d’entre eux, ni aux questions que leur posaient le Maire ou Klaus. Il marmonnait par moments, mais paraissait totalement absent le reste du temps.

Garde de la milice : … et c’est alors qu’il a convaincu la grosse brute-je veux dire, son Eminence le Grand Prêtre, que notre bon Maire devait être éliminé …

Gorack : Petit homme blanc à parler embrouillant avoir longtemps empêché Gorack de reconnaître Elu de Drehk ! Et lui avoir protégé homme-brillant qui en fait avoir été ami de Strike et tenté de faire des trucs bizarres à ville sainte de Drehk ! Mais lui avoir aussi permis à culte de Drehk de s’installer ici, et beaucoup aidé moi. Je penser qu’il avoir été corrompu par Strike. Je pouvoir faire exorcisme, aussi appelé Jugement de Drehk ou « GORACK SMASH » …

Gobelin du SGI : … Mêm k’on a trouvé lé lunett du prévnu dans le Hall de la Bibl’otêk ! …

Autre garde : … habité dans une maison qui brillait d’une lueur verdâtre, et chacun sait qu’avec un mage fou les lumières bizarres c’est juste la répétition générale avant les explosions très bizarres, hmm ?

Alj : … présence et actes réliquescents observés en-deçà du doute statistique en corrélation paratropique, syntropique et synchronique avec des fluctuations non conventionnelles d’amplitude …

Dew :déjà failli compromettre les chances de victoire de notre équipe, prouvant ainsi son anti-civisme !
Belv : GREEEUUUH !
Dew : Il a dit « je le jure ».

Klaus : … client a sauvé toute la cité, en une occasion où il aurait déjà pu la laisser être détruite ?
Alj : En effet, son audacieuse utilisation de la résonance interdimensionnelle entre échos à origine symétrique, et l’échange équivalent subséquemment réalisé au péril de la continuité de son existence dans le plan Matériel servent, non de preuve, puisque analogie n’est pas preuve, et que la pure induction est logiquement impossible, mais d’indice ne devant néanmoins pas être oublié, que l’accusé est plus porté sur la rationalité que ne l’affirment …

Inspecteur Dérikk : … trop sournois pour avouer directement son crime, mais les faits parlent d’eux-mêmes.
Klaus : Il faudra bien que la défense se contente de ce compte-rendu de l’interrogatoire, puisque mon client a exprimé son refus de prendre la parole et que d’ailleurs, son niveau de confinement l’empêche d’articuler un son.
GM : La Cour a jugé ces précautions nécessaires, attendu que l’accusé, en plus d’être un dangereux lanceur de sorts, a été reconnu comme détenant des scores de Bluff et de Diplomatie incompatibles avec la justice lutine ! Ou Gorack !

Alj : … comportement de l’accusé, ayant obtenu un poste d’enseignant et bien que n’ayant pas encore commencé, un fait que l’on peut certes considérer comme une tentative d’infiltration indiquant la préméditation, mais que je pourrais plus sûrement présenter comme une nouvelle preuve de stabilité si j’avais une connaissance plus que superficielle de la psychologie des êtres sentients …

Hix : ... sais pas, mais j’aime pas sa gueule.
Higrek : Ouais. Le genre de type qui va te dire qu’il a pas de monnaie dans la rue.
Hix : En même temps, là il a l’air d’un vrai clochard, et je pense qu’on ne dit jamais assez le tort que nous font les gens qui nous jugent sur l’apparence. Encore un cliché qui …

Elecia : … n’étais pas en poste à l’époque, et je ne connais pas le suspect. Pourquoi me retrouvé-je à témoigner ?

Alj : … bien sûr, les actions de l’accusé ont mené à ce que la population a pris l’habitude de désigner familièrement (mais incorrectement du point de vue chimique) par le « Jour du Savon Noir ». Un geste que beaucoup considèrent comme intrinsèquement terroriste en lui-même, et qui au mieux n’était que la conséquence imprévue d’une manipulation magique traduisant chez son auteur une propension à la prise de risque inconsidérée, et un certain dédain pour la persistance ontologique de notre réalité hors les quelques portions suscitant chez lui un intérêt égoïste …
Klaus : STOP ! On va s’arrêter là, vous en avez bien assez dit comme ça, merci Maître Vungeklerren. La défense en a fini avec ce témoin, Votre Elution.

Lieutenant Yokeyn : … il aura voulu utiliser l’explosion pour éliminer tous les témoins … mais il n’aura réussi qu’à éliminer tous les suspects. A part lui. *Remet théâtralement ses lunettes de soleil*
Gobelins du SGI : YEEEAAAAAH !!!

GM :Et ce sera tout pour les témoins de l’accusation. La défense a-t-elle d’autres témoins à présenter ?
Klaus : Non, Votre GrandMairité.
GM : Alors c’est l’heure de l’échange des anneaux.
Klaus : Non, Monsieur le Maire, ça c’est pour les mariages. Là c’est le procès. On l’a répété pourtant …
GM : Ah oui, bien sûr. Euh … rappelle-moi juste comment ça se passe déjà ?
Klaus : *soupir* D’abord, la plaidoirie de l’accusation, qui va récapituler tous les points en sa défaveur et réclamer une peine.
GM : Nom d’un sucre, ça a l’air barbant. Sûrement un job pour quelqu’un qui a écouté ces heures de blabla. Je le plains. Qui c’est qui s’y colle ?
Klaus : Vous, Votre Majesté.
GM : affraid … Mais-comme-l’E-lu-ne-le-veut-pas-ce-se-ra-toi-qui-t’y-coll’ras !
Belv : Mwaaargh ???
Dew : Lui ???
Belv : Graaah ! Uuurgh ! Shkrompf shkrompf pataglürkk !
Dew : Il dit merci, il accepte, et la mort pour cet animal.
Belv : Gudruk blourf raaargh gregnarkraagh ! Zblourf !
Dew : Il n’est pas sûr qu’on ait définitivement prouvé quoi que ce soit contre lui, mais tous les témoins ont l’air convaincu que ça ira mieux après une bonne exécution.
Belv : Shhhlargrrg grûûûdok ! Hûk hûk hûk ! Graaaaah ! … Grûk ogrrglroll ?
Dew : Et d’ailleurs, tout va toujours mieux après une exécution, hahaha, alors qu’est-ce qu’on attend, autant que ce soit celle d’un type qui a un rapport de près ou de loin avec l’affaire. En plus, celui-là, on a même de sérieux soupçons, il croyait que ça suffisait.
Belv : Reeeeeeeeeuuuuuuuuuuuuuuh !
Dew : D’ailleurs on lui a promis le spectacle d’une mise à mort donc pourquoi on perd des heures à parler, venez plutôt voir un match de Blood Bawl. Au moins on vous donne toute la violence promise.
Belv : Greuuuuuk ! Relg relg glürk ! Aaaaaarrrhhh grork !
Dew : Eloge de la violence. Il se lance dans l’intro.
Belv : Hûûûrrrkk hagrrr blorfalgrrrr ! Grrreeh krodrrrrgrrr …
Dew : *bâille* Oui bon Tonton, là y en a marre. Débrouille-toi tout seul.
GM : Je crois qu’il a dit l’essentiel ! Klaus, tu nous fais un truc vite fait pour la défense ?
Klaus : Honorable jury, je sais que vous prendrez votre décision avec un sérieux comparable à celui qui a régné durant toute cette audience. Il y a beaucoup de preuves indirectes contre mon client, et sa nouvelle monomanie de vengeance ne m’a pas facilité la tâche pour tenter de l’innocenter. Oui, Eldir a tenté d’obtenir de Gorack qu’il sprotche le Maire. Mais personnellement, ça m’aurait un peu fait rire. Vous êtes trop lutins pour ignorer cette circonstance atténuante, même si vous êtes assez lutins pour ignorer le sens des mots « circonstance atténuante ».
Quant à l’incident Darkyl, personne ne sait vraiment ce qui s’est passé là-bas. Dans le pire des cas, Eldir a bien tué Darkyl et Sygmato en faisant sauter la Bibliothèque. Mais le premier avait mis la ville en danger en concentrant tout le mana municipal, et surtout en ne payant plus ses factures ! Et la disparition du second a fourni l’argent nécessaire pour acheter tous ces bonbons, et ces sièges gonflables super-rebondissants. Et la Bibliothèque était pleine de livres qui font mal à la tête. Alors bon.
Et dans le meilleur des cas, il est innocent ! Auquel cas, la théorie la plus probable est que l’explosion était la conséquence logique de la surcharge de magie causée par Darkyl. Je sais, c’est une explication logique, donc ennuyeuse. Mais je ne pouvais pas prétendre défendre mon client dans une cour darkamienne sans lui substituer un autre bouc émissaire. Qu’il soit donc noté dans le dossier que si mon client est innocenté, toutes les charges pesant sur lui doivent être reportées sur Darkyl, qui sera jugé en conséquence s’il est en vie, s’il réapparaît un jour et si quelqu’un se soucie encore de cette histoire à ce moment-là.
Voilà plusieurs raisons de ne pas exécuter mon client. Mais je sais que ma meilleure chance de vous convaincre est celle-ci : je suis le dernier à avoir parlé. Alors maintenant que je vous ai bien embrouillés avec de grandes phrases, écoutez bien : LUI INNOCENT ! VERDICT : INNOCENT ! NON COUPABLE ! IN-NO-CENT ! LALALALAAAAA, INNOCENT, TRALALERE !
J’ai fini, Votre Honneur.
GM : Excellente plaidoirie, tu m’as presque convaincu. *pouuuiiiic* Le jury va maintenant délibérer !

Les lutins du jury se rassemblèrent en cercle, leurs bonnets se touchant, leurs couches-culottes tournées vers l’extérieur, et commencèrent à piailler.

Hix : Tu crois qu’il faudra qu’ils délibèrent longtemps avant de rendre leur verdict ?
Higrek : Ben là ils n’ont pas commencé, ils s’échangent des cartes à collectionner.

Enfin, après presque une heure, le cercle de lutins se rompit. L’un d’eux, clairement le président du jury comme l’indiquait la poignée de cartes rares qu’il brandissait fièrement dans sa petite main poisseuse, fit un pas en avant.

GM : Le jury a-t-il délibéré ?
Lutin : Euh chais pas Sire … Moi je me sens libéré, mais faudrait que je demande aux autres …
GM : Oublie ça. Vous avez décidé d’un verdict ?
Lutin : Euh, oui oui M’sieur l’Maire !
GM : Et quel est-il ?
Lutin : Ah, ben ça j’peux pas l’dire, hein. Secret de l’instruction.
Klaus : Ca n’a rien à voir ! Et comment peut-il savoir ce que « secret de l’instruction » signifie ?
Lutin : Ca veut dire qu’on a écrit le verdict sur un bout de papier, mais j’ai oublié comment on fait pour lire. J’ai plus d’instruction, donc c’est secret.
GM : … Je comprends. C’est un peu comme le secret professionnel.
Klaus : Absolument pas !
GM : C’est juste un contretemps. Klaus, fais mettre ce bout de papier plié sous scellés, c’est une pièce à conviction. Que personne n’y regarde, on n’altère pas les preuves !
Klaus : Mais le verdict ?
GM : Il est fixé, tu n’as pas entendu ? *pouuuuic* Eldir ! Après avoir entendu les témoins et examiné les faits, le jury a décidé de vous tenir pour innocent OU coupable ! En attendant de connaître leur décision, vous serez considéré comme étant les deux. Vous resterez dans cette superposition d’états jusqu’à ce qu’un observateur extérieur lise le papier et lève l’incertitude. Que cette décision fasse jurisprudence sous le nom de « verdict de Schrödinger » ! D’ici là, le principe de précaution exige qu’on vous remette dans votre cellule. Jugement exécutable immédiatement ! *pooouuuuuiiiic*
Gorack : TELLE ÊTRE VOLONTE DE DREHK !
Klaus : On ne pourrait pas juste lire le papier et en avoir fini avec cette histoire ?
GM : Pas avant d’avoir trouvé quelqu’un qui sera jugé digne de porter cette responsabilité, voyons.
Belv : Graaaaah !
Dew : Il dit qu’il avait été promis que les festivités incluraient des exécutions. Il est déçu.
GM : Oui, c’est vrai, j’avais promis ça. Mais je fais de la politique maintenant, alors il fallait bien que je ne tienne pas mes promesses. Les exécutions de criminels ordinaires auraient eu un côté réjouissant mais un peu sordide, ça aurait pu couper l’appétit des femmes et des enfants pour mes bonbons de fête. Non, une demi-douzaine de prisonniers tirés au sort ont été décapités, mais à la Tour. On doit être en train de mettre leurs têtes sur les créneaux, là. Dépêchez-vous d’aller jouer à les faire tomber en lançant des cailloux, petits farceurs !
Belv : Very Happy Hûk hûk hûk !!!

Et tandis que Belvey et d’autres gais lurons filaient vers la Tour, suivant le convoi de gardes qui y ramenaient le sarcophage d’Eldir sur un chariot diable, et que le reste de la population rentraient chez eux (ou à la Taverne), pour profiter du jour férié, le Maire et ses collaborateurs prirent la direction de l’Hôtel de Ville, laissant Gorack faire le ménage du parvis avec le feu sacré de Drehk.


Dernière édition par nécroX le Mer 19 Sep - 16:28, édité 1 fois

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Temple De DREHK!!!

Message par nécroX le Mar 20 Mar - 21:26

Vingt-deux jours plus tard …
Par une belle journée, alors que Drehk venait d’entamer le quatrième set de la troisième manche (en milieu d’après-midi, quoi), les gardes du Temple virent arriver un groupe de fugitifs demandant asile, mené par l’Elu en personne. Ces gardes n’avaient pas entièrement accompli la transition barbares des plaines/milice religieuse ; l’envie de leur jeter des bottes à la tête et la volonté de présenter les armes entrèrent en conflit dans leurs petits cerveaux, créant une réponse réflexe mixte. Heureusement, ils se retrouvèrent à présenter leurs bottes au lieu de lancer leurs armes.


GM : Place, place ! Allez me chercher Colback !
Klaus : Ils ne sont pas loin derrière nous, mobilisez la garde de Drehk ! Colonel, combien avons-nous pu en sauver ?
Hix (les bras pleins de bouteilles) : Uniquement la cache secrète dans la guérite à l’entrée. Vous avez dit qu’on n’avait pas le temps de passer par les vestiaires …
Klaus : Combien d’hommes ?
Higrek (les jambes désormais libres, mais le torse toujours chewing-momifié dans une tenture) : Les trois quarts, je dirais. Les gardes ex-condamnés avaient fait du bon travail en remettant les pièges en état. La plupart des miliciens de l’Hôtel de Ville ont pu se replier derrière nous.
Hix : Je regrette par contre d’annoncer que les lutins de votre garde d’honneur se sont sacrifiés pour couvrir notre retraite. Leurs tirs de farine et d’œufs ont retardé les Christmasbusters, mais l’ennemi les a tous convertis.
Klaus : Vu leur QI, une demi-morsure a dû suffire …
Hix : En fait, on dirait qu’ils ont juste eu à leur éternuer dessus.
Higrek : L’alerte a été donnée. Les patrouilles en ville nous rejoignent en ce moment grâce à nos signaux secrets de pistage.

Il pointait du doigt une piste de morceaux de papier semés sur le pavé, sur lesquels on lisait :
« J’ai trois femmes, sept enfants, un gnoll et une belle-mère à nourrir (belle-mère optionnelle). Quelques pièces, un ticket Taverne ou un virement sur le compte AZB43987 de la BGMA m’aideraient grandement. Merci de votre générosité, que les dieux vous bénissent. »

Klaus : Vous leur avez appris à suivre ces marquages ?
Hix : Et à nous rapporter les éventuelles aumônes !
GM : Qu’on établisse une cellule de crise ! L’heure est grave, et je sens que je vais en piquer une . Colonel Hix, escortez-moi à l’intérieur. Colonel Higrek, organisez la défense du parvis !
Higrek : Oui Majesté ! Ecoutez-moi, vous autres ! Je veux un groupe d’archers là, et un autre là. Deux rangées de piquiers au milieu, comme ça … Je vous montre … Non, revenez ! J’ai dit là ! Enfin je vous montre … Pas par là ! Suivez mon pied ! *Sautillant à cloche-pied en essayant de pointer les directions avec le gros orteil dépassant de sa botte d’uniforme trouée, pendant que les groupes de gardes confus se heurtaient les uns les autres*
Klaus : Et si vous échangiez ?
Higrek : Bonne idée.

Il rejeta la tenture derrière lui d’un mouvement de menton censé être classe (mais qui n’aboutit qu’à lui gluer la tête de profil sur son épaule gauche), et escorta le Maire à l’intérieur tandis que Hix organisait les miliciens et les gardes de Drehk qui s’assemblaient.

Dans le Temple, ils tombèrent sur Elecia Magrettite, en pleine conversation apparemment animée avec Gorack.


EM : Mais puisque je vous dis – quoi encore ?
Gorack : ELU ! Petite femme donner mal à tête de moi.
GM : Qu’est-ce que vous faites là ?
EM : L’aide d’Eldir nous ferait gagner beaucoup de temps pour l’interprétation de ses notes de travail. Et comme vous vous lavez les mains de toute l’affaire, je suis venue demander au grand prêtre d’autoriser son transfert provisoire sur le campus. Mais il est tellement … raaah !
GM : Je proteste ! Je ne me lave jamais les mains. Quant à Eldir, c’est un traître et un récidiviste. Seule une décision de justice le fera sortir de prison. Quand le verdict de Schrödinger sera levé –
EM : Mais vous faites tout pour qu’on ne le lève pas !
GM : Il y a des secrets qu’il vaut mieux ne pas lever … Vous sentez-vous capable d’assumer un tel fardeau ?
EM : OUI !
GM : … Mmmh, chais pas. Je le sens pas.
EM : Evil or Very Mad
Gorack : Je pas comprendre.
Klaus (accourant) : Ils arrivent de partout ! Hix rallie la garde, mais ils sont en train de nous bloquer ici !
EM : Qui ça ?
GM : Des amis de Strike !
Gorack : RAAAAH ! Je aller donner eux carton rouge !

Le grand prêtre fonça vers le seuil à grandes enjambées titanesques.

Klaus : Madame la Conservatrice … Vous ne devriez pas rester ici.
EM : Je ne peux pas partir. Les braillements du Grand Prêtre ont tellement agressé mes tympans que mes protections se sont activées. Je porte en ce moment 83 épaisseurs de Peau de Pierre, et chaque syllabe de ce grand simplet en rajoute une. Ca fait bien quinze minutes que je me suis rendue compte que discuter ne menait à rien et que j’ai tenté de partir, mais je ne peux pas faire un pas.
Higrek : Ca explique votre grise mine.
Klaus : La Peau de Pierre ou la discussion avec Gorack ?
Higrek : Euh …

Des bruits de combat commencèrent à résonner au-dehors. Le Grand Maire poussa un cri sauvage et fonça pour voir le spectacle, Klaus et Higrek sur ses talons.
De toutes les rues débouchant sur la place, des flots de Christmasbusters de races et de tailles différentes (mais de bêtise équivalente) déferlaient pour se heurter aux armes de la milice municipale et aux battes de la Garde Sainte de Drehk (la batte, qui permet de lancer des balles, est l’arme de prédilection de Drehk, dixit Gorack ; les ex-barbares de la Garde n’avaient pas objecté). Hix coordonnait les opérations ; Gorack hurlait comme un possédé en défiant les ennemis de venir se battre. Tout Christmasbuster qui grimpait sur l’estrade de pierre était aussitôt consumé par l’aura de renvoi de Gorack et catapulté en arrière dans le flot des assaillants. Cela ne faisait qu’augmenter la fureur du prêtre, qui serrait convulsivement son marteau en bavant et hurlait à ces lâches de venir se battre.


Klaus : Il ne faut surtout pas que Gorack se fasse mordre !
Higrek : Aucun risque, ils ne peuvent même pas l’approcher.
Klaus : Et ça alors ?

Du sein de la meute de Christmasbusters, des gobelins contaminés furent lancés dans les airs par des sortes de lance-pierres géants à base de trolls convertis et de chewing-gum mutant. Certains se racornirent au contact de l’énergie sacrée de Gorack et s’écrasèrent au sol, mais deux autres passèrent trop haut et retombèrent dans le dos du prêtre, leurs petites dents acérées pointées vers ses chevilles.

Klaus : Attention !

Il en transperça un d’un carreau de son arbalète (le clouant au mollet de Gorack qui ne sentit rien). Hix décapita l’autre d’un revers.

GM : Il ne peut repousser les morts-vivants que dans une seule direction, il risque d’être pris à revers. Koulack ! Replie-toi dans le Temple !
Gorack (reculant vers la porte) : Comme Elu vouloir ... Sad
Klaus : Monsieur le Maire … Shocked
Higrek : Les soldats seront submergés sans lui, Monsieur le Maire !
GM : C’est pour ça que je vais le remplacer. En tant qu’Elu de Trek, je n’ai de toute évidence pas ses faiblesses.
Klaus : affraid
Gorack : Tu être Elu. Tu peut-être passé dernières années à chercher moi, mais je passer toute vie de moi à attendre toi. Maintenant toi libérer ton esprit, petit être. Toi avoir avantage sur eux, être plus fort et plus rapide.
Klaus : Qu’est-ce que vous essayez de lui dire ? Qu’il pourra éviter leurs morsures ?
Gorack : Non, nain. Ce que Gorack vouloir dire c’est que quand lui être prêt, lui ne les sentira plus.
Klaus : Mais c’est n’importe-
GM (faisant craquer ses phalanges) : OK. On va libérer l’esprit.
Klaus : Attendez votre Altesse ! C’est complètem-
GM : YAAAAAAH !

Et le lutin s’élança vers le bout de l’estrade de pierre où se tenait Gorack précédemment, en moulinant des bras. Klaus tenta de le retenir, mais il fut distrait au dernier moment par le gobelin Christmasbuster cloué au mollet de Gorack et dut lui fracasser le crâne d’un coup de crosse avant qu’il ne morde le prêtre.

Klaus : NON ! Il va se faire massacrer !

De fait, l’absence totale de pouvoir divin autour du lutin intelligent permit à la marée de repousser rapidement les soldats vers l’entrée du Temple, tandis que les Christmasbusters prenaient pied sur l’estrade et menaçaient de noyer le Grand Maire sous le nombre.

A cet instant, un corps sale et inanimé qui avait été laissé au soin des miliciens, et qu’ils portaient dans leur retraite, se réveilla et bondit sur l’estrade en prenant une pose disco-jambes-écartées-doigt-en-l’air qu’il estimait sans doute CHIC mais qui mettait surtout en valeur la pilosité de son aisselle.


Hix : Tiens on l’avait oublié celui-là !

GM : Toi ! Es-tu réellement … Vous avez tellement changé …
FF : Certes. Mais ces changements ne m’empêchent pas de rester un héros. Je vais te sauver, petit lutin, grâce à mes nouveaux pouvoirs. Eh oui, étant désormais alcoolique, j’ai accès à toute une gamme d’attaques à base d’alcool, comme tous les persos de cet univers ! Boris, les nains, les Russes …

Il sortit deux bouteilles de JackDarkham de son pantalon et les vida cul-sec dans sa bouche puis gonfla les joues comme un cracheur de feu en direction des Christmasbusters qui arrivaient au corps à corps. Mais au dernier moment il eut un hoquet, avala de travers, se mit à tousser, et tout le whisky lui ressortit par les narines, droit dans la figure des lutins zombies.

Christmasbusters : Hsssss … Christmasbusters !!!
FF : *kof* *kof* Ah bin en fait *kof* non. *kof*
GM : Laisse-moi faire ! Par le feu sacré de Break !

Il jeta un claque-doigt dans la mêlée, enflammant le whisky, puis saisit FarFade par sa ceinture débouclée et l’entraîna vers la porte du Temple, où Hix et les gardes avaient été repoussés. Couverts par les tirs des miliciens et de Klaus, et par l’aura de Gorack qui empêchait les monstres de venir trop près des portes, ils parvinrent à se réfugier dans le sanctuaire dont les lourdes portes se refermèrent derrière eux.

GM : Aucun doute. Cette capacité à se planter en essayant d’avoir l’air classe … C’est donc bien vous, Sire. Mais ne comptez pas sur moi pour vous rendre le commandement des lutins !
FF : Je ne suis plus ce Sire. Ce lutin n’est qu’une part de moi – une part qui n’existe peut-être plus. Tout cela est bien fini, je suis un homme changé.
GM : C’est vrai que tout ce qui vous reste de Sire … est dans vos oreilles.
FF&GM : Hinhinhinhinhin ! HAHAHAHAHA !
Klaus : Pour l’humour en tout cas, rien de changé …
Hix : Attendez, ce fils de pissenlit est FarFade ?
Higrek : Ca expliquerait qu’on ait pu passer deux semaines à lui casser la figure sans se lasser … Nous avons réalisé le rêve de tant de citoyens …
FF : Hé ! J’aimerais qu’on me laisse vivre ma crise d’identité avant d’en faire un sujet de plaisanterie ! Je ne vois rien de drôle ici ! Je suis à court de whisky !
Klaus : Il y a plus grave. On dirait bien qu’on est coincés dans le Temple.
Gorack : Tu avoir vu que pouvoir donné à moi par Drehk et feu sacré de petit Elu pouvoir repousser eux !
Klaus : On peut les tenir à distance des portes, mais si on tente de faire une sortie il y a un trop grand risque que l’un de vous deux se fasse mordre. Et j’ai peut-être un léger doute pour le Maire – c’est le lutin intelligent, du moins de nom – mais si Gorack est mordu nous n’aurons plus aucune chance.
Hix : Donc on est assiégés ici ? Dans un bâtiment composé à moitié de baies vitrées ?
EM : Pas de danger à ce sujet. Les travaux de restauration du Temple après l’Incident Darkyl ont impliqué des sorts de résistance sur les vitres, pour ne plus avoir à les remplacer chaque fois que Gorack Cogndru s’énervait, s’étirait ou chantait.
Higrek : Et pour les vivres ? Ils pourraient nous affamer !
GM : Pas d’inquiétude, fidèles sujets ! En plus de la trousse de bonbons d’urgence que tout bâtiment public se doit d’avoir par décret municipal, le Temple a fait installer dans une des ailes annexes une étable bien fournie. Nous avons de la viande pour plusieurs semaines !
Klaus : … Ou heures, si Gorack mange.
Higrek : Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? Des vaches dans un Temple ? Ce sont des animaux sacrés ou quoi ?
Hix : Ne sois pas ridicule, Higrek. Des vaches sacrées ? N’importe quoi …
Gorack : Oui, tout le monde savoir qu’animal sacré de Drehk être poisson-soleil que nous avoir dans aquarium et mettre dans encensoirs quand eux morts !
Higrek : Poisson-soleil ?
Klaus : Il veut dire les méduses. Ils en ont un aquarium ici. Mais pour les vaches …
GM : C’est pour les sacrifices bien sûr ! Comme à ma cérémonie d’intronisation !
Gorack : Dogme de Drehk pas clair sur question sacrifices, mais peuple aimer ça. ET PROTEINES PAS POUVOIR FAIRE DE MAL A DREHK !!!

Et c’est ainsi que le Grand Maire, Gorack, Hix, Higrek, Elecia Magrettite, FarFade, les miliciens, les gardes du Temple et les acolytes du culte de Drehk (une poignée de gens en robe qui affichaient leur dévotion à Drehk, échangeant la menace de sprotchage contre la corvée de récurage des braseros) se barricadèrent dans le Temple de Drehk, cerné de toutes parts par les Christmasbusters dont le nombre ne faisait qu’augmenter.
Pendant une semaine, les pouvoirs de Gorack et les efforts conjugués des assiégés maintinrent les Christmasbusters à distance, infligeant de lourdes pertes aux petits monstres, sans parvenir à créer une percée suffisante pour pouvoir sortir sans risque. Chaque jour les lutins tombés la veille étaient remplacés, et des citoyens stupides et contaminés se joignaient à leurs rangs.
Au bout d’une semaine, la situation était grave. Un lutin avait réussi à se glisser dans le Temple et à mordre les dernières vaches. Après plusieurs gardes encornés, les bovins Christmasbusters avaient été mis à mort (dans des « Christmeeeeeuh ! » plaintifs) et l’assaut repoussé. Mais les assiégés étaient désormais sans vivres, FarFade était recroquevillé en position fœtale dans un coin à cause du manque de whisky, et Higrek s’était rendu malade en essayant de manger une méduse (ou alors c’était la baffe de Gorack pour cet acte profanatoire). Il avait alors été décidé d’envoyer quelqu’un savoir dans quel état était le reste de la ville et chercher de l’aide, auprès des quelques mages de l’Université par exemple. Le Grand Maire fut choisi pour sa petite taille, son autorité, et le désir pressant des autres assiégés de ne plus le voir pendant un certain temps.
Et c’est ainsi que le soir du septième jour, habilement déguisé en Christmasbuster, le lutin intelligent se glissa hors du Temple. Le lendemain, il revenait de son expédition et rendait compte aux autres.


Hix : Aucun renfort ? Nous sommes perdus …
GM : Contesterais-tu mes choix ?
Hix : Non non, Monsieur le Maire Suprême, je constatais, c’est tout …
GM : Alors c’est bon.
Klaus : Toute la ville a dû être dévastée … Ce doit être la désolation …
GM : Non, d’après ce que j’en ai vu ils vont bien. Tous les Christmasbusters se concentrent sur nous. Les Darkamiens se contentent d’éviter le quartier –
Klaus : -ce qu’ils faisaient déjà avant …
GM : … et d’ignorer le problème. Ils n’ont sans doute aucune idée de la situation de leur Maire-
Klaus : -ce qu’ils faisaient déjà avant.
Hix : Pas la peine de compter sur la cavalerie alors …
Gorack : Non, d’après avis de moi viande de cheval être pas idéale comme sacrifice pour Drehk. Trop lourde pour digestion, risquer de ralentir réflexes de lui.
EM : Ce qui est encore plus inquiétant c’est cette information comme quoi ils auraient trouvé un moyen d’abêtir leurs proies. Cette épidémie peut maintenant toucher potentiellement n’importe qui. Les citoyens se moquent peut-être de ce qui se passe ici, mais le danger est bien plus grand que ce qu’ils croient, et nous sommes les seuls à le savoir.
GM : Tout ceci est désormais plus important que notre propre survie. Messieurs, je crois qu’il est temps de lancer un appel à l’aide !

Il ignora royalement les regards exaspérés de ses interlocuteurs – sauf Gorack qui bien sûr buvait ses paroles sans les comprendre.

Klaus : Malheureusement, Votre Mairie Prophétique, nous ne pouvons pas retenter la stratégie du messager de la dernière chance. Vous avez choisi, pour vos propres raisons, de fiche ce plan en l’air.
GM : Je devais nous sortir de notre intenable situation. J’y ai pourvu. Voyez ce que je vous rapporte !

Et il sortit de son bonnet un objet conique gravé de symboles, surmonté d’une petite sphère brillante qui tournait sur elle-même.

EM : Mais … mais c’est le focalisateur qui projette les illusions pour les rediffusions des cours sur le campus !
GM : Je l’ai piqué. C’est-à-dire réquisitionné. J’ai laissé mon sceau à l’Hôtel de Ville, mais je vous tamponne ça dès qu’on a réglé cette histoire. Eh oui, fidèles … euh … fidèles ! Je vous rapporte ce projecteur d’images qui bougent ! Que notre héroïque résistance soit désormais adoucie par le visionnage en 3D de palantiro-films !
EM : Cet objet seul ne servira à rien. Mais si vous me laissez faire les calculs nécessaires et préparer un cercle magique, nous pourrons l’utiliser pour projeter un message !
GM : Oui ! C’est génial ! Nous pourrons alors demander à quelqu’un de la ville de forcer le blocus et de nous rejoindre pour que nous puissions lui confier nos découvertes, avant de le renvoyer à l’extérieur porteur de tous nos espoirs et avec la bénédiction de Drake !
Gorack : Bénédiction avec ou sans marteau ?
GM : Ca dépendra de sa tête.
Klaus : On … on va s’occuper des détails, Votre Grandissimité. Prenez donc Gorack avec vous pour aller … je ne sais pas … regarnir les encensoirs à méduse. Là-bas.
GM : Bonne idée !
EM : Vous êtes fou ? Je ne pourrai jamais me concentrer avec cette puanteur ! La dernière fois qu’ils les ont utilisés mes protections magiques sont devenues folles et ont failli créer une tornade !
Klaus : Ca vaut mieux que de les avoir dans les pattes. Sauf votre respect, Madame, il va falloir vous habituer à choisir le moindre mal si vous voulez réussir dans cette ville.

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Temple De DREHK!!!

Message par L'Archange Nain le Sam 24 Mar - 18:15

Or donc, les assiégés vaquèrent à leurs occupations respectives, notamment pour la conservatrice préparer un rituel un peu délicat. Et pour le MACAC (armé d'un gourdin et d'un éventail), veiller à éloigner de la conservatrice tout phénomène ou miasme susceptible de déclencher inopinément ses contre-attaques automatiques. C'est-à-dire simplement tout phénomène, par précaution.

Au dehors, dans une des rues menant au parvis du temple, en dessous d'un anodin tas de chiffons abandonné, une mèche lente achevait de se consumer... et brusquement en jaillit vers le ciel un étrange traîneau poussé par de la poussière d'étoiles. Le sirop des christmasbusters ne fit qu'un tour lorsque le bolide survola le parvis bondé et qu'ils aperçurent la silhouette rouge à l'avant du véhicule. Le traîneau essuya de nombreux tirs de Filaments Gluants à Haute Vélocité dont quelques uns firent mouche et il s'abîma au milieu de ses assaillant déchaînés, caramélisant les plus proches au passage. Lorsque les lutins examinèrent l'épave ils constatèrent qu'il ne s'agissait que d'un modèle réduit à l'échelle 1/4, bricolé en osier tressé, avec un chiffon teint en rouge accroché à l'avant et une fusée à l'arrière. Ou plutôt ils auraient constaté cela s'ils avaient été capables de comprendre les mots "fusée", "échelle", "tressé" et "teint".
Pendant que l'attention générale était focalisée sur l'incident, personne ne remarqua les deux christmasbusters réduits à l'état de flaques de caramel fumantes qui tombèrent du toit d'une maison voisine. Un individu noir de suie émergea de la cheminée que ses dernières victimes étaient censées surveiller, puis il raccrocha à sa ceinture son vaporisateur de potion anti-guimauve et se déchargea du reste de son matériel : un rouleau de corde terminé par un grappin, une arbalète (qu'il arma avec le grappin), et enfin la première des six flasques de sa cartouchière. Il la lança le plus loin possible devant lui, au milieu des christmasbusters en contrebas.


* BLAM *

Il s'agissait d'une potion d'explosions de Trotoluhen, invention récente de l'alchimiste Nain contemporain Trini "Mange-granit" Trotoluhen (un demi-dieu pour la nouvelle génération d'excavateurs, un véritable hérétique de la pioche aux yeux des vieux Nains râleurs... de loin les plus nombreux, hélas pour lui... et paix à ses cendres). Bizarrement l'explosion initiale (qui avait sprotché net une bonne poignée de christmasbusters agglutinés) semblait se prolonger par tout un chapelet d'explosions moins violentes. La tête d'un lutin en guimauve explosait, faisant éclater à son tour l'abdomen d'un chewing-gob voisin, et le phénomène fit tache d'huile pour ne laisser qu'une poignée d'entre eux encore debout dans un rayon de 15 mètres. Avec un rictus satisfait l'assaillant lança rapidement le reste des fioles partout où ses cibles étaient en nombre. Et la dernière à ses pieds, sur les christmasbusters qui commençaient à s'engouffrer dans la maison pour monter lui faire la peau.

Après quoi l'homme accrocha son grappin au pignon d'une maison plus éloignée du reste de ses ennemis, tendit le filin en l'attachant à sa cheminée. Il aspergea ses vêtements de potion anti-guimauve et courut sur le fil jusqu'à sa destination. Deux FGHV le touchèrent mais ils se dissolvaient à son contact. Pénétrant dans la demeure par une lucarne, il s'engouffra en un instant dans son passage secret n°14. Plus de danger, il avait tout son temps désormais, même dans le cas peu crédible où les christmasbusters découvriraient le passage, ces créatures de sucre ne pourraient jamais le poursuivre dans les parties inondées du souterrain.


Kradoc : J'aime quand un plan se déroule sans accroc.

NdlR : penser à ajouter ceci dans la (très brève) liste des choses appréciées par le Docteur !

Cet ami de Strike devant l'éternel se trouvait dans un état d'esprit des plus inhabituels, presque guilleret, expression faciale plus proche du neutre que du renfrogné, habité par la satisfaction du devoir accompli vice assouvi. Les chamallows imbibés de potion explosive qu'il semait dans toute la ville depuis une semaine étaient bien entrés dans la composition des christmasbusters comme il le supposait, la réaction en chaîne espérée avait assez bien fonctionné, et sa nouvelle potion anti-guimauve était parfaitement au point. Si la direction du REVENS rentrait un jour au bercail il pourrait également se vanter de ce beau carnage pour négocier une amélioration de son contrat.

Mais surtout... il n'avait pas trop perdu la main depuis son jeune temps.

Il abattit une quatrième herse de pierre derrière lui. On n'est jamais trop prudent.





GM : Hé, vous avez vu ça ? C'est mon divin pouvoir d'Erech, ça doit être un pouvoir à retardement ! Attendez je recommence, encore deux coups comme ça et on a gagné ! Quelqu'un a pensé à chronométrer la durée entre l'incantation et l'effet ?

_________________
.
Où on va ? Il sera toujours temps de s'en soucier quand on y sera !
avatar
L'Archange Nain
Gourou des Tire-binette
Gourou des Tire-binette

Masculin Nombre de messages : 3834
Age : 36
Localisation : Quelque part entre Bretagne et Vendée
Archétype : Jardinier niveau épique
Job/Hobbies : Faire de Darkam City un temple du développement durable
Date d'inscription : 19/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.openesub.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Temple De DREHK!!!

Message par FarFade le Dim 25 Mar - 16:43

La très impressionnante réalisation de Kradok avait donc largement entamé le nombre de christmasbusters pour un temps hélas très limité. La petite entreprise qui s'était installée chez NX tournait à plein régime et, chaque heure, les christmasbusters découvraient des niches de sous-intellectuels (parmi lesquelles se trouvent "Le Club de récolte de savon noir" récemment formé, "Le fan club de Mayne Strime" chanteur très populaire chez les jeunes...).

Cela entrainait donc des vagues par dizaines de christmasbusters se dirigeant vers le temple.

Du côté des assiégés, les provisions commençaient à manquer, le moral était à zéro, la mise en place du rituel commençait à être long et les propositions de chewing gum par le Maire pour déstresser ne faisaient qu'amplifier cet état d'esprit. FarFade, habitué à la pensée morose, avait le chic d'en rajouter toujours une couche.


FF, assit par terre contre un mur, mains tremblantes : Vous savez, on peut au moins se dire que si l'on arrive à tuer toutes ces créatures, le taux de pétunias dans Darkam baissera considérablement et notre ville deviendrait peut être la plus intelligente de toutes les villes. Bien sûr il faudrait que l'on survive à la faim ou à l'annihilation par morsures sucrées.
Hix: No Je commence à regretter notre insouciance quand on errait dans les rues sans se poser de question...
FF : Rappelle toi que ce n'était pas si différent ! Chaque jour était un challenge où le but était de se réveiller le lendemain en vie !
Hix : Oui mais on pouvait voler quelques pâtisseries dans une boulangerie...
GM : Allez il faudrait qu'on se remotive ! Allez donc rejoindre Gorack, Higrek et les autres qui tuent les doses horaires de christmasbusters ! Surtout toi FarFade je t'ai connu vachement plus joyeux !

Hix fit une grimace et ne changea pas de position; FarFade quant à lui, s'appuya sur son gras bras droit et leva tant bien que mal son postérieur du sol. Il passa sa main dans ses cheveux pour se frotter la tête et celle ci resta collée sous l'effet d'un mélange graisse/pellicules; néanmoins, habitué à ce problème, il cracha dans son autre main et grâce aux enzymes et surtout aux bactéries présentes en grandes quantité dans sa bouche il put se défaire de son piège capillaire.
Puis, il ramassa un mégot de cigarette allumé par terre et le mit dans sa bouche, sortit de son pantalon une tapette à mouche (+5 si le détenteur est un beauf) et se dirigea vers la plus grande porte de la salle, principal point d'attaque des christmasbusters.
Après avoir collé son oreille à la porte pour s'assurer qu'il y avait bien un espace sécurisé derrière, et laissant ainsi du cérumen en grande quantité sur cette porte qui accueillera plus tard une nouvelle espèce, il l'ouvrit et rejoignit le prêtre.


Gorack : EUX TROP NOMBREUX ! ET POUVOIRS DE MOI SEMBLENT ÊTRE MOINS PUISSANT !
Higrek : Dépêche toi de nous aider ! On vous appelle depuis tout à l'heure !
FF : Vous commencerez pas me vouvoyer mon cher.

Ignorant la dernière réponse de FF, Higrek trancha de sa lame la tête d'un enfant infecté qui sautait en direction d'un bras de Gorack. FarFade tapait comme un forcené sur la face d'un gobelin, luttant contre le fait que sa tapette restait collée à chaque impact, puis enfonça le talon d'une de ses santiags dans le crâne du gobelin qui fût projeté sur un de ses confrères, se mixant l'un à l'autre la nouvelle créature revint à la charge.

FF : AAAAAH !!

En criant, FF projeta son mégot dans le torse de la créature qui explosa dans la seconde qui suivit.

FF, enlevant ses bras qu'il avait mis devant son visage : Cool Hey ! On dirait que le chic me revient !

Il sortit une carte à jouer qu'il lança de toutes ses forces, mais étant donné qu'il tremblait, cette dernière eut une trajectoire étrange, fit une boucle en l'air et se planta dans l'arrière de la tête de FF.

Pendant ce temps, les nombreux orifices remplis de miroirs du temple permettant une amplification de la lumière commençaient à être coloniser par des christmasbusters qui avançaient tant bien que mal vers la salle où se trouvait le lutin intelligent et donc Elecia protogée par Klaus.

_________________
... quand les poulpes auront des dents.
avatar
FarFade
Asylum Imperator

Masculin Nombre de messages : 881
Age : 26
Localisation : Dans les méandres d'un cerveau torturé, et poulpeux.
Archétype : Poulpe.
Job/Hobbies : Tenter de conquérir le monde. Et manger des sardines.
Date d'inscription : 04/07/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Temple De DREHK!!!

Message par nécroX le Dim 12 Aoû - 4:07

Au coeur du Temple, après encore quelques combats acharnés, les assiégés de plus en plus débordés s’étaient finalement barricadés dans la salle où travaillait Elecia, pour y former le dernier carré de défense …

Klaus : Qu’est-ce que c’était que ces explosions ?
Gorack : EUX ÊTRE FRAPPES PAR FUREUR DE DREHK !
Hix : En tout cas il ne nous reste plus beaucoup de temps ! Le machin magique est prêt ?
Elecia : Ca va être bon, tenez juste le prêtre éloigné de moi !
Klaus :Monsieur le Mairissime ! C’est le moment de lancer votre message pour informer tout le monde du danger et demander de l’aide.
Hix : Si suffisamment de gens viennent ouvrir un deuxième front avant qu’ils aient pu reconstituer leur nombre, on pourra peut-être réussir une sortie et s’échapper.
Higrek : De toute façon, on ne peut plus rester ici. Plus de vivres, trop de malades, et le manque d’alcool commence à rendre FarFade fou. On a de plus en plus de mal à l’empêcher de laisser entrer l’ennemi pour en finir.
GM : N’ayez crainte, quand ça va vraiment mal un vrai chef sait trouver les mots. Je suis prêt à parler.
Klaus : Mais qui est prêt à vous écouter … Bon, on y va.
Elecia : Sic Fiat Imago Major ! Vox Dolbia Surroundum ! Metro Goldui Inmeier !

Le Grand Maire s’avança, prit la pose et déclama sa harangue avec toute la mise en scène de rigueur. Ayant fini, alors qu’il s’éloignait, Klaus et Elecia Magrettite échangèrent quelques mots.

Klaus : … encore actif ??? Par les poils de nez de Moradin !
Elecia : Scena In Montagio Segmentata !
Klaus : ... Bon, ça c’est fait. Merci.
Elecia : Vous croyez que ce sera plus efficace ?
Klaus : Avec le Grand Elu, rien n’est jamais sûr. Mais s’il y a bien une certitude à laquelle on peut se raccrocher, c’est que les Darkamiens, même en sous-nombre, même face à des zombies, ne laisseront personne menacer leur Taverne sans réagir. Et une foule en armes et en colère nous serait très utile, même si son objectif est de tuer le Maire. De toute façon, s’il suffisait de vouloir le tuer pour l’arrêter, il ne serait plus Maire depuis longtemps.
Elecia : Je vais finir par penser que vous croyez vraiment à ces histoires d’Elu.

Klaus ricana, haussa les épaules d’un air épuisé et rejoignit le Grand Maire et les soldats du Temple et de la Municipalité, galvanisés pour la charge finale. Gorack, toujours armé de pied en cap, piaffait et grognait près de la porte. L’Elu était en pleine discussion avec FarFade, tandis que Hix et Higrek sanglaient sa couche de sûreté et lui passaient une armure d’écailles confectionnée avec des capsules de bouteille, des bouts de ficelle, et tous les points de compétence en Artisanat conférés par la classe de prestige « Clochard ».

FF : C’était un admirable discours. Le peuple lutin est entre de bonnes mains.
GM : Je sais, FarFade. Mais merci. Et c’est Sire, maintenant.
FF : Certes, Sire. Mon destin n’est plus celui des lutins désormais, mais je voudrais encore faire quelque chose pour ce peuple dont la philosophie a tant fait pour moi. Ce serait CHIC, je crois. Alors voilà, je te remets cette lance, qui m’a permis de triompher de Goldruk lors du Tournoi de Catch.

Il tira de son maillot de corps, sous son aisselle, une canne en sucre rouge et blanche, poisseuse, sale et un peu mâchouillée.

GM : Une canne en sucre authentique, avec marques de combat vintage et possible critique glycémique ! Trop de la bombe !
FF : Je veux. Ne fais pas attention aux taches à l’extrémité, il se peut que je m’en sois servi pour me curer le nez et les oreilles ces derniers temps.
GM : Empoisonnée en plus ? Inflige la nausée sauf jet de Volonté ? Super ! Hé, Klaus, regarde ça ! Une lance ! Tu sais ce que ça veut dire ? J’ai accès aux bonus du combat montééé !

Avec un soupir à fendre l’âme, le nain se baissa pour permettre au lutin de monter sur ses épaules, où il empoigna une épaisse touffe de moustache en guise de rênes.

GM : C’est l’heure, soldats ! Sortez et battez-vous jusqu’à votre dernier souffle, ou restez ici en sachant que dans peu de temps Gorack et moi serons de retour, contaminés par l’ennemi, et qu’il vous faudra nous affronter, en plus bêtes et gluants ! Que choisissez-vous ?
Soldats : LA MORT !
FF : L’ALCOOL !
GM : C’est ce que je voulais entendre ! En formation !
Hix : En ligne sur trois rangs ! Les coliqueux à l’arrière, bien entendu ! A mon signal … Dernière rasade de rouge !
GM : Prêts ? Alors en avant ! … Ahem. Klaus ? C’est là que tu te cabres, enfin. Un peu de sens de la mise en scène !
Klaus : Toutes mes excuses, Votre Illumination Divine, et permettez-moi de dire que le jour où je périrais à vos côtés ne m’a jamais semblé assez proche depuis que vous m’avez recruté.
GM : Comme c’est touchant. Mais nous allons vivre, vivre à jamais dans les légendes et la rubrique « Le savais-tu ? » des emballages de papillotes. Et peut-être même vivre tout court. Gorack ! LA PORTE !

Avec un rugissement de plaisir, le gigantesque prêtre fit sauter la porte de la salle de ses gonds d’un titanesque revers de marteau. Le soleil couchant qui inondait le temple encadra la silhouette du Maire et de Klaus, sur la pointe des pieds, la tête en arrière, agitant les bras pour faire celui qui se cabre.

Gorack : DREHK PASSER BALLE A NOUS !
GM : Juste OUVRE les portes, grand machin ... C’est pourtant simple … Mes oreilles ! POUR DREHK ET DARKAM ! EN AVAAAANT !

Et au son de FarFade qui faisait résonner un klaxon italien, Klaus et Gorack s’élancèrent, suivis de Hix et Higrek menant les troupes, avec Elecia refusant de rester seule derrière à jouer les proies faciles.
Les Christmasbusters dans l’entrée du temple furent enfoncés, balayés par Gorack, qui les repoussa jusqu’à l’estrade de pierre sur le parvis. Beaucoup tentèrent de le contaminer par morsure, mais, trop imprégnés de TNT, ils explosaient dès qu’ils arrivaient trop près des flammes de Drehk qui entouraient le bouillant colosse et ses haches. C’est là que les assiégés se déchaînèrent, combattant comme des lions. Nombre de lutins virent dans la canne en sucre du Grand Maire un symbole de Nowel et l’attaquèrent avec fureur, à sa grande joie ; mais à chaque fois, focalisés qu’ils étaient sur la canne, ils se faisaient descendre en douce par Klaus ou embrocher par Hix et Higrek qui gardaient les flancs du lutin et de sa monture.
Les protections de la Conservatrice semblèrent ignorer la menace imminente, à son grand désarroi ; submergée par les Christmasbusters, griffée et mordue, elle commença à être entraînée vers le manoir-tour-crypte-laboratoire (TM) de NécroX pour y être abêtie. Mais lorsqu’un bout de chewing-gum zombie se prit dans ses cheveux, les enchantements réagirent au quart de tour à cette attaque : en un clin d’œil, la chevelure d’Elecia poussa jusqu’à atteindre cinq mètres de long, et forma de longs tentacules qui balayèrent et embrochèrent tous les assaillants à portée. Les yeux de la Grande Thaumaturge brillaient d’une énergie magique qui se propageait le long de ses armes capillaires et grillait les petits monstres.
Derrière leurs chefs, les gardes municipaux et ceux du Temple mettaient à profit tout ce qu’une vie de crime ou de pillage dans les plaines leur avait enseigné dans l’art de pourrir la gueule à leur prochain.
Ainsi, portés par leur irrésistible élan, le Grand Maire et ses troupes écrasèrent les rangs des Christmasbusters ; et pendant un temps on put croire qu’ils parviendraient à briser l’encerclement et quitter le parvis. Mais les petites monstruosités étaient difficiles à tuer, se recollant tant bien que mal à coups de chewing-gum ; et il fallait compter avec les trolls et autres unités bêtes et lourdes, et avec les renforts de captifs abêtis et mordus qui continuaient à sortir du manoir de NécroX pour se joindre au combat. Peu à peu, les soldats succombaient ou se faisaient engluer ; Hix et Higrek furent abattus par une double sbaffe trolle et pendirent, inconscients et collés, des paumes du monstre. FarFade avait été englouti par la mêlée, sa position n’était plus détectable que par une chaîne de gémissements entrecoupés de rots. Le Grand Maire et Klaus n’avaient été sauvés du massacre que par Gorack, qui les avait cueillis d’une main et déposés sur son épaule ; mais la position devenait précaire, car les lutins avaient changé de stratégie. Faute de pouvoir approcher le prêtre, ils l’arrosaient en continu de filaments de chewing-gum, qui se calcinaient dans son aura de feu. Les fumées caramélisées étaient insupportables, et même le colosse finirait par ressentir la raréfaction de l’oxygène …
A cet instant critique et désespéré, un rugissement de fureur vertueuse se fit entendre, et des deux côtés de la place débouchèrent deux groupes bien décidés à sauver la Taverne, si nécessaire par lynchage de Maire. A la tête de l’un des groupes, dont les membres maintenaient une saine distance de sécurité avec elles, les trois Gretas hurlaient des insultes. Elles brandissaient d’une main un rouleau à pâtisserie qui aurait fait un jeune Ent de carrure respectable, et de l’autre transportaient une pile de tonnelets divers (un observateur attentif aurait pu repérer, au fond de l’un d’eux, une paire d’yeux félins qui exprimaient leur forte envie d’être ailleurs). Derrière elle, Adrieny et Lagourdass’h, entre autres.
A l’approche des Gretas, FarFade, sentant l’odeur de l’alcool, émergea de sous la masse des lutins, les yeux injectés de sang et les narines dilatées, et se tailla un chemin à coups d’ongles sales dans leur direction, tuant tout ce qui se trouvait entre lui et les Gretas … qui l’aplatirent d’un revers de rouleau sans faire attention à lui.
L’autre groupe poussait devant lui Frosti, Ratapoil, Boris, Matthias, Keira, Rena, Zathkas et le Directeur des Ressources Humaines, avec l’Archange Nain qui survolait la foule. Les deux groupes se jetèrent dans la mêlée, prenant les Christmasbusters à revers et au dépourvu.


Frosti : Laissez-les moi ! Laissez-les moi !
Rena (tentant de ralentir) : Je vous en prie, allez-y … Je ne suis pas chez moi ici !
MA (le poussant devant lui) : Justement ! Les touristes d’abord !
Rata (avisant Elecia, cheveux au vent, en pleine action) : Wah, visez un peu la-

Immédiatement considéré comme une menace par les protections de la Conservatrice, il reçut un sort de Lumière brûlante maximisé en pleine face.

Rata : Aaaah ! Mes yeux ! Mes yeeeeuuux !
Keira : C’est bien la première fois que c’est lui qui dit ça.
MA : En même temps, d’habitude c’est lui qui flashe les autres …

La vigoureuse contre-attaque brisa net la résistance des Christmasbusters, qui commencèrent à plier puis à se faire éponger. Klaus et le Grand Maire connurent quelques sueurs froides quand quelques-uns de leurs « sauveurs » s’approchèrent un peu trop près, notamment les Gretas qui abattaient même les plus coriaces opposants avec leur triple coup de boule renforcé aux épingles à cheveux. Klaus se mit à parler très vite et très fort, débitant un plaidoyer où les mots « bluff », « RuZe » et « tournée générale » revenaient fréquemment. Cette dernière expression notamment, répétée encore et encore comme un mantra de la dernière chance, finit par apaiser les Darkamiens, qui dès lors consacrèrent toute leur énergie à éradiquer les derniers Christmasbusters.

AlB (au sommet d’une pile de corps, agitant va savoir comment ses trois épées) : Hahahaha ! CRÔM ! Ca c’est de la baston !
MA : Evitez de tuer ceux qui ne sont pas des lutins ! Ils sont juste contaminés, et pourront être guéris.
AlB : Pfff … Trop de règles ! Voilà votre problème ici ! Vous compliquez tout ! Leur chef est à moi !

Et il dévala sa pile de cadavres en moulinant, droit vers l’elfette qui, entourée d’un dernier carré de robustes contaminés, se repliait vers le manoir de NécroX. Celle-ci, plus mutée que jamais, darda vers lui deux tentacules bleus, qu’il trancha sans même réfléchir – comme d’habitude. Au moment d’arriver au corps-à-corps, il leva ses lames, mais sentit brusquement quelque chose de lourd et de très rapide lui atterrir sur l’épaule, repartir du même élan et exécuter un salto avant. La seconde d’après, la tête de l’elfette, sous la forme de trois tranches dans le sens de la hauteur, gisait à ses pieds, et Frosti s’acharnait sur le reste du corps avec le pommeau de sa hache. Adrieny en fut réduit à évacuer sa rage sur les Christmasbusters restants.

Zath : Ha, le naïf ! Il espérait prendre Frosti de vitesse pour le meurtre d’une elfe !
MA : Je ne comprends pas … D’après ce que je peux voir de leurs auras et de leurs esprits, si cette elfe était vraiment le point focal de leur pseudo-esprit de ruche, ils devraient être au moins déstabilisés …
Boris : Eux pas parrraîtrrre trrrès stables à yeux de moi !

Dit-il en montrant les Gretas qui lançaient leurs tonnelets comme des boules de bowling, culbutant des groupes entiers de Christmasbusters avant de les finir en les piétinant.

MA : Non, le vrai chef doit être ailleurs. Nous ferions mieux de le trouver rapid-

Il fut interrompu par un intense fracas et un éblouissant éclair vert-jaune qui illumina toute la place avant de s’incurver et frapper le coin du toit du manoir de NécroX.

Rena : Qu’est-ce que c’était ?
Zath : Malefoudre !
Elecia : Une intense concentration ! Une chance qu’elle ait été déviée par ce dispositif de captage. Je me demande qui habite ici …
Klaus : A votre avis ? Evidemment que le nécromancien local a un paratonnerre pour pouvoir hurler « Il est vivant » les nuits d’orage. C’est le seul dispositif dont le voisinage ne se plaint pas.
Rena : Il risque d’être contrarié, la décharge de malefoudre a l’air d’avoir tout grillé.
MA : Plus contrariant, quoi que ce soit, CA RECHARGE !

Oubliant les derniers Christmasbusters virtuellement anéantis, tous suivirent du regard la direction pointée par Alvensen, et virent, par-dessus les toits, sur un bâtiment voisin de l’Hôtel de Ville, un point de lumière verte qui grossissait …

Elecia : Un autre tir ! Nous devons absolument préparer-

Elle fut coupée par ses protections, qui jugèrent bon de la transformer en tortue géante pour parer à la menace imminente.

Boris : Ca êtrrre trrrès bien, mais nous pas savoirrr fairrre ça !
MA : Si seulement je pouvais user de mes pouvoirs, mais il y a quelque chose ici qui manipule la chance à sa guise !
ArchN : Il tire !!!
Gorack : Oooooh … Joliiii … DREHK ENVOYER BALLE A MOI ! JE ASSURER RECEPTION !

Et le massif prêtre courut se placer dans la trajectoire du tir, bras grands ouverts.

GM : C’est le signal d’abandonner le navire, Klaus ! Au galop !
Klaus : J’essaie ! Un résidu de chewing-gum colle mon pied à ses cheveux !

Et, se cabrant, il désarçonna le lutin, qui tomba à l’instant où une énorme décharge de malefoudre venait frapper Gorack en plein thorax. Après un instant de silence absolu, le colosse fumant vacilla et tomba face contre terre, Klaus avec lui, tout aussi immobile.

GM : NOON ! Klaus ! Pas toi ! En tant que destrier, si tu as une jambe cassée, il faudra t’abattre !

Dans la confusion, Matthias repéra que l’amulette de Lagourdass’h (qui s’était tenu à l’écart de l’action pendant le combat, en prenant des notes pour ses Mémoires) brillait intensément avant de s’éteindre, et put enfin identifier la source des perturbations de la chance.

MA : Très curieux …
GM : Mais enfin qu’est-ce qui se passe ? Tout se déroulait parfaitement pour faire une scène épique, et voilà cet entulipeur ex machina ! J’exige des réponses !
Voix du Tonneau : L’attaquant est sur le toit du QG du SGI, à côté de l’Hôtel de Ville. Il a un torse humain lourdement muté, un artefact maléfique à la place du bras droit, et sa moitié inférieure est un amas de tentacules bleuâtres rappelant fort la dernière mouture de Christmasbusters. Ces tentacules enserrent ce qui ressemble nettement à un canon à malefoudre, actuellement en phase de recharge.
LRDG : :dimoiksepavrai: … Ô sage et grand Oracle du Tonneau … Toi qui sais et vois tout …
VdT : Oh ça va, j’ai juste une lunette de sniper là-dedans.

A cet instant déboula sur le parvis un hobgobelin en fort mauvais état et haletant, qui n’était nul autre qu’Horass Yokeyn.

HY : Lieutenant Yokeyn au rapport, Votre Mairitude ! Après avoir feint avec brio ma capture par l’ennemi, j’ai espionné leur criminelle organisation depuis des jours et trouvé la trace de leur chef. Celui-ci a déjoué nos mesures de sécurité et s’est introduit dans nos bureaux par la porte, que nous n’avions pas pensé à piéger vu que tout le monde s’en sert tout le temps. Il s’est emparé de la pièce maîtresse du dossier NX4722B, un canon à malefoudre modifié ayant appartenu à l’ « Optichristmassivaporisateur » de NécroX. Mon opinion personnelle est qu’il compte s’en servir sous peu pour de sombres desseins possiblement en lien avec des motivations christmasbusters. Les choses pourraient très … *met ses lunettes de soleil fendillées* male-tourner.
GM : Sympa, on le savait déjà plus ou moins, mais merci pour l’info réchauffée.
HY : C’est la raison d’être du SGI Sire ! Ah, et sinon, j’ai été découvert et contaminé, donc je penssssbusters ! GNAAA-

Il fit mine de s’élancer mais fut frappé en pleine course par une tête de troll shootée par Adrieny.

MA : Pas de temps à perdre ! Avant tout, il faut le distraire et attirer ses tirs le temps que nous allions là-bas.
ArchN : Les distractions sont, avec les apéritifs, les deux principales spécialités du Paradis des Nains. Laissez-moi m’en charger, Matthias. Ma ressemblance avec le Père Nowel m’aidera à attirer ses tirs loin des innocents.
Boris : Ceci t’aider, kamarrrade !

Le Russe lui lança son peignoir rouge, révélant toute la gloire de son torse musculeux et de son caleçon à motifs de lapins ivres. L’Archange l’enfila après une légère hésitation, et prit son envol.

DRH : Que tout le monde évacue cette place et se mette hors de vue dans les rues !
Rata : Razorback prend soin de ses fidèles potentiels ! Je vais rester soigner les blessés. Ils sont entre de bonnes mains avec moi.
GM : Soignez Dvorak, là, le grand. C’est un prêtre bourrin, il pourra sauver beaucoup de mes administrés.
Rata : Il n’est pas mort ??? Quelle … vigueur …
GM : Et prenez soin de Klaus. S’il peut encore faire du saut d’obstacles, sauvez-le.
Rata : De qui d’autre dois-je m’occuper ? Frosti m’a l’air d’avoir une vilaine plaie à la tête ?
Zath : Goliath a dû y aller fort pour mettre fin à sa rage. Mais il est encore trop traumatisé pour avoir affaire à vous, merci. Je vais veiller à ce qu’il soit soigné par l’autre prêtre.
Rena : Damoiselle Keira, vous avez toujours cette blessure infligée par Raven …
Keira : NON. Je vais bien. Je n’ai pas BESOIN d’être soignée par Ratapoil.
Rena :Si vous le dites …
Keira : C’est du présent de vérité générale. Je n’ai JAMAIS besoin d’être soignée par Ratapoil.
DRH : Tous ceux encore en état, avec moi, direction le siège du SGI !
AlB : Je viens !
Zath : Mon sort de Hâte de Maître pourra vous être utile.
MA : Que l’elfe, là-bas, vienne aussi.
Lag : Comment ? Qu’est-ce à dire ? Est-ce absolument nécessaire ?
AlB : Ouais, c’est vraiment ness … ner … y a besoin ?
MA : Cela pourrait être déterminant.
AlB : Uh ?
MA : Rolling Eyes Oui, il y a besoin.

Avec un grognement de frustration, le barbare saisit l’elfe par le col et le chargea sur son épaule avant de s’élancer à une vitesse surnaturelle avec Matthias, Boris, le DRH, Keira et Rena en direction du quartier administratif.

GM : Hé ! Attendez ! C’est mon jour de gloire ! Tout ça commence à échapper à mon autorité ! Je dois venir ! Il me faut une monture ! Un cheval ! Mon royaume pour un cheval !

Il fronça les sourcils. Son regard s’attarda une seconde sur la tortue géante, mais il secoua la tête avant de s’illuminer.

GM : Je sais ! Vite ! Une bouteille de JackDarkham !
Greta la Blonde : On paie d’avance.
GM : Faites les poches de Klaus !

S’emparant de la bouteille demandée, il courut jusqu’à FarFade toujours aplati sur le pavé, déboucha le whisky et lui passa le goulot sous les narines. Sans attendre, l’ex-chic ouvrit les yeux et tira la langue. Le lutin sauta sur son dos et agita sous ses yeux la bouteille de JackDarkham, au bout d’une canne à pêche improvisée. FarFade hurla à la lune, gratta le pavé de sa chaussure éculée, fit jaillir de la vapeur de ses oreilles et s’élança à toute bombe.


Dernière édition par nécroX le Mer 12 Sep - 12:10, édité 2 fois

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Temple De DREHK!!!

Message par nécroX le Dim 12 Aoû - 4:18

Tout le monde s’étant mis à l’abri dans les rues adjacentes, Ratapoil s’occupa des blessés, en commençant par Gorack.

Rata : Ces sorts de soin devraient avoir réparé les dégâts. Un dernier check-up pour vérifier que tout est en place et … à l’échelle … Wink
Gorack (ouvrant les yeux) : QUE C’ÊTRE PASSE ? … OUH ! DREHK METTRE SACRE PUNCH DANS SES SERVICES !
Rata : Mais oui. On me dit que vous êtes prêtre ; il y a beaucoup de blessés à soigner, vous pourriez m’y aider ?
Gorack : BIEN SÛR ! EUX AMIS DE DREHK ÊTRE. DREHK RECOMMANDER PRENDRE SOIN DE MUSCLES ET LIGAMENTS AVANT ET APRES EXERCICE !

Les deux prêtres entamèrent le tour des blessés, en commençant par stabiliser les plus graves, dont Klaus. Un cordon de gardes en assez bon état surveillait les Christmasbusters terrassés et le manoir de NécroX ; mais au bout d’un moment, peu après la fin des tirs de malefoudre dans le ciel, les lutins perdirent toute semblance de vie ; quant aux contaminés, ceux qui étaient encore vivants perdirent leur teinte bleutée et reprirent leur aspect normal. Ratapoil et Gorack ajoutèrent ceux-là à la liste des gens à soigner. Quelques ex-contaminés sortirent en titubant du manoir de NécroX, mais tous n’eurent pas cette chance, hélas …

Frosti (sa plaie à la tête ayant été soignée par Goliath) : C’qui s’est passé ? Pourquoi les gens crient et chantent comme s’ils avaient l’air heureux? Ca me met en rogne …
Zath : Il semblerait qu’on ait gagné. Les autres ont eu la source de cette infection.
Frosti : Hmm … Et plus sérieusement, cette elfe, elle compte pour mon score, hein ? Pas de blague ! C’est moi qui l’ai eue !
Zath : Mais oui. Ne sois pas si tatillon.
Frosti : PAPILLON ? RAAA-
Goliath : *CLONK*
Zath : Monsieur le prêtre ? Il nous faudrait encore un Soin modéré par ici …

Peu après, un panier à salade du SGI déboula sur le parvis, les rênes tenus par Lagourdass’h. Boris, le King of Pop, Rena, Keira, FarFade et le Grand Maire en descendirent, portant les corps inanimés de Matthias, l’Archange Nain et Adrieny.

Gorack : ELU !!! TOI ALLER BIEN ? DREHK AVOIR PROTEGE TOI ! TOI AVOIR BESOIN DE SOINS ?
Rata : Je serai heureux de prêter … main forte, héhé …
GM : Ils sont tous blessés. Alvensen et le barbare sont les plus graves. Le nain ailé a fait une vilaine chute, et se serait tué s’il ne s’était pas coincé dans un nichoir à chauve-souris à mi-hauteur de la tour. FarFade est juste déshydraté d’avoir trop cavalé. Comment va Klaus ?
Gorack : LUI STABILISE. POUVOIR ENCORE COMBATTRE ENNEMIS DE STRIKE APRES CONVAL … COLAV … BONNE SIESTE.
GM : Excellent ! Surtout assurez-vous qu’il sait toujours compter jusqu’à cinq, c’est ce qui fait de lui un membre irremplaçable de mon conseil restreint.

Après les soins des deux prêtres, assurant que tous soient, sinon indemnes, du moins hors de danger :

MA : Encore une fois … Ratapoil, je suis bien sûr que ma … *kof* blessure se situe bien plus … HAUT sur mon torse …
Rata : Laissez-vous faire, enfin, la crispation gêne la reconstitution des tissus … Voilà qui devrait faire l’affaire pour l’instant. Vos blessures physiques ne sont plus un danger. Par contre, je devrais peut-être réexaminer Keira et Rena, ils m’ont l’air … ailleurs. Ont-ils subi des dégâts psychologiques ?
MA : A part votre thérapie, pas que je sache ...
Boris : Petite katiouchka rrréagirrr trrrès nerrrveusement quand quelqu’un parrrler à elle. Rrrougirrr comme harrrpon aprrrès frrructueuse chasse à phoque. Et Rrrena êtrrre sonné, comme si lui prrris mauvais coup surrr tête. Alorrrs je coller lui bon coup de crrrosse au cas où, pourrr tout rrremettrrre en place. Keirrra sembler rrreconnaissante.
MA : Vraiment ? Ah, la jeunesse …
Rata : Ca doit être sa mauvaise période du mois.
Boris : Elle êtrrre loutrrre-garrrou ? Je toujourrrs soupçonné !
MA : Merci, Ratapoil, ce sera tout. Je suis sûr qu’il y a encore nombre de blessés de la bataille qui attendent d’être traumatisés.
Rata : Et j’accours ! Soins sans frontières, c’est ma devise. Pas même les frontières de la pudeur ou de la privauté.

Et le nain égrillard courut profiter … euh faire profiter d’autres blessés de ses soins. Les trois Gretas passaient derrière les prêtres et distribuaient des remontants corsés.

Un blessé (commençant à chanter) : Quand les Gretas viennent nous servir à boire, dans la ruelle on …
Gretas : Hrrmm ?
Le blessé : Euh … On se la ferme et on paie comptant … ?
Greta la Blonde : C’est ça.

King of Pop : … et j’ai accompagné les zombies pour les empêcher de remonter. Mais ils étaient plus dextres que prévu, et j’allais être débordé sans votre intervention. Merci.
Boris : Niet, niet ! Je juste tomber parrr hasarrrd surrr eux avec arrrtillerrrie lourrrde aprrrès chute de cinq étages. En Rrrussie, êtrrre incident de rrroutine ! Ou blague de bizutage à Ecole militairrre.
King of Pop : Tant que j’y pense, pendant que le Maire regarde ailleurs … Zathkas, du feu ?

Il récupéra dans le fourgon du SGI une boîte en carton et quelques liasses de parchemin qu’il entassa au sol. Zathkas y mit le feu d’un claquement de doigts.

MA : Faut-il comprendre qu’il y a au SGI un casier marqué « Preuv’s sur el’REVENS » qui est désormais mystérieusement vide ?
KoP : Disons que l’intervention de Boris m’a tiré d’un mauvais pas et donné plus de marge de manoeuvre. Si, hypothétiquement, j’en avais profité pour fouiller quelques bureaux traitant les affaires récentes, j’aurais pu y trouver ceci …

Il sortit du revers de sa tunique une enveloppe scellée qu’il tendit à Matthias. Celui-ci y lut « Verdikt de Ch Schreud Schleu Schreudine-guerre, Gran Prossè d’Eldirre ».

MA : Le verdict dont parlait le NDT … Si j’ai bien saisi, l’ouvrir lèvera l’incertitude sur sa culpabilité … quels que soient les chefs d’accusation.
KoP : Ce pourrait être un premier pas vers sa libération. J’ai cru comprendre que son aide serait précieuse pour résoudre le problème de la dékoalification et libérer, entre autres, nos frères du REVENS.
MA : … Merci.

Le Grand Maire qui, plus loin, exhibait ses héroïques blessures de guerre (le doigt qu’il s’était coincé dans la porte du fourgon), aperçut l’enveloppe entre les mains de Matthias et bondit.

GM : Hé là ! Qu’est-ce que vous faites avec ça ? Non ! Vous ne devez pas l’ouvrir ! Le monde n’est pas prêt ! Certaines choses doivent demeurer secrètes à tout priiiiiii …

Matthias ouvrit l’enveloppe et en sortit un papier.

GM : … iiiiiiiiiiiiiiiiiiiix … Oh bon, tant pis. Je trouverai un autre secret-qui-ne-doit-pas-être-révélé. Je suis Maire, je peux en fabriquer. Peut-être que si j’avais accédé au pouvoir dans des circonstances douteuses, et que je tentais d’effacer les preuves … Non, tout le monde le sait déjà … Ou Klaus pourrait être impliqué dans un scandale de mœurs …
MA : Je ne comprends pas. Il est écrit (mal) au crayon de couleur « L’akuzé è reconue par le juri : DEBIL é MOCHE. A vauté. P-Aisse : Selui ki lissa ai 1 idio. » Et il y a en-dessous le dessin d’un nuage d’où tombent des bonbons et des arcs-en-ciel ???
GM : Laissez-moi vous expliquer. Dans la psyché lutine, le rêve que les sucreries tombent du ciel est un fantasme extrêmement-
MA : Pas le dessin, le verdict !
GM : Ah, ça. Eh bien, on dirait qu’on a oublié de préciser au jury de lutins qu’ils devaient limiter leur choix à « innocent » ou « coupable ». Mais quelque part, cette liberté d’expression donne à la justice une dimension plus humaine, non ?
MA : Mais … mais qu’est-ce que cela signifie pour Eldir ?
GM : De toute évidence on ne va pas garder quelqu’un en prison juste parce qu’il est débile et moche, le pauvre. Nous ne sommes pas des monstres ! Je vais le faire relâcher de ce pas. Qu’on m’envoie un détachement de gardes en état de marche ! Je vais reprendre possession de mon bureau. Car sans la poigne de fer d’un gouvernement de velours à la tête de la barre, cette cité est comme un navire dont les rênes ont un gant sur la tête qui … Enfin il est urgent que je me remette à tamponner des décrets ! Prenez bien soin de mes administrés et nettoyez-moi tout ça quand vous aurez fini, l’Elu de Clerk ne tolère pas que les rues soient sales devant le temple de son dieu !

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Temple De DREHK!!!

Message par L'Archange Nain le Sam 22 Sep - 21:41

Tout ce qui est chewing-gum ne brille pas.
Tous ceux qui bâstonnèrent ne furent pas perdus.
Le prêtre qui est grosbill ne dépérit pas.
Effacés furent les stigmates de la bataille.
Des cendres, les feux à la gloire de Drehk furent ranimés.
Renouvelés furent les encensoirs qui avaient été brisés.
Le temps implacable s'écoula.
Et un nouvel évènement survint.

Woaaaaah, trop classe, Boss. Vous avez trouvé ça tout seul ?

Heu... oui, presque. Merci Kevin. Hem... La nuit était sombre et calme, ou plus exactement dans ce quartier elle était calme, et dans les rues adjacentes elle était sombre, car en revanche le parvis du temple était illuminé par sa ceinture de braseros de taille G, et même de taille TG pour ceux qui encadraient la porte de l'édifice. Deux membres de la garde cléricale allaient de l'un à l'autre en tirant une charrette à bras. Et en grommelant.


Bar1 : 'primevère, toujours les mêmes qui sont de corvée de bois quand ça bâstonne !

Bar2 : Ouais, pô juste, les copains sont partis maraver le Corbeau et nous on est bloqués là.

Bar1 : ça m'énerve, le premier rose trémière qui met le nez dans la rue je le tabasse.


Simultanément, dans une ruelle vraiment très sombre et très adjacente, un petit commando d'encagoulés procédait à un ultime briefing :

Ninja Rdain de taille G aux Membres Surnuméraires : N'oubliez pas, ce soir on redouble de prudence, cette mission est beaucoup plus risquée que les premières. Ces hommes sont dangereux et le simple fait de se promener la nuit est un crime à leurs yeux. Si on n'arrive pas à les prendre par surprise il faut s'enfuir immédiatement, sinon il y aura de la casse. On reviendra une autre fois.

Ninja Rdain de taille P Ailé : Confiance, mon frère, tout va bien se passer. C'est le soir idéal pour opérer, ils sont moins nombreux que d'habitude.

NRGMS : Oui mais je ne suis pas tranquille, on a trois municipaux à la maison pour la nuit. Plus vite on sera rentrés mieux ça vaudra, il ne faut pas qu'ils s'aperçoivent de notre absence.

1er Ninja Rdain de taille M : Pas grand chose à craindre de ce côté, j'ai fait goûter à Klaus les spores de myconide tout à l'heure, il n'est plus en état de remarquer quoi que ce soit pour un bon moment.

2e Ninja Rdain de taille P : Et les deux inspecteurs, après leur massage ils ne pourront pas bouger d'ici demain.

NRPA : En plus mes gens les ont spécialement à l’œil, rassure-toi.

NRGMS : Bien, alors dernière vérification : tout le monde a son équipement ?

2e Ninja Rdain de taille M : Mais bien sûr qu'on a notre équipement... heu... j'ai tout rangé dans le sac à dos de Mardi.

Ninja Rdain de taille TG (désigné par le précédent, il regarde derrière son dos pour découvrir de qui on parle) : Uh ?

NRM2 : Hé, ouvre tes chakras ! Mardi c'est ton nom de code, rappelle-toi.

NRGMS (sortant des affaires du sac et les distribuant à la ronde) : On révise encore une fois les noms de code. Moi c'est Camé, toi Mardi. Et vous ?

NRP2 : Gris.

NRM1 : Link.

NRM2 : Veilleur.

NRPA : Cap'tain Prophet.

Camé : Et une dernière chose : cette fois je ne veux voir personne tenter l'étreinte de Ghili-Ghili, ça fait éclater l'adversaire de rire, c'est trop bruyant. Utilisez plutôt l'anaconda hug.

L'exécution du plan se poursuivit dans un silence presque parfait. Mardi lança son compagnon à plumes sur le toit le plus proche. Ce dernier amortit sa réception d'un coup d'ailes. Puis il amortit à la main la réception de Gris, qui avait suivi le même chemin. Lorsque la charrette de bois passa au plus près de leur cachette, le Cap'tain empoigna son camarade et sauta du toit, planant sans bruit vers leurs cibles.

L'un des miliciens sentit soudain un gros choc sur ses épaules et perdit subitement la vue. Le second eut une fraction de seconde pour apercevoir le gnome cagoulé qui venait d'abattre un sac sur la tête du premier. Ses réflexes ancestraux des steppes lui permirent de dégainer son épée tout en esquivant de justesse la seconde attaque aérienne. Il ne s'attarda pas pour voir qui la lui avait portée et préféra se retourner pour faire face aux forces blindées qu'il entendait approcher rapidement.

Cette fois la seule chose qu'il eut le temps de voir fut l'intérieur d'une énorme bouche pleine d'énormes dents. Puis les ténèbres. Ses côtes comprimées craquèrent légèrement. Le milicien était un fier barbare, insensible à la peur et à la douleur, costaud, en bonne santé, l’œil vif et le poil hirsute, suivant le régime alimentaire de Drehk parfaitement adapté à l'effort, mais le manque d'air et l'haleine de la bête eurent rapidement raison de sa résistance et il sombra dans l'inconscience.

Dans le même temps Camé avait proprement ceinturé/bâillonné le premier milicien grâce à ses moult bras, les autres commençaient à saucissonner leurs victimes dans de grands filets en macramé 100% développement durable.


Cap'tain Prophet : Bien joué, les enfants ! Ta combo Bear Hug + Slavian Bushabush c'était une idée de génie, Mardi.

Mardi (ton vaguement professoral) : 'mieu qu'Anaconda Hug kontr adversair' de face. Malus cirkonstanss moindheu pour utiliz son arm.

Cap'tain Prophet : Formidable. Bon, tout le monde sait ce qu'il a à faire, je file de mon côté. On se retrouve à la maison, faites vite et bonne chance.

* FLAP FLAP FLAP FLAP FLAP *

Link : Vous m'expliquez ce qui nous empêche de laisser simplement le message sur place, comme les autres fois ?

Gris : C'est parce qu'on a affaire à des barbares, eux les parchemins ils s'en servent dans les latrines. Il n'y en a qu'un seul là-dedans qui ait la compétence "Lecture : langage commun", c'est l’Élu.

Le message que Cap'tain Prophet se faisait fort d'aller coller sur le susceptre de l'ex-maire pendant son sommeil était rédigé en ces termes :
à l'attention du clergé de Drehk.

Permettez-nous, avec tout le respect qui est dû aux autorités religieuses de la ville, d'exprimer notre désaccord quant à l'entretien des douze feux permanents devant votre temple. Outre la pollution lumineuse nuisible au travail des astrologues, nous souhaiterions que vous preniez conscience de la quantité extravagante de bois consumée chaque jour en pure perte.
Ceci est un avertissement, si vous ne mettez pas un terme à ce gaspillage, voilà ce qui va se passer : l'augmentation de la demande déséquilibrera l'économie locale de la ressource bois, la hausse du prix de leur matière première finira par mettre en faillite les fabricants de portes et, privée d'un pilier de son PIB et de son folklore, la ville va tout droit à la Crise. Mais ce n'est pas tout, le syndicat des sylviculteurs va également augmenter sa production en adoptant une attitude agressive vis-à-vis de l'écosystème forestier. Progressivement privées de leur habitat naturel, les créatures de la forêt vont soit s'éteindre soit migrer vers la ville en s'adaptant au milieu urbain. Et faites-nous confiance, vous n'avez pas envie de savoir à quoi ressemblent une taupe-garou, un dragon glaciaire ou un nid de mohmants adaptés au milieu urbain.

Loin de nous l'idée de vouloir forcer les profondeurs de votre culte, toutefois si vous nous autorisez une suggestion, au lieu de piller les ressources naturelles vous pourriez investir dans l'énergie solaire.

Signé : les Ninjas Rdains


PS à l'attention personnelle de monsieur l’Élu de Drehk.
Nous avons eu vent de votre part de responsabilité dans le déclenchement de l'incident Darkyl et nous ne vous en félicitons pas. Sachez que nous vous avons particulièrement à l’œil.
Sans plus attendre, les ninjas sortirent de leur sac à Rdo d'épaisses couvertures en laine de chanvre bio ainsi que leur arrosoir sans fond, et s'attelèrent à leur tâche.


Spade : Ouaip, l'intuition avait été payante pour une fois, on avait vraiment mis la main sur les types que nous cherchions. Planquée derrière le coin de la ruelle où les truands avaient préparé leur coup, la cliente n'avait pas perdu une miette de leur conversation. Les yeux embués de reconnaissance, elle se tourna vers moi.

L9 : Prière de baisser le volume sonore, vous perturbez le micro directionnel.

Spade : D'après le micro il n'y avait plus rien d'intelligible à entendre de toute façon, les cibles étaient toujours là mais au bruit j'étais bien en peine de deviner ce qu'elles faisaient. Je me demandais pourquoi la cliente m'avait interdit d'approcher pour essayer de les voir.

L9 : Incompétence des deux enquêteurs pour les filatures rapprochées. Motif : grincements intempestifs et auto-narration irrépressible. Augmentation de la distance des cibles constatée, autorisation accordée pour tenter le contact visuel.

Spade : Elle cachait bien son jeu mais je suis sûr que le cœur de la cliente battait la chamade alors que nous approchions à pas de loup des lieux du crime. Quelques mètres avant d'arriver au parvis, je trébuchai sur les corps des deux gorilles du temple... Tous les deux vivants mais sonnés, annonçai-je après une rapide vérification. L'espèce de filet qui les emballait était un peu étrange, j'en prélevai un morceau en deux coups de canif à tout hasard. Puis je me tournai vers les lumières du temple, mais en fait de lumières quelque chose clochait : elles étaient moins nombreuses que d'habitude. D'ailleurs l'une d'elles s'éteignit à cet instant et je vis de loin à quoi s'affairaient les Ninjas Rdains. Le plus baraqué de la bande était en train de retirer la bâche fumante avec laquelle ils avaient étouffé le feu, pendant qu'un autre aspergeait les braises avec un arrosoir. Ces types n'avaient pas froid aux yeux, ils devaient bien se douter que si Don Gorack les pinçait ils ne repartiraient pas d'ici autrement que les pieds devant.

L9 : Cinq silhouettes enregistrées. Corrélation avec le signalement de l'indicateur : 100%. Corrélation avec les signatures vocales enregistrées : 83,33%. Poursuivre la recherche visuelle, la bande devrait être constituée de six membres. Recherche de la signature vocale manquante dans la base de données. Processing...

Spade : Pendant que la cliente se perdait dans ses pensées, les terroristes avaient pratiquement terminé leur boulot. D'ici quelques secondes le dernier feu serait éteint et on n'y verrait plus à deux mètres, j'allais suggérer de nous en aller...

* cling *   Flûte !   * FLAPFLAPFLAPFLAPFLAP précipité *

Spade : Ces bruits venant du temple ne présageaient rien de bon, cette fois il allait vraiment y avoir du vilain et il fallait décamper avant. C'est le moment où le dernier feu mourut. Les ninjas ne prirent pas le temps de remballer leur bâche et filèrent en courant par une autre rue.

Voix perçante provenant du temple : Grotaaaaaaak, à l'aiiiiiiiide ! Un ami de Struc est venu m'assassiner !!

Voix puissante provenant du temple : GROAAAAAAAAAR !! Je lui administrer Carton Rouge de Drehk !!

L9 : 1 résultat trouvé.

Spade : Tant mieux, mais on aurait tout le temps de penser à l'enquête quand on se serait mis à l'abri. Bon sang, j'aurais eu mieux fait d'écouter mon instinct quand il m'avait recommandé de refuser cette affaire plutôt que quand il m'avait mené dans cette panade.

L9 : Mise à jour de sécurité en cours : d'après la réputation de Gorack Cogndru, nécessité immédiate de respecter un large périmètre de sécurité autour de sa personne. Exécution de la séquence "Mission presque accomplie, repli accéléré vers le QG".

Spade : ça y était, elle avait enfin compris. Décidément c'est quand elle suivait ses idées fixes qu'elle pouvait être vraiment dangereuse.

_________________
.
Où on va ? Il sera toujours temps de s'en soucier quand on y sera !
avatar
L'Archange Nain
Gourou des Tire-binette
Gourou des Tire-binette

Masculin Nombre de messages : 3834
Age : 36
Localisation : Quelque part entre Bretagne et Vendée
Archétype : Jardinier niveau épique
Job/Hobbies : Faire de Darkam City un temple du développement durable
Date d'inscription : 19/09/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.openesub.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Temple De DREHK!!!

Message par nécroX le Ven 7 Fév - 2:45

Huit jours plus tard …

Les Ninjas Rdains démasqués et arrêtés, la pyrolâtrie avait repris de plus belle au Temple. Les braseros éclairaient la nuit, défiant ouvertement Strike le méprisable. Debout sur le parvis, l’Elu de Drehk contemplait la grande place vide d’un air qu’il voulait profond et inspiré (comme il sied à un guide spirituel), mais qui lui donnait surtout l’air de se retenir d’éternuer (comme il sied à un lutin cerné par des braseros fumants). Il fut rejoint par Baldrin, et se rappela qu’il avait offert asile pour la nuit au prêtre nain, à ses compagnons Frosti et Garzok, et à Klaus.


Elu : On vous a enfin trouvé des quartiers qui vous conviennent ?
Baldrin : Je pense. Klaus semble accepter d’y dormir en tout cas. Il a dit « Je vais faire des cauchemars de toute façon », s’est roulé en position fœtale sur le sol et a enfoui sa tête dans son oreiller.
Elu : Vous chipotez tous un peu, quand même.  « Non, je préférerais une pièce sans baie vitrée pour dormir … » « Non, pas à côté des encensoirs, ça pue la méduse morte … » « Non, pas à côté des étables à vaches sacrificielles, le fumier déborde …» Vous ne voudriez quand même pas qu’on sacrifie des vaches constipées ? Pfff ! Si on vous écoutait, la seule pièce qui conviendrait serait la Grande Réserve de Confiseries de l’Elu. Et faut pas rêver, je suis le seul qui y dort. Prenez exemple sur Klaus ! Il faut dire qu’il a ses habitudes ici : nous y avons été assiégés par des Christmasbusters zombies mutants pendant une semaine, alors vous pensez. Et c’était avant qu’on pense à installer des latrines supportant le poids de Grolack.
Baldrin : C’est à se demander de quoi on se plaint aujourd’hui. A propos, je vois qu’on s’est occupé des deux chasseurs de primes qui nous poursuivaient ?

Il indiqua, au bout du parvis, deux piloris où croupissaient les guerriers, dépouillés de leur équipement. De petits braseros leur réchauffaient le postérieur de façon déplaisante, des méduses urticantes étaient posées sur leur tête, et les gardes du Temple qui faisaient leur ronde leur donnaient régulièrement des coups de batte (la batte, rappelons-le, est l’arme de prédilection du dieu Drehk, car elle renvoie bien la balle).

Baldrin : C’est intéressant. Les nains prennent les activités minières très au sérieux, Granodiorith ne nous demande donc pas souvent de châtier des hérétiques. Vous m’expliqueriez la justification théologique de cette pénitence ?
Elu : Les braseros sont là pour leur rappeler que Truhk est toujours derrière eux, à surveiller leurs actions. Les méduses, c’est pour illustrer la brûlure vengeresse de Drehk si on triche. Les coups de batte, c’est pour le fun.
Baldrin : Tiens donc … Je suppose que le but est d’inspirer le repentir ?
Elu : C’est aussi un appel à la prière d’action de grâce, attention. A chaque coup de batte, ces deux païens remercient le ciel que Dorack ne soit pas là pour les frapper lui-même.
Baldrin : Oui, je viens de remarquer ce fameux « Gorack-signal » dont on parle en ville, qui indique que le prêtre est en mission ...

Un grand manche articulé supportait une large lentille convergente qui, placée au-dessus du plus grand brasero, projetait un faisceau de lumière cylindrique, formant un disque jaune sur la couverture nuageuse.

Elu : C’est ce que dit le peuple ? N’importe quoi ! C’est juste un système pour faire apparaître une fausse balle lumineuse dans le ciel, histoire de duper Stroke. Après tout, c’est lui qui a commencé à tricher.
Baldrin : Pourtant, tout le monde dit que si un symbole apparaît au centre du rond de lumière, c’est le signe que Gorack patrouille…
Elu : Ah, ça ! C’est juste que quand il est pas là j’en profite pour faire des ombres chinoises géantes. C’est super fun, regardez.

Le lutin grimpa sur un escabeau à sa taille jusqu’à la hauteur de la lentille, et commença à faire une tête de canard avec ses doigts. Baldrin en profita pour s’éclipser et rejoindre ses compagnons.

Garz : Profitâtes-vous de l’air nocturne, mon cher ?
Baldrin : J’ai toujours du mal à voir en ce lutin un confrère ecclésiastique, je l’avoue. J’ai donc profité de l’occasion pour avoir une petite conversation théologique.
Garz : Fut-elle enrichissante ?
Baldrin : Elle m’a donné une forte envie de prier, en tout cas …
Klaus (de sous son oreiller) : ’Vous avais prévenu.

Sur le parvis …

Elu : Hi hi hi ! C’est rigolo parce que ça fait une super grosse tête de canard … Coin coin ! Alors maintenant je fais le chien … La sorcière … Ensuite le tyrannœil, c’est facile, c’est juste une main ouverte doigts écartés … Le lapin, grand classique … Le cerf … Allez, on monte un peu le niveau, voilà le flagelleur mental bourré ! Il faut que je mette mon pied là, et mon coude …
Voix caverneuse : Vous m’avez appelé ?
Elu : Hein ??? KwwaaaaAAAAAAAAH …

Pris au dépourvu, l’Elu sursauta, perdit l’équilibre et tomba dans le brasero. Heureusement pour lui, il en fut promptement tiré par le nouveau venu, un mystérieux individu drapé dans une cape de feuillage, le visage dissimulé par un masque orné de ramures de cerf …

Elu : Hé ! Le journal a parlé de vous ! Vous êtes Cervelad !
Cervelad (d’une voix plus caverneuse que jamais) : Ce-n’est-pas-mon-nom !
Elu : Ah bon ? T’es qui, alors ?
Cerv : Je suis le justicier dont Darkam-City a besoin, sinon celui qu’elle mérite. Je suis ce qui surgit hors de la nuit pour défendre des idéaux oubliés. Je suis …
Elu : Ouais bon je vais t’appeler Cervelad, hein, c’est plus court.
Cerv : Pourquoi m’avoir appelé ?
Elu : Appelé ? Qui, quand, où ?
Cerv : Le cerf, dans le ciel. Mon emblème.
Elu : Ah, ça ? Non, c’est un malentendu. Rien à voir avec toi, c’était juste une cérémonie religieuse hyper compliquée à expliquer. Mais tant que je t’ai sous la main, je pense que je suis censé te dire, quand même, que se balader la nuit, c’est copiner avec les forces du Mal.
Cerv : J’appartiens à la nuit. Je dois devenir ce que je combats, pour que-

L’Elu de Drehk commençait à étouffer un énorme bâillement, quand une pluie de débris s’abattit sur le parvis.

Elu : Qu’est-ce que c’était ? Des bouts de bois et de papier ? C’est une nouvelle bande de Ninjas, qui livrent du combustible furtivement ?
Cerv (examinant les débris au sol) : Du papier cadeau … Et ces morceaux de bois proviennent d’une rambarde de traîneau.
Elu : Quel détective … Et quel frimeur, aussi …
Une voix loin au-dessus : Est-ce un oiseau ? Est-ce un dragon ? Non, c’est Christmasbuster ! Muahahaha !
Cerv : Je vais mener mon enquête.

Une patrouille de gardes, batte dégainée, tourna le coin du Temple.

Garde : Qu’est-ce que c’était que ça, ô Elu ???
Elu : Demandez donc à l’autre déguis-

Mais dans la fraction de seconde où il avait détourné le regard, le héros masqué avait disparu.

Elu : Je l’ai probablement intimidé …

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Temple De DREHK!!!

Message par nécroX le Sam 2 Jan - 20:23

La nuit suivante, sur le parvis toujours brillamment éclairé, l'Elu de Drehk était de retour auprès du "Gorack-signal", accompagné cette fois du commissaire Ghaurdonn du SGI.

Elu : On est tranquilles, le (Trop) Grand Prêtre est à nouveau en patrouille cette nuit, traquant tous ceux qui pourraient vouloir aider Strive le perfide à tricher. Depuis qu'il a remarqué que les nuages cachaient le soleil, les fumeurs de pipe sont sa dernière obsession. Le quartier hobbit doit trembler. Mais revenons à ton désir d'appeler Cervelad. Prends place près de ce brasero. Je dois dire que c'est agréable de pouvoir enfin apporter mon aide spirituelle à quelqu'un, elle ne convient pas à tout le monde. Ce n'est pourtant pas ma faute si la plupart des gens ont des interrogations spirituelles compliquées et débiles !
Ghaurdonn : Non, sans doute pas ... Et pour appeler Cervelad, donc, comment on fait ?
Elu : Très simple. Il faut former comme ceci une ombre chinoise de tête de cerf devant la lumière. Cervelad verra ce signal projeté dans le ciel et répondra à l'appel. Ne me demande pas pourquoi, contente-toi d'admirer ma sagesse.
Ghaurdonn : Euh, okay ... C'est pour ça qu'on a dû faire un détour pour acheter une tête de cerf au marchand de trophées ?
Elu : Non, ça c'est parce qu'il me faut un nouveau porte-manteau pour tous mes bonnets de cérémonie. Mais tu n'as pas tort, quand j'y réfléchis ! Maintenir cette ombre chinoise est fatigant et fait trop chaud aux doigts.

Le hobgobelin et le lutin manoeuvrèrent le manche articulé pour faire descendre la grande lentille convergente, y déposèrent la tête de cerf et remirent le tout en position. L'ombre de la tête de cerf s'inscrivait désormais au centre du disque de lumière jaune dessiné dans les nuages.

Elu : Ce n'est pas aussi réaliste que mes ombres chinoises, mais ça fera l'affaire, et je n'ai pas à remonter sur cet escabeau casse-gueule.
Ghaurdonn : Et maintenant ?
Elu : Maintenant, on attend, et on passe le temps en t'apprenant à employer des titres honorifiques quand tu me parles. Mais ça ne devrait pas prendre beauc-
??? : J'ai vu votre signal ! Vous m'avez appelé, citoyens ?

Ghaurdonn et l'Elu levèrent les yeux vers l'extrémité de la place, ou se dessinait la silhouette que toute la ville craignait ...

Elu : Ratapoil ???
Rata : En chair !

Traversant la place, le prêtre nain grimpa sur l'estrade de pierre qui prolongeait le parvis et la remonta jusqu'au pied du Temple. Il était suivi de deux silhouettes dégingandées.

Higrek : Excusez-moi, mais on fait quoi ici ?
Hix : Ce hobgobelin est du SGI ! Il risque de poser des questions gênantes !
Ghaurdonn : Les colonels de la garde, ici ? Mille moustaches, ils détestent Cervelad !
Higrek : Je croyais que vous aviez un plan pour attirer vous-savez-qui, et voilà que vous tapez un sprint ?!
Rata : C'est plus fort que moi, je n'ai pas pu m'empêcher de répondre à cet appel, quand  j'ai vu cet emblème sacré dans le ciel !
Ghaurdonn : La tête de cerf est un emblème sacré pour vous ?
Rata : Quelle tête de cerf ?
Elu : Bah dans le ciel ! La silhouette ! Qu'est-ce que vous croyiez que c'était ?
Rata : Allons, ne faites pas les prudes avec moi ! Wink Cette forme triangulaire, prolongée par deux bandes dentelées ... On sait tous ici que c'est une culotte elfique en dentelle, petits coquins ! Hmm ? Hein ? Hein ? pig
Hix : Vous pourriez *ouff!* arrêter de me *ouff!* donner des coups *ouff!* de coude complices dans *ouff!* l'estomac ?
Higrek : Une tête de cerf, et il voit une culotte ? C'est tellement lui.
Ghaurdonn : Je me demande ce qu'il verrait dans un test de tache d'encre ...  pale Et vous, qu'est-ce qui vous amène ?
Hix : On avait juste rendez-vous avec Ratapoil ...
Rata : Grands fous !
Hix : ... et maintenant que le malentendu est dissipé, on va y aller !
Rata : Attendez ! Cette place dégagée est parfaite pour ce que j'ai en tête !
Higrek : Vous voulez le faire ici ???
Rata : Oh oui, faisons-le !
Hix : Avec le hobgobelin ici ? Qu'est-ce qu'on fait ?
Higrek : Tant pis ! On a juste interdiction de chercher le Corbeau. Si l'appât du nain marche et que le Corbeau se pointe "de lui-même", on pourra se battre, ça sera de la légitime défense.
Ghaurdonn : Damned ! Avec des officiers de la garde ici, Cervelad risque de ne pas se montrer !
Elu : Le signal est lancé, il n'y a plus rien d'autre à faire qu'à attendre ! Ceci dit, si Cervelad ne vient pas, ça sera pour les raisons que tu viens de dire, pas parce que mon infaillible sagesse d'Elu aura ... failli. Mais aie foi, mon fils, il peut survenir à tout ins-

??? : Me voici, en réponse à votre signal !

Une grande silhouette encapée jaillit d'une rue latérale et s'avanca lentement vers eux.

Elu : Ca a marché ! Exactement comme je l'ai toujours dit !
Ghaurdonn : Sa voix est bien plus aiguë que dans mes souvenirs ... Presque comme un ...

La silhouette trébucha sur un pavé de la place, vacilla et s'écroula en quatre parties distinctes.

Ghaurdonn : ... lutin.
Lutins : Présents, m'sieur !!!
Elu : Chers frères lutins ! Qu'est-ce que vous venez fiche ici, abrutis ?
Lutin1 : On a vu la marque dans le ciel !
Lutin2 : Le renne ! On l'a bien reconnu !
Lutin3 : Et comme le temps est à nouveau là ... Le temps de Nowell ...
Lutin4 : On a répondu à l'appel ! L'appel des ... Christmasbusters !
Lutins : CHRISTMASBUSTERS !
Ghaurdonn : L'appel des Christmasbusters ?
Lutin1 : Ouais, le Buster Call si tu préfères. Hahaha !
Lutin2 : Hahaha !
Lutin3 : Hahaha !
Lutin4 : Hahaha ! ... J'ai pas compris.
Lutin3 : Moi non plus.
Lutin2 : Moi non plus.
Lutin1 : Moi non plus.
Elu : Vous avez cru que cette tête de cerf était un renne ?
Ghaurdonn : Au moins ils n'ont pas pris ça pour une culotte.
Lutin2 : Quel genre de nouille en boîte prendrait ça pour une culotte ? Hin hin hin !
Hix : Voilà que même les lutins sont moins bêtes que Ratapoil ...
Elu : Et vous étiez empilés parce que ...
Lutin4 : Y avait plus que moi qui me rappelais comment marcher, donc les autres sont montés sur mes épaules.
Hix : ... Je maintiens ce que j'ai dit.
Lutin3 : Poil au caddie !
Lutin2 : Hihihi !
Lutin4 : Hahaha !
Lutin1 : Hohoho !
Lutin2 : Il a dit hohoho ! C'est un allié de Nowell ! Tous sur lui !!!
Ghaurdonn : Un pervers nain et des lutins allumés ... Dites, l'Elu, je suis sûr qu'ils peuvent terroriser le crime, à leur manière (moi-même, ils ne me rassurent pas), mais ce n'est pas ce que j'avais commandé.
Elu : Grrmbll ... Assez ! Ca suffit, la marmaille ! Quand je pense qu'à une époque j'ai voulu faire de vous la race dominante de Darkam-City ! Tu parles d'un combat perdu d'avance ... Maintenant à cause de vous je passe pour un charlatan ! Allez, les bouffons en gelée, débarrassez-moi le parvis !!!
Higrek : Ca nous fera ça de moins dans les pattes.
Elu : Et si c'est son emblème, pourquoi il se pointe pas, l'autre pétunia de fils de-
Cervelad (voix rauque) : Vous m'avez appelé ?

Tous sursautèrent en entendant la voix anormalement gutturale du combattant masqué; se retournant d'un bond, ils discernèrent sa silhouette encapée juchée au fronton du Temple, avant qu'il ne se laisse tomber sur le parvis.

Rata : Hé, mais c'est mon frère d'armes d'hier ! Vous tombez bien, on va remettre le couvert !
Ghaurdonn : Cervelad ! Vous êtes venu !
Cervelad : Ce n'est pas mon nom, peau-verte !!! Arrêtez tous de m'appeler comme ça !
Ghaurdonn : Comment faut-il vous appeler, alors ?
Cervelad : Je suis celui qui défend les oubliés ! Je suis le combattant qui annonce un âge nouveau pour cette ville ! Je suis ...
Hix : ... Un bel empêcheur de se venger en rond !
Higrek : A cause de toi, le Corbeau nous a échappé une fois, mais on te laissera pas récidiver cette nuit !
Cervelad (menaçant) : Vous m'avez appelé pour m'affronter ?
Ghaurdonn : Non !
Hix : Appelé ? Qui t'a appelé ?
Cervelad (désignant successivement l'ombre dans le ciel, et la tête de cerf sur son poitrail) : Le signal dans le ciel, c'est mon emblème.
Rata : Votre emblème est une culotte ? Mon héros !
Cervelad : Je ne suis pas votre héros ! Je suis le héros des petits, des obscurs, des sans-grades ! Je purgerai les rues de la corruption !
Ghaurdonn : A commencer par le Corbeau ! C'est pour ça que je voulais vous parler !
Higrek : C'est toi qui as appelé Cervelad ???
Cervelad : CE N'EST PAS MON NOM ! Il est nul ! Je suis la peur qui pourchasse les infâmes ! Je suis le Chevalier Vert de Darkam ! Je suis-
Elu : *énorme bâillement* J'avais oublié à quel point il adorait s'écouter parler. Ecoute, mon petit, tu t'appelles Cervelad, c'est dans le New Dark Times, tu n'y changeras plus rien, assume et passe à autre chose.
LRDG : ...
Elu : BAM ! Ca c'est de l'assistance spirituelle. Qui c'est l'Elu ici, hein ? Maintenant que ma sagesse a médusé tout le monde, je vais en profiter pour me livrer à un arbitrage comme en font souvent les êtres investis d'un pouvoir divin.
Rata : Tout à fait ! Personnellement, je règle surtout les disputes sur l'oreill-
Elu : Silence quand je cause ! En tant que roi des lutins, j'ai eu de l'expérience quand il s'agissait d'interpréter les piaillements d'une bagarre. Ca m'a permis de comprendre que vous, les dépenaillés, avez l'intention d'affronter le Corbeau cette nuit, et que toi, peau-verte de peu de foi, tu veux demander à Cervelad son aide pour neutraliser le Corbeau. (Euh ... le nain, je ne sais pas trop ce qu'il veut, et je préfère ça.) Je me trompe ?
Cervelad : Je règle moi-même mes problèmes. Reste en-dehors de ça, lutin.
Higrek : Ouais, pour qui tu te prends ?
Elu : Pour le lutin qui a un contingent de gardes du Temple dévoués à portée de voix, et qui peut vous dénoncer comme violeurs de couvre-feu et ennemis de Drahke à un certain prêtre fanatico-bourrin. Pourquoi ?
LRDG : affraid Pour rien !
Hix : On est bien là pour attirer le Corbeau et en finir avec lui !
Ghaurdonn : Et je voulais effectivement demander à Cervelad son aide pour régler le problème du Corbeau !
Rata : Et pour ma part, je veux que le Corbeau paie pour ses méfaits, et toute accusation de viol (de couvre-feu ou autre) est infondée !
Cervelad : ... Quant à moi, le Corbeau est mon ennemi juré, mais je refuse de le tuer. Il sera livré à la justice.
Hix : A voir ... Evil or Very Mad
Elu : Ouais ben vous réglerez ce genre de détail plus tard. Pour l'instant, vous voulez tous tatanner du tueur en série, alors il serait débile de vous battre entre vous, surtout si c'est pour salir le parvis de mon Temple.
Rata : Bien dit ! Bel exemple d'autorité divine ! Quoiqu'à votre place, j'aurais insisté pour que cette réconciliation se fasse avec un peu plus de ... chaleur ...
LRDG : INUTILE !!! affraid
Hix : On est déjà bien assez réconciliés comme ça, pas vrai ?
Cervelad : Nos objectifs coïncident suffisamment pour que nous n'ayons pas besoin de nous battre pour l'instant.
Rata : Parfait ! Il est temps d'attirer Raven, alors.
Elu : Et voilà le travail. Respectez mes commandements, allez en paix, que la lumière de Dredd vous guide dans la nuit, je vais faire dodo.

Ses petites mains levées en V de la victoire, le lutin rentra dans le Temple  en dandinant triomphalement de la couche-culotte. L'attention des présents se reporta sur Ratapoil, qui marmonnait des prières face à l'estrade.

Cervelad : Ce Raven ... Ce serait la véritable identité du Corbeau ?
Higrek : C'est ce que pense le nain. Et savoir qui il est nous permet de savoir comment le faire venir.
Rata : Et croyez-moi, il ne manquera pas d'être tenté par les juteux appas de ce juteux appât ! En l'honneur du contrat qui nous lie, par application de notre accord, exécute ton obligation et viens à mon aide, Habitante des domaines Extérieurs !

Un cercle lumineux se forma au bout de l'estrade de pierre, et une forme féminine parfaitement proportionnée en jaillit.

Rata : Serena ! Toujours un plaisir de te voir !  Viens dire bonjour !
Serena : Je vais plutôt te faire coucou d'ici, si tu veux bien. Tu as encore besoin de moi ?
Rata : Un besoin physique ! Messieurs, voici Serena Willow, nymphe et partenaire exceptionnelle.
Cervelad : Je suis surpris de voir une si noble créature faire équipe avec vous, nain. Vous utilisez une Convocation d'Allié Naturel ?
Rata : Quelle question, bien sûr ! Tout est naturel chez elle, enfin-

Une pierre magique lancée d'une main sûre coupa la parole au prêtre nain.

Cervelad : Et vous voulez utiliser cette nymphe comme appât pour attirer le Corbeau ???
Rata : Ca ne peut pas rater !
Serena : Ah, donc je suis un appât, ce coup-ci ? Je dois rester plantée là à faire la potiche ? La plante verte ?
Rata : Pas forcément ! Tu es sur une estrade, tu as vu, alors pourquoi ne pas en profiter pour aller et venir, en mettant tes longues jambes en valeur et en ondulant des hanch-

Une poignée de flammes vint étouffer les propos de Ratapoil.

Cervelad : C'est grotesque ! Ce plan est insensé, et je refuse que cette pure incarnation de la beauté de la Nature soit mise en danger aussi-
Serena : Oh toi la ferme, le déguisé ! "Pure incarnation", ce qu'il faut pas entendre. Tu crois que je ne sais pas me défendre ?
Rata : Je peux en témoigner ! Wink Elle sera d'une aide précieuse pour le combat.
Serena : Ton plan, là, il peut marcher ?
Rata : J'en suis sûr. J'ai repensé aux délires que m'a sortis ce monstre de Raven. Tu es la cible idéale, il ne pourra pas résister. Qui pourrait te résister, d'ailleurs ?
Serena : Ok, alors finissons-en. Tout le monde en position, et si Caribou-Man a d'autres inquiétudes, qu'il les garde.
Lutin1 : Pfff ! Même Caribou-Man c'est moins nase que Cervelad.  Laughing
Cervelad : Vous êtes encore là, vous ? Déguerpissez !!! Evil or Very Mad
Hix : Préparons-nous pour l'embuscade. Higrek et moi on se poste dans la ruelle au coin; le nain et le hobgobelin, mettez-vous derrière les piliers du Temple ; et le zouave masqué, il n'a qu'à-

Tournant la tête, il constata que Cervelad avait disparu.

Hix : ... se débrouiller. Allez viens, Higrek, il est temps de se déguiser en tas d'ordures.

Chacun prit position, tandis que Serena, au centre de la place, se regardait les ongles avec des reniflements exaspérés, et l'attente commença.

Rata : Psst ! Serena, ma chérie ! Pour être sûrs que Raven te repère, tu ne voudrais pas faire un peu de bruit ? Chanter une mélodie qui célèbre la beauté des étoiles et charme les papillons de nuit ?
Serena : Et puis quoi encore ? Tu n'as rien de plus gnangnan ?
Rata : Allez quoi ! Plus vite il arrive ...
Serena : Plus vite je peux me défouler sur lui avant de rentrer chez moi. *gros soupir* Ahem ! Entends-tu le chant d'espoir du loup qui meurt d'amoooûûûr ? Les pleurs du chat sauvage au petit jooooûûûr ? Rolling Eyes

La beauté surnaturelle de la mélodie (même si Serena récitait les paroles avec le dédain le plus complet) fit monter les larmes aux yeux des personnages présents, à moins que pour Ghaurdonn ce ne fût l'odeur corporelle de Ratapoil.

Ghaurdonn : Vous êtes sûr que ça va marcher ? Pourquoi avoir choisi cet appât ?
Rata : Raven a massacré certaines de mes invocations féminines Extérieures préférées. Il est obsédé par les femmes, et pas dans le bon sens du terme. Apparemment, il fait une fixation sur le sang, ce qui n'est pas vraiment le fluide corporel le plus-
Ghaurdonn : Le sang ?
Rata : Oui, et on est chanceux sur ce coup-là, notre appât est doublement efficace, si j'en juge par la période lunaire et par l'humeur de Seren-

Une volée d'épines géantes vint marteler le pilier qui dissimulait le nain, sans que Serena prît la peine de s'interrompre.

Plusieurs minutes s'écoulèrent dans un calme absolu (il y a peu de vie nocturne aux alentours d'un Temple qui la punit de sprotchage), où seule flottait l'inhumaine mélodie ...


Rata : Bon si ça ne l'intéresse pas de sauter sur l'appât, y en a d'autres qui ne disent pas non !
Ghaurdonn : Restez ici, mille chauve-souris ! Vous n'allez quand même pas tomber dans votre propre piège !
Rata : Lâchez-moi ! Elle me nargue ! Elle fait exprès de prendre des poses lounge en chantant sensuellement parce qu'elle sait que je ne peux pas bouger ! marche triste

Allongée sur l'estrade de pierre dans un cercle de lumière lunaire, appuyée sur un coude, ses jambes émergeant de sa robe fendue sur le côté, la nymphe semblait être rentrée dans son rôle. Ou avait-elle seulement trouvé un moyen de prendre son mal en patience ?

Serena :Sous les diamants des étoiles
Quel magique univers !
Mais dans cette romantique atmosphère
Ca sent mauvais dans l'air ...

Un nain crasseux sous les étoiles
A l'air plutôt vénère ...
Il est frustré, et je me moque de lui
C'est bon pour le moral ...


Hix : C'que c'est beau ...
Higrek : Tu pleures ?
Hix : Nan, j'ai un truc dans l'oeil ... C'est la dernière fois que je me déguise en tas d'épluchures d'oignons ... Sad

Serena :  Happy birthday mister pervert Razz
Rata : Raaah ! C'est inhumain ! Raven, je te ferai payer toutes mes souffrances !
Serena : Bon là, sérieux
Ca commence à être ennuyeux
Je torture par mes jeux
Le nain vicieux
Mais si Raven se pointait ce serait mieux ...
CE  RÊÊÊÊYYYVEEEUUUH  BLEEEUUUUH ...
Tiens donc.

Une plume noire dansant dans l'atmosphère venait de passer lentement devant ses yeux.

Serena (se relevant) : Pas trop tôt, je commençais à me donner la nausée.

Hix et Higrek se figèrent sous leur camouflage, Ghaurdonn se crispa et Ratapoil se raidit (pig); tapi entre deux cheminées sur un toit voisin, Cervelad porta la main à sa ceinture ; et tous virent atterrir sur la place, dans un tourbillon d'ailes silencieux comme la mort, l'ennemi redouté, cimeterre dégouttant de sang au poing ...

_________________
Join the dark side, we have cookies.
avatar
nécroX
La Mort en Marche

Masculin Nombre de messages : 1096
Age : 29
Localisation : Si tu poses la question, la réponse n'a déjà plus d'importance.
Archétype : nécromancien en quête du pouvoir absolu
Job/Hobbies : complots arcaniques (pour les deux)
Date d'inscription : 25/06/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Temple De DREHK!!!

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum